Vous êtes sur la page 1sur 4

NOM : ..... Prénom : ..... Classe : ....

DEVOIR SURVEILLE N˚2

Le 14/11/2009

MATHEMATIQUES

Série S

Enseignement obligatoire
Durée de l’épreuve : 3 heures

Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément à la loi en vigueur.

Le sujet est composé de 4 exercices indépendants.


Le candidat doit traiter tous les exercices.
Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de
recherche, même incomplète ou non fructueuse qu’il aura développée. Il est
rappelé que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des
raisonnements entreront pour une part importante dans l’appréciation des copies.

Le sujet est à rendre avec la copie.


Exercice 1 (6,5 points)
Soit la suite (un ) définie par :
2un
u0 = 1 et pour tout n ∈ N, un+1 =
2 + 3un
-Partie A : Etude graphique et conjectures-

Soit f la fonction définie sur [0 ; +∞[ associée à la suite (un ). On donne ci-dessous sa courbe représentative Cf .
1. Donner l’expression de f (x) en fonction de x.

2. Dresser le tableau de variations complet de la fonction f sur [0 ; +∞[.

3. En utilisant le graphique ci-dessous, placer les points A0 , A1 , A2 et A3 d’ordonnée nulle et d’abscisses res-
pectives u0 , u1 , u2 et u3 , puis donner une valeur approchée de chacun de ces termes.

4. Que suggère le graphique concernant le sens de variation de (un ) et sa convergence ?

y
y=x

Cf

0, 1

x
O 0, 5 1

-Partie B : Démonstrations des conjectures-

1. Montrer, en utilisant un raisonnement par récurrence, que pour tout n ∈ N, un > 0.

2. a. Calculer u1 , u2 et u3 .
b. La suite (un ) est-elle arithmétique ? géométrique ? Justifier.

3. Déterminer le sens de variation de la suite (un ).

2
4. On pose pour tout entier n, vn = 1 + .
un
a. Calculer v0 , v1 et v2 . Quelle semble être la nature de la suite ?
b. Démontrer cette conjecture.

5. Exprimer vn en fonction de n. En déduire l’expression de un en fonction de n.

6. Déterminer lim un .
n→+∞
Exercice 2 (7 points)
- Partie A : Restitution organisée de connaissances -
Prérequis :
Soit z = x + iy un nombre complexe. p
• Le module d’un nombre complexe est donné par : |z| = x2 + y 2 .
• Le conjugué d’un produit est égal au produit des conjugués.

1. Montrer que |z|2 = zz où z est le conjugué de z.

2. Montrer que pour tous nombres complexes z1 et z2 , |z1 × z2 | = |z1 | × |z2 |. (On pouura utiliser le résultat
précédent.)

- Partie B -
Le plan complexe est muni d’un repère orthonormal direct. Soit M et M’ deux points d’affixes respectives z = x+iy
et z ′ = x′ + iy ′ . On pose

ϕ(z, z ′ ) = z z ′ + z z ′

1. a. Montrer que ϕ(1 + 2i, −2 + i) = 0.

b. Calculer ϕ(i, 1 + i) sous forme algébrique.

2. a. Exprimer ϕ(z, z ′ ) sous forme algébrique en fonction de x, x′ , y et y ′ .

b. En déduire que pour tout couple (z, z ′ ), le nombre ϕ(z, z ′ ) est réel.

3. a. Exprimer ϕ(z, z) en fonction de |z|.

b. En déduire l’ensemble (E) des points M d’affixe z tel que ϕ(z, z) = 2.

4. Calculer ϕ(z, i). En déduire l’ensemble (F) des points M d’affixe z tels que ϕ(z, i) = 2.

5. Montrer que l’ensemble (G) des points M d’affixe z tels que ϕ(z, z) = 0 est la réunion de deux droites dont
on donnera les équations.
Exercice 3 (5 points)
1. f est la fonction définie sur C par
√ √
f (z) = z 3 − 2( 3 + i)z 2 + 4(1 + i 3)z − 8i

a. Vérifier que pour tout z complexe :



f (z) = (z − 2i)(z 2 − 2 3 z + 4)

b. Résoudre dans C l’équation f (z) = 0.

2. Le plan complexe est muni d’un repère orthonormal√ (O ; ~u , ~v )√d’unité 2 cm. On considère les points M1 , M2
et M3 dont les affixes sont respectivement : z1 = 3 − i, z2 = 3 + i et z3 = 2i.

a. Montrer que M1 , M2 et M3 sont sur un même cercle de centre O dont on précisera le rayon.

b. Construire les points M1 , M2 et M3 dans le repère (O ; ~u , ~v ) en utilisant le résultat précédent. On laissera


les traces graphiques nécessaires à cette construction.

−−−→ −−−−→
3. Calculer les affixes des vecteurs OM3 et M1 M2 .

4. Déduire des questions 2.a et 3. la nature du quadrilatère OM1 M2 M3 .

Exercice 4 (1,5 points)


Dans cet exercice, toute trace de recherche, même incomplète, sera prise en compte dans l’évaluation.

Soit la fonction f définie sur R∗ par :


4
f (x) =
x
On note H sa courbe représentative dans un repère orthonormé.
Soit A le point d’abscisse 1 de cette courbe.
Soit m ∈ R et dm la droite passant par A et de coefficient directeur m.

Discuter, selon les valeurs du réel m, le nombre de points d’intersection de H et dm .