Vous êtes sur la page 1sur 52

1

Edito
La création ou la reprise d’entreprise est une véritable aventure dans laquelle vous
souhaitez vous lancer.

Ce guide méthodologique explique les étapes essentielles que doit suivre tout créateur
ou repreneur souhaitant concrétiser son envie d’entreprendre.
Il a été élaboré pour vous par la Chambre de commerce et d’industrie départementale
de Seine-Saint-Denis, avec le concours du Conseil Départemental de la Seine-Saint-
Denis, de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du département et de l’ensemble des
structures locales d’appui.
Il répond aux questions que vous devez vous poser en tant que futur créateur ou
repreneur : Comment passer de mon idée à un vrai projet ? Quel est mon marché ? Où
dois-je m’installer ? Comment boucler financièrement mon projet ? Comment choisir un
statut juridique pour mon entreprise ? Quelles formalités dois-je accomplir ?

Ce guide vous permettra de mieux définir votre projet et le travailler. Il est


complémentaire au guide pratique du créateur d'entreprise en Seine-Saint-Denis. Mais
l’appui de véritables professionnels de la création ou de la reprise reste indispensable
pour valider l'ensemble de votre projet.

Muni de ces deux guides vous êtes accompagné par les partenaires de la Seine-Saint-
Denis. Il ne vous reste qu’une chose à faire : LANCEZ-VOUS !

Les partenaires de la création d’entreprise


en Seine-Saint-Denis

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel pour approfondir


et personnaliser votre projet.
Vous trouverez leurs coordonnées dans le guide pratique du créateur d'entreprise en
Seine-Saint-Denis.

La création d’entreprise
une aventure passionnante,
mais… exigeante !

2
La création ou la reprise d’entreprise est un enjeu essentiel du
développement économique des territoires. Depuis 2003, une série de
mesures est entrée en vigueur, afin de favoriser l’émergence de nouvelles
entreprises et de faciliter les démarches entrepreneuriales. Depuis 2009,
l’auto-entrepreneur s’impose dans le paysage de la création d’entreprise : la
moitié des porteurs de projet en Seine-Saint-Denis choisit ce statut. En 2015,
le statut de l’auto-entrepreneur évolue, pour devenir « micro-entrepreneur ».

2
En 2016, près de 19 424 créations et reprises d’entreprises
en Seine-Saint-Denis
Une entreprise sur trois concerne le commerce ou les cafés/hôtels/restaurants et une sur cinq le bâtiment.
Mais tous les secteurs sont représentés.
Notre département possède un réseau actif dédié à l’accompagnement et au conseil des créateurs et des
repreneurs d’entreprise.
Nous avons créé ce guide méthodologique pour mettre en évidence à chaque étape de la création ou de la
reprise d’entreprise, les différentes démarches que vous devez effectuer afin que votre projet ait les meilleures
chances non seulement d’aboutir, mais également d’être un succès.

Création d’activité par secteur

Activités Education, santé Transport Hébergement


spécialisées 6,9% 6,8% restauration
scientifiques 3,7% Activités récréatives
techniques et culturelles
11,0% 2,7%
Information et Autres activités de
communication services
6,4% 7,2%
Industrie
2,8%

Commerces Construction
27,5% 20,7%

Activités
immobileres
financières
assurances
4,3%

Limiter les risques !


La création d’entreprise reste une aventure qui fait rêver beaucoup de personnes. Nombreux sont ceux qui
souhaitent devenir dirigeant par désir d’indépendance, pour gagner plus d’argent, créer leur propre emploi.
Mais plus rares sont ceux qui concrétisent leur projet.
La création d’une entreprise est une ambition risquée. Aux difficultés inhérentes à la création et à la reprise
s’ajoutent celles liées à la personnalité du créateur ou du repreneur, au marché et aux conditions
économiques.
Une entreprise sur deux ne passe pas le cap des 5 ans (source : INSEE). Les sources d'échecs sont toujours les
mêmes et intimement liées à 3 grands facteurs :
• Le créateur ou le repreneur lui-même et ses limites qui varient en fonction de son expérience, sa capacité
d'analyse, sa motivation et sa capacité à assumer un certain isolement.
• L'inadéquation du couple marché/produit tant en phase de lancement qu’en phase de développement. Les
marchés évoluent de plus en plus vite, il faut être très réactif et effectuer un travail de veille permanente pour
s’adapter à la demande.
• L'insuffisance et la qualité des moyens disponibles, qu'il s'agisse des fonds propres, d'emprunts ou des
ressources humaines (associé, conjoint, personnel...).

Avoir une idée ne signifie pas être en mesure de la concrétiser et l’exploiter de façon pérenne. Pour ce faire, il
est indispensable d’évaluer et de limiter les risques liés à la création ou à la reprise d’entreprise.

3
SOMMAIRE

Je transforme mon idée en projet - p 5


Quelle activité vais-je exercer ?
Quelles sont mes compétences ?
Quelles sont mes ressources ? (motivations, finances, temps)
Et la reprise d’entreprise ?

J’étudie mon marché - p 9


A quoi servent les études de marché ?
Quelle est ma cible ?
Quelle est ma stratégie commerciale ?

Je m’installe - p 15
J’ai besoin de finaliser mon projet
Mon projet est abouti, je veux m’installer
Le portage salarial et les Coopératives d’Activités et d’Emploi

Je boucle le financement de mon projet - p 21


Je dois faire des prévisions financières
Les documents indispensables
Je monte mon plan de financement : ai-je les moyens financiers ?
Je prépare mon compte de résultat : mon activité est-elle rentable ?
Je calcule mon chiffre d’affaires prévisionnel
Je prévois mes besoins de trésorerie
Je construis mon Business Plan ou dossier de présentation du projet
Les aides à la création ou à la reprise d’entreprise

Je choisis la forme juridique de mon entreprise - p 29


Quelles sont les formes juridiques possibles ?
Quels sont les modes d’imposition ?
Quelles seront mes charges sociales, ma protection sociale ?
Comment protéger juridiquement un nom de société et une marque ?
Comment immatriculer mon entreprise ou effectuer les formalités de création
d'entreprise ?

Et maintenant, je suis chef d’entreprise - p 39


Liste des points à valider lors de l’installation
Quelles actions de communication dois-je mettre en œuvre ?
Quelles sont mes obligations administratives, comptables, fiscales, sociales ?
Et si je dois embaucher ?
Comment prévenir les difficultés et y faire face ?

Je reprends une entreprise - p 46


Je cible l'entreprise/le commerce à reprendre
J'évalue les opportunités
J'étudie les montages juridiques

Index - p 50

4
Je transforme mon idée
en projet

La création ou la reprise d’entreprise mobilise des qualités et un état d’esprit


particuliers que vous, futur dirigeant, devez posséder personnellement. A ce
stade, vous avez une idée mais vous ne savez pas comment la concrétiser. Il
est essentiel de vous interroger à la fois sur le projet que vous souhaitez
développer et sur les aspects personnels tels que vos compétences,
motivations et ressources financières, qui vous permettront de mener à bien
ce projet.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel pour


approfondir et personnaliser votre projet.
Vous trouverez leurs coordonnées dans le guide pratique du créateur
d'entreprise en Seine-Saint-Denis.

5
Quelle activité vais-je exercer ?
A partir de votre idée de création ou de reprise, il vous faut rassembler des informations sur l’activité envisagée
en général, puis sur ses caractéristiques et ses débouchés : est-ce un secteur à fort potentiel ? N’hésitez pas à
solliciter des avis extérieurs (proches, organismes d’aide à la création, personnes travaillant dans ce secteur…)
pour vous aider dans vos réflexions. Vous devez également vous renseigner sur la réglementation éventuelle de
votre activité (diplômes requis, expérience professionnelle, normes d’exploitation…).

Quelles sont mes compétences ?


La réalisation de votre projet nécessite d’abord la maîtrise et la connaissance du métier et de ses applications.
Si vous ne possédez pas ce savoir-faire, vous devez suivre une formation professionnelle.
Par ailleurs, la direction d’une entreprise fait appel à des compétences spécifiques : vous devez être initié aux
mécanismes de comptabilité/gestion et faire preuve d’aisance relationnelle et commerciale. Les formations à la
création d’entreprise existent, elles vous permettront de vous imprégner de ces notions.

Quelles sont mes ressources ? (motivations, finances et temps)


Plus vous serez motivé, plus vous serez capable de surmonter les difficultés inhérentes à la gestion de
l’entreprise. Interrogez-vous sur les raisons d’un tel challenge. Mener à terme un projet de création ou de
reprise d’entreprise implique envie, courage et ténacité !
La création d’entreprise n’est pas qu’une question de motivation. Les compétences et l’expérience dans le
secteur d’activité sont indispensables.
Motivation, finances et temps sont des éléments clés dans la création et doivent être dissociés. Toute activité
engendre des frais et nécessite des fonds au départ. L’enjeu consiste ici à prévoir d’une part, la mise censée
financer vos premiers investissements et d’autre part, le fonds de roulement destiné à couvrir les charges des
premiers mois non couvertes par des entrées.
Assurez-vous que vos apports, qu’ils soient en espèces ou en nature, représentent un montant suffisant.
Le temps de préparation constitue également un facteur clé de réussite. Il permet d’anticiper les problèmes et
de ne pas se précipiter. Recensez les différentes contraintes qui menacent votre projet afin de les lever et
efforcez-vous de l'exposer par écrit et de le structurer.

Et la reprise d’entreprise ?
Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un créateur, la reprise est une solution à envisager. Elle vous permettra de
vous appuyer sur une notoriété, un passé ainsi qu’une clientèle déjà existante, un réseau de partenaires, des
locaux, du matériel.
Deux facteurs vous assurent le succès d’une telle opération : le temps et la préparation.
Vous devrez réaliser un diagnostic de l’entreprise à reprendre afin de mettre en évidence ses points forts et ses
points faibles. Cela passe nécessairement par une analyse du métier, du marché, du produit, mais aussi par un
diagnostic financier.
L’évaluation de l’entreprise découle de ce diagnostic et de l’étude de documents de présentation que le
vendeur doit fournir à l’acheteur. Si la valeur de l’entreprise dépend de cette évaluation, le prix, lui, est fixé par
la négociation.
La reprise d’entreprise : une opération complexe nécessitant le conseil de professionnels qualifiés.
Votre Chambre de commerce et d’industrie ou Chambre de Métiers et de l’Artisanat développe un réseau
d’appui à la transmission/reprise d’entreprise. Des conseillers spécialisés vous accompagnent dans vos projets
et vous mettent en contact avec des cédants. Les réseaux publient des bourses d’opportunités d’affaires.
Consultez-les sur www.transentreprise.com ou www.cma93.fr.

6
Adresses utiles
Les organismes généralistes de la création/reprise du département
Les acteurs généralistes assurent un accueil téléphonique et physique des porteurs de projet, animent des
réunions d’information à la création ou à la reprise et délivrent des conseils pour construire votre projet. Les
prestations sont gratuites ou payantes (rendez-vous individuels de montage de projet) et peuvent être
financées via différents dispositifs ou conventions en fonction de votre statut.

Organismes compétents Coordonnées et contacts

Chambre de commerce et 191 avenue Paul Vaillant Couturier 93005 Bobigny Cedex
d’industrie départementale de  0820 012 112 (0,12€ la minute)
Seine-Saint-Denis
 Porteurs de projets de création : commerce, de
service ou industrie
www.cci93.fr  Porteurs de projets de reprise de commerce et PME-
PMI
Je crée ou
reprends
une
Chambre de Métiers et de 91-129 Rue Edouard Renard, 93000 Bobigny
entreprise
l’Artisanat de  Porteurs de projets de création : métiers de
la Seine-Saint-Denis l’artisanat, BTP, activités de fabrication, réparation,
transformation et certains services
 01 41 60 75 00
 Porteurs de projets de reprise
 01 41 60 75 16 ou 01 41 60 72 30
www.cma93.fr

Je suis Pôle Emploi Présent sur l’ensemble du département


demandeur
d’emploi www.pole-emploi.fr

Le guide pratique du créateur d’entreprise en Seine-Saint-Denis, complémentaire à celui-ci et indiquant tous


vos contacts en Seine-Saint-Denis, est disponible gratuitement dans le département ou sur internet
(www.cci93.fr et www.cma93.fr).

Et pour les inconditionnels du web : www.apce.com et www.creersaboite.fr vous donneront également de


nombreuses informations mises à jour régulièrement.

7
Notes personnelles
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

8
J’étudie
mon marché
Maintenant que votre idée est devenue un projet, il convient d’analyser votre
environnement.
Vous avez un savoir-faire ou une expérience significative dans le domaine que
vous avez choisi et vous pensez avoir le tempérament d’un futur chef
d’entreprise. La connaissance de votre environnement, grâce aux études de
marché, vous permettra de valider la justesse de vos hypothèses d’activité et
ainsi de mieux convaincre vos partenaires financiers, bailleurs et fournisseurs.

9
A quoi servent les études de marché ?
L’objectif de ces études consiste à analyser le marché sur lequel vous allez évoluer, c’est-à-dire à cibler votre
clientèle potentielle, lui proposer des produits ou services adaptés à ses attentes et au juste prix, analyser la
concurrence et les fournisseurs.
Vous pouvez utiliser différents outils pour connaître votre marché et approcher vos clients ciblés :
• Les fichiers d’entreprises pour contacter des sociétés (concurrents, clients ou fournisseurs),
• Et éventuellement un appel à des prestataires qui vous établiront une étude sur mesure (par exemple :
étudiants de BTS action commerciale ou Junior Entreprises d'universités et d'écoles).

Où trouver des informations sur les entreprises ?


Sur internet, mais aussi en allant dans les centres de documentation, puis sur le terrain de votre future
entreprise.

Bibliothèque Nationale de France – PRISME Quai François Mauriac 75706 Paris Cedex 13

Accès à la presse, des annuaires et répertoires Partenaire de la Chambre de commerce et d’industrie


professionnels, des bases de données de région Paris Ile-de-France, pour l’accompagnement
électroniques, des études de marché. documentaire des porteurs de projets (remise d’un
Accompagnement méthodologiques coupon permettant l’accès à tout demandeur d’emploi
ou bénéficiaire du RSA lors d’un rendez-vous à l’Espace
Entreprendre).
Ouvert du mardi au dimanche et gratuit de 17h00 à
20h00 (19h le dimanche)

Cité des Métiers 30 avenue Corentin Cariou 75019 Paris


Pôle « Créer son activité »  01 40 05 80 00

De la documentation pour : trouver des idées Consultation gratuite et sans rendez-vous, du mardi au
de création, connaître les différents statuts, la vendredi de 10h00 à 18h00 (fermé les dimanches,
réglementation juridique, fiscale et sociale lundis et jours fériés). Niveau -1

10
Quelle est ma cible ?
A l’issue de votre recherche, vous devez avoir répondu à un maximum de ces questions.
Vous devez définir votre cible, c’est-à-dire vos clients potentiels, et savoir quels sont leurs besoins en fonction
de leur profil :
• Entreprises : taille, activité, localité, dimension internationale…
• Particuliers : âge, sexe, catégorie socioprofessionnelle, habitudes, situation de famille…
• Autres : collectivités locales, associations…
Quel est mon positionnement ?
Il convient de mettre précisément au point vos produits, établir une gamme d’articles ou services proposée à
vos futurs clients et analyser en quoi les produits/services se démarquent de l’offre déjà existante. « Quel
“plus” puis-je apporter au marché ? Quels sont mes avantages concurrentiels ? » sont des questions
essentielles.
Qui sont mes concurrents ?
Votre positionnement va dépendre de l’analyse de vos concurrents directs et indirects. Vous devez analyser
leurs gammes produits/services, leurs forces, leur notoriété, la qualité et l’étendue de leurs offres, les prix
pratiqués, leurs clients, leur publicité…
Qui sont mes fournisseurs ?
Les fournisseurs sont des partenaires importants de l’entreprise. Il ne faut pas hésiter à entrer en contact avec
plusieurs d’entre eux afin de connaître leurs conditions propres et calculer votre marge commerciale. Le choix
final se fonde sur des critères tels que les prix pratiqués, la qualité et la gamme des produits, la fiabilité des
livraisons, les délais de règlement ou encore le contact personnel, la confiance mutuelle et les exclusivités.

Quelle est ma stratégie commerciale ?


Elle constitue en quelque sorte une combinaison de différents moyens d’action en vue d’atteindre les objectifs
fixés (en termes de volume des ventes ou de part de marché). Ces différents moyens d’action sont :

1. Ma politique de produit
> Les caractéristiques intrinsèques du produit
> La composition de la gamme
> Le conditionnement
> Le nom de marque

2. Ma politique de prix
> La pratique du marché et des concurrents
> Les avantages compétitifs du produit/service
> Les dispositions de la clientèle visée
> La rentabilité de mon entreprise

3. Ma politique de distribution
> Directe ou indirecte
> Large ou sélective suivant le canal de distribution choisi
> La taille et l’organisation de ma force de vente
> Le budget prévu pour les opérations de promotion
> Les taux de remise

4. Ma politique de communication
> L’utilisation de moyens de communication (publicité, relations publiques, sponsoring…)
> Le choix des catégories de médias (ex : presse locale)
> L’activation de mon réseau et le bouche à oreille

11
Contacts utiles
Informations statistiques, démographiques, économiques
CCI Seine-Saint-Denis Service Études – Aménagement – Mobilité – Politique
de la ville
 0820 012 112 (0,12€/minute)
ou cci93.fr
www.data.gouv.fr Plateforme française de données publiques
www.insee.fr Etudes, indices

Informations sur les sociétés


www.societe.com Informations sur les entreprises, gratuites et
www.infogreffe.fr payantes

www.entreprises.cci-paris-idf.fr/ Fichier des entreprises du Grand Paris


web/fichiers

Des études de marché

www.creatests.com Mise à disposition de résultats partiels d’enquêtes et


questionnaires disponibles
www.credoc.fr Des études payantes, mais aussi des documents mis à
www.cofacerating.fr disposition (synthèses) gratuitement
www.xerfi.fr
www.eurostaf.fr

Réglementation des activités


www.afecreation.fr Pour voir notamment les fiches professionnelles
sectorielles
www.entreprises.cci-paris-idf.fr/ Inforeg : Informations juridiques, activités réglementées
web/reglementation

Annuaires
www.sna.asso.fr Syndicat national des annuaires

Informations à l’internationale
www.entreprises.cci-paris-idf.fr/ Conférence, entretiens « experts »…
web/international
www.iledefrance-international.fr Informations pays gratuites en ligne

www.export.businessfrance.fr Ouvrages pays payants, fiches méthodologiques gratuites

12
Notes personnelles
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

13
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

14
Je
m’installe
Choisir son implantation est essentiel. En effet, s’il s’agit d’une activité de
vente directe aux particuliers, comme par exemple un commerce, le lieu
conditionne fortement la réussite du projet. L’implantation doit donc
impérativement faire partie de votre étude de marché. Le choix des canaux
de distribution est aussi très important. Sans parler forcément de site web
marchand, toute entreprise doit exister sur Internet.

Votre installation peut se faire de 3 façons différentes en fonction de


l’avancée de votre projet et de vos objectifs...

15
J’ai besoin de finaliser mon projet
Dans ce cas, les couveuses ou incubateurs peuvent vous aider.

Les couveuses accueillent les entrepreneurs potentiels ayant un projet de création d’entreprise valide mais
dont l'entreprise n’a pas encore d’existence juridique. Elles leur permettent de tester leur activité en grandeur
réelle tout en gardant leur statut social initial (demandeur d’emploi, salarié ou autre…). Elles sont réservées aux
projets de création d’entreprise de service et le passage en couveuse a une vocation temporaire.

Les incubateurs ont les mêmes objectifs que les couveuses, mais ils sont souvent mis en place par des instituts
de recherche, des grandes écoles, des collectivités territoriales ou des grands groupes. Ils hébergent plutôt des
créateurs sur des activités innovantes qu’ils conseillent durant la phase de conception.

Mon projet est abouti, je veux m’installer


Puis-je l’installer à mon domicile ?
Il est possible d’utiliser son domicile personnel comme adresse de l’entreprise et d’y exercer son activité
pendant 5 ans, voire sans limitation de durée dans certains cas, à condition de ne recevoir ni clientèle ni
marchandise (à étudier, en particulier en fonction des spécificités du contrat de bail et/ou du règlement de
copropriété notamment).

Dans le local d’une autre entreprise ?


Dans ce cas, vous vous placez dans la situation de locataire ou sous-locataire d'une autre entreprise. Si celle-ci
est elle-même locataire avec un bail commercial, le propriétaire du bail doit autoriser la sous-location.

Comment trouver un local « traditionnel » ?


La plupart des services économiques des mairies tiennent à jour un fichier des locaux vacants. Mais vous
pouvez également vous renseigner grâce aux revues spécialisées et aux agences immobilières.

16
Qu’est-ce qu’un bail commercial ?
Afin d’installer votre entreprise dans les locaux choisis, vous devez conclure un bail commercial avec le
propriétaire des murs. C’est un bail qui porte sur les murs d’un local affecté à un usage commercial, industriel,
artisanal ou d’enseignement.

Lorsque vous êtes titulaire d’un bail commercial, vous bénéficiez :


• d’un bail d’une durée minimum de 9 ans que vous pouvez résilier tous les 3 ans,
• du droit au renouvellement de ce bail à l’échéance, ou à défaut, d’une indemnité d’éviction, si le propriétaire
vous refuse le renouvellement,
• du droit de céder votre bail à l’acquéreur de votre fonds de commerce.

Le prix du loyer est fixé en fonction du marché. Il vous appartient de vérifier les prix qui sont habituellement
pratiqués pour des locaux similaires, ayant la même superficie et situés à proximité. En fonction de l’évolution
du coût de la construction, de l’équilibre économique entre les contractants ou d’une clause déterminée par les
contractants, le loyer peut être révisé en cours de bail. Cette révision est prévue tous les 3 ans.

Vous pouvez également conclure avec le bailleur un contrat de bail dérogatoire d’une durée maximale de
3 ans : le bail précaire. A l’expiration, le bail précaire se transforme en bail commercial, mais vous pouvez y
renoncer.

Il est essentiel de faire relire votre contrat de bail par un professionnel (avocat, expert-comptable, conseiller
création ou reprise) afin d’éviter toutes mauvaises surprises.

Quel est mon siège social ou l’adresse de mon entreprise ?


Le siège social de la société ou l’adresse de l’entreprise individuelle correspond au domicile de l’entreprise.
C’est le lieu de son principal établissement, là où fonctionnent les organes de direction et les principaux
services de l’entreprise.

Deux types de domiciliation s’offrent à vous :


• domiciliation provisoire : pépinière d’entreprises ou votre domicile personnel,
• domiciliation définitive : domicile personnel sous certaines conditions, bail commercial ou société de
domiciliation.

Qu’est-ce que la domiciliation ?


La domiciliation de sièges sociaux d’entreprises est réglementée par le contrat de domiciliation.
Ce contrat a pour objet l'installation du siège de la société dans des locaux occupés par une ou plusieurs autres
entreprises. Il existe de très nombreuses sociétés de domiciliation en Seine-Saint-Denis. Comparez les services
et les prix.

Pourquoi pas un hébergement en pépinière d’entreprises ?


Il offre un soutien aux porteurs de projet et aux créateurs d'entreprise jusqu'au développement de l'entreprise
et son insertion dans le tissu économique. C’est un hébergement avec des conditions financières privilégiées.
Des bureaux, ateliers, du matériel… sont loués habituellement pour une période maximale de 48 mois.

Un accompagnement et différents services aux entreprises sont mis à disposition par ces structures (standard
commun, salles de réunion, photocopieur, conseils de gestion, démarches marketing…).

L’intérêt premier d’une pépinière est l’accompagnement personnalisé du créateur, qui va au-delà de l’espace
équipé mis à disposition.

17
Le portage salarial et les Coopératives d’Activités et d’Emploi
Portage salarial
Cette pratique propose un accueil (temporaire ou à long terme) dans la structure juridique d'une société dite
"de portage".
Le portage salarial peut être utilisé pour passer progressivement au statut d'entrepreneur et tester en toute
sécurité la viabilité d'un projet de création d'une société de prestations de services.
Ce mode de fonctionnement répond à une demande importante de personnes qui ne se sentent pas encore
prêtes à créer une entreprise, ou qui souhaitent développer une activité professionnelle indépendante tout en
conservant la couverture sociale d’un salarié classique.

Deux contrats distincts pour le portage salarial


Une fois l'intervention entièrement définie :
• la société de portage signe avec le client de l'intervenant le contrat de prestation,
• simultanément l'intervenant signe un contrat de travail avec la société de portage qui devient son
employeur.

Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial 34 Quai de la Loire 75019


(S.N.E.P.S)  01 53 11 09 19
www.portagesalarial.org

Coopératives d’Activités et d’Emploi et les couveuses


Les Coopératives d’Activités et d’Emploi sont des structures d’appui à la création qui proposent un cadre
juridique aux porteurs de projet en phase de lancement (convention d’accompagnement) et aux nouveaux
entrepreneurs dans leur phase d’apprentissage (statut d’entrepreneur–salarié).

Les couveuses permettent de tester son projet sans perdre son statut antérieur sur des durées habituellement
de moins de un an.

Coopérative d’Activités COOPANAME 9-13 rue de la Nouvelle France


et d’Emploi 93300 Aubervilliers
 01 48 11 60 31

93@coopaname.coop

Union des coopératives URSCOP 100 rue Martre


92110 Clichy-la-Garenne
 01 40 87 87 00

Couveuse ASTROLABE 17 rue Pasteur


Conseil 75011 Paris
 01 55 28 86 70

contact@astrolabe-conseil.fr

Couveuse GEAI 18 rue du Faubourg du Temple


(Groupement 75011 PARIS
d’Entrepreneurs  01 43 55 09 48
Accompagnés
Individuellement) Antennes à Saint-Denis, Noisy-le-Grand,
Bagnolet et Montreuil

18
Adresses utiles
Informations sur l’installation de votre entreprise
Vous pouvez vous adresser au service économique de la ville où vous souhaitez vous implanter. Certains
d’entre eux proposent des annuaires d’entreprises.
Pour trouver un local pour votre entreprise vous pouvez également contacter directement votre mairie : vous
trouverez toutes les adresses des mairies du département ainsi que les adresses des couveuses et incubateurs
dans le guide pratique du créateur d'entreprise en Seine-Saint-Denis.

Le département de la Seine-Saint-Denis :
des ressources pour la création et la reprise d’entreprise
Formes
01 48 19 36 40

Tremblay-en-
France

Pierrefi
Villeta- tte
neuse Sur Stains
Epinay-sur- Aulnay- Villepinte
Seine sous-Bois
Seine Dugny

Le Blanc-Mesnil Sevran
Saint- Le
L'île-Saint- Denis Bourget
Denis Vaujours
La Courneuve
Drancy
Livry-Gargan Coubron

Aubervilliers Les
Saint-Ouen Pavillons
Bobig
Bobigny Clichy-
ny Bon Bois
Bondy s-Bois Montfermeil
Pantin dy Le
Noisy- Raincy
Noisy-
Romain-le-Sec
Le Pré-Saint- ville le-Sec
Rosny- Villemomble Gagny
Gervais Les Lilas
sous-Bois

Bagnolet
Initiative France : Montreuil-
Neuilly
Neuilly-
Plaisance Gournay-
sous-Bois sur-Marne
sur-Marne
- Initiative Plaine Commune

Noisy-le-
Grand

Initiative Gd Est Seine-Saint-Denis


- Siège et antenne Bobigny
- Antenne Aulnay

Réseau Entreprendre  : tout le département

Communes disposant d’un incubateur, d’une pépinière


d’entreprises/espace coworking

19
Initiative Grand Est Seine Saint Denis
Les plateformes de prêt d’honneur Initative France  01 41 50 80 81
Initiative Plaine Commune
 01 48 09 30 08

RESEAU ENTREPRENDRE 93 (sur tout le département)


 01 41 71 39 01

BOND’INNOV (dans les locaux de l’IRD à Bondy)


 01 48 02 55 69
www.bondinnov.com
Les incubateurs INCUB’13 (dans les locaux de l’Université Paris 13 à
Villetaneuse)
5 incubateurs destinés à soutenir des projets
 01 49 40 35 58
d’entreprises pour valider son modèle économique et
Le COMPTOIR (l’entreprise doit déjà développer
favoriser sa réussite.
une activité)
De 6 mois à 2 ans d’accompagnement
 01 55 28 01 68
Plaine De Saveurs : www.plainedesaveurs.fr
Incubateur culinaire
Incubateur de l’Association Jean-Luc François
Incubateur.jlf@gmail.com

LES PEPINIERES D’ENTREPRISES – Espace de co-working


Elles vous permettent d’être hébergé à des conditions financières privilégiées mais aussi d’être conseillé, suivi
et de bénéficier de prestations de services. Il est nécessaire de présenter un projet solide pour pouvoir
s’installer au sein de ces structures.

Commune Contact Descriptif

Aulnay- Maison de l’Emploi, de Pépinière généraliste (tous secteurs d'activités). Située en


sous-Bois l’Insertion de la Formation ZFU Territoire d’Entrepreneur
et de l’Entreprise (MEIFE) Durée d’hébergement : 24 mois renouvelable une fois
 01 48 19 00 83
Aubervilliers Plaine Co-working Espace de co-working et quelques bureaux, hébergement à la
www.plainecoworking.org carte
La Courneuve Pépinière Pépinière généraliste (tous secteurs d'activités). Située en
 01 43 11 09 10 ZFU- territoire d’entrepreneurs. Espaces de co-working
Durée d’hébergement : 24 mois renouvelable une fois
www.pepiniere-la-courneuve.com
Montreuil- Pépinière ATRIUM Pépinière généraliste (tous secteurs d'activités)
sous-Bois  01 41 72 91 00 Durée d’hébergement : 48 mois maximum
Rosny- Pépinière Espace 22 Pépinière généraliste (tous secteurs d'activités)
sous-Bois  01 49 35 37 00 Durée d’hébergement : 46 mois, sortie possible sur l’hôtel
d’entreprise
www.rosny93.fr
Tremblay- Pépinière Hubstart Paris Secteurs d’activités variés et projets à dimension
en-France Région internationale (Roissy CDG)
 01 74 37 27 27 Durée d’hébergement : 24 mois prolongeable
Espaces de co-working : location de bureaux en espace
partagé « équipé et connecté »

20

Les Fab lab, derniers nés en matière d’hébergement non traditionnel, sont des tiers-lieux où il est mis à
disposition du public de créateurs toutes sortes d'outils pour la conception et la réalisation d'objets, il en
existe 2 en Seine-Saint-Denis :

ICI MONTREUIL : un espace de 1.700 m2 pour artisans, créateurs…. www.icimontreuil.com

La coopérative Pointcarré à Saint-Denis, notamment destiné aux projets de l’Economie sociale et solidaire -
www.pointcarre.coop

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

21
Je boucle le financement
de mon projet
Pour créer ou reprendre une entreprise, il est nécessaire d’avoir des
ressources financières personnelles (ou familiales) à investir. Mais peut-être
sont-elles insuffisantes ? Si vous avez besoin de fonds complémentaires à vos
ressources propres, vous devez solliciter une banque ou un organisme
susceptible d’assurer ce financement.
Vous devez structurer votre projet et constituer un business plan ou dossier
de présentation du projet, incluant un prévisionnel financier, outil
indispensable pour les rencontrer... et les convaincre.

Aussi, la Chambre de commerce et d’industrie ou la Chambre de Métiers et de


l’Artisanat sont là pour vous accompagner et vous orienter au mieux afin de
maximiser vos chances de succès.

Vous pouvez retrouver toutes les adresses de ces organismes de financement


dans le guide pratique du créateur d'entreprise en Seine-Saint-Denis.

22
Je dois faire des prévisions financières
Vous avez la certitude de l’existence d’un marché, d’une clientèle potentielle. Vous devez maintenant savoir si
vos futurs clients et les ventes à venir (le chiffre d’affaires) permettront de couvrir vos charges. Dégager des
résultats positifs est un objectif essentiel, car cela permet d’assurer le bon fonctionnement de votre entreprise
et à terme de financer son développement.

Les documents indispensables


Le plan de financement : il vous permet de savoir comment vous allez couvrir les besoins au démarrage, puis le
développement de votre entreprise (investissements, stocks, crédits clients…) par les ressources propres et
externes (banque, aides diverses…).

Le compte de résultat prévisionnel : il vous aide à analyser la rentabilité de l’entreprise en partant du chiffre
d’affaires prévisionnel, duquel sont soustraites les charges supportées par l’entreprise pour fonctionner.

Le plan de trésorerie : il détermine la trésorerie mensuelle en fonction des délais de règlement estimés des
clients et des fournisseurs et de la saisonnalité de votre activité. C’est le seul document où les montants
apparaissent avec la TVA.

La logique doit présider à cette construction. Vous devez veiller à la cohérence entre les hypothèses retenues
et les expressions chiffrées.

Visualisez votre entreprise, imaginez-la !

23
Je monte mon plan de financement : ai-je les moyens financiers ?
Vous devez lister et chiffrer les investissements de départ nécessaires au lancement de l’entreprise ainsi que
les liquidités destinées à financer les premiers mois d’activité. Vous évaluez ensuite les ressources disponibles
et les financements externes à solliciter pour couvrir ces besoins. L’estimation doit être rigoureuse et en
adéquation avec l’ambition du projet. À ce stade, renseignez-vous sur les aides et les dispositifs qui vous
concernent afin d’optimiser ce plan de financement.
Pour justifier au mieux vos demandes à ce sujet, prenez en considération la nature de vos besoins : la banque
finance essentiellement les investissements matériels ; les besoins immatériels ou de trésorerie relèvent
davantage de vos apports et des aides.

Modèle de plan de financement


Création Année 1 Année 2 Année 3
BESOINS
Investissements HT
Investissements incorporels
(fonds commercial, logiciel…)
+ Investissements corporels
(matériel…)
+ investissements financiers
Variation du Besoin en Fonds
de Roulement (BFR)
+ Augmentation de stocks
+ Augmentation de créances clients
- Augmentation de dettes
fournisseurs, fiscales et sociales
Remboursements financiers
+ Retraits comptes courants d’associés
+ Remboursements d’emprunts
+ Dividendes
TOTAL des Besoins (1)
Création Année 1 Année 2 Année 3
RESSOURCES
Apports en fonds propres
Capital apporté ou libéré
Apport en comptes courants d’associés
Primes, subventions
Capacité d'autofinancement *
Apports financiers
Emprunts bancaires
Autres emprunts
Autres :
Vente d’immobilisations (matériel…)
TOTAL des Ressources (2)
ECART annuel (2) - (1)
ECARTS cumulés
* La capacité d’autofinancement (CAF) représente le résultat de l’entreprise avant l’impact de certaines charges comme la dotation aux
amortissements soit, pour simplifier : le résultat net + les dotations aux amortissements.

24
Je prépare mon compte de résultat : mon activité est-elle rentable ?
Le compte de résultat recense l’activité économique de l’entreprise : les produits et les charges nécessaires à la
production de biens et services qui permettent d’évaluer la marge commerciale et les charges indirectes (loyer,
électricité, téléphone...).
Vous devez donc construire une estimation en fonction des résultats de votre étude de marché.

Je calcule mon chiffre d’affaires prévisionnel


Pour calculer votre chiffre d’affaires prévisionnel sur l’année, vous devez prendre en compte les paramètres de
vente tels que le nombre de clients potentiels, le montant moyen de leurs achats, la segmentation du marché
et la nature de vos concurrents, vos propres capacités de vente (nombre d’employés, temps de travail,
organisation logistique, moyens financiers…), la saisonnalité des ventes…
Cette estimation, combinée au chiffrage de vos coûts, révélera la rentabilité de votre entreprise.

Modèle de compte de résultat


Année 1 Année 2 Année 3
Ventes de marchandises
Prestations de services
Production stockée
(variation de stocks de produits finis)
TOTAL Produits HT (1)
Achats
Variation de stocks d’achats
Autres achats et charges externes
(loyers, transports, honoraires,
entretien, commissions, téléphone…)
Impôts et taxes
Charges de personnel : rémunérations
et charges :
- du dirigeant
- des salariés
Autres (dotations aux amortissements…)
TOTAL Charges HT (2)
Résultat d'exploitation (1) - (2)
Résultat financier (3)
(produits financiers – frais financiers)
Impôt sur les sociétés
(pour les sociétés soumises à l’IS) (4)
Résultat net (1) - (2) + (3) - (4)

Vous trouverez des modèles plus développés sur le site Internet www.afecreation.fr
Et vous pouvez grâce à cci Business Bilder ( outil de construction de son dossier en ligne faire évoluer de
façon autonome votre projet.

25
Je prévois mes besoins de trésorerie
Un plan de trésorerie est un tableau dans lequel vous enregistrez les encaissements et les décaissements
mensuels qui affectent la trésorerie de votre entreprise. En tenant compte des délais de règlement ou des
divers décalages de paiement, il fait ressortir les tensions de trésorerie qui se produiront et qu’il convient de
résoudre préalablement à la création.
Il s’agit donc d’intégrer dans les lignes “encaissements” ou “décaissements” chaque entrée ou sortie de fonds
du mois, en se basant sur les hypothèses d’activité et de financement, et calculer ensuite le solde de trésorerie
du mois ainsi que le solde cumulé depuis le début d’activité. Les montants s’entendent TTC pour les opérations
soumises à TVA, à la différence du compte de résultat.

Attention
Les recettes tardent bien souvent à venir remplir le compte en banque de l’entreprise : les démarches
commerciales peuvent s’avérer longues avant d’être efficaces et/ou les délais de règlement des premiers
clients peuvent atteindre plusieurs mois après la réalisation de la prestation. Il faut prévoir ces décalages de
trésorerie. Le besoin en fonds de roulement (stocks + créances d’exploitation – dettes d’exploitation) est
souvent sous-évalué au démarrage d’une activité. Il augmente proportionnellement au chiffre d’affaires.

Modèle de plan de trésorerie


Mois
Budget des encaissements
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Opérations d'exploitation TTC
Recettes des ventes au comptant
Recettes des ventes à 30 j
Etc.
Opérations de financement
Apports du créateur, des associés
(capital, comptes courants)
Encaissement d’un emprunt…
TOTAL des encaissements (1)
Mois
Budget des décaissements
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Opérations d'exploitation TTC
Achats décaissés
Salaires versés
Autres charges payées
Opérations de financement et
d’investissement :
Remboursements d'emprunts
Investissements…
TOTAL des décaissements (2)
Total encaissements -
décaissements du mois
(1) - (2)
Solde cumulé

26
Je construis mon Business Plan ou dossier de présentation du projet
Le Business Plan est le dossier qui synthétise votre projet en reprenant ses éléments économiques, financiers
et formels et constitue le support de vos demandes de financement.

Il comporte les chapitres suivants :

• vous et votre équipe,


• les objectifs de l’entreprise,
• les produits,
• le marché,
• les clients,
• les moyens techniques, humains et financiers,
• les hypothèses retenues pour élaborer les prévisions financières,
• les prévisions financières.

Une fois ce document établi, il vous appartient de rechercher un financement, si les fonds propres ne sont pas
suffisants.
Le partenaire naturel de l’entreprise est la banque. Dans la recherche de financement, vous pouvez solliciter
votre banque personnelle et/ou d’autres banques pour augmenter vos chances de réussite et surtout pour
comparer leurs offres.

Valider votre projet auprès des acteurs d’appui à la création ou à la reprise peut vous permettre de bénéficier
de leurs conseils et réseaux. Ils vous faciliteront l’accès au crédit ainsi qu’à divers financements adaptés à vos
besoins comme ceux proposés par les plateformes Initiative France (voir page 20).

27
Les aides à la création ou à la reprise d’entreprise
Il existe plusieurs types d’aides :
• des exonérations de charges comme l’ACCRE, pour les demandeurs d’emploi, les moins de 26 ans, les
bénéficiaires du RSA, ASS, ATA …
• des prêts d’honneur remboursables à taux zéro comme les prêts des plateformes Initiative France (voir page
20)
• des outils de garantie pour limiter le risque pris par les banques (GARANCES, BPIFrance, SIAGI...) : cf.
coordonnées dans le Guide Pratique de la CCI Seine-Saint-Denis,
• des exonérations fiscales comme l’installation en « Territoire Entrepreneurs » (Ex ZFU), la réduction d’impôt
sur le revenu liée à l’investissement au capital d’une entreprise nouvelle
• des subventions comme les sommes versées par certaines fondations , ou pour les personnes handicapées.

Ces aides sont liées généralement :


• au profil du créateur ou repreneur,
• à l’activité exercée,
• à la dimension du projet (ressources financières et création d’emploi nécessaires),
• à la zone d’implantation de l’entreprise ;

Elles sont rarement automatiques (montage de dossier, commission d’agrément, délais) et sont amenées à
évoluer. Votre conseiller création ou reprise pourra vous orienter au mieux de vos intérêts.
Pour plus de détails, vous pouvez vous référer au guide pratique du créateur d’entreprise en Seine-Saint-Denis
(pages 18 à 22).

Certains organismes vous aident à réaliser des prévisionnels financiers

Chambre de commerce et d’industrie 191 avenue Paul Vaillant Couturier


départementale de Seine-Saint-Denis 93005 Bobigny Cedex
 0820 012 112 (0,12 €/minute)
creation93@cci-paris-idf.fr
http://www. cci93.fr
Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la 91-129 Rue Edouard Renard, 93000 Bobigny
Seine-Saint-Denis 93016 Bobigny Cedex
 01 41 60 75 00
eco@cma93.fr
www.cma93.fr
Association des Experts-Comptables 5 rue de Rome
93110 ROSNY SOUS BOIS
 01 48 54 52 87

28
Notes personnelles
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

29
Je choisis la forme juridique
de mon entreprise
Cette étape consiste à adapter à votre projet de création d’entreprise un
cadre juridique qui lui permettra de voir le jour légalement.
La forme juridique est intimement liée au statut social et fiscal. Par exemple,
le régime fiscal de la micro-entreprise impose la création d’une entreprise
individuelle. Autre exemple, un gérant majoritaire de SARL (Société à
Responsabilité Limitée) ne pourra pas être salarié de la société dont il est
gérant.

30
Quelles sont les formes juridiques possibles ?
Le premier choix consiste à savoir si vous allez créer une structure de type “société” ou une “entreprise
individuelle”. En fonction de la taille du projet, du montant des apports personnels, des gains prévus, de
l’existence ou non d’associés, de la responsabilité limitée aux apports ou au-delà, vous pouvez choisir la forme
la plus adaptée. Il n’existe pas de forme juridique idéale.
La rédaction et la signature de statuts sont indispensables à toute entreprise créée sous forme de société :
seuls l’entreprise individuelle, le micro-entrepreneur et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)
n’en nécessitent pas. Vous pouvez acheter des statuts types mais il est fortement conseillé de les faire relire
par un professionnel ou d’avoir recours à des spécialistes (avocats) pour vous aider à les rédiger.

Minimum d’apports / Nb Régime Responsabilité du Gestion administrative


Libération des apports assoc. d’impositio dirigeant
n
EI Aucun 1 Impôt sur le Illimitée EI : Simple à très simple voir
(Entreprise revenu (IR) Protection du domicile régime micro-entrepreneurs
individuelle)/ Cf. majoration principal de droit. Les
Micro- autres biens immobiliers, Micro-entrepreneur : Très simple :
entrepreneur excepté à usage régime micro pas de comptabilité à
professionnel, tenir, inscription au RCS ou RM
déclaration mais des limites en termes de
d'insaisissabilité est chiffre d’affaires
établie par un notaire
EIRL Aucun 1 Impôt sur le Limitée au patrimoine Simplifiée mais début de
(Entreprise revenu ou affecté à l’activité formalisme
individuelle à impôt sur les professionnelle (sous
responsabilité sociétés (IS) sur réserve d’une déclaration
limitée) option d’affectation du
patrimoine)
EURL Sans minimum : fixé par l’associé 1 Impôt sur le Limitée au montant des Simplifiée mais c’est déjà une
(Entreprise en fonction de la taille, de revenu de plein apports société
unipersonnelle l’activité et des besoins de droit ou impôt
à l’entreprise. sur les sociétés (sous réserve des
responsabilité  En numéraire : dépôt de 20% (IS) sur option garanties personnelles)
limitée) à la constitution et le reste dans
les 5 ans
 En nature : peut nécessiter,
suivant le montant, un recours à
un commissaire aux apports
SARL Sans minimum : fixé par l’associé 2 Impôt sur les Limitée au montant des Formalisme
(Société à en fonction de la taille, de à sociétés ou sur apports
responsabilité l’activité et des besoins de 100 maxi option Impôt
limitée) l’entreprise. sur le revenu (sous réserve des
 En numéraire : dépôt de 20% garanties personnelles)
à la constitution et le reste dans
les 5 ans
 En nature : peut nécessiter,
suivant le montant, un recours à
un commissaire aux apports
SNC Sans capital minimum 2 et plus Impôt sur le Illimitée Formalisme et risque
(Société en revenu de plein
nom collectif) droit ou impôt
sur les sociétés
(IS) sur option
SA 37 000 € 2 et plus Impôt sur les Limitée au montant des Adaptée à des projets importants :
(Société En numéraire : une libération sociétés apports lourd
anonyme) minimale à hauteur de 50% à la
constitution et le reste dans les (sous réserve des
5 ans garanties personnelles)
SAS Sans minimum : fixé par l’associé 1 Impôt sur les Limitée au montant des Statut plus libre que la SA, mais
(Société par en fonction de la taille, de (Sasu : SAS sociétés ou sur apports formalisme
actions l’activité et des besoins de uniper option Impôt
simplifiée) l’entreprise. sonnelle) sur le revenu (sous réserve des
 En numéraire : dépôt de 20% et plus garanties personnelles)
à la constitution et le reste dans
les 5 ans
 En nature : peut nécessiter,
suivant le montant, un recours à
un commissaire aux apports

*RCS= Registre du commerce et des sociétés (pour les commerçants)


RM= Répertoire des métiers (pour les métiers)

31
Quels sont les modes d'imposition ?
Le régime fiscal vous permettra de définir votre base imposable, celle-ci reposant sur un système comptable.
Tenir sa comptabilité s’impose !
Il existe 4 régimes comptables et fiscaux : celui de la micro-entreprise et du micro-fiscal simplifié (comptabilité
très simplifiée pour les entreprises individuelles et les micro-entrepreneurs uniquement), le réel simplifié et le
réel normal qui nécessite une tenue comptable exhaustive.

Micro- Réel simplifié Réel normal


Pour 2017 entreprise
(franchise de
base de TVA)

Vente de CA * < 82 800 € CA * < 788 000 € CA * > 788 000 €


marchandises Ou sur décision du dirigeant
Prestations de CA * < 33 200 € CA * < 238 000 € CA *> 238 000 €
services Ou sur décision du dirigeant
* CA = Chiffre d’affaires.

Dans le cadre du régime de la “micro-entreprise”, le revenu imposable est défini après abattement forfaitaire
sur le chiffre d’affaires. L’entrepreneur individuel peut opter pour le régime micro-social et micro-fiscal
simplifié (option pour le prélèvement libératoire de l’impôt). Le paiement de l’impôt se fait soit mensuellement
ou trimestriellement en fonction du chiffre d’affaires déclaré. Les taux de cotisation et d’imposition diffèrent
selon le type d’activité exercé.
Cette option est soumise à la condition suivante ; le revenu global de référence du foyer fiscal N-2 ne doit pas
dépasser la deuxième tranche de l’impôt sur le revenu de 2016 soit 26 791 € par part fiscal, soit pour un couple
53 582 € (cette limite est majorée de 50 % ou de 25 % par demi-part ou quart de part supplémentaire).

Pour la tenue d’une comptabilité, il est nécessaire d’avoir une formation. Un expert-comptable et / ou
l’adhésion à un Centre de Gestion Agréé (CGA) pour les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (IR), vous
sera très utile et vous évitera une majoration de 25 % du bénéfice, même si vous souhaitez tenir vous-même
votre comptabilité.

Il existe deux modes principaux :


• l’IR, impôt sur le revenu : les revenus de l’entreprise s’ajoutent aux autres revenus du foyer fiscal et suivent
le barème progressif de l’impôt sur le revenu ;
• l’IS, impôt sur les sociétés : la société, en tant qu’entité juridique distincte de ses associés, acquitte l’impôt
sur les bénéfices dont le taux réduit est de 15 % jusqu’à 38120 €, 28 % de 38120 € à 75 000€ et 33.33 % au-
delà. La rémunération du dirigeant est déductible des revenus de la société et sera imposée à l’IR.

Attention
Pour bénéficier de certains avantages fiscaux (taux réduits d’imposition), il faut que le capital de l’entreprise
soit totalement libéré.

Il ne faudra pas oublier les autres taxes : contribution économique territoriale, droits d’enregistrement, taxes
parafiscales, TVA…

32
Quelles seront mes charges sociales, ma protection sociale ?
Puis-je avoir un contrat de travail
Dans de nombreux cas, le créateur d’une entreprise est un travailleur non salarié (TNS) et cotise de ce fait à des
caisses différentes du Régime général de la Sécurité Sociale. Dans ces cas-là, il n’est pas possible d’avoir un
contrat de travail pour le chef d’entreprise.
Les travailleurs non-salariés sont :
• Le micro-entrepreneur,
• l’exploitant individuel,
• l’associé unique de l’EURL,
• le gérant majoritaire de la SARL,
• les associés de la SNC.

Au moment de la création, vous pouvez bénéficier d’exonérations ou de reports d’imposition en fonction de


votre statut. Les cotisations sociales des travailleurs non-salariés (TNS) sont différentes et plus faibles que
celles des salariés.

Si vous êtes gérant minoritaire ou égalitaire, vous pouvez choisir d’être assimilé à un salarié. Sous certaines
conditions, vous pouvez cumuler un contrat de travail avec votre fonction de gérant. Vous cotisez au Régime
général de la Sécurité Sociale, mais les rémunérations au titre du mandat social, ne bénéficient pas de la
protection chômage. Si vous cumulez vos fonctions de mandataire social avec un contrat de travail, vos
conseillers ou Pôle emploi pourront vous aider à éclaircir votre situation.

Quels sont mes droits au Pôle emploi ?


Dans le cadre du Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE), les demandeurs d’emploi bénéficiaires de
l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE), qui créent ou reprennent une entreprise peuvent, en cas d’échec,
retrouver des droits au chômage dans certaines conditions.

Les demandeurs d’emploi créateurs ou repreneurs d’entreprise, peuvent bénéficier pour leur projet :
• d’une aide versée sous forme de capital,
• ou du maintien total ou partiel des allocations chômage pendant la phase de démarrage.
Ces deux mesures ne sont pas cumulables.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter : www.pole-emploi.fr, rubrique informations pratiques, situations
particulières.

Le régime des non-salariés présente-t-il les mêmes avantages que celui des salariés ?
Effectivement, le régime des non-salariés a été rapproché de celui des salariés aussi bien pour la protection
maladie qu’en ce qui concerne les droits à la retraite.
Il est possible de cotiser à des assurances chômage pour les dirigeants non couverts par Pôle emploi ainsi qu’à
des retraites supplémentaires.

33
Adresses utiles
Pour en savoir plus sur les régimes sociaux, fiscaux et comptables
Pour être conseillé de façon Acteurs généralistes de la création Rendez-vous en page 7
globale, invité à des et guide pratique du créateur
réunions d’information d’entreprise en Seine-Saint-Denis

Pour valider les statuts, les Ordre des Avocats Palais de Justice
contrats 173 avenue Paul Vaillant Couturier 93000 Bobigny
 01 48 96 20 96 sur rendez-vous
www.avocats-bobigny.com
ère
Pour réfléchir sur un régime Conférence des Notaires 1 consultation gratuite
matrimonial adapté, penser sur rendez-vous
à sa succession, sa Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00
protection patrimoniale

Pour des précisions fiscales Direction Départementales des 13 Esplanade Jean Moulin 93009 Bobigny Cedex
Finances Publiques (DDFIP)  01 48 96 62 50 sur rendez-vous
Pour tenir sa comptabilité, Association des Expert-Comptable 5 rue de Rome
être informé sur la fiscalité, (AEC 93) 93110 Rosny-sous-Bois
être conseillé au quotidien  01 48 54 52 87 sur rendez-vous
financièrement

Pour être conseillé sur les Union Régionale des SCOP 100 rue Martre 92110 Clichy-la-Garenne
sociétés coopératives  01 40 87 87 00
urparis@scop.coop
www.scop-idf.coop
Réunion d’information gratuite
2 fois/mois (cf. site internet)

Pour être conseillé sur les Association Agréée Pour les 5 rue de Rome
activités libérales Professions Libérales (APL 93) 93110 ROSNY SOUS BOIS
 01 48 54 52 87
apl93@oga93.fr

46 boulevard de la Tour Maubourg 75007 Paris


Office Régionale d’Information de  01 44 11 31 50
Formation et de Formalités pour www.forma-pl.org
les Professions Libérales (ORIFF-PL) oriff-pl@unapl.org
Du lundi au vendredi de 9h00 à 17h30

Pour être conseillé sur les Le Carrefour des Associations Ancienne Gare de Reuilly
activités associatives Parisiennes 181 avenue Daumesnil 75012 Paris
 01 55 78 29 30
Accueil du lundi au jeudi 10h-13h/14h-18h et le
vendredi 14h-17h
portail national : www.association.gouv.fr

Pour les entreprises Centre de gestion Agrée (CGA 93) 5 rue de Rome
individuelles : comptabilité, 93110 ROSNY SOUS BOIS
réductions fiscales,  01 48 54 52 87
informations et conseils en www.cga93.fr
gestion Accueil du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de
13h30 à 17h et le vendredi de 9h00 à 12h30 et de
13h30 à 16h00

34
Pour en savoir plus sur la protection sociale et les charges sociales
Pour les travailleurs non-salariés résidant en Seine-Saint-Denis, le RSI Ile-de-France Centre (Régime Social des
Indépendants) est l’interlocuteur unique pour la protection sociale obligatoire : maladie, maternité, retraite,
invalidité et décès, action sociale. Depuis 2008, le RSI assure le recouvrement de toutes les cotisations et
contributions sociales personnelles du travailleur indépendant (y compris la CSG, la CRDS et les Allocations
Familiales).

Régime de Sécurité Union de recouvrement des 21-29 rue Jean-Jacques Rousseau


Sociale des salariés, cotisations de Sécurité 93100 Montreuil-sous-Bois
cotisations employeurs Sociale et d’Allocations  3957 (appel à 0,118 €/minute)
Familiales (URSSAF) www.urssaf.fr
accueil du lundi au vendredi
de 8h30 à 16h30
Régime de Sécurité RSI Ile-de-France Centre 141 rue de Saussure
Sociale des non- CS 60020 – 75847 Paris Cedex 17
salariés  0 809 40 36 48
www.idfcentre.le-rsi.fr
contact@idfcentre.le-rsi.fr
Assurance retraite HUMANIS 93 rue Marceau
complémentaire 93187 Montreuil-sous-Bois
 01 58 82 45 45
www.humanis.com
Cotisations et droit au Pôle Emploi Prenez contact avec l’agence la plus proche de
chômage chez vous
 39 49
Pour une couverture Garantie Sociale des Chefs 42 avenue de la Grande Armée
chômage volontaire du d’entreprise (GSC) 75017 Paris
chef d’entreprise non  01 45 72 63 10
couvert par le régime www.gsc.asso.fr
général
Association pour la 25 boulevard de Courcelles
Protection des Patrons 75008 Paris
Indépendants (APPI)  01 45 63 92 02
www.appi.asso.fr

35
Comment protéger juridiquement un nom de société et une marque ?
En cas d’utilisation d’une dénomination ou d’un nom commercial original, il est prudent de vérifier
préalablement auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) que ce nom n’est pas déjà utilisé
ou déposé en tant que marque.
De même, le nom utilisé pour désigner le produit commercialisé peut faire l’objet d’un dépôt de marque
auprès de l’INPI et d’une réservation de nom de domaine auprès de l’AFNIC (Association Française pour le
Nommage Internet en Coopération : www.afnic.fr) en cas de création d’un site internet référencé « .fr ». Cette
protection qui dure 10 ans, est renouvelable.

Recherche d’antériorité protection et disponibilité des noms, marques, brevets…

Institut National de la Propriété 15 rue des Minimes


Industrielle (INPI) CS 50001 – 92677 Courbevoie Cedex
 0820 210 211 (0,09 €/minute)
www.inpi.fr

Information du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 et


permanences à la CCI Seine-Saint-Denis, sur rendez-vous,
2 jours par mois ( 01 48 95 10 83)

Sites Internet relatifs aux questions juridiques et sociales de la création d’entreprise

Inforeg : Fiches pratiques / Contrats et http://www.entreprises.cci-paris-idf/web/reglementation


modèles types

Généraliste sur la création d’entreprise www.apce.com

Aide au choix du meilleur statut www.le-rsi.fr


juridique, fiscal ou social pour www.entreprise-et-droit.com
l’entreprise et pour son dirigeant. Des Simulateur de coûts sur : www.experts-comptables.fr
simulations de coûts fiscaux et sociaux

36
Comment immatriculer mon entreprise ou effectuer les formalités de
création d’entreprise ?
Ultime étape de vos démarches de création ou de reprise, l’immatriculation enregistre les données de votre
entreprise et vous donne le feu vert légal pour exploiter votre activité. Le Centre de Formalités des Entreprises
(CFE) est compétent en fonction de la nature de votre activité, de la taille et du lieu d’implantation de votre
entreprise. Le type de formalités à accomplir dépend de la forme juridique que vous avez choisie.

Nature de l’activité CFE compétent Coordonnées et contacts

Commerce, industrie Chambre de commerce et 191 avenue Paul Vaillant Couturier


et services d’industrie départementale 93005 Bobigny Cedex
de Seine-Saint-Denis  0820 012 112 (0,12 €/minute)
cci93.fr

Accueil : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h00 à 16h00


Mercredi de 9h00 à 12h00

Artisanat, BTP Chambre de Métiers et de 91/129 rue Edouard Renard


Activité de l’Artisanat de la Seine-Saint- 93016 Bobigny Cedex
fabrication, de Denis  01 41 60 75 00
réparation, de cfe@cma93.fr
transformation www.cma93.fr
Certaines prestations
de service Accueil : du lundi au jeudi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à
17h00 – Vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

Agent commercial Greffe du Tribunal de 1/13 rue Michel de l’Hôspital


Commerce 93008 Bobigny Cedex
 0891 01 11 11 Numéro vert (appel gratuit depuis un poste
fixe)
www.greffes.com

Accueil : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à


16h00

Libérale URSSAF 21-29 rue Jean-Jacques Rousseau


93100 Montreuil
 39 57
www.cfe.urssaf.fr
www.iledefrance.urssaf.fr

Accueil : du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30

Artistique Œuvres Graphiques et Plastiques Œuvres littéraires, audiovisuelles,


auteurs de logiciels…
Maison des Artistes :
Œuvres graphiques et Déclarer le début d’activité au CFE Déclarer le début d’activité au CFE de
Plastiques de l’URSSAF et à la Maison des l’URSSAF et à l’AGESSA
Artistes

URSAFF Centre d’accueil de la URSAFF Centre d’accueil de la Seine-


Seine-Saint-Denis Saint-Denis
AGESSA : 21-29 rue Jean-Jacques Rousseau 21-29 rue Jean-Jacques Rousseau
- Œuvres littéraires, 93100 Montreuil 93100 Montreuil
 39 57  39 57
- audiovisuelles, www.cfe.urssaf.fr www.cfe.urssaf.fr
- auteurs de logiciels…
La Maison des Artistes AGESSA

11 rue Berryer 21 bis rue de Bruxelles


75008 Paris 75009 Paris
 01 42 25 06 53  01 48 78 25 00
www.lamaisondesartistes.fr www.agessa.org
Accueil : du lundi au vendredi de Accueil : du lundi au vendredi de 9h30 à
9h30 à 12h00 12h30 et de 14h30 à 16h30

37
Adresses utiles

Pour en savoir plus sur la réglementation particulière de mon activité


Objet Organismes compétents Coordonnées et contacts

Réglementation des Préfecture de la Seine-Saint- 1 Esplanade Jean Moulin


activités particulières Denis 93007 Bobigny Cedex
Statut des non-résidents  01 41 60 60 60
courrier@seine-saint-denis.pref.gouv.fr
www.pref93.pref.gouv.fr
Lundi et mardi, de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h30

55 avenue Thiers
Sous-préfecture du Raincy 93340 Le Raincy
 01 43 01 47 00
Du lundi au vendredi, de 8h30 à 16h30

Règlement des activités, Etat www.service-public.fr


informations www.minefi.gouv.fr
économiques et fiscales www.guichet-entreprises.fr
www.afecreation.fr

Réglementation des Direction Régionale et Immeuble Européen


activités automobiles et Interdépartementale de 5/7 promenade Jean Rostand
des risques, politique de l’Environnement et de 93000 Bobigny
l’eau, sous-sol, l’Energie (DRIEE)  01 48 96 90 90
développement durable www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr
Installations classées pour Uniquement sur rendez-vous
la protection de
l’environnement
(procédure à engager
avant le début de
l’activité)

Respect en matière de DIRECCTE Ile-de-France 21 rue de la Gare


concurrence et 93300 Aubervilliers
répression des fraudes  01 70 96 13 00
www.idf.direccte.gouv.fr
Du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à
17h00

Respect des règles en Direction départementale de 5 promenade Jean Rostand


matière de sécurité des la Protection des Populations 93000 Bobigny
consommateurs, hygiène,  01 75 34 34 34
sécurité alimentaire www.economie.gouv.fr
Du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h00

Réglementation des Direction Régionale de 21 rue Miollis


activités de transport l’Equipement (DRE) 75015 Paris
 01 40 61 80 80
Aménagement urbain Votre mairie, la communauté Voir coordonnées dans le guide pratique de la création
Ouverture de communes de votre d’entreprise
café/restaurant, hôtel implantation

Tout renseignement Centre Interministériel de 21 Square Saint-Charles


administratif Renseignement Administratif 75012 Paris
(CIRA)  0982 97 68 89
www.service-public.fr
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30
Le samedi de 8h30 à 12h30

38
Notes personnelles
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

39
Et maintenant, je suis
chef d’entreprise

Durant les premiers mois d’activité, vous découvrez la vie de chef


d’entreprise dans l’action. Il faut à la fois vendre, produire, se faire
payer, contrôler, gérer, décider au quotidien, faire face aux difficultés.

40
Liste des points à valider lors de l’installation
• Demander des devis puis faire des travaux d’agencement des locaux,
• Faire une demande de câblage du réseau informatique et mettre en place l’outil de travail,
• Assurer l’entreprise,
• Faire connaître l’entreprise à La Poste et à un opérateur téléphonique et réaliser les installations nécessaires,
• Demander l’installation de l'électricité, de l'eau, etc.
• Prévenir le Centre des impôts dont dépend le siège social pour les déclarations de TVA,
• Afficher sur un panneau les mentions obligatoires : horaires de travail, consignes d’hygiène et de sécurité,
signalisation rappelant l’interdiction de fumer,
• Dans le cas d’un commerce, placer une enseigne sur la façade est un signe de reconnaissance important. Pour
l’obtention de diverses autorisations (terrasse, vitrines, travaux, licences, contacts auprès des douanes…), vous
devez vous adresser à la mairie de votre siège social ou de votre établissement.

Les clubs d’entreprises, les syndicats professionnels, les organismes consulaires (Chambre de commerce et
d'industrie et Chambre de Métiers et de l’Artisanat), ainsi que vos villes pourront vous apporter des réponses
concrètes sur tous ces sujets.

Les représentants de votre activité

Les syndicats professionnels de votre Ils sont nombreux,


convention collective n’hésitez pas à les contacter

Les représentants de votre activité : les groupements patronaux

Le MEDEF 67 boulevard d’Alsace-Lorraine


93110 Rosny-sous-Bois
 01 49 35 82 00
www.medef-estpar.org

La CPME 97/103 rue du 11 novembre


93330 Neuilly-sur-Marne
 01 43 08 25 31
www.cpme93.org

41
Quelles actions de communication dois-je mettre en œuvre ?
Après avoir défini votre chiffre d’affaires à partir de l’étude de marché, vendre représente désormais le premier
objectif de votre entreprise.
Permettre l’identification de votre entreprise : pour faire connaître votre entreprise, vous devrez faire
imprimer des documents propres à l’entreprise (papier à en-tête pour les devis et factures, cartes de visite,
etc).
Lancer des opérations de communication : vous devrez communiquer par des actions publicitaires ou des
opérations de marketing direct (courrier, téléphone, visite) basées sur un fichier de clients bien ciblés et à jour.
Participer à des salons : participer à des salons professionnels en tant qu’exposant ou en tant que visiteur est
un moyen efficace de vous faire connaître auprès des acteurs de votre secteur.
Créer son réseau : le travail en réseau est une stratégie qui a fait ses preuves. N’hésitez pas à utiliser les
annuaires professionnels, à participer à des clubs d’entrepreneurs, aux événements de votre secteur
professionnel ou aux réseaux sociaux.

Quelles sont mes obligations administratives, comptables, fiscales, sociales ?


Tenir une comptabilité : quelle que soit sa forme, l’entreprise doit tenir une comptabilité. Cependant, la nature,
la fréquence et le nombre de documents comptables varient selon le régime fiscal choisi. L’entreprise peut
tenir sa comptabilité sur papier ou par informatique, grâce à des logiciels dédiés. Vous pouvez aussi confier une
partie de cette mission à un expert-comptable. Pour les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu, l’adhésion
à un Centre de Gestion Agréé est recommandée (réduction d’impôt).
Les SA (sociétés anonymes) et SAS (sociétés par actions simplifiées) doivent recourir à un commissaire aux
comptes, en plus de l’expert-comptable.
Effectuer ses déclarations fiscales, sociales et payer ses impôts : dès l’immatriculation, le Centre de Formalités
des Entreprises (CFE) effectue la déclaration d’existence de l’entreprise au Centre des impôts en indiquant le
régime choisi. Vous devez régulièrement fournir des déclarations. Il s’agit notamment de documents relatifs :
• à la TVA collectée et facturée,
• au résultat fiscal annuel,
• à la Contribution Economique Territoriale (CET),
• aux données sociales.
Il est indispensable de s’organiser pour conserver, dans de bonnes conditions de sécurité, les documents
établis pour faire face à d’éventuelles demandes ou contrôles de la part de l’Administration.
S’assurer : certaines assurances sont obligatoires, d'autres conseillées.
Contracter les assurances obligatoires :
• responsabilité civile “chef d'entreprise” pour les dommages causés par son activité, son personnel, ses
bâtiments, mobilier, machines, véhicules, etc.
• assurance obligatoire des véhicules, dite “au tiers”, pour les dommages causés à autrui,
• bris de machines,
• assurance “multirisque” entreprise qui couvre les risques auxquels sont exposés les biens de son entreprise
(bâtiments, matériel, stocks et liquidités),
• incendie et dégâts des eaux si on est locataire,
• assurance perte d’exploitation.
De plus, certains contrats ou l’exercice de certains métiers, comme le bâtiment, peuvent nécessiter une
assurance spécifique.

Attention
• faites jouer la concurrence entre professionnels.
• actualisez régulièrement vos polices d'assurance, faites le point sur vos risques, garanties, investissements
récents, etc.
• faites spécifier par écrit toutes les particularités négociées avec votre assureur.

Centre de Documentation et d’Information de 26 boulevard Haussmann


l’Assurance (CDIA) 75311 Paris Cedex 09
 01 42 47 90 00
www.ffsa.fr

42
Et si je dois embaucher ?
Préalablement à toute embauche, il est important de vérifier si le candidat choisi n’entre pas dans le cadre
d’une aide spécifique à l’emploi tel que le contrat unique d’insertion, le contrat en alternance… Attention,
certaines aides ne seront possibles que si les formalités ont été effectuées avant l’embauche effective du
salarié !
Il est à noter que tout employeur a l’obligation d’effectuer avant l’embauche une Déclaration Préalable à
l’Embauche (DPAE) auprès de l’URSSAF.

Attention
Mener un entretien d’embauche est une opération complexe : les aspects comportementaux et techniques
doivent être appréciés avec rigueur et méthode. Votre organisme consulaire (Chambre de commerce et
d’industrie, Chambre de Métiers et de l’Artisanat), votre syndicat professionnel ou patronal pourront vous
donner des informations très utiles.

Sites utiles
Portail des déclarations Etat www.net-entreprises.fr
sociales
Site portail pour les URSSAF www.urssaf.fr
aspects administratifs de
l’embauche
Recherche de candidats, Pôle emploi www.pole-emploi.fr
aides à l’embauche, etc.
Déclaration Préalable à DPAE www.due.urssaf.fr
l’Embauche
Conventions collectives Service Public de la Diffusion du Droit www.legifrance.gouv.fr

Informations ministérielles Ministère du Travail, de l’Emploi, de la http://travail-emploi.gouv.fr/


Formation Professionnelle et du Dialogue
Social
Retraite complémentaire ARRCO www.agirc-arrco.fr
des salariés
Retraite des salariés AGIRC www.agirc.fr
cadres

Adresses utiles pour en savoir plus sur l'emploi


Chambre de commerce et d’industrie 191 avenue Paul Vaillant Couturier - 93005 Bobigny Cedex
départementale de Seine-Saint-Denis  0820 012 112 (0,12 €minute)
www.entreprise.cci-paris-idf.fr/web/cci93
Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Seine- 91/129 rue Edouard Renard - 93016 Bobigny Cedex
Saint-Denis  01 41 60 75 00
eco@cma93.fr
www.cma93.fr
DIRECCTE – UT 93 1 avenue Youri Gagarine - 93000 Bobigny
Inspection du Travail 01 41 60 53 00
AGEFIPH 192 avenue Aristide Briand - 92226 Bagneux Cedex
(Personnes handicapées)  0800 11 10 09
www.agefiph.asso.fr

43
Comment prévenir les difficultés et y faire face ?
Les principales causes de difficultés
• l’importance des charges fixes ou la stagnation du chiffre d’affaires, ce qui entraîne des pertes,
• la sous-estimation des coûts, des délais d’installation ou encore des investissements,
• l’insuffisance des fonds propres, face à une croissance trop rapide ou à des pertes de démarrage,
• les incidents de paiements de la part des clients (retard, défaillance, contestation…).

Avant même l’apparition des difficultés, anticipez !

Pour cela établissez des prévisions. Même si, on le sait, elles correspondent rarement à la réalité, elles
permettent de se doter de moyens d’éviter une gestion à l’aveuglette et, partant, de voir venir d’éventuelles
difficultés. Deux outils au moins doivent être absolument mis en œuvre : un tableau de bord et un prévisionnel
de trésorerie.

Faites un tableau de bord


Pour l’établir, il convient de disposer d’un certain nombre d’éléments. Vous devez vous efforcer de choisir les
indicateurs les plus pertinents par rapport à votre activité. Il peut s’agir du montant des devis et de leur taux
d’acceptation, du chiffre d’affaires hebdomadaire ou mensuel, des encaissements, de l’évolution des prix
d’achat, du suivi des charges par rapport aux prévisions, etc. La mise en place d’un tableau de bord permet au
créateur d'entreprise :
• de comparer les réalisations par rapport aux prévisions et d'analyser les écarts afin de corriger le tir,
• de répondre, en temps et en heure, aux échéances diverses : administratives, financières, sociales, fiscales,
contractuelles, etc
• de mettre en place des outils qui permettent à la fois de suivre l'activité et de tenir sa comptabilité,
• de préparer l'avenir en prenant des décisions stratégiques qui permettent, soit de développer l’activité, soit
d’infléchir la trajectoire.

Suivez votre trésorerie


La trésorerie est le nerf de l’entreprise. Rien n’est plus désagréable au banquier que la surprise de constater
qu’un compte bancaire jusqu’alors positif devient négatif ou que des encours de crédit éventuellement
autorisés sont dépassés. Une prévision de vos encaissements et de vos décaissements (plan de trésorerie
glissant sur 3 mois par exemple) est un outil indispensable pour savoir si, à une période donnée, l’entreprise
risque de manquer de liquidités et dans ce cas comment elle peut y remédier avec l’appui de la banque.

Si des difficultés surviennent, réagissez !

Lorsqu’une entreprise a de plus en plus de peine à payer ses créanciers, plusieurs solutions s’offrent à elle :
• en premier lieu, l’engagement de négociations directes soit avec les créanciers, afin d’obtenir des délais, soit
avec un partenaire en vue d’un apport d’argent frais sous forme de fonds propres,
• en second lieu, la saisine d’une instance administrative, la Commission des Chefs de Services Financiers
(CCSF),
• en troisième lieu, le recours au Tribunal de commerce pour la désignation d’un mandataire ad hoc ou
l’ouverture d’une procédure de conciliation.

Lorsqu’une entreprise est en état de cessation des paiements, c’est-à-dire si elle est dans l’impossibilité de faire
face au passif exigible avec son actif disponible, la solution ne peut être que judiciaire. Certes le dirigeant peut
encore demander l’ouverture d’une conciliation, demeurée possible si elle est sollicitée au plus tard 45 jours
après la cessation des paiements. Mais passé ce délai, le dirigeant doit procéder à une déclaration de cessation
des paiements au Greffe du Tribunal de commerce (DCP) et proposer un plan de redressement. A défaut,
l’entreprise est liquidée ou éventuellement cédée.

44
Adresses utiles
Pour obtenir un rendez-vous gratuit et des conseils pour résoudre vos difficultés
Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la 91-129 Rue Edouard Renard
Seine-Saint-Denis 93000 Bobigny
SOS Artisans
 01 41 60 75 00
eco@cma93.fr
www.cma93.fr

Pour obtenir un rendez-vous gratuit avec le RSI, un avocat ou un expert-comptable


Rendez-vous dans les locaux
de la CCI Seine-Saint-Denis creation93@cci-paris-idf.fr
ou à
la Chambre de Métiers et de l’Artisanat eco@cma93.fr

Pour rencontrer un expert-comptable


Association des Experts-Comptables (AEC 93) 5 rue de Rome
93110 Rosny-sous-Bois
 01 48 54 52 87

Pour rencontrer un avocat


Ordre des Avocats Ordre des Avocats au Barreau de la
Seine-Saint-Denis
Maison de l'Avocat et du Droit
11-13 rue de l’Indépendance
93011 Bobigny
 01 41 60 80 80
www.avocats-bobigny.com

45
Notes personnelles
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

46
Je reprends
une entreprise

Vous ne vous sentez pas l'âme d'un créateur, mais celle d'un développeur,
vous avez des moyens financiers, la reprise est peut-être faite pour vous.
Vous retrouvez ici quelques conseils pour éviter les pièges…

47
La reprise d’entreprise peut être une alternative à la création. Voici quelques spécificités de
ce parcours.

Je cible l’entreprise/le commerce à reprendre


Trouver la bonne opportunité est un travail de longue haleine.
De nombreux supports peuvent vous permettre aujourd’hui de trouver une affaire à reprendre : Les sites des
Chambres de commerce et d’industrie (www.transentreprise.com) et des Chambres de Métiers et de
l’Artisanat (www.bnoa.net) vous seront très utiles.

J'évalue les opportunités


Procurez-vous un certain nombre d’éléments sur les entreprises auxquelles vous vous intéressez :
• bilans et comptes de résultats sur les 3 dernières années,
• bail commercial,
• statuts, s’il s’agit d’une société.
L’étude de ces différents éléments vous permettra d’évaluer le prix des affaires ciblées. De nombreuses
techniques d’évaluation existent.
Le bon prix pour un repreneur est celui qui permet à la fois de rembourser l’emprunt contracté pour acheter
l’entreprise et de se rémunérer.

Adressez-vous à des conseillers spécialisés pour vous aider à étudier les différents dossiers de reprises
(conseillers Chambre de commerce et d’industrie départementale de Seine-Saint-Denis et Chambre de Métiers
et de l’Artisanat de la Seine-Saint-Denis, experts-comptables...).

J'étudie les montages juridiques


Il existe différents moyens de reprendre une entreprise :

a) La reprise de fonds de commerce


Définition
Le fonds de commerce est un ensemble de biens corporels et incorporels qu’une personne physique ou morale
regroupe en vue d’une activité commerciale ou industrielle. Il inclut donc le matériel nécessaire à l’exploitation
et aussi des éléments incorporels comme la clientèle ou le droit au bail.
Les éléments exclus sont les immeubles, les créances et les dettes.
Modalités
La reprise d’un fonds de commerce nécessite la création d’une nouvelle structure juridique (EI, SARL, SA) pour
exploiter le fonds de commerce racheté. Elle est sécurisante pour un repreneur qui ne sera pas responsable de
la mauvaise gestion du vendeur, sa responsabilité ne portant que sur l’exploitation du fonds après le rachat.
Les droits d’enregistrement sont progressifs, de 3 % pour un prix entre 23 000 € et 200 000 € et 5 % au-delà.
Des abattements sont prévus dans certains cas.
Les actes juridiques
Adressez-vous à un notaire ou un avocat pour la rédaction d’un contrat de cession. En règle générale, à l’issue
des négociations, les parties rédigent ensemble un compromis de vente précisant les modalités de reprise (prix,
éléments relatifs au bail commercial...). A la signature du compromis, l’acheteur verse une indemnité
d’immobilisation (en général 10% du prix) et s’engage à la reprise, à la levée de conditions suspensives telle
que l’obtention du financement. Les parties peuvent alors, procéder à la signature définitive du contrat.

48
b) La reprise de titres de société, (possible si l’entreprise à reprendre est en société)
Définition
Les titres de société sont les parts sociales de SARL ou d’EURL, ou les actions de SA ou SAS. Par le rachat de
titres, un repreneur prend le contrôle d’une société. Contrairement au fonds de commerce où un certain
nombre d’éléments sont exclus, le repreneur de titres de société reprend l’intégralité du patrimoine de
l’entreprise, dettes comprises. Ce rachat suppose qu’il ait procédé à un audit d’acquisition avant le rachat pour
évaluer les différents risques (fiscaux, dettes latentes...).
Modalités
En fonction de la taille de l’entreprise à reprendre et du poids de l’emprunt, de nombreux repreneurs
privilégient la reprise par « holding ». Ce montage consiste à créer une structure juridique nouvelle, qui va
racheter les titres de la société ciblée.
Les actes juridiques
La reprise de titres est juridiquement moins formelle que la reprise de fonds de commerce (pas de mentions
obligatoires). Cependant, la reprise de titres engageant fortement l’acheteur, ce dernier doit prendre un
certain nombre de garanties et assortir notamment le contrat de cession à une « garantie de passif ». Il n’est
donc pas envisageable de reprendre des titres de société sans faire appel à un avocat spécialiste de ce type
d’opérations.
Les droits d’enregistrement à acquitter en cas de rachats de parts sociales sont de 3 % au-delà de 23 000 € et
de 0,1 % pour les actions.

Conseils
Le parcours du repreneur est souvent difficile pendant la période de recherche de cibles et de négociation, il
l’est surtout dans les premiers mois suivant le rachat. Pour vous prémunir contre ces risques, formez-vous et
faites-vous accompagner par des professionnels.

49
Notes personnelles
___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________

50
Ce guide méthodologique explique les étapes essentielles que doit suivre tout
créateur ou repreneur souhaitant concrétiser son envie d’entreprendre.
Il a été élaboré pour vous par la CCI Seine-Saint-Denis, avec le concours du
Département de la Seine-Saint-Denis, de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du
département et de l’ensemble des structures locales d’appui.

www.cci93.fr
www.seine-Saint-Denis.fr
www.cma93.fr

51

Vous aimerez peut-être aussi