Vous êtes sur la page 1sur 6

Histoire

Chapitre 1 : La révolution française et l’Empire

Dates :

 5 mai 1789 : Ouverture des États Généraux


 17 juin 1789 : Création de l'Assemblée Nationale
 14 juillet 1789 : Prise de la Bastille
 9 juillet 1789 : L'Assemblée Nationale devient constituante, le clergé et la noblesse la
rejoignent, fin de la Monarchie Absolue
 4 août 1789 : Suppression des droits féodaux
 26 août 1789 : Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
 21 juin 1791: Fuite de Louis XVI à Varennes
 21 septembre 1792 : Début de la Première République
 Décembre 1792 à Janvier 1793 : Procès de Louis XVI
 21 janvier 1793 : Exécution de Louis XVI
 Février 1793 : Levée en masse
 1793 à 1796 : Guerre civile
 Juillet 1794 : Exécution de Robespierre
 9 novembre 1799 : Coup d'État de Bonaparte
 Mars 1804 : Code Civil
 2 décembre 1804 : Sacre de Napoléon 1er
 2 décembre 1805 : Victoire d'Austerlitz
 Juin 1815 : Défaite de Waterloo
 1815 : Mort de Napoléon

I-La Nation en révolution (1789-1793) : mettre fin à l'Ancien Régime

 États Généraux = assemblée de députés élus par les Trois Ordres


 Trois Ordres = Clergé, Noblesse, Tiers-Etat)
 L'Assemblée Nationale supprime les droits féodaux et décide d'écrire la DDHC

Définitions :

Souveraineté : Droit d'exercer l'autorité politique sur un territoire et ses habitants

Nation : Communauté humaine qui a conscience de son unité

Droits de l'Homme : Doits universels reconnus à chacun

Césarisme : Régime politique autoritaire inspiré de l'Antiquité avec un pouvoir


partagé avec le Sénat

Constitution : Texte fondamental qui organise les pouvoirs au sein d'un État et fixe les
droits et devoirs des citoyens
Club : Associations rassemblant des adhérents partageant des positions communes
sur les grands débats politiques

1 - La France en crise à la veille de la Révolution

La France avant la Révolution est caractérisée par :

 L'Absolutisme/La Monarchie Absolue sous Louis XVI (1774-1792).


Il est Roi de France et les français sont ses sujets.
C'est un Roi de droit divin.
 Une société de droits
 Une France en crise

Crise Économique
Crise Politique Crise Financière Crise Sociale

 Influence de la  Important
 Flambée du prix
révolution déficit  Sentiment
du blé
Américaine budgétaire d'injustice du
(mauvaises
 Louis XVI : roi  Poids énorme Tiers-Etats
récoltes)
faible de la dette

La monarchie est en crise : la noblesse et le clergé refusent d'abandonner leurs droits


Louis XVI demande les cahiers de doléances

2 - L'affaiblissement de la monarchie : 1789, la Révolution commence

Après la Prise de la Bastille, c'est la Grande Peur en province : des paysans attaquent
et pillent les châteaux de leurs seigneurs (période de révoltes paysannes)

3 - De nouveaux principes : l'entrée dans la modernité politique

A) La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

La Déclaration constitue une synthèse de tous les principes énoncés pendant l'été
1789 et elle marque une rupture sur le plan juridique.

Cependant, elle est limitée, même les Français sont reconnus citoyens et non plus
sujets, la DDHC ne concerne qu'en partie les femmes et n'est pas étendue aux
esclaves des colonies.
B) La Révolution et l'Église

 Il n'y a plus de religions officielles


 2 novembre 1789 : confiscation des biens du clergé. C'est la Nationalisation des biens
 Juillet 1790 : Constitution civile du clergé est voté. Clergé divisé : prêtres jureurs,
prêtres réfractaires. Louis XVI et Pape opposés (la trouve hérétique et schismatique)
 Le droit de vote reste censitaire (pour les plus riches)
 Les pouvoirs sont séparés
 Le roi garde le droit de véto

La Constitution laisse un large pouvoir au roi mais la majorité des français l'approuve.
La Révolution se termine mais des français s'y opposent tout de même dont le roi qui
la signe de force. L'aristocratie s'isole à l'étranger.

4 - De nouveaux acteurs de la Révolution

A) L'invention du discours politique

2 partis :

- Les Girondins (issus de la bourgeoisie aisée -> craignent un retour à l'Ancien


Régime, partisans d'une guerre contre les monarchies européennes)

- Les Montagnards (opposés à Robespierre, Danton, Saint-Just, Marat qui sont


partisans d'un pouvoir fort et centralisé, ils sont opposés à la guerre et soutenus par
les sans-culottes)

Les clubs sont créés.


B) Les femmes et la Révolution

Madame Roland illustre le rôle des femmes bourgeoises pendant la Révolution. Elle
véhicule les idées des Lumières avant la Révolution. Elle est réputée pour son salon,
lieu d'un club et est la conseillère et inspiratrice de son mari.

Elle prend position contre les Montagnards et la Terreur qui vont à l'encontre de la
liberté. On la qualifie comme l'égérie des Girondins.

En 1793, elle est exécutée quand les clubs féminins sont interdits. Les femmes sont
définitivement exclues de la vie politique

C) Les sans-culottes

 C'est la base populaire de la Révolution


 On les distingue par leurs habits (une carmagnole, un pantalon plutôt que la
culotte et un bonnet phrygien, symbole de liberté)
 Ils défendent des idéaux égalitaires et démocratiques
 Ils veulent une République égalitaire et une démocratie directe
 Ils sont patriotes
 Sont soutenus par les Montagnards et le club des cordeliers
 Ils sont présents lors des attaques (Bastille, Tuileries)
 Ils suscitent la crainte des Girondins et participent à leur élimination en 1793

II - La Nation déchirée : La 1ère République, un ordre politique instable (1792-


1799)

1 - Le procès de Louis XVI : la mise en cause de la souveraineté royale

 Les Montagnards comme Robespierre réclament sa mort car c'est un "ennemi de


la nation"
 Les Girondins veulent un sursis à l'exécution et un appel aux peuples pour éviter
des menaces intérieures et extérieures
 La mort est votée à une courte majorité et Louis XVI est guillotiné
 Louis XVI a joué un double-jeu, a été favorable à la guerre contre l'Autriche, a
tenté de fuir le pays puis a été déchu après la prise des Tuileries.
 Cette journée marque la disparition du double-corps du roi (corps physique et
politique)

2-La France, la guerre et la Terreur : la République dans la tourmente

En 1793 : guerre intérieure et extérieure


 Les monarchies européennes coalisées contre la France (Prusse + Autriche +
Grande Bretagne + Hollande + Espagne). C'est une guerre de représailles mais
aussi une guerre préventive pour stopper la République.
 Les royalistes se soulèvent (surtout en Vendée). Les villes fédéralistes opposées
au gouvernement des Montagnards. C'est l'insurrection fédéraliste. C'est une
guerre civile qui fait 240 000 morts.

 Le régime de Robespierre est autoritaire et tue les opposants. Les Girondins se


font décimés. Robespierre finit exécuté.

 On met en place le Directoire pour mettre fin à la Révolution. Les armées sont
commandées par de jeunes généraux comme Napoléon Bonaparte qui grâce à un
coup d'État, renverse le Directoire. C'est le coup du 18 brumaire en 8.

III - Napoléon Bonaparte, de la République à l'Empire (1799-1815)

1 - En finir avec la Révolution

A) Instaurer un régime autoritaire : le retour à l'ordre Le Consulat est créé

C'est un régime autoritaire. Napoléon exerce un pouvoir dictatorial. Il a l'essentiel des


pouvoirs. La population est surveillée par une police secrète et les libertés
individuelles sont limitées.
Vers l'Empire. Napoléon est d'abord 1er consul puis consul à vie en 1802. Son
influence politique croît et en 1804, le Sénat lui accorde le titre d'Empereur.
Bonaparte devient Napoléon 1er et une noblesse d'Empire est crée

B) Réorganiser la société

 Napoléon réforme l'administration


 Un préfet par département (Corps préfectoral)
 Un maire par commune
 Création du Code Civil

Ce code établit le statut des personnes de nationalités française et leurs droits : une
seule loi pour tous, fin des privilèges politiques d'Ancien Régime, reconnaissances des
droits naturels de l'homme (liberté, égalité, propriété)

Ce code établit une société conservatrice fondée sur l'autorité et la hiérarchie. Il


permet d'unifier l'Europe car il est imposé aux territoires annexés par la France.

Le Code Civil fait partie des "masses de granites".


2 - La reprise de la guerre, les conquêtes Napoléoniennes

En 1802, paix avec l'Autriche et l'Angleterre (traité d'Amiens).

En 1803, la guerre reprend avec l'Angleterre.

Napoléon renonce à son projet d'invasion de celle-ci pour attaquer l'est de l'Europe. Il
remporte la bataille d'Austerlitz. Elle entraîne un tournant stratégique, on passe de
République sœur à des États vassaux. Les membres de sa famille gouvernent les pays
conquis (Joseph en Espagne). Pour stopper la guerre contre l'Autriche il se marie avec
la fille de l'empereur.

 1806 : blocus contre l'Angleterre


 Guérilla en Espagne qui pousse l'armée française à fuir
 Napoléon conquit une grande partie de l'Europe
 1812 : campagne de Russie avec une armée de 500 000 hommes, c'est la
Grande Armée.

Cette campagne est un désastre avec le passage de la Berezina, l'armée est


massacrée.
A partir de 1813 Napoléon fait face à une nouvelle coalition, la France est envahie et
en 1814, Napoléon abdique. Il est exilé sur l'île d'Elbe mais revient en France en mars
1815. Finalement, il est battu une dernière fois à Waterloo et est exilé sur l'île de
Sainte-Hélène. Il y meurt en 1815.