Vous êtes sur la page 1sur 24

Avis technique 2/2018-03

Annule et remplace l’Avis Technique 2/2015-06

Avis sur couverture métallique autoportante

Couverture MONOBLOC SX800

TC
C
AU
Titulaire et distributeur : Entreprise TOUNSI Mohamed
Charpente Métallique Couverture Autoportante
E

2, Rue Mohamed Abdou, Ain Taya - Alger


N

 023 87 57 82
R
TE

Fax. 023 87 57 82
Mobile: 0558 08 87 97 / 0551 61 38 49
IN

e-mail : auto.portante@ yahoo.com


E
G
SA
U

Groupe Spécialisé N°2


" Systèmes Constructifs "

C.N.E.R.I.B
Centre National d’Etudes et de Recherches Intégrées du Bâtiment
Cité Nouvelle El Mokrani, Souidania - Wilaya d’Alger
 021 38 03 68 Fax : 021 38 04 31
Site web: www.cnerib.edu.dz e-mail: mail@cnerib.edu.dz / cnerib@mhuv.gov.dz
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

© CNERIB, 2018
ISBN : 978-9961-694-17-5
Dépôt légal : 1er semestre, 2018.
Le Groupe Spécialisé N°2 « Systèmes constructifs » a examiné le 15 Mars 2018, le procédé de couverture
« MONOBLOC SX800 », fabriqué par la société TOUNSI Mohamed. Il a formulé sur ce procédé l’Avis
Technique suivant qui annule et remplace l’Avis Technique 2/2015-06. Cet avis a été formulé pour les
utilisations en Algérie.

conformément aux normes en vigueur (voir dossier


1. Définition succincte
technique établi par le demandeur).
1.1. Description succincte du procédé
Procédé de couverture, courbe, autoportante en acier 2. AVIS
formé à froid, issue de tôles galvanisées ou 2.1. Domaine d’emploi accepté
galvanisées prélaquées d’épaisseur métal 0.6 mm, 0.8
Procédé destiné à la réalisation des couvertures des
mm, 0.9 mm, 1 mm, 1.12 mm, 1.25 mm et 1.50 mm.
bâtiments courants, industriels, sportifs, agricoles et
La couverture MONOBLOC SX800 peut être posée de stockage.
soit sur structure métallique ou en béton, soit en L’Avis ne porte pas sur l’ossature porteuse (structure
fondation à partir du sol pour les couvertures au sol. support) et les fixations des appuis (chevalet d’appui)
La portée maximale entre appuis est de 42.m pour les sur la structure porteuse.

TC
couvertures sur murs ou poutres et de 35 m pour les 2.2. Appréciation sur le procédé
couvertures au sol.

C
2.2.1. Aptitude à l’emploi
Le système est composé d’arcs en tôles d’acier
formées à froid sur place et assemblées au moyen
AU
Stabilité
d’une sertisseuse pour former une arche. Chaque La stabilité du système de couverture peut être
E
arche doit être assemblée au sol, élevée et positionnée considérée normalement assurée dans les conditions
N

sur l’ossature porteuse et ensuite attachée à une arche d’emploi préconisées par le dossier technique,
R

adjacente. complétées par les prescriptions techniques du


TE

La fixation des arches à l’ossature porteuse (en acier paragraphe 3.


ou en béton) se fait par l’intermédiaire de scellement
Sécurité au feu
IN

préalablement mis en place ou par des chevilles


métalliques. Elle peut être aussi réalisée par des La justification de la sécurité au feu doit être justifiée
E

appareils d’appui (chevalets d’appui) en acier en fonction de la destination du système


G

galvanisé ayant une forme géométrique adaptée. En conformément à la règlementation en vigueur.


SA

général, un appui est fixe l’autre est mobile


Isolation thermique
(permettant un mouvement).
U

A défaut de justifications particulières, aucun niveau


Ce système offre la possibilité d’une couverture d’isolation thermique ne peut être attribué au
double peau comprenant une peau intérieure en tôle système. Lorsque des niveaux de performances
autoportante SX800, une isolation thermique en laine thermiques sont exigés pour des bâtiments couverts
de verre ou laine de roche et une peau de finition avec le système MONOBLOC SX800, ils doivent
extérieure en TR35 (voir figure 11 du dossier être justifiés au cas par cas par référence à la
technique établi par le demandeur). règlementation en vigueur notamment le DTR
C.3.2./.4 " Règlementation thermique du bâtiment ".
1.2. Identification des constituants
Les tôles sont caractérisées par la géométrie Isolation phonique
particulière de leur section transversale illustrée par
La tôle de couverture non associée à des produits
la figure (1) du dossier technique établi par le
d’isolation phonique ne peut contribuer à aucun
demandeur.
niveau de confort acoustique. Lorsqu’un niveau de
Les accessoires font partie intégrante du système de confort acoustique est exigé, il doit être justifié par
couverture et doivent de ce fait être réalisés référence à la règlementation en vigueur notamment
le DTR C 3.1.1 " Isolation acoustique des parois aux

3
bruits aériens - Règles de calcul " par analogie avec vent RNV 2013 et les règles parasismiques
une toiture traditionnelle en zinc. algériennes RPA 99 version 2003.
La justification de la couverture peut être effectuée
Prévention des accidents lors de la mise en œuvre
ou de l’entretien par :

La pose des couvertures MONOBLOC SX800 − La méthode des états limites, par référence à
n’impose pas de dispositions particulières de sécurité l’Eurocode 3 partie 1.3 intitulée « Règles
que celles habituellement exigées pour la mise en générales, Règles supplémentaires pour les
œuvre des couvertures. profilés et plaques à parois minces formés à
froid » ;
Étanchéité à l’eau
− La méthode du règlement américain AISI 100 ou
La couverture, complétée par les dispositifs de la norme canadienne S136 ;
d’évacuation des eaux, peut assurer l’étanchéité à
l’eau exigée dans les conditions prévues dans le − Les règles du DTU P 22-703 intitulé « Règles de
dossier technique. Les chéneaux font partie intégrante calcul des constructions en éléments à parois
du système et doivent de ce fait être réalisés selon les minces en acier. Justification par le calcul de la
règles de l’art. sécurité des constructions ».

TC
2.2.2. Durabilité Pour les couvertures au sol, le coefficient de
comportement sismique est fixé à R = 2.

C
La durabilité des tôles galvanisées ou galvanisées
prélaquées est normalement assurée. La flèche maximale admissible de la couverture est
AU
de l/200ème de la portée.
Les revêtements galvanisé et galvanisé prélaqué,
appliqués sur les tôles, doivent être adaptés à chaque 3.2. Conditions de mise en œuvre
E

type d’environnement (voir Annexe).


N

La société doit assurer, et sous sa responsabilité,


l’assistance aux entreprises de pose sur chantier.
R

2.2.3. Fabrication
TE

La fabrication des produits s’effectue selon les Les tolérances sur le montage de la structure porteuse
techniques habituelles de profilage des tôles d’acier sont celles fixées par la règlementation en vigueur
IN

revêtues. Les produits finis doivent respecter les selon le type de la structure (acier ou béton).
tolérances de fabrication données dans les 3.3. Conditions de fabrication
E

prescriptions techniques du paragraphe 3.


G

• Tolérances sur l’épaisseur :


2.2.4. Mise en œuvre
SA

La réalisation des couvertures MONOBLOC SX 800 Épaisseur > 0.60 > 0.80 > 1.00 > 1.20
(mm) ≤ 0.80 ≤ 1.00 ≤ 1.20 ≤ 1.60
U

doit s’effectuer par des entreprises spécialisées, ayant


Tolérance normale
reçu une formation dans le montage de ce type de (mm)
±0.08 ±0.09 ±0.11 ±0.13
couverture. Les précautions de transport, de montage Tolérance réduite
(mm)
±0.06 ±0.07 ±0.08 ±0.09
et de fixation doivent être scrupuleusement
respectées. • Tolérances sur la largeur et sur la longueur :
Le détenteur du présent Avis Technique est Tolérances normales Tolérances réduites
responsable de la qualité d’exécution des travaux de
montage des couvertures. En moins En plus En moins En plus
Sur la largeur 0 +5 0 +2
(mm)
3. Prescriptions techniques
Sur la longueur 0 +0.003 L 0 +0.0015 L
3.1. Conditions de conception (mm)

Les actions du vent et du séisme sont respectivement


déterminées par référence aux règlements neige et

4
4. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé

Le Groupe Spécialisé insiste sur la nécessité de disposer des certificats de conformité des produits utilisés dans la
fabrication des tôles de couvertures, des accessoires et des revêtements de protection.
Afin de s’assurer de la durabilité du procédé dans les conditions définies dans le dossier technique, un cahier des
charges contenant les prescriptions relatives à l’entretien et à l’exploitation des ouvrages réalisés avec ce système
doit être remis aux maîtres d’ouvrages.
Une attention particulière doit être accordée à la réalisation des éléments assurant l’obturation des vides résultant
des ondulations des tôles au droit des appuis d’extrémités.
La suspension d’objets doit se faire uniquement sur la couverture selon la disposition décrite dans le dossier
technique établi par le demandeur (voir figure 14).
La note de calcul doit être établie par le détenteur du présent Avis Technique et sous sa responsabilité.

Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 2

M. BOUZOUALEGH

TC
C
5. Conclusion
Appréciation globale AU
L’utilisation de ce système de couverture dans le domaine d’emploi, complété par les prescriptions techniques, est
appréciée favorablement.
E
N

Délai de validité : 05 ans, jusqu’au 14 Mars 2023.


R

Sauf changement dans la fabrication, susceptible de modifier les caractéristiques des produits ou leurs
TE

comportements, et qu’il ne soit pas porté à la connaissance du CNERIB des désordres suffisamment graves pouvant
remettre en cause le présent Avis, le Groupe Spécialisé estime nécessaire de revoir le présent Avis Technique dans
IN

un délai de cinq (05) ans expirant le 14 Mars 2023.


E

Faute de demande de révision introduite (01) mois avant la date d’expiration, le présent Avis Technique sera
G

annulé.
SA

Pour le Groupe Spécialisé n° 2


Le président
U

B. ABALACHE

5
ANNEXE

Extrait de la norme NF EN ISO 12944-2 (Septembre 1998)


Anticorrosion des structures en acier par systèmes de peinture
Partie 2 : Classification des environnements

5. Classification des environnements


5.1. Catégories de corrosivité atmosphérique
5.1.1 Pour les besoins de l'ISO 12944, les environnements atmosphériques sont classés en six catégories de
corrosivité atmosphérique:

TC
C1 très faible
C2 faible

C
C3 moyenne
C4 élevée AU
C5-I très élevée (industrie)
C5-M très élevée (marine)
E
N

5.1.2 Pour déterminer les catégories de corrosivité, l'exposition d'éprouvettes métalliques standards est fortement
R

recommandée. Le tableau 1 définit les catégories de corrosivité en termes de perte de masse ou d'épaisseur de ces
TE

éprouvettes en acier et/ou en zinc après la première année d'exposition. Pour tous détails concernant les
éprouvettes standards et leur traitement avant et après exposition, voir ISO 9226. L'extrapolation des pertes de
IN

masse ou d'épaisseur sur un an à partir de temps d'exposition plus réduits, ou l'extrapolation inverse à partir de
durées plus longues, ne donne pas de résultats fiables et n'est donc pas admise. Les pertes de masse ou d'épaisseur
E

obtenues pour les éprouvettes en acier et en zinc peuvent parfois indiquer des catégories différentes. Dans ce cas,
G

il faut prendre la catégorie de corrosivité la plus élevée.


SA

S'il n'est pas possible d'exposer les éprouvettes standards à l'environnement réel considéré, on peut estimer la
catégorie de corrosivité en s'appuyant tout simplement sur les exemples d'environnements types indiqués dans le
U

tableau 1. Les exemples cités sont donnés à titre d'information et peuvent parfois conduire à des erreurs. La
classification correcte ne sera seulement obtenue que par des mesurages réels de perte de masse ou d'épaisseur.

NOTE — On peut également estimer les catégories de corrosivité en étudiant l'effet combiné des facteurs
environnementaux suivants : durée d'humidité annuelle, concentration moyenne annuelle de dioxyde de soufre et
sédimentation moyenne annuelle de chlorure.

6
Tableau 1. Catégories de corrosivité atmosphérique et exemples d'environnements types

Perte de masse par unité de surface/perte d’épaisseur Exemple d’environnements types dans un
(première année d’exposition) climat tempéré (à titre d’information)
Catégorie Acier faiblement allié Zinc
de
corrosivité Perte de Perte Perte de Perte Extérieur Intérieur
masse d’épaisseur masse d’épaisseur
g/cm2 μm g/cm2 μm

Bâtiments chauffés à
atmosphère propre,
C1
≤ 10 ≤ 1,3 ≤ 0,7 ≤ 0,1 - par exemple
très faible
bureaux, magasins,
écoles, hôtels.

TC
Bâtiments non
Atmosphères avec un chauffés où de la

C
C2 faible niveau de condensation peut se
> 10 à 200 > 1,3 à 25 > 0,7 à 5 > 0,1 à 0,7
faible AU pollution. Surtout produire, par exemple
zones rurales. entrepôts ou salles de
sport.
E
Enceintes de
N

Atmosphères urbaines fabrication avec une


et industrielles, humidité élevée et une
R

C3 pollution modérée par certaine pollution de


> 200 à 400 > 25 à 50 > 5 à 15 > 0,7 à 2,1
TE

moyenne le dioxyde de soufre. l’air, par exemple


Zones côtières à faible industrie alimentaire,
salinité. blanchisseries,
IN

brasseries, laiteries.
Zones industrielles Usines chimiques,
E

C4
> 400 à 650 > 50 à 80 > 15 à 30 > 2,1 à 4,2 et zones côtières à piscines, chantiers
G

élevée
salinité modérée. navals côtiers.
SA

Zones industrielles Bâtiments ou zone


C5-I avec une humidité avec une condensation
> 650 à 1500 > 80 à 200 > 30 à 60 > 4,2 à 8,4
U

très élevée élevée et une permanente et avec


atmosphère agressive. une pollution élevée.
Bâtiments ou zones
C5-M Zones côtières et
avec une condensation
très élevée > 650 à 1500 > 80 à 200 > 30 à 60 > 4,2 à 8,4 maritimes à salinité
permanente et avec
(marine) élevée.
une pollution élevée.
NOTES
1. Les valeurs de perte utilisées pour les catégories de corrosivité sont identiques à celles indiquées dans l’ISO 9223.
2. Dans les zones côtières des régions chaudes et humides, les pertes de masse ou d'épaisseur peuvent dépasser les limites de la catégorie
C5-M. Il faut donc prendre des précautions particulières pour le choix des systèmes de peinture pour protéger les structures en acier
dans de telles zones.

7
DOSSIER TECHNIQUE ETABLI PAR LE DEMANDEUR

A - DESCRIPTION 2.1.2. Caractéristiques géométriques et physiques


• Epaisseurs :
1. GÉNÉRALITÉS SUR LE PROCÉDÉ 0.60 ; 0.80 ; 0.90 ; 1.00 ; 1.12 ; 1.25 ; 1.50 mm
• Largeur de la tôle en bobine : 1250 mm
1.1. Destination
• Longueur de la tôle formée (entre axe) :
Le procédé est destiné à la réalisation des couvertures  Axe longitudinal curviligne 820 mm
des bâtiments courants, industriels, sportifs, agricoles  Axe longitudinal rectiligne 800 mm
et de stockage.
2.1.3. Galvanisation et prélaquage
La couverture MONOBLOC SX800 peut être posée
soit sur structure métallique, soit sur structure en • Tôles d’acier galvanisé :
béton, soit en fondation à partir du sol pour des Epaisseur moyenne du revêtement dans
hangars voutés. chaque face est de 40 µm (275 g/m2).
• Tôles d’acier galvanisé prélaqué :

TC
1.2. Principe
 Caractéristiques de la galvanisation :
La couverture MONOBLOC SX800 est une

C
− Épaisseur moyenne du revêtement dans
couverture autoportante en arc, constituée de tôles
d’acier galvanisé ou galvanisé prélaqué, fabriqués sur AU chaque face est de 40 µm (275 g/m2).
place par une station mobile de profilage et assemblés  Caractéristiques du prélaquage :
au moyen d’une sertisseuse électrique (fig.2). − Épaisseur moyenne (face extérieure)
E
N

Les tôles sont fixées à la structure d’appui par 25µm ;


− Épaisseur moyenne (face intérieure) 10µm.
R

l’intermédiaire de scellement préalablement mis en


TE

place ou par des chevilles métalliques, ou au moyen 2.2. Accessoires


d’appareil d’appui (Chevalets d’appui) en acier ayant
2.2.1. Chevalet d’appui
IN

une forme adaptée à la géométrie de la tôle. En


général, un de ces appuis est fixe et l’autre étant Les chevalets d’appui sont en plaque d’acier galvanisé
E

mobile de façon à constituer une structure isostatique. (G275, 40 µm) de 3 mm d’épaisseur.


G

La matière première (tôle) est fournie sous forme de Chaque tôle dispose d’une paire de chevalets (fixe et
SA

bobines et stocké selon les règles de stockage et de mobile) de part et d’autre.


manipulation. 2.2.2. Vis et écrous
U

Le gaufrage des profilés sur toute sa longueur lui En acier galvanisé de diamètre ø = 12 mm, l’acier est
donne la courbure nécessaire selon des rayons de classe Fe 430.
prédéfinis en évitant ainsi la présence de
chevauchement de gaufrage. 2.2.3. Chevilles métalliques
En acier zingué de diamètre ø = 12 mm, l’acier est de
2. MATÉRIAUX
classe Fe 430, elles sont utilisées pour les fixations sur
2.1. Tôles (voir fig.3)
chéneau en béton.
2.1.1. Caractéristiques du métal
2.2.4. Plaques
L’acier des tôles MONOBLOC SX800 a les
caractéristiques d’un acier (Fe360) conforme à la Paire de plaque en tôle galvanisée de dimension
norme EN 10147. 200×150 mm et 3 mm d’épaisseur pour les fixations
sur chéneaux en acier.

8
3. FABRICATION, CONTRÔLES ET l’aide d’un palonnier et positionnée sur l’ossature
CONDITIONNEMENT porteuse et ensuite attachée à une arche adjacente par
sertissage.
3.1. Installation de fabrication
Dans le cas des couvertures au sol, la mise en œuvre
La fabrication de la couverture MONOBLOC SX800
s’effectuée comme suit :
se fait sur chantier par la station mobile de profilage
(voir fig.4). − Préparation de la zone de travail et
positionnement de la machine pour la fabrication
3.2. Atelier de fabrication et assemblage des arches.
La fabrication des tôles est effectuée à partir de la tôle
− Vérification de l’alignement et le parallélisme
en bobine en acier galvanisé prélaqué selon les
des longrines, fixation des cornières
opérations suivantes :
d’assemblages sur longrines soit par scellement
- Alimentation de la station mobile de profilage en avec tiges d’ancrages préalablement scellées sur
matière première (tôle en bobine) à l’aide d’une longrines ou par des scellements chimiques.
grue.
− La fixation de la couverture autoportante se fera
- Profilage de la tôle en longitudinale selon les
par boulonnage des arches sur le support en

TC
longueurs demandées.
cornière.
- Cintrage de la tôle profilé selon le rayon de
− À la fin des travaux de montage des arches une

C
courbure défini.
- Assemblage des profilés cintrés par une chape en béton sera coulée pour noyer la cornière
sertisseuse électrique.
AU
de fixation.
3.3. Stockage − L’isolation thermique se fera de l’intérieur par
E

Le stockage des tôles se fait par empilement des tôles projection de mousse polyuréthane à la demande
N

en utilisant des chevalets spéciaux, métalliques ou en du client.


R

bois ou directement sur le dallage de l’aire de 4.2.2. Modes de fixation


TE

stockage.
a) Sur chêneau en béton : La liaison peut être par
IN

3.4. Contrôle de qualité scellement ou par chevilles métalliques (fig.6 et 7).


3.4.1. Contrôle de matière première b) Sur chêneau en acier : La liaison se fait par
E

La qualité de matière première est confirmée par des l’intermédiaire de boulons et plaque en acier
G

certificats de fabrication ou de garantie fournie par les (fig. 8).


SA

fabricants avec chaque approvisionnement. c) Sur HEA : la liaison se fait par l’intermédiaire
d’appareils d’appui (chevalets d’appui) en acier
U

3.4.2. Contrôle du produit fini


galvanisé ayant une forme géométrique adaptée.
Les tôles MONOBLOC SX800 sont soumises au
En général, un appui est fixe et l’autre est mobile
cours de la fabrication à une vérification visuelle de
(fig.9).
l’état du profilage.
d) Sur des longrines en béton : cas des couvertures sur
4. MISE EN ŒUVRE sol (fig.10).

4.1. Manutention des arches 5. AUTRES CARACTÉRISTIQUES


Le maniement des tôles MONOBLOC SX800 se fait à
l’aide d’un palonnier (voir fig.5). 5.1. Isolation thermique
Les valeurs des coefficients de transmission
4.2. Montage surfaciques des tôles nues sont estimées à :
4.2.1. Le montage des tôles MONOBLOC SX800 se
K= 10.8 w/m2 °C (Condition d’hiver)
fait en deux étapes : la première consiste à assembler
K= 7,8 w/ m2 °C (conditions d’été)
trois arcs au sol à l’aide d’une sertisseuse pour former
une arche, Dans la deuxième étape l’arche est élevée à

9
Ces couvertures pourront être complétées par B- REFERENCES D’EMPLOI
l’application de matériaux de caractéristiques
− Couverture d’une piscine, Tiout, Naama, 500 m2 ;
appropriées, par exemple projection de revêtement en
mousse de polyuréthane (PUR) ou par l’application de − Couverture d’une piscine, Chellala, El Bayadh,
plaque de laine de roche ou laine de verre entre deux 500 m2 ;
tôles, MONOBLOC SX800 et la tôle TR35, ce qui − Couverture d’une piscine, Boussemghoune,
permet l’obtention des résultats suivants : El Bayadh, 600 m2 ;
− Couverture d’une salle de sport, El Bayadh,
K 400 m2 ;
Conditions de Matériel Epaisseur
(W/m2
transmission d’isolement (m)
°C) − Couverture d’une piscine, Boukadir, Chlef,
770 m2 ;
0.03 1.20
PUR
0.04 0.95 − Couverture d’une gare routière, Laghouat,
Laine de roche 0.05 1.10 2000 m2 ;
Flux ascendant
(couvertures) 0.07 0.80
− Couverture d’un atelier prototype, Ouzera Médéa,
Laine de roche 0.05 1.00
400 m2 ;
(plaques) 0.07 0.75
0.03 0.15 − Couverture de la sortie de la gare d’Agha, Alger,

TC
PUR
0.04 0.90 250 m2 ;
Laine de roche 0.05 1.05 − Couverture d’une sortie de gare à Blida, 150 m2 ;

C
Flux descendant
(couvertures) 0.07 0.80
Laine de roche 0.05 0.95 − Couverture d’une sortie de gare à Oran, 180 m2 ;
(plaques) 0.07 0.70
AU
Coefficients de transmission thermique des couvertures
C - FIGURES DU DOSSIER TECHNIQUE
MONOBLOC SX 800
E

ETABLI PAR LE DEMANDEUR


N

5.2. Étanchéité à l’eau


R

Les figures du présent dossier technique sont des


L’étanchéité des tôles MONOBLOC SX800 est
TE

schémas de principe et sont juste à titre indicatif.


assurée en raison de l’absence de vis et de joints
transversaux pour la jonction des tôles qui se fait par Chaque projet devra faire l’objet de documents
IN

sertissage. graphiques qui lui sont propre.


E
G
SA
U

10
TC
C
AU
E
N
R
TE

Compression à la fibre neutre


Supérieure Inférieure
IN

Épaisseur Moment Module Moment Module Poids Poids


Calibre
(mm) d’inertie d’inertie d’inertie d’inertie kg/ml kg/m2
cm4 cm3 cm4 cm3
E

24 0.61 879.5031 77.578 877.4986 77.401 5.95 7.44


G

22 0.76 1096.0905 96.682 1090.5938 96.197 7.45 9.31


SA

20 0.91 1312.8053 115.798 1278.9062 112.808 8.94 11.17


18 1.22 1761.0907 155.340 1714.9943 151.274 11.90 14.88
16 1.52 2195.4476 193.653 2137.2332 188.518 14.21 18.40
U

Tableau des moments d’inerties

Figure 1 : Fiche technique de la couverture SX 800

11
Arches à assembler

TC
Sertisseuse électrique

C
AU
E
N
R

Détail de sertissage Assemblage de deux arches


TE

Figure 2 : Détails sertissage


IN
E
G
SA
U

Figure 3 : Tôle SX 800

12
TC
C
AU
E
N

Figure 4 : Fabrication de la couverture SX 800


R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 5 : Manutention des arches de la couverture SX 800

13
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 6 : Fixation sur chêneau en béton

14
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 7 : Fixation sur sablière en béton

15
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 8 : Fixation sur chêneau en acier

16
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 9 : Fixation sur chevalet d’appui

17
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 10 : Détails fixation pour couvertures au sol

18
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 11 : Couverture avec isolation thermique

19
TC
C
AU
E
N
R
TE

Figure 12 : Détails de la couverture : Translucide pour éclairage


IN
E
G
SA
U

Figure 13 : Détails : Joint entre deux blocs

20
Figure 14 : Détails : Pendif pour fixation d’objets

TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 15 : Détails : fixation profilé C

21
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 16 : Détails : Pièce de finition pour couverture sans isolation

22
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

Figure 17 : Détails : Pièce de finition pour couverture avec isolation

23
TC
C
AU
E
N
R
TE
IN
E
G
SA
U

ISBN 978-9961-694-17-5