Vous êtes sur la page 1sur 3

Niveau​ : 1​ère​ année master tronc commun

Module ​: comptabilité IFRS ​Série N° 03 : IAS2 les stocks

Exercice 01 :

La société X fabrique un produit P1 à l’aide d’une matière première M1.

Au 1​er janvier N, les stocks de M1 sont de 151 630 DA pour 1000 unités et ceux de P1 de
708 800 DA pour 800 unités.

Le 1​er juin N, la société X reçoit de la société Y, une facture 7000 unités de matières
première M1 au prix unitaire de 160 DA. Sont facturés en plus des droits de douane payés
par la société X lors de l’importation des matières premières soit 15 000 DA, les taxes non
récupérables, soit 12 000 DA, des frais de manutention soit 35 000 DA et de la TVA au taux
de 18% soit 212760 DA. La société X s’étonne que la société Y ne lui ait accordé ni remise, ni
escompte de règlement, compte tenu qu’elle règle ses factures à la fin du mois de livraison
alors que la tradition dans la profession est de payer à 60 jours fin de mois.

Le 05 juin la société X reçoit de son fournisseur une facture d’avoir de 85 281,30 DA


représentant une remise commerciale de 5% sur les matières achetées et un escompte de
1,5 % si le paiement est effectué avant le 01 juillet N. (le taux d’intérêt sur emprunt est de
6% l’an)

Pour la production de 1 800 unités de P1 effectuée en juin N, il a été utilisé 5 800 unités de
M1. Il a aussi été dépensé 430 000 DA de coûts directs, 105 000 DA de frais généraux
variables de production et 200 000 DA de frais fixes de production (la capacité normale de
production est de 2 000 unités de P1 par mois). Des déchets de fabrication importants ont
été constatés : ils sont évalués à 100 unités à 30 DA (prix de vente moins frais de
distribution). Les déchets non récupérables (montants anormaux) sont également de 100
unités.

Les coûts de stockage sont évalués à 15 000 DA, les frais généraux administratifs à 80 000 DA
et les frais de commercialisation à 40 000 DA.

1. Présenter les écritures relatives aux factures fournisseurs et avoirs,


2. déterminer le coût d’entrée en stock des matières premières M1,
3. présenter la fiche de stock M1 (les sorties au coût moyen pondéré),
4. calculer le coût de production des produits P1 fabriqués et des produits P1
vendus (les sorties au coût moyen pondéré).
Exercice 02 :

La société Debra produit en petites et moyennes série des pièces en acier qu’elle usine en
machines classiques et à commandes numériques.

Au moment de l’inventaire, le 31 décembre N, Vous constater les faits suivants :

1) Il reste en stock 1200 pièces « P1 » évalués 31340 Da.

La durée moyenne de stockage pour cet article est de trois mois et l’entreprise utilise
généralement la méthode du coût moyen pondéré.

Le stock était de 200 articles le 1​er​ octobre N évalués à 25 Da la pièce.

Les dépenses relatives à la production du quatrième trimestre peuvent ainsi être


déterminées (pour 3100 pièces) :

● Prix d’achat de matières premières utilisées : 42000 Da


● Remises et rabais commerciaux sur ces achats de matières : 3000 Da
● Escompte de règlement sur ces achats de matières : 1000 Da
● Droits de douane : 3600 Da
● TVA déductible sur ces achats de matière : 8153, 20 Da
● Frais de transport de matière : 1720 Da
● Frais de recherche de fournisseur : 1080 Da
● Frais financiers relatifs aux matières : 2000 Da
● Frais directs de production : 27600 Da
● Frais indirects de production : 13200 Da
● Quote part des charges fixes de production correspondant à la sous activité de la
période : 4400 Da
● Frais de développement liés au produit : 3800 Da
● Quote part de frais de gestion générale :5000 Da
2) Un stock de pièces « P2 » dont le cout est de 7640 Da est appelé à être vendu à un
ferrailleur : on compte récupérer 45% du cout de production, les frais de vente sont
évalués à 192 Da.
3) Un stock de pièces « P3 » dont le cout de production est de 10000 Da et dont les frais
prévisionnels de vente sont de 800 Da, est estimé à 9400 Da. Cependant, un contrat
de vente ferme à l’exportation permet de céder ces pièces pour un prix de 10600 Da.

TAF : Enregistrer dans les livres de la société Debra au 31 décembre N les écritures
comptables nécessaires.