Vous êtes sur la page 1sur 10

INTRODUCTION 

Les planchers désignent les structures porteuses horizontales d’un édifice. Ces
porteurs horizontaux supportent leur propre poids ainsi que celui des
revêtements, des murs, des cloisons ainsi que des charges d’exploitation. Ils
peuvent être réalisés à partir de divers matériaux dont le béton. 

Sa fonction principale consiste à :

 Supporter les charges (poids des structures et actions permanentes) et les


surcharges et les transmettre aux éléments porteurs ;
 Transmettre des efforts horizontaux aux éléments de contreventement ;
 Conserver une certaine élasticité dans les limites acceptables ;
 Assurer une bonne isolation phonique ;
 Assurer l’isolation thermique ;
 Protéger quelquefois contre l’humidité ;
 Résister au feu ;
 Permettre la distribution de fluides, particulièrement l’électricité.

Plusieurs types de planchers se présentent au concepteur qui doit faire son choix
en fonction d’un nombre de considérations et de contraintes.

DÉFINITION DES PLANCHERS 


On appelle planchers l’ensemble des éléments horizontaux de la structure d’un
bâtiment destiné à reprendre les charges d’exploitation ou autres charges
permanentes (cloisons, chapes, revêtements,) et à les transmettre sur des
éléments porteurs verticaux (poteaux, voiles, murs).

Les planchers peuvent être constitués d’un ou de plusieurs des éléments


suivants :

 Dalles,
 Nervures ou poutrelles,
 Poutres,
 Linteaux.

Les types de planchers 1


Les
Exemples de planchers :

-Plancher-dalle, sans poutres, ni nervures,

-Plancher à poutres dans une direction et dalles portant dans la direction


perpendiculaire,

-Plancher à poutres croisées perpendiculaires et dalle portant dans deux


directions,

Les types de planchers 2


Les
-Plancher à poutres parallèles dans une direction, nervures (ou poutrelles)
perpendiculaires aux poutres, et dalle portant dans la direction perpendiculaire
aux nervures.

PLANCHER DALLES 

Une dalle est un élément porteur,


généralement horizontal, dont
deux dimensions sont grandes par
rapport à la troisième que l’on
appelle épaisseur.

Une dalle peut avoir une forme


quelconque, être d’épaisseur
variable. Cependant, les dalles les
plus courantes sont rectangulaires
et d’épaisseur constante.

Les types de planchers 3


Les
Suivant la nature de leurs appuis, on peut distinguer :

-les dalles portant dans une direction, ou les appuis sont en général parallèles.

Ces dalles sont improprement appelées « dalles sur deux appuis », alors que
dans le cas où elles sont continues sur plusieurs travées, il y a plus de deux
appuis. Les appuis peuvent être des outres, des murs ou des voiles.

-les dalles portant dans deux directions, improprement appelées « dalles sur
quatre appuis ».

-les dalles portant sur des appuis ponctuels, tels les planchers-dalles.

L’intérêt économique résulte dans la simplicité du coffrage et de la possibilité de


son emploi car, en général, ces planchers consomment plus de béton et plus
d’acier que les planchers avec dalles, poutrelles et poutres apparentes.
Cet intérêt ne peut d’ailleurs exister que :
 Si l’on a un assez grand nombre de panneaux continus dans chaque sens
 Si tous les panneaux ont une forme rectangulaire ne différant pas trop du carré
 S’il n’y a pas de trous ou de trémies de grandes dimensions.

PLANCHER À CORPS CREUX

Cette solution, très


communément employées
dans les bâtiments
d’habitation consiste à
utiliser des corps creux et des
poutrelles en béton armé.
On pose à intervalles
réguliers des poutrelles en
béton armé préfabriquées et
on remplit l’intervalle avec
des hourdis de terre cuite, de béton, …
Les parois latérales sont supérieures des hourdis servent de coffrage aux
poutrelles et à la dalle de compression en béton coulé sur toute la surface du
plancher. La paroi inférieure sert de support à l’enduit de plafond en plâtre ou en
mortier de ciment.

Les types de planchers 4


Les
La dalle de compression est armée d’un simple quadrillage d’armatures
constitué, en général, par une nappe de treillis soudé d’un espacement de 20 cm
x 30 cm au maximum.
Plancher (16+5) ou (19+6) :

Plancher (16+5) ou (19+6) avec une plâtrière :

PLANCHER NERVURÉ 

On appelle plancher nervuré ou dalle nervurée,


l’ensemble d’une dalle de faible épaisseur et de
nervures parallèles et rapprochées, de l’ordre de
0.5m à 2 m d’entre axes de nervures.

PLANCHER CAISSON

On appelle plancher-caisson, l’ensemble d’une dalle de faible


épaisseur et de nervures croisées perpendiculaires et peu
espacées, de 0.5m à 1.5m d’entre axes de nervures.

Les plancher caissons sont réalisés à partir de planches


aboutées et collées, formant des panneaux à structure
cellulaire. Le caisson se compose de solives verticales clouées

Les types de planchers 5


Les
ou collées à une aire supérieure et une aire inférieure. Ces panneaux sont
assemblés par rainure et languette ou par emboîtement. Ils peuvent incorporer
une isolation par mousse thermodurcissable ou par fibres végétales ou
minérales. La hauteur statique des caissons (équivalente à celle du béton) permet
de réaliser des plancher de grande portée avec un poids jusqu'à 10 fois inférieur
aux dalles pleines en béton. Par sa conception, le caisson n’est pas déformable
dans son plan horizontal. Il participe au contreventement des murs.

PLANCHER ALVÉOLÉ

Les dalles alvéolées sont des produits


préfabriqués structurels, préfabriqués en
usine, qui comportent des évidements
longitudinaux disposés à intervalles
généralement réguliers dénommés
alvéoles.
Les dalles alvéolées sont posées
jointivement puis assemblées par un
béton de clavetage dans les joints et associées ou non à une dalle collaborant
coulée en œuvre.
Les dalles alvéolées sont généralement en béton précontraint, d’épaisseur
comprise entre 12 et 40 cm, de largeur standard 1,20 m et de longueur pouvant
aller jusqu’à 20 m.
Ce type de dalle est utilisé dans les locaux exigeant de grandes surfaces libres de
tout point d’appui.
Les grands volumes ainsi dégagés, grâce à l’utilisation de ce type de plancher,
permettent une très grande latitude dans l’aménagement intérieur des locaux.
L’utilisation de la dalle alvéolée est particulièrement indiquée dans :
 Les constructions industrielles,
 Les locaux commerciaux,
 Les parkings,
 Les immeubles de bureaux,
 Les groupes scolaires,

Les types de planchers 6


Les
 Avantages :
- Préfabrication en usine,
- Généralement, pas d’étaiement,
- Cadence de pose élevée,
- Portée atteignant 16 à 20 m sans aciers complémentaires et sans hourdis,
- Peu ou pas d’armatures complémentaires.

PLANCHER COLLABORANT

Les planchers collaborants sont


basés sur un principe très
simple, l’association de deux
matériaux. Le béton est un
matériau extrêmement résistant à
la compression mais très
cassant en traction. Vous ne
pourrez donc pas l’utiliser seul
pour fabriquer un élément
soumis à la flexion tel qu’une
dalle. Il a donc fallu associer au
béton d’autres matériaux très résistants en traction pour le laisser s’occuper des
efforts de compression et ainsi créer des associations de matériaux extrêmement
performantes.

La première technique consiste à connecter des poutres métalliques


(classiquement des IPE) à une dalle béton qui va alors travailler en compression,
cette connexion se fait principalement à l’aide de goujons, des pièces empêchant
le glissement d’un matériau sur l’autre et permettant la bonne transmission des
charges.

La deuxième technique, certainement une des plus simples en matière de


planchers, est celle du bac acier. Des bacs d’aciers en tôle ondulée sont disposés
sur toute la surface du futur plancher et en forment la sous-face. On vient alors
disposer des armatures sur le dessus puis couler un béton ou un mortier pour

Les types de planchers 7


Les
former après talochage une dalle lisse. Ces tôles ne dépassant pas les 30 kg sont
très faciles à mettre en œuvre et la mise en place d’un tel plancher est deux fois
moins longue que celle d’un plancher à dalle pleine. Les tôles sont facilement
adaptables et découpables en fonction de la norme et des dimensions du
plancher que l’on souhaite réaliser. Une couche d’isolant thermique et phonique
peut être facilement mise en place sous le bac acier, rendant alors ce plancher
optimal.

PLANCHERS-CHAMPIGNONS
On désigne sous ces dénominations des
planchers constitués par des dalles
continues, sans nervures, supportées
directement par des piliers, sauf
éventuellement sur leurs rives le long
desquelles peuvent exister des murs porteurs
ou des poutres en saillie au-dessous des
dalles pour but de réduire la portée de la
dalle, d’accroître la rigidité et d’éviter le
poinçonnement au droit du poteau.
Deux cas peuvent se présenter :
 Les piliers sont pourvus en partie supérieure, à chaque étage,
de chapiteaux en forme de troncs de cône ou de pyramide renversés : dans
ce cas, il s’agit de planchers-champignons ;
 Les piliers ne comportent pas d’épanouissements en tête : dans ce cas, il
s’agit de planchers-dalles.
Dans les deux cas, les dalles sont pleines, en général d’épaisseur constante et
pourvues d’armatures inférieures et supérieures disposées suivant deux
directions orthogonales ; en principe, elles ne comportent pas d’étriers, sauf
éventuellement très localement. Les dalles peuvent être prolongées en porte à
faux au-delà des appuis de rive.

Les types de planchers 8


Les
PLANCHER PRÉDALLES

Système de plancher béton


constitué de Prédalles
préfabriquées de faible épaisseur
(5 cm minimum) associées à une
dalle de compression armée,
coulée sur chantier.

Les différentes combinaisons


possibles d’épaisseurs de
Prédalles et de hauteur de dalle

de compression permettent de constituer des


montages de planchers adaptés à la
configuration de votre projet (portées,
épaisseurs de planchers, reprises des charges).

Les types de planchers 9


Les
Bénéficiant d’une large gamme d’accessoires, le système de plancher Prédalles
peut intégrer des fonctionnalités connexes (isolation en sous-face, coffrage des
bords libres, passage des réseaux, réservations, etc.).

Les types de planchers 10


Les