Vous êtes sur la page 1sur 58

P.A.

W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de


Développement durable

SOMMAIRE

PREMIERE PARTIE

Préambule ………………………………………………:…………………………………...09

• Qu'est-ce que la prospective territoriale ?................................................................09


• A quoi sert la prospective territoriale ?.............................................................. …...09

Introduction: Rappel du cadre d’élaboration de la deuxième phase du PAW ………..12

1- Les lignes directrices du Schéma National d'Aménagement


du Territoire 2025 ………………………………………………………………………….14

2- Les lignes directrices du Schéma Régional d'Aménagement


du Territoire SRAT H.P Est……………………………………………………………… 16

3- Les préalables méthodologiques qui conditionnent l’avancée et la mise


en œuvre du PAW…………………………………………………………………………19

Chapitre1:

Les quatre objectifs stratégiques du PAW Oum El Bouaghi qui découlent du


diagnostic et des tendances observées………………………………………………… 21

1-1 Veiller au respect de toutes les formes de protections des ressources


et de l’environnement ………………………………………………………………….21

• Intégrer le risque sismique……………………………………………………………….. 22

• Veillez au risque des inondations…………………………………………………………25

• Mettre en œuvre la gestion des déchets et des rejets………………………………….29

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Poursuivre et amplifier le programme de reboisement…………………………………30

• Veiller à l’usage économe de l’eau ………………………………………………………33

• Elaborer et respecter les orientations des schémas


de cohérence urbaine et PDAU………………………………………………………….36

1-2 Accompagner l’émergence organisée du couloir


central dynamique d’urbanisation……………………………………………………37

• Jouer la synergie entre les 4 agglomérations en partant de leurs vocations


et leurs fonctions actuelles …………………………………………………………………38

• Compléter le réseau d’infrastructures et d’équipements ……………………………….41

• Développer une politique ambitieuse de l'habitat et de l'aménagement urbain………42


1-3 S’ouvrir sur la dynamique des territoires voisins de la Wilaya……………………43

• Jouer la complémentarité avec les grandes agglomérations des wilayas


proches (Constantine, Batna, Tébessa…)………………………………………………..43

• Se préparer aux effets induits des tracés des nouvelles infrastructures


structurantes………………………………………………………………………………….44

• Affirmer sa place dans les objectifs du SRAT et du SNAT…………………………… . 45


1-4 Valoriser les avantages comparatifs et les atouts de la Wilaya………………….46

• Tirer parti de la stabilisation de l’essor démographique et de la stabilisation du


taux de croissance nature…………………………………………………………………..46

• S’appuyer sur la structuration urbaine multi / polaire des 4 centres urbains de


plus de 50 000 habitants …………………………………………………………………..46

• Préserver et compléter si nécessaire la bonne couverture en équipements publics


et privés………………………………………………………………………………………..46

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Faire une force de nos apparentes faiblesses ……………………………………………47

Chapitre 2 :

Les orientations qui conditionnent la consolidation de la cohésion sociale et


territoriale de la Wilaya ………………………………………………………………………. 49

2-1 Maîtriser le développement démographique et la


consommation foncière des villes…………………………………………………… 49

2-2 Diversifier les fonctions des quatre villes principales


pour augmenter leur attractivité……………………………………………………….. 52

2-3 Assurer la qualité et le renouvellement de la forme urbaine………………………53

2-4 Continuer de construire des logements et des équipements, mais en maîtrisant


l’extension urbaine des principales agglomérations……………………………… 54

Chapitre 3 :

S'accorder sur une gouvernance territoriale……………………………………………… 56

3-1 Faire vivre dans la Wilaya de Oum El Bouaghi un réseau de villes


productives………………………………………………………………………………...56

3-2 Améliorer la gestion urbaine…………………………………………………………….58

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

DEUXIEME PARTIE

Les trois schémas prospectifs d’aménagement et de développement durable.


Introduction…………………………………………………………………………………………60

Schéma général : Du Diagnostic aux scénarios……………………………………………….61

Chapitre1:

Le scénario souhaitable ou central …………………………………………………………62


Les lignes directrices du scénario central, souhaitable ………………………………….64

• Ligne directrice n°1: vers un territoire durable…………………………………………...64

Orientation stratégique N°1-1 : Assurer un développement compatible avec la


capacité de charge environnementale…….. ……………………………………………...64

1- La résolution de l'équation de l'eau ………………………………………………… 65

2- La conservation des sols et la lutte contre la désertification…………………… …74

3- L’adaptation adéquate au changement climatique…………………………………81

4- La préservation de la biodiversité et le développement du capital naturel


(eau, sol, forets) …………………………………………………………………………82

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Orientation stratégique N°1-2 : Protection et valorisation des écosystèmes… 90

1- La prévention des risques majeurs……………………………………………………90


2- La revitalisation des massifs montagneux…………………………………………. 93
3 - La régénération de l'écosystème steppique………………………………………. 95
4-- L'assainissement urbain et industriel………………………………………………. 96
5 - L’amélioration du cadre de vie et des espaces verts…………………………… 102

Orientation stratégique N°1-3 : Mise en valeur du patrimoine naturel,historique,


culturel et artistique……………………………………………………………………… 106
1- La mise en valeur des spécificités naturelles exceptionnelles
de Oum El Bouaghi………………………………………………………………… 106
2- La mise en valeur du patrimoine culturel et historique de la Wilaya…………. 107

3- La mise en valeur du patrimoine culturel immatériel et matériel…………….. 109

• Ligne directrice n°2 : vers un territoire attractif et compétitif………………… 114

Orientation stratégique N°2-1 : un système urbain fonctionnel et équilibré……114


1 - Un système urbain qui valorise ses complémentarités………………………... 114
2 - Une politique plus ambitieuse de renouvellement urbain……………………… 116

Orientation stratégique N°2-2: Un développement économique viable et durable


dans e cadre d’une attractivité et d’une complémentarité efficiente …………… 118

1 - Le développement de l'agriculture……………………………………………… 119


2 - Le développement de l'industrie………………………………………………… 121
3 - Le développement de la petite et moyenne entreprise………………………. 126
4 - Le développement des services et des commerces…………………………… 127
5 - Le développement de l'activité touristique………………………………………. 129
6 - Le développement des technologies nouvelles………………………………….133
7 - Le développement de la science et du savoir faire……………………………..135

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Orientation stratégique N°2-3 : L'ouverture de la Wilaya sur les régions voisines


et à l'international….. …………………………………………………………………… 138
- Conditions d'ouverture:……………………………………………………. 138

a - La desserte aéroportuaire…………………………………………………….. 138


b - La desserte routière………………………………………………………… . 138
c - La desserte ferroviaire………………………………………………………… 142
d - Le transport de voyageurs et de marchandises…………………………… 142
- Aptitudes et potentialités confirmées à conforter…………………………… 144

• Ligne directrice n°3: vers des aires homogènes complémentaires ………………146

Orientation stratégique N°3-1: Pour une équité territoriale dans un cadre de


développement durable……………………………………………………………………146

1- Revitaliser les espaces ruraux…………………………………………………..147


2- Ingénierie territoriale……………………………………………………………...150

• Ligne directrice N°4: Projets structurants prioritaires……….. …………………....155

Conclusion ………………………………………………………………………………………157

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Chapitre 2 :

Le « scénario tendanciel » qui prolonge la croissance débridée sans politique


volontariste d'aménagement et de cohésion du territoire…………………………...158

Conclusion…………………………………………………………………………………….159

Chapitre 3 :

Le « scénario de l’inacceptable » ou du développement spontané et du laisser faire


dans chaque entité territoriale et urbaine………………………………………………….160

Conclusion……………………………………………………………………………………….161

Conclusion Générale ………………………………………………………………………… 162

Glossaire…………………………………………………………………………………………164

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

PREMIERE PARTIE

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• PREAMBULE:

1- Qu’est ce que la prospective ?

La prospective exprime à la fois un regard sur le changement, exploratoire et normatif,


destiné à mieux le comprendre, voire l’anticiper, et un mouvement orienté vers la décision/
l’action, destiné à introduire des changements voulus.

Elle exprime un regard critique, un esprit non conformiste, en quête de solutions


alternatives. Elle est philosophie du changement, instrument d’exploration des possibles et
outil de construction d’un futur choisi, c’est avant tout un exercice de la volonté humaine
pour maîtriser son avenir.

2- A quoi sert la prospective ?

A mieux comprendre le présent en :

Le resituant dans le temps (selon des lignes de force temporelles) ;


Le contextualisant (grâce à un diagnostic global)
Etudiant ses articulations (par analyse systémique).

A se donner les moyens d’agir sur les événements :

Alimenter la réflexion stratégique par la définition des objectifs alternatifs qu’il serait
possible d’atteindre ;
Faciliter la prise de décision en univers incertain en éclairant les impacts possibles
et les lignes de réversibilité ;
Accompagner le changement, en alertant assez longtemps à l’avance pour le
préparer, en donnant du sens au quotidien.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

3- comment fait on de la prospective ?

La prospective doit être vécue et utilisée comme un instrument de liberté et de


responsabilité.

En réfléchissant différemment de la norme générale, grâce à des approches


« décalées » ;
En tournant autour du système jusqu’à en dégager une approche sous de multiples
angles, la plus complète possible.

Quatre principes de base pour réussir l’exercice de prospective :

• créer de l’intelligence collective


• pratiquer la prospective au quotidien
• reconnaître les limites de la rationalité
• penser positif

4- De la prospective territoriale au projet

Du raisonnement statistique à la posture dynamique


Passer de l’analyse forces/ faiblesses à l’analyse freins/moteurs
Passer du descriptif à l’explicatif
Passer du tendanciel (ce qui sera) à l’alternatif (ce qui pourrait être).

De l’étude à l’action
Ne pas isoler l’étude des contingences de l’action (« étude hydroponique »)
Ne pas brider la créativité des solutions par une approche exagérément
opérationnelle (« scénario tendanciel »)
Eclairer le décideur sur ses problèmes plutôt que sur des préoccupations dont il ne
voit pas encore l’objet.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Penser le futur, c’est se forger une vision, pour cela, la prospective constitue un moyen
privilégié :
En tant qu’outil de réflexion, elle offre un cadre méthodologique pour aborder
l’ensemble des questions relatives au changement ;
Elle permet de réduire le niveau d’incertitude et d’anticiper l’irruption de nouveaux
acteurs, les potentialités émergentes, les mutations socioculturelles, etc. ;
Elle contribue à défricher des terres vierges, à bâtir des solutions nouvelles en
permettant à la réflexion de s’affranchir des pesanteurs du quotidien.

De la vision au projet : la construction collective

La prospective d’un territoire appartient à tous les acteurs de ce territoire et non aux seuls
promoteurs de l’exercice de prospective, quels qu’ils soient.
Dans ce contexte, un exercice de prospective territoriale permet de redonner aux acteurs la
capacité d’agir d’eux-mêmes, d’organiser leur action en coopérant ensemble, et de
mobiliser le maximum d’énergies en faisant émerger des projets collectifs.

L’anticipation doit ainsi être mise au service de :


La définition d’une stratégie locale, claire et appropriable ;
La vigilance collective vis-à-vis des finalités (en posant des questions,
comme moderniser oui, mais pour faire quoi ? Avec quels impacts à moyen et long
terme ? …)
L’ajustement (adaptation) aux évolutions pressenties : en contrant les menaces ou
en saisissant les opportunités, par exemple.

5 – Conclusion:

La prospective, ce n’est pas dire ce qui va se passer mais éclairer les décisions à
prendre à la lumière des alternatives possibles. Elle œuvre à donner une signification et
une finalité aux événements, un sens à l’action. Enfin, elle contribue fortement à changer
les mentalités et les comportements pour dépasser les inerties et les rigidités.
Dès lors, elle s’interdit toute reproduction de schémas pré-établis pour construire, à chaque
nouveau cas, des réponses et des méthodes adaptées.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• INTRODUCTION GENERALE

La deuxième phase du plan d’aménagement de la Wilaya de Oum El Bouaghi (schémas


prospectifs ) est une étape stratégique qui se conforme principalement à la loi 01-20 du
12 décembre relative à l’aménagement du territoire et au développement durable
du territoire. Elle entend mettre à la disposition de tous les acteurs du développement
du territoire de la Wilaya de Oum El Bouaghi un instrument d’ingénierie de l’action et de
prospective territoriale, normative et exploratoire.

En effet, sur la base d’un état des lieux (bilan, diagnostic, tendances, problématiques et
enjeux), il apparaît que plusieurs « possibles » s’offrent quant au devenir du territoire de
Oum El Bouaghi.

La description de ces possibles en vue d’un choix par les responsables locaux, est
présentée sous forme de scénarios :

1- Le scénario tendanciel basé sur les hypothèses issues du diagnostic et du


prolongement des tendances lourdes constatées.

Le futur que trace ce scénario, peut s’apprécier à travers les évolutions prévisibles que
subira le territoire de la Wilaya de Oum El Bouaghi dans le cadre d’une politique qui
s’interdirait d’intervenir sur les orientations territoriales du développement.

2- Le scénario alternatif le plus souhaitable balisé par :


Les hypothèses issues du diagnostic et de l’analyse des tendances lourdes
constatées
Les problématiques territoriales et sectorielles propres à la wilaya
Les options d’orientations stratégiques dégagées au regard des enjeux
Les ruptures / bifurcations identifiées pour chaque thématique.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Les Lignes directrices du scénario souhaitable à l’horizon 2025 visent à concilier


harmonieusement quatre Impératifs de l’aménagement du territoire de Oum El
Bouaghi :

Avancer vers un territoire durable : obligation impérative de prendre en compte et


d’assurer la préservation des ressources et des milieux naturels;

Créer les dynamiques du rééquilibrage territorial wilayal: obligation de rétablir un


équilibre durable entre la campagne et la ville;

Créer les conditions de l’attractivité et de la compétitivité des territoires : obligation


d’adapter les territoires algériens aux exigences de l’économie mondiale ouverte;

S’inscrire dans la complémentarité de la politique nationale et régionale


d’aménagement du territoire (SNAT, SRAT);

C’est en visant ces objectifs qu’il nous faut dégager les orientations stratégiques pour
les instruments d’urbanisme ou de cohérence urbaine de chaque collectivité.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

1- Les lignes directrices du Schéma National d'Aménagement du Territoire (Algérie


2025 qui pourraient avoir un impact pour la wilaya d’Oum El Bouaghi;

Les lignes directrices du Schéma National d’Aménagement du Territoire (SNAT)


constituent un cadre stratégique et une grille de lecture qui met en avant les
problématiques spécifiques de développement des Hauts Plateaux Est en général et
d’Oum El Bouaghi en particulier, et d’inscrire les orientations de développement qui y
seront proposées dans un cadre national et régional cohérent.

La conjoncture actuelle de mise en œuvre du SNAT :

Du point de vue économique avec l’entrée de notre pays à l’Organisation


Mondiale du Commerce "OMC" et l'association avec l’Union Européenne "UE"
avec la création d’une zone de libre échange à l’échéance 2010,

Du point de vue social avec l’arrivée sur le marché du travail des


générations les plus nombreuses qui se porteront sur les villes si les
campagnes ne sont pas en mesure de les occuper,

Du point de vue écologique avec l’échéance du stress hydrique généralisé


et de l'amorce de l'épuisement de nos ressources énergétiques à l’horizon 2025
dans un contexte de changement climatique.

Les trois problématiques territoriales majeures identifiées dans le diagnostic


national :

Le rural délaissé qui perd sa substance : 979 communes sont rurales avec une
population de 13,4 Millions de personnes ; le tiers (1/3) de ces communes sont
en crise. Les deux tiers des exploitations agricoles se situent très en deçà
de ce que serait un seuil minimal de viabilité ;

La crise de la ville : les villes, faute d'une bonne gouvernance, ne sont pas en
mesure d’assumer leurs fonctions essentielles d'accueil des populations qui y
vivent et surtout des populations additionnelles qui seraient générées, à l'horizon
2025, par une urbanisation accélérée.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Globalement, la situation du pays se caractérise par l’insuffisance des


ressources, mais surtout par le gâchis de ces mêmes ressources :
dilapidation des richesses naturelles, sous-utilisation des capacités
urbaines et des ressources humaines…

L’ensemble de ces carences sont principalement d’origine humaine et sont très largement
liées au manque d'organisation et à la faiblesse de la gouvernance territoriale. Face à ce
constat, la clé de voûte de la problématique générale d'Aménagement du Territoire à
l’horizon 2025, est de parvenir à mener conjointement :

Le rattrapage des retards de services et de développement du monde rural,

La mise à niveau des villes en matière d’infrastructures de services et de


compétitivité économique,

Le développement d'une gouvernance territoriale adéquate

Le risque encouru serait de développer l’un au détriment de l’autre et de générer de


nouveaux retards, en négligeant l’équilibre rural urbain, et à OEB l’équilibre inter
agglomérations.

Tout l’enjeu est de bien répartir les équilibres entre ces deux territoires complémentaires
(rural et urbain) et d'assurer un rattrapage sans préjudice ni pour le premier, ni pour le
second, d'autant que cette situation n'est ni irréversible, ni irrémédiable.

Il n y a pas de fatalité, le potentiel national et local existe, il est là, il appelle un


management et une organisation qui passent par une nouvelle gouvernance territoriale
bien adaptée aux caractéristiques originales de la wilaya.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

- Les cinq lignes directrices du SNAT 2025 :

Celles-ci permettent de répondre aux enjeux de développement du territoire algérien tels


qu’ils ont été identifiés dans le diagnostic puis déclinés en futurs possibles dans les
différents scénarios retenus :

• La ligne directrice n°1 : Vers un territoire durable

• La ligne directrice n°2 : Créer les dynamiques du rééquilibrage territorial

• La ligne directrice n°3 : Créer les conditions de l’attractivité


et la compétitivité des territoires

• La ligne directrice n°4 : Réaliser l’équité territoriale

• La ligne directrice n°5 : Assurer la gouvernance territoriale

Cette seule vision est incomplète, car la manière de suivre un sentier d'aménagement est
tout aussi importante que le résultat théorique identifié.
Il convient donc de porter une attention aussi grande à la manière d'organiser la politique
d'aménagement du territoire qu'à l'identification des situations souhaitables, les deux
pouvant mobiliser les mêmes facteurs.

2- Les lignes directrices du Schéma Régional d'Aménagement du Territoire


(H.P Est) qui pourraient avoir un impact pour la wilaya d’Oum El Bouaghi :
( Les effets attendus de l’option hauts plateaux» et les politiques sectorielles)

Le territoire des hauts plateaux connaît d‘importants déséquilibres entre ses grandes
composantes territoriales mais également au sein de son système urbain et entre les villes
et les campagnes. Ces déséquilibres vecteurs potentiels de ruptures territoriales fortes
menacent la cohésion, l‘équité et le développement durable du territoire.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Les trois tendances lourdes qui caractérisent la région des Hauts Plateaux Est
entraînant très souvent des effets négatifs dans son développement :

L’insuffisance des ressources en eau, indispensables aussi bien pour la


valorisation agricole que pour les autres vocations économiques

La dégradation des milieux écologiques, du couvert végétal, des espaces


steppiques, et à l’érosion notamment dans les versants Nord.

La périurbanisation effrénée qui menace dangereusement les meilleures


terres agricoles ainsi qu’à l’accroissement de la dévitalisation des milieux
ruraux sous l’effet des concentrations des activités et équipements aux
principaux chefs lieux urbains et dans les principaux couloirs d’urbanisation.

Les potentialités régionales à valoriser :


La région détient aussi des prédispositions et des vocations qu’il y a lieu de mettre en
valeur :

Son réseau d’infrastructures routières comporte des possibilités de


développement inter-régional et d’organisation spatiale articulée,
Un potentiel en sol appréciable mais trop faiblement amélioré,
Un capital touristique rare mais insuffisamment valorisé,
Un réseau énergétique important,
Une base économique, notamment industrielle, appréciable au regard de la
population de la wilaya

La recherche de nouveaux équilibres

A travers le schéma régional d'aménagement du territoire, l’enjeu du rééquilibrage


territorial de demain devra s’appuyer sur l’émergence de nouvelles lignes de partage et de
nouvelles polarités structurant une organisation renouvelée du territoire.

Cette version dynamique de l’équilibre est d’autant plus importante qu’elle consiste en une
double valorisation du territoire avec la constitution d’un réseau de « villes
d’équilibre » assurant le développement des Hauts Plateaux et la restructuration et la
réorganisation de la zone littorale et Tellienne.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Afin de s’inscrire dans les perspective de la politique nationale d’aménagement du territoire, et


notamment dans les objectifs de l’option Hauts Plateaux et Sud, la région programme doit
impérativement être remise à niveau et orientée vers le développement durable.

Les axes stratégiques retenus pour la région hauts plateaux Est se résument comme
suit:
Tableau n° 1

La stratégie générale de développement

Axes stratégiques Orientations stratégiques Lignes directrices

1.1.1 : la protection de la ressource en eau


1.1.2 : la protection des sols 1.1 Assurer un développement
1.1.3 : la prévention des risques majeurs, compatible avec la capacité de charge
1.1.4 : la réservation de la biodiversité. environnementale des territoires

1.2.1 : la protection et la valorisation du littoral,


1 : Vers un territoire
1.2.2 : la revitalisation de la montagne, 1.2 Prévenir et réduire les Impacts
durable
1.2.3 : la régénération de l’écosystème steppique, environnementaux liés à la mise en
1.2.4 : la protection et la réhabilitation du système oasien, oeuvre de la politique du SNAT
1.2.5 : la lutte contre les pollutions urbaines et industrielles

1.3.1 : protéger le patrimoine naturel et culturel 1.3 valoriser les patrimoines naturels et
1.3.2 : valoriser le patrimoine naturel et culturel culturels

2.2.1 : une armature urbaine hiérarchisée et articulée


2 : Créer les
2.2.2 : un équilibre urbain-rural 2.1 aller vers de nouveaux équilibres
dynamiques du
Durables entre la zone littorale et
rééquilibrage territorial
les zones de l’intérieur

3.1.1 : des métropoles attractives,


3.1.2 : l’émergence de Pôles de Développement et de 3.1 renforcer ou créer l’attractivité et la 3 : Assurer
Compétitivité, compétitivité des territoires algériens l’attractivité et la
3.1.3 : le développement des TIC compétitivité des
3.1.4 : la mise en oeuvre d’une politique de développement territoires
Régional

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

3 - Les préalables méthodologiques qui conditionnent l’avancée et la mise en œuvre


du PAW après l’intervention des bureaux d’études :

L’engagement de la présente étude, devant conduire à l’élaboration du plan


d’aménagement de la wilaya, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi du 12
décembre 2001 relative à l’aménagement et au développement durable.

La portée institutionnelle du document à élaborer est ainsi plus ambitieuse, puisqu’elle


qu’elle vise à infléchir l’organisation et l’évolution des systèmes urbains et territoriaux.
Elle est doublée d’une seconde ambition, celle de prévoir et de consolider les nœuds
d’articulation entre les différentes politiques et schémas sectoriels sectorielles.
En autre, il y’a lieu de :

Surmonter le patriotisme de secteur pour éviter la juxtaposition d’interventions


sectorielles non coordonnées entre les différents représentants de l’Etat. En effet ce
plan d’aménagement de wilaya se veut intersectoriel et horizontal dans son
approche et son aboutissement.

Se donner les moyens de produire régulièrement et d’actualiser l’information


transversale et intersectorielle, seule a même de décrire la complexité du
fonctionnement de la wilaya et des dynamiques territoriales.

Organiser une structure de suivi et de décision qui recoupe le besoin de vision


intercommunale et l’échelon territorial de la wilaya

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable
I
C H A P I T R E

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Chapitre1:

Les quatre objectifs stratégiques du PAW Oum El Bouaghi qui découlent du


diagnostic et des tendances observées :

D’après le SRAT la population actuelle de la wilaya est de 630 000 personnes et elle serait
de 745 000 en 2025. C’est devant l’ampleur de ce défi à relever que l’ensemble des
objectifs et actions doivent être mises en perspective pour garantir à tous, une amélioration
significative des conditions de vie sans aggravation des formes les plus prédatrices du
développement.

OBJECTIF N°1 :

1-1 Veiller au respect de toutes les formes de protection des ressources et de


l'environnement

La volonté de mettre en œuvre un aménagement écologiquement responsable est un


objectif transversal qui concerne tout le territoire et tous les acteurs. Il oblige donc à
intégrer en amont de toute décision:
• La gestion des risques et des fragilités qui pèsent sur le territoire de la wilaya et
sur ses populations;
• Le réchauffement climatique qui constitue un facteur de risque supplémentaire du
fait de la vulnérabilité actuelle du pays et de ses caractéristiques climatiques
arides;

L'Algérie de 2025, doit se construire en prenant en compte sa grande vulnérabilité aux


risques majeurs, naturels et industriels. En effet, une urbanisation croissante, ne prenant
pas en compte ces risques, accroîtrait considérablement les conséquences néfastes en
cas de catastrophe.

Les conditions géologiques et climatiques se conjuguent pour faire de l'Algérie en


général, une "terre à risques". La région des hauts plateaux globalement et Oum El
Bouaghi plus particulièrement n’échappent pas à ces phénomènes ou à ces risques.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Ceux de la sismicité, des inondations et des glissements de terrain, qui de par leurs
ampleurs et leurs conséquences sur les vies humaines restent les plus difficiles à cerner.

• Intégrer le risque sismique:

Situé au point de rencontre entre les plaques tectoniques africaine et eurasienne, le Nord
du pays et en particulier la zone côtière sont régulièrement frappés de séismes (Alger
1716, Oran 1790, Jijel 1856,El Asnam 1954 et 1980 et Boumerdès en 2003, Ain
Témouchent en 1999 et Béni Ourthilane en 2000). La région des hauts plateaux dont Oum
El Bouaghi fait partie demeure la moins sensible à ce phénomène. Oum El Bouaghi est
classée à l’échelle VI de Richter.

Dans les contextes changeants de survenance des risques il est souvent demandé de
gérer des situations où l’aléa est considérable. Ces situations se présentent de plus en plus
souvent sous forme de séismes d’inondations, de sécheresse… Face à ces nombreux
défis, l’adoption des principes fondamentaux du développement durable s’impose comme
nécessité et cela à travers tout le territoire national.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Toutes les conférences des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement


Durable (CNUED) ont émis des principes qui peuvent être étendus à la gestion des risques
Parmi ces principes, on notera les principes de précaution et de participation des citoyens
au développement et leur droit à l'information.

L’approche « principe de précaution » est une démarche particulière faisant partie de la


gestion du risque dont le fondement est scientifique. Elle part du principe que l’absence de
prévisibilité ne doit pas servir de prétexte pour différer les décisions s’il y a danger grave ou
irréversible. Comme nombre d'évolutions ne peuvent être anticipées, il est important de se
montrer prudent et de laisser un certain nombre d'options possibles ouvertes. Une telle
démarche veut que la prudence s'impose dans les décisions lorsque les conséquences
d'une action ne peuvent être facilement anticipées.
Ce principe ne doit pas être interprété dans le sens de l’inaction mais doit être
appréhendé dans un souci d’éviter d’agir sous le sceau de la précipitation ou de la
pression. Il doit être perçu comme un facteur d’incitation à une gestion équilibrée,
dynamique et efficace du risque. Un tel mode d'action privilégie une approche préventive
plutôt que curative.
S’agissant du principe de la participation des citoyens à la prise de décision, la
meilleure façon de traiter les questions de gestion du risque est d'assurer la participation de
tous les acteurs concernés au niveau qui convient et dans des cadres organisés
(assemblées élues, associations …).

Les dispositions du cadre législatif algérien en vigueur :


Le cadre législatif actuel prend en charge à travers divers textes de loi, la nécessité :
• De prévenir et gérer les risques naturels ;
• De protéger et désengorger la frange littorale de notre territoire ;
• De contrôler et maîtriser l’urbanisation ;
• De réglementer la construction ;
• D’impliquer les populations dans la protection de l’environnement et la gestion des
risques majeurs.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

La loi n° 01-20 du 12 décembre 2001, relative à l’aménagement et au développement


durable du territoire, inscrit dans les finalités de la politique nationale d’aménagement du
territoire, « la protection des territoires et des populations, contre les aléas naturels »
(Article 4). Une des mesures à même de prémunir les populations et l’économie nationale
des aléas sismiques, consiste à oeuvrer à une répartition plus équilibrée du peuplement et
des activités, par :
• Le développement des régions intérieures, des zones de montagne des zones
arides et sahariennes, moins peuplées et dont les populations ont tendance à
venir grossir les plus grands centres urbains de la bande littorale.

La loi relative à l’aménagement et au développement durable du territoire, définit les


principes de « l’économie- territoire » à promouvoir, en spécifiant les politiques de
développement à consacrer à chaque type de territoire, afin notamment de rééquilibrer le
peuplement et la distribution des activités, à l’échelle de toutes les régions, les objectifs
étant :

• L’allégement des pressions sur le littoral et les grandes métropoles ;


• La promotion des zones de montagnes, des Hauts Plateaux et du Sud ;
• Le soutien aux milieux ruraux et aux territoires en difficulté ;
• La maîtrise de la croissance urbaine et le rééquilibrage de l’armature urbaine ;
• L’utilisation rationnelle des ressources naturelles et culturelles et leur préservation
pour les générations futures.

La loi n° 90-29 du 01-12-1990, relative à l’aménagement et à l’urbanisme.


La loi n°90-29 du 01-12-1990, relative à l’aménagement et à l’urbanisme, établit d’abord
dans son article 1 que les instruments d’urbanisme s’inscrivent dans les prescriptions
d’aménagement du territoire. Le nouvel instrument qu’elle institue, le plan directeur
d’aménagement et d’urbanisme, (PDAU), réglemente le droit à construire sur tout l’espace
communal, afin de mieux maîtriser et contrôler l’urbanisation. L’article 11 de la loi précise
que les instruments d’aménagement et d’urbanisme, déterminant les prévisions et les
règles d’urbanisme, auront à « définir également les conditions d’aménagement et de
construction en prévention des risques naturels ».

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Ainsi, le décret exécutif n° 91-75 du 28 mai 1991 définissant les règles générales
d’urbanisme et de construction, précise dans son article 3 que « lorsque la construction ou
l’aménagement est projeté sur un terrain exposé à un risque naturel tel qu’inondation,
érosion, affaissement, éboulement, séisme, avalanche, le permis de construire ou de lotir,
peut être refusé ou n’être accordé, qu’à des conditions spéciales requises par les lois en
vigueur ».Par ailleurs, la loi ( art.8 ) et le décret exécutif cité ( art.3, 5, 17,18 ), fixent
également des prescriptions spécifiques aux terrains et constructions à usage
professionnel ou industriel. Cependant, il est à noter que dans tous les cas, les normes
techniques de constructibilité dans les zones à risques ne sont pas prescrites.

• Veiller aux risques d’inondations:

Oum El Bouaghi est confrontée aux phénomènes de crues et inondations fréquents que les
séismes. Très souvent pendant cette dernière décennie il est constaté au niveau de Oum EL
Bouaghi à l’instar d’autres Wilayates une montée des eaux, plus ou moins rapide en

fonction de l'intensité de la pluie, de son étendue géographique, de sa durée, mais aussi de


l'état de saturation des sols (en effet les sols et la végétation absorbent une certaine quantité
d'eau jusqu'à saturation, après l'eau ruisselle directement vers les cours d'eau).
Les niveaux d'eau dans les affluents ou l’oued peuvent rapidement dépasser la hauteur des
berges, l'eau déborde alors dans les plaines notamment les plaines de Meskiana, ksar
S’Baihi, Ain M'lila etc.….

Le processus de formation
des crues (Globalement)

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

L’intensité d'une crue et l'étendue des inondations dépendent étroitement de deux


séries de facteurs :

Les facteurs naturels :


• Une situation météorologique particulière se traduisant par une forte
pluviométrie en un laps de temps limité
• Des pluies : plus elles sont intenses, longues et fréquentes plus les affluents
draineront l'eau du bassin versant,
• De l'état de saturation des sols : plus les sols sont gorgés d'eau, plus le
ruissellement direct des eaux de pluie vers les affluents sera rapide,
• La topographie : Celle ci a grandement contribué à aggraver la situation. La
platitude du relief des zones de plaine a augmenté les risques de stabilisation et
de stagnation des eaux notamment au niveaux des zones de Ain M’Lila Ain
Fakroun et Ain Beida.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

A ces éléments naturels s’ajoutent des comportements qui influent directement ou


indirectement dans l’accentuation de ces catastrophes naturelles, on citera :

Les facteurs humains :


• les aménagements humains : notre aménagement du territoire peut soit
accélérer l'écoulement des eaux vers l'aval soit le ralentir par endroits et au final
ceci modifie fortement la physionomie de la crue.
• l’altération des réseaux d’évacuation des eaux pluviales consécutivement à
une urbanisation totalement anarchique et par des chantiers de réalisation non
conformes.
• la déstabilisation des sols par les constructions : des déblais et des charges
importantes ont été supportés par des remblais sans protection
• les altérations subies par les réseaux : des amas de terre et divers détritus
provenant des chantiers de construction ou de stocks de matériaux entreposés
sans protection
• les constructions non conformes aux règles de l’art et surtout caractérisées
par une viabilisation quasi –inexistante et des constructions sur les lits mineurs
ou majeurs des écoulements naturels (1999 constructions ont été recensées par
les services du ministère de l’intérieur en 2002.
• le déboisement à un degré moindre : l’urbanisation a parfois détruit le tapis
végétal et a abouti à une déforestation de la zone provoquant des ravinements,
l’arrachement de colluvions et des affaissements.

Si les inondations sont perçues d’une façon très fréquente au niveau de la Wilaya de Oum
El Bouaghi, les causes fondamentales à l’origine de ses catastrophes sont nombreuses
mais ces facteurs n’expliquent pas tout.
L’absence de ceinture de protection des villes, de recalibrage de oueds et parfois le
manque de contrôle et de sanctions, face à une urbanisation désordonnée, a pour
corollaire d’autres anomalies liées aux moyens d’action dérisoires et à la non célérité dans
la mise en œuvre des dispositifs d’alerte.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Mettre en œuvre effectivement la gestion des déchets et des rejets dans


l’ensemble des agglomérations :

L’Algérie a pris conscience de la nécessité de parvenir à un consensus pour arriver à


maintenir l’équilibre entre l’homme et son environnement dans un cadre local, régional
et national en vu d’un développement durable.
Cet intérêt est traduit dans le programme de Monsieur le Président de la République
et dans celui du Gouvernement qui contient un ensemble de mesures et de
dispositions susceptibles de préserver l’environnement et le cadre de vie. Aujourd’hui,
il est surtout recherché la mise en application du cadre institutionnel :
(Application de la loi N°01 – 19 du 12 décembre 2001 relatif à la gestion, au contrôle
et à l’élimination des déchets). Cette loi a pour objectifs essentiels :
• La prévention et la réduction de la production et de nocivités des déchets à la
source
• L’organisation du tri de la collecte du transport et du traitement des déchets
• La valorisation des déchets par le réemploi, le recyclage au toute autre action
visant à obtenir à partir de ces déchets de matériaux réutilisable au de l’énergie
• Le traitement écologiquement rationnel des déchets
• L’information et la sensibilisation des citoyens sur les risques présentés par les
déchets et leurs impacts sur la santé et l’environnement, ainsi que les mesures
prises pour prévenir, réduire ou compenser ses risques.

Au niveau de toute la Wilaya de Oum El Bouaghi et en fonction des quatre principaux


pôles qui composent la structure urbaine, l’efficacité des systèmes de collecte des eaux
usées est conditionnée par la conception d’un schéma d’assainissement cohérent et
planifié
• Des stations d’épuration par principaux pôles (Ain Beida, Ain M’lila , Oum El
Bouaghii et Ain Fakroun) sont à prévoir en vue d’optimiser le fonctionnement de
ces ouvrages hydrauliques et par conséquent préserver les milieux récepteurs
contre toutes dégradations naturelles.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Des centres d’enfouissement techniques sont à prévoir au niveau de


ses mêmes pôles d’urbanisation

Les élus locaux doivent élaborer, adopter et faire appliquer pour chaque ville, « une
charte environnementale » ayant pour objet de consacrer les principes et mesures
nécessaires à la conservation d’un environnement urbain de qualité en matière, d’hygiène
publique, de salubrité de l’air et de limitation ou élimination de toutes les nuisances.
La plupart des principales villes de Oum El Bouaghi sont actuellement confrontées aux
problèmes de plus en plus préoccupants de la gestion des déchets solides urbains, avec
notamment la déficience des systèmes de ramassage, la multiplication des décharges
sauvages, l’insuffisance et l’inadaptation des systèmes d’élimination, limités à
l’incinération à ciel ouvert.

• Poursuivre et amplifier le programme de reboisement et de valorisation de la


steppe:

L’un des enjeux du SNAT 2025 est d’instaurer un équilibre écologique par la progression
du taux de boisement du Nord du pays de 11,5% à 13% à moyen terme. L’objectif
essentiel pour la Wilaya de Oum El Bouaghi est de poursuivre et d’amplifier le
programme de reboisement pour s’approcher du seuil des 20% de superficie totale de la
wilaya et aussi de préserver la biodiversité si fragile dans ces conditions climatiques
arides.

La démarche prévalant dans ce domaine conjugue l’efficacité technique et


l’intéressement des populations riveraines associées à la protection du patrimoine
forestier :

• Protéger, préserver et gérer durablement le patrimoine forestier de la Wilaya qui


est de 79.989 ha en plus d'un potentiel alfatier de 30.000 ha.

• Etendre le patrimoine forestier par l'application du plan national de reboisement


adopté par le conseil du gouvernement en 1999 pour une période de 20 ans et
pour un objectif de la Wilaya d'Oum El Bouaghi d'environ 1.000 ha/an, dont
4.320 ha ont déjà été réalisés pendant la période 1999 à 2004. Pour le plan

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

quinquennal 2005 – 2009 le secteur a réalisé 3.230 ha, sur un volume prévu de
5.200 ha.

• Sauvegarder, restaurer les terres menacées par l'érosion et protéger les


infrastructures socio-économiques et les terres agricoles par la réalisation de
106.500 m3 de correction torrentielle. Pour le plan quinquennal 2005-2009, le
secteur a déjà réalisé 55.300 m3.

• Renforcer le programme d'assainissement des forêts et d'aménagement de


pistes.

• Renforcer le dispositif de prévention et de lutte contre les feux de forêts. Le


programme efficace déjà établi depuis 2001 a permis de réduire les superficies
parcourues par le feu de 92 ha en 2004 à 0,5 ha en l'année de 2006.

• Veiller plus à la conservation de bio diversité mais surtout à sa revalorisation


économique notamment au niveau des aires protégées par le classement et
l'inscription sur la liste de RAMSAR de 05 zones humides d'importance
internationale d'une superficie de 8.270 ha en cours de classement, ceci sur les
11 zones existantes au niveau de la Wilaya pour superficie de 160.000 ha.

De 1999 à 2004 la création d'emplois induite par ces activités menées particulièrement
depuis le lancement du plan national du développement agricole a permis de générer
près de 9.688 postes d'emplois temporaires et 416 emplois permanents

Pour le plan quinquennal 2005 -2009 on a déjà crée 6.335 emplois temporaires et 464
emplois permanents.

Le programme de valorisation de la steppe :

La stratégie globale qu’il convient d’initier pour la régénération et le développement


intégré de la steppe, devra s’articuler autour d’action vitales pour l’équilibre et la
protection de l’écosystème steppique, et l’amélioration des conditions de vie et de
revenu des population pastorales.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Le devenir de la steppe est intimement lié au maintien de l’activité pastorale, dans la


limite des capacités fourragères et de la préservation du milieu, mais il se pose aussi
en termes de conflit entre les intérêts écologiques et économiques.

Dans ce contexte la politique d’aménagement du territoire a essentiellement pour


objectif, de résoudre et de lever ce conflit, en prenant notamment en compte, le rôle et
les intérêts des populations concernées par cet aménagement intégré.

Pour que l’éleveur puisse adhérer au concept d’aménagement, il faut d’abord le


considérer comme acteur à part entière dans l’élaboration de toute stratégie de
développement, dont il est censé être le premier bénéficiaire. Il faut pour cela,
l’impliquer dans la conception de tout projet qu’il aura à gérer au sein de sa
communauté, selon le mode de gestion qui lui convient le mieux.

L’aménagement de la steppe doit être envisagé selon toutes les dimensions


qu’impliquent ce milieu et la société qui l’exploite. A la dimension écologique qui
impose la mise en défens, le contrôle du cheptel et des parcours, s’ajoutent ainsi les
dimensions socio-économiques qui imposent certain niveau de revenus et la
satisfaction des besoins sociaux, pour la population pastorale.

Lutter conter la désertification du milieu, rétablir l’équilibre écologique de l’écosystème


steppique, nous amène donc, à inscrire la question de la Steppe, dans toutes les
dimensions des options territoriales nationales et régionales envisagées ou à envisager.
L’option hauts- plateaux, est seule à même d’assurer un développement harmonieux et
équilibré de ces régions.

Autrement dit, il faut rompre avec l’approche dirigiste et techniciste et concevoir une
organisation concertée et partenariale qui fixe les droits et obligations des différents
partenaires (Etat- Collectivités locales- Communautés…et éleveurs ), au sein d’un
système productif intégré et préservateur de l’écosystème.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Veiller à l’usage économe de l’eau pour les usages domestiques agricoles et


industriels et élargir la mobilisation de toutes les ressources hydriques (nappes,
retenues, eaux superficielles, …):

La question de l’eau dans les hauts plateaux Est en général, se pose en des termes
critiques tels qu’elle renvoie vers des enjeux déterminants et intimement liés à la
gouvernance et à la durabilité. La raréfaction des ressources en eau douce peut
constituer un obstacle sérieux au développement économique, à la qualité de la vie et au
bien être en général d’une population en forte croissance.

En fait, la problématique de l’eau rejoint celle du développement durable dans la mesure


où l’eau doit permettre de répondre aux besoins des générations présentes sans
hypothéquer, par des effets peu ou non réversible, la capacité des générations futures à
satisfaire les leurs.

L’approche intégrée de la planification qui reconnaît la nature multisectorielle de la


gestion des ressources en eau à long terme est vraiment un outil propre à satisfaire les
besoins immédiats de la société dans le cadre de ses objectifs globaux. Elle confère une
vision holistique à la planification des ressources en eau dans le cadre d’une prospective
économique et sociale au niveau national, régional et Wilayal.

Les défis auxquels est confrontée le secteur de l'eau dans la Wilaya de Oum El Bouaghi
sont surtout :

• Satisfaire des besoins croissants avec des ressources limitées,


• Elaborer des mécanismes de gestion et d’arbitrage plus performants,
• Trouver les compromis les plus viables entre les niveaux de la satisfaction des
demandes d’une part , et la préservation du milieu naturel et la conservation des
ressources en eau d’autre part,
• Supporter des charges d’investissement et de fonctionnement qui pourront
croître plus rapidement que la croissance de l’économie,

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

L’exigence de durabilité de la gestion des ressources en eau, implique la mise en place


d’une instrumentation et d’un ensemble d’actions permettant de renforcer la lutte contre
les phénomènes naturels et les pratiques d’usages qui tendent à réduire ou à fragiliser les
potentialités exploitables.
Le développement durable tel qu’il est perçu dans ce plan d’aménagement de la wilaya
de Oum El Bouaghi, exige donc aussi une approche interdisciplinaire de la gestion des
ressources en eau.
Les grandes lignes de la politique nationale de l’eau à adapter au niveau de la
wilaya:

Afin de relever les défis que posent les problèmes de l’eau en Algérie, le gouvernement
algérien a mis en place une nouvelle politique de l’eau, fondée sur des principes
nouveaux de gestion intégrée de la ressource, ainsi que sur des réformes
institutionnelles, juridiques et organisationnelles profondes, en adéquation avec la gravité
des problèmes à résoudre.
C’est ainsi qu’outre les investissements considérables déjà consentis, toute la priorité
vient d’être accordée au secteur des ressources en eau, dans le cadre du plan de relance
économique qui porte sur :
• La protection des ressources existantes, la réhabilitation des réseaux
d’alimentation en eau potable, d’assainissement, des stations d’épuration, et la
lutte contre le gaspillage.
• La maintenance des infrastructures et la mobilisation systématique de toutes les
ressources disponibles.
• La maîtrise de la demande.
• L’utilisation des ressources non conventionnelles, notamment par le recyclage
des eaux usées et le dessalement de l’eau de mer.
• La mise en place d’outils de planification, de gestion et de communication.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Elaborer et respecter les orientations des plans directeurs d’aménagement et


d’urbanisme et des schémas de cohérence urbaine qui déclinent localement la
stratégie du plan d’aménagement à l’horizon 2025:

Pratique transversale visant à décloisonner les pratiques sectorielles et faire valoir la


dimension territoriale intégrée, le Plan d’Aménagement de la wilaya de Oum El Bouaghi
(horizon 2025) devra être perçu avant tout comme un document de cohérence entre les
divers schémas et diverses politiques élaborées sur ce territoire.

Sur le plan conceptuel, la volonté de renouvellement et de modernisation est d’autant


plus affirmée que l’ensemble de la démarche est d’emblée située dans la perspective
d’une mise en œuvre des principes retenus par la loi relative à l’aménagement et le
développement durable promulguée le 12 décembre 2001.

Cette perspective conceptuelle n’aura toutefois de sens que si elle se traduit réellement
dans :

• Les orientations stratégiques à formuler au titre du schéma national.


• Le contenu des schémas directeurs sectoriels opposables.
• Les projets territoriaux qu’élaboreront les futurs schémas régionaux.
• Les projets de mise en cohérence urbaine pour les pôles urbains de la wilaya.
• Les plans directeurs d’aménagement et d’urbanisme de chaque commune

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

OBJECTIF N°2

1-2 Accompagner l’émergence organisée du couloir central dynamique


d’urbanisation

La population actuelle de la wilaya est à dominante urbaine et le restera, l’enjeu est donc
de créer les conditions optima de la vie urbaine sans assécher les territoires
périphériques à dominante rurale.
Partant des tendances lourdes du réel et de l’image futuriste prospère de l’Algérie de
demain nous proposons de conforter les politiques sectorielles structurantes qui ont été
mises en œuvre pour les territoires et les villes de la wilaya fonctionnant en réseaux du
point de vue matériel comme du point de vue décisionnel.

L’efficacité d’une politique territorialisée est conditionnée par la pertinence du


cadre territorial dans lequel elle s’élabore et s’effectue. Ainsi chacun admet
aujourd'hui que la décentralisation suppose en préalable l’unité de la ville qui appelle un
cadre nouveau spatial ad hoc qui tienne compte du fonctionnement de la société, de son
histoire, de l'économie et de l’Algérie urbaine en marche.

C’est dans les villes, et plus particulièrement dans les villes « économiques » que se
jouera la partie principale du décollage de l’Algérie à l’horizon 2025, celle du
développement du de la compétitivité et de l’emploi.

La cohérence de la gestion urbaine requiert aussi l’unification du pouvoir urbain.


Autant la multiplication d’arrondissements ou de districts au sein d’une même ville peut
garantir un service de proximité, autant il est nécessaire que la gestion globale de la ville
et particulièrement de ses grands services publics, soit confiée à une seule autorité.

Les techniques managériales à mettre en œuvre pour l’émergence de ces nouveaux


modes de gestion plus efficaces, supposent également pour exprimer leur pleine
efficacité, de maximiser les atouts de chaque pôle reconnu, en cherchant les synergies
et les solidarités qui peuvent les appuyer. Pour notre cas, le cadre géo-économique
le plus adapté à la mobilisation coordonnée de nos forces est bien sûr le principal
couloir d’urbanisation de la wilaya.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Pour dépasser la « sous croissance structurelle » dont souffrent les principaux pôles
d’urbanisation du couloir dynamique de Oum El Bouaghi qui résulte pour une part de
leurs carences structurelles, les instruments d’urbanisme doivent être revus ou enrichis
aussi dans cette perspective

• Jouer ou encourager la synergie entre les 4 agglomérations en partant de leurs


vocations et leurs fonctions actuelles au bénéfice de tous les territoires
périphériques de la wilaya et de la région des Hauts Plateaux Est:

Le SRAT de la région programme HPE comme notre diagnostic ont clairement mis en
lumière le sous système du couloir d’urbanisation qui s’étend de Ain M’Lila jusqu'à
Meskiana. Ce couloir comprend 14 villes et 14 agglomérations rurales représentant 16%
de la population urbaine des hauts plateaux est.

En 2006 la population urbaine de la wilaya était estimée à près de 430 000 personnes
soit 70% de la population totale. La particularité de cette urbanisation dans une région qui
fut massivement rurale est qu’elle se réparti entre 16 communes dont quatre qui
dépassent 50 000 habitants et regroupent 75% de la population urbaine et 53% de la
population totale de la wilaya. :
Ain Beida…………………116 300 habitants
Ain M'ila……………………84 700 habitants
Oum El Bouaghi…………. 69 700 habitants
Ain Fakroun ………………54 700 habitants

Cette configuration marque bien l’originalité de la wilaya, soumise comme toute


l’Algérie au mouvement continu d’urbanisation et de diminution de la population rurale,
mais ce basculement se fait ici par l’émergence d’un « couloir » de « villes routières »
distantes de quelques dizaines de kms et reliées par un axe routier majeur de bonne
qualité la RN10. Cette situation est liée aux effets cumulés des choix de la colonisation,
des données géographiques et physiques, des décisions plus récentes en matière
administrative et de l’essor des activités commerciales et informelles.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Chacun sait que pour bien exercer leur fonction d’entraînement pour le développement et
la bonne couverture en équipements publics, les villes doivent atteindre une certaine
« masse critique » sans pour autant atteindre les excès des principales agglomérations
métropolitaines qui souffrent actuellement de leur congestion et de leur croissance.
On sait aussi que les contraintes budgétaires invitent à utiliser soigneusement les
ressources pour atteindre l’équilibre optima entre ce qu’il est possible et souhaitable de
faire au bénéfice de l’ensemble des populations d’une wilaya dont le poids
démographique et économique est malgré tout assez modeste à l’échelle nationale.

Enfin dans les choix d’affectation des ressources, il faut prendre en compte la
répartition de fait des fonctions telle qu’elle s’est progressivement établie dans la
durée :
• Ain Beida : carrefour commercial a forte attractivité économique directement
impacté par les choix de politique nationale d’ouverture
• Ain M'lila : carrefour commercial fortement relié aux wilaya et agglomérations
voisines et directement tributaire des choix d’aménagement et de
développement
• Oum El Bouaghi : centre chef lieu à fort rayonnement de commandement
administratif qui sera un rôle pérenne

L’avantage de ce système urbain original sans hiérarchie affirmée est de faciliter l’accès
de toutes les populations, et notamment les populations rurales aux équipements majeurs
et d’éviter la formation d’un seul pôle dominant dont l’aménagement et l’équipement
seraient encore plus difficiles et la consommation foncière mal maîtrisée.

Fort de ces réalités prégnantes, le PAW propose de conforter la structure urbaine


existante et d’engager une politique volontaire moins soumise aux aléas des
arbitrages de l’histoire et aux rivalités stériles, pour en faire le cœur du projet de
PAW et le moteur des relations intensifiées et équilibrées entre agglomérations.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Cette option implique d’avancer dans la construction d’un véritable « réseau de villes »
complémentaires pouvant offrir collectivement un niveau de service que chacune ne peut
prétendre offrir seule. Pour y parvenir la « conférence annuelle d’investissement »
réunissant les maires des cinq villes principales veillera à ce que:
• La construction et l’implantation de tout nouvel investissement public significatif
soit examiné dans cet esprit de coopération et de complémentarité ce qui
impose une concertation avant toute décision pour opérer les meilleurs
arbitrages
• Chaque agglomération vise aussi la réponse aux besoins des populations
rurales proches en améliorant les moyens de transports et en considérant la
totalité de la population cible incluant celle de certaines localités proches de
structure rurale
• L’aménagement des zones d’activités soit mis en perspective avec les
opportunités crédibles de développement économique ce qui invite a la
prudence et à l’usage optimum des sites d’activité déjà aménagés
• Les conditions physiques de la complémentarité soient améliorées en facilitant
les échanges et les flux de biens et de personnes par la mise en place de
réseaux de transport et de communication performants assurant une parfaite
continuité du service et des liaisons sûres entre les agglomérations du couloir

Nous devons tendre à construire « une ville collective » composée de plusieurs entités
nées de l’histoire mais qui forment aujourd’hui progressivement un même système urbain
dynamique. Pour transformer en force les faiblesses relatives de la wilaya (population
assez réduite, moyens financiers limités, agglomérations de rang modeste à l’échelle
algérienne…) cette ville collective fonctionnera comme une instance de planification et
d’arbitrage en veillant à la meilleure localisation des investissements sans
pénalisation ni favoritisme.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Toutefois cette situation ne sera viable durablement que si la mobilité inter villes est
garantie et accessible du point de vue des tarifs de la sécurité et du confort.
A ces conditions l’intégration réussie des centres urbains permettra de faire émerger à
terme un « bloc urbain » capable de résister aux dérives dune confrontation
concurrentielle non maîtrisée.

En France sur la suggestion de la DIACT, la plupart des villes ont engagé la réflexion sur
leur complémentarités afin de fonctionner davantage en réseau (Rouen /Le Havre / Caen,
Lyon/ Grenoble/ St Etienne, Nimes / Montpellier/ Perpignan…), mais leur compétition
n’est pas encore totalement surmontée.

• Compléter le réseau d’infrastructures et d’équipements (axe ferroviaire, routes,


potentiel aérien) et se saisir de chaque opportunité raisonnable:

Le succès du choix proposé d’aménagement équilibré et multipolaire de la wilaya,


implique des relations faciles denses confortables et financièrement abordables entre les
centres urbains et les centres ruraux.

Ils sont assez proches géographiquement mais la vraie distance vécue et perçue dépend
du temps et des conditions de transport pour les marchandises comme pour les
personnes. Actuellement la consistance du réseau routier magistral et des pénétrantes
semble correspondre aux besoins (de l’ordre de 10 000 à 12 000 voitures par jour sur les
RN100 et RN10) et bien relier les principaux pôles.
En revanche l’organisation de ce secteur qui exploite 89 lignes, dont 28 inter wilaya, reste
éclatée et la mise en œuvre de liaisons régulières cadencées et fiables pourrait être
envisagée sachant que le partage entre les autorités publiques et les acteurs aujourd’hui
exclusivement privés doit être repensé pour garantir la continuité et la qualité du service.
Cette exigence implique la construction de gares routières confortables et sûres qui
pourraient aussi contribuer à la qualité et à la vitalité urbaine de ces pôles d’échanges.

Le réseau routier, qui irrigue les zones rurales est à améliorer pour permettre l’accès
facile et surtout rapide aux principales agglomérations qui ont aussi vocation à desservir
les populations rurales et dispersées.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

S’agissant du réseau ferroviaire, levier essentiel de développement, son


développement rejoint les choix nationaux qui privilégient la relation avec les grands ports
et l’ouverture internationale.

Enfin pour l’aérien la mise en service de liaisons commerciales a partir d’Oum El


Bouaghi est évoquée, mais si les conditions matérielles semblent réunies avec l’aéroport
les conditions commerciales ne semblent pas très réalistes à très court terme compte
tenu du faible potentiel de voyageurs et de la proximité des aéroports de Constantine,
Batna et Tébessa. La réalisation de nouveaux équipements et surtout l’amélioration des
services offerts facilitera l’articulation entre les centres urbains moteurs et le monde rural
et entre les petites villes la zone éparse.

• Développer une politique ambitieuse de l’habitat et de l’aménagement urbain:

Avec 110 000 logements et un taux d’occupation de 5,63, les besoins sont loin d’être
satisfaits même si la situation moyenne est moins grave que dans les très grandes
métropoles.

La relance en cours du programme de logements doit être poursuivie et s’intégrer dans


une approche urbaine plus complexe et plus complète que la stricte construction de
logements ce qui implique une politique foncière et un développement plus compacte des
périphéries urbaines.

A titre indicatif, pour abaisser le Taux d’Occupation des Logements à 5, il faudrait


construire 14 000 logements. En terme d’aménagement urbain, chaque ville doit
d’abord évaluer sa spécificité et ses atouts propres pour préconiser des axes de
développement moins stéréotypés et reproductibles partout quelque soit la réalité des
territoires et des paysages. Ce point ne relève pas directement du PAW, mais il doit
imprégner l’élaboration des projets communaux. Outre les logements indispensables, les
villes plus compactes doivent

• Comporter une trame verte et des espaces publics,


• Respecter le patrimoine architectural et touristique hérité du passé
• Fournir le maillage d’équipements indispensables à la vie quotidienne

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

OBJECTIF N° 3 :

1-3 S’ouvrir sans crainte sur la dynamique des territoires voisins de la wilaya

Le passage à l’économie ouverte plus axée sur l’essor des initiatives privées et sur la
mobilité des biens et des personnes oblige à davantage tenir compte des évolutions des
territoires qui encadrent la wilaya. En effet l’asymétrie de développement entre wilayas
présente des risques de satellisation vis a vis des grandes agglomérations proches, mais
aussi des opportunités de desserrement depuis les agglomérations congestionnées et en
voie de paralysie.

• Jouer la complémentarité avec les grandes agglomérations des wilayas proches


(Constantine, Batna, Tébessa…):

De par sa localisation à l’est des hauts plateaux la wilaya est dans l’orbite des principaux
centres urbains qui l’encadrent, notamment Constantine, Batna et Tébessa.
Ces pôles sont au carrefour des logiques régionales et nationales et ils sont la traduction
urbaine de la mondialisation sur le territoire Algérien.

Face a ces invariants pour Oum El Bouaghi, le pôle moteur le plus important est
Constantine (450000 habitants 3° rang national) parce qu’il
• Est géographiquement le plus proche en distance et en temps,
• Connaît un processus d’étalement et de dilatation de son aire urbaine et de son
aire d’attraction si bien que 39,5% des sorties de Constantine se font vers OEB, et
que 46% des sorties de la wilaya se font vers Constantine,
• Est doté des équipements qui assurent la relation avec le monde (aéroport,
carrefour routier, future rocade autoroutière….)
• Est l’une des quatre aires métropolitaines retenues dans le SNAT

Batna (292 000 habitants 6° rang national) et Tébessa (176 500 habitants) occupent
dans la hiérarchie urbaine Algérienne une place éminente qui expliquent l’intérêt pour la
wilaya d’Oum El Bouaghi d’être aussi bien reliée à ces sous systèmes de pôles relais.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Se préparer aux effets induits des tracés des nouvelles infrastructures


structurantes et se relier aux grands couloirs nationaux en cours
de réalisation:

On a pu noter l’impact du réseau et du trafic routier sur la dynamique économique et


urbaine de la Wilaya, et rien ne laisse penser que cette composante décisive de la
dynamique territoriale s’estompera dans les toutes prochaines années. A plus long terme
la mise en œuvre du SNAT et du SRAT et la construction d’un réseau moderne
d’infrastructures routières ferroviaires sur les hauts plateaux est auront des
conséquences ambivalentes qui impacteront fortement la wilaya et le sens des échanges.

Du point de vue macro économique et pour la vie des habitants on peut anticiper les
facteurs de changement et de rupture qu’une ouverture plus grande sur l’extérieur
aura avec ses effets bénéfiques en terme d’intégration dans l’espace national et
international et le recul d’une certaine marginalité vis a vis des régions plus peuplées et
plus centrales

Mais en même temps compte tenu du faible poids relatif démographique et économique
de la wilaya on peut aussi craindre une forme de satellisation et de dépendance
accrue vis a vis des pôles puissants devenus plus accessibles et plus proches
notamment pour le commerce et les flux qui sont a la base de l’économie locale. Ces
opportunités renforcent la nécessité de coordonner les politiques d’aménagement au sein
de la wilaya pour présenter un projet global capable de jouer a fonds des
complémentarités du couloir urbain structurant avec les territoires voisins.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Affirmer sa place dans les objectifs du SRAT, et du SNAT (notamment vis a vis
de l’option du redéploiement des populations) :

L’élaboration du PAW coïncide avec la redéfinition des grands choix nationaux en matière
d’aménagement du territoire. La wilaya forte du diagnostic et de l’évaluation territoriale
déjà présentés et validés, peut saisir cette occasion pour définir son programme
d’investissement et présenter un projet équilibré et convainquant qui s’inscrit dans
l’armature urbaine en cours de structuration. Cette option vise à renforcer les dynamiques
endogènes pour être moins dépendant des moteurs extérieurs, et pour se tenir prêt à
accueillir une partie des populations.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

OBJECTIF N° 4

1-4 Valoriser les avantages comparatifs et les atouts dormants de la wilaya :

Dans la compétition entre les territoires qui marque la nouvelle étape du développement
de l’Algérie ouverte sur le monde, la wilaya doit bien mesurer ses forces et valoriser tous
ses avantages comparatifs.

• Tirer parti de la stabilisation de l’essor démographique:


Et de la stabilisation du taux de croissance naturel alors que la transition démographique
semble bien amorcée. Alors que de nombreux territoires a commencer par le littoral sont
congestionnés et ne parviennent pas a faire face aux défis de la croissance
démographique débridée, la wilaya peut tirer parti de la stabilisation de l’essor
démographique et de la stabilisation du taux de croissance naturel tombé à 1,42% de
1998 à 2005 soit moins que la moyenne nationale

• S’appuyer sur la structuration urbaine multi / polaire des 4 centres urbains de


plus de 50000 habitants en perpétuel mouvement :
Alors que la wilaya n’a pas de villes de premier rang elle peut s’appuyer sur la
structuration urbaine multi / polaire de ses 4 centres urbains de plus de 50 000 habitants
dont le perpétuel mouvement peut être correctement accompagné

• Préserver et compléter si nécessaire l’assez bonne couverture en équipements


publics et privés de base:

En donnant la priorité au réseau d’équipements scolaires, sanitaire, mobilité, nouvelles


technologies de communication et d’échanges…
Alors que d’autres territoires souffrent de sous équipements dramatiques le diagnostic a
montré que la wilaya était globalement dotée d’une couverture convenable en
équipements publics de base : 90% de taux de scolarisation jusqu'à 16 ans, six hôpitaux
et 102 salles de soins, 95% de couverture téléphonique, 92%de taux d’électrification et
61% de taux d’équipement en gaz…Il s’agit maintenant en gardant la perspective de la
complémentarité de préserver et de compléter si nécessaire la bonne couverture en
équipements publics et privés

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Faire une force de nos apparentes faiblesses :

1- Conforter la diversité du potentiel économique, naturel et culturel de la wilaya sans


négliger le savoir faire et la vocation agricole dans la division régionale du travail qui se
confirme alors que l’après pétrole se prépare dès maintenant;
2- Le secteur agricole majoritairement composé de petits producteurs dont les
structures d’exploitation doivent être modernisées reste trop peu compétitif mais essentiel
pour garantir la souveraineté alimentaire;
3- Le secteur touristique n’a pas encore exploité son potentiel, mais il demeure
dépendant des grands choix nationaux en matière d’ouverture;
4- Le secteur industriel reste confiné aux domaines à faible technologie et à basse
valeur ajoutée ce qui requiert une modernisation des structures et des investissements
ciblés dans la formation et la recherche en lien avec l’université. Alors que d’autres wilaya
sont très spécialisées où dépendantes d’un secteur d’activité au regard de sa population
la wilaya OEB doit conforter la diversité de son potentiel économique, naturel et culturel
(développement de l’économie rurale sylvo agro pastorale, de l’économie urbaine à
dominante commerciale, développement des gisements d’activités artisanales et
touristiques associées à l’histoire et aux ressources naturelles et paysagères…);

5- Renforcer la position sur les axes de développement et les flux d’échanges


porteurs qui anticipent l’inévitable reconnexion des nord et des sud et la complémentarité
des économies et des cultures Alors que la wilaya peut sembler démunie et un peu à
l’écart elle doit renforcer sa position sur les axes de développement et anticiper la
redistribution des flux d’échanges porteurs au fur et a mesure que les nouvelles
infrastructures seront réalisées dans l’environnement plus où moins proche de la wilaya.
Le sens et les orientations des politiques publiques déclinées localement par les
communes conditionnent la poursuite de ces grands objectifs transversaux du PAW;

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

II
C H A P I T R E

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Chapitre 2 :

Les orientations qui conditionnent la consolidation de la cohésion sociale et


territoriale de la Wilaya:

2-1 Maîtriser le développement démographique et la consommation foncière des


villes :

La population actuelle de la wilaya est estimée à 630 000 personnes et, d’après le SRAT,
elle serait portée à 745 000 habitants en 2025. La population totale augmenterait de 115
000 habitants, soit 22% en 19 ans. Cette évaluation de l’évolution démographique prévoit
ainsi un net ralentissement de l’accroissement de la population. En effet, la croissance
moyenne annuelle prévue est de 1,2% sur la période 2006 – 2025, tandis qu’elle était de
2,7 sur la période 1987 – 2006. Ce ralentissement de l’accroissement démographique
conforme aux orientations nationales est en fait le résultat d’une évolution progressive
observée au cours des 20 dernières années, qui a vu le taux d’accroissement annuel
diminuer régulièrement pour passer sur la wilaya de 4,4% entre 1977 et 1987 à 2,2%
entre 1998 et 2006.

La tendance longue de baisse du taux d’accroissement :


Tableau n°1
Indicateur 1977-1987 1987-1998 1998-2006 2006-2025
Taux d’accroissement démographique
annuel moyen de Wilaya d’Oum-El- 4,4% 2,6% 2,2% 1,2%
Bouaghi

L’estimation d’évolution à l’horizon 2025 s’inscrit donc bien dans la continuité d’un
processus de stabilisation, marquant l’achèvement de la période de transition
démographique entamée il y a plus de 20 ans.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

L’évolution prévisionnelle de la population de la wilaya (1977-2025) :

Nombre d’habitants dans la wilaya

800000

700000

600000

500000

400000

300000

200000

100000

0
1977

1980

1983

1986

1989

1992

1995

1998

2001

2004

2007

2010

2013

2016

2019

2022

2025
En 2006 la population urbaine de la wilaya était estimée à près de 430 000 personnes
soit 72% de la population totale. Cette proportion a fortement augmenté entre 1977 et
1998, passant de 47% à 71%, elle est depuis restée stable, marquant la nette inflexion du
phénomène d’exode rural.

Une évolution similaire a pu être observée pour la part des 4 grandes villes du territoire
(Ain Beida, Ain M’lila, Oum El Bouaghi et Ain Fakroun) dans la population totale : celles-ci
représentaient 43% des habitants de la wilaya en 1977, 52% en 1998 et 53% en 2006.
On a donc pu constater un ralentissement du phénomène de concentration urbaine.

Au vu de ces tendances l’hypothèse volontariste que nous proposons, a savoir que le


PAW parviendra a maintenir les proportions de répartition de population actuelles dans
les années à venir, en évitant les concentrations excessives de population dans les
agglomération, paraît donc tout à fait crédible et souhaitable.

Dans ce cadre on peut ainsi estimer que la répartition de la population sur le territoire en
2025 sera similaire à ce qu’elle est aujourd’hui. Les 4 grandes agglomérations réuniront
près de 400 000 habitants.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Estimations de la population de la wilaya d’Oum-El-Bouaghi :


2006/2025 (classement par ordre décroissant).
Tableau n°2

Communes Population en 2006 Population en 2025

Ain Beida 116281 141787


Ain M'lila 84718 103300
Oum El Bouaghi 69763 85065
Ain Fakroun 54364 66288
Berriche 19114 23307
Meskiana 30458 37139
Ain Kercha 32250 39324
Souk Naamane 25822 31486
Sigus 16743 20415
F'kirina 13258 16166
Henchir Toumghani 20940 25533
El Amiria 11054 13479
Ouled Hamla 12361 15072
Dhalaa 12176 14847
Ain Babouche 16326 19907
Ksar Sbahi 12425 15150
Ouled Gacem 6942 8465
El Fedjoudj Boughrara Saoudi 4254 5187
Bir Chouhada 9586 11689
El Harmelia 7801 9512
Ain Zitoun 7372 8989
Zorg 1917 2337
Oued Nini 5503 6710
R'hia 2619 3193
Ain Diss 3048 3717
Ouled Zouai 5095 6213
Djazia 3785 4615
Bellala 2848 3473
Behair - Chergui 2161 2635
Total Wilaya 610984 745000

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

2-2 Diversifier les fonctions des quatre villes principales pour augmenter leur
attractivité et leur richesse au bénéfice de leur population et des territoires
environnants:

A l’heure où se termine le processus d’élaboration du Plan d’Aménagement de la Wilaya


(horizon 2025), le monde et tout particulièrement l’Algérie viennent de basculer dans le
troisième millénaire. L’ampleur des incertitudes quant à l’avenir est à l’échelle des
potentialités, des chances et des risques que réserve l’histoire et accroît l’impérieuse
nécessité de conjuguer la fermeté des orientations stratégiques pour la Wilaya et ses
villes avec l’adaptabilité des solutions concrètes de leur réalisation effective.
Parmi les critères d’attractivité des villes, susceptibles d’inciter à la création d’activités,
à l’innovation et à l’implantation d’entreprises, il faut citer :
• Les performances des technologies de communication qui permettent la
réduction du temps et des coûts de transport des biens, des personnes et des
informations.
L’aptitude à gérer l’environnement nécessaire aux entreprises ;
• la qualité et les conditions de vie (habitat services et équipements composante
paysagère …) offertes par les villes, deviennent des atouts importants
d’attractivité des cadres, ressources stratégiques des entreprises de demain.
• La maîtrise des inégalités entre territoires et les déséquilibres entre groupes
sociaux, qui sont aussi une difficulté à sur monter pour nos grandes
agglomérations.

De ce point de vu, les villes du couloir urbain ont des fonctions diverses et
complémentaires à forte dominante commerciale et de services. Le dynamisme actuel
des 17 700 entreprises commerciales est directement lié à l’ouverture (2000
entreprises d’import export) et à la croissance des revenus des consommateurs (8000
commerces de détail et 650 commerces de gros) est donc assez fragile et très
dépendant de la conjoncture.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Compte tenu des risques liés au tracé de nouvelles infrastructures et de l’évasion d’une
partie des flux et des échanges, et à une certaine stabilisation démographique l’économie
urbaine de marché des villes commerçantes de la wilaya ne devrait pas être bouleversée.
Son développement modéré est l’hypothèse la plus réaliste compte tenu du potentiel
démographique modeste et des espaces ruraux peu peuplés que chaque centre a pour
vocation de desservir. Oum El Bouaghi adossée aux fonctions de commandement
administratif est tributaire des choix d’aménagement du SNAT et du SRAT.

2-3 Assurer la qualité et le renouvellement de la forme urbaine, lutter contre les


exclusions et les marginalisations et mettre à niveau les « Zones Urbaines à
Handicaps » (Z.U.H)

La qualité et le renouvellement de la forme urbaine conditionnent un fonctionnement


satisfaisant de la ville ainsi que son attractivité. La maîtrise foncière, une politique de
l’habitat articulée aux activités, équipements et services constituent quelques un des
outils de la restructuration urbaine. Celle-ci s’appuie sur une planification urbaine et des
documents d’urbanisme pertinents et respectés. La lutte contre l’exclusion est inscrite
dans les stratégies de développement et dans le fonctionnement des villes. Il s’agit ainsi
de réduire les quartiers d’exclusion (Zones Urbaines à Handicaps) en assurant un niveau
de services et d’équipement équitable, en mettant en œuvre une politique de logement
adaptée (logement social et résorption de l’habitat précaire) et en inscrivant l’ensemble
des quartiers dans le fonctionnement de la ville et en luttant contre la ségrégation
urbaine.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

2-4 Continuer de construire des logements et des équipements, mais en maîtrisant


l’extension urbaine des principales agglomérations:

La population actuelle de la wilaya est de l’ordre de 610 000 habitants dont 71% de moins
de 30 ans, 70% de population urbaine et 78% de populations agglomérées.
Elle serait de 745 000 en 2025 et nous faisons l’hypothèse que grâce aux politiques de
préservation des activités agricoles et pastorales le taux de population urbaine serait
maintenu aux alentours de 75% soit 558 750 personnes à comparer aux 430 000
actuellement.

Dans cette hypothèse les besoins en logements et en foncier peuvent être estimés ainsi.

• Avec 110 000 logements et un taux d’occupation des logements actuel de 5,63, à
population inchangée pour abaisser le TOL à 5 il faudrait construire 14 000
logements.
• Pour loger correctement la population urbaine de 2025 il faudrait y ajouter 27 750
logements, ce qui signifie au total 39 750 logements neufs à réaliser en 17 ans à
18 ans où un rythme annuel de 2000 logements à répartir dans le couloir
d’urbanisation
• En conservant un COS de 1 à raison de logements de 100 m² en moyenne, il
faudrait réserver 20 hectares par an pour la création des nouveaux quartiers.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

III
C H A P I T R E

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

Chapitre 3 :

S'accorder sur une gouvernance territoriale:

Compte tenu de la dimension de la wilaya et de sa population, de l’estimation réaliste de


ses moyens, et de sa structure territoriale dominante sous forme de couloir, le volet
économique et urbain d’un développement maîtrisé réellement soucieux d’une gestion
prudente et écologiquement responsable passe par la coopération et la mutualisation.

Le développement progressif d’une ingénierie urbaine permettra de mettre en œuvre la


gestion équilibrée des rapports de complémentarité entre les 4 centres urbains, les
centres d’appui et l’espace rural. L’approche spatio temporelle de la gestion territoriale de
la wilaya montre la forte présence du secteur public (58 000 emplois soit 35%) et le relais
de plus en plus net du secteur privé, principalement agricole, dans une fonction de
complémentarité.
Aujourd’hui la valorisation des ressources locales est fonction de la qualité du partenariat
et du renforcement du réseau des acteurs, c’est la clé du succès collectif dans un univers
en transition vers plus de concurrence où l’agriculture est menacée. Pour aboutir à
l’allocation optimale des ressources, le PAW peut être le support de cette nécessaire
coopération entre les services de l’Etat, entre les services des principales collectivités et
communes en y associant les acteurs locaux de la sphère privée

3-1 Faire vivre dans la Wilaya de Oum El Bouaghi un réseau de villes productives,
qualitatives, compétitives, attractives et durables capables de répondre aux
besoins de leurs habitants et aux mutations productives ainsi que de
contribuer à une véritable culture et identité urbaine

A l’avenir la ville Algérienne devra élargir sa vision des questions urbaines, pour aller au-
delà des questions prioritaires du logement et des infrastructures, mettant ainsi l’accent
sur la nécessité de réduire les obstacles qui entravent la productivité de l’économie
urbaine. Pour résumer la volonté d’agir juste, dans la perspective d’une croissance
durable de nos villes, devrait se traduire collectivement par :


Direction Régionale Est Etudes & conseil
Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

• Le traitement des zones d’habitat et de pauvreté, qui sont le siège de risques


majeurs, en raison de l’absence ou de la défectuosité de leurs niveaux
d’alimentation en eau potable, d’assainissement, de voirie et d’éclairage public ;
• La réhabilitation du patrimoine de sites et monuments et leur insertion aux volets
économique, social touristique et culturel. Au delà de l’aspect de préservation de la
• mémoire collective, c’est aussi une opération rentable pour la collectivité qui
trouverait là, une opportunité pour la promotion de l’artisanat et des métiers, l’habitat
résidentiel et les activités culturelles. La rénovation du bâti ancien est une autre
manière d’assurer l’image de marque de villes fidèles à leur culture et leur
authenticité, éléments essentiels pour une opération de marketing territorial ;
• La mise en valeur des espaces culturels et de loisirs et la promotion des activités
artistiques, pour la population juvénile qui aura ainsi l’occasion, de s’exprimer
autrement que par des formes de violence et de négation ;
• L’organisation pour les enfants du cycle scolaire, de sorties récréatives et
culturelles sur la connaissance du patrimoine, l’histoire de la ville, la flore et faune de
la région et sur tous les éléments qui leur donneront une raison de développer un
sentiment de fierté d’appartenance à une Société, où ils seront les futurs citoyens
garants de sa cohésion sociale.
• L’organisation de l’agriculture périurbaine et l’amélioration paysagère qui
constituent un des éléments d’attractivité et de marketing territorial ;

Toutes ces formes d’intervention sur le milieu urbain demeurent capitales, dans la mesure
pour affronter le défi de demain fait de concurrence accrue entre les villes. Cette
concurrence qui n’exclut pas les relations partenariales, donnera d’abord toutes leurs
chances, aux villes les plus attractives.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin
P.A.W de la Wilaya de OUM EL BOUAGHI Schémas prospectifs d'aménagement et de
Développement durable

3-2 Améliorer la gestion urbaine:


La gestion n’est pas qu’un concept « à la mode ».Sans nier l'importance que revêtent les
modalités concrètes d'application de politiques urbaines adaptées aux réalités de nos
villes, il est démontré que la priorité dans ce domaine doit être apportée à la définition
précise d'objectifs, ou la mise en place d’une stratégie globale de la ville englobant la
dimension sociale qui sous-tend les finalités du projet, le montage financier qui en permet
la matérialisation, et l'organisation institutionnelle qui en garantit la mise en œuvre.

• L’organisation d’une meilleure efficience des systèmes qui assurent le


fonctionnement quotidien de nos villes : les transports publics, la distribution de l’eau
potable et la collecte des déchets solides.
• La gestion rigoureuse du foncier résiduel, afin d’éviter sa convoitise, la
spéculation et son utilisation anarchique qui porte atteinte à l’harmonie et à
l’esthétique urbaine ;
• La mobilisation de l’épargne dans des opérations de restructuration urbaine,
articulée autour de la réalisation de logements promotionnels et d’équipements
d’excellence qui assurent une valeur ajoutée au tissu urbain et constituent un autre
élément d’attractivité pour l’investissement et l’économie urbaine ;
• Le redéploiement des moyens au cours de « la conférence annuelle
d’investissement », pour reconquérir des marges d’action et des espaces
d’exécution, à partir d’une qualification du cadre de vie du citoyen et de la réalisation
d’équipements et d’emplois de proximité

On peut donc dire, que la clé d’un développement urbain réussi, réside dans la capacité
managériale de nos communes et nos villes, à résoudre les problèmes complexes
qu’elles doivent affronter. Dans ce cas , seule la conjugaison du développement des
quartiers et tout particulièrement les plus défavorisés, avec le développement
économique, peut permettre à l’ensemble de la ville et de ses habitants, d’aborder l’avenir
autrement, qu’avec l’angoisse du chômage, de la marginalisation et de l’exclusion.
Tout ceci, donne la mesure de l’effort qu’auront à entreprendre les communes des grands
centres urbains et un sens, à l’implication de la société civile, dans la projection de la ville
de demain.

Direction Régionale Est Etudes & conseil


Cité des Frères Rahabi- BP 09- Guelma 155, avenue Jean-Lolive 93695 Pantin