Vous êtes sur la page 1sur 3

L'expérience d'Oersted

Avant cette expérience, la science du magnétisme n'était que qualitative.


Oersted a permis de mathématiser le magnétisme en faisant comprendre
précisément l'origine de celui-ci. En réalité, son expérience fut le fruit du
hasard. Il remarqua un jour qu'en enclenchant le courant électrique dans un fil à
proximité d'une petite boussole il la faisait tourner (voir figure 4.2).

Figure 4.2 : Oersted et la boussole

Cette constatation était fondamentale puisqu'elle reliait l'électricité au


magnétisme. De plus, plus le courant était fort, plus la déviation était
importante. Mais elle ne se produisait pas dans certains cas : fil est-ouest, au -
dessus de l'aiguille et courant vers l'est ou fil est-ouest, au - dessous de
l'aiguille et courant vers l'ouest. Et bien évidemment elle ne se produisait pas
sans courant. D'où l'hypothèse que l'origine du magnétisme se trouve dans la
présence de courant électrique. D'où aussi une autre expérience qui consiste à
placer un fil parcouru par un courant à l'intérieur de l'enter-fer d'un aimant en
U (voir figure 4.3)

Figure 4.3 : Oersted et la déviation du fil


On peut montrer, en étudiant les lignes de champ à l'intérieur de l'entre-fer
d'un aimant en U, que le champ magnétique dans cette zone de l'aimant est
rectiligne et uniforme (voir figure 4.4).

Figure 4.4 : Aimant en U

Ainsi, si le pôle nord de l'aimant est en bas et le nord en haut, le champ


magnétique est vertical vers le haut. Si alors, on fait passer un courant
électrique dans le fil de gauche à droite par exemple, alors il s'exerce sur le fil
une force qui le déplace à l'extérieur de l'aimant. Si on inverse le sens du
courant, le sens de la force s'inverse. De même si on inverse les pôles de
l'aimant.

La lévitation magnétique

Il y a plusieurs méthodes pour faire léviter un objet, dans ce cas la lévitation a


été réalisée à l'aide de la supraconductivité. La supraconductivité est un
phénomène complexe qui a lieu à des températures très basses et pour lequel un
métal perd toute résistance électrique. Pour que l'aimant lévite il faut qu'il y ait
répulsion entre le supraconducteur et l'aimant (leurs champs magnétiques se
repoussent). La force de répulsion doit ętre supérieure au poids de l'aimant pour
qu'il y ait lévitation. Cependant, un autre problème se pose, en effet l'aimant
reste en lévitation de façon stable. Ce phénomène est dû au fait que certaines
lignes de champs retiennent le supraconducteur.
Il est aussi possible de faire léviter un fluide, cette expérience le prouve. Ici il
s'agit d'une lévitation contrôlée avec un tube qui empêche la bille d'eau de
partir. Le liquide magnétique (appelé férrofluide) est l'oxyde de fer, sous
l'influence d'un aimant, celui-ci reste en sustentation.