Vous êtes sur la page 1sur 9

« LE MÉRITE N’EXISTE PAS »

Critique d’une vulgate sociologique


Hugues Draelants

Gallimard | « Le Débat »

2018/5 n° 202 | pages 176 à 183


ISSN 0246-2346

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
ISBN 9782072827198
Article disponible en ligne à l'adresse :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
https://www.cairn.info/revue-le-debat-2018-5-page-176.htm
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Gallimard.


© Gallimard. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


Hugues Draelants

«Le mérite n’existe pas»


Critique d’une vulgate sociologique

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

Le scepticisme qui s’exprime en France à n’est qu’un mythe et le mérite une illusion, qu’il
l’endroit de la méritocratie scolaire est connu. En aille donc lire Bourdieu!
voici un échantillon, emprunté à un message Depuis les années 1960, la sociologie de
posté sur le réseau social Twitter: «La mérito­ l’éducation montre incontestablement que l’éga­
cratie est une légende. La reproduction des lité des chances méritocratiques n’est pas réa­
classes est actée. La sociologie le démontre par­ lisée, et les recherches de Pierre Bourdieu et de
faitement  1.» Cette idée est répandue en particu­ ses collaborateurs y ont largement contribué.
lier au sein de la population étudiante actuelle, où Cette critique reste d’ailleurs d’actualité. Le res­
le phénomène a été documenté  2. Ce dont je vou­ serrement social du recrutement des grandes
drais traiter dans ces lignes va plus loin. En tant écoles durant ces quarante dernières années
qu’utilisateur ponctuel de Twitter, je suis réguliè­ ainsi que le bilan plus général de la massification
rement frappé par le fait que, lorsque les mots de scolaire l’attestent  4. L’objet de mon propos n’est
«mérite» ou de «méritocratie» apparaissent dans
un fil, il est courant que quelqu’un rétorque que 1.  Par @fabourgogne le 27 juin 2017.
2.  Cf. Élise Tenret, L’École et la méritocratie. Représenta-
la méritocratie n’est qu’un discours utilisé par les tions sociales et socialisation scolaire, PUF, 2011.
dominants pour légitimer leur domination et nie 3.  Mérite: mixte de qualités intellectuelles (intelli­
gence) et morales (ardeur au travail, sens de l’effort) socia­
l’existence même du mérite  3. Le tenant d’un tel lement valorisées attribuées à un individu. Méritocratie:
argument appuie généralement son propos en société dans laquelle l’accès aux positions de pouvoir est
censé dépendre avant tout du mérite.
invoquant la «sociologie» ou, plus souvent, en 4.  Cf. Michel Euriat et Claude Thélot, «Le recrutement
jouant la carte Pierre ­Bourdieu, atout ultime qui social de l’élite scolaire en France: évolution des inégalités
de 1950 à 1990», Revue française de sociologie, n°  36 (3),
clôt le débat. L’interlocuteur est ainsi renvoyé à 1995, pp.  403-438; Pierre Merle, La Démocratisation de
ses chères études: s’il ignore que la méritocratie l’enseignement, La Découverte, 2010.

Hugues Draelants est professeur de sociologie à l’Uni­


versité catholique de Louvain.

RP-Draelants.indd 176 7/11/18 07:54


177

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

pas de remettre en question la pertinence ni la ment insignifiante si elle se cantonnait aux dis­
nécessité de la critique de l’idéologie mérito­ cussions en ligne, dont une caractéristique connue
cratique. J’admets parfaitement qu’un système est la polarisation des avis et la simplification de
social qui classerait trop tôt les élèves et valori­ la pensée mais, malheureusement, ce discours
serait les individus exclusivement sur cette base ne est régulièrement relayé par des enseignants-
serait guère désirable  5. La critique du mérite en chercheurs en sociologie de l’éducation dans les
tant que principe de justice a d’ailleurs forte­ colonnes des grands quotidiens. Ce faisant, la
ment pénétré l’institution scolaire, puisque le critique sociologique se durcit, passant de la
principe de l’égalité des résultats, traduit par les démonstration de l’imperfection du mérite à
socles de compétences et la mise entre paren­ la dénonciation du mérite en tant que principe,
thèses de la sélection méritocratique à travers la qui est désormais volontiers présenté comme
suppression ou la limitation de l’échec scolaire, quelque chose de fictif et devrait donc être aban­

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
organise aujourd’hui les premières années de donné comme horizon régulateur.
la  scolarité (jusqu’au collège, qui apparaît en
tension entre cette logique de réussite de tous La méritocratie selon Bourdieu
qui domine à l’école primaire et celle de la sélec­
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

tion qui structure le lycée). Il est exact que Bourdieu a produit une
Ce que j’entends discuter dans cet article analyse sans concession de la méritocratie. Un
c’est plutôt la critique sans nuance du mérite et des apports majeurs des deux ouvrages qu’il a
de la méritocratie qui consiste, au fond, à jeter le publiés avec Passeron est moins d’avoir pointé
bébé avec l’eau du bain: partant du principe l’existence de la reproduction sociale, déjà connue
qu’en régime démocratique la légitimation des à l’époque, que d’avoir souligné que le système
positions sociales est censée s’opérer en vertu du scolaire participe en cela de la légitimation des
mérite mais qu’en réalité le mérite ne suffit pas inégalités, en faisant apparaître les inégalités
à expliquer les différences de réussite et de tra­ comme n’étant pas injustes puisque chacun croit
jectoires scolaires, d’aucuns en viennent à nier avoir eu sa chance et pense que c’est son «mérite»
l’existence même du mérite. Or, le fait qu’il soit ou ses «dons» respectifs qui ont fait la différence.
difficile d’isoler le mérite «pur», puisque les La mise en évidence de cette «violence symbo­
capacités cognitives et morales d’un individu ne lique» exercée par l’institution scolaire était
sont jamais totalement indépendantes de ses ­totalement inédite et a profondément assombri
caractéristiques sociales, ne doit pas conduire à le regard posé sur l’École. Ces idées, parce
nier l’existence d’élèves plus ou moins méritants. qu’elles sont au cœur de La Reproduction  6, parce
Par extension, constatant que le mérite ne suffit qu’elles sont les plus percutantes et qu’elles
pas à expliquer les différences de réussite et de ont été largement diffusées au-delà des murs de
trajectoires scolaires, certains affirment que la l’Université sont sans doute celles que tout
méritocratie est pure invention au lieu d’acter
l’inachèvement et l’imperfection de la mérito­ 5.  Cf., par exemple, François Dubet, L’École des chances.
cratie. Ce saut-là paraît totalement injustifié, il Qu’est-ce qu’une école juste?, Éd. du Seuil, 2004.
6.  Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, La Repro-
simplifie de plus la pensée de Bourdieu sur le duction. Éléments pour une théorie du système d’enseignement,
sujet. Cette vulgate sociologique serait relative­ Minuit, 1970.

RP-Draelants.indd 177 7/11/18 07:54


178

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

­individu doté d’un minimum de culture sociolo­ D’une part, donc, ils reviennent sur la face
gique retient. négative de la sélection scolaire dénoncée dans
Mais Bourdieu ne s’en est pas tenu là. Trois l’ouvrage, à savoir le fait qu’elle transforme les
de ses ouvrages sont vraiment centrés sur le inégalités sociales en inégalités scolaires, dissi­
système éducatif: Les Héritiers, La Reproduction mulant ainsi la réalité des privilèges désormais
et La Noblesse d’État; or les propos de Bourdieu parés de l’habit du mérite. C’est le rôle de légi­
concernant ce qu’il y aurait lieu de faire une fois timation de l’école déjà évoqué: «[L]’égalité
dévoilés les manquements de la méritocratie ­formelle qu’assure le concours ne fait que trans­
varient assez fortement de l’un à l’autre. L’ambi­ former le privilège en mérite puisqu’il permet à
guïté sur le fond de sa pensée demeure car, d’un l’action de l’origine sociale de continuer à
livre à l’autre, il apparaît tantôt dans la critique s’exercer, mais par des voies plus secrètes  7.»
constructive (comme dans la conclusion des Cependant, pour radicale que soit cette cri­

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
Héritiers), tantôt uniquement dans la critique tique, elle ne les conduit pas à considérer qu’il
(dans La Reproduction); et, dans La Noblesse faille supprimer toute hiérarchie ni toute sélec­
d’État, on trouve à la fois une critique radicale tion car ils ajoutent: «Mais pourrait-il en être
de la méritocratie et des pages dans lesquelles il autrement?» Et, à les suivre, il semble clair que
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

semble estimer que c’est, malgré tout, le moins non, sauf à confiner à l’absurde. Bourdieu et
pire des systèmes. Passeron prennent notamment l’exemple d’une
Afin de montrer comment Bourdieu relati­ situation qui consisterait à évaluer non plus le
vise la charge contre la méritocratie, je vais résultat obtenu par l’élève mais le progrès de
d’abord revenir sur la conclusion des Héritiers et celui-ci, compte tenu de son point de départ.
évoquer ensuite certains passages de La Noblesse Relevons que ce scénario pédagogique fictif
d’État. Je considère que les éléments que je vais qu’ils imaginent à l’époque correspond précisé­
présenter n’ont pas eu la postérité qu’ils méritent ment à la manière actuelle de noter de certains
et que ces deux ouvrages témoignent d’une enseignants qui travaillent dans des contextes
réflexion sur la méritocratie assez éloignée de la défavorisés. En ce sens, la fiction est devenue
caricature que l’on en retient parfois et qui s’est réalité. Procéder de la sorte, estiment-ils, revien­
transformée en vulgate. drait à favoriser «artificiellement» les élèves de
milieu populaire. Bourdieu et Passeron se pro­
Les Héritiers: noncent clairement contre cette façon de procéder
pour une action sur la pédagogie qu’ils qualifient de «relativisation démagogique
de la hiérarchie», car, pour eux, «l’effort d’éga­
Dans la conclusion des Héritiers, Bourdieu et lisation reste formel tant que les inégalités ne
Passeron reviennent sur leur critique du système sont pas effectivement abolies par une action
scolaire et, tout en réaffirmant celle-ci, ils la tem­ pédagogique»  8.
pèrent, d’une certaine manière, car, plutôt que Cela vaut la peine d’être souligné car nombre
de proposer d’en finir avec la sélection scolaire,
ils suggèrent une voie de réforme possible. Ce
7.  Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, Les Héri-
faisant, ils contribuent à faire ressortir les ambi­ tiers, Minuit, 1964, p. 104.
valences de la sélection scolaire. 8.  Ibid., p. 105.

RP-Draelants.indd 178 7/11/18 07:54


179

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

d’essayistes et de pamphlétaires qui tiennent un tionnés et comparables. Mais rien dans la logique
discours décliniste sur l’école actuelle consi­ du système ne s’oppose à ce que l’on introduise
dèrent que Bourdieu serait un des responsables la considération des inégalités réelles dans l’ensei-
de la baisse de niveau qu’ils dénoncent. Ses gnement proprement dit  12.»
travaux auraient conduit à encourager les poli­ En lecteur de Bourdieu, on peut donc plaider
tiques éducatives à renoncer à transmettre des pour un maintien des exigences vis-à-vis des
savoirs ambitieux à tous les élèves  9. savoirs qui peuvent être acquis par tous à force
Sans entrer dans le débat complexe autour d’efforts et à condition de rendre leur transmis­
du niveau des élèves et du rôle que Bourdieu sion plus explicite qu’elle ne l’est aujourd’hui,
directement ou indirectement  10, via ses publica­ afin de faciliter les conditions de leur appropria­
tions, a pu jouer dans l’inspiration, la concep­ tion par les élèves issus de milieux sociaux éloi­
tion ou la légitimation des réformes scolaires, il gnés de l’école  13.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
est indiscutable que Bourdieu était opposé au
nivellement, il l’a d’ailleurs dit explicitement en La Noblesse d’État: de la reproduction
1985 dans un entretien à La Quinzaine littéraire: familiale à la reproduction scolaire
«L’égalisation ne doit pas être cherchée dans le
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

“nivellement” dont la critique de droite a bien La lecture des Héritiers montre que Bourdieu,
vu qu’elle avait pour principe le ressentiment, qui a certes dénoncé la logique mérito­cratique,
mais dans la multiplication, donc la diversifi­ n’a pas pour autant adopté une position relati­
cation, des terrains où peuvent s’affirmer les dif­ viste et populiste. Lire le Bourdieu de La Noblesse
férences et dans l’affaiblissement des hiérarchies d’État permet de le percevoir plus clairement
et des principes de hiérarchisation  11.» encore. Pour bien comprendre pourquoi il ne
L’affaiblissement, donc, mais non la dispari­ serait pas judicieux de remettre fondamentalement
tion de toutes hiérarchies et principes de hiérar­
chisation, la nuance est de taille. Sans renoncer 9.  Cf., par exemple, François-Xavier Bellamy, Les
aux exigences de l’éducation, son ambition a tou­ ­Déshérités ou l’Urgence de transmettre, Plon, 2014.
10.  Voir notamment son implication dans la Commis­
jours été de doter tous les élèves des techniques sion de réflexion sur les contenus de l’enseignement créée, à
du travail intellectuel. la fin de l’année 1988, par le ministre de l’Éducation natio­
nale, qu’il a présidée avec François Gros et qui a donné lieu
Au fond, tant que la fonction de sélection du à la production du rapport «Bourdieu-Gros», intitulé Prin-
système scolaire persiste, nous disent Bourdieu cipes pour une réflexion sur les contenus de l’enseignement (8 mars
1989).
et Passeron, la méritocratie est inévitable. Pour 11.  Pierre Bourdieu, cité dans Marie-Anne Lescourret,
rendre celle-ci plus juste, ils concluent en préco­ Bourdieu, Flammarion, 2010, p. 498.
12.  P. Bourdieu et J.-C. Passeron, Les Héritiers, op. cit.,
nisant d’agir sur la pédagogie: «Bref, bien qu’il p. 106.
contredise la justice réelle en soumettant aux 13.  C’est heureusement la voie choisie par certains
sociologues de l’éducation, voir notamment Élisabeth
mêmes épreuves et aux mêmes critères de sujets Bautier et Jean-Yves Rochex, «Ces malentendus qui font les
fondamentalement inégaux, le procédé de sélec­ différences», in Jean-Pierre Terrail (sous la dir. de), La Sco-
larisation de la France. Critique de l’état des lieux, La Dispute,
tion qui ne prend en compte que les performances 1997, pp.  105-122; Stéphane Bonnéry, «D’hier à aujour­
mesurées au critère scolaire, toutes choses égales d’hui, les enjeux d’une sociologie de la pédagogie», Savoir / Agir,
n°  17 (3), 2011, pp.  11-20; Sandrine Garcia et Anne-­
d’ailleurs, est le seul qui convienne à un système Claudine Oller, Réapprendre à lire. De la querelle des méthodes
dont la fonction est de produire des sujets sélec­ à l’action pédagogique, Éd. du Seuil, 2015.

RP-Draelants.indd 179 7/11/18 07:54


180

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

en question la fonction de sélection de l’école, il héritiers» aux titres scolaires s’accroît, rendant
faut se référer, une fois encore, aux der­nières possible leur mobilité sociale ascendante.
pages de l’ouvrage, en l’occurrence ses quatrième En suivant Bourdieu, on peut donc relever
et cinquième parties intitulées respectivement deux grands apports de la sélection scolaire de
«Le champ du pouvoir et ses trans­formations» type méritocratique: premièrement, elle implique
et  «Pouvoir d’État et pouvoir sur l’État». Ces une perte de contrôle des classes dominantes sur
parties permettent de remettre en perspective la transmission du pouvoir puisque c’est l’insti­
historique la reproduction scolaire (ou à domi­ tution scolaire qui devient l’instrument de légiti­
nante scolaire) qu’elles présentent comme un mation et d’attribution des positions sociales
mode de reproduction parmi d’autres, distinct élitistes. L’acquisition de capital scolaire devient
du mode de reproduction familial. indispensable et ne se réduit plus à un «brevet
Si Les Héritiers et La Reproduction montraient de  bonne éducation morale et de distinction

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
la face négative de la sélection scolaire qui, pour sociale  18», comme cela pouvait être le cas par le
rappel, tient au «renforcement de la dissimula­ passé. Les classes dominantes doivent désormais
tion des processus de transmission, donc de la tenir véritablement compte des stratégies sco­
méconnaissance de l’arbitraire de l’ordre établi laires dans leurs stratégies de reproduction. Les
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

et de sa perpétuation  14», on trouve dans ces dominants ayant perdu en partie le contrôle de


parties de La Noblesse d’État la face positive de la leur domination, cela signifie qu’ils peuvent
sélection scolaire, à savoir le fait que la repro­ aussi être dominés dans le jeu scolaire, ce qui est
duction scolaire peut être vue comme un progrès souvent le cas si l’on compare leurs résultats
face à cette forme antérieure, prémoderne, de avec ceux des enfants d’enseignants qui sur-­
reproduction qu’est la reproduction familiale performent à l’école.
(qui n’a pas disparu mais doit désormais com­ Second apport de la reproduction à domi­
poser avec l’École). nante scolaire par rapport à la reproduction
«La différence fondamentale entre les deux purement familiale: le fait que ce changement
modes de reproduction réside, selon Bourdieu, modifie la hiérarchie sociale d’origine et élargit
dans la logique proprement statistique du mode de la gamme des bénéficiaires. «En effet, en lui
reproduction à composante scolaire  15.» Il entend faisant subir l’opération nécessaire de légitima­
par là le fait que le basculement de la reproduc­ tion, l’institution scolaire ne reproduit pas à
tion familiale à la reproduction scolaire introduit l’identique la hiérarchie sociale d’origine. Hié­
du jeu. La reproduction sociale ne se fait plus rarchie sociale et hiérarchie scolaire sont en effet
tout à fait à l’identique: «L’École ne peut contri­ globalement superposables – comme l’indiquent
buer à la reproduction de la classe (au sens très nettement les statistiques de distribution des
logique du terme) qu’en sacrifiant certains de ses classes sociales par diplôme – mais pas complè­
membres de la classe qu’épargnerait un mode de
reproduction laissant à la famille le plein pouvoir 14.  Pierre Bourdieu, La Noblesse d’État, Minuit, 1989,
p. 536.
sur la transmission  16.» 15.  Ibid., p. 409.
Le cas des «héritiers en échec scolaire  17» 16.  Ibid.
17.  Voir notamment Gaëlle Henri-Panabière, Des «héri-
témoigne de cette réalité. Bien entendu, cette tiers» en échec scolaire, La Dispute, 2010.
évolution signifie aussi que l’accès des «non- 18.  P. Bourdieu, La Noblesse d’État, op. cit., p. 402.

RP-Draelants.indd 180 7/11/18 07:54


181

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

tement non plus. La principale distorsion qu’elle temps, au fait que la sélection scolaire s’appuie
fait subir à la hiérarchie sociale est évidemment sur le capital culturel. Ici encore, on peut souli­
l’introduction de ses propres agents (chercheurs gner l’ambivalence de l’analyse bourdieusienne
et professeurs) dans cette hiérarchie par le biais et le fait qu’une partie seulement de son propos
de la hiérarchie scolaire dont ils prennent les est prise en compte. En l’occurrence, ce que
premières places  19.» Plus largement, on peut retiennent souvent ceux qui dénoncent le capital
considérer que les fractions «intellectuelles» des culturel, c’est que le capital culturel est ce qui
classes moyennes et supérieures, celles qui sont permet la dissimulation des inégalités et qu’il
relativement mieux dotées en capital culturel implique une opacification de la domination par
qu’en capital économique et dont l’État-provi­ rapport au capital économique, puisque «ses
dence est le pourvoyeur central d’emplois, entre­ conditions de transmission ne sont pas visibles  20».
tiennent toutes une relation étroite avec l’école Mais ce que les tenants d’un tel discours oublient,

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
et font partie, comme les enseignants et leurs c’est l’avantage démocratique du capital culturel
enfants, des catégories qui dépendent et ont qui tient au fait qu’il ne peut pas s’acheter.
bénéficié du passage à un mode de reproduction «[S]i, comme les titres nobiliaires, les titres sco­
à dominante scolaire. laires sont des “privilèges”, au sens de l’Ancien
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

Régime, ils ne constituent pas comme eux des


Le jeu de balancier entre capital biens susceptibles d’être acquis et revendus
économique et capital culturel contre de l’argent, ou légués à des descendants;
leur acquisition et leur utilisation sont subor­
Dans La Noblesse d’État, Bourdieu dépeint la données – à des degrés divers – à l’acquisition de
reproduction scolaire de manière ambivalente, compétences techniques  21.»
d’un côté elle obscurcit la domination (face À la différence du capital économique, le
négative) mais, de l’autre, elle limite la tyrannie capital culturel ne peut pas non plus se trans­
(face positive) puisqu’elle diminue le pouvoir mettre directement. Il se mérite, il demande du
des groupes dominants en introduisant une part temps, des efforts. Du moins en partie, car il se
d’incertitude dans sa transmission et permet à de transmet aussi inconsciemment par le simple fait
nouveaux groupes d’émerger (fractions intellec­ de baigner dans un milieu familial. Cependant,
tuelles ou fractions dominées de la classe domi­ la transmission osmotique ne suffit pas, la non-
nante), renforçant au passage la compétition automaticité de la transmission culturelle est
entre ces nouveaux groupes et les anciens. Je aujourd’hui démontrée   22. Par ailleurs, le capital
voudrais à présent, en me fondant sur ce qui culturel ne se transmet pas seulement par la
précède, esquisser quelques réflexions sur ce
que  signifierait abolir le principe de sélection
19.  Pierre Mounier, Pierre Bourdieu, une introduction,
méritocratique, comme le préconisent certains La Découverte, 2001, p. 138.
militants pédagogiques nourris de la vulgate 20.  Jean-Louis Fabiani, Pierre Bourdieu. Un structura-
lisme héroïque, Éd. du Seuil, 2016, p. 109.
bourdieusienne. 21.  P. Bourdieu, La Noblesse d’État, op. cit., p. 535.
Il faut bien voir que s’attaquer à la mérito­ 22.  Hugues Draelants, «Formes et évolutions de la
transmission culturelle. Le “modèle des héritiers” à l’épreuve
cratie, en tenant un discours du type «le mérite des données PISA 2009», Revue française de pédagogie, n° 194,
n’existe pas», revient à s’en prendre, en même 2017, pp. 5-28.

RP-Draelants.indd 181 7/11/18 07:54


182

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

famille: en tant qu’agent de socialisation l’école chronique, la méritocratie et le fait que la


a aussi sa part à prendre dans cette transmission. sélection scolaire s’appuie sur le capital culturel
Rien ne s’oppose à ce qu’elle transmette à tous s’empêchent juste de voir que nous sommes déjà
un capital culturel. Vu sous cet angle, on pour­ dans un système parentocratique.
rait trouver matière à se réjouir en constatant Les fractions dominantes des classes domi­
que la réussite scolaire reste statistiquement plus nantes sont actuellement en train de reprendre
fortement liée au capital culturel qu’au capital la main, de récupérer une pleine maîtrise sur le
économique. Tant que c’est le cas, cela signifie destin de leur progéniture. Dans La  Noblesse
que l’éducation peut faire la différence et que d’État, Bourdieu estime que ce mouvement
l’école dispose d’une autonomie relative par rap­ serait au fond sociologiquement prévisible, il
port aux autres champs du pouvoir. Bref, n’ou­ correspondrait à un retour de balancier: le mou­
blions pas, comme le dit Bourdieu en conclusion vement de réduction de l’autonomie du champ

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
de La Noblesse d’État, que «les progrès dans la scolaire au sein du champ du pouvoir résulte du
différenciation des pouvoirs sont autant de pro­ mouvement inverse et du fait que les fractions
tections contre la tyrannie, entendu, à la manière dominantes ne sont pas restées sans réagir face à
de Pascal, comme un empiétement d’un ordre cette perte de contrôle sur leur domination.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

sur un autre ou, plus précisément, comme une C’est notamment ainsi que l’on peut comprendre
intrusion des pouvoirs associés à un champ dans le succès croissant des écoles de gestion que
le fonctionnement d’un autre champ  23». Bourdieu lie «à la nécessité pour les enfants de
Il s’agit à présent d’en tirer les conséquences la bourgeoisie écartés des cursus les plus sélectifs
politiques. La plus évidente, qui est aussi une et les plus prestigieux de se frayer des voies
condition nécessaire au maintien, voire au ren­ détournées pour acquérir des titres scolaires de
forcement, de l’autonomie du champ scolaire, plus en plus indispensables  25». De manière plus
me paraît être de maintenir l’objectif d’égalisa­ générale, les pratiques actuelles de reproduction
tion des chances méritocratiques. scolaire font de plus en plus appel à du capital
C’est important, car on assiste depuis quelques économique ou à de nouvelles formes de capi­
années à un basculement progressif, bien dia­ taux culturels qui nécessitent du capital écono­
gnostiqué notamment par Phillip Brown, de la mique, un exemple parlant étant celui de
méritocratie à la «parentocratie  24». Ce change­ l’acquisition des langues étrangères qui nécessite
ment signerait le retour en force de la reproduc­ une pratique intensive et donc, idéalement, la
tion familiale ou d’une reproduction que l’on participation à des stages extrascolaires payants
devrait, pour être précis, qualifier comme étant et / ou une immersion longue via des séjours à
«à dominante familiale» (dans la mesure où l’étranger onéreux  26.
l’école n’est pas exclue des stratégies de repro­
duction mais appropriée par les classes supé­ 23.  P. Bourdieu, La Noblesse d’État, op. cit., p. 559.
rieures au bénéfice premier de leurs enfants). Un 24.  Phillip Brown, «The “Third Wave”: Education and
système parentocratique serait, pour les raisons the Ideology of Parentocracy», British Journal of Sociology of
Education, vol. 11 (1), 1990, pp. 65-86.
évoquées plus haut, encore moins favorable à la 25.  P. Bourdieu, La Noblesse d’État, op. cit., p. 310.
démocratisation scolaire qu’un système mérito­ 26.  Hugues Draelants et Magali Ballatore, «Capital
culturel et reproduction scolaire. Un bilan critique», Revue
cratique. Ceux qui dénoncent, de manière ana­ française de pédagogie, n° 186, 2015, pp. 115-142.

RP-Draelants.indd 182 7/11/18 07:54


183

Hugues Draelants
«Le mérite n’existe pas»

Initier les non-héritiers l’on peut faire ici et maintenant pour œuvrer au
pouvoir démocratisant de l’école, il faut sans
Il apparaît ainsi que la position de Bourdieu doute plaider pour un renforcement de l’auto­
par rapport à l’école et au principe de la sélection nomie du champ scolaire et des exigences vis-à-
méritocratique qui la gouverne dans ses étages vis des savoirs, et réaffirmer l’importance d’agir
supérieurs est fondamentalement ambivalente, sur la pédagogie, dans le sens d’une «pédagogie
voire ambiguë, car elle varie d’un livre à l’autre. rationnelle», celle que Bourdieu et Passeron
Il faut pour s’en convaincre relire la conclusion appelaient de leurs vœux à la fin des Héritiers.
des Héritiers et la Noblesse d’État. Au nom de La vulgate sociologique, que l’on peut notam­
Bourdieu, on peut soutenir des positions très dif­ ment observer dans les discussions qui se
férentes relatives à la méritocratie. On peut déroulent sur les réseaux sociaux, tombe dans
choisir de privilégier le Bourdieu qui fait la cri­ une critique sans nuance de la méritocratie et

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard
tique de l’État (et de son appareil scolaire) ou contribue, ce faisant, à opposer les membres
celui qui le voit comme un progrès: le «mode de des fractions intellectuelles des classes moyennes
reproduction à dominante scolaire» est impar­ aux catégories populaires tout en faisant le jeu
fait, mais ne doit-on pas considérer que la méri­ des classes dominantes qui se trouvent ainsi
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université de Liège - - 139.165.31.11 - 29/01/2019 15h05. © Gallimard

tocratie s’avère in fine, à l’instar de la démocratie, ­renforcées par la définition du «principe domi­
le pire des systèmes à l’exclusion de tous les nant de domination». Cela ne peut qu’accélérer
autres? les évolutions en cours qui vont dans le sens
J’estime, pour ma part, qu’il faut tenter de du  passage progressif de la méritocratie à la
revaloriser la seule arme dont disposent les caté­ parentocratie et d’un renforcement du capital
gories populaires et les classes moyennes contre économique au détriment du capital culturel,
la domination de l’argent. La méritocratie est un pourtant le seul que l’école puisse transmettre
critère de justice imparfait et rien n’interdit de à  tous, à condition qu’on lui en donne réelle­
lutter pour faire prévaloir d’autres principes. La ment les moyens et qu’elle mette en place une
critique du système éducatif se fait alors révolu­ pédagogie rationnelle en mesure de compenser
tionnaire, mais, pour l’instant, dans une société les inégalités devant la culture et les savoirs
qui reste caractérisée par des places inégales, il scolaires.
prédomine. Dès lors, en attendant le grand soir,
si l’on se demande, plus modestement, ce que Hugues Draelants.

RP-Draelants.indd 183 7/11/18 07:54