Vous êtes sur la page 1sur 36

17 programmes

Msa 2
Admission à Bac +4/5

››› 9 programmes
Management Général
Management Spécialisé
Marketing / Communication
International

››› 8 programmes
Développement Durable

ISEADD

4 MBA
Admission à Bac +4/5
Édito
L’Institut de 3ème cycle - 100 % en alternance

L’
ISEAM est un établissement dédié exclusivement aux étudiants Bac +4/ Bac +5
pour leur offrir une formation de haut niveau en alternance et une immersion
complète dans le monde professionnel. L’ISEAM est partenaire de l’ESM-A
qui a été la première école (Bac +5) à proposer l’intégralité de ses programmes
en Alternance et cela depuis 1993. L’ISEAM est également partenaire de la Chambre
de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne.

Le Management et l’alternance
En intégrant l’ISEAM et grâce à l’alternance, vous conjuguerez l’enseignement
du management et sa mise en pratique en entreprise.
Futurs managers vous devrez savoir gérer, diriger et développer un projet, un service
ou une entreprise. Il vous faudra donc être capable de piloter et d’encadrer,
de concevoir une stratégie de développement, de maîtriser le discours,
Venez de vous adapter à toutes les situations, de prendre les décisions
commencer et les responsabilités qui les accompagnent. Pour un tel objectif, l’acquisition

votre carrière de compétences professionnelles est primordiale. C’est pourquoi, nos étudiants
sont immergés dans l’entreprise tout au long de leur scolarité.
à l’ISEAM !
Les Qualités pour l’alternance
La conjugaison d’un enseignement de haut niveau et d’une longue expérience
en entreprise exige des candidats motivés, sachant faire preuve de rigueur intellectuelle,
d’humilité, de volonté et d’ambition.

Vous vivrez une expérience enrichissante, unique et irremplaçable,


mais il me faut vous prévenir : d’une part la recherche de votre entreprise
et votre intégration dans celle-ci vous demanderont une forte implication personnelle
et une véritable détermination, d’autre part, le rythme de l’alternance est soutenu
et contraignant. Cependant, grâce à ces sacrifices, à cette alternance
et à notre pédagogie, vous serez métamorphosé.

Enfin, sachez que dès votre intégration définitive à l’ISEAM,


votre carrière professionnelle débutera…

Guillaume Krafft
Directeur

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 2


Sommaire

Nos Masters spécialisés en alternance (Msa2) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4


Le groupe HEMA, ses programmes et ses partenaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Développement personnel et professionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Les ressources pédagogiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Le 100% Alternance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

17 programmes Msa 2
«Masters Spécialisés en Alternance»
Département Management Général
➤ «Management opérationnel» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
➤ «Intelligence économique et compétitivité» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

Département Management Spécialisé


➤ «Management et marketing du luxe» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
➤ «Management de la santé» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
➤ «Management du tourisme, du sport et des loisirs» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
➤ «Management de la culture et des médias» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
➤ «Gestion du patrimoine, de l’assurance et de l’immobilier» . . . . . . . . . . . . . . . . 18

Département Communication
➤ «Communication événementielle et promotionnelle». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

Département International
➤ «Développement international avec l’Asie» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

Institut Développement durable (ISEADD) . . . . . . . . . . . . . . . . 21


➤ «Management et développement durable». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
➤ «Développement local durable et collectivités territoriales» . . . . . . . . . . . . . . . . 23
➤ «Management durable de l’énergie, de l’eau et des déchets» . . . . . . . . . . . . . . . . 24
➤ «Management durable de l’habitat, de l’urbanisme et des transports» . . . . . . . 25
➤ «Management durable de l’économie sociale et du développement solidaire». 26
➤ «Management durable et Qualité - Sécurité - Environnement (QSE)» . . . . . . 27
➤ «Management durable et Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)» . . . . . 28
➤ «Marketing éthique et durable» . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

4 programmes MBA
«Master of Business Administration» (Plaquette jointe)

L’aide à la recherche d’entreprise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30


Débouchés et carrières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Les conditions d’admission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Vie pratique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Plan d’accès . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

MARNE LA VALLEE / PARIS

3 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


Nos Masters spécialisés
en alternance (Msa 2)

L’ISEAM propose ➤ Un enseignement de haut niveau ➤ Une double compétence

Grâce aux dix-sept spécialisations proposées La formation dispensée par l’ISEAM vous
un éventail par l’ISEAM, les diplômés bac +4/5 ont la permettra de compléter un Bac +4/5 par la
de 17 formations possibilité d’acquérir une compétence de haut maîtrise d’une spécialisation qui vous apportera
niveau dans un domaine précis. une vision pragmatique de l’entreprise et
de 3ème cycle,
élargira votre champ de compétences.
en alternance. ➤ Une dimension professionnelle Afin de valoriser cette double compétence,
Les cours sont dispensés par des professionnels l’étudiant devra au préalable réfléchir à la
qui apportent savoir et savoir-faire à travers cohérence de son projet professionnel avec le
Dispensées des programmes étudiés pour répondre aux 3ème cycle envisagé pour intéresser au mieux
par des professionnels, exigences des entreprises. Vous pourrez, ainsi, les futurs recruteurs.
acquérir une spécialisation de haut niveau et
ces spécialisations développer parallèlement vos compétences Des frais de scolarité pris en charge

viennent compléter professionnelles. à 100% par l’entreprise d’accueil


Comme le stipule la convention d’alternance,
un Bac +4 ou ➤ Une réelle expérience professionnelle l’entreprise s’engage à financer l’intégralité des
un Bac +5 suivi L’ISEAM vous offre le moyen d’acquérir une frais de scolarité de l’étudiant de 3ème cycle et
à l’université, dans expérience de 14 mois dans le domaine de à lui verser une indemnité mensuelle. Cet
compétence de votre choix. investissement peut constituer pour un grand
une école de commerce nombre d’entre-elles, un pré-recrutement
ou d’ingénieurs. avant une future embauche.

L’ISEAM dans le Classement SMBG


Chaque étudiant des meilleurs Masters, MS et MBA 2010
pourra ainsi développer, Chaque année, le cabinet Dans son dernier classement 2010,
suivant son parcours privé SMBG élabore SMBG a décerné 6 récompenses
un Classement des pour les programmes de l’ISEAM :
scolaire, une double Meilleurs Masters, MS
● Le Msa 2 « Management opérationnel»,
compétence et MBA et formations classé dans le Top 10 des meilleurs
spécialisées Bac+5/Bac+6 programmes dans la catégorie
très recherchée afin d’offrir une vision juste et précise « Management général de l’organisation».
dans le monde des formations françaises
● Le Msa 2 «Intelligence économique
les plus performantes.
des affaires. et compétitivité», classé dans le Top 10
des meilleurs programmes dans la catégorie
Les formations auditées, qu’elles soient « Intelligence économique et Knowledge
issues du secteur public (universités) Management».
ou du secteur privé (grandes écoles),
● Le Msa 2 « Gestion de patrimoine,
se retrouvent classées dans plus assurance et immobilier », classé dans le Top
de 40 spécialités, avec comme critère 10 des meilleurs programmes dans la catégorie
la notoriété du programme « Management de l’assurance ».
et de l’établissement, les débouchés
et le salaire de sortie ainsi que le retour
● Le Msa 2 « Management et marketing
du luxe», classé dans le Top 10 des meilleurs
de satisfaction des diplômés. programmes dans la catégorie Un titre bac+5 visé par la CCI
« Management du luxe ».
de Seine-et-Marne
● Le Msa 2 « Management et développement Le titre est décerné en fonction
durable», classé dans le Top 10 des meilleurs de critères académiques et professionnels.
programmes dans la catégorie Ce titre Bac +5 est visé par la Chambre
« Management de l’Environnement
de Commerce et d’Industrie
et du développement durable».
de Seine-et-Marne. Cet établissement
● Le Msa 2 «Management durable de l’Economie public est partenaire de l’ISEAM.
Sociale et du développement solidaire », Chaque titre fait mention
ayant obtenu le prix de lancement de programme. de la spécialisation poursuivie.
ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 4
Organisation ➤ Organisation de l’année

Chacune des spécialisations de 3ème cycle est


➤ Note d’assuidité

L’assiduité aux cours est contrôlée par l’école.


pédagogique organisée sur 14 mois : de novembre à
décembre de l’année suivante. L’emploi du
L’entreprise reçoit des comptes rendus régu-
liers des présences aux cours. Un système de
du cursus temps est divisé en 5 trimestres de 5 à 10
semaines de cours.
retrait de points est mis en place pour les
absences non justifiées.

➤ Les matières et les examens ➤ Le rythme d’alternance

Au cours d’un trimestre, chaque étudiant suit Les étudiants ont cours deux jours par semaine
en moyenne huit matières. Chaque trimestre et sont en entreprise les trois autres jours, sous
est clôturé par une série d’examens sur deux réserve d’exceptions.
ou trois journées. Chaque matière fait l’objet
d’un examen d’une heure trente. ➤ 6 semaines de vacances

Les vacances débutent en principe après


➤ Les cœfficients chaque examen ! En dehors des ponts, les
Chaque matière comprenant en principe étudiants ont droit à six semaines de vacances,
15 heures effectives de cours est affectée d’un une semaine à Noël, en février et à Pâques et
cœfficient égal à 1. (un cœfficient de 2 corres- trois semaines en août. Les périodes de vacances
pond à un module de 30 heures de cours). sont imposées par l’école.

Répartition horaire
Nombre d’heures de formation au total du cursus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 480 heures
(Il s’agit d’un nombre d’heures effectives)

Nombre d’heures de travaux professionnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150 heures au minimum


(Suivi, travail personnel et soutenance)

Nombre d’heures en entreprise au total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1450 heures


Nombre de semaines de cours dans le cursus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 semaines
Nombre d’heures de cours par semaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 heures
Nombre de jours de cours par semaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 jours
Nombre de semaines de vacances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 semaines

5 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


Le Groupe HEMA,
ses programmes et ses partenaires

Les autres L’ESM-A Marne-la-Vallée


L’ESM-A Marne-la-Vallée (École Supérieure En 2010,
écoles de Management en Alternance) est la première
école supérieure de commerce et de manage-
le Groupe HEMA
ment à proposer l’intégralité de son cursus en en chiffres…
du Groupe alternance. Elle propose deux types de cursus:
MARNE-LA-VALLÉE / PARIS le Programme ESM et quinze formations de
HEMA 3ème cycle / Msa 2. ››› 2 346 candidats
aux concours

L’ECEMA Lyon ››› 1 187 étudiants


Le Groupe HEMA L’ECEMA Lyon (École Européenne de Mana- en alternance
gement en Alternance) est la première École
(Haut Enseignement Supérieure de Management 100% en Alter- ››› 1 024 entreprises
du Management nance dans la région Rhône-Alpes. Elle d’accueil
propose également plusieurs types de cursus :
en Alternance) la Prep’Héma intégrée, le programme ESM, ››› 486 professeurs
est le premier groupe le Msa1 et six formations de 3ème cycle / Msa2.
d’enseignement supérieur
spécialiste de l’alternance L’EMA Vendée
L’EMA Vendée (École de Management en
de haut niveau, Alternance) propose comme l’ensemble des
écoles du groupe HEMA, l’intégralité de ses
regroupant des écoles cursus en alternance. Plusieurs programmes
de management y sont proposés : à post bac, la possibilité
d’intégrer la Prep’Héma qui s’effectue en
proposant des formations 2 ans, le programme ESM à bac +2, le Msa1
allant de Bac à Bac +5 à bac +3 (pour les étudiants issus de filières
scientifique, littéraire…) et 5 formations de
dans les principaux 3ème cycle / Msa 2.
domaines liés
au management
d’entreprise,
au commerce 2 nouvelles écoles en 2008 !
ou à la gestion.

MARNE-LA-VALLÉE • PARIS
C A M P U S D E C H A RT R E S

L’ESM-A Campus Chartres L’ESCI


Depuis la rentrée 2008, un nouveau campus L’École Supérieure de Commerce Interna-
de l’ESM-A a été crée à Chartres à l’initiative tional, titre certifié niveau I, forme des futurs
de la Chambre de Commerce et d’Industrie cadres à l’international (en formation initiale)
d’Eure-et-Loir, qui souhaitait répondre aux grâce à :
besoins des entreprises du département de - une spécialisation dans les métiers
former de jeunes responsables de niveau Bac+5. du commerce international,
Le Programme ESM permet, ainsi, à tous les - des immersions longues à l’étranger
étudiants euréliens de poursuivre leurs études (semestres d’études de stages),
en alternance, après un bac+2 ou un bac+3 - une maîtrise et une pratique quotidienne
pour acquérir un titre bac+5 de «Responsable de deux langues étrangères.
en gestion». Recrutement sur concours après un bac+2.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 6


Les ➤ Post Bac / Bac +1 Nos Partenaires
Organismes professionnels
programmes La PREP’HEMA est une classe préparatoire intégrée en 2 ans post-Bac
(une admission en 2ème année est prévue pour les étudiants ayant validé
et association

du Groupe un niveau Bac+1). Les cours sont orientés vers la culture générale, ➟ Le Partenariat CCE
l’actualité, l’économie, les mathématiques, les langues et le monde
de l’entreprise. Le cursus s’effectue en initial avec des stages
de 6 semaines en 1ère année et 3 mois en 2ème année.

Le Bachelor ESM-A 100% Alternance


Comité national des conseillers
• 3 ans de formation en alternance du commerce extérieur de la France

• Programme pluridisciplinaire en Management L’ISEAM a mis en place


• 3 spécialisations (Marketing, International, Ressources Humaines) une convention de partenariat avec
• Admission sur dossier et entretien
• Possibilité de poursuites d’études à l’ESM-A les CCE (Conseillers du Commerce
Extérieur) de Seine-et-Marne,
dont la mission est d’assister
bénévolement les Pouvoirs Publics
dans l’élaboration et la mise
➤ Post Bac +2/3 en œuvre de la politique française
du commerce extérieur.
Le Programme ESM (Enseignement Supérieur du Management). Cette convention permet
Le cursus s’étend sur 3 années, dont 2 ans et demi en alternance de favoriser la poursuite
et 6 mois à temps plein, au choix de l’étudiant, en entreprise de l’ouverture de l’ISEAM
ou en séjour à l’étranger. Une admission parallèle en 2ème année à l’international et de faciliter
du programme est possible pour les étudiants diplômés d’un Bac +3 la mission d’accompagnement
(filières économie, commerce ou gestion).
des étudiants par les CCE
de la France (département
Le Msa 1 (Master spécialisé en alternance 1ère année). de Seine-et-Marne).
Ce programme est réservé aux étudiants Bac+3 n’ayant jamais abordé
le management ou la gestion (filières scientifique, littéraire, juridique…)
Le cursus s’étend sur 2 années d’alternance durant lesquelles les étudiants ➟ Le Partenariat ODASCE
allient formation en management général et spécialisation pointue parmi
les 36 programmes de Msa 2/MBA proposés par l’ESM-A et l’ISEAM.

➤ Post Bac +4/5


L’ISEAM est également
Les 3èmes Cycles / Msa 2
(Master spécialisé en alternance 2ème année). L’étudiant membre de l’ODASCE (Office
a la possibilité de se spécialiser dans l’un des 32 masters de Développement
qui sont répartis dans 7 grands domaines d’expertise. par l’Automatisation
Il peut ainsi développer, suivant son parcours académique, et la Simplification du Commerce
une double compétence très recherchée dans le monde Extérieur), organisme chargé
des affaires. Le cursus s’étend sur 14,5 mois en alternance. de promouvoir la simplification
des procédures, la facilitation
des échanges et un recours
maximal aux technologies
Les MBA (Master of Business Administration). nouvelles dans le domaine
Quatre programmes de MBA sont proposés à l’ISEAM et à l’ESM-A
dans les domaines suivants : Marketing, Achats, International, du commerce extérieur.
Management général. Plus de la moitié des cours sont dispensés
en anglais. Le cursus s’étend également sur 14,5 mois en alternance.

7 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


Développement personnel
et professionnel

Évaluation ➤ Rapport intermédiaire d’activité


professionnelle
➤ Mémoire de spécialisation

L’étudiant doit rédiger un mémoire sur une


A la fin de la première partie du programme
professionnelle en alternance, les étudiants doivent rendre un
problématique qu’il aura lui-même soulevée
grâce à ses expériences vécues en entreprise
bilan de leur recherche d’entreprise et de leur
et bilan de intégration dans celle-ci.
d’accueil.
Cette problématique doit correspondre à la
compétences ➤ Rapport professionnel
spécialisation du 3ème cycle choisi. Le sujet doit
être professionnel et non purement théorique
A la fin de l’année académique, les étudiants ou académique. Les étudiants doivent formuler
doivent rédiger un rapport sur leur activité en des recommandations théoriquement justes
Les étudiants entreprise dont la première partie est une et professionnellement applicables dans
réflexion sur l’expérience acquise. l’entreprise d’accueil.
doivent réaliser Une deuxième partie orientée sur un bilan de
un certain nombre compétences (bilan professionnel et personnel) ➤ Grand oral de spécialisation
de début de carrière et des 14 mois passés en En fin de cycle, les étudiants sont interrogés,
de travaux écrits entreprise. dans le cadre d’un grand oral de spécialisation,
faisant appel sur leurs acquis académiques et professionnels.
à la recherche, ➤ Oral du stage Ils tirent au sort une question-cas qu’ils doivent
Chaque étudiant doit soutenir son rapport préparer et soutenir devant un jury.
l’analyse et la synthèse. d’activité devant un jury. Lors de cette soute-
En fin d’année, nance, l’étudiant présentera son bilan profes-
sionnel.
ils se livrent
à des prestations orales ➤ Oral du mémoire

Ce mémoire est soutenu devant un jury. L’ob-


devant un jury.
jectif est de convaincre le jury de la pertinence
de l’analyse et des recommandations.

PROGRAMME DE MANAGEMENT GÉNÉRAL


commun à tous les masters spécialisés en alternance
● Fonctionnement de l’entreprise ● Management au quotidien
Notions juridiques, fiscales et sociales ; Mission et rôle du manager ; Leader et leadership;
Systèmes d’organisation ; Environnement La décision ; Motivation et évaluation.
et positionnement.
● Stratégie d’entreprise
● Approche marketing Diagnostic interne et externe ; Analyse stratégique ;
Concepts marketing ; Notion de marché ; Stratégies de croissance ; Planification.
Connaissance du marché ; Les actions ;
● Management de la qualité
Le plan Marketing.
Impératifs de qualité ; La qualité totale ;
● Management de projet La démarche qualité ; Démarche de certification.
Cahier des charges ; Méthodes PERT et GANT ;
● Gouvernance d’entreprise
Analyse des comportements ; Techniques de mise
en œuvre. Les structures de firme ; Responsabilité et pouvoir
du dirigeant ; La théorie de l’agence ;
● Business Plan La rémunération du dirigeant.
Evaluation d’une activité économique ;
Le compte de résultats, budget et trésorerie.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 8


Les ressources
pédagogiques

Le corps Au nombre de 120, les professeurs


principaux et conférenciers assurent :
➤ Les conférenciers

Plus de 90 conférenciers interviennent dans


professoral - l’enseignement académique et professionnel, les différents programmes en tant que profes-
- un contact permanent avec les étudiants, sionnels et spécialistes de leur domaine. Ils
- la conception et la production des outils assurent des enseignements à la fois très
pédagogiques (cas, documents, supports…) concrets et très spécifiques qui s’intègrent dans
Un corps professoral et de recherche. un programme global bien défini. Ils provien-
composé de professionnels nent d’horizons très divers. Ils sont dirigeants,
enseignants dans d’autres grandes écoles, cher-
et de spécialistes cheurs, cadres ou consultants en entreprise…
de haut niveau.
● Développement durable
Des outils pédagogiques
et d’aide à la recherche
Professeurs Principaux Guillaume Cantillon : Doctorant en droit,
DEA en Droit de L’Environnement, Chargé de

d’entreprises adaptés par domaine d’intervention mission auprès d’une ONG, Consultant
(ministères, collectivités locales, associations).
Patrice Cottet : Ingénieur diplômé
à un environnement de l’Ecole Centrale de Paris (ECP),
consultant en performance énergétique.
professionnel ● Marketing ● Affaires internationales
Jean-Marc Lorach : Docteur en Droit -
Van Vinh Diep : DEA Analyses et Politiques Carole André Dessornes : 3ème cycle
toujours évolutif. Économiques. DESS Banque et finance. 3ème cycle d’Études Supérieures Diplomatiques et Straté- Diplômé de l’IEP Paris (Institut d’Etudes
Informatique ENST Paris. Consultant en Stratégie giques. Diplôme Supérieur du CEPS. 3ème cycle Politiques). Diplômé du CPA HEC - CAPA
Telles sont les ressources et Marketing. d’Histoire contemporaine. Consultante (Avocat). Cadre Supérieur.
en géo-politique et interculturalité. Sandrine Pagnier Cadieu : Doctorante
mises à la disposition Fabien Gallois : HEC (promotion 1987)
Enseignant Formateur et Chercheur en Marke- José Jeanne-Rose : Doctorat de Lettres en droit, DEA de droit public économique,
DESS de juriste européen, Enseignante et
des étudiants ting. Stratégie et Projets Professionnels. Étrangères et Sciences Humaines. Maîtrise
formatrice auprès de collectivités locales en DD.
Henri Lequien : HEC (promotion 1979). de Lettres. Directeur commercial export.
pour leur permettre Consultant en Relation Clientèle. Jean Pierre Le Bigre : ESNBA section Didier ABIS : Master 2 en Qualité, Auditeur
architecture. ICI (Institut de Commerce Interna- certifié Qualifcom, Consultant spécialisé en
d’appréhender les réalités Bernard Ninauve : Licence Sciences
Économiques. Directeur Général de Société. tional). Conseiller du commerce extérieur de la Management de la Qualité et Système
France associé. Vice-Président de l’ODASCE. de Management Environnemental
du monde des affaires. Benoît Pascaud : MBA HEC. IEP Paris. Trésorier du GESCEP.
Licence de droit.
Philippe Rougale : Maîtrise Commerce ● Sciences humaines
Noëlle Renosi : IAE Paris. DESS Propriété International. Directeur International.
industrielle. DEA Droit international. Yves-Marie de Boisbrunet : Doctorat
Membre de l’ODASCE. de Sciences Humaines (Université Paris I).
Consultante en formation.
Écrivain.
● Gestion / Finance
Martine Malinski : Doctorat de Philosophie
● Communication
de l’Art (Université Paris IV). Gérante de Société.
Jack Bakerman : École Supérieure Roger Koukerjinian : Maîtrise
de Communication Publicitaire. Administrateur de Mathématiques. Directeur d’une société
de traduction. ● Économie / Histoire
du GESCEP. Responsable Communication.
Noël Plat : Sup de Co Bordeaux - CIA. Aldric Boulangé : DESS Administration
Sylvie Gillibert : Journaliste. DESS Marketing. des Entreprises (IAE). Maîtrise Science Politique.
Ingénieur Agronome Formatrice et Conseil Consultant en Audit.
Chef de Marché (société informatique).
en Communication et Gestion de Marque. Eric Ramblier : Diplômé d’Expertise
Comptable, ECA (École de Commerce Didier Carel : Doctorat d’Économie. Maîtrise
Isabelle Sorel-Gœtz : en Science Économique. Professeur et Conseiller
Master de communication/PNL. Licence et d’Administration).
en Stratégie.
et maîtrise de Lettres Formateur-consultant. Pierre Semerdjian : DESS Gestion.
Maîtrise EEA. Conseil et Formateur en gestion. Philippe Conrad : Professeur certifié
Eric Valin : ITB (Institut Technique Bancaire). Éducation Nationale en Histoire. Ecrivain.
Diplôme de l’École de Guerre Économique.
Centre Diplomatie d’Études et Stratégie.
● Ressources humaines
Consultant Intelligence Économique. ● Environnement juridique
Cyril Victor : Maîtrise de Sciences Gilles Saleten : MBA ESSEC. DESS Gestion
du Personnel. Maîtrise de Droit Privé. Véronique Antoszewski : Maîtrise
Économiques option politique. Diplôme d’étude de Droit Privé. Consultante en formation.
approfondie en Monnaie. Finance et Banque. Maîtrise Sciences et Techniques. DRH
Sandrine Sojecki : Docteur en sociologie Thibault Lahalle : CAPA. Docteur en Droit
(en cours). Professeur de Ressources Humaines. Privé et Sciences Criminelles. DEA Droit Social.
Maîtrise de Droit Privé.
Pierre de Meuse : Docteur en Droit.
Assureur. Écrivain.

9 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


Le 100% Alternance

Pourquoi ➤ Les 4 atouts de l’ISEAM ➤ Les 4 bienfaits de l’alternance


✌ 1. 100 % en alternance. ✌ 1. Application immédiate de l’enseignement.
ce choix? ✌ 2. Un partenariat avec l’ESM-A, forte ✌ 2. Acquisition d’une expérience profession-
de 17 ans d’expérience dans l’alternance. nelle de 14 mois.

Acquérir une compétence ✌ 3. Un partenariat avec la CCI ✌ 3. Gratuité des frais de scolarité.
de Seine-et-Marne.
enrichie, réduire ✌ 4. Recrutement possible par l’entreprise
✌ 4. Une alternance régulière de 2 jours à d’accueil à la fin de la scolarité.
sa durée de recherche l’école et 3 jours en entreprise par semaine
d’emploi grâce durant la durée du Master choisi.
à une insertion ➤ Les 4 avantages de la convention
alternée de l’ISEAM
professionnelle ➤ Les 4 raisons du partenariat ✌ 1. Elle permet de poursuivre des études
plus rapide, conserver avec les entreprises
supérieures et professionnelles gratuites.
le statut étudiant, ✌ L’ISEAM est l’une des rares Ecoles
✌ 2. Elle préserve le statut d’étudiant.
Supérieures de Management à intégrer
bénéficier d’une l’alternance comme outil de formation. ✌ 3. Elle utilise la législation relative
formation gratuite… L’entreprise est devenue un partenaire à la convention de stage.
Autant d’avantages majeur pour 4 raisons. ✌ 4. Elle interdit à l’étudiant de financer
Elle permet à l’étudiant :
pour les étudiants sa scolarité lui-même.
✌ 1. de faire le lien entre l’enseignement
qui suivent leur formation et sa mise en œuvre,
à l’ISEAM. ➤ Les 4 intérêts de la convention
✌ 2. d’affermir ses connaissances
par la pratique, ✌ 1. Le statut d’étudiant est une sécurité :
l’étudiant fait partie de l’ISEAM.
✌ 3. de forger son propre jugement
sur la gestion d’une entreprise, ✌ 2. Les étudiants ont jusqu’à fin décembre
pour trouver une entreprise.
✌ 4. d’avoir une vision globale
de l’entreprise et de son ✌ 3. L’indemnité moyenne mensuelle
environnement. de stage est de 260 € avec la possibilité
de négocier davantage avec l’entreprise.
✌ 4. La convention est conclue
pour la durée du cursus.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 10


3ème cycle / Msa 2 MANAGEMENT
GÉNÉRAL

TOP
Management opérationnel 10

››› Objectif du programme


Former des personnes capables : ➤ de savoir gérer les priorités, les risques
et les conflits de l’équipe.
➤ d'analyser une situation professionnelle
pour en bâtir une stratégie de développement,
➤ de mettre en œuvre un plan d'action Les cours sont dispensés par des professionnels.
et son discours, Ils transmettent leur expérience au travers
de leur enseignement.
➤ de maîtriser au sein de ses équipes l'informa-
tion et les changements, Ils sont ou ont été dirigeants ou consultants
auprès d’entreprises.
➤ de gérer les finances du projet et le personnel
qui le compose,

Finalité professionnelle
Programme des cours Gérer et développer un centre de profits,
un projet ou un service.
MANAGEMENT GÉNÉRAL MANAGEMENT INTERPERSONNEL DROIT ET MANAGEMENT
● Fonctionnement de l’entreprise ● Management commercial ● Droit des sociétés Étudiants concernés
- Notions juridiques, fiscales - L’art de la négociation ; - Le choix d’une structure ; Etudiants n’ayant pas ou peu
et sociales ; - Motivation et contrôle. - La personnalité morale ;
- Systèmes d’organisation ; ● Management des équipes - Le pouvoir du dirigeant ; de connaissances en marketing,
- Environnement et positionnement. - Présentation individuelle ; - Le contrôle du dirigeant. en économie et en gestion et donc titulaires
● Approche marketing - Gestion d’un conflit ; ● Droit du contrat de travail de maîtrise ou master (ou DEA, DESS)
- Concepts marketing ; - Comment tirer tout le parti - La conclusion du contrat ; universitaire en matière littéraire, scientifique
- Notion de marché ; d’un groupe ? - Les différentes clauses ;
- Connaissance du marché ; - Le licenciement individuel ; ou économique (AES, MSG, MST…)
PROGRAMMEISEAM

- Les actions ; INTERNATIONAL ET MANAGEMENT - Le conseil des prud’hommes. ou diplômés d'écoles d’ingénieurs
- Le plan Marketing. ● Commerce international ● Droit des contrats spéciaux ou d’autres écoles à l’exception des écoles
● Management de projet - Les incoterms ; - Le contrat de vente ; de Management ou de commerce
- Cahier des charges ; - Les techniques de commerce - Les contrats de location ;
- Méthodes PERT et GANT ; et de paiement à l’international. - La franchise et la concession. et des IUP de Management Commerce.
- Analyse des comportements ; Analyse économique
Métiers visés

- Techniques de mise en œuvre.
● Business Plan stratégique MANAGEMENT DES HOMMES
- Economie de marché et entreprise ;
- Evaluation d’une activité économique ; - Rentabilité, profitabilité au service ● Gestion des ressources ➟ Chef de projet,
- Le compte de résultats, budget
et trésorerie.
de l’entreprise dans un contexte humaines ➟ Responsable de service marketing,
● Management au quotidien
international.
Appel d’offres
- Le recrutement ;
- Les différentes fonctions ;
➟ Commercial,
- Mission et rôle du manager ;

- Comment conduire une procédure - Les missions RH. ➟ Dirigeant de centres de profits
- Leader et leadership; d’appel d’offres ; ● Animation de forces de vente ou d’unités opérationnelles,
- La décision ;
- Motivation et évaluation.
- Les pratiques internationales. - Le recrutement et la formation ➟ Collaborateur de cabinet d’audit
● Management de la qualité
● Géopolitique de commerciaux ; et de consultants.
- Les équilibres géostratégiques - Gestion et animation.
- Impératifs de qualité ; mondiaux ;
- La qualité totale ;
- La démarche qualité ;
- Démarche de certification.

- Entreprise et géopolitique.
Langues MANAGEMENT FINANCIER Conseil d’orientation
● Gouvernance d’entreprise - Pratique de l’anglais des affaires. ● Analyse financière
- Les structures de firme ;
- L’analyse des principaux ratios Henri LEQUIEN
et leur application en entreprise ; Responsable du 3ème cycle
- Responsabilité et pouvoir du dirigeant ; MARKETING ET MANAGEMENT - Besoin en fonds d’équipements
- La théorie de l’agence ;
et capitaux propres. - HEC Consultant en Relation Client
- La rémunération du dirigeant. ● Marketing direct
- Les différents medias off-line ● Analyse des coûts Guillaume KRAFFT
et on-line ; et des marges
MANAGEMENT DE L’ENTREPRISE - Techniques de ciblage ; - Le calcul des coûts ; - Président du GESCEP
- E-mailing et marketing mobile. - Les coûts partiels et marginaux ; - Membre de l’ACEM
● Management de projet ● Etudes de marché - Les coûts complets. (Association des Chefs d’Entreprise
- Les méthodes PERT et GANT ;
- La certification / projet ;
- Etudes quanti, études quali ; ● Stratégie de croissance de Marne-la-Vallée)
- Techniques de mise en œuvre.
- Cas pratiques de conception externe
d’enquêtes ; - Fusions et acquisitions ; Isabelle SORREL-GŒTZ
● Stratégie d’entreprise - Analyse des résultats. - OPA et mécanismes boursiers.
- Diagnostic interne et externe ;
● Comportement - DEA de Lettres
- Analyse stratégique ; SPORT - Master de Communication/PNL
- Types de stratégie ; du consommateur
- Planification stratégique. - Les différents profils de Initiation au golf. - Formateur/Consultant
consommateur : égonome,
● Logistique cocooner de guerre, ...
- La chaîne logistique de l’entreprise ;
- Achat et consommation.
- Les différentes applications
opérationnelles.
● CRM
- Informatisation des forces de vente ;
● Ethique - Les stratégies axées Bases
- Ethique et entreprise ;
de données Marketing ;
- L’implication du dirigeant ;
- Les logiques de segmentation.
- Développement durable et
commerce équitable.
● Achats
- La chaîne de valeur ;
- L’établissement du plan de collection ;
- Analyse interne et analyse externe.

11 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


3ème cycle / Msa 2 MANAGEMENT
GÉNÉRAL

TOP
Intelligence économique et compétitivité 10

››› Objectif du programme


Orientation générale : ➤ maîtriser le concept “d’information utile”
au développement d’une entreprise
➤ former à la technique émergeante
ou d’un projet,
de l’Intelligence Economique en tant
que spécialité ou double compétence, ➤ détecter les opportunités ou menaces
en terme de production, gestion,
L’objectif est de former des cadres mercatique,
et des entrepreneurs, capables de :
➤ motiver le personnel, conduire
➤ contribuer à la prise de décision
le changement, organiser
stratégique ou opérationnelle dans le fonctionnement de l’entreprise,
un monde complexe, mouvant,
hyperconcurrentiel, ➤ travailler en réseau.

➤ 4 lauréats en 3 ans au concours


Programme des cours national d’IE “COGENIE”.
➤ Partenaire expert du salon
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) MENACES SUR L’INFORMATION EXPLOITATION DE L’INFORMATION professionnel d’IE “ICC 2008”.
ET DES SAVOIRS
● Fonctionnement de l’entreprise ● Vecteurs de risques
● Approche marketing - Personnes ; ● Information et action
● Management de projet
● Business Plan
- Matériels ;
- Procédures.
- Gestion de crise ;
- Lobbying. Finalité professionnelle
● Management au quotidien
● Types de risques ● Apprentissage Utiliser les ressources de l’information
- Sur la perception (guerres du savoir) ; - Gestion des connaissances ;
● Stratégie d’entreprise
- Sur la gestion de l’information. - Intelligence collective ;
et des savoirs pour développer
● Management de la qualité les entreprises et les projets.
- Politiques de formation.
● Gouvernance d’entreprise ● Patrimoine immatériel
PROGRAMMEISEAM

L’ENVIRONNEMENT
DE L’ENTREPRISE
et innovation
- Identification et enjeux du PI ;
Étudiants concernés
LE CONCEPT D’INTELLIGENCE
ECONOMIQUE ● Géopolitique - Politique d’innovation. Titulaires de masters (M1 ou M2)
- Principaux concepts ; en économie ou gestion, de lettres ou de
● Définition - Champ européen ; droit, de sciences ou de management.
- Origines du concept ; - Problématiques de niveau mondial ; GESTION DE L’ENTREPRISE
- Politiques françaises - Problèmes et enjeux actuels ; Diplômés d’écoles d’ingénieurs ou d’IUP,
● La stratégie et son application
et étrangères de l’IE. - Diplomatie économique. - Le concept de stratégie ; d’écoles de commerce ou de management.
● Utilité de l’IE dans ● L’entreprise en concurrence - Stratégies de l’entreprise ;
la stratégie des entreprises
- Comprendre la mondialisation
- Alliance ;
- Coopération ; ●
- Planification opérationnelle.
Evaluation des potentiels
Métiers visés
et gérer dans un cadre
hyperconcurrentiel ;
- Coopétition ;
- Compétition ;
- Contrôle interne ; ➟ Dirigeants et créateurs d’entreprises,
- Appréhender les formes de rivalité - Affrontement.
- Audit informationnel.
Droits et IE
➟ Secrétaires généraux
dans l’économie ● Géoéconomie

et adjoints de direction,
- Responsabilité du dirigeant ;
de la connaissance ;
- Facteurs de compétitivité.
et guerre économique - Montage de dossiers. ➟ Chefs de grands services ou de centres
- Définition des concepts ; ● Bases de comptabilité de profits, Consultants en organisation
● Les professionnels de l’IE - Aspects et enjeux ; pour manager et gestion,
- Les métiers de l’IE ; - Logiques de puissance ;
- Acteurs publics et privés ; - Relation entreprises ;
- Bilan ;
- Compte de résultat ;
➟ Implémenteurs de SSII, Analystes de
- L’organisation et l’éthique - Etat ; - Trésorerie ;
banque, Gestionnaires de ressources
de la profession (la FéPIE). - Place de l’IE dans le mode humaines,
- Financement ;
opératoire.
● L’entreprise en réseau
- Fiscalité ;
- Ratios de gestion.
➟ Décideurs de stratégie marketing,
VEILLE ET CYCLE
DE L’INFORMATION
- Concept et pratique du réseautage ; ➟ Chefs de projets.
- Stakeholders ;
● Concept de la veille
- Définition ;
- Réseau informationnel. ACTIVITÉ DE L’ENTREPRISE Conseil d’orientation
- Contenu ;
● La relation Inter-entreprise
- Finalité ; EFFICACITÉ ET PERFORMANCE et l’organisation Eric VALIN
- Modalités de mise en œuvre ; ● Efficacité personnelle de la production Responsable du 3ème cycle
- Outils (logiciels ; banques - Achat ; - Institut des Techniques Bancaires,
- Gestion du temps et organisation ;
de données). - Sous traitance ;
- Expression orale et écrite ; - Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques,
Phases du cycle - B to B ;
● - Techniques de communication ;
de l’information - Prise de décision. - Logistique. - Ecole de Guerre Economique,
- Expression des besoins ; ● Performance ● Stratégie mercatique - Vice-Président de la FEPIE
- Recherche ; - Etude des marchés ; (Fédération des Professionnels
du management - Les DAS ;
- Traitement ; - Sociologie des organisations ; de l’Intelligence Economique).
- Diffusion. - Les 4P.
- Dynamique de groupe ;
● Stocks et flux d’informations - Hiérarchie ;
● Orientation client Joël REY
- Techniques documentaire ; - Etude des besoins ;
- Autorité ; - Consultant en veille et Intelligence Economique.
- Objectifs et organisation - Comportements d’achat ;
- Motivation ;
de la circulation de l’information - Publicité et dialogue avec le client ;
- Gouvernance. Dominique MUSSEAU
en interne et externe. - Fidélisation.
● Commerce international - Chargé de cours en IE,
- Encadrement réglementaire ; - Responsable de la rubrique Formation
- Procédures techniques ;
- Risques mafieux ;
au magazine “Regards sur l’IE”.
- Financement ;
- Douanes et fisc en et hors UE.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 12


3ème cycle / Msa 2 MANAGEMENT
SPECIALISE

TOP
Management et marketing du luxe 10

››› Objectif du programme


Dans un secteur fleuron de l’économie L’objectif de ce 3ème cycle est de former de
internationale et face à la concurrence mondiale, futurs responsables capables de :
les dirigeants cherchent toujours à s’entourer
➤ développer des stratégies et des outils adaptés
de collaborateurs opérationnels, créatifs,
gestionnaires et communicants. aux différents univers de l’industrie du luxe,
➤ fixer des objectifs et élaborer des plans
d’action marketing,
➤ comprendre les enjeux dans un contexte
de globalisation.

Finalité professionnelle
Programme des cours Appréhender les spécificités du luxe,
participer à la valorisation de l’image
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) LE MARKETING SECTORIEL LES STRATÉGIES de l’entreprise, choisir et mettre en place
DE COMMUNICATION des stratégies marketing, commerciales
● Fonctionnement de l’entreprise ● Le luxe «made in France»
● Approche marketing comme outil marketing ● Les concepts de base et événementielles.
● Management de projet - La mode et les parfums ; - Du brief à la réalisation ;
● Business Plan - Les arts de la table et la décoration ;
- La joaillerie et la maroquinerie.
- La sémiologie ;
- Conception et sémantique.
Étudiants concernés
● Management au quotidien
● Stratégie d’entreprise
● Le luxe de standing ● Les techniques de créativité Titulaires de masters (M1 ou M2),
- L’immobilier ; - Les outils de création ; diplômés d’écoles d’ingénieurs,
● Management de la qualité
- Le marché de l’art ; - Les codes de l’image
● Gouvernance d’entreprise
- L’automobile. et le packaging produit ; de commerce, de communication
PROGRAMMEISEAM

● Le luxe et les loisirs - Les études et les tendances. ou de management.


- Le tourisme ; ● Le partenariat
EVOLUER DANS L’UNIVERS - L’hôtellerie et la restauration ;
- Les croisières.
avec les médias
- L’audiovisuel ;
Métiers visés
DU LUXE
L’approche culturelle
- La presse grand public
et professionnelle ;
➟ Chef de produit,

- L’histoire du luxe ; - L’achat et la vente d’espaces ; ➟ Chargé de projet marketing,
- Les signifiants du luxe ; MARKETING FONDAMENTAL - Les mesures d’audience. ➟ Attaché(e) de presse,
- Luxe et ostentation. ET MARKETING STRATÉGIQUE ● La communication hors ➟ Chef de publicité média,
● Rencontres ● Le consommateur face média ➟ Visual merchandiser,
avec des exposants au luxe - La promotion des ventes ;
➟ Responsable de succursale ou de filiale,
- Commissaire priseur ; - Le marketing ciblé ;
- Directeur d’une galerie d’art ;
- La démocratisation du luxe ;
- Les niches exploitables ; - La E-communication. ➟ Brand manager,
- Directeur d’un grand magasin. - Les comportements d’achats ; ● Management de l’écrit ➟ Consultant,
● Bienséance et protocole - Les habitudes de consommation. - Reportage ; ➟ Responsable marketing,
- Le maintien en société ;
- Les us et coutumes ;
● La pérennité de la marque
- La connaissance du marché ;
- Compte-rendu et mémo ;
- Synthèse ;
➟ Directeur marketing…
- L’expression orale et écrite. - Luxe, cibles et positionnement ;
- Le développement du produit.
- Réécriture ;
- Décryptage et sous-entendus. Conseil d’orientation
● La commercialisation
LE DROIT DE LA PROPRIÉTÉ du luxe Marc de KERVENOAËL
INTELLECTUELLE - Les canaux de distribution ; LES STRATÉGIES ÉVÈNEMENTIELLES Responsable du 3ème Cycle
- Enjeux et développement - Bachelor in Management, Golden Gate
● La protection de la marque, des outlets de luxe ; ● Les relations presse
du dessin et modèle - Les marques de luxe ; - La place des relations presse University, San Francisco,
- Le dépôt à l’INPI, l’OMPI et l’OHMI ; - Le luxe et internet. dans la stratégie de communication ; - Directeur Relations Extérieures Entreprises
- La marque et internet ; - Le traitement de l’information ; Groupe HEMA, Campus Marne-la-Vallée
- La contrefaçon ; - Les outils de validation
- Les enjeux. des relations presse. Jack BAKERMAN
L’APPROCHE INTERNATIONALE ● Les relations publiques - Ecole Supérieure de Communication
Les marchés étrangers - La définition et les objectifs ;

- Les différentes actions ;
Publicitaire,
GESTION FINANCIÈRE - Les ventes en Asie, aux USA, - Administrateur,
en Europe, au Moyen Orient ; - La réalisation et l’exploitation.
● Contrôle budgétaire - Les fluctuations monétaires ; ● L’organisation d’évènements - Ancien Responsable Communication,
- Le seuil de rentabilité ; - Les tendances de consommation - Le sponsoring et le star system ; - Directeur pédagogique.
- L’endettement ; selon les pays. - Le mécénat ;
- Tableaux de bord ; ● La négociation - Les salons et les showrooms ; Alison DELBARRE
- Le fonds de roulement ; - Les soirées et défilés de mode.
- La dimension interculturelle ; - Bachelor of Arts, University of Wales, Swansea
- La banque ; - Les sources d’approvisionnement
- Le budget de trésorerie. - Responsable Relations Extérieures,
et les contrats ;
● Analyse des coûts - Les principaux interlocuteurs. Value Retail.
- Coûts partiels et coûts complets ; ● La logistique Isabelle SORREL-GŒTZ
- Coûts spécifiques et marges ; - Les techniques d’emballage
- Seuil de rentabilité. et de transport ; - DEA de lettres,
● Calcul des prix de vente - Les incoterms ; - Master de Communication / PNL,
- Eléments du calcul ; - Le passage en douane.
- Méthodes de calcul ;
- Formateur-consultant.
- Le coût des risques ;
- Les accords commerciaux.

13 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


3ème cycle / Msa 2

Management de la santé
››› Objectif du programme
➤ Le 3ème cycle Management de la Santé a pour objectif de fournir aux candidats les outils et le savoir
permettant de comprendre et gérer les nouvelles problématiques des marchés, des produits et
services des entreprises et organisations de santé privées et publiques.

››› Secteurs
➤ Laboratoires, hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, fabricants d’équipements
et de matériels, presse spécialisée…

Finalité professionnelle
Programme de tronc commun Former des cadres et futurs décideurs
capables de concevoir une stratégie
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) LES ETABLISSEMENTS DE SANTE MANAGEMENT ET GESTION DES de développement, de mettre en place
CONFLITS un plan d’action, de fixer des objectifs
● Fonctionnement de l’entreprise ● Statuts
● Approche marketing - Établissements publics et privés à ● Médiation et négociation rationnels au regard de l’évolution
● Management de projet but lucratif et non lucratif (PSPH). ● Analyse des conflits des entreprises, des industries
● Business Plan ● Droit ● Outils de gestion des conflits et des organisations de santé.
● Management au quotidien - Des sociétés et des associations ; ● Désamorcer les conflits
- Des contrats, des sociétés et des
● Stratégie d’entreprise
● Management de la qualité
structures d’exercice ; Étudiants concernés
- De la propriété industrielle, COMMUNICATION
● Gouvernance d’entreprise intellectuelle et brevets ; Titulaires de masters (M1 ou M2),
PROGRAMMEISEAM

- Marchés publics.
● Grands domaines docteurs en médecine/pharmacie,
- Communication interne, externe et
DIMENSIONS ÉCONOMIQUE ET
● Instances sanitaires institutionnelle ; cadres soignants et non soignants
FINANCIERE, SOCIALE, ÉTHIQUE ET et médico-sociales - Relations presse et publiques ; et personnel administratif dans le privé
ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES SYSTEMES - CME, CTE ;
- CCLIN ;
- Lobbying ; et le public, directeurs et futurs directeurs
ET POLITIQUES DE SANTÉ - Média, hors média, foires et salons ;
d’ESMS (obligation légale), diplômés
- CCLUD ;
● Épidémiologie et santé - COMEDIS, …
● Management de l’écrit d’écoles de médecine, d’IFCS (Institut
- Reportage ;
publique - Compte-rendu et mémo ; de Formation des Cadres de Santé),
● Environnement historique
RESPONSABILITES DES ENTREPRISES - Synthèse ; d’écoles d’ingénieurs et de commerce.
et sociologique ET PROFESSIONNELS DE SANTE - Réécriture ;
- Histoire des politiques de santé ;
- Approche démographiques, socio- ● Responsabilité médicale
- Décryptage et sous-entendus.
Métiers visés
économiques et culturelles de la santé. aux plans administratif,
● Économie et politiques civil et pénal GESTION ET FINANCE ➟ Cadre de santé,
de santé ● Droit des patients ● Contrôle budgétaire ➟ Chef de projet,
- Enjeux économiques et mesures
politiques ;
et de l’hospitalisation. - Seuil de rentabilité ; ➟ Directeur/responsable
● Responsabilité - Endettement ; marketing/communication,
- Sécurité Sociale ; - Tableaux de bord ;
- Assurances privées et complémen-
pharmaceutique
- Fonds de roulement ; ➟ Responsable clientèle,
taires de santé.
- Les principes fondamentaux du droit
pharmaceutique ; - Budget de trésorerie ; ➟ Directeur et directeur adjoint
● Prise en charge ● Secret médical et dossier - La banque. d’établissement de santé
de la dépendance médical personnel (DMP) ou de maison de retraite,
- Prise en charge de la dépendance ; directeur d’ESMS,
- La caisse nationale de la solidarité et GESTION DES RESSOURCES
de l’autonomie ; DÉMARCHE QUALITÉ
HUMAINES ➟ Responsable relations publiques,
- Prise en charge individualisée du
Accréditation, certification
● Relations sociales ➟ Responsable réseau de soins,
bénéficiaire de la prestation.
Organisations

et normes
- Gestion des hommes, des conflits et ➟ Délégué pharmaceutique,

- OMS ; ● Informations obligatoires
négociation avec les syndicats.
Conduite du changement ➟ Chef de produits France ou export,
- Haute Autorité de Santé (HAS) ; ● Assurance qualité

ingénieur technico-commercial.
- Formation continue ;
- Agence Régionale de Santé (ARS) ; ● Vigilances sanitaires - Métiers et professionnalisation.
- Conseil de l’Ordre ;
- Planification ;
et assurance des pratiques ● Grands domaines
- Conventions tripartites ; SROS… médicales - Recrutement ;
● Stérilisation, hygiène et sécurité - Rémunération ;
● Professionnels
● Traçabilité
- Droit du contrat de travail ;
- Salariés et libéraux. - Mesures de la performance ;
● Associations ● Déchets (DASRI)
- Contrôle de gestion sociale ;
● Systèmes de santé internationaux ● Matériovigilance - Licenciements.
● Éthique et santé ● Gestion des risques
- Ethique, santé et vulnérabilité ; LANGUE
MANAGEMENT
- Processus décisionnel
DES ORGANISATIONS DE SANTÉ • Anglais managérial et
et réflexion éthique ; médical.
- Bioéthique ; Déontologie. ● Financement et tarification
● Approche de la vulnérabilité - PMSI et Tarification à l’activité (T2A) ;
- Vieillissement, personnes âgées, - Groupes homogènes de séjour (GHS) ;
personnes atteintes de déficiences - Missions d’intérêt général et d’aide à
mentales ; la contractualisation (MIGAC).
- Handicap et personnes handicapées ; ● Stratégie et organisation
- Mineurs et mineurs isolés ; - Organisations des structures ;
- Dérives sectaires. - Concepts d’analyse stratégique.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 14


Cours de Spécialité MANAGEMENT
SPECIALISE

››› Fonctionnement du cycle


➤ Le cycle comprend un enseignement de management général commun à tous les étudiants.
Chaque étudiant choisit en supplément une spécialité ou option :
1. Management et marketing de la santé (MMS)
2. Management et droit des établissements sanitaires et médico-sociaux (MDE)

Conseil d’orientation
1 Management et marketing de la santé (MMS) Marc de KERVENOAËL
Coordinateur pédagogique
DROIT POLITIQUE ET MARKETING DES PRODUITS ET ● La communication et les outils
SERVICES - Bachelor in Management, Golden Gate
● Droit pharmaceutique de communication en industrie
pharmaceutique University, San Francisco,
et des produits de santé ● Comportement du consommateur - Directeur Relations Extérieures Entreprises
- Médecin, pharmacien et patient.
● Stratégie de marque Groupe HEMA, Campus Marne-la-Vallée
ENCADREMENT REGLEMENTAIRE NEGOCIATION COMMERCIALE
● Circuits de distribution Michel BAUR
DES PRESTATIONS ET PRODUITS DE SANTE ● Politiques ● Réussir son entretien de vente - Doctorant droit de la santé,
● Pharmacie - Achats ; Vente ; Calcul des prix ; Echantillons - La préparation de l’entretien ;
médicamenteux. - La prise de contact ; - DEA de droit privé (Paris I),
- Affaires réglementaires ;
- Contrat de bon usage des médicaments et des ● Packaging - La découverte des besoins ; - DEA de bioéthique (Paris V),
produits et prestations. - Codes ; Législation ; Etiquetage. - L’argumentation ; - Diplômé de l’EHESP (Ecole des Hautes
- La conclusion et la prise de congé.
● Réservation et brevetabilité du vivant ● E-santé Etudes de Santé Publique),
et des techniques médicales. ● Mener une négociation efficace
- Définition et objectif d’une négociation ; - DECS (CNAM-Paris),
MARKETING DU MEDICAMENT - Les différents styles du négociateur ; - Diplômé de l’IDA (Institut
COURSDESPECIALITE

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS - Stratégies et tactiques de négociation ; du Droit des Affaires) (Paris I),
DE SANTÉ
● Industrie pharmaceutique - Le traitement des objections ;
● Environnement économique du médica- - La formation de l’accord.
- DU de Philosophie – Marne-La-Vallée,
● Stratégie des implantations indus- ment et contraintes réglementaires - Directeur d’hôpital – AP-HP
trielles et organisation ● Les partenaires internes et externes (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris),
● Recherche ● Le plan marketing et le plan de lance-
INTERNATIONAL
- Membre du Laboratoire de bioéthique
- Recherche fondamentale et pôles d’excellence ; ment ● Stratégie internationale
- Recherche clinique ; médicale et de la SFFEM (Société Française
● La gestion équilibrée d’un portefeuille - Filiales, joint-ventures, délocalisation.
- Gestion des essais et diffusion de l’innovation Gestion Import / Export et Francophone d’Ethique médicale),
technologique ; produit ●
- Formateur et chargé de cours
● Les données marketing disponibles : - Logistique et supply chain management;
- Imagerie médicale.
analyse du rapport coût / efficacité Stockage et réglementation ; en droit et économie de la santé,
● Génériques - Incoterms, douanes et documents de transports ; éthique et bioéthique
● Le marketing et la vente en industrie
- Contrefaçon.
pharmaceutique Franck VANDAMME
- Master of Business Administration,
- Directeur Général de CROMA France

Management et droit des établissements


2
Laurent DELPRAT
- Avocat à la Cour,
sanitaires et médico-sociaux (MDE) - Docteur en droit privé et sciences criminelles,
- Membre de l’Association Française
LES ÉTABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX - Mesures de protection juridique – Majeurs MANAGEMENT DE PROXIMITE
protégés et actes médicaux – charte des droits de Droit de la Santé,
● Statuts et libertés du majeur protégé ; ● Communication managériale - Membre du Laboratoire d’éthique médicale
- L’organisation sanitaire et médico-sociale ; - Mineurs et autorité parentale – Mineurs, adoles- - Les principaux styles de management ;
- Les réformes hospitalières ; - L’impact sur l’équipe ;
et de médecine légale (Paris V),
cents et actes médicaux – Charte européenne
- Institutions et structures d’accueil ; de l’enfant hospitalisé. - La communication managériale ; - Formateur en droit sanitaire,
- Maintien à domicile, structures alternatives à ● Dossier de soins, informatisation - Le rôle managérial du responsable de soins ; social et médico-social
l’hospitalisation, lieu de vie et d’accueil ; - Organisation des équipes.
- Organisation des réseaux ; des données de santé et CNIL ● Outils managériaux Philippe de BOËRIO
- Groupement de coopération sanitaire. - Coordonner les projets de services ; - Docteur en Médecine, ESSCA,
● Instances sanitaires DÉMARCHE QUALITÉ - Outils d’évaluation en commun ; - Directeur de la clinique ARAGO, Paris,
et médico-sociales - Outils de motivation.
- Secrétaire Général adjoint du Forum
- Directoire, Conseil de surveillance ; ● Gestion de l’hébergement
- Conseil d’administration ; et de la restauration Européen des Managers de Santé
- Conseil de la vie sociale ; ● Vigilance et sécurité de la prestation STRATEGIE ET GESTION DE PROJET
- CHSCT, ... ● Evaluation des pratiques
D’UN ETABLISSEMENT SANITAIRE
ET MEDICO-SOCIAL
professionnelles
RESPONSABILITÉS
DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ GESTION DE LA STRUCTURE GESTION DES VIOLENCES
● Philosophie du droit ET DE LA PERSONNE INSTITUTIONNELLES ET BIENTRAITANCE
● Initiation au droit ● Projet d’établissement ● Gestion des violences institutionnelle
- Les grands principes du droit ; ● Contrat de séjour - Les violences institutionnelles ;
- Les sources du droit ; ● Projet de vie et projet de soins
- La protection du personnel soignant.
- L’organisation judiciaire ;
● Evaluation de la dépendance
● Maltraitance et bientraitance
- Initiation à la procédure judiciaire ; - Prévention de la maltraitance et bientraitance ;
● Obligations alimentaires
● Droits des patients - Prise de parole et pluridisciplinarité.
- Droits des patients – charte du patient ● Secret professionnel, discrétion
hospitalisé ; MANAGEMENT DES ORGANISATIONS professionnelle, et secret partagé
- Droit des usagers en institution – Charte des DE SANTÉ
droits et libertés des personnes accueillies ;
- Droit européen des patients – Charte euro- ● Financement et tarification
péenne des droits des patients ; - Tarification dans le secteur privé à but lucratif ;
- Droits des personnes âgées en institution – - Tarification dans le secteur privé
Charte des droits et libertés de la personne à but non-lucratif ;
âgée en situation de handicap ou de dépen- - Tarification et financement de la prestation.
dance ;

15 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


3ème cycle / Msa 2 MANAGEMENT
SPECIALISE

Management du Tourisme,
du Sport et des Loisirs
››› Objectif du programme
Ce 3ème cycle a pour objectif de former Les cours sont dispensés par des professionnels
des professionnels capables : qui apportent leur savoir et savoir-faire
à travers un programme qui répond
➤ de développer des entreprises de services dans
aux besoins de l’entreprise.
les secteurs du tourisme, du sport et des loisirs,
➤ de concevoir des produits et des offres rentables,
Ce programme s’adresse aux jeunes
➤ d’élaborer et mettre en œuvre des programmes
diplômés qui souhaitent devenir des
marketing adaptés, managers de haut niveau dans les entre-
➤ de négocier et animer des équipes commerciales, prises de management du tourisme du
➤ de manager des équipes multiculturelles. sport et des activités de loisirs.

Finalité professionnelle
Programme des cours Maitriser les outils stratégiques
et opérationnels de développement
MANAGEMENT GÉNÉRAL ENVIRONNEMENT ET MARCHE ENTREPRISES ET STRUCTURES des entreprises de gestion des loisirs,
● Fonctionnement de l’entreprise ● Sociologie et économie ● Marché hôtelier des activités touristiques et sportives.
- Notions juridiques, fiscales des loisirs - Chiffres clés ;
et sociales ;
- Systèmes d’organisation ;
- Chiffres clés;
- Gestion du temps ; organisation ;
- Modes d’hébergement ;
- Organisation ;
Étudiants concernés
- Environnement et positionnement. budgets ; - Réglementation. Titulaires de masters (M1 ouM2),
● Management de projet - Valeurs ; ● Gestion hôtelière diplômés d’écoles d’ingénieurs,
- Cahier des charges ; - Dynamique sociale ; - Service clients ; de commerce, de management
- Méthodes PERT et GANT ; - Tendances. - Gestion RH ;
- Analyse des comportements ; ● Sport et sociétés - Equipements ; et d’universités.
PROGRAMMEISEAM

- Techniques de mise en œuvre. - Univers du sport ; - Normes et standards.


● Business Plan
- Evaluation d’une activité économique ;
- Valeurs, fédérations et clubs ;
- Compétitions et manifestations
● Parcs et centres de loisirs
- Typologie ;
Métiers visés
- Le compte de résultats, budget sportives ; - Infrastructures ; ➟ Chef de produits, chef de projet,
et trésorerie.
Management au quotidien
- Métiers du sport.
Développement durable
- Thèmes et animations ;
- Evolutions et tendances.
➟ Consultant en sponsoring et partenariat,

- Mission et rôle du manager ;

- Histoire ; ● Equipementiers sportifs ➟ Responsable marketing et commercial,
- Leader et leadership; - Concepts et enjeux ; - Principales marques ; ➟ Dirigeants d’unités touristiques
- La décision ; - Management éthique ; - Innovation et offre ; et sportives,

- Motivation et évaluation.
Stratégie d’entreprise
- Textes ;
- Intégration dans une approche
- Sponsoring des athlètes ;
- Grandes manifestations.
➟ Chargé de développement.
Sport et grandes enseignes
- Diagnostic interne et externe ;
- Analyse stratégique ; ●
managériale.
Valorisation du patrimoine

de distribution Conseil d’orientation
- Stratégies de croissance ; - Organisations territoriales ; - Enseignes européennes ;
- Planification. - Stratégies de développement ; - Stratégies ; Benoît PASCAUD
● Management de la qualité - Programmes régionaux. - Relation enseigne-marques ; Responsable du 3ème Cycle
- Impératifs de qualité ; - Merchandising.
- La qualité totale ; STRATEGIES ET MARKETING - MBA Hec, Sciences Po Paris, Licence de droit.
- La démarche qualité ; ● Stratégies de communication - Ancien directeur marketing Europe.
- Démarche de certification. - Outils média et hors média ; - Gérant de société.
● Gouvernance d’entreprise - Démarche et budgets ; OUTILS DE GESTION
- Les structures de firme ; - Etudes, nouveaux outils. ● E business Bernard NINAUVE
- Responsabilité et pouvoir ● Programmes promotionnels - Stratégies internet ; - Licence es sciences économiques.
du dirigeant ; - Objectifs et enjeux ; - Design et ergonomie ;
- La théorie de l’agence ;
- Ancien Directeur du Marketing et des Achats.
- Conquête et fidélisation ; - Référencements ;
- La rémunération du dirigeant. - Mécaniques promotionnelles. - E-communication. - Expertise en grande distribution
● Gestion de l’évènement ● Droit des marques et en équipements sportifs.
- Organisation ; - Concept de marque ;
MARKETING GENERAL Catherine AVIGNON
- Facteurs primaires ; - Droit à l’image ;
● Approche marketing - Mesure d’impact ; - Protection ; - Master de tourisme, Paris 1.
● Comportement - Bénéfices image et produits. - Droits dérivés. - Licence d’Anglais.
consommateur ● Sponsoring et partenariats ● Pilotage financier - Expertise en tourisme dans les domaines
● Politique produit prix - Stratégies ; - Prévision budgétaire ;
- Prospection ; - Analyse de compte de résultat de la communication et des études.
● Règles de la communication
● Etudes de marché
- Principes d’efficacité ; et de bilan ; - Directrice d’une société de conseil
- Organisation ; - Reporting. et de communication.
● Plan marketing
- Exploitation et mesures.
● Conception de produits Thierry MEREL
touristiques - Master en marketing et conduite de projet,
- Identification des attentes ;
- Produits réceptifs ; école hôtelière.
- Cycle de vie ; - Expertise en direction de programme
- Rentabilité. touristique et en gestion hôtelière.
● Management des voyages - Consultant en marketing touristique.
- Voyages et gestion clients ;
- Modes de transports
et responsabilités ;
- Optimisation des achats.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 16


3ème cycle / Msa 2 MANAGEMENT
SPECIALISE

Management de la culture et des médias


››› Objectif du programme
Former des personnes capables : ➤ de construire un plan marketing pour
les différents produits des secteurs culturels,
➤ d'analyser une situation professionnelle
pour en bâtir une stratégie de développement, ➤ de savoir gérer les priorités, les risques
et les conflits de l’équipe.
➤ de mettre en œuvre un plan d'action
et son discours dans le domaine culturel, Les cours sont dispensés par des professionnels.
Ils transmettent leur expérience au travers
➤ de maîtriser au sein de ses équipes
de leur enseignement.
l'information et les changements,
Ils sont ou ont été dirigeants ou consultants
➤ de trouver les financements d’un produit
auprès d’entreprises.
culturel,

Finalité professionnelle
Programme des cours Gérer et développer un projet
dans le secteur de la Culture
MANAGEMENT GÉNÉRAL ● Retouche de l’image ● Marché de l’art et des medias.
Fonctionnement de l’entreprise - Apprentissage d’un logiciel de - Les galeries ;
Étudiants concernés

- Notions juridiques, fiscales retouche de l’image ; - Enchères et commissaires priseur ;
et sociales ; - Travail autour de la photo. - Visite d’une salle des ventes.
- Systèmes d’organisation ; Etudiants n’ayant pas ou peu
- Environnement et positionnement.
ECONOMIE AUDIOVISUELLE PRESSE
de connaissances en marketing,
● Approche marketing en économie et en gestion et donc titulaires
- Concepts marketing ; ● Les financements du cinéma ● La presse quotidienne de maîtrise ou master (ou DEA, DESS)
- Notion de marché ; - Le rôle du CNC ; nationale
- Connaissance du marché ; - Les SOFICA ; - La presse d’information ; universitaire en matière littéraire
PROGRAMMEISEAM

- Les actions ; - Les financements privés ; - Le rôle de la régie publicitaire ; ou économique (AES, MSG, MST…),
- Le plan Marketing. - Les règles de production. - Les gratuits ; diplômés d'écoles de management.
● Management de projet ● Cinéma et Distribution - Les NMPP.
Au-delà de la formation initiale,
- Cahier des charges ; - Les différents acteurs ; ● La presse magazine
- Méthodes PERT et GANT ; - Les réseaux de salles ; - Les féminins, les news, la presse TV ; la motivation pour le secteur culturel
- Analyse des comportements ; - Copies et programmation ; - Abonnement et vente au numéro ; est la clé de la réussite.
- Techniques de mise en œuvre. - Multiplexes, art et essai. - Les web-magazines.
● Business Plan
- Evaluation d’une activité économique ;
● Les enjeux de la télévision
- Le paysage audiovisuel français ; Métiers visés
ENVIRONNEMENT CULTUREL
- Le compte de résultats, budget
et trésorerie.
- Financements et chaînes
de télévision ; Le Ministère de la Culture
➟ Responsable éditorial
● Management au quotidien - L’environnement juridique.

et de la Communication
➟ Producteur audiovisuel
- Mission et rôle du manager ; ● Téléréalité - Histoire ; Missions et domaines d’in- ➟ Directeur de collection
- Leader et leadership; - Un exemple de production d’émission. tervention ; ➟ Gestionnaire de théâtre
- La décision ; ● Economie de la radio - Son rôle dans la vie culturelle française. ➟ Attaché de Presse
- Motivation et évaluation. - Les différents supports ; Protection intellectuelle
● Stratégie d’entreprise - Généralistes et musicales ;

- Droit d’auteur, protection des œuvres ;
➟ Editeur ou diffuseur de musique
- Diagnostic interne et externe ; - La mesure d’audience ; - Contrefaçon et plagiat ➟ Responsable marketing de musée
- Analyse stratégique ;
- Stratégies de croissance ;
- L’émergence des web radios. dans l’environnement numérique. ➟ Chef de projet mécénat
● Entreprise et mécénat

- Planification.
Management de la qualité ECONOMIE DU SPECTACLE VIVANT - Le mécénat en France ;
- Environnement juridique ;
Conseil d’orientation
- Impératifs de qualité ; ● Economie du théâtre - Rôle de l’Admical ;
- La qualité totale ; - Théâtres privés ; - Pratiques entrepreneuriales. Henri LEQUIEN
- La démarche qualité ; - Compagnies, centres dramatiques et ● Géopolitique Responsable du 3ème cycle
- Démarche de certification. théâtres nationaux ; - Les équilibres géostratégiques - HEC
● Gouvernance d’entreprise - La gestion d’un théâtre au quotidien. mondiaux ; - Consultant en Relation Client,
- Les structures de firme ; ● Spectacle et évènement - Entreprise et géopolitique.
- Responsabilité et pouvoir - Comment monter et produire un Ministère de la Culture et de la
du dirigeant ; spectacle ? Communication
- La théorie de l’agence ; - Intermittents du spectacle ; MEDIAS
- La rémunération du dirigeant. - Plateau ; ● Publicité Guillaume KRAFFT
- Organisation de tournées. - Président du GESCEP
- La conception d’une campagne ;
MANAGEMENT ET EDITION
● Economie de la musique - Le media planning ; - Membre de l’ACEM
- Autoproduction et diffusion ; - Création et iconographie.
Processus éditorial - Les métiers : tourneur, éditeur, (Association des Chefs d’Entreprise

- Les différentes étapes depuis le choix diffuseur ;
● Marketing direct de Marne-la-Vallée)
- Les différents medias ;
du manuscrit jusqu’à l’impression ; - Edition phonographique ;
- Off-line et on-line ;
- Les métiers de l’édition. - Les enjeux du web.
- Techniques de ciblage ;
Yves-Marie de BOISBRUNET
● Le marketing de l’édition - E-mailing et marketing mobile. - Doctorat en Sciences Humaines
- Le rôle des critiques ; Stratégie de communication - Ecrivain et professeur
- La distribution du livre ;
ARTS PLASTIQUES ●
- Ciblage et medias ;
- Collections originales et collections ● Les musées publics - Objectifs de la marque
de poche. - Musées nationaux, musées classés et communication ;
● La diffusion du livre et contrôlés ; - GRP et exemples de campagnes.
- Le rôle des librairies ; - Collections temporaires ● Relations Publiques
- Le prix unique du livre ; et permanentes ; - Lobbying et Relations Publiques ;
- La diffusion numérique des œuvres - Le financement d’une exposition. - Le rôle particulier des Relations
écrites. Presse.

17 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


3ème cycle / Msa 2 MANAGEMENT
SPECIALISE

Gestion du patrimoine, TOP


10
de l’assurance et de l’immobilier
››› Objectif du programme
Former les étudiants aux produits et prestations Les cours sont dispensés par des professionnels
fournis par les banques, les compagnies qui apportent leur savoir et savoir-faire
d’assurance et les professionnels de l’immobilier à travers un programme qui répond aux besoins
sous leurs aspects commerciaux, techniques, des étudiants.
financiers, juridiques et fiscaux.
Les étudiants seront capables de s’intégrer
dans un établissement financier, une compagnie
d’assurance ou chez un conseil indépendant.

Finalité professionnelle
Programme des cours Maîtriser les produits et les prestations
proposés par les banques,
MANAGEMENT GÉNÉRAL ● Successions ASSURANCES les établissements de crédit,
● Fonctionnement de l’entreprise - Donations en exonération de droits ● Les métiers de l’assurance les compagnies d’assurance
de succession et les professionnels de l’immobilier
- Notions juridiques, fiscales ● Assurances IARD
et sociales ; ● Gestion du patrimoine - Habitation ; afin d’optimiser la gestion du patrimoine
- Systèmes d’organisation ; des incapables - Voiture ; des particuliers.
- Environnement et positionnement. ● Cession et transmission - Responsabilité civile vie privée.
Approche marketing d’entreprise Assurance des constructions
Étudiants concernés
● ●
- Concepts marketing ; ● Les procédures civiles ● Assurances des personnes, vie
- Notion de marché ; Avantages fiscaux
- Connaissance du marché ;
● Titulaires de diplômes universitaires
● Assurances des personnes,
PROGRAMMEISEAM

- Les actions ; de niveau M1 ou M2 en : droit, économie,


- Le plan Marketing. LES INCONTOURNABLES hors vie gestion, AES. Ecoles de Gestion avec
- Protection sociale des salariés
● Management de projet DE LA FISCALITÉ
et des travailleurs indépendants ; une spécialisation en finance, banque,
- Cahier des charges ;
- Méthodes PERT et GANT ;
● Droits de succession - Assurances complémentaires santé. marchés financiers, DSCG.
- Analyse des comportements ;
- Calcul et paiement des droits. ● Fraudes et blanchiment
Impôt de Solidarité

- Techniques de mise en œuvre.
Business Plan

sur la Fortune
- Obligations déclaratives.
Métiers visés
- Evaluation d’une activité économique ; - Calcul de la base de l’impôt ;
- Calcul de l’impôt et paiement LES MÉTIERS DE L’IMMOBILIER ➟ Chargé de la clientèle privée
- Le compte de résultats, budget
de l’impôt. des banques et des établissements
et trésorerie. ● Le marché de l’immobilier de crédit,
● Management au quotidien ● Impôt sur le revenu ● Loi Hoguet
- Mission et rôle du manager ; - Revenus catégoriels ;
- Calcul et paiement de l’impôt.
● Diagnostique ➟ Conseiller en gestion de patrimoine
- Leader et leadership; et évaluation immobilière de la clientèle privée des banques,
- La décision ; ● Immobilier, produits ● La négociation immobilière des compagnies d’assurance
- Motivation et évaluation. défiscalisés - Prospection et entretien commercial. et des cabinets conseils indépendants.
● Stratégie d’entreprise ● Taxation des plus values
- Diagnostic interne et externe ; - Droits d’enregistrement ➟ Métiers de l’immobilier et de l’assurance
- Analyse stratégique ; GESTION DE PATRIMOINE
- Stratégies de croissance ;
- Planification. OUTILS DE GESTION Le métier de conseiller
● Conseil d’orientation
● Management de la qualité ● Mathématiques financières ● Lepatrimonial
cadre de l’exercice Noël PLAT
- Impératifs de qualité ; ● Système de Gestion de Bases
- La qualité totale ; de Données Relationnelles. du métier de conseiller Responsable du cycle
- La démarche qualité ;
● Tableaux croisés dynamiques
patrimonial - ESC Bordeaux,
- Démarche de certification. - Statut juridique et protection sociale. - CIA
● Visual basic
● Gouvernance d’entreprise ● Formules de calculs et
● Fraude, corruption,
- Consultant et formateur
- Les structures de firme ; blanchiment
- Responsabilité et pouvoir macros ● Bilan patrimonial
du dirigeant ; ● Bases de données. Didier CAREL
- Contenu, méthode d’élaboration.
- La théorie de l’agence ; ● Négociation patrimoniale
- Maîtrise d’économie
- La rémunération du dirigeant.
et entretien patrimonial - Docteur en Economie
PLACEMENTS FINANCIERS - Conseiller en stratégie
- Comportement ;
● Produits financiers - Communication ;
LES INCONTOURNABLES DU DROIT et produits dérivés - Techniques d’entretien. Pierre de MEUSE
- Les differents produits ; - Docteur en Droit
● La société civile - Le fonctionnement des marchés ; - Assureur
- Outil de gestion patrimoniale. - Leur rentabilité.
● Régimes matrimoniaux ● Placements en œuvres d’art Guillaume KRAFFT
et avantages - Antiquités et objets de valeur ;
- Président du GESCEP
- Séparation de biens ; - Le marché, l’évaluation, les risques.
- Communauté réduite aux acquêts ; - CAPA (Avocat), ICP.
- PACS ;
- Concubinage.
● Droit de propriété
- Indivision ;
- Démembrement
du droit de propriété.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 18


3ème cycle / Msa 2 MARKETING /
COMMUNICATION

Communication événementielle
et promotionnelle
››› Objectif du programme
Ce 3ème cycle a pour objectif de former ➤ de mettre en œuvre une politique Cette formation s’adresse à ceux
des personnes capables : de marketing direct. qui veulent devenir les futurs cadres
Les cours sont dispensés par des de la communication événementielle
➤ de concevoir un événement,
professionnels qui apportent leur ou promotionnelle des entreprises
➤ d’organiser un événement, du secteur public ou privé, d’agence
savoir et savoir-faire à travers
➤ de gérer un événement, un programme qui répond aux de communication.
➤ d’organiser un salon, besoins de l’entreprise.
➤ de manager la promotion des ventes,

Finalité professionnelle
Programme des cours Concevoir, réaliser et optimiser
des événements, valoriser l’image
MANAGEMENT GÉNÉRAL LES DIFFÉRENTES FORMES ● Le plan de communication promotionnelle des Marques, des PME
D’ÉVÉNEMENTS - Le budget ; ou des Grandes Enseignes.
● Fonctionnement de l’entreprise
- Notions juridiques, fiscales ● L’événement sportif - L’arbitrage média ;
et sociales ;
- Systèmes d’organisation ;
- La notion d’événement ;
- L’organisation ;
- L’achat d’espaces ;
- La définition du plan Étudiants concernés
- Environnement et positionnement. - L’exploitation. de communication ; Diplômés d’écoles de commerce
- La gestion et le suivi
● Management de projet ● L’événement culturel du plan de communication. et titulaires de masters.
- Cahier des charges ; - Les différentes formes Universitaires (M1 ou M2)
- Méthodes PERT et GANT ; d’événements;
- Analyse des comportements ; - Les publics concernés ; en économie, gestion, LEA.
LES OUTILS
PROGRAMMEISEAM

- Techniques de mise en œuvre. - La communication. DE LA PROMOTION


● Business Plan
- Evaluation d’une activité économique ;
● L’événement d’entreprise
- Les objectifs ; ● Le packaging Métiers visés
- Le compte de résultats, budget - Les enjeux ; - Les fonctions du packaging ;
- Les codes ;
➟ Chargé d’événement sportif,
et trésorerie.
Management au quotidien
- Les choix ;
- Le budget ; - Couleur et forme ; ➟ Chargé d’événement culturel,

- Mission et rôle du manager ; - L’impact sur les relations humaines. - La théatralisation. ➟ Chargé d’événement d’entreprise,
- Leader et leadership; ● Sponsoring et Partenariat ● Le merchandising ➟ Responsable sponsoring,
- La décision ; - Les enjeux ; - Le merchandising famille
de produits ;
➟ Responsable partenariat,
- Motivation et évaluation.
Stratégie d’entreprise
- Les objectifs et les cibles ;
- La recherche de sponsor ; - Les outils ; ➟ Chargé de la promotion des ventes,

- Diagnostic interne et externe ; - Le choix des partenaires. - Spaceman ; ➟ Responsable foires et salons,
- Analyse stratégique ; ● La gestion de l’événement - Les ratios. ➟ Responsable marketing direct.
- Stratégies de croissance ; - Les coûts prévisionnels ; ● La création de gamme

- Planification.
Management de la qualité
- Les tableaux de bord ;
- Les leviers financiers ;
- La place de la promotion
dans la structure de gamme ;
Conseil d’orientation
- Impératifs de qualité ; - Le contrôle budgétaire. - Le choix des produits ;
- La qualité totale ; - Le positionnement prix ; Bernard NINAUVE
- La démarche qualité ; - La gestion de la gamme. Responsable du 3ème Cycle
- Démarche de certification. EVÉNEMENT ET COMMUNICATION ● L’information et publicité - Licence Sciences Economiques,
● Gouvernance d’entreprise ● Les relations avec la presse sur le lieu de vente - Ancien Directeur du Marketing et des Achats,
- Les structures de firme ; - Le rôle des relais d’informations presse; - Le balisage du point de vente ;
- Responsabilité et pouvoir - Le choix des cibles ; - L’étiquetage des produits ; - Directeur Pédagogique.
du dirigeant ; - Les outils de communication ; - L’information promotionnelle ;
- La théorie de l’agence ; - Les mesures d’efficacité. - Les catalogues. Claude VIDAL
- La rémunération du dirigeant. ● Les relations publiques - Directeur général de la société
- Le rôle des relais d’informations ARENE EVENEMENT
publiques ; LA PROMOTION - Expert en sponsoring et partenariat.
MARKETING GÉNÉRAL - Le choix des publics ;
● Approche marketing - La communication ; ● La promotion des ventes ARENE EVENEMENT
- Concepts marketing ; - La mise en œuvre des relations. - La réglementation ;
- Expert en sponsoring et partenariat.
- Notion de marché ; ● Foires et salons - Les primes ;
- Connaissance du marché ; - La prospection ; - Lots ;
- Réductions ; Jack BAKERMAN
- Les actions ; - La sélection ;
- Le plan Marketing. - L’organisation ; - Le ticket ; - Ecole Supérieure de Communication
● Politique prix produits - Le suivi et la mesure d’impact. - Le couponing. Publicitaire,
● Les règles ● La communication ● Le marketing direct - Administrateur,
des enseignes - Les outils du MD ;
de la communication - La gestion du MD ; - Ancien responsable Communication,
● Etudes de marché - La perception des enseignes ;
- Légitimité et effet de source ; - Les cartes de fidélité ; - Directeur pédagogique.
● Droit du marketing - La gestion de la relation client.
- Image déterminante et perceptive ;
● Le plan marketing ● La e-promotion
- Stratégies d’évolution des marques.
● La communication - Les bases de données ;
- Les outils et méthodes
des marques de la e-promotion ;
- Les médias et hors médias utilisés ;
- L’efficacité des campagnes.
- Communication image
et communication produit ;
● Les soldes
- Les stratégies de flottement - Produits et prix ;
et d’inertie. - Comportement
du consommateur et soldes ;
- Le poids des soldes.

19 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


3ème cycle / Msa 2
INTERNATIONAL

Développement international avec l’Asie

››› Objectif du programme


Former des cadres opérationnels sur la ➤ élaborer une stratégie adaptée au(x) pays
zone Asie (Extrême Orient et Asie du Sud) cible(s) grâce à une connaissance culturelle,
capables de : économique, politique, historique, sociale
et linguistique,
➤ gérer un service import/export,
➤ comprendre les zones d’influence
➤ gérer une filiale,
et les enjeux économiques et politiques
➤ mettre en place des partenariats, des principaux pays.
➤ négocier dans des contextes interculturels
et managériaux différents,

Finalité professionnelle
Programme des cours Acquérir une connaissance approfondie
de l’Extrême Orient afin d’y optimiser
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) MARKETING ET STRATÉGIE ● Analyse des coûts les échanges commerciaux.
- Coûts partiels et coûts complets ;
Fonctionnement de l’entreprise Marketing international
Étudiants concernés
● ●
- Coûts spécifiques et marges ;
● Approche marketing - Analyse du marché ;
- Seuil de rentabilité.
● Management de projet - Axes stratégiques ;
- Mix marketing ; ● Calcul des prix de vente Titulaires de masters (M1 ouM2),
● Business Plan - Eléments du calcul ;
● Management au quotidien
- Spécificité du marketing diplômés d’écoles d’ingénieurs,
international. - Méthodes de calcul ;
● Stratégie d’entreprise - Le coût des risques ;
de commerce ou de management…
● Circuits de distribution
● Management de la qualité - Les accords commerciaux.
● Gouvernance d’entreprise
- Centrales d’achats ;
- Importateurs et détaillants ; MANAGEMENT IMPORT / EXPORT
Métiers visés
PROGRAMMEISEAM

- Franchises ;
- E.Business et VPC. ● Service import / export ➟ Ingénieur d’affaires,
ENVIRONNEMENT ASIATIQUE ● Filiales - Organisation ; ➟ Responsable import/export,
● Culturel - Joint venture ; - Recrutement et tâches ;
- Responsabilités ;
➟ Acheteur,
- Histoire et géographie ;
- Religions et modes de pensée ;
- Délocalisation ;
- Approche financière ; - Rapports avec les autres services. ➟ Responsable marketing,
- Us et coutumes ; - Direction de la filiale. ● Gestion des risques ➟ Directeur de filiale,
- Habitudes de consommation. ● Logistique - Risques financiers ; ➟ Directeur de zone…
● Géopolitique - Techniques de transport ; - Risques de changes ;
- Régimes politiques ;
- Sources de conflit ;
- Incoterms ;
- Moyens de transport ;
- Risques commerciaux ;
- Risques de transport.
Conseil d’orientation
- Évolution des puissances ; - Intermédiaires du transport. ● Couvertures de risques
- Zones d’influence. ● Douanes - Assurances ; Jean-Pierre LE BIGRE
● Organisation économique - Échanges internationaux ; - Coface ; Responsable du 3ème cycle
- Procédures de dédouanement ; - Les banques ; - ENSBA (section architecture),
et industrielle - Affacturage.
- Présence des grands groupes ; - Régimes douaniers - ICI (Institut de Commerce International)
- Centres de décision ; et nomenclatures ; ● Ressources humaines
- Organismes ministériels ; - Accords préférentiels. - Aspects multiculturels ; - Vice Président de l’ODASCE
- Jetro ; - Mobilité internationale ; - Conseiller du Commerce Extérieur
- Keidanren. GESTION IMPORT / EXPORT - Contrôle de gestion sociale ; de la France associé.
- Contrats de travail locaux.
● Gestion administrative
SYSTÈMES DE MANAGEMENT - Traitement des commandes ; Olivier LAROCHE
COMMUNICATION
Modèle japonais ; Autres - Facturation ; - SNECMA Moteurs, Responsable Chine,
modèles ; Logique des cercles - Logistique des documents ; ● Média - Conseiller du Commerce Extérieur de la France,
- Suivi des stocks. - Habitudes locales ;
de qualité ; Kaizen ; Kanban. - Normes techniques ; - Vice-président du Comité de Seine-et-Marne.
● Gestion des paiements
DROIT - Moyens documentaires ; - Normes de goût ;
- Gestiondes documents ; - Supports. Marc de KERVENOAËL
● Droit des sociétés - Virements ; ● Hors média - Bachelor in Management, Golden Gate
- Choix d’une structure ; - Éffetsde commerce. - Catalogues ;
- Choix des partenaires ;
University, San Francisco,
● Gestion de la force de vente - Mailing ; - Directeur Relations Extérieures Entreprises
- Investissement ; - Formation ; - Tarifs ;
- Risque(s). - Langue(s) à utiliser.
Groupe HEMA, Campus Marne-la-Vallée
- Visites ;
● Droit des contrats - Agents commerciaux ; Foires et salons
- Contrats achat / vente ;

Van Vinh Diep
- Représentants. - Choix ;
- Contrats de franchise ; ● Gestion des achats - Planning et logistique ; - DEA Analyses et politiques économiques,
- Contrats de sous-traitance ; - Normes ; - Actions avant, pendant et après ; DESS Banque et finance,
- Contrats de licence ; - Budgets et Coface.
- Arbitrage.
- Contingents ; 3ème cycle informatique ENST Paris
- Certificats et contrôles ; Consultant en stratégie
- Logistique.
LANGUES et développement marketing.
GESTION FINANCIÈRE Anglais ; Chinois (mandarin) ou
● Contrôle budgétaire Japonais.
- Le seuil de rentabilité ;
- L’endettement ;
- Tableaux de bord ; SPORT
- Le fonds de roulement ; Initiation au golf.
- La banque ;
- Le budget de trésorerie.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 20


Institut Supérieur d’Etudes en Alternance
››› ISEADD du Développement Durable

L’ISEADD: ✌ Des programmes novateurs


L’ISEADD (Institut Supérieur d’Etudes en
➤ 8 Masters spécialisés dans ce domaine
sont désormais accessibles après un
bac+4/5
L’Institut Alternance du Développement Durable)
regroupe, au sein de l’ISEAM, les différents ✌ ● Le Msa 2 «Management et développement
durable » (MDD) ;
de 3ème cycle programmes de Master spécialisé en alternance
dédiés au développement durable.
✌ ● Le Msa 2 «Développement local durable et
collectivités territoriales » (DLDCT) ;
100% L’objectif de ces programmes est de former de
✌ ● Le Msa 2 «Management durable de l’énergie,
de l’eau et des déchets» (MDEED) ;
Alternance, futurs managers qui intégreront les principes
du développement durable dans leur pratique
✌ ● Le Msa 2 «Management durable
de l’habitat, de l’urbanisme et des transports»
Leader dans le professionnelle. (MDHUT) ;
✌ ● Le Msa 2 «Management durable
de l’économie sociale et du développement
Développement Ces 3èmes cycles s’adressent à des profils très
variés (financiers, ingénieurs, juristes, spécia- solidaire» (MESDS) ;
✌ ● Le Msa 2 « Management durable et Qualité
Durable! listes des ressources humaines, économistes,
chimistes...), la large palette des programmes
- Sécurité - Environnement» (MDQSE) ;
✌ ● Le Msa 2 «Management durable et Respon-
proposés en développement durable permet- sabilité Sociale des Entreprises» (MDRSE) ;
Dès 2005, l’ISEAM tant à chacun de choisir sa propre spécialisa- ✌ ● Le Msa 2 «Marketing Ethique
tion ou sa double compétence. et Durable» (MED).
fait figure de pionnier
en proposant
un programme
L’engagement de l’ISEADD dans de nombreux
de 3 cycle en alternance,
ème projets ou initiatives pour le Développement Durable
permettant d’acquérir
une double compétence
en management
L’ISEADD Global Compact Le Comité 21 vise
et développement durable. est adhérente est un pacte lancé à promouvoir
du Cler (Comité sous l’égide de l’ONU l’Agenda 21,
de Liaison en 2000, illustrant programme
des Energies la volonté d’action ratifié au
Depuis lors, l’ISEADD Renouvelables), des entreprises, sommet de la Terre
Le projet « Campus association loi 1901 de Rio. Il appelle les
s’est progressivement responsables » rassemble créée en 1984,
ONG et institutions
de s’affirmer comme citoyens à prendre
les écoles et les universités
imposé comme qui se sont engagées
travaillant pour la mise des acteurs d’une
en place d’un système nouvelle économie
part aux mutations
qui s’imposent à tous
l’Institut de 3ème cycle dansunedémarche énergétique durable. mondiale plus pour préserver L’association
de sensibilisation de leurs
étudiants au développement
Ce comité effectue « responsable». la planète. Grâce Campus Responsable
100 % Alternance, durable (sur le modèle
des actions qui Leurs actions à son partenariat avec
L’association Campus Responsable,
consistent en partie portent sur les le comité 21, l’ISEADD
spécialiste des programmes des « green campus» lancé à accompagner pratiques ethiques, favorise une « société pilotée par les étudiants des cycles
par Harvard aux Etats-Unis) et à informer les le commerce responsable » en mettant en développement Durable de l’ISEADD
de développement durable. afin de leur permettre d’appréhender,
tant dans leur vie estudiantine
professionnels équitable et l’aide en place des actions organise de nombreux événements
(entreprises, au développement durables.
que professionnelle, le monde institutions…) des pays les plus afin de sensibiliser les étudiants
d’une manière responsable dans leurs projets pauvres. En se aux enjeux du développement durable
et citoyenne. En adhérant de développement rattachant (opérations de sensibilisation,
à cette démarche, l’ISEADD durable. à ce pacte,
s’engage à mettre en place petit-déj, mini expos et conférences,
l’ISEADD s’engage «Week-end Vert », Semaine
des outils (gestion écologique, à promouvoir L’ISEADD est
politique sociale…) les 10 principes également référencé du Développement Durable, Quinzaine
pour rendre son « campus définis par l’ONU dans l’ABC Vert, du Commerce Equitable, Soirée
responsable». en matière l’annuaire spécialisé de parrainage Développement durable,
de développement du développement «Grenelle de l’ISEADD»…).
durable. durable.

21 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

TOP
Management et développement durable 10

››› Objectif du programme


Cet enseignement de haut niveau vise à former Les cours sont dispensés par des professionnels :
des managers directement opérationnels et capa- consultants, praticiens et chercheurs.
bles d’intégrer dans leur pratique professionnelle Certains cours sont donnés en langue anglaise
les enjeux du développement durable. ou américaine.
Membre de

Finalité professionnelle
Former des managers intégrant les
dimensions sociales, environnementales
et économiques du développement
durable.

Programme des cours Étudiants concernés


Titulaires de masters universitaires
(M1 ou M2), diplômés d’écoles
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) ETHIQUE ET DÉONTOLOGIE ● Contrôle budgétaire
- Le seuil de rentabilité ;
de commerce ou d’ingénieur.
● Fonctionnement de l’entreprise ● Respect des droits - L’endettement ;
fondamentaux
● Approche marketing
● Management de projet - Les droits de l’homme ;
- Tableaux de bord ;
- Le fonds de roulement ;
Métiers visés
- Organisations et référentiels.
● Business Plan
● Management au quotidien
● Charte éthique et les codes - La banque ; ➟ Directeur du Développement durable,
● Stratégie d’entreprise
de conduite
- Le budget de trésorerie.
➟ Directeur de l’Environnement,
● Management de la qualité
- La recherche des valeurs ; HUMANITAIRE, ECONOMIE ➟ Chef de projet développement durable,
● Gouvernance d’entreprise
- Les principes d’action.
Nouveaux défis éthiques
SOCIALE ET SOLIDAIRE ➟ Management des Fondations
d’entreprise et des ONG,
PROGRAMMEISEAM


- Ethique et progrès scientifique.
● Secteur humanitaire et ONG
FONDEMENTS, CONCEPTS
ET RÉGLEMENTATION
- Structures et théâtres d’opération ;
- Opposition et/ou coopération.
➟ Consultant et Auditeur
MISE EN PERSPECTIVE en développement durable,
Concept et historique INTERNATIONALE Economie sociale

du développement durable Globalisation

et développement durable ➟ Chargé de mission Ethique

- Coopératives, mutuelles et déontologie.
- Grands courants de la pensée et développement durable et associations ;
philosophique et économique ;
- Eco-développement
- Acteurs économiques
et altermondialistes ;
- Pression concurrentielle, politiques
et publiques.
Conseil d’orientation
et décroissance de Rio - ONG et jeu d’acteurs ;
à Johannesburg. - Le rôle de l’OMC ; ● Commerce équitable, Jean-Marc LORACH
● Evolution législative - Le financement du développement solidarité, insertion
de la Banque Mondiale par l’activité économique Responsable du 3ème cycle
et réglementaire Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA
- Textes en vigueur ; aux Micro-Crédits. - Structures et politiques de solidarité ;
- Stratégie Nationale ● Solidarité internationale - L’insertion par l’activité économique ; (Executive MBA HEC), Diplômé Institut
de Développement ; - Politiques internationales - Commerce équitable ; d’Etudes Politiques, Diplômé Institut
- Lois Grenelle 1 et 2 de 2009. de solidarité ; - “Consom’action”.
- Acteurs du Commerce équitable ; Tourisme durable des Hautes Etudes Européennes, CAPA
● Droit communautaire - Ecotourisme et tourisme

(avocat), Cadre supérieur.
de l’environnement - Législations et chartes volontaires ;
responsable. - Mise en pratique opérationnelle.
- Grands principes ;
- Réglementation internationale ;
● Dialogue interculturel Guillaume CANTILLON
et développement durable MISE EN ŒUVRE DEA en Droit de L’Environnement,
- Evolutions juridiques.
- Dialogue entre les cultures ; AVEC LES COLLECTIVITÉS
- Mécanismes interculturels ; TERRITORIALES Licencié en Sciences Politiques,
MONTAGE ET MANAGEMENT
DE PROJETS - Communication globale. Chargé de mission auprès d’une ONG ;
● Communication responsable
● L’Agenda 21 local consultant (ministères, collectivités
● Conduite du changement - Diagnostic de territoire et
- Concept de communication concertation ; locales, associations)
- Diagnostic organisationnel ; responsable, les outils
- Pilotage stratégique et opérationnel. - Mise en œuvre et suivi de terrain ;
et leur mise en œuvre. Fabienne PLANES
- La gouvernance locale.
● Dimension Partenariat
environnementale MISE EN ŒUVRE EN ENTREPRISE ● DEA d’Economie de l’Environnement,
- Biodiversité ; ● Dimension sociale avec les entreprises DESS Relations Publiques de
- Le partenariat public-privé ;
- Empreinte écologique ; - Evolution et structuration ;
- Mesure de l’impact économique.
l’Environnement, Chargé de mission
- Externalités ; - Relations du travail en entreprise. Partenariats et Développement
- Ecologie industrielle ; ● Non-discrimination ● Consommation responsable
- Bilans carbone ; - Le concept ;
- Les écoproduits ; à la Fondation Nicolas Hulot.
- Analyse du cycle de vie. - Les textes et la pratique ; - Les achats équitables ;
● Application des techniques - Ecueils et évolutions en cours. - Les achats éthiques ; Hervé LETHIER
- Analyse du rôle des parties Diplômé de l’Institut d’Etudes
du marketing aux produits ● Responsabilité Sociale prenantes.
et services « durables » de l’Entreprise (RSE) Politiques de Paris,
- Intégration de la valeur - Notation extrafinancière et
● Règles et normes DEA en Droit de l’Environnement,
environnementale et sociale ; investissement socialement d’urbanisme
responsable ; - Approche sociologique et juridique. Maîtrise en Sciences de l’Environnement,
- Illustrations sectorielles.
- Rapports d’activité durable Consultant international
● Les outils de la sociologie et indicateurs de suivi. sur les questions environnementales.
au service du développement ● Management de crise
- Identification et conduite
durable du changement ;
- Concepts ;
- Evaluation des situations de crise ;
- Outils de la sociologie ;
- Communication à l’interne
- Application au développement
et à l’externe.
durable.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 22


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Développement local durable


et collectivités territoriales
Projets de développement local et Grands réseaux
Finalité professionnelle
››› Objectif du programme Former des dirigeants opérationnels,
aptes à intégrer les différentes
dimensions du développement
Cet enseignement de haut niveau vise à former durable territorial, pour les grandes
des managers opérationnels d’entreprises pour les entreprises, acteurs économiques
Membre de
projets de développement local et les grands des territoires et les collectivités
réseaux, ainsi que des chefs de projet territoriaux. locales clientes.
Les cours sont dispensés par des professionnels : • Acteurs économiques : entreprises
consultants, praticiens et dirigeants issus du gérant des services d’intérêt général,
monde de l’entreprise et du secteur territorial réseaux collectifs, groupements
professionnels, bureaux d’études,
sociétés d’économie mixte,
Programme des cours économie sociale...
• Collectivités locales : municipalités,
intercommunalités, départements
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) TERRITOIRES RESPONSABLES ACTEURS PUBLICS TERRITORIAUX et régions, …
● Fonctionnement de l’entreprise ● L’agenda 21 local ● Institutions administratives
● Approche marketing
● Management de projet
- Gouvernance locale ;
- Diagnostic de territoire et concertation ;
- Déconcentration ;
- Décentralisation ;
Étudiants concernés
● Business Plan - Mise en œuvre et suivi de terrain. - Regroupements Titulaires de masters universitaires
● Management au quotidien
● Plan Climat Territorial et intercommunalités.
(M1 ou M2), géographes, agronomes.
● Stratégie d’entreprise
- Concept, outils et mise en œuvre. ● Communication publique Diplômés d’écoles d’ingénieurs
● Management de la qualité
● Marchés publics et achats - Pratique du discours ;
publics responsables - Média ; ou de commerce, diplômés d’instituts
● Gouvernance d’entreprise
- Nouveau code des marchés publics ; - Sondages ; d’études politiques.
PROGRAMMEISEAM

- Procédure d’appels d’offres ; - Illustrations concrètes.


INGENIERIE DES GRANDS RESEAUX La nouvelle gouvernance
● Gestion de projet ●
- Achats publics responsables.
Développement touristique

territoriale Métiers visés
- Projets de développement local ;
- Management et délégation ;
responsable
- Organisation du secteur ; Acteurs ;
- Parties prenantes et jeux d'acteur ;
- Démocratie participative et outils
➟ Dirigeants d’entreprises opérant
- Outils de mesure et de suivi de la gouvernance territoriale.
sur les territoires,
- Politiques mises en oeuvre ;
de la performance. - Réseaux. ● Droit administratif territorial ➟ Chefs de projets en bureau d’études,
● Gestion des flux urbains
- Réglementation européenne ;
● Gestion des territoires - Droit administratif ; ➟ Cadres dirigeants des services territoriaux,
- Impact des Lois Grenelle 1 et 2
fragiles - Fonction publique territoriale ;
- Contentieux administratif.
➟ Coordonnateurs d’Agendas 21,
de 2009 sur les grands réseaux ;
- Zones protégées ;
- Réglementation et gestion spécifique ● Réglementations et politiques ➟ Chargés de mission Plan Climat,
- Déclinaisons au niveau national
des territoires fragiles. européennes ➟ Collaborateurs d’élus,
et territorial (cable, internet, eau,
électricité, gaz).
● Coopération décentralisée - Cadre européen ; ➟ Directions d’entreprises travaillant
- Co-développement ; - Subventions et aides diverses ; sur des projets de développement local,
● Ingénierie des services - Principe d'additionnalité ;
à l'environnement
- Coopération Nord-Sud ;
- Participation citoyenne ; - Coopérations transfrontalières. ➟ Conseillers en développement local.
- Secteur des services Droit et économie
- Illustrations d'actions Nord-Sud.
Conseil d’orientation

à l'environnement; des Services Publics
- Emploi ; - Droit des services publics ;
- Economie du secteur et perspectives ECONOMIE DU DEVELOPPEMENT
d'avenir.
- Secteur de l’économie Jean-Marc LORACH
TERRITORIAL concessionnaire ;
● Devenir des déchets urbains - Impact des lois de décentralisation ;
Responsable du 3ème cycle
- Encadrement réglementaire ;
● Attractivité territoriale Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA
- Grands acteurs et stratégies - Economie des services publics.
- Tri sélectif ; Collecte ; Stockage et ● Finances publiques (Executive MBA HEC), Diplômé Institut
territoriales de coopération.
incinération ; - Stratégies financières
- Recyclage et valorisation. ● Relations des collectivités d’Etudes Politiques, Diplômé Institut
et fiscalité locale ;
● Gestion de la ressource avec les acteurs économiques - Comptabilité publique ;
des Hautes Etudes Européennes, CAPA
- Collaboration territoriale entre les (avocat), Cadre supérieur.
en eau acteurs des secteurs public et privé ;
- Audit et Gestion ;
- Application de la loi sur l’eau ; - Contrôle financier des collectivités
- Principaux acteurs ; - Synergies et partenariats à développer.
locales. Arnaud BRUNEL
- Gestion de la ressource, traitement, ● Gestion territoriale DESS Environnement et Aménagement,
épuration et distribution de l’eau. du secteur social Responsable du Pôle Electricité du Syndicat
● Logistique et économie - Politiques publiques territoriales ; CADRE JURIDIQUE
- Gestion du secteur associatif et ET REGLEMENTAIRE Intercommunal de la Périphérie de Paris
des transports urbains
- Choix d'infrastructures ; coopératif. pour l’électricité et les réseaux de communication.
- Eco-mobilité; ● Intelligence économique
- Grands projets ; territoriale MANAGEMENT DES PROJETS Sylvain ROTILLON
- Plans de déplacements urbains ; - Datamining ; DE TERRITOIRE Diplômé Institut Régional
- Transports intelligents et NTIC. - Jeux d’acteurs, recueil
et exploitation des données.
● Management de crise d’Administration (IRA) et Université Paris X,
● Nouvelles normes - Identification et conduite Chef de projets « services publics
environnementales du changement ;
et d’assainissement de l’eau »,
de la construction - Evaluation ;
- Grands principes ; - Communication de crise. Office National de l’eau et du milieu aquatique.
- Règles et certifications ; ● Contrôle budgétaire Guillaume CANTILLON
- HQE ; - Seuil de rentabilité ;
- Illustrations nationales et étrangères. - Endettement ; DEA en Droit de l’Environnement,
- Tableau de bord ; Licencié en Sciences Politiques,
- Fonds de roulement ;
- Banque ;
Intervenant au CNFPT–ENACT,
- Trésorerie. Chargé de mission développement durable.

23 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Management durable de l’énergie,


de l’eau et des déchets
››› Objectif du programme
Cette formation très concrète vise Les cours sont dispensés par des professionnels :
les métiers liés à la gestion de l’énergie, consultants, praticiens, Experts nationaux et
de l’eau et des déchets dans une internationaux.
perspective de développement durable.
Membre de

Finalité professionnelle
Former des managers capables
d’organiser et de gérer durablement
et efficacement les flux d’énergie,
d’eau et de déchets à l’échelle
d’une entreprise ou d’un territoire.
Programme des cours Étudiants concernés
MANAGEMENT GÉNÉRAL
Diplômés d’écoles d’ingénieur
● Management ● Haute Qualité ou de commerce, titulaires de masters
● Fonctionnement de l’entreprise environnemental Environnementale (HQE)
- Notions juridiques, fiscales - Le système de management - La norme HQE et ses applications (M1 ou M2) en sciences, économie,
et sociales ; environnemental ; concrètes ; géographie, droit, gestion, aménagement
- Systèmes d’organisation ; - Référentiels (ISO, SMEA) ; - Bâtiments autosuffisants du territoire (étudiants français
- Environnement et positionnement. - Mise en œuvre concrète. et immeubles à énergie positive ;
et étrangers).
● Approche marketing ● Achats responsables - Rendement énergétique.
- Eco-produits ;
- Concepts marketing ;
- Notion de marché ; - Normes ;
GESTION ECOLOGIQUE DE L’EAU
Métiers visés
- Connaissance du marché ; - Labels.
➟ Directeur des Services techniques,
PROGRAMMEISEAM

- Les actions ; ● Partenariats Publics-Privés ● Aspects juridiques


- Le plan Marketing. - Aspects législatifs et réglementaires ; et institutionnels ➟ Directeur de l’Environnement,
● Management de projet
- Cahier des charges ;
- S.E.M ;
- Délégations de Services Publics ;
de la gestion de l’eau ➟ Auditeur ou Consultant en économies
- Gestion des Partenariats.
- La réglementation européenne ; d’énergie, environnement,
- Méthodes PERT et GANT ; - Déclinaison au niveau national ;
- Analyse des comportements ; ● Maîtrise et gestion - Evolutions en cours. ➟ Expert en bilan carbone et analyses
- Techniques de mise en œuvre. des risques ● Economie de l’eau du cycle de vie.
● Business Plan - Installations classées ; et des milieux naturels
- Evaluation d’une activité économique ;
- Le compte de résultats, budget
- Cartographie risques ;
- Plans de protection ;
et aquatiques Conseil d’orientation
- L’équilibre offre-demande ;
et trésorerie. - Communication de crise.
- Approche par les écosystèmes ; Jean-Marc LORACH
● Management au quotidien - Approche holistique.
- Mission et rôle du manager ;
Gestion de la ressource Responsable du 3ème cycle
- Leader et leadership; MAITRISE DURABLE DE L’ENERGIE ●
en eau Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA
- La décision ; ● Emergence du nouveau - Rôle et comportement (Executive MBA HEC), Diplômé Institut
- Motivation et évaluation. marché de l’énergie des différents acteurs. d’Etudes Politiques, Diplômé Institut
● Stratégie d’entreprise - Aspects juridiques et fiscaux ;
- Diagnostic interne et externe ; - Ouverture du marché énergétique ; des Hautes Etudes Européennes, CAPA
- Analyse stratégique ; - Concurrence et mécanismes OPTIMISATION DE LA GESTION (avocat), Cadre supérieur.
- Stratégies de croissance ; de régulation. DES DECHETS
- Planification. ● Marchés carbone et permis Guillaume CANTILLON
● Management de la qualité d’émission
● Eco-conception des produits
- Normes européennes et nationales ; DEA en Droit de L’Environnement,
- Impératifs de qualité ; - Protocole de Kyoto
- La qualité totale ; - Vers l’Eco-design. Licencié en Sciences Politiques,
et nouveau marché
- La démarche qualité ; des quotas d’émission carbone ;
● Analyse du cycle de Vie Chargé de mission auprès d’une ONG ;
- Démarche de certification. - Concept et mise en œuvre de l’ACV. consultant (ministères, collectivités
- Energies alternatives ;
● Gouvernance d’entreprise - Illustrations de mise en œuvre.
● Ecologie industrielle locales, associations)
- Les structures de firme ; - La notion d’empreinte écologique
● Performance énergétique et ses applications ;
- Responsabilité et pouvoir - Audit énergétique, DPE, Arnaud BRUNEL
du dirigeant ; - Les nouvelles architectures
plan patrimonial ; DESS Environnement et Aménagement,
- La théorie de l’agence ; industrielles formant la boucle
- Des économies d’énergie
- La rémunération du dirigeant. à l’amélioration de l’efficacité
écologique de l’entreprise. Maîtrise Gestion et Génie de l’Environnement,
énergétique ;
● Déchets : techniques ancien Directeur du Comité de Liaison
ASPECTS GLOBAUX - Maîtrise de l’énergie et procédés des Energies Renouvelables (CLER),
● Fondements et concepts et Environnement. - Etude comparative des différentes
Responsable du Pôle Electricité du SIPPEREC
du développement durable ● Bilan carbone filières de traitement des déchets.
- Historique international - Méthodologie ; ● Economie de la collecte Hervé LETHIER
du développement durable ; - Applications concrètes. et du traitement des déchets
- Les modèles économiques ● Urbanisme, Transports - Durcissement des normes de Diplômé de l’Institut d’Etudes, Politiques
et philosophiques ; durables et Efficacité stockage et de traitement ; de Paris, DEA en Droit de l’Environnement,
- Les lois Grenelle 1 et 2 de 2009. - Recyclage et valorisation. Maîtrise en Sciences de l’Environnement,
énergétique
● Aspects géopolitiques et - Nouvelles normes environnementales ; Consultant international sur les
Humanitaires « énergie - Plans de déplacement ENERGIE ET GESTION questions environnementales
eau, déchets » d’entreprise ( PDE ) ;
- Aspects géopolitiques ; - Plans de déplacement urbains ● Contrôle budgétaire
- Changement climatique ; ( PDU ) ; - Le seuil de rentabilité ;
- Accès à l’énergie et à l’eau potable - Transports alternatifs (hybrides…). - L'endettement ;
dans les pays du Sud ; - Tableau de bord ;
- Ethique du développement. - Le fonds de roulement ;
- La banque ;
- Le budget de trésorerie.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 24


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Management durable de l’habitat,


de l’urbanisme et des transports
››› Objectif du programme Finalité professionnelle
Former des dirigeants opérationnels, aptes
Cet enseignement de haut niveau vise à former Les cours sont dispensés par des professionnels : à intégrer les différentes dimensions
des dirigeants opérationnels capables de piloter consultants, praticiens et dirigeants issus du développement durable sur des
des projets exemplaires d’urbanisme, des collectivités territoriales, du monde opérations d’urbanisme, de logements
des opérations d’habitat en haute qualité de l’entreprise, et des cabinets spécialisés. collectifs et de transports publics, tant
environnementale, et la mise en place au sein des collectivités locales que
d’équipements structurants de transports Membre de
de leurs partenaires économiques :
publics, dans une perspective de • Collectivités locales (municipalités,
développement durable. intercommunalités, départements
et régions),
• Entreprises partenaires (sociétés gérant
des services et des réseaux d’intérêt
général, cabinets d’ingénierie, bureaux
Programme des cours d’étude, sociétés d’économie mixte,
groupements professionnels…).

MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) ● Le secteur du logement ● Gestion des flux urbains Étudiants concernés
Fonctionnement de l’entreprise - Economie du secteur ; - Réglementation ;

- Principaux acteurs publics et privés ; - Economie des grands réseaux ;
Ingénieurs, architectes, urbanistes
● Approche marketing et géographes. Economistes, juristes
- Aides publiques ; Dispositif - Borloo. - Déclinaisons territoriales (cable,
● Management de projet
● Montage d’opérations internet, eau, électricité, gaz... ). et sociologues. Titulaires de masters
● Business Plan
immobilières ● Géographie urbaine universitaires (M1 ou M2). Diplômés
● Management au quotidien
- Les différents acteurs et socio-économique d’écoles de commerce et d’instituts
● Stratégie d’entreprise et leurs rôles respectifs ; - Les dimensions spatiales et leur
● Management de la qualité - Financements ; impact socio-économique. d’études politiques.
● Gouvernance d’entreprise - Mise en œuvre ; Développement social
Métiers visés

PROGRAMMEISEAM

- Commercialisation.
CADRE JURIDIQUE
urbain
● Bilan carbone des bâtiments - Sociologie des politiques urbaines ;
● Décentralisation - Concept, outils informatiques
et logiciels dédiés.
- Gouvernance ; ➟ Direction des agences d’urbanisme
et grands acteurs publics - Renouvellement urbain ; et organismes de développement
- L’administration nationale
● Nouvelles formes de l’habitat - Quartiers en difficulté ; économique,
- Nouvelles architectures ; - Politiques sociales.
et territoriale ;
- Les pouvoirs transférés
- Incidences sur les modes ➟ Chef de projets en bureaux d’études
par les lois de décentralisation.
de vie urbains. TRANSPORTS DURABLES et cabinets d’ingénierie,
● Subventions européennes ● La Haute Qualité ● Réglementation des transports ➟ Chargé de mission et Consultant
- Réglementation ; Environnementale - Règles communautaires ; “urbanisme et logement”,
- Grands principes ;
- Aides et subventions ;
- Additionnalité ; - Règles et certifications ;
- Droit national et protection
de l’environnement ;
➟ Dirigeant de sociétés d’Aménagement,
- Programmation 2007-13.
- Illustrations nationales et étrangères. - Contentieux transports. d’organismes HLM et de sociétés
● Droit Public des Affaires ● Les Energies renouvelables ● Les types de transports de transports publics,
- Les principales sources d’énergie
- Bases juridiques ;
- Concessions et réseaux publics ;
renouvelable (photovoltaïque, éolien,
- Transports collectifs ;
- Transports de marchandises ;
➟ Consultant en urbanisme, habitat
biomasse) ; et Transports collectifs,
- Nouvelles règles administratives. - Transports combinés ;
● Nouvelle réglementation
- Mise en œuvre.
Les diagnostics durables
- Ferro-routage. ➟ Cadre supérieur du secteur BTP
des Marchés publics

● Impact environnemental et de la promotion immobilière.
- Nouveau code des marchés publics ;
des immeubles des transports
- Procédure d’appels d’offres ;
- Réponses et mise en œuvre.
- Nouveau diagnostic
énergétique des immeubles ;
- Transports et développement durable;
- Politiques publiques ;
Conseil d’orientation
- Etats des risques
● Droit des relations collectives naturels et technologiques ;
- Aides pour les transports propres.
Jean-Marc LORACH
- Droits sociaux ; - Autres diagnostics et outils. ● Protocole de Kyoto Responsable du 3ème cycle
- Représentation des travailleurs ; et réchauffement climatique
- Négociations collectives ; URBANISME SOLIDAIRE - Impact transports (1/4 des émissions Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA (Executive
- Conflits du travail. ● Droit communautaire de de gaz à effet de serre) ; MBA HEC), Diplômé Institut d’Etudes Politiques,
l’aménagement du territoire - Mécanismes financiers incitatifs. Diplômé Institut des Hautes Etudes Européennes,
MANAGEMENT DES PROJETS
DE TERRITOIRE - Contexte, réglementation et évolution. ● Les nouveaux modèles CAPA (avocat), Cadre supérieur.
● Aménagement du Territoire de transports durables
● Management de crise - Nouvelle gouvernance - Eco-conception des véhicules Guillaume CANTILLON
- Identification et conduite et planification urbaines ; et des process ; DEA en Droit de L’Environnement,
du changement ; - Systèmes d’information géographique; - Bilans énergétiques ;
- Evaluation ; - Externalités ;
Licencié en Sciences Politiques,
- Opérations d’urbanisme durable.
- Communication de crise. ● Droit et documents - Empreinte écologique. Chargé de mission auprès d’une ONG ;
● Contrôle budgétaire d’urbanisme ● Logistique et économie consultant (ministères, collectivités
- Seuil de rentabilité ; - Schémas de Cohérence Territotiale ; des transports urbains locales, associations)
- Endettement; - Plans Locaux d’Urbanisme ; - Choix d’infrastructures ;
- Tableaux de bord ; - Plans d’Aménagement et de - Ecomobilité; Guy BURGEL
- Fonds de roulement ; Développement Durable. - Grands projets ; Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure
- Banque ; - Plans de déplacements urbains ;
- Trésorerie.
● Zones protégées et spécifiques (Ulm), Agrégé de géographie, Docteur
- Zones protégées pour raisons - Transports intelligents et NTIC.
Aspects sociaux et sociétaux ès Lettres, Professeur de Géographie
HABITAT RESPONSABLE environnementales, patrimoniales ●
et culturelles ; - Le cas des transports en Ile-de-France; Urbaine à l’Université Paris X.
● Réglementation nationale - Milieux fragiles. - Impact sociétal des transports urbains;
Christine DE BUHAN
de l’habitat ● Nouvelles politiques - Transports ;
Architecte D.P.L.G., Membre du Grand
- Loi SRU et habitat social ; urbaines - Modes de vie et sociétés ;
- Réglementation du permis - Nouvelles échelles d’action territoriale; - Transports et conditions de travail. Prix de l’Environnement d’Ile-de-France,
de construire ; - Services publics, réseaux ; Conseil en Qualité Environnementale
- Lois Grenelle 1 et 2 de 2009. - Développement touristique de la Construction.
et culturel.

25 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Management durable de l’économie sociale


et du développement solidaire
››› Objectif du programme
Cet enseignement très opérationnel vise Les cours sont dispensés par des professionnels :
à former des professionnels de haut niveau consultants, praticiens du secteur associatif
capables d’œuvrer efficacement sur les champs et mutualiste, de la sphère humanitaire
de l’économie sociale et solidaire, du tourisme et solidaire, du secteur privé.
durable, du commerce équitable et des
organismes humanitaires. Membre de

Finalité professionnelle
Former des dirigeants opérationnels,
aptes à intégrer les différentes dimensions :
• de l’économie sociale, et solidaire,
• du secteur associatif et mutualiste,
• du tourisme durable et du commerce
Programme des cours équitable,
• de l’action humanitaire et de l’aide
au développement.
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE TOURISME DURABLE
● Fonctionnement de l’entreprise ● Introduction à l’Economie ● Droit du tourisme Étudiants concernés
● Approche marketing Sociale et Solidaire - Aspects législatifs et réglementaires
nationaux ; Titulaires de masters universitaires (M1 ou
● Management de projet - Définitions ;
● Business Plan - Historique, territoires, acteurs - Cadre juridique européen M2). Diplômés d’écoles de commerce ou
● Management au quotidien et enjeux ; du droit du tourisme. d’ingénieur, d’instituts d’études politiques.
● Stratégie d’entreprise
- Dynamiques partenariales ; ● Tourisme social
● Management de la qualité
- Economie sociale et solidaire
en Europe.
- Acteurs ;
- Financements ; Métiers visés
● Gouvernance d’entreprise ● Finances solidaires - Gestion des infrastructures ;
➟ Dirigeant du secteur associatif
PROGRAMMEISEAM

- Micro-crédits ; - Diversification des publics ;


DÉVELOPPEMENT DURABLE - Les dispositifs existants ; - Avenir. et mutualiste,
● Introduction - Le micro-crédit ; ● Tourisme solidaire ➟ Cadre de direction et créateur
au développement durable - L’accompagnement et co-développement d’entreprises dans le tourisme social,
- Stratégie nationale de des projets solidaires. - Historique et contexte ; solidaire et le commerce équitable,
développement durable ; ● Les politiques sociales - Relations Nord-Sud ;
- Impact des nouvelles Lois Grenelle 1 et solidaires - Coopération inter-collectivités ; ➟ Equipe de direction des associations
et 2 de 2009. - Evolutions ; - Financements ; à vocation humanitaire
● Droit social - Décideurs et acteurs de terrain ; - Actions concrètes. et des Organisations Non
- Droit des relations du travail ; - Principales politiques ● Ecotourisme et tourisme Gouvernementales.
- Représentation des travailleurs ; sectorielles et catégorielles ; culturel
Conseil d’orientation
- Les conflits sociaux et leurs modes - Dispositifs d’appui aux initiatives ; - Sauvegarde du patrimoine ;
de résolution. - Insertion par l’activité économique ; - Grands acteurs ;
● Gestion - Contractualisation - Principales filières ;
avec les collectivités ; - Approche intégrée ; Jean-Marc LORACH
COMMERCE EQUITABLE - Gestion urbaine de proximité. - Perspectives d’évolution.
Approche «clientèle» Responsable du 3ème cycle
● Introduction au Commerce ●
SECTEUR HUMANITAIRE ET O.N.G. Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA
Equitable de l’économie sociale
- Historique ; et solidaire ● Panorama du secteur (Executive MBA HEC), Diplômé Institut
- Grands acteurs ; - Typologies des clientèles ; humanitaire d’Etudes Politiques, Diplômé Institut
- Enjeux économiques ; - Attentes ; Besoins ; - Organisations Non Gouvernementales ; des Hautes Etudes Européennes, CAPA
- Différenciation des approches ; - Produits ; - Principaux acteurs et spécificités
- Relations commerciales ; (avocat), Cadre supérieur.
- Commerce alimentaire et Produits des modes d’intervention.
artisanaux ; - Services aux populations. Coopération décentralisée
Conduite des chantiers
● François SOULAGE
- Perspectives. ● - Notion de Co-développement ;
● Filière équitable labellisée sociaux - Réglementation ;
Docteur en Economie, Diplômé
- Organismes certificateurs ; - La notion de chantier social ; - Relations Nord-Sud ; de l’Institut d’Etudes Politiques,
- Max Havelaar et autres modèles ; - Les outils du changement ; - Illustrations concrètes. Président du Secours Catholique.
- Mécanismes de labellisation ; - Illustrations. ● Dimension européenne
- Filières de distribution ; de l’humanitaire Jean-Michel ROSSIGNOL
- Avenir de la filière. POLITIQUES PUBLIQUES
- Institutions ; Docteur en Histoire, Chargé
● Filière équitable intégrée ● Politiques de la ville - Politiques ; de Mission à la Direction de la Croix
- Importateurs ; et solidarités - Programmes européens dédiés ;
Rouge Française, ancien Directeur
- Distributeurs ; - Organismes de logements sociaux ; - Financements.
- Financements ; - ANRU ; ● Approche internationale Général de l’Union Nationale
- Evolution du jeu d’acteurs ; - Régies de quartier ; de l’humanitaire des Associations Familiales.
- Perspectives. - Développement social urbain. - Grandes institutions ( ONU,
● Circuits de distribution ● Politiques sociales - Banque - Mondiale, HCR…) ; Guillaume CANTILLON
alternative contractuelles - Politiques de solidarité menées DEA en Droit de L’Environnement,
- Typologie des circuits de distribution - Pouvoirs publics ; au plan mondial.
Licencié en Sciences Politiques,
alternative ; - Contrats d’objectifs ● Entreprenariat social
- AMAP (Association pour le Maintien et contrats de projet ; et solidaire Chargé de mission auprès d’une ONG ;
d'une Agriculture Paysanne) ; - Mécanismes de subventions ; - Montage d’entreprises sociales consultant (ministères, collectivités
- Jardins de Cocagne ; - Suivi et évaluation.
- Autres modes de distribution ;
et solidaires ; locales, associations)
● Marchés publics du secteur - Spécificités ;
- Enseignes spécialisées…
social et solidaire - Business plan ;
- Technique et réponses aux appels - Gestion au quotidien.
d’offres ;
- Marchés de travaux et de services ;
- Clauses sociales.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 26


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Management durable
et Qualité -Sécurité-Environnement (QSE)
››› Objectif du programme
Former des dirigeants opérationnels, Les cours sont dispensés par des professionnels :
aptes à intégrer les différentes dimensions consultants, auditeurs et praticiens issus du
du développement durable dans la mise en place monde de l’entreprise et des cabinets spécialisés.
et l’exploitation des Systèmes de Management
Qualité - Sécurité - Environnement.
Membre de

Finalité professionnelle
Avec une bonne connaissance
des certifications ISO et OHSAS,
ces managers opérationnels seront
capables d’assurer la Qualité des produits,
la Sécurité des employés et la mise
Programme des cours en place d’un Système de Management
Environnemental (SME).

MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) ● CHSCT (Comité d’Hygiène ● Le suivi Qualité Étudiants concernés
● Fonctionnement de l’entreprise et de Sécurité des Conditions - Indicateurs ; Tableaux de bord ;
Titulaires de diplômes d’ingénieur
du Travail) et Comité - Enquêtes de satisfaction ;
● Approche marketing
d’entreprise - Traitement des réclamations ; et d’écoles de commerce. Diplômés
● Management de projet - Gestion de l’outil statistique.
● Business Plan
- Composition ; d’universités : scientifiques, juristes
- Missions en termes de santé ; MANAGEMENT DURABLE et économistes. Professionnels
● Management au quotidien - Sécurité ; DE LA SÉCURITÉ expérimentés (bac +2 ou 3 minimum)
● Stratégie d’entreprise - Amélioration des conditions
● Management de la qualité de travail ; ● Système de Management désireux de se spécialiser en QSE.
● Gouvernance d’entreprise - Garanties salariés. de la Sécurité
Métiers visés
PROGRAMMEISEAM

- Circulaire DRT et «Document unique»


FONDEMENTS ET RÉGLEMENTATION RISQUES NATURELS (document unique d’évaluation des
DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET RISQUES TECHNOLOGIQUES risques).
Historique et concept Gestion des risques majeurs ● Principaux guides et référentiels ➟ Directeur Qualité,

du développement durable

- Réglementation ; - Référentiels OHSAS 18001 et 18002 ; ➟ Directeur Sécurité,
- Evolution internationale ;
- Etudes de danger ; - Guide ILO/HOS 2001 ;
- Norme BS 8800 ;
➟ Directeur Environnement,
- Charte constitutionnelle
- Plans d’opération internes (POI) ;
- Plans particuliers d’intervention (PPI). - Mise en œuvre pratique. ➟ Chef de service et Chef de Projet QSE,
pour l’environnement et la santé ;
- Lois Grenelle 1 et 2 de 2009. ● Prévention des risques ● Stratégies de réduction ➟ Auditeur et Consultant de haut niveau,
● Responsabilité Sociale naturels et technologiques des acccidents du travail
- Réglementation ; Prévention ;
➟ Manager des organismes de certification.
- Cartographie des risques ;
de l’Entreprise (RSE)
- Chartes de bonne conduite
- Cas de l’usine AZF ;
- Plans de Prévention des Risques
- Ergonomie postes de travail ;
- Réduction des TMS (troubles Conseil d’orientation
des entreprises ; musculo-squelettiques).
(PPRNT, PPI, PPRT…).
- Lois NRE ;
● Organisation des secours ● Gestion et transport Jean-Marc LORACH
- SLF ; des matières dangereuses
- Breton ; - Plan ORSEC national et zonal ;
- REACH 2007 (produits chimiques) ;
Responsable du 3ème cycle
- Rapport d’activité - Plans SATER ; CAPA (avocat), Docteur en droit,
- SATMER ; - Loi de 2006 sur les matières nucléaires;
« Développement Durable ». - Transports de matières dangereuses. DEA en Droit de l’Environnement,
- ORSEC
● Achats publics durables - Rad ; Diplômé HEC/CPA (Executive MBA HEC),
- Nouveau code des marchés publics ; MANAGEMENT DURABLE
- POLMAR ; DE L’ENVIRONNEMENT Diplômé Institut des Hautes Etudes Européennes,
- Appels d’offres et réponses ;
- Piratox ;
- Labels durables. Cadre supérieur.
● Développement durable - Biotox ; ● Système de Management
et veille réglementaire
- Plans Rouges. Environnemental (SME)
● Management de crise - Norme ISO 14001 ; Mathieu COMPIEGNE
- Data mining ;
- Traitement des données ;
- Identification et conduite - Inventaire des risques HND Electronic and Electrical
du changement ; environnementaux ;
- Outils informatiques ; - Evaluation des situations de crise ; - Adaptation à différentes entreprises.
engineering (Leeds Metropolitan
- Cellules de veille réglementaire ; - Communication à l’interne ● PEC et certification ISO University-GB) Directeur Qualité
- Influence et lobbying.
● Développement durable
et à l’externe. dans les collectivités locales Sécurité Environnement ( QSE )
- Plan Environnement Collectivités du Groupe Europe-Handling
et audit QSE MANAGEMENT DURABLE (PEC) de l’ADEME ;
- Déontologie de l’auditeur DE LA QUALITÉ - Retours d’expérience de collectivités
en entreprise ; certifiées ISO 14001.
Didier ABIS
- Certification ;
● Fondamentaux Master 2 en Qualité, Auditeur certifié Qualifcom
- Audit QSE et audit des processus ; de la démarche Qualité ● Réglementation des Installa-
- Historique ; tions Classées (ICPE) Directeur Projet DQ Conseils,
- La future norme ISO 26000.
- Concepts fondamentaux ; - Directives eveso ; consultant spécialisé
CADRE JURIDIQUE DE LA SANTÉ - Roue de Deming et méthode PCDA - Droit des ICPE (installations classées
pour la protection de l’environnement); en Management de la Qualité
ET DE LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL (Plan-Do-Check-Act) ;
- Mise en œuvre. - Rôle des CLIC. et Système de Management
● Droit social et ● Système de Management ● Droit civil et pénal Environnemental
réglementation du travail de la Qualité de l’environnement
- Droits sociaux ; - «Quality Management System» ; - Evolution législative ; Joseph MOLINA
- Syndicats ; - Responsabilités civile et pénale ;
- Conventions collectives ;
- Processus mis en œuvre ;
- Sanctions ;
Diplômé de l’Institut d’Etudes
- Management et aspects
- Inspection du travail ; organisationnels. - Tribunaux compétents ; Politiques de Paris Directeur associé
- Conflits collectifs ; - Recours possibles. d’Alizé Conseil, Spécialiste QSE,
- Droit de retrait.
● La norme et le système ● Ingénierie et techniques
Médecine du travail documentaire ISO 9001 Auditeur Certifié OHSAS 18001,

- Présentation de la norme ISO 9001 ; environnementales Certifié ISO 9001, Certifié ISO 14001
et droit de la sécurité sociale - Organismes certificateurs
- Ecologie industrielle ;
- Rôle du médecin du travail ; - Bilan carbone ;
et constitution du dossier ;
- Accidents et maladies professionnels; - Analyse du cycle de vie ;
- Processus de certification.
- Recours possibles ; - RT 2005 ;
- Droit applicable. - Evolutions en cours.

27 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Management durable
et Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)
››› Objectif du programme
Cet enseignement de haut niveau vise Les cours sont dispensés par des professionnels :
à former des managers pluridisciplinaires, consultants, praticiens et chercheurs.
capables de mettre en œuvre les techniques
du « changement responsable », dans
les directions fonctionnelles et opérationnelles
de l’entreprise. Membre de

Finalité professionnelle
Former des managers aptes à intégrer
les impératifs de responsabilité
environnementale et humaniste
du développement durable,
dans l’ensemble des fonctions
Programme des cours de l’entreprise.

Étudiants concernés
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) ISR et Notation Non-discrimination
● ●
Titulaires de masters universitaires
● Fonctionnement de l’entreprise extra financière - Egalité des chances ; diversité ;
(M1 ou M2) ; diplômés d’écoles
- ISR ; - Réglementation seniors 2009 ;
● Approche marketing - Handicapés ; de commerce ou d’ingénieurs.
● Business Plan
- Agences de notation durable ;
- Cas Vigeo ; - CV anonyme ;
● Management au quotidien
● Stratégie d’entreprise
- Principaux indices internationaux ;
- Benchmarking. ●
- HALDE.
Sécurité et santé au travail Métiers visés
● Management de la qualité
● Gouvernance d’entreprise ETHIQUE ET DEONTOLOGIE
- Observatoires d’entreprises ;
- Santé et sécurité ;
➟ Directeurs et chargés de mission RSE,
Respect des droits - CHSCT ; ➟ Directions Ressources Humaines

➟ Chefs de projets dans les directions
PROGRAMMEISEAM

BASES DEVELOPPEMENT - Médecine du travail ;


DURABLE ET RSE fondamentaux - Droit d’alerte. opérationnelles,
- Organisations et référentiels ;
● Introduction au DD - Droits de l'homme ; CADRE JURIDIQUE ➟ Responsables du rapport
et à la RSE - Objectifs du Millénaire ; ET REGLEMENTAIRE environnemental et social,
- Grands courants philosophiques - Engagements internationaux.
et économiques ; ● Charte éthique et codes ● Droit social ➟ Correspondants RSE dans
- Contrat de travail ; les différentes activités de l’entreprise,
- Eco-développement de conduite
et décroissance ; - Recherche des valeurs ; - Gestion des conflits ;
- Conventions collectives ;
➟ Auditeurs environnementaux et sociaux,
- IDH, BNB, Indices de qualité de vie.
Encadrement juridique
- WBCSD ;
- Représentation ; ➟ Responsables du contrôle éthique,

de la RSE
- Global Compact ;
- Ethique et nouvelles technologies. - Droit syndical. ➟ Analystes des agences
- Loi NRE ; ● Droit de l’environnement de notation extra-financière,
- Loi LSF ;
MARKETING RESPONSABLE
- Approche nationale ;
- Principaux textes applicables ;
➟ Consultants en RSE et DD.
- Loi Sarbanes-Oxley ;
- Loi Breton ;
- Evolutions en cours.
ET COMMUNICATION DURABLE
● Marketing durable
- Lois Grenelle ;
- Réglementation européenne. Conseil d’orientation
● Concertation - Alterconsommation ;
● Risques naturels
et Gouvernance - Intégration ACV et écoconception ; et technologiques Jean-Marc LORACH
- Corporate governance ; - Etiquetage carbone ; - Typologie ; Responsable du 3ème cycle
- Directives Seveso ;
- Dialogue avec les parties prenantes - Ecoresponsabilité.
- Réglementation ICPE, PPRN et PPRT ;
Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA
(stakeholders). ● Communication responsable - POI, PPI. (Executive MBA HEC),
● Développement durable - Ecopublicité et greenwashing ;
et veille réglementaire - Chartes BVP et ARPP ;
● Nouveaux défis et RSE Diplômé Institut d’Etudes Politiques,
- Dialogue parties prenantes ; - Performance énergétique ; Diplômé Institut des Hautes Etudes Européennes,
- Data mining ;
- Bilan carbone ;
- Traitement des données ; - NTIC ; Web 2.0.
- Analyse du cycle de vie ;
CAPA (avocat), Cadre supérieur.
- Outils informatiques ;
- Ecologie industrielle, ENR.
- Cellules de veille réglementaire ; Julie POTIER
- Influence et lobbying. ACHATS ET LOGISTIQUE
RESPONSABLES Diplômée de l’Institut Commercial
GESTION DE PROJETS ET CONDUITE de Nancy (ICN), Spécialisation Université
REPORTING, AUDIT ET NOTATION RSE
● Achats responsables DU CHANGEMENT
de Madrid (Espagne),
- Ecolabels et certifications ;
● Les rapports RSE - Ecoproduits ;
● Mise en œuvre Formation AFNOR (Responsable
- Bases de données ; - Achats éthiques ; du changement développement durable) et ADEME
- Choix des indicateurs ; - Achats équitables ; - Diagnostic organisationnel;
- Marchés publics. - Pilotage stratégique et opérationnel. (Eco-communication), Consultante et enseignante
- Méthodologie GRI ;
- Normes SD 21000 et SD 26000 ; ● Logistique durable ● Management de projet en Stratégie RSE et Marketing éthique.
- Application aux PME/PMI. - Nouvelles contraintes ; - Principaux outils de la gestion de
● Audit environnemental - Impacts transports ; projet ; Rodolphe COTELLE
et social - Taxe carbone ; - Management d’équipes transversales. Master 2 d’innovation et d’entrepreneuriat
- Aspects méthodologiques ; - Recyclage ; ● Gestion des projets (ESCP/EAP), DEA de linguistique,
- Audit environnemental ; - Gestion des déchets ultimes. internationaux Directeur de Solidere (accompagnement
- Audit social ; - Management interculturel ;
- Référentiels ISO 9001 et 14001, - Partenariats Publics Privés ; d’entreprises solidaires et durables).
OHSAS 18001, ILO-OSH 2001.
RESSOURCES HUMAINES ET RSE - Financements internationaux.
Management de crise Joseph MOLINA
● Projet social d’entreprise ●
- Capital humain ; - Identification et conduite Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris,
- Management de la différence ; du changement ; Directeur associé d’Alizé Conseil,
- Innovation sociale ; - Evaluation des situations de crise ; Auditeur Certifié OHSAS 18001,
- Fondations d’entreprises et ONG. - Communication à l’interne
et à l’externe. Certifié ISO 9001, Certifié ISO 14001.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 28


››› ISEADD 3ème cycle / Msa 2 DEVELOPPEMENT
DURABLE

Marketing Ethique et Durable


Marketing - Communication - Achats - Distribution responsables
››› Objectif du programme
Cet enseignement de haut niveau Les cours sont dispensés par des professionnels :
vise à former des managers opérationnels, consultants, praticiens et chercheurs.
capables d’appliquer les techniques
du marketing durable, dans le respect
de la planète et des valeurs sociales.
Membre de

Finalité professionnelle
Former des managers aptes
à intégrer les impératifs éthiques
du développement durable
dans les fonctions marketing,
communication, achats et distribution.
Programme des cours Étudiants concernés
Titulaires de masters universitaires
MANAGEMENT GÉNÉRAL (voir détail p.8) NOUVEAUX COMPORTEMENTS ECO-RESPONSABILITE
CONSOMMATEURS ET PRODUCTION (M1 ou M2) ; diplômés d’écoles
● Fonctionnement de l’entreprise de commerce ou d’ingénieurs.
● Approche marketing ● Ecocitoyenneté ● Eco-conception
● Management de projet - Economie de la fonctionnalité ; - Intrants renouvelables et recyclables ;
● Business Plan
- Ecoresponsabilité ;
- Notion de valeur collective ; ●
- Réduction des externalités, fin de vie.
Efficacité énergétique
Métiers visés
● Management au quotidien
● Stratégie d’entreprise
- Economie de la fonctionnalité. - Stratégies d’efficience ; ➟ Equipes de direction,
● Alterconsommation, - Outils disponibles ; ➟ Chefs de produits,
● Management de la qualité Consom’action - Valorisation de la sobriété
● Gouvernance d’entreprise - Consom’acteurs ; énergétique. ➟ Chefs de projets,
➟ Consultants pour les activités
PROGRAMMEISEAM

- Freegans ; ● Economie circulaire,


MARKETING GENERAL - Simplicité Volontaire ; Ecologie industrielle de marketing, communication,
- Objecteurs de croissance. - Valorisation déchets ; achats et distribution durables.
● Politique prix-produits - Bases de l’économie circulaire
● Etudes de marché
et de l’écologie industrielle.
● Droit du marketing
● Le plan marketing
ILLUSTRATIONS SECTORIELLES
DU MARKETING DURABLE
Conseil d’orientation
Marketing durable DISTRIBUTION RESPONSABLE
● Jean-Marc LORACH
FONDAMENTAUX des produits ● Marques, enseignes Responsable du 3ème cycle
DU DEVELOPPEMENT DURABLE - Marketing produits responsables ; - Principaux acteurs ;
- Bio, luxe, cosmétique ; - Gestion responsable des points Docteur en droit, Diplômé HEC/CPA
● Introduction - Circuits spécialisés de vente ; (Executive MBA HEC),
au développement durable et grande distribution. - Règles éthiques.
Diplômé Institut d’Etudes Politiques,
- Grands courants de pensée ; ● Marketing durable ● Commerce équitable Diplômé Institut des Hautes Etudes
- Développement durable des services et circuits alternatifs
et décroissance ; - Marketing services responsables ; - Labels et certifications ; Européennes, CAPA (avocat), Cadre supérieur
- Avenir. - Cas du tourisme durable - Max Havelaar, autres labels ;
● RSE et Gouvernance (tourisme durable, tourisme solidaire, - Marques grande distribution. Julie POTIER
- Corporate governance ; écotourisme).
- Transparence, concertation ;
Diplômée de l’Institut Commercial
- Applications France et USA. COMMUNICATION, ACHATS de Nancy (ICN), Spécialisation Université
MARKETING ET IMPACT ECOLOGIQUE ET LOGISTIQUE DURABLES de Madrid, Formation ADEME
ETHIQUE ET DEONTOLOGIE ● Analyse du cycle de vie ● Communication responsable (Eco-communication) et AFNOR
- Notion de cycle de vie ; - Règles de la communication Responsable développement durable),
● Respect des droits - Méthodologie ACV ; responsable ;
fondamentaux - Applications concrètes. - Transparence ; Consultante et enseignante en Marketing éthique.
- Référentiels ; ● Labels, certifications, - Respect du consommateur.
Félicie SCHNEIDER
- Droits de l'homme ; étiquetage verts ● Ethique et publicité
- Objectifs du Millénaire. - Transparence et contenu ; - Ecopublicité, greenwashing ; Master Ethique et Développement Durable,
● Chartes éthiques et codes - Bilan carbone ; - Chartes BVP et ARPP ; Diplômée Institut d’Etudes Politiques,
de déontologie - Règles d’affichage ; - Parties prenantes ;
Spécialiste de la Communication
- WBCSD ; - Fiscalité verte. - NTIC ; Web 2.0.
- Global Compact ; ● Achats responsables en Développement Durable.
- Chartes fournisseurs et clients ; - Ecolabels et certifications ;
- Défis éthiques. MARKETING ET ENGAGEMENT - Achats éthiques, achats équitables ; Rodolphe COTELLE
CITOYEN - Marchés publics. Master d’innovation et d’entrepreneuriat
CONDUITE DU CHANGEMENT ● Ethique et produits à valeur ● Logistique durable de l’ESCP/EAP, Spécialiste de l’accompagnement
- Réduction des impacts transports ;
ajoutée sociale des entreprises solidaires,
● Mise en œuvre - Engagement sociétal
- Taxe carbone ;
du changement des entreprises ;
- Recyclage, gestion déchets. Directeur de Solidere Conseil.
- Diagnostic organisationnel ; - Règles éthiques ;
- Pilotage stratégique et opérationnel. - Illustrations concrètes.
● Approche internationale ● Grandes causes
- Marchés étrangers ; et partenariats ONG
- Approche interculturelle ; - Typologie des partenariats ;
- Négociation internationale. - Co-branding ;
- Cas concrets, retour d’expérience.

29 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


L’aide à la recherche d’entreprise

L’ISEAM Les principaux moyens 9


s’implique pour trouver une entreprise:
dans votre
L’aide précieuse du Département L’ISEAM
recherche 1 d’Orientation
(le DOP)
Professionnelle 5 vous propose
des outils de travail
Un département de la Direction de l’ISEAM Afin de mieux cibler et contacter les entre-
est consacré à l’entreprise. Cette équipe encadre prises, une salle informatique ainsi que des
L’étudiant les étudiants dès leur convocation au sémi- fichiers sélectionnés sont mis à la disposition
naire de techniques de recherche d’entreprise des étudiants.
doit rechercher jusqu’à la signature de leur convention
L’organisation
6
et trouver d’alternance. Leur mission est de guider et
d’orienter les étudiants dans leur recherche. de deux forums
son entreprise Pour ce faire, le département donne des entreprises
conseils aux étudiants, organise des entretiens L’ISEAM organise ces forums, en septembre
d’accueil. et répond aux questions spécifiques des entre- et en novembre, réunissant des entreprises
prises et des étudiants. partenaires. La possibilité est ainsi donnée aux
étudiants de rencontrer durant une journée,
Cependant, L’ISEAM
2
des responsables RH issus de différents secteurs
prospecte d’activité.
l’école a mis en place pour vous
L’ISEAM
7
un certain nombre Le DREX (Département des Relations Exté-
rieures) prépare le terrain de la recherche de évalue
de moyens stage en prospectant en permanence des entre- votre recherche
pour faciliter, orienter
prises d’accueil. Par ailleurs, l’école est membre
de deux associations de chefs d’entreprises de
Des travaux sont demandés et des objectifs
sont fixés aux étudiants. Chaque étape de la
Attention,
et mieux cibler Marne-la-Vallée qui comptent environ 400
adhérents.
recherche de l’étudiant est évaluée et aboutit
à une notation. Le poids de cette note est
l’alternance
les recherches
L’ISEAM
affecté d’un cœfficient 3. a ses exigences !
des étudiants 3 gère L’ISEAM
des offres
Pour la dernière rentrée, l’ISEAM a proposé
8 vous accompagne
(coaching)
La recherche d’une entreprise
et l’alternance supposent
de nombreux postes à des étudiants en un engagement permanent.
Une équipe de professionnels procède à un
recherche d’entreprise. Ces postes sont très suivi régulier et collectif. Il est ensuite complété Les étudiants doivent avoir conscience
variés tant dans les missions que dans les fonc- par un accompagnement individuel et qu’il faut s’investir autant dans
tions (assistant marketing, ingénieur commer- personnel de l’étudiant si celui-ci a respecté les études que dans l’entreprise.
cial, assistant contrôleur de gestion…). les objectifs et les délais imposés. Cela vous demandera du courage,
de la persévérance et de la volonté.
L’ISEAM
4 vous forme à la recherche
d’entreprises
9
Les entreprises
d’accueil
de l’ISEAM
Notre but est de permettre aux étudiants de Plus de 160 entreprises d’accueil font
trouver rapidement une entreprise correspon- aujourd’hui confiance à l’ISEAM. Ce nombre
dant le plus possible à leurs souhaits et à la est en constante progression parmi lesquelles:
mission désirée. C’est pourquoi, un séminaire cf. liste page suivante.
de techniques de recherche d’entreprise (TRE)
de 3 jours, un suivi mensuel d’une demie
journée (STRE) ainsi qu’un atelier phoning
sont proposés à chaque étudiant dès l’intégra-
tion au sein de l’école. L’objectif est d’informer
et de former les étudiants aux techniques
qui leur permettront de trouver une entre-
prise dans les meilleures délais et conditions
possibles.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 30


Les entreprises L’accompagnement ➤ Le suivi

L’école organise le suivi professionnel de ses


d’accueil de l’ISEAM professionnel étudiants. Plusieurs contacts sont pris avec
l’entreprise d’accueil. Parmi ceux-ci, une
➤ ACCENTURE ENTREPRISE
➤ 3M FRANCE
en entreprise rencontre physique dans l’entreprise avec le
➤ ABCOM
➤ ADP GSI FRANCE
tuteur et un des responsables du suivi de l’étu-
➤ ARC INTERNATIONAL diant.
➤ AREVA T & D
➤ ATELIER CADENCE
➤ L’évaluation
➤ AUCHAN
➤ AUDIT ET SOLUTIONS En fin d’année, une évaluation est également
➤ AXA IM PARIS
➤ BERCY SERVICES I
demandée au tuteur qui juge l’apprentissage
➤ BRICO DEPOT de l’étudiant, la réussite de sa mission et son
➤ BSC ENERGIES potentiel.
➤ CARBONE 4
➤ CITYDATING
➤ COACHING VOIX OFF
➤ COMITE FRANCE CHINE
➤ CONSEIL MARKETING DEVELOPPEMENT

& Carrières
➤ DECATHLON
➤ DESIGN PLANET SHERWOOD
➤ DG DE L'ENSIEGNE LA POSTE
➤ EDF
Débouchés
➤ EDUCHANCE COACHING
➤ ELYO SUEZ
➤ ETDE
une insertion professionnelle facilitée !
➤ EURO RSCG C&O
➤ EUROPCAR INTERNATIONAL Un recrutement immédiat Une insertion professionnelle très rapide
➤ EVEA GROUP
➤ FRANCE FINANCE INVESTISSEMENT
par l’entreprise d’accueil ● 46% ont été recrutés immédiatement
➤ GAN EUROCOURTAGE I.A.R.D. ● 36% des étudiants ont eu une proposition à la sortie de l’école (Promotion 2008).
➤ BNP PARIBAS d’embauche par leur entreprise d’accueil ● 57% des étudiants ont été recrutés en moins
➤ GOURMET PARISIEN (Promotion 2008).
➤ GROUPE SANTE VICTOR PAUCHET de 3 mois (promotion 2008).
➤ GTM TP IDF ● 80% des étudiants ayant eu une proposition ● 61% des étudiants ont été recrutés en moins
➤ HABITAT 76 d’embauche ont été immédiatement recrutés
➤ HORIZON PUBLICITAIRE de 6 mois (promotion 2008).
➤ KOEO.NET
par celle-ci (Promotion 2008).
➤ KPMG SA Un salaire d’embauche prometteur
➤ LA LOUISIANE
➤ LA MAISON DE L'ALSACE
● Le salaire annuel à l’embauche des 3èmes cycles
➤ LA POSTE
diplômés de l’ISEAM (promotion 2008)
➤ LABORATOIRES EUROBIO se situe à 32 K€.
➤ LABORATOIRES MERCK
➤ L'OREAL SOPROREAL
➤ LYONNAISE DES EAUX Salaire moyen d’embauche
➤ MAIRIE DE PIERREFITTE des étudiants de 3ème cycle promotion 2008 par spécialité (en K€uros)
➤ MAIRIE DE TORCY
➤ NEC COMPUTERS SA 50
➤ NISSAN EUROPE SAS 45
➤ NUMERICABLE 44
➤ ORCHESTRE NATIONAL D'IDF
40 42 42
➤ PALAIS DE LA DÉCOUVERTE 35 37 37
➤ PFIZER INTERNTIONAL OPERATIONS 30 34 33
30 29 31 31
➤ PRIVATE OUTLET
25 27 29
➤ RÉGION PICARDIE 26
➤ SANOFI AVENTIS FRANCE 20 23 23 22
➤ SFR 15
➤ SOLAIRE DIFFUSION SARL 10
➤ SPIE ILE DE FRANCE NORD OUEST
➤ STILL 5
➤ STREAMSERVE 0
➤ TECHNICENTRE LYON
nalis otionn tiel e

port

Luxe

el

le

M éc e

H cal l

nt In urab e

in In s de l nal

du P gem ss

ance

rises

Man étitivit ue

sme
és L oria
es D ergi

eme rts D nism

l'Asi

Sant
atio

ionn

urab

ion Mana l Busine

omp miq
MBA les Pay ternatio
du S

ouri
tivit Territ

ssur

trep
et d l'En
rom en

unic
me e el e

et C anagem hets

Déve et Tran abitat, es

tern les

tern 'Est

atrim ent

agem é
g du

vec
lopp spo Urba

de la
érat

nt D

et C cono
et P Evénem

du T
d'En
et A
ting

nal a
Eau le de
mm

ketin

➤ TEOREM
na
g Op

ol ec ent
o
eme

avec nt In

ent
atio

ent
arke

nce
t Co

oine

éral
atio
de l' t Durab
Mar

opp
ketin

eme
on

agem
l ige
et M

Gén
icati

ével
Mar

lopp

➤ TOTAL
Inte

Man
en

ent
ent

et D
mun

agem

Déve

agem
agem
Jour

ent
Com

Man
agem

Man
Man

➤ TYCO ELECTRONICS FRANCE SAS


Gest
Man

➤ VILLE DE L'ILE SAINT DENIS Enquête réalisée en janvier 2010 auprès d’un échantillon de diplômés (promotion 2008).
➤ VOYAGE
31 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris
Les conditions
générales d’admission

Pour intégrer l’ISEAM, ➤ Les conditions pour être candidat ➤ Le report d’admission

L’admission des candidats se fait sur dossier Les candidats au concours de l’ISEAM ne
les candidats doivent et sur entretiens. Le jury d’admission de chaque peuvent se présenter qu’à une seule session.
participer à un concours. 3éme cycle sélectionne les meilleures candida- En cas d’échec, ils devront repasser le concours
tures. Le niveau de diplôme requis pour inté- l’année suivante.
L’Ecole organise
grer les 3émes cycles doit être d’un minimum
cinq sessions. de Bac+4 ou Bac+5. Il peut s’agir de diplômes Cependant, tous les candidats admis à l’école
de maîtrise, DEA, DESS, Masters (M1 ou peuvent conserver le bénéfice de leur admis-
M2), d’écoles d’ingénieurs, d’écoles de sion pendant une année, sous réserve d’avoir
Les étudiants commerce, de management, de journalisme… acquitté la moitié des droits d’inscription et
sont sélectionnés d’en avoir fait la demande par écrit.
Tous les candidats répondant à ces critères
de manière peuvent donc se présenter aux épreuves de Cette mesure peut servir à ceux qui ont échoué
professionnelle. sélection. Cependant, en fonction de leur à leur diplôme Bac+4. Les étudiants qui
Les qualités humaines origine scolaire et de la spécialisation choisie, seraient dans ce dernier cas peuvent néan-
le jury peut refuser la candidature mais moins intégrer l’un des 3èmes cycles sous réserve
des candidats prennent conseiller au candidat une autre spécialisation de respecter certaines conditions (voir le dossier
une place plus appropriée, au sein de l’ISEAM. Les entre- de candidature).
tiens se déroulent dans les locaux de l’ISEAM
prépondérante. à Lognes.

Msa2 de l’ISEAM
17 Programmes en Alternance
678
➟ Management opérationnel ➟ Management et développement
durable
Bac +5
➟ Intelligence économique Spécialisé
et compétitivité ➟ Développement local durable
et collectivités territoriales
➟ Management et marketing du luxe
➟ Management de la santé ➟ Management durable de l’énergie,
de l’eau et des déchets
➟ Management du tourisme, ➟ Management durable de l’habitat,
du sport et des loisirs de l’urbanisme et des transports
➟ Management de la culture ➟ Management durable de l’économie Bac +5
et des médias sociale et du développement solidaire
➟ Gestion du patrimoine, ➟ Management durable et Qualité -
de l’assurance et de l’immobilier Sécurité - Environnement (QSE)
➟ Communication événementielle ➟ Management durable et RSE
et promotionnelle
➟ Développement international ➟ Marketing éthique
et durable
avec l’Asie
678 Bac +4
Bac +4 Toutes origines Bac +5 Toutes origines
Universitaires (M2) maîtrise, Universitaires (M1) maîtrise,
école de commerce, école de commerce,
de management ou d’ingénieurs de management ou d’ingénieurs

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 32


Déroulement La durée de l’entretien est d’environ trente
minutes au cours duquel l’objectif de l’étu-
➤ Motivation académique
✌ - Le jury prendra connaissance du dossier
de candidature et s’entretiendra avec le
de la sélection diant est de convaincre le jury de la perti-
nence et de la solidité de sa candidature. candidat.
✌ - Le jury analysera le parcours personnel et
le cursus pédagogique du candidat afin de
Le concours d’entrée Il faut considérer cet entretien comme un
découvrir sa personnalité et les objectifs
entretien de recrutement professionnel. Au personnels et professionnels qui le condui-
a pour objet de sélectionner cours de celui-ci, les jurys (composés généra- sent à postuler en 3ème cycle.
les candidats lement de 2 personnes) apprécieront le ✌ - Il vérifiera si le programme envisagé par
dynamisme, la rigueur, la persévérance et le candidat est cohérent et complémen-
qui se présentent. l’humilité du candidat. Un soin particulier taire par rapport aux études déjà poursui-
devra être apporté à la lettre de motivation et vies.
Cette sélection au curriculum vitae et bien entendu à la consti-
tution du dossier de candidature.
✌ - Ensuite, il comparera le projet professionnel
au regard de ces premiers éléments et recher- Conseils
se fait en 2 étapes, chera les compétences (en germes ou exis-
tantes) correspondantes à la spécialisation
aux candidats
un entretien composé L’entretien de motivation recherchée ou à la double compétence.
Il n’est pas nécessaire d’attendre

de deux parties, comporte 2 volets, ✌ - Enfin, il estimera la volonté d’intégrer


les résultats définitifs de l’obtention
du fait de la spécificité l’école et de poursuivre ses études.
de votre diplôme bac+4 ou bac+5
avant de postuler. Au contraire,
l’une académique, de l’alternance : afin d’assister le plus tôt possible
l’autre professionnelle ➤ Procédure d’harmonisation
aux séminaires de techniques
➤ Motivation professionnelle A chaque session, le jury du concours est réuni de recherche d’entreprises et vous
suivi d’une procédure ✌ - Le candidat devra apporter et présenter pour statuer sur chaque cas. Il reprend les avis aider à construire votre projet au plus
d’harmonisation. son curriculum vitae devant le jury. formulés par chaque membre du jury et vite, il est vivement conseillé à chaque
✌ - Le jury analysera la candidature sous un analyse à nouveau le dossier, spécialement en candidat de choisir en priorité les
angle professionnel. cas de divergence ou de refus. Il veille à harmo- premières sessions de concours.
✌ - Au delà de la dimension académique, il
niser les évaluations et les pondérer.
recherchera les compétences profession-
nelles générales (en germes ou existantes)
➤ Les sessions d’admission
et le potentiel personnel et professionnel.
✌ - Il s’attachera aussi à valider les capacités et Les candidats choisissent une session parmi
la volonté à rechercher puis à trouver une les cinq proposées (voir dossier de candida-
entreprise et intégrer le monde profes- ture) pour une rentrée en octobre. Une session
sionnel rapidement. supplémentaire est prévue pour une rentrée
✌ - Enfin, il vérifiera si le candidat détient la décalée en février (cursus intensif).
capacité et la volonté de poursuivre ses
études en alternance.

33 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris


Vie pratique

L’ISEAM ➤ Possibilités de logements


Le service communication - promotion reçoit
et gère la documentation qui propose des loge-
➤ Restauration
Le Foyer : C’est un lieu de détente où les Vivre
étudiants peuvent se réunir ou déjeuner. Pour à Marne-la-Vallée
se trouve ments pour les étudiants. Ces logements sont
situés à Lognes ou dans les communes limi-
les étudiants qui souhaitent se restaurer sur Cette zone est un pôle économique
place, des fours à micro-ondes sont à leur en plein essor :
trophes, mais également en région parisienne. disposition, ainsi que des distributeurs de bois- ➤ une population de 255 000 habitants
à Lognes, Elle est disponible sur simple demande auprès sons et friandises. (hausse de 146,68%, entre 1975 et 2000),
du service communication / promotion de Les restaurants environnants : d’autres possi- ➤ 109 400 emplois
au sein de Marne- l’École.
Ainsi, les étudiants ont le choix entre diffé-
bilités de restauration sont proposées aux alen- (+160,41%, entre 1982 et 2000),
tours : brasserie, restaurants chinois, pizzerias, ➤ un taux de chômage de seulement
la-Vallée. rents types de logement :
1. Les résidences étudiantes (avec possibilité
fast-foods... 7,4%, inférieur à la moyenne nationale.

d’allocations logement). Marne-la-Vallée est constituée d’un chapelet


2. Les chambres en résidence universitaire.
Cette zone s’inscrit 3. Les chambres proposées par des agences
de centres urbains nouveaux, de bourgs,
de villes desservies par la ligne A du R.E.R
dans le développement immobilières.
et par l’autoroute A4. Cette zone est divisée
4. Les chambres chez les particuliers.
de l’Est Parisien pour en 4 secteurs urbains reliés entre eux :
Porte de Paris, Val Maubuée, Val de Bussy/
un meilleur équilibre Val de Lagny et Val d’Europe.
Emploi - Habitat.
Marne-la-Vallée connaît un fort développement
Désigné Centre d’Envergure économique à travers l’accroissement
Européenne en 1994, constant des parcs d’activité, des centres
d’affaires, des commerces en accueillant
Marne-la-Vallée de nombreuses entreprises et notamment
poursuit aujourd’hui des entreprises prestigieuses : SONY,
GROUPAMA, IBM, BULL, AIR LIQUIDE,
son développement. NESTLE France, CASDEN, Banque de France,
Cour Régionale des Comptes,
DISNEYLAND Paris, HONDA France,
KODAK, NORTHERN TELECOM…

Parallèlement cette zone connaît


un développement constant au niveau
de son pôle enseignement/formation.
On y retrouve l’Université de Marne-la-Vallée,
l’Institut Universitaire de Technologie,
l’E.S.I.E.E, l’ESCPI, CNAM, l’École Nationale
des Ponts et Chaussées, l’École Nationale
des Sciences Géographiques, l’E.N.S.T,
l’École Cinéma et photographie Louis Lumière.

ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris 34


Plan d’accès
➤ En TGV ➤ En Voiture ✌ ● De Paris
La gare de Marne-la-Vallée - Chessy est située face ✌ ● Coordonnées GPS : ✌ ● - Prendre à la porte de Bercy l’autoroute A4,
au Parc Disneyland Paris et est reliée au RER Ligne X 472801 Y 5408074 direction Metz-Nancy. À 19 kms du péri-
A. Les TGV desservent, sans passer par Paris, les ✌ ● De Metz-Nancy phérique, Sortie : Lognes, ZA Pariest,
gares de Lille, Lyon, Valence, Avignon, Montpel- ✌ ● - Prendre l’autoroute A4 direction Paris. Croissy-Beaubourg.
lier et Marseille. Pour obtenir les horaires et les ✌ ● - Sortie : ZA Pariest, Lognes-Croissy Beau- ✌ ● - Prendre direction Lognes Pariest,
tarifs, vous pouvez téléphoner au 36 35. bourg. Prendre direction Lognes Pariest, Croissy- Beaubourg.
Croissy-Beaubourg. ✌ ● - Longer le boulevard de Courcerin
➤ En RER ✌ ● - Longer le boulevard de Courcerin jusqu’au jusqu’au feu, prendre à droite
✌ ● Ligne A du RER : feu, prendre à droite (rue de la Maison Rouge) puis
✌ ● - arrêt Lognes-Mandinet puis bus 211 (rue de la Maison Rouge) puis à 50 m à gauche. Stationnement
(régulier) ou bus 321 (moins fréquent) à 50 m à gauche. Stationnement sur le parking des douanes.
✌ ● - arrêt Torcy puis bus 421 (fréquent). sur le parking des douanes.
✌ ● Ligne E du RER : ➤ En avion
✌ ● - arrêt Emerainville Pontault-Combault ✌ ● Aéroport de Roissy Charles de Gaulle
puis bus 421 (fréquent). (20 minutes en voiture)
✌ ● Renseignements RATP : ✌ ● Aéroport d’Orly (30 minutes en voiture)
Tél : 32 46 - Internet : www.ratp.fr ✌ ● Tél : 39 50

RER

CENTREX
Centre d’examen

Bus
211

Bus
321

Bus
Bus
321
421 ➤ En BUS
✌ ● Depuis la gare RER de Lognes-Mandinet: Ligne
211(direction Torcy RER). Arrêt : Maison
Rouge. Tout droit à 10 mn de l’arrêt.
✌ ● Depuis la gare RER de Lognes-Mandinet: Ligne
321(direction Croissy ou Aérodrome de
Lognes). Arrêt : Chambre de commerce et
d’industrie.
✌ ● Depuis la gare RER de Torcy ou Emerainville
Pontault-Combault : Ligne 421 (plus fréquent).
Arrêt : La Mare à Blondeau.

35 ISEAM ● Marne-la-Vallée - Paris