Vous êtes sur la page 1sur 14

Projet de PNM 13.1.

429
2018
Norme Marocaine

ICS : 93.080.20

ne
Assises de chaussées

ai
Méthodologie d'étude en laboratoire des matériaux traités

oc
aux liants hydrauliques

ar
Partie 2 : Sables traités aux liants hydrauliques

m
e
rm
no

Norme Marocaine homologuée


Par décision du Directeur de l’Institut Marocain de Normalisation N° , publiée au
de

B.O N°
et

Correspondance
oj

La présente norme est en large concordance avec la norme NF P98-114-2 : 2016.


Pr

Droits d'auteur
Droit de reproduction réservés sauf prescription différente aucune partie de cette publication ne peut
être reproduite ni utilisée sous quelque forme que ce soit et par aucun procédé électronique ou
mécanique y compris la photocopie et les microfilms sans accord formel. Ce document est à usage
exclusif et non collectif des clients de l'IMANOR, Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous
quelque forme que ce soit, même partielle, sont strictement interdites.

Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) © IMANOR 2017 – Tous droits réservés


Angle Avenue Kamal Zebdi et Rue Dadi Secteur 21 Hay Riad - Rabat
Tél : 05 37 57 19 48/49/51/52 - Fax : 05 37 71 17 73
Email : imanor@imanor.gov.ma
PNM 13.1.429 : 2018 2

Avant-Propos National

L’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) est l’Organisme National de Normalisation. Il a été créé
par la Loi N° 12-06 relative à la normalisation, à la certification et à l’accréditation sous forme d’un
Etablissement Public sous tutelle du Ministère chargé de l’Industrie et du Commerce.

ne
Les normes marocaines sont élaborées et homologuées conformément aux dispositions de la Loi
N° 12- 06 susmentionnée.

ai
La présente norme marocaine NM 13.1.429 a été élaborée et adoptée par la Commission de

oc
Normalisation des chaussées et liants hydrocarbonés (99).

ar
m
e
rm
no
de
et
oj
Pr
PNM 13.1.429 : 2018

Sommaire Page

Avant-propos .......................................................................................................................................................4
Domaine d’application ..........................................................................................................................4

ne
1
2 Références normatives .........................................................................................................................4
3 Termes et définitions .............................................................................................................................6

ai
4 Symboles et abréviations .....................................................................................................................6
5 Principe ..................................................................................................................................................7

oc
5.1 Étude réduite .........................................................................................................................................7
5.2 Étude complète ......................................................................................................................................7
6 Éprouvettes ............................................................................................................................................7
Préparation des matériaux ...................................................................................................................7

ar
6.1
6.2 Confection des éprouvettes .................................................................................................................7
6.3 Conservation des éprouvettes .............................................................................................................7
7
7.1
7.1.1
7.1.2
m
Méthode d’étude ....................................................................................................................................7
Identification des composants ............................................................................................................8
Granulats (sables)..................................................................................................................................8
Liants ......................................................................................................................................................8
e
7.1.3 Activants et adjuvants ...........................................................................................................................8
7.1.4 Eau ..........................................................................................................................................................8
rm

7.2 Étude du mélange ..................................................................................................................................8


7.2.1 Étude réduite ..........................................................................................................................................8
7.2.2 Étude complète ................................................................................................................................... 10
Annexe A (informative) Cas d’une étude complète ..................................................................................... 11
no

A.1 Détermination de la formule de base dans le cas de recherche d’une classe donnée ............... 11
A.1.1 Les performances mécaniques de la formule d’étude se trouvent dans la classe recherchée . 11
A.1.2 Les performances mécaniques de la formule d’étude ne se trouvent pas dans la classe
recherchée ........................................................................................................................................... 11
A.2 Détermination de la formule de base à partir de l’étude de sensibilité aux dispersions ............ 11
de

A.2.1 Essais ................................................................................................................................................... 11


A.2.2 Détermination d’une formule de base après étude des sensibilités aux dispersions ................ 12
A.3 Détermination de la formule de base dans le cas de performances données Rt et E ................. 12
et
oj
Pr

3
PNM 13.1.429 : 2018

Avant-propos
Le présent document fait partie d’une série de normes destinées à définir une méthodologie d’étude en laboratoire
des matériaux traités aux liants hydrauliques utilisés en assises de chaussées. Cette série comporte actuellement

ne
les normes :

 NF P 98 114-1, Assises de chaussées - Méthodologie d’étude en laboratoire des matériaux traités aux liants
hydrauliques - Partie 1 : Graves traitées aux liants hydrauliques.

ai
 NF P 98-114-2, Assises de chaussées - Méthodologie d’étude en laboratoire des matériaux traités aux liants
hydrauliques - Partie 2 : Sables traités aux liants hydrauliques.

oc
 NF P 98-114-3, Assises de chaussées - Méthodologie d’étude en laboratoire des matériaux traités aux liants
hydrauliques - Partie 3 : Sols traités aux liants hydrauliques et pouzzolaniques éventuellement associés à la
chaux.

ar
1 Domaine d’application
m
Le présent document s’applique aux sables traités aux liants hydrauliques, codifiés au sens de la norme
N P 98-115 et des normes NF EN 14227-1,-2, 3 et 5 que l’on désignera ci-après sous le terme général « sables
traités ».
e
Il définit une méthode d’étude qui doit permettre de déterminer la formulation du sable traité :
rm

 sa courbe granulométrique ;


no

le dosage du liant et la teneur en eau ;

 le dosage en adjuvant ou activant si nécessaire ;

 la masse volumique apparente du mélange.


de

afin d’obtenir un sable traité répondant aux normes citées ci-dessus ainsi qu’à des caractéristiques choisies dans
ces normes.

Il doit permettre de définir le cas échéant, l’adaptation de la formule aux conditions réelles d’exécution du chantier
et

par la connaissance de la sensibilité du mélange aux variations des paramètres de composition conformément à la
norme NF P 98-115.
oj

2 Références normatives
Pr

Les documents de référence suivants sont indispensables pour l'application du présent document. Pour les
références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du document
de référence s'applique (y compris les éventuels amendements).

NF P 18545, Granulats – Éléments de définition, conformité et codification.

NF P 98-100, Assises de chaussées - Eaux pour assises - Classification, exigences et essais.

NF P 98-115, Assises de chaussées - Exécution des corps de chaussées - Constituants - Composition des
mélanges et formulation - Exécution et contrôle.

NF P 98-231-2, Essais relatifs aux chaussées - Comportement au compactage des matériaux autres que traités
aux liants hydrocarbonés - Partie 2 : essai de compactage à la presse à cisaillement giratoire (PCG).

4
PNM 13.1.429 : 2018

NF P 98-230-3, Essais relatifs aux chaussées - Préparation des matériaux traités aux liants hydrauliques ou non
traités - Fabrication en laboratoire de mélange de graves ou de sables pour la confection d’éprouvettes.

NF EN 197-1, Ciment - Partie 1 : Composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants (Indice
de classement : P 15-101-1).

NF EN 933-1, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats - Partie 1 : Détermination de
la granularité - Analyse granulométrique par tamisage (indice de classement : P 18-622-1).

ne
NF EN 933-9, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats - Partie 9 : Qualification des
fines - Essai au bleu de méthylène (indice de classement : P 18-622-9).

NF EN 13242+A1, Granulats pour matériaux traités aux liants hydrauliques et matériaux non traités utilisés pour

ai
les travaux de génie civil et pour la construction des chaussées.

NF EN 13282-1, Liants hydrauliques routiers - Partie 1 : Liants hydrauliques routiers à durcissement rapide -

oc
Composition, spécifications et critères de conformité (indice de classement : P 15-108-1).

NF EN 13282-2, Liants hydrauliques routiers - Partie 2 : Liants hydrauliques routiers à durcissement normal -
Composition, spécifications et critères de conformité (indice de classement : P 15-108-2).

ar
NF EN 13286-2, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques. Partie 2 : Méthodes d'essai de
détermination en laboratoire de la masse volumique de référence et de la teneur en eau - Compactage Proctor
(indice de classement : P 98-846-2).
m
NF EN13286-3, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 3 : Méthodes d'essai de
détermination en laboratoire de la masse volumique de référence et la teneur en eau - Vibrocompression à
e
paramètres contrôlés (indice de classement : P 98-846-3).
rm

NF EN 13286-40, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 40 : Méthode d'essai de
détermination de la résistance à la traction directe des mélanges traités aux liants hydrauliques (indice de
classement : P 98-846-40).
no

NF EN 13286-41, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 41 : Méthode d'essai
pour la détermination de la résistance à la compression des mélanges traités aux liants hydrauliques (indice de
classement : P 98-846-41).

NF EN 13286-42, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 42 : Méthode d'essai
de

pour la détermination de la résistance à la traction indirecte des mélanges traités aux liants hydrauliques (indice de
classement : P 98-846-42).

NF EN 13286-43, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques. Partie 43 : Méthode d'essai
pour la détermination du module d'élasticité des mélanges traités aux liants hydrauliques (indice de classement :
et

P 98-846-43).

NF EN 13286-44, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 44 : Méthode d'essai
oj

pour la détermination du coefficient alpha du laitier vitrifié de haut fourneau (Indice de classement : P 98-846-44).
Pr

NF EN13286-45, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 45 : Méthode d’essai
pour la détermination du délai de maniabilité (indice de classement : P 98-846-45).

NF EN 13286-47, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 47 : Méthode d'essai
pour la détermination de l'indice portant Californien (CBR), de l'indice de portance immédiate (IPI) et du gonflement
linéaire (indice de classement : P 98-846-47).

NF EN 13286-52, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 52 : Méthode de
confection par vibrocompression des éprouvettes de matériaux traités aux liants hydrauliques (indice de
classement : P 98-846-52).

NF EN 13286-53, Mélanges traités et mélanges non traités aux liants hydrauliques - Partie 53 : Méthode de
confection par compression axiale des éprouvettes de matériaux traités aux liants hydrauliques (indice de
classement : P 98-846-53).

5
PNM 13.1.429 : 2018

NF EN 14227-1, Mélanges traités aux liants hydrauliques - Spécifications - Partie 1 : Mélanges granulaires traités
au ciment (indice de classement : P 98-887-1).

NF EN 14227-2, Mélanges traités aux liants hydrauliques - Spécifications. Partie 2 : Mélanges granulaires traités
au laitier (indice de classement : P 98-887-2).

NF EN 14227-3, Mélanges traités aux liants hydrauliques - Spécifications - Partie 3 : Mélanges granulaires traités à
la cendre volante (indice de classement : P 98-887-3).

ne
NF EN 14227-4, Mélanges traités aux liants hydrauliques - Spécifications - Partie 4 : Cendre volante pour
mélanges traités aux liants hydrauliques (indice de classement : P 98-887-4).

NF EN 14227-5, Mélanges traités aux liants hydrauliques - Spécifications - Partie 5 : Mélanges granulaires traités

ai
aux liants hydrauliques routiers (indice de classement : P 98-887-5).

oc
3 Termes et définitions
Pour les besoins du présent document les termes et définitions suivants s'appliquent.

ar
3.1
mélange éprouvé

équivalente

3.2
m
mélange qui correspond à une technique normalisée ou ayant fait l'objet d'un avis technique ou d'une procédure
e
formule de base
formule qui, pour un sable traité, est établie avec les proportions moyennes du mélange à réaliser sur le chantier, à
rm

la teneur en eau et à la masse volumique apparente moyenne visées sur le chantier

4 Symboles et abréviations
no

DC est la difficulté de compactage (NF EN 13286-3) ;

E est le module d’élasticité (NF EN 13286-43) ;

l est la teneur en liant ;


de

le est la teneur en liant de la formule d’étude ;

OPM est l’Optimum Proctor Modifié ;

Rt est la résistance à la traction directe (NF EN 13286-40) ;


et

Rit est la résistance en traction indirecte (NF EN 13286-42) ;

VCPC est la vibrocompression à paramètres contrôlés ;


oj

w est la teneur en eau ;


Pr

we est la teneur en eau de la formule d’étude ;

wOPM est la teneur en eau à l’Optimum Proctor Modifié. (NF EN 13286-2) ;

d est la masse volumique apparente sèche ;

de est la masse volumique apparente de la formule d’étude ;

dOPM est la masse volumique Optimum Proctor Modifié (NF EN 13286-2) ;

m est la masse volumique apparente sèche maximale ;

IPI est l’Indice Portant Immédiat.

6
PNM 13.1.429 : 2018

5 Principe
La méthode consiste à définir et à caractériser en laboratoire un sable traité par la détermination de sa formulation
et de ses caractéristiques mécaniques.

On distingue les mélanges éprouvés, qui ne nécessitent qu’une étude réduite et les autres mélanges qui doivent
comprendre en plus, l’analyse de la sensibilité des performances mécaniques aux dispersions des paramètres
constitutifs.

ne
5.1 Étude réduite

L’étude réduite comporte les points suivants :

ai
 identification des composants ;

oc
 détermination du pourcentage des différents composants ;

 sur le mélange :

ar
 détermination des indices portants immédiats (IPI) à différentes teneurs en eau ;

 détermination des performances mécaniques (Rt, E) ;


m
détermination pour différentes températures du délai de maniabilité, si nécessaire ;

détermination de la difficulté de compactage, si nécessaire.


e
rm

5.2 Étude complète

L’étude complète comprend en complément des éléments de l’étude réduite, l’étude de la sensibilité des
performances mécaniques aux dispersions des paramètres constitutifs.
no

6 Éprouvettes

6.1 Préparation des matériaux


de

Les matériaux destinés à la réalisation des éprouvettes sont préparés conformément à la norme NF P 98-230-3.

6.2 Confection des éprouvettes


et

Pour les sables fins et moyens (NF EN 14227-1, 2, 3 et 5), on utilise des éprouvettes cylindriques de hauteur
20 cm et de diamètre 10 cm confectionnées par compression axiale, conformément à la norme NF EN 13286-53.
oj

Pour les sables grossiers (NF EN 14227-1, 2, 3 et 5), on utilise des éprouvettes cylindriques de hauteur 32 cm et
de diamètre 16 cm confectionnées par vibrocompression, conformément à la norme NF EN 13286-52.
Pr

6.3 Conservation des éprouvettes

Chaque éprouvette doit être conservée dans son moule fermé et étanche, à la température de 20 +/- 2 °C, pendant
le temps indiqué par la norme produit qui correspond au mélange.

L’étanchéité est vérifiée par mesure de poids après fabrication et avant démoulage. Une perte supérieure à 2 % est
mentionnée au procès-verbal.

7 Méthode d’étude
La méthode d’étude comprend deux parties :
7
PNM 13.1.429 : 2018

 l’identification des composants ;

 l’étude du mélange :

 soit l’étude réduite ;

 soit l’étude complète.

7.1 Identification des composants

ne
Les composants sont identifiés quel que soit le type d’étude effectuée.

ai
7.1.1 Granulats (sables)

Chaque échantillon de sable, représentatif d’un lot, est identifié par le bon de livraison, par son origine, sa nature

oc
pétrographique ainsi que par référence aux normes NF EN 13242+A1 ; NF P 18545 et NF EN 14227-1, 2, 3 et 5
pour déterminer sa catégorie. Sur chaque granulat, une analyse granulométrique (norme NF EN 933-1) doit être
effectuée, ainsi qu’une détermination de la valeur de bleu (NF EN 933-9).

ar
On vérifie également que les granulats, ne contiennent pas, en quantité notable, de composants, pouvant perturber
le durcissement des matériaux. Dans le cas contraire, une étude spécifique doit être entreprise pour vérifier que les
gonflements possibles à long terme restent admissibles : cette étude est à réaliser sur éprouvettes soumises à
l’immersion.

7.1.2 Liants
m
e
Les liants sont identifiés et vérifiés par référence aux normes NF EN 197-1, NF EN 13282-1, NF EN 13282-2,
rm

NF EN 13286-44, NF EN 14227-2, NF EN 14227-4 et aux avis techniques ou aux agréments équivalents.

7.1.3 Activants et adjuvants


no

Ils sont identifiés par référence aux normes ou avis techniques ou agréments équivalents. Ils doivent correspondre
aux catégories précisées dans les normes NF P 98-115 et NF EN 14227-1, 2, 3 et 5.

7.1.4 Eau
de

Elle est identifiée par référence à la norme NF P 98-100. Elle doit correspondre aux catégories précisées dans les
normes NF P 98-115 et NF EN 14227-1, 2, 3 et 5.

7.2 Étude du mélange


et

7.2.1 Étude réduite


oj

Elle comprend les phases suivantes :

 choix d’une formule d’étude ;


Pr

 détermination de l’indice portant immédiat à l’OPM ;

 mesure des performances mécaniques de la formule d ‘étude ;

 validation de la formule d’étude ;

 détermination des délais de maniabilité de la formule d’étude.

8
PNM 13.1.429 : 2018

7.2.1.1 Choix d’une formule d’étude

7.2.1.1.1 Dosage en liant

Le dosage en liant défini pour la formule d’étude est fixé conformément à la norme produit ou à l’avis technique
correspondant pour cet usage.

7.2.1.1.2 Détermination du pourcentage des différents granulats

ne
On détermine les pourcentages des différents granulats (sables principaux et sables d’apport), afin de satisfaire les
exigences de stabilité et de performances mécaniques du mélange (en général, de façon à être le plus proche
d’une courbe continue, après adjonction du liant).

ai
7.2.1.1.3 Dosage en activant

oc
Le dosage en activant est fixé en conformité avec la norme produit ou l’avis technique correspondant.

7.2.1.1.4 Teneur en eau et masse volumique apparente

ar
La teneur en eau et la masse volumique apparente de la formule d’étude sont retenues par référence à la norme
EN 13286-2.

7.2.1.2 Détermination des indices portants immédiats m


Cette détermination est faite selon la norme NF EN 13286-47 à des teneurs en eau représentatives des cas de
e
chantier.
rm

7.2.1.3 Mesure des performances mécaniques de la formule d’étude

7.2.1.3.1 Essais
no

Les performances mécaniques, caractérisées par la résistance à la traction et le module d’élasticité, sont obtenues
selon une des modalités suivantes par :

 le module d’élasticité selon NF EN 13286-43 ;


de

 la résistance en traction Rt, elle est obtenue :

 soit par l’essai de traction directe (NF EN 13286-40) ;


et

soit par l’essai de traction indirecte (NF EN 13286-42). Par convention : Rt = 0,8 Rit.

Les valeurs retenues sont les moyennes de mesure sur trois éprouvettes.
oj

NOTE Lorsque le module d’élasticité est déterminé selon la NF EN 13286-43 à l’aide de l’essai de compression simple, il
peut être calculé de la façon suivante : tracer la courbe contrainte-déformation par l’essai de compression simple jusqu’à une
Pr

contrainte égale à 1,5 fois la contrainte de rupture en traction estimée.

 Le module d’élasticité E est égal au module sécant à 30 % de la valeur de la résistance en traction, déterminé sur la
courbe contrainte-déformation obtenue ci-dessus.

 La résistance en traction Rit est ensuite obtenue sur les mêmes éprouvettes à l’aide de l’essai de traction indirecte.

7.2.1.3.2 Performances mécaniques

Les valeurs des résistances en traction et les modules précisés dans les normes des produits sont celles à
360 jours. Pour les seuls liants hydrauliques routiers, les performances mécaniques peuvent être estimées à partir
des résultats d’essais réalisés à plus jeune âge (60 jours) moyennant les coefficients de correspondance indiqués
dans le Tableau 1.

9
PNM 13.1.429 : 2018

Pour les ciments ou tout autre liant hydraulique ou pouzzolanique activé (laitier ; cendre volante), les valeurs à
360 jours sont retenues par défaut. Si des valeurs conformes à l’usage sont obtenues à des échéances
antérieures, ces dernières peuvent alors être considérées.

Tableau 1 — Coefficients de correspondance des sables traités aux liants hydrauliques routiers

Type de MTLH Liant Hydraulique Âge Rt/Rt360 E/E360


Sables traités aux
Liant hydraulique
liants hydrauliques 60 0,78 0,82

ne
routier
routiers

7.2.1.4 Validation de la formule d’étude

ai
Les performances mécaniques de la formule d’étude se trouvent dans la classe recherchée : la formule est validée
et peut être retenue comme formule de base.

oc
Les performances mécaniques de la formule d’étude ne se trouvent pas dans la classe recherchée : refaire une
étude avec une nouvelle formule.

ar
7.2.1.5 Détermination de la difficulté de compactage de la formule de base

Si cette vérification s’avère nécessaire (notamment dans le cas du contrôle de compactage basé sur la définition
m
des moyens et leur contrôle tel que défini par la norme NF P 98-115), elle se fait conformément à la norme
NF P 98-231-2 ou à la norme NF EN 13286-3 pour la valeur de la teneur en eau de la formule de base.

7.2.1.6 Détermination des délais de maniabilité de la formule de base


e
Si cette détermination s’avère nécessaire, elle est effectuée selon la norme NF EN 13286-45 à au moins deux
rm

températures représentatives des conditions du chantier.

Le délai à différentes températures est ensuite déterminé par interpolation linéaire.


no

7.2.2 Étude complète

Cf. Annexe A.
de
et
oj
Pr

10
PNM 13.1.429 : 2018

Annexe A
(informative)

Cas d’une étude complète

La méthodologie d’étude est identique à celle d’une étude réduite, complétée par une étude de la sensibilité aux

ne
dispersions et par la détermination de la formule de base.

Le mode d’exploitation des essais est complété par la comparaison des sensibilités aux dispersions admissibles
pour l’usage envisagé.

ai
oc
A.1 Détermination de la formule de base dans le cas de recherche d’une classe donnée

A.1.1 Les performances mécaniques de la formule d’étude se trouvent dans la classe recherchée

ar
La formule est vérifiée et peut être retenue comme formule de base.

recherchée

Il faut alors :
m
A.1.2 Les performances mécaniques de la formule d’étude ne se trouvent pas dans la classe
e
 soit refaire l’étude avec une nouvelle formule ;
rm

 soit appliquer la méthodologie de détermination à partir de l’étude de la sensibilité aux dispersions (voir A.2).
no

A.2 Détermination de la formule de base à partir de l’étude de sensibilité aux dispersions

A.2.1 Essais
de

La détermination de la formule de base se fait par l’étude de l’incidence sur les valeurs de la résistance à la traction
et du module d’élasticité, des variations des paramètres suivants :

 masse volumique apparente ;


et

 teneur en eau de compactage ;

 teneur en liant.
oj

Les valeurs des caractéristiques de réalisation des éprouvettes sont données dans les Tableaux ci-dessous :
Pr

Tableau A.1 — Masses volumiques apparentes à donner aux éprouvettes

W l d
95 % de

we le 100 % de

102 % de

11
PNM 13.1.429 : 2018

Tableau A.2 — Teneurs en liants à donner aux éprouvettes

d w l

0,8 le

de we le

1,2 le

Tableau A.3 — Teneurs en eau de compactage à donner aux éprouvettes

ne
l d w

0,9 we

ai
le de we
1,05 we

oc
Avec :

ar
 de et we, masse volumique apparente et teneur en eau de la formule d’étude telles qu’elles sont définies en
7.2.1.1.4.

 le
m
est la teneur en liant de la formule d’étude telle qu’elle est définie en 7.2.1.1.1.

A.2.2 Détermination d’une formule de base après étude des sensibilités aux dispersions
e
Dans tout ce qui suit, il est admis que dans la limite de variation d’étude des paramètres, les caractéristiques
rm

mécaniques de modules et de résistances varient linéairement en fonction de ces paramètres.

La teneur en eau est généralement déterminée dès le choix de la formule d’étude et celle de la formule de base est
généralement la teneur en eau médiane de la formule d’étude.
no

Tracer le graphe de la Figure A.1, représentant les variations des caractéristiques selon les variations du dosage
en liant et de la densité définies précédemment.

Porter sur le graphe les fuseaux définissant la catégorie de matériaux recherchés par exemple STLH T1, T2, T3,
de

T4, T5.

Si une partie du parallélogramme est dans la classe recherchée, la formule est considérée comme vérifiée ;
toutefois, la formule de base est précisée par interpolation linéaire. On admet que la sensibilité autour de la formule
de base est identique à celle autour de la formule d’étude.
et

Dans les autres cas, la formule n’est pas vérifiée et une étude nouvelle doit être effectuée. La nouvelle formulation
(dosage en liant et compacité de la nouvelle formule d’étude) peut être déterminée par extrapolation linéaire de
oj

l’étude de sensibilité.

Il est à noter que pour des familles de formulations (même liant et dosages comparables, compacités comparables)
Pr

l’étude des sensibilités peut être faite simplement par analogie.

L’étude de la sensibilité aux variations de teneur en eau est, comme celle des sensibilités aux autres paramètres,
utilisée sur le chantier pour effectuer d’éventuelles corrections suite à une non-obtention de la teneur en eau visée.

A.3 Détermination de la formule de base dans le cas de performances données Rt et E


La teneur en eau est déterminée, dès le choix de la formule d’étude et celle de la formule de base sera toujours la
teneur en eau médiane de la formule d’étude.

Tracer le parallélogramme de la Figure A.2, représentant les performances de la formule d’étude et leurs variations
selon les variations du dosage en liant et de la densité définies en A.2.

12
PNM 13.1.429 : 2018

Porter sur le graphe les performances recherchées pour la formule de base.

Si ces performances sont dans le parallélogramme, la formule est considérée comme vérifiée ; toutefois, la formule
de base est précisée par extrapolation linéaire.

La sensibilité autour de la formule de base est admise identique à celle autour de la formule d’étude.

Dans les autres cas, la formule n’est pas vérifiée et une étude nouvelle doit être effectuée. La nouvelle formulation
(dosage en liant et compacité de la nouvelle formule d’étude) peut être déterminée par extrapolation linéaire de

ne
l’étude de sensibilité.

Il est à noter que pour des familles de formulations (même liant et dosages comparables, compacités comparables)
l’étude des sensibilités peut être faite simplement par analogie.

ai
L’étude de la sensibilité aux variations de teneur en eau est, comme celle des sensibilités aux autres paramètres,
utilisée sur le chantier pour effectuer d’éventuelles corrections suite à une non-obtention de la teneur en eau visée.

oc
ar
m
e
rm
no
de
et
oj
Pr

Figure A.1 — Sables traités pour couches d’assises — Détermination de la formule de base dans le cas de
recherche d’une classe de matériau

13
PNM 13.1.429 : 2018

ne
ai
oc
ar
m
e
rm
no
de

Figure A.2 — Sables traités pour couches d’assises — Détermination de la formule de base dans le cas de
et

recherche de performances données Rt et E


oj
Pr

14