Vous êtes sur la page 1sur 3

Amortissement des emprunts ou amortissement financier

Amortissement du capital

Amortissement des créances

Amortissement des actifs défectibles

Amortissement des pertes et charges

Amortissement du capital fixe

L'amortissement comptable a :

- une fonction juridique comme dépréciation fatale et irréversible du fait de l'usure ou de


l'obsolescence.
- une fonction financière soulignant le besoin de renouvellement des immobilisations.
- une fonction économique comme allocation du coût de détention du capital fixe.
- une fonction fiscale.

Certaines immobilisations (hormis par exemple les terrains) sont des actifs amortissables en fin d’exercice
comptable et leur durée d’utilisation et parfois déterminante.

Enregistrement comptable de l'amortissement


En France, en fin d'exercice comptable, il est nécessaire de passer une écriture (dotation pour
amortissement) pour chaque immobilisation dont la durée d'utilisation est déterminable.

Compte Intitulé Débit Crédit

619.. Dotations d’exploitation ...

28.. Amortissements de… …

Base d'amortissement

Elle est égale au coût d'acquisition, majorée des frais de mise en service et de livraison le cas échéant. En cas
de valeur résiduelle significative et connue à l'avance (engagement de reprise par exemple) il est possible de
déduire sur le plan comptable le montant de cette valeur résiduelle. Sur le plan fiscal, cette possibilité de
déduction n'existe pas, et il convient alors de retraiter les écritures.

En cours de vie, cette base d'amortissement peut par ailleurs être diminuée en cas de dépréciation.

Lorsqu'un bien a été acquis gratuitement, sa base d'amortissement est égale à sa valeur vénale.
Il convient de se référer à la façon dont l’entité va utiliser le bien. La durée d’utilisation est retenue comme durée
d'amortissement.

Modes d’amortissement acceptés comptablement :


Les amortissements classiques

Le mode d’amortissement retenu doit traduire au mieux le rythme de consommation des avantages
économiques attendus. Cette consommation peut être déterminée :

- en unités de Jours de vie de l'achat immobilisé (ce qu'on appelle généralement


l'amortissement économique) ;
- en unité d’œuvre lorsque ces dernières reflètent plus correctement le rythme de
consommation des avantages économiques attendus

Le mode d’amortissement peut être en linéaire, croissant ou décroissant, en unité de temps ou calculé
en fonction du nombre de kilomètres parcourus, de pièces produites, d’heures de travail. Toutefois, à
défaut de mode mieux adapté, le linéaire est appliqué.

Mode linéaire comptable

L'amortissement linéaire est une méthode d'amortissement à annuités constantes.

- Début du calcul: date de la mise en service du bien


- Base amortissable : Valeur origine - Valeur résiduelle
- Valeur nette comptable (VNC) : Valeur à une date précise de la valeur de l'immobilisation:
VNC = Valeur d'origine - Cumul des amortissements depuis l'origine. Si la valeur actuelle
(qui est le maximum entre la valeur vénale et la valeur d'utilité) est plus faible que la VNC,
il faudra provisionner la différence.
- sortie de l'immobilisation: Le calcul se fait jusqu'au jour de la sortie de l'immobilisation.
- Taux en %=100 % / durée d'utilisation.
- Calcul de l'amortissement = Base amortissable * aux T * nombre de jours/360 (En
comptabilité les mois durent 30 jours pour faciliter les écritures)

Méthode Softy

𝟐∗𝑵
Taux en % =𝑫𝒖𝟐+𝑫𝒖

Avec Du la durée d'utilisation et N l'année d'amortissement, mais en sens inverse (par exemple si on
amortit un bien sur 5 ans la première année d'amortissement sera notée 5, la seconde 4, etc.).

Exemple :

la méthode de calcul softy (pour Sum OF The Years) est la suivante :

- vous faites la somme des années (d'où le nom). Dans cet exemple cela nous donne : 1 + 2
e
+ 3 + 4 + 5 = 15. Les amortissements vont donc être calculés en15 .
- vous calculez ensuite l'amortissement comme suit :
re e e
- 1 année : amortissement de 5/15 de la valeur d'acquisition ;2 année : amortissements
e
de 4/15 ; etc.
e e e e e e
- Au total cela donne 5/15 + 4/15 + 3/15 + 2/15 + 1/15 = 15/15 .
-

Vous aimerez peut-être aussi