Vous êtes sur la page 1sur 4

Diagnostic

- Diagnostic de l’entreprise
- Section 6 : Analyse de l’environnement externe
-
- Dans cette sous-section, nous allons voir les opportunités et les menaces que subit
l’entreprise.
- a) Les opportunités
- Section 2 : Les services gratuits
- A part les services payants, la JIRAMA offre à ses clients des services gratuits pour
mieux les satisfaire il y a :
-
- a) Le dépannage
- En cas de panne ou de défaillance techniques que ce soit en électricité ou en eau, les
clients peuvent solliciter auprès de la JIRAMA un dépannage qu’elle fera sans paiement
d’aucun frais.

- L’eau et l’électricité sont des éléments vital dont a besoin tout individu que ce soit
physique ou morale et aucun individu ne peut ignorer l’existence de ses produits.
Actuellement, la JIRAMA est encore la seule entreprise œuvrant dans ce domaine dans
la grande île d’où, elle n’aura pas peur qu’elle n’aura pas de client car ses derniers seront
obligés de s’abonner quand la nécessité se présente surtout dans les grandes villes. Les
concurrents directs sont inexistants surtout dans la filière d’adduction d’eau potable, elle
reste jusqu'à aujourd’hui leader dans son domaine. On peut dire qu’elle monopolise
légalement le marché de l’énergie électrique et de l’eau potable dans tout Madagascar.
- Sur le plan financier, les aides venant des bailleurs de fonds facilitent la réalisation des
différents projets de la JIRAMA.
-
- b) les menaces
- Avec la situation politique instable en ce moment et la crise économique qui fait rage
actuellement, les clients sont en difficulté financière. De ce fait, le recouvrement ne sera
pas réalisé à cent pour cent ce qui entraîne une diminution du chiffre d’affaire.
- A part la crise économique, il y a la pénétration des différentes formes d’énergie
renouvelables qui commence à envahir le marché comme les panneaux solaire et les
éoliennes. Il y aussi existence des différents types de groupes électrogène qui peuvent
fournir aux consommateurs la quantité d’énergie dont elles ont besoin et cela selon leur
pouvoir d’achat. L’utilisation de ses différentes formes de source d’énergie entraîne
l’abolition des produits et service de la JIRAMA.
- Pour le cas du sous groupement, elle se trouve dans un endroit inadéquat. Elle est
implantée dans la commune ou l’accès le bureau s’avère difficile surtout lors des
périodes de pluies ce qui rend les clients mal à l’aise de s’y rendre.
- Le problème de sécurité gène inexorablement la JIRAMA a causes des vols de câbles
et des vandalismes divers malgré tous les efforts fournis par la JIRAMA, en vue de
progresser vers les réhabilitations et les rénovations des divers matériaux de production.
- Pour illustrer ces pertes de coûts, pour la seule année 2006, ces pertes se chiffrent à
511.203354 Ariary (Cinq cent onze millions deux cent trois mille trois cent cinquante-
quatre Ariary), et de 883.200.137 Ariary (huit cent quatre-vingt-trois millions deux cent
mille cent trente-sept Ariary) en 2007 rien que pour les grands centres
- Sur la scène internationale, la hausse sans cesse du prix du pétrole rend cher le coût de
production.
-
- Section 4 : Analyse de l’environnement interne
- Comme toute entreprise en activité, la JIRAMA a ses forces ainsi que ses faiblesses.
-
- a) Forces
- Pour le cas du sous groupement, les clients n’ont pas à faire face au délestage comme
ceux des autres endroits car elle est alimenter par une centrale propre a elle-même c’est
à dire la centrale hydraulique de la Mandraka qui arrive à fournir et satisfait les
demandes des clients en matière d’électricité. Le sous groupement dispose également
d’une grande surface de terrain qui n’est pas totalement exploité et que la société devra
exploiter pour ériger de nouvelles constructions.
-
- b) Faiblesses
- Comme la JIRAMA est une société d’Etat, les tarifs qu’elle applique sont imposés par
les décisions politiques.
- Au niveau du sous groupement, on voit qu’il y a encore des réclamations donc, le
personnel n’arrive pas à satisfaire les besoins des clients. Et puis, suite à de nombreuses
personnes qui font des réclamations, les réponses sont évasif et deviennent
insatisfaisant.
- Le manque de personnel intervient au niveau de tous les services ce qui entraîne la
lenteur des activités. Pour le service commercial, la prise en charge des clients s’avère
insuffisant car les agents mis à la disposition des clients ne sont pas proportionnels aux
nombres de ces derniers. Le manque de releveur encaisseur entraîne le retard de la
distribution des factures et la variation des périodes de relevé entraîne l’instabilité de la
consommation des clients. La dépendance à la DIR est également l’une des causes du
retard de la distribution des factures en raison de leur édition hors de la zone.
- Au niveau du service comptabilité, le manque de caissiers (un seul caissier en actif)
entraîne un long fil d’attente lors du paiement de factures lors des heures de pointe. Pour
les services techniques, les clients doivent attendre une durée plutôt longue avant de
recevoir leur devis pour un branchement neuf.
- A part cela, la vieillesse des matériels utilisés reste également une faiblesse que la
société doit faire face. Les différents matériels que la JIRAMA utilise sont presque usé
par l’âge surtout au niveau des matériaux de distribution d’eau potable d’où existence
de rupture de temps en temps. Les matériels de transport sont totalement amorti et font
objet de panne fréquent ce qui entraîne des retard au niveau des réalisations des travaux.
- Il y a également les nombreuses demandes de branchement neuf qui ne sont pas encore
réalisé à cause du manque de matériel, plus précisément de compteur,
l’approvisionnement depuis le siège ne satisfait pas les besoins or, les clients ont déjà
payé leur devis. Et c’est ce manque de matériel qui entraîne la majorité des réclamations
au niveau des agences. Cela est la conséquence de la dépendance envers la direction
régionale. Cette dépendance fait perdre plus de temps et augmente le coût des activités.

Démarche :
Définition objectif : objectif curatif (symptôme, causes, solutions) et objectif de gestion
(observation : ménace, opportinuté ; intérpretation : forces, faiblesses ; aide à la décision :
stratégie)
Collecte des informations : les dirigeants élaborent le plan d’organisation, et le donne au
personnel,
ny samy dirigeant no mi-elaborer plan d’organisation dia manaparitaka az am personnel,

Diagnostic, performance en RH
IMPORTANCE D’innovation et analyse du risque
Environnement d’affaires (résumé de l’objectif, conclusion : na de eo aza ireo rehetra ireo dia
arrivée de compétiteurs)
Ce qu’il faut (devenir indispensable, reduire le cout total et le risque de l’incertitude)