Vous êtes sur la page 1sur 14

1.

Objectif
Fournir une démarche qui permet de
justifier plus facilement des correctifs
qui s’attaquent aux phénomènes
dangereux.

Plan de la présentation
1) Objectifs
2) Méthode et outils
2.1 Arbre des causes
2.2 Grille d’analyse a priori
2.3 Effet des correctifs sur la réduction de risque(s)
2.4 Analyse des coûts et l’impact sur la productivité
des différents correctifs
3) Étude de cas : la manutention de boîtes
4) Conclusion

1
2. Méthode et outils
2.1 L’analyse d’un accident en utilisant l’arbre des causes,
2.2 L’estimation des risques a priori;
 Les liens entre les deux techniques
2.3 L’effet des différents correctifs sur la réduction de
risque(s);
2.4 Les coûts des correctifs (achat, utilisation, maintenance,
etc.) et leurs effets sur la productivité (les bénéfices
potentiels). Les coûts directs et indirects des accidents et
des lésions professionnelles.

2.1 L’arbre des causes

2
2.1 L’arbre des causes

2.2 Grille d’analyse a priori


Grille CRAMIF
Installation : créé le
Fournisseur : révisé le
Local : par
Système :

TÂCHE N° : EVM : en service Fréquence : Permanent


OPÉRATION COMPOSANTES du RISQUE MESURES DE PRÉVENTION

Événement
Phénomène dangereux Situation P G Sur quelle composante P G
N° Identification dangereux Moyens
ou danger dangereuse agir?
dommage possible

initial résiduel

EVM = Étape Vie de Fréquence de la tâche P = Probabilité d'occurrence du dommage G = Gravité maximale du dommage Moyens
la Machine possible
Installation Permanente A : improbable 1 : négligeable En gras : dispositions prises
En service Quotidienne B : rare 2 : faible conception ou solution de
Réglage Hebdomadaire C : occasionnel 3 : grave «matériel»
Maintenance Mensuelle D : élevé 4 : mortel En italiques : modes opératoires
Nettoyage Semestrielle
Annuelle

3
2.1 Processus menant au dommage

2.2 Échelle de quantification du risque

4
2.3 L’effet des correctifs - SST
Atténuations réalisées en fonction des correctifs
Facteurs Limites Solution
Description Solution A Solution B Solution C
de risque acceptables A+B
Passable Passable Risque Risque
Qualification,
XYZ
Amélioration Amélioration acceptable, acceptable,
Risque A
quantification (insuffisant selon (insuffisant selon respect des respect des
ABC ABC) ABC) limites limites
EXCELLENT
X fréquence,
Risque B XYZ Aucun effet Aucun effet risque Aucun effet
X durée
annulé
Passable EXCELLENT Passable
X intensité, Réduction à Y Réduction à Y
Risque C XYZ Aucun effet risque
X durée intensité intensité
(insuffisant) annulé (insuffisant)

2.4 L’impact des correctifs


Coûts et productivité
Correctifs proposés
Correctif 1 Correctif 2
Critères
Description
d'évaluation
Par travailleur Pour X travailleurs Par travailleur Pour X travailleurs
Propres au

Investissement de départ - $ - $ - $ - $
correctif

d'entretien & de
- $ - $ - $ - $
fonctionnement (annuel)
Coûts

RH (année) - $ - $ - $ - $
Total - annuel - $ - $ - $ - $
Total - après 5 ans - $ - $ - $ - $
Coût horaire (1ère année) - $ - $ - $ - $
Coût horaire après 5 ans - $ - $ - $ - $
Productivité

Nombre d'unité à l'heure X X X X


Combinaison

productivité

à court terme $/unité $/unité $/unité $/unité


coûts-

à moyen ou long terme $/unité $/unité $/unité $/unité

5
3. L’étude de cas
La manutention de boîtes
Entrepôt
plancher : en béton, neuf et surface lisse
Jeunes travailleurs dans un programme de réinsertion au marché du
travail
transport de boîtes du point A au point B.
boîtes: masse de 20 kg.
soulevées à partir du sol jusqu’à une hauteur de 1,0 m;
transportées à pied sur une distance de 10 m à 20 m et
déposées sur des tablettes à une hauteur du sol à 1,2 m.
contiennent des bouteilles de solvant industriel qui s’évapore
facilement lorsqu’il est exposé à l’air libre et qui requiert de la
protection respiratoire

3. L’étude de cas
La manutention de boîtes
L’entreprise XYZ gère un entrepôt où une des opérations consiste à transporter
des boîtes du point A au point B.
L’entreprise emploie des décrocheurs de moins de 25 ans dans le cadre d’un
programme de réinsertion au marché du travail et d’orientation
professionnelle; les emplois sont subventionnés par le ministère du travail
ainsi que le ministère de l’emploi et de la solidarité sociale.
Les boîtes ont une masse de 20 kg. Les boîtes sont soulevées à partir du sol
jusqu’à une hauteur de 1,0 m; elles sont transportées à pied sur une
distance de 10 m à 20 m et elles sont déposées sur des tablettes dont la
hauteur varie du sol à 1,2 m.
Le plancher est en béton; il est neuf et la surface a été lissée comme il se doit.
Les boîtes contiennent des bouteilles de liquide qui est un solvant industriel qui
s’évapore facilement lorsqu’il est exposé à l’air libre et requiert de la
protection respiratoire.

6
3.1.1 Arbre des causes
Fracture des orteils
Un travailleur s’est fracturé ou fêlé les orteils en s’échappant
une caisse sur un pied. Il ne portait pas de gants enduits de
caoutchouc mais portait des chaussures de sécurité de faible
énergie.

3.1.2 Arbre des causes


Glissade et fracture du coude
Un travailleur a glissé sur le plancher, est tombé et s’est
fracturé la pointe du coude. La caisse qu’il transportait lui
cachait le plancher et il a mis le pied sur une flaque de liquide.
Une boîte avait été échappée et un liquide s’était répandu sur
le plancher.

7
3.1.3 Arbre des causes
Glissade et douleur au dos
En transportant une boîte un travailleur a glissé sur le
plancher, mais n’est pas tombé, car il s’est raidi. Il se plaint
d’une douleur dans le bas du dos.

3.1.4 Arbre des causes


Douleur au dos (chronicité)
Le contremaître-instructeur travaille depuis 10 ans à
l’entreprise XYZ. Il transporte également des caisses; depuis
six mois, il ressent des douleurs au bas du dos.

poids de
la boîte

manutention fréquence douleur


manuelle de la tâche au dos

prise
inadéquate

8
3.2 Grille d’analyse a priori

Opérations effectuées :
1. Saisir la caisse
2. Déplacer la caisse
3. Déposer la caisse
4. Revenir au point de départ

3.2 Grille d’analyse a priori


OPÉRATION COMPOSANTES du RISQUE
Phénomène Événement dangereux P G
Identification Situation dangereuse
dangereux ou danger dommage possible initial
La caisse est échappée sur le
travailleur B 3
Fracture, ecchymoses
La caisse est
Masse de la caisse - Masse excédent les limites
transportée par
20 kg humaines D 2
l'opérateur
Lombalgie
Temps d'exposition prolongé
D 2
Lombalgie
La caisse est La caisse est échappée sur le
Hauteur de la caisse -
Déplacer la transportée par travailleur B 3
1,0 m
caisse l'opérateur Fracture, ecchymoses
L'opérateur heurte un objet ou
La caisse est fait une chute
Visibilité déficiente -
transportée par Lombalgie, douleurs musculaires C 3
Dimension de la boîte
l'opérateur et articulaires, fracture,
ecchymoses
L'opérateur glisse
L'opérateur se déplace Lombalgie, douleurs musculaires C 2
Stabilité de l'opérateur
sur des surfaces
- Surfaces glissantes L'opérateur glisse et tombe
glissantes B 3
Fracture, ecchymoses

9
Équipements de
protection individuelle

Référence :
http://www.lproyer.com/media/image Référence : Référence :
s/upload/FORESTIERElow.jpg http://i26.tinypic.com/10gi33k.jpg http://www.usinenouvelle.com/ex
po/img/casque-de-securite-cac-
000045364-4.jpg

Convoyeur
Diable
Référence : http://www.ste-
marcel.com/vignettes/img2456.jpg

Référence :
http://www.achats-industriels.com/equipements-
Référence : industriels/levage/convoyeur/convoyeur-bande.jpg
http://www.achats-industriels.com/equipements-
industriels/manutention/diables/diable-porte-bouteille.jpg

3.3 L’effet des correctifs - SST


Atténuations réalisées en fonction des solutions
proposées
Limites Utilisation d'un Utilisation d'un
Description Port d'ÉPI
acceptables diable convoyeur
Stabilité de
l'opérateur

Surfaces glissantes Non définie, le


Augmentation du coefficient Diminution de la probabilité Élimination des
(cause : liquide au sol de coefficient de
de frottement entre le sol et de chute de boîte, donc de déplacements
boîtes ayant tombées frottement doit les chaussures liquide au sol.
dans la zone.
Phénomène dangereux

précédemment) être suffisant

Humanscale
Masse des
caisses

3.5 - 16.75 kg Transfert de la Aucune charge à


20 kg Aucun effet charge à déplacer déplacer
Équation révisée
NIOSH
au diable. manuellement.
MAX : 14 kg
Visibilité

L'opérateur voit les Sol Aucune charge à


Espace entre le diable et
obstacles devant lui Aucun effet
l'opérateur
déplacer
(sol & destination) À quelques manuellement.
mètres

10
3.4 L’impact des correctifs
Coûts
Utilisation d'un Utilisation d'un
Port d'ÉPI
diable convoyeur
Critères
Description
d'évaluation
2 opérateurs requis :
Pour 10 travailleurs Pour 10 travailleurs chargement;
déchargement.

Investissement de
Propres à la

- $ 1 000,00 $ 2 500,00 $
solution

départ

d'entretien & de
fonctionnement 2 250,00 $ 100,00 $ 300,00 $
Coûts

(annuel)

RH (année) 208 000,00 $ 208 000,00 $ 41 600,00 $

Coût horaire (première année) 101,08 $ 100,53 $ 21,35 $

Coût horaire après 5 ans 50,54 $ 50,07 $ 10,19 $

3.4 L’impact des correctifs


Productivité

Utilisation d'un Utilisation d'un


Port d'ÉPI
diable convoyeur
Critères
Description
d'évaluation
2 opérateurs requis :
Pour 10 travailleurs Pour 10 travailleurs chargement;
déchargement.
Productivité

Nombre de caisses déplacées à


800 2400 450
l'heure

11
3.4 L’impact des correctifs
Coûts et productivité

Utilisation d'un Utilisation d'un


Port d'ÉPI
diable convoyeur
Critères
Description
d'évaluation
2 opérateurs requis :
Pour 10 travailleurs Pour 10 travailleurs chargement;
déchargement.

Temps requis pour déplacer


Combinaison

1,25 0,42 2,22


productivité

1000 caisses (heure)


coûts-

Coût pour déplacer ces 1000


126,35 $ 41,89 $ 47,44 $
caisses la première année
Coût pour déplacer ces 1000
63,18 $ 20,86 $ 22,65 $
caisses après 5 ans

3.4.1 Types de coûts

Dimensions à considérer dans l’évaluation du coût des accidents du travail. Girard et al

12
4. Conclusion
• CRAMIF a priori et arbre des causes a posteriori
– Approches qui se recoupent
– Points de départ différents mais complémentaires
 Transfert de connaissances :
 les traiter en simultané aide à la compréhension
 L’organisation des idées se fait selon une ou l’autre des
approches
 La maîtrise de l’une permet de comprendre l’autre

4. Conclusion
• Analyse de l’effet des correctifs en regard:
– du risque SST
– de la productivité
– des coûts
• Développe un argumentaire solide qui rejoint les
intérêts et préoccupations de plusieurs
intervenants

13
QUESTIONS?

Références
Desjardins-David, I. et Arteau, J. « Méthodologie d’ANALYSE des solutions SST pour convaincre les différents intervenants », JI-
IRI, à paraître 2009
Monteau, Michel. (1997) « L’analyse des accidents », Encyclopédie de sécurité et de santé au travail, 3e édition française (4e édition
anglaise), Bureau international du travail BIT (International Labour Organization ILO), Genève, pp. 58.70-58.75 (1)
INRS. « Face aux accidents : analyser, agir ». Édition INRS, ED833, 1999. 16 p. (2)
CRAMIF (2000) « Sécurité des équipements de travail : Guide pour l'analyse des risques et le choix de mesures de prévention »,
DTE127, L'assurance maladie sécurité sociale CRAMIF, 1re édition, septembre. 25 p. Téléchargement :
http://www.cramif.fr/documentations/doc_entreprise_detail.asp?num_pub=92
CRAMIF (2004) « Guide pour l'évaluation des risques professionnels et le plan d'action de prévention - Une aide pour le document
unique et le plan d'action », DTE167, 40 pages, 2e édition. 37 p. Téléchargement :
http://www.cramif.fr/documentations/doc_entreprise_detail.asp?num_pub=89
INRS. « Évaluation des risques professionnels – Aide au repérage des risques dans les PME-PMI », Édition INRS ED 840, 2004. 32
p. (1)
BRODY, B. LÉTOURNEAU, Y. et POIRIER, A. « Les coûts indirects des accidents du travail ». Études et recherches / Rapport R-
044, Montréal, IRSST, 1990, 121 pages.
GIRARD, S.A., PICARD, M., COURTEAU, M, BOISCLAIR, D., LAROCQUE, R., LEROUX, T., TURCOTTE, F. ET SIMARD,
M.(2007) « Le bruit en milieu de travail : une analyse des coûts pour le régime d’indemnisation ». Institut national de la santé
publique du Québec INSPQ. Publication 712, 43 p. (3)
INRS. « Approche économique lors de la conception des lieux de travail », Édition INRS ED 847, 2000. 52 p. (1)
Bedford A., Fowler W., page 149-149
CSST – IRSST, « Sécurité des convoyeurs à courroie : généralités, protection contre les phénomènes dangereux : guide de
l'utilisateur », DC 200-16227-1, 2004, Téléchargement : http://www.csst.qc.ca/portail/fr/publications/DC_200_16227_1.htm
CSST – IRSST, «Sécurité des convoyeurs à courroie : principes de conception pour améliorer la sécurité : guide du concepteur», DC
200-16226 , 2004, Téléchargement : http://www.csst.qc.ca/portail/fr/publications/dc_200_16226.htm

14