Vous êtes sur la page 1sur 1

bs

Les informations données dans cette clause ne sont destinées qu’à l’estimation des
mouvements et des déformations. Les déformations thermiques sont calculées à
partir du produit d’un coefficient approprié de dilatation thermique et d’un
changement de température. Le changement de température peut être déterminé à
partir des conditions de service prévues et des données climatiques. Le béton exposé
à l’extérieur ne réagit pas immédiatement au changement de température de l’air,
et les plages de températures climatiques peuvent nécessiter un ajustement avant
utilisation dans les calculs de mouvement. Le coefficient de dilatation thermique du
béton dépend principalement des coefficients de dilatation de l’agrégat et de la pâte
de ciment, ainsi que du degré de saturation du béton. L’expansion thermique de
.l’agrégat est liée à la composition minéralogique (voir le tableau 7.3)

Tableau 7.3 — Expansion thermique du groupe rocheux et du béton connexe

Type d’agrégat Typical coefficient of expansion (1 ×


)voir BS 812( )10ˉ⁶/ °C)
grégatA Béton
Silex, quartzite 11 12
Granit, basalte 7 10
Calcaire 6 8
Comme pour tous les autres facteurs traités dans cette section, l’information fournie
ne fournit que des indications générales. Ces coefficients peuvent varier, cette
variation étant la plus faible pour les silex et les quartzites et la plus grande pour le
calcaire. Toutefois, les coefficients ci-dessus seront adéquats aux fins de la
conception; ce n’est que si l’estimation de la déformation est exceptionnellement
importante qu’il sera nécessaire d’examiner l’agrégat effectivement utilisé. La pâte
de ciment a un coefficient de dilatation thermique qui est fonction de la teneur en
humidité, ce qui a une incidence sur l’expansion du béton, comme le montre la
figure 7.3. On peut voir que le béton partiellement sec a un coefficient de dilatation
.thermique d’environ 2 10 à 6 /°C supérieur au coefficient pour le béton saturé