Vous êtes sur la page 1sur 28

CT04

Les ondes ultrasonores


I – Introduction
INTRODUCTION

•Méthode de contrôle qui consiste à


transmettre des impulsions acoustiques de
haute fréquence (les ultrasons) dans un
matériau.

•Ces ondes se propagent dans le matériau


suivant différents modes de propagation.

•La présence d'une discontinuité, sous le trajet


les ultrasons, provoque la réflexion partielle
des impulsions.

•Le signal réfléchi est recueilli par un


transducteur ultrasonore.
I – Introduction
INTRODUCTION

•Il s ’agit d ’ondes mécaniques, donc induisant


un déplacement de matière, dans un matériau
fluide ou solide

•On envoie l’onde : ce n ’est pas un


phénomène d’émission acoustique qui, lui, est
passif.

•On manipulera plutôt des faisceaux que des


ondes illimitées dans l ’espace (ondes planes)
ainsi que des ondes impulsionnelles plutôt que
des ondes monochromatiques
II – Les types d’ondes

Dans les milieux solides, on considère la propagation


d’ondes suivants différents types de critères :

polarisation

domaine d'application

milieux d'existence
II – Les types d’ondes 1) Polarisation

Une caractéristique fondamentale est la direction de


vibration : la Polarisation
Longitudinales (fluides, solides)
Transversales (solides)
Quasi L ou T (milieux anisotropes)
II – Les types d’ondes 1) Polarisation

Dans les fluides : une seule polarisation possible : OL


II – Les types d’ondes 1) Polarisation

Dans les solides isotropes : deux polarisations possibles :


OL et OT
II – Les types d’ondes 2) Quantités en jeu

Les fréquences utilisées en Ultrasons vont


du kilohertz kHz (103) au gigahertz GHz (109)

Domaines :

20kHz 500kHz : sifflets US, nettoyeurs

500kHz 100MHz : CND par US

100MHz 10GHz : microscopie US


II – Les types d’ondes 2) Quantités en jeu

Les longueurs d’onde restent limitée à des valeurs très


faibles

5MHz 100MHz 2GHz

eau 0.3mm 15µm 0.75µm

acier 1.2mm 60µm 3µm

Valeurs à prendre en considération lors de la détection de


défauts
II – Les types d’ondes 2) Quantités en jeu

Plusieurs paramètres relatifs à l’onde sont d’un grand


interêt :

•déplacement de matière (=> trajectoires ??)

•déformation du milieu

•contraintes (~Pa)

ces quantités sont :


•saclaires
•vectorielles
•tensorielles
II – Les types d’ondes 3) Domaines d’existence

On distingue les ondes de Volume (OL, OT…..)

Onde Longitudinale :
déplacement
rectiligne parallèle à
la direction de
propagation

C11 E(1− σ )
VL = =
ρ ρ (1+ σ )(1− 2σ )
II – Les types d’ondes 3) Domaines d’existence

On distingue les ondes de Volume (OL, OT…..)

Onde Transversale :
déplacement
rectiligne
perpendiculaire à la
direction de
propagation

C 44 E
VT = =
ρ 2ρ (1+ σ )
II – Les types d’ondes 3) Domaines d’existence

…..des ondes de Surface (Rayleigh, Lamb…..)

Onde de Rayleigh :
déplacement
elliptique parallèle à
la direction de
propagation

0.87 + 1.12σ
VR ≈ VT
1+ σ
II – Les types d’ondes 3) Domaines d’existence

…..des ondes de Surface (Rayleigh, Lamb…..)

0.87 + 1.12σ
VR ≈ VT
1+ σ
II – Les types d’ondes 3) Domaines d’existence

Autre présentations :
ondes sismiques
III – Les surfaces des lenteurs 1) fluides

Dans les fluides,


les surfaces des
lenteurs sont
des sphères
==>
des cercles
dans le plan
d’incidence
III – Les surfaces des lenteurs 2) solides iso

Dans les solides


isotropes, les
surfaces des
lenteurs sont
(aussi) des
sphères ==>
des cercles
dans le plan
d’incidence
III – Les surfaces des lenteurs 2) solides aniso

Dans les solides


anisotropes, les
surfaces des
lenteurs sont
complexes
==>
dans le plan
d’incidence
également
III – Les surfaces des lenteurs 2) solides aniso

Dans les solides


anisotropes, les
surfaces des
lenteurs sont
complexes
==>
dans le plan
d’incidence
également
III – Les surfaces des lenteurs 2) solides aniso

Problèmes
d’interfaces plus
complexes
IV – Spécificités du contrôle par US

Plusieurs caractéristiques sont à prendre en compte lors


d’un contrôle de CND

•couplage mécanique de la sonde avec la pièce à


contrôler

•conversion de modes éventuels aux interfaces

•atténuation du milieu à considérer

•diffraction du faisceau d’US

•diffusion des ondes dans le matériau


IV – Spécificités CND US 1) couplant

Les Ultrasons ne se propagent pas dans l’air


==> nécéssité d’un couplant entre la sonde et la pièce à
contrôler

Contrôle en
immersion : eau
IV – Spécificités CND US 1) couplant

Les Ultrasons ne se propagent pas dans l’air


==> nécéssité d’un couplant entre la sonde et la pièce à
contrôler

Contrôle en
immersion : eau

Contrôle par contact :


adhésion avec la
pièce
IV – Spécificités 2) conversion de modes

Lors d’un phénomène de réflexion/transmission, il peut


apparaître des conversions de modes :
OL ==> OT
ou inversement
IV – Spécificités 3) atténuation

Au cours de sa propagation, le signal est, en général,


soumis à une atténuation de son amplitude

sur une distance d, l'amplitude diminue d'un facteur b :


a1=ba0
Si l'épaisseur double : a2=ba1=b2a0
on a une progression géométrique de l'amplitude
==> donc une loi exponentielle :
pour une épaisseur xd : a(x)=bxa0
comme bx=exp(xLn(b))=10xlog(b)

==> a(x)=a0exp(xLn(b))
IV – Spécificités 3) atténuation

Au cours de sa propagation, le signal est, en général,


soumis à une atténuation de son amplitude

En général, on exprimera souvent l'atténuation par des


coefficients dépendant de b :

α = - Ln(b) ou β = -20 log(b)

==> a(x) = a0 e-αx = a0 10-(β/20)x

α s'exprime en N/m ou N/cm et β en dB/m ou dB/cm


IV – Spécificités 3) atténuation

Au cours de sa propagation, le signal est, en général,


soumis à une atténuation de son amplitude

On aura donc :

αx = Ln(a0/a(x)) et βx= 20 log(a0/a(x))

β (en dB) = 8.68 α (en N)


IV – Spécificités 3) atténuation

Quelques valeurs d'attuénation caractéristiques pour les


ondes longitudinales (en dB/m) :

acier 5 à 50
aluminium 1à5
eau 1
fonte 20 à 200
laiton 50 à 200
plexiglass 500