Vous êtes sur la page 1sur 25

Boite de vitesses

• Architecture des transmissions


Introduction

Auto-
Auto-tamponneuse

Boite de vitesses étagés Couple régulier (moteur shunt)


Embrayage de coupure

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 1

Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Introduction

Besoin
VTT
Se déplacer sans dépenser trop d’énergie

100 tr/mn Optimiser les ressources


nmax Pédaler dans la semoule
n faible Fournir plus d’effort

Courbe caractéristique
Boite de vitesses étagés de couple
Embrayage de coupure Solution
Adapter le couple à vitesse variable
Dérailleur à 21 vitesses (3 plateaux; 7 pignons)

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 2

1
Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Introduction

VTT Plateau 44 dents 33 dents 22 dents

Pignon 22 dents 22 dents 22 dents


Rapport 2 1,5 1

Dérailleur à 21 vitesses (3 plateaux; 7 pignons)

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 3

Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Introduction
Besoin
Voiture Adapter la plage du couple limité du moteur à
combustion interne à la vitesse de déplacement.

Courbe couple / ré
régime moteur

N.B
Le moteur à combustion interne tourne jusqu’à
Boite de vitesses étagés 7000 tr/mn. le régime moteur est réduit en deux
Embrayage de coupure étapes:
1- En fonction du rapport choisit dans la boite de vitesses
2- En fonction du rapport du ré
réducteur final (Pont)
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 4

2
Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Introduction A chaque régime correspond une vitesse de déplacement du véhicule
(fonction du rapport de transmission et du périmètre du pneu)
Courbe couple / vitesse du vé
véhicule
Voiture

•Lorsqu’
Lorsqu’un dé
développement de puissance maximum est requis, les points de passages
passages sont placé
placés aux ré
régimes
limites.
•Pour une conduite confortable et économique les points de passage sont placé
placés plus bas que les ré
régimes limites.

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 5

Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Introduction
En raison de la conception du moteur à combustion:
Voiture
☞ Le moteur doit tourner à une vitesse minimale pour
ne pas caler
☞ A l’arrêt, la chaîne cinématique entre le moteur en
rotation et les organes de transmission doit être
interrompue

⇒ Nécessité
cessité d’un embrayage de coupure

Dans le cas d’une boite de vitesses manuelle, L’embrayage doit :


¾ Patiner au dé
démarrage pour surmonter la diffé
différence de ré
régime
¾ Séparer le moteur des organes de transmission car le
changement de vitesse n’
n’est possible qu’
qu’en absence de charge
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 6

3
Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Chaî
Chaîne ciné
cinématique d’
d’un vé
véhicule

Moteur BDV

Embrayage de Arbre de Pont


coupure transmission arriè
arrière

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 7

Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Chaî
Chaîne ciné
cinématique d’
d’un vé
véhicule

Moteur BDV

Pont Embrayage de
avant coupure

Moteur situé
situé sur l’
l’essieu moteur

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 8

4
Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Chaî
Chaîne ciné
cinématique d’
d’un vé
véhicule

Moteur BDV

Pont Embrayage de Boite de Arbre de Pont


Avant coupure transfert transmission Arriè
Arrière

Véhicule à 4 roues motrices


La boite de transfert permet de ré
répartir la force motrice entre les roues avant et arriè
arrière
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 9

Boite de vitesses
• Architecture des transmissions

Cas d’
d’un vé
véhicule traction (roues motrices à l’avant)

ωm Rbi
Embrayage de
coupure

ωm : vitesse de rotation du moteur


Rbi : ième rapport de la boite

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 10

5
Boite de vitesses
• Architecture des transmissions

Cas d’
d’un vé
véhicule propulsion (roues motrices à l’arriè
arrière)

ωm Rbi Rp
Embrayage de
coupure

ωm : vitesse de rotation du moteur


Rbi : ième rapport de la boite
Rp : rapport du pont

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 11

Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Pour des roues de rayon « rr »

ωm rr .ω m
V = ω r .rr = rr . ⇒ Rbi =
Rbi .R p V .R p

0,12.π . N .rr
⇒ Rbi =
V .R p
V : vitesse du véhicule en Km/h
ωm : vitesse de rotation des roues
N : fréquence de rotation du moteur en tour/mn

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 12

6
Boite de vitesses
• Architecture des transmissions
Chaî
Chaîne ciné
cinématique d’
d’un vé
véhicule

Moteur

Embrayage de
coupure
BDV

Le moteur,
moteur, l’embrayage de coupure et la boite de vitesses constituent
le groupe motopropulseur
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 13

Boite de vitesses
• Calcul du rapport supérieur

☞ Permet d’obtenir la vitesse maximale à un régime tel


que la puissance soit proche de la puissance maximale.

☞ Son choix est un compromis entre des accélérations


acceptables et une moindre consommation.

Pour une accé


accélération nulle et sur un sol plat
3
1 ⎛V ⎞ ⎛V ⎞
η t .Pc = .ρ 0 .S .C x .⎜ ⎟ + K r .M . g.⎜ ⎟
2 ⎝ 3,6 ⎠ ⎝ 3,6 ⎠

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 14

7
Boite de vitesses
• Calcul du rapport supérieur
Pour avoir une estimation de « Vmax », nous prenons
Pc = Pmax (Puissance maximale du moteur (W))

Si Rr est fonction de la pression de gonflage des pneumatiques

⎛1 ⎞
−7
9,53.10
⎜ .ρ 0 .S .C x + M . g. ⎟
⎜2 p ⎟.V 3 + M . g ⎛⎜ 0,005 + 0,01055 ⎞⎟.V − η .P = 0
⎜ (3,6)3 ⎟ 3,6 ⎜⎝ p ⎟⎠
t max

⎜ ⎟
⎝ ⎠

Soit A.V 3 + B.V − η t .Pmax = 0

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 15

Boite de vitesses
• Calcul du rapport supérieur
(Boite à cinq rapports + la marche arriè
arrière)

Vmax = ωr . rr

ωr = π.Nr /30 Nr = N/Ri Ri =Rp.Rbi

⇒ R5 = ( 0,12.N.π.rr ) /V

Le rapport supé
supérieur est
0,12.N .π .rr
Rb 5 .R p =
V
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 16

8
Boite de vitesses
• Calcul du rapport supérieur
Remarques :
☞ En théorie, Rb5 est choisi de telle sorte que la courbe de
résistance à l’avancement passe par le maximum de la
courbe de puissance.
☞ Favoriser les accélérations
régime de rotation « N » > au ré
Le ré régime de puissance maximale
☞ Favoriser des économies de carburant
régime de rotation « N » < au ré
Le ré régime de puissance maximale
☞ Vérifier si le moteur fonctionne dans un espace de
consommation minimum (courbes d’iso consommation)
Calcul de la puissance nénécessaire à l’avancement du vé
véhicule
pour des vitesses de 90 à 120 Km/h
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 17

Boite de vitesses
• Calcul du rapport supérieur
Autres relations :
A.V3+B.V2+C.V+D = 0
résistance au roulement Rr est fonction de la vitesse de 110 à 200 Km/h)
(Cas ou la ré

Avec :
A = 0,0107167.ρ0 .S .Cx
B = 1,703.10-4.M
C = 0,0177125.M (plat)
C = 0,0177125.M+M.g.sin(arctg (i/100)) (pente)
D = ηt .Pt
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 18

9
Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Le choix de ce rapport est en gé
général un compromis entre :

☞ une volonté de démarrage dans une


pente donnée à charge maximale.
☞ des conditions de conduite « agréable ».
☞ le maximum du couple fourni à la roue
ne doit pas dépasser le couple maximum
transmissible par adhérence.

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 19

Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Calcul du couple transmissible par adhé
adhérence Ra

Véhicule à traction avant

N1
G C1
X

hg

H
M.g R1 T
Y N2
C2
a
α

b
R2 L

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 20

10
Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Calcul du couple transmissible par adhé
adhérence
Hypothèse : la résistance aérodynamique « Ra » est appliquée en G
Hypothè

Application du principe fondamental de la dynamique

Résultante

en projection sur l’axe « X » : T - Ra - M.g.sinα - R1 - R2 - M.γ = 0


en projection sur l’axe « Y » : N1 + N2 - M.g.cosα = 0
Moment au point « H »
en projection sur l’axe « Z » :

N1.L + (T – R1 – R2).hg – M.g.b.cosα + C1 + C2 = O

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 21

Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Calcul du couple transmissible par adhé
adhérence
Si on considè
considère que
T − R1
R2 << R1 Et comme = tgϕ = f
N1
donc T- R1-R2 # N1.tgϕ

Or on a C1 + C2 = (N1 + N2) . fr .rr= M.g.cosα . fr .rr


f : coefficient de frottement
fr : coefficient de résistance au roulement
rr : rayon des roues
α : angle de la pente

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 22

11
Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Calcul du couple transmissible par adhé
adhérence

Donc N 1 ≅ M . g. cos α .
(b − f r .rr )
L + hg .tgϕ
l’effort maximal transmissible par adhé
adhérence est

Tmax = N1.tgϕ + R1

Or R1 << Tmax ⇒ Tmax # N1.tgϕ


le couple maximal transmissible par adhé
adhérence est

Cmax,ad = Tmax . rr

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 23

Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Puissance à la jante (P j ) C max,ad .ω r Tmax .rr ω r
= ηt = = .
Puissance motrice ( Pm ) C m .ω m Cm ωm

⇒ Cm .ηt .Rb1 .Rp = Tmax .rr


Rb1.Rp = ωm /ωr
Cm : couple moteur
ηt : rendement mécanique de la transmission

Le rapport infé
inférieur est
Tmax .rr
Rb1 .R p =
C m .η t .
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 24

12
Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Remarques
☞ La valeur calculée de « Rb1.Rp » correspond au couple
maximal transmissible sans qu’il y’ait patinage des roues.
☞ Une fois le choix de « Rb1.Rp » le plus proche de celui
calculé (nombre de dents) on recalcule :

le couple maximal transmissible à la jante : Cmax,ad = Cm.ηt.Rb1.Rp


l’effort de traction maximal à la jante : Tmax = Cmax,ad /rr
la force disponible à l’accé
accélération : Fa = Tmax - Ra
120.π .rr
la vitesse du vé
véhicule pour un rérégime moteur de 1000
V1 =
tr/mn
tr/mn : (servira pour le calcul de la puissance administrative) Rb1.R p
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 25

Boite de vitesses
• Calcul du rapport inférieur
Remarques

☞ Le rapport de pont « Rp » est constant, sa


détermination se fait par des essais et de l’expérience. Il
est approximé par : Rp = Rb10,5.

Cette valeur est donné


donnée à titre indicatif car elle ne tient pas compte :

9 du nombre de dents des engrenages


9 des normes de bruit
9 de l’
l’encombrement de la boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 26

13
Boite de vitesses
• Vérification de la tenue de l’embrayage
L’énergie
’énergie thermique dissipé
dissipée au dé
démarrage a pour expression
(C m . N .n .M .(rr / (Rb1 .R p )))
E=
(180.(η .C .(R
t m b1 .R p / rr ) − M . g.(sin (arctg (i / 100 )) + f r )))
E : énergie dissipée au démarrage (Joules)
Cm : couple moteur maximal
N : fréquence de rotation du moteur au début de l’embrayage = 4000 tr/mn
n : fréquence de rotation du moteur à la fin de l’embrayage = 2000 tr/mn
rr : rayon de la roue (mètre)
Rb1.Rp : rapport de démultiplication entre le moteur et les roues
ηt : rendement de la transmission
i : pente de la route en %
M.g : poids du véhicule (Newton)
fr : coefficient de résistance au roulement du véhicule

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 27

Boite de vitesses
• Vérification de la tenue de l’embrayage

La tenue de l’
l’embrayage est correct si

E
≤ 2,5 à 3
Ec
Ec : énergie donnée par le constructeur pour chaque type d’embrayage

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 28

14
Boite de vitesses
• Choix des rapports intermédiaires
Le choix des rapports intermédiaires est conditionné
par la disponibilité d’une puissance suffisante pour gravir des
pentes ou pour accélérer.

Boite longue Boite courte


☞ Estimation mathématique
+ Economie de carburant
+ Accélération
Avantages + Silence
Utilisation des progressions arithmé
+ Vitesse de pointe arithmé+tiques
Repriseet gé
géomé
ométriques

☞ Détermination
- Moins bonnes reprises
pratique
- Moins bonne accélération
- Consommation plus haute
Inconvénients - Bruit
Difficile à- Obligé
modé
mod
de rétrograder pour
éliser mathé
math ématiquement (voir
- Vitesse exemple)
de pointe
accélérer

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 29

Boite de vitesses
• Choix des rapports intermédiaires
Donné
Donnée du cahier des charges
1, 48
⎛ C⎞
la puissance administrative Pa = m ⎜ 0,0458. ⎟
⎝ K⎠
m = 0,7 pour les moteurs diesels ; 1 pour les moteurs essences
C : cylindrée totale du véhicule en Cm3
K = (V1+V2+V3+V5 )/4 si V5 ≤ 1,25.V4 (Boite de vitesse performante)

K = (V1+V2+V3+1,25.V4 )/4 si V5 > 1,25.V4

Si Pm> 100 Kw ⇒ la valeur maximale de K est fixée à 21 Km/h.


Si Pa = 9,49 ⇒ le véhicule est considéré comme un 9 CV
Si Pa = 9,5 ⇒ le véhicule est considéré comme un 10 CV

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 30

15
Boite de vitesses
• Choix des rapports intermédiaires
Connaissant Rb1 et Rb5 le calcul donne

Progression arithmé
arithmétique
Rba2 = Rb1 + ra
R − Rb1
ra = b 5 Rba3 = Rb1 +2 ra
4
Rba4 = Rb1 + 3ra
Progression gé
géomé
ométrique
⎛1⎞
⎜ ⎟ Rbg2 = Rb1 . rg
⎛ R ⎞⎝ 4 ⎠
rg = ⎜⎜ b 5 ⎟⎟ Rbg3 = Rb1 . rg2
⎝ Rb1 ⎠
Rbg4 = Rb1 . rg3

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 31

Boite de vitesses
• Choix des rapports intermédiaires
☞ Calculer les rapports intermédiaires en faisant la
moyenne des progressions (première approximation)

Rb2 = (Rba2+ Rbg2 )/2


Rb3 = (Rba3+ Rbg3 )/2
Rb4 = (Rba4+ Rbg4 )/2
☞ Vérifier si la puissance administrative désirée a été
respectée

Cette mé
méthode ne donne pas un étagement optimal
⇒ pratiquement on a recours à l’expé
expérience et aux essais
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 32

16
Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ Choisir
- le rapport V5 /V4 selon les performances désirées ⇒ N2
- la fréquence de rotation N1 à partir de la courbe du couple de moteur

☞ Calculer K et K’
Pour une puissance administrative « Pa » donnée : Pa = X.
1, 48
⎛ C⎞
Pa = m ⎜ 0,0458. ⎟
⎝ K⎠
K’ = (V1+V2+V3+V5)/4 (Si Pa=(X-1),5)
Avec pour V5 /V4 ≤ 1,25
K = (V1+V2+V3+V5)/4 (Si Pa = X,49)

et K’>K ⇒ 4K-V1-V5 ≤ V2+V3 ≤ 4K’-V1-V5


2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 33

Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ S’assurer que le passage d’une vitesse à l’autre
se fasse selon une droite ascendante
N1 − N 2 ⎛ N − N2 ⎞
N= .V + ⎜⎜ N 1 − 1 .Vm1 ⎟⎟
Vm1 − Vm 4 ⎝ Vm1 − Vm 4 ⎠
N Régime maximum
Nmax
5
1 2 3 4
N2

N1

Vm1 Vm4 Vmax V

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 34

17
Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ Fixer Nmax
0,12.π . N max .rr
Vm 1 =
Rb1 .R p
0,12.π .N max .rr
Pour N1, N2 et V5/V4 donnés Vm 5 =
Rb 5 .R p
V5
V4 ≥
1,25
⇒ L’équation
’équation de la droite selon laquelle se fera le passage d’
d’une vitesse à l’autre

N = A.V + B
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 35

Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ Déterminer les rapports intermédiaires
R3 = Rb3.Rp
™ Quatriè
Quatrième rapport :
Équation correspondante
0,12.π . N max .rr N max
R4 = N (4 ) = .V
Vm 4 Vm 4


120.π .rr
Pour N = 1000 tr/mn
tr/mn V4 =
R4

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 36

18
Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ Déterminer les rapports intermédiaires
R3 = Rb3.Rp
™ Deuxiè
Deuxième rapport :
Équation correspondante

0,12.π . N 1 .rr N1
R2 = N (2 ) = .V
Vm1 Vm1

0,12.π . N .rr
N = 6000 tr / mn ; V =
R2

120.π .rr
N = 1000 tr / mn ; V2 =
R2
2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 37

Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ Déterminer les rapports intermédiaires
R3 = Rb3.Rp
™ Troisiè
Troisième rapport :
N Régime maximum

0,12.π . N max .rr


Nma
5
1 2 3 4
Vm 2 =
x
N2
R2
0,12.π . N .rr N1
=
R3

Avec N = A.Vm2 + B Vm1 Vm4 Vma V


x

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 38

19
Boite de vitesses
• Processus de calcul
☞ Déterminer les rapports intermédiaires
R3 = Rb3.Rp
™ Troisiè
Troisième rapport :
Équation correspondante
0,12.π .( A.Vm 2 + B ).rr ( )
=
N
R3 = N .V
3 max
⇒ V
Vm 2 m2

120.π .rr
Pour N = 1000 tr/mn
tr/mn ⇒ V3 =
R3
A comparer avec 4K-V1-V5-V2 ≤ V3 ≤ 4K’-V1-V5-V2

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 39

Boite de vitesses
• Processus de calcul

☞ Refaire les calculs autant de fois en


Modifiant « N1 » afin de respecter à la fois :

9 La droite de passage
et
9 La puissance administrative fixée
par le CdC (plus importante)

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 40

20
Boite de vitesses
• Eléments constitutifs

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 41

Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 42

21
Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 43

Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 44

22
Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 45

Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 46

23
Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 47

Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 48

24
Boite de vitesses

2 CPA /CM /FM H.ABOUCHADI 49

25

Vous aimerez peut-être aussi