Vous êtes sur la page 1sur 9

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/248398854

MODELISATION DES CONVERTISSEURS STATIQUES DC-DC POUR DES


APPLICATIONS DANS LES ENERGIES RENOUVELABLES EN UTILISANT
MATLAB/SIMULINK ®

Conference Paper · September 2009

CITATIONS READS
4 13,594

5 authors, including:

Vladimir Dimitrov Lazarov Zahari Zarkov


Technical University of Sofia Technical University of Sofia
69 PUBLICATIONS   895 CITATIONS    34 PUBLICATIONS   80 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Omar Mansouri
Ecole Supérieure dIngénieur en Electronique et Electrotechnique - Amiens
11 PUBLICATIONS   32 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

University Research Complex View project

Efficient Use of Renewable Energies in Albania View project

All content following this page was uploaded by Zahari Zarkov on 02 June 2014.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Conférence EF 2009
UTC, Compiègne, 24-25 Septembre 2009

MODELISATION DES CONVERTISSEURS STATIQUES DC-DC POUR


DES APPLICATIONS DANS LES ENERGIES RENOUVELABLES EN
UTILISANT MATLAB/SIMULINK®

SPIROV Dimitar, LAZAROV Vladimir, ROYE Daniel†, ZARKOV Zahari, MANSOURI Omar†
Université Technique de Sofia, 8 Kliment Ohridski, Sofia 1000, Bulgarie

G2ELab, UMR 5269 INPG-UJF-CNRS, ENSIEG - BP 46 – 38402, Saint-Martin-d'Hères
d_spirov@tu-sofia.bg, vl_lazarov@tu-sofia.bg

Résumé

La modélisation des convertisseurs statiques peut être assez compliquée pour des non
spécialistes dans le domaine de l’électronique de puissance qui ont besoin de modéliser et
simuler de systèmes complexes. Deux techniques simples et précises pour la modélisation d’un
hacheur parallèle (convertisseur type Boost) et d’un convertisseur type Buck/Boost sont
présentées dans le rapport pour faciliter l’implantation des modèles des convertisseurs. Les
®
modèles sont développés à l’aide du logiciel MATLAB/Simulink . La première technique utilise
les équations dynamiques des hacheurs pour construire les modèles. La deuxième technique
® ®
est basée sur la bibliothèque SimPowerSystems de Simulink qui permet d’élaborer les
modèles en s’appuyant directement sur les schémas électriques des convertisseurs. Le
dimensionnement des éléments passifs des convertisseurs est décrit. Deux boucles de
contrôle : l’une pour le courant et l’autre pour la tension sont aussi présentées. Les
performances des modèles dynamiques et du contrôle sont testées pour différents
changements de la tension et de la consigne. Des résultats de simulation sont présentés. Les
résultats prouvent la validité des modèles.

Mots Clés : convertisseurs DC-DC, énergie renouvelable, control, modélisation,


MATLAB/Simulink.

I. INTRODUCTION

Dans les dernières années, un développement très important des énergies renouvelables
s’est produit. Avec son potentiel inépuisable et sans aucun impact négatif sur l’environnement,
l’énergie renouvelable est une technologie appropriée et accessible pour une croissance économique
et développement durable. L’étude de la chaîne de conversion de l’énergie renouvelable : l’extraction
de l’énergie primaire, la conversion mécanique, la conversion électrique, la production d’électricité, la
transformation et l’intégration réseau, est un élément de base pour améliorer la qualité de production
de l’énergie « verte ».
Les convertisseurs DC-DC constituent une partie assez importante de la chaîne de
conversion. Ils sont utilisés largement dans les connexions à des batteries d’accumulateurs, les
systèmes photovoltaïques, les éoliennes, les systèmes hybrides1,2. Ces convertisseurs servent à
adapter la tension d’entrée d’un système par rapport à la tension de sortie désirée3.
Pour de diverses simulations dans les systèmes des énergies renouvelables, des modèles
précis et exacts de hacheur parallèle et de hacheur Buck-Boost sont requis. Ce travail cherche à
analyser et proposer deux méthodes de modélisation simples et précises.

II. MODELES MATHEMATIQUES ET REALISATION SIMULINK®

Simulink® représente un outil numérique de simulation des signaux, intégré dans le logiciel
d’environnement informatique MATLAB. Il ne possède que certains modèles généraux dans ses
bibliothèques et un modèle spécifique pour chaque composante d’un system doit être développé à

ISBN 978-2-913923-30-0
base d’un modèle mathématique. Un inconvénient de Simulink® est que les modèles deviennent
généralement très opaques et difficiles à comprendre.

1. Modèle mathématique du convertisseur Boost

Le modèle mathématique du hacheur parallèle est obtenu par l’application des lois de
Kirchhoff sur le schéma de base du hacheur, représenté en fig. 1 et par rapport au régime de
fonctionnement et la condition de l’interrupteur S.

di L
L = E − Vdc (1 − u )
dt

(1)

dVdc Vdc
C = i L (1 − u ) −
dt R
Figure 1. Schéma de principe du hacheur parallèle

Les équations dynamiques du hacheur sont dérivées pour le courrant dans l’inductance et la
tension aux bornes du condensateur en régime de conduction continu exprimé en (1) 4, où iL est le
courrant dans la bobine L, E est la tension d’entrée, Vdc est la tension de sortie et u est la commande.
Soit x1 = iL et x2= Vdc alors les équations d’état deviennent :

E x 2 (1 − u )
x1 = −
L L (2)
x (1 − u ) x 2
x 2 = 1 −
C RC
Alors, la représentation classique en espace d’état x´=Ax+Bu de (2) se transforme en :

 1− u 
 x1   0 − 1
L   x1  +   E
 x  = 1 − u 1   x 2   L 
(3)
 2  −  0
 C RC 

Les paramètres du système sont : l’inductance de la bobine L en [H], la capacité du


condensateur C en [F] et la résistance de la charge R en [Ω]. Les variables d’état sont le courrant
dans la bobine et la tension aux bornes du condensateur. Le signal de contrôle u est compris dans le
domaine discret de {0;1} et il indique l’état de l’interrupteur S : ouvert pour 0 et fermé pour 1. Il peut
être remplacé par sa valeur moyenne sur une période de découpage α qui représente le rapport
cyclique α=Ton/Ts où Ton est le temps de conduction et Ts est la période de découpage. La fig. 2
présente la réalisation Simulink® de (3) :

ISBN 978-2-913923-30-0
®
Figure 2. Réalisation Simulink du modèle mathématique de convertisseur Boost

2. Modèle mathématique du convertisseur Buck-Boost

La présentation de l’opération de ce type de convertisseur par des équations mathématiques


doit être réalisée en prenant compte de l’état de l’interrupteur S dans la fig. 3. Quand l’interrupteur est
en état passant, alors Ton = α*Ts. Comme résultat, l’énergie stockée dans l’inductance augmente.
Quand S est bloqué, alors Toff = (1-α)*Ts et l’énergie accumulée dans l’inductance se transfert vers la
capacité et la charge.

di L
L = uE + Vdc (1 − u )
dt

(4)

dVdc Vdc
C = −i L (1 − u ) −
dt R
Figure 3. Schéma de principe du convertisseur Buck/Boost

La procédure de dérivation des équations dynamiques en régime de conduction continue est


la même que dans le cas du hacheur parallèle. En régime interrupteur passant, S est égale à 1, la
diode est bloquée et les équations dans ce cas sont 3 :
di L
L = uE
dt (5)
dV Vdc
C dc = −
dt R
Lorsque l’interrupteur est bloqué, S est égale à 0 et la diode conduit. Les équations sont :
di L
L = Vdc
dt (6)
dV Vdc
C dc = −i L −
dt R
L’application de la méthode d’espace d’état des équations (4), (5) et (6) est représentée dans
le système suivant :
 1− u 
 x1   0 u 
L   x1  +   E
 x  = 1 − u 1   x 2   L 
(7)
 2  −  0
 C RC 
Les paramètres du système sont toujours les mêmes que dans le cas du hacheur parallèle. La
réalisation Simulink® du convertisseur Buck-Boost, d’après (7), est présentée dans la fig. 4.

ISBN 978-2-913923-30-0
Figure 4. Schéma Simulink du convertisseur Buck/Boost

3. Modèle mathématique du convertisseur Buck-Boost non inverseur

Si l’application exige que la tension de sortie ne soit pas inversée, une configuration en
cascade du convertisseur Buck et du convertisseur Boost, avec un interrupteur complémentaire peut
être effectuée comme est affiché à la fig. 5. Le modèle de ce convertisseur peut être obtenu
directement en appliquant la même procédure pour le convertisseur Buck-Boost, ne modifiant que le
rapport des tensions entrée-sortie à Vdc/E = -u/ (1-u) 5. Le modèle Simulink® du convertisseur est
montré sur la fig. 4. Le modèle élaboré est commun pour les deux types de convertisseurs et dans le
cas de simulation de convertisseur Buck-Boost non inverseur il suffit de changer seulement la
convention des signes (comme il est montré sur la fig. 4) pour obtenir un régime non inverseur.

Figure 5. Schéma de principe du convertisseur non inverseur Buck/Boost

di L
L = uE − Vdc (1 − u )
dt
(8)
dVdc V
C = i L (1 − u ) − dc
dt R

 1− u 
 x1   0 − u 
L   x1  +   E
 x  = 1 − u 1   x 2   L 
(9)
 2  −  0
 C RC 

III. MODELES SIMPOWERSYSTEMS® DES CONVERTISSSEURS

SimPowerSystems® est une bibliothèque supplément de Simulink®. Il ajoute la fonctionnalité


de simulation de l'électronique de puissance et des machines électriques de manière simple. Au lieu
de connexions des signaux, SimPowerSystems® utilise des portes électriques. Les portes gèrent à la
fois les tensions et les courants et le circuit est dérivé directement du schéma réel. Ainsi, les
convertisseurs peuvent être modélisés facilement, sans avoir le besoin de connaître les équations
mathématiques exactes.
Les modèles sont construits en utilisant les blocs de SimPowerSystems®. Les schémas sont
montrés dans les figures ci-après.

ISBN 978-2-913923-30-0
Figure 6. Convertisseur Boost

Figure 7. Convertisseur Buck-Boost

Figure 8. Convertisseur Buck-Boost non inverseur

IV. ASSERVISSEMENT DES CONVERTISSEURS

Pour atteindre le but de ce rapport, la stratégie de commande est choisit afin d’assurer une
tension constante à la sortie des convertisseurs. Un contrôle linéaire à cause de sa simplicité est
envisagé. Deux correcteurs PI en cascade sont utilisés et alors deux boucles de commande sont
réalisées. La boucle externe de tension compare la valeur de référence de la tension et la valeur
mesurée et impose une référence du courant. La boucle interne de courant fait une comparaison entre
la référence et la valeur réelle du courant et l’erreur est corrigée pour donner le rapport cyclique. Un
modulateur MLI transforme le rapport en une commande par impulsions 0 ou 1 du convertisseur.
Les gains du correcteur PI pour la tension sont calculés par la méthode de placement des
pôles. Soit G(s) la fonction de transfert en boucle ouverte. En considérant le schéma sur la fig. 9, elle
peut être exprimée par (18) :

ISBN 978-2-913923-30-0
Figure 9. Schéma de principe de l’asservissement des convertisseurs

G (s ) = G PI (s )G I (s ) (18)

Les fonctions de transfert GPI(s) et GI(s) sont données :

1
G PI (s ) = K P +
sTi
(19)
1
G I (s ) =
1 + sT
En prenant Ti=RC et T≈0.8Ti la fonction G(s) est égale à :

 1  1 
G (s ) =  K P +   (20)
 sTi  1 + sT 

Alors, la fonction G(s) en boucle fermée est donnée :

KP  1 
 s + 
T  Ti K P 
G (s ) = (21)
1+ KP  1
s 2 + s +
 T  TTi

L’identification de l’équation caractéristique de deuxième ordre s2+2ξωs+ω2 est :

1
ω2 =
TTi (19)

K P = 2ξωT − 1

où le coefficient ω est la bande passante et ζ est le coefficient d’amortissement.


Pour que la réponse du correcteur ait un petit dépassement, ξ doit être choisit entre 0.5 et 0.7.
Sur la figure 9 sont montré le schéma de principe d’asservissement et la MLI, réalisés sous Simulink.
Il existe aussi des stratégies de commande non linaires basée sur le contrôle du courant comme les
méthodes de contrôle en mode glissant et le contrôle de Σ-∆ modulation7.

IV. RESULTATS DE SIMULATIONS ET EXPERIMENTAUX

Les modèles des convertisseurs, réalisés en Simulink® et SimPowerSystems® sont simulés en


effectuant changement du signal de la référence. Des résultats expérimentaux sont aussi montrés
pour distinguer le comportement réel des convertisseurs et comparer les résultats avec ceux des
simulations. Les simulations des modèles, réalisés en Simulink® et en SimPowerSystems® ne
montrent pas de grande différence entre les deux techniques. Sur les figures ci-dessous, les formes
des courbes de la tension et du courant sont très proches de celles dans la réalité.

ISBN 978-2-913923-30-0
Simulations SIMULINK Simulations Résultats expérimentaux
SimPowerSystem

250
Tension de sortie
Référence de tension
Tension d'entrée
200

150
Tension [V]

100

50

0
1.9 1.95 2 2.05 2.1 2.15 2.2
Temps [s]

Figure 11 Le courant dans la bobine Figure 12 La tension de sortie du


Figure 10 La tension de sortie -convertisseur
et la tension de sortie- convertisseur Boost- résultat
Boost
convertisseur Boost expérimental

0
Tension de sortie
Tension d'entrée
Référence de tension
-50

-100
Tension [V]

-150

-200

-250
1.9 1.95 2 2.05 2.1 2.15 2.2 2.25
Temps [s]

Figure 14 Le courant dans la bobine


Figure 13 La tension de sortie -convertisseur
et la tension de sortie-
Buck-Boost
convertisseur Buck-Boost

250
Tension de sortie
Tension d'entrée
Référence de tension
200

150
Tension [V]

100

50

0
1.95 2 2.05 2.1 2.15 2.2
Temps [s]

Figure 16 Le courant dans la bobine


Figure 17 La tension de sortie du
Figure 15 La tension de sortie -convertisseur et la tension de sortie-
convertisseur Buck-Boost- résultat
Buck-Boost non inverseur convertisseur Buck-Boost non
expérimental
inverseur

1
Courant [A*25], Tension [V*160]

0.8

0.6

0.4

0.2

Tension de sortie
0 Courant dans la bobine
Signal de commande
-0.2
0.4515 0.4516 0.4517
Temps [s]

Figure 19 La tension de sortie, le


Figure 18 La tension de sortie, le courant dans Figure 20 La tension de sortie, le
courant dans la bobine et le signal
la bobine et le signal de commande résultat courant dans la bobine et le signal de
de commande résultat
SimPowerSystem commande - résultat expérimental
SimPowerSystem

ISBN 978-2-913923-30-0
V. CONCLUSION

Deux techniques de modélisation simples et précises des convertisseurs Bost, Buck-Boost et


Buck-Boost non inverseur ont été conçues à l'aide du logiciel MATLAB / Simulink®. La première
méthode utilise des équations mathématiques en Simulink® pour représenter la dynamique des
convertisseurs. Cette méthode permet l’élaboration et la mise en œuvre d’une conception de contrôle
assez facile. La deuxième méthode est basée sur la bibliothèque de SimPowerSystems® pour la
construction des modèles en utilisant directement les ports électriques, donc elle représente les
schémas électriques. Ainsi, les signaux électriques tels que les courants et les tensions pourraient
être simulées et observées plus précisément. Des phénomènes transitoires et régimes plus
spécifiques des convertisseurs peuvent être envisagées. En revanche, l’utilisation des modèles
moyens Simulink dans des simulations des systèmes compliqués comme les éoliennes et les réseaux
de bord s’avère être plus compatible. La validité des modèles est prouvée avec des essais
expérimentaux.

REFERENCES

1
AMEI, K., TAKAYASU, Y., OHJI, T., SAKUI, M. A maximum power control of wind generator system
using a permanent magnet synchronous generator and a boost chopper circuit. Proceedings of the
Power Conversion Conference PCC, 2002, Osaka, volume 3, 2-5 April 2002 Page(s):1447 - 1452
2
OHYAMA, K., ARINAGA, S., YAMASHITA, Y. Modelling and simulation of variable speed wind
generator system using boost converter of permanent magnet synchronous generator. European
Conference on Power Electronics and Applications, 2007, pp 1-9.
3
FERRIEUX, J.-P., FOREST, F. Alimentations à découpage Convertisseurs à résonance. Principes
composants –modélisation, Dunod, 3e édition (2001)
4
LAZAROV, V., ROYE, D., ZARKOV, Z., SPIROV, D. Analysis of DC converters for wind generators.
Proceedings of the XVI International Symposium on Electrical Apparatus and Technologies SIELA
2009, 4–6 June 2009, Bourgas, Bulgaria.
5
RAMIREZ, H. S., SILVA-ORTIGOZA, R. Control design techniques in power electronics devices,
Springer, London (2006)
6
LACHAIZE, J. Etude des stratégies et des structures de commande pour le pilotage des systèmes
énergétiques à piles à combustibles (PAC) destinés à la traction, Thèse LEEI-INPT (2004)
7
KAZMIERKOWSKI, M.P.; MALESANI, L., Current control techniques for three-phase voltage-source
PWM converters: a survey, Industrial Electronics, IEEE Transactions on, vol.45, no.5, pp.691-703
(1998)

ISBN 978-2-913923-30-0

View publication stats