Vous êtes sur la page 1sur 8

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

Département Sciences Appliquées et de Technologies

Compte rendu travaux pratique de matériaux :

TP1 : Expansion
thermique pour des
tubes solides

Realisé par :

1
INTRODUCTION :

La dilatation thermique est l'expansion à pression constante du volume d'un


corps occasionné par son réchauffement. Une augmentation de la température T
d’un corps a pour effet de provoquer une augmentation de l’amplitude
d’oscillation des atomes du corps. La distance moyenne entre les atomes devient
plus grande et par là également, le volume total V (à pression constante P). La
dilatation thermique d’un métal dépend de sa composition ainsi que de sa
structure interne, elle est exprimée en fonction des coefficients de dilatation. Ces
derniers sont des quantités expérimentales qui représentent la variation des
dimensions d’un solide par degré de température.

2
Objectifs du TP :

Dans l’expérience proposée, nous déterminerons la dilatation linéaire des tubes


métalliques en cuivre, laiton et en aluminium a partir de la température a l’aide
d’un dilatomètre puis nous étudierons la dilatation d’un tube métallique en
aluminium en fonction de la longueur du tube.

Matériels utilisés :

Dilatomètre avec indication a cadran

Tube pour dilatomètre d’aluminium

Tuyaux en caoutchouc

Bac à eau

Resistance

Thermostat

Thermomètre

Indicateur

3
Manipulation 1 :

Dans la manipulation 1 on étudie la dilatation linéaire des tubes métalliques en


cuivre, laiton et en aluminium a partir de la température. On réalise donc le
montage. On remplit un bac muni d’un thermostat et d’un thermomètre avec de
l’eau jusqu’au niveau zéro. Sur le dilatomètre, on place un tube en aluminium de
longueur 60 cm puis on relie les deux extrémités du tube aux tuyaux en
caoutchouc. On ajuste l’aiguille des deux comparateurs à zéro. La manipulation
consiste à faire varier la température du bain de la température initiale T0 =
19°C jusqu’à 79 par pas de 10. On reproduit la même manipulation avec un tube
en cuivre puis avec un tube en laiton.

On obtient le tableau suivant :

T
(°C) 19° 29° 39° 49° 59° 69° 79°

L (mm)

Aluminium 0 0,11 0,26 0,38 0,51 0 ,64 0,77

Cuivre 0 0,08 0,17 0,29 0,38 0,47 0,61

Laiton 0 0 ,09 0,21 0,34 0,46 0,56 0,66

4
A partir des relevés de longueur, nous avons pu tracer les deux courbes.

Coefficient de dilatation du tube de cuivre :

Coeff = (0,17-0,08) / (0,08*10) = 0,1125

Coefficient de dilatation du tube de laiton :

Coeff = (0,21-0,09) / (0,09*10) = 0,133

On remarque que plus la température augmente, plus la longueur du tube


augmente. On obtient une dilation. Le tube se dilate, sa longueur augmente sous
l’effet de la chaleur.

La dilation est plus ou moins importante en fonction du matériau. On constate


que l’aluminium est le matériau qui connait une plus grande variation de sa
longueur contrairement au cuivre ou la dilatation est la moins importante.

5
Manipulation 2 :

La manipulation 2 consiste à étudier la dilatation thermique de tubes en


aluminium en fonction de leur longueur. On réalise le même montage que lors
de la manipulation 1. On place un tube en aluminium de longueur 40 cm sur le
dilatomètre, puis on mesure la longueur du tube à la température T=20 et a
T=35. A la fin de la manipulation, après avoir change le bac d’eau on substitue
le tube en aluminium de 40 cm par un tube en aluminium de 20 cm.

On obtient le tableau suivant :

L (35°C) - L (20°C)

Aluminium (60 cm) 0,15

Aluminium (40 cm) 0,12

Aluminium (20 cm) 0,07

6
A partir des relevés de longueur, nous avons pu tracer la courbe.

On constate que le tube en aluminium de 40 cm connait une plus grande


variation de longueur par rapport à celui de 20 cm.

La dilatation du tube l’aluminium est plus important lorsque sa longueur est plus
grande. Donc la longueur du tube influe sur sa dilatation.

7
Conclusion :

Ce TP qui traite de la dilatation thermique de certain matériaux nous a permis de


manipuler un dispositif de mesure de la dilatation thermique des solides et de
connaitre les effets de la chaleur sur certains matériaux. La chaleur imprimée sur
des matériaux solides entraine leur dilatation donc une extension de leur
longueur. Les variations de longueurs ne sont pas les mêmes pour tous les
matériaux : certains sont plus sensibles a la chaleur que d’autres. Mais la taille
du matériau a aussi son importance.