Vous êtes sur la page 1sur 4

LES CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL

 La période d'essai :
permet à l’employeur d’évaluer les aptitudes professionnel de salarie et ce dernier
comprend l’emploi qui lui exécuté.
Toutefois, après au moins une semaine de travail, la rupture de la période d'essai non
motivée par la faute grave du salarié, ne peut avoir lieu qu'en donnant l'un des délais
de préavis suivants :
- deux jours avant la rupture s'il est payé à la journée, à la semaine ou à la quinzaine ;
- huit jours avant la rupture s'il est payé au mois.
Si, après l'expiration de la période d'essai, le salarié vient à être licencié sans qu'il ait
commis de faute grave, celui-ci doit bénéficier d'un délai de préavis qui ne peut être
inférieur à huit jours.
1. La période d'essai en ce qui concerne les contrats à durée indéterminée est fixée
à:
- trois mois pour les cadres et assimilés ;
- un mois et demi pour les employés ;
- quinze jours pour les ouvriers.
La période d'essai peut être renouvelée une seule fois.

2. La période d'essai en ce qui concerne les contrats à durée déterminée ne peut


dépasser :
- une journée au titre de chaque semaine de travail dans la limite de deux semaines
lorsqu'il s'agit de contrats d'une durée inférieure à six mois
- un mois lorsqu'il s'agit de contrats d'une durée supérieure à six mois.

 De la formation du contrat de travail :


Les conditions de fond : La validité du contrat de, travail est subordonnée aux
conditions relatives au consentement et à la capacité des parties à contracter ainsi qu'à
l'objet et à la cause du contrat, telles qu'elles sont fixées par le code des obligations et
contrats.
La preuve de l'existence du contrat de travail peut être rapportée par tous les moyens.
Le contrat de travail établi par écrit est exonéré des droits d'enregistrement.
Les conditions de forme :
 les obligations du salarié de :
Le salarié est responsable dans le cadre de son travail de ses actes, de ses négligences
ou du manque de diligence. Il doit également respecter les ordres de son employeur et
ce dans le cadre des dispositions légales et réglementaires, du contrat de travail, des
conventions collectives ou du règlement intérieur.
conventions collectives règlement intérieur
contrats écrits entre les représentants des Doit comporte le mode de licenciement
employeurs et représentants des salariés
Conges / les absences / l’organisation de
travail

Le salarié doit veiller à la conservation des choses et des moyens qui lui ont été remis
pour l'accomplissement du travail dont il a été chargé.
En cas de perte ou de détérioration il en demeure responsable à moins qu’il preuve
l’existence d’un cas fortuit ou d’une force majeure.
Aussi, en cas de changement de résidence il est tenu de prévenir l’employeur en lui
indiquant sa nouvelle adresse soit en main propre soit à l’aide d’une lettre
recommandée avec accusé de réception.
Les salariés ont le droit de bénéficier des programmes de lutte contre l'analphabétisme
et de formation continue.
Les obligations du salarié :
 il ne peut refuser d’exécuter les tâches entrant dans son emploi.
 Prendre soin matériel et outillage
 Il doit respecter le temps de travail notamment les horaires
Les heures qui doit effectues norml un salarie :
actv non agricoles 2288H/an ou 44H/semaine
actv agricoles 2496 H/an
Les heures supplémentaires donnent lieu à une majoration de 25% si elles sont
effectuées entre 6 heures et 21 heures pour les activités non agricoles et entre 5 heures
et 20 heures pour les activités agricoles et de 50% si elles sont effectuées entre 21 h et
6 heures pour les activités non agricoles et entre 20 heures et 5 heures pour les
activités agricoles. La majoration est portée à 50 % dans le premier cas et à 100% dans
le deuxième, si les heures supplémentaires sont effectuées le jour du repos
hebdomadaire du salarié
 Des obligations de l'employeur :
L'employeur est tenu de délivrer au salarié une carte de travail. ( la carte donnée a
défaut de contrat de travail)
La carte doit comporter les mentions fixées par voie réglementaire.
Elle doit être renouvelée en cas de changement de la qualification professionnelle du
salarié ou du montant du salaire.
L'employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les salariés
leur santé et leur dignité lorsqu’ils accomplissement le travail sous ses ordres. Il doit
veiller sur le respect de la bonne conduite et des bonnes mœurs et sur l’établissement
la discipline dans l’entreprise.

Les obligations de l’employeur :

Vous aimerez peut-être aussi