Vous êtes sur la page 1sur 8

24/12/2018

Biomasse pour la production


du Biogaz
Pr. Youssef Naimi
Année Universitaire 2018-2019

• La biomasse représente l’ensemble de la matière organique, qu’elle soit


d’origine végétale ou animale.
• Toutes ces matières organiques peuvent dégager de l’énergie soit par
combustion directe ou suite à une ou plusieurs étapes de transformation.

1
24/12/2018

• La méthanisation est un processus biologique de dégradation de la matière


organique par une flore microbienne qui se déclenche en absence d’oxygène.

• Différents micro-organismes transforment la matière organique complexe en


biogaz, composé majoritairement de méthane (CH4) et de dioxyde de
carbone (CO₂).

Bactéries hydrolytiques

Bactéries acidogènes

Bactéries acétogènes

Bactéries méthanogènes

Source: Éditions techniques de l'ingénieur, Saint-Denis (France)

2
24/12/2018

Déchets agricoles et ménagers

Ressources
Décharges Fond des marais
du biogaz

Boues d’épuration

Système Valorga Système Dranco

3
24/12/2018

Composés de biogaz Pourcentage %


Méthane CH4 25% à 70%

Dioxyde de carbone CO2 25% à 50%

Azote N2 0.5% à 3%

Sulfure d'hydrogène 1% à 5%

Hydrogène H2 1% à 3 %

Oxygène O2 0.1% à 1%

Source: REVICO / REVICO Energies Vertes, Saint Laurent de Cognac, France

Centrale
thermique

4
24/12/2018

Biogaz

Groupe électrogène à biogaz Centrale thermique à biogaz

Turbine à biogaz Biométhane

• La relation qui existe entre le taux de décomposition et la concentration de


la matière organique décomposée est décrite par:

Où :

 k : Constante de vitesse de réaction,


 C : Concentration de matière organique,
 n : Exposant de la concentration qui détermine l’ordre
de la réaction,

• Pour la décomposition de premier ordre (n=1) on a:


- dC/dt = k.C ⇒ -dC/C = k.dt

⇒ ∫dC/C=-∫k.dt ⇒ ln(C) = -k.t + ln(Cₒ)

Finalement :

Avec , Cₒ la concentration initiale de matière organique,

5
24/12/2018

1,2
1
0,8
0,6
0,4
0,2
0
0 10 20 30 40 50 60
Time t (year)

1,2 k = 0,05 k = 0,02


1
k = 0,04 k = 0,06
0,8
0,6 k = 0,08 k = 0,1

0,4
0,2
0
0 10 20 30 40 50 60
Time t (year)

• Le modèle Landfill Gas Emissions Model (Land-GEM) est basé sur une équation
cinétique de premier ordre et bâti sur les incréments de dixième d’années à la fois.
Le modèle, sous sa forme de double sommation, est représenté par l’équation
suivante :

(3)

Où:
 Q (m³/an) : Génération annuelle de biogaz après n années,
 k (an⁻¹) : Constante de génération de méthane,
 Lₒ (m³/Mg) : Potentiel de génération de méthane,
 Mi(Mg) : Quantité de matière organique enfouis à l’année i (Mg),
 ti,j : Âge de la jéme section de matière enfouie à l’ iéme année (années décimales),
 i : Incréments 1 an,
 j : Incréments de 0.1 an,
 n : Nombre d’années calculées (année de calcul année initiale d’acceptation de
matière enfouie,

6
24/12/2018

Production de méthane (en m³) dans la décharge contrôlée de Rabat

• L‘exploitation de déchets ménagers pour la production de l’énergie électrique et


thermique:

 Approche prometteuse en termes de conservation de l’énergie

 Amélioration de production énergétique du Maroc

 Réduction des gaz à effet de serre (GES)

 Investissement dans le crédit carbone

• Les principes et objectifs du MDP:


 Réduire les gaz à effet de serre (GES)
 Contribuer le secteur de développement durable
 Développer le secteurs des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique
 Gestion des déchets
• La loi 28.00 relative à la gestion des déchets au Maroc
La présente loi a pour objet de prévenir et de protéger la santé de l’homme, la faune, la
flore, les eaux, l'air, le sol, les écosystèmes, les sites et paysages et l'environnement en
général contre les effets nocifs des déchets. A cet effet, elle vise :
- la prévention de la nocivité des déchets et la réduction de leur production; - l'organisation
de la collecte, du transport, du stockage, du traitement des déchets et de leur élimination
de façon écologiquement rationnelle; - la valorisation des déchets par le réemploi, le
recyclage ou toute autre opération visant à obtenir, à partir des déchets, des matériaux
réutilisables ou de l’énergie; - la planification nationale, régionale et locale en matière de
gestion et d’élimination des déchets; - l'information du public sur les effets nocifs des
déchets, sur la santé publique et l'environnement ainsi que sur les mesures de prévention
ou de compensation de leurs effets préjudiciables; - la mise en place d’un système de
contrôle et de répression des infractions commises dans ce domaine.

7
24/12/2018