Vous êtes sur la page 1sur 15

SECTION A - TERMINER L'ARTICLE

TEF Officiel > Expression écrite > Section A - Terminer l'article

Présentation
Nombre de
Une seule question
questions

« Voici le début d'un article de presse.


Terminez cet article :

 en ajoutant à la suite un texte de 80 mots minimums ;


Consignes
officielles  en faisant plusieurs paragraphes. »

La question se compose d’un court texte d'environ 40 mots ainsi que


d’une consigne. Les candidats devront rédiger à la suite du texte
proposé une rédaction de 80 mots minimum. L'épreuve est
obligatoirement rédigée sur papier.
Format

Stratégies

Conseil n°1 - Assurer la continuité avec le texte


Vous devez assurer la continuité du texte. Il ne s'agit pas de rédiger une réponse ou un
commentaire mais de vous mettre à la place de l'auteur pour rédiger la suite.

Il est donc demandé de respecter les thèmes abordés dans le texte. Vous devez aussi
respecter les éléments grammaticaux utilisés, en particulier le temps des verbes et les
personnes employées. Repérez les différents verbes utilisés dans le texte.
Assurez-vous de bien respecter la concordance des temps. Ainsi, si le texte qui vous
est donné est à l’imparfait vous devrez obligatoirement utiliser l’imparfait pour parler
d’évènements se passant au même moment et le plus-que-parfait pour parler
d’évènements antérieurs (dans le passé par rapport au moment où l’on parle).

Ex : Je pensais qu’il m’attendait (en même temps = imparfait) encore à la gare, mais en
fait il était parti depuis plus d’une heure (dans le passé = plus-que-parfait) !

De même, faites bien attention aux personnes utilisées dans le texte. De quel point de
vue se place l’auteur ? Les verbes utilisés sont-ils à la première, deuxième ou troisième
personne ?

Si le texte est écrit à la troisième personne (il / elle), vous devez rester sur la troisième
personne, et au contraire, si l’auteur parle de son expérience à la première personne du
singulier (je), vous devez continuer à écrire à la première personne.
FAUX : La plupart des mammifères marins polaires sont aujourd’hui menacés par la
fonte des glaces. J’ai lu plusieurs enquêtes sur ce sujet et je pense que l’activité
humaine est la principale cause de la fonte des glaces.
Le texte commence de manière impersonnelle et générale, c’est la troisième personne
du pluriel qui est utilisée : « sont ». En continuant le texte en utilisant la première
personne du singulier (je) et en introduisant des verbes d’opinion comme « je pense »,
vous ne respectez pas l’esprit du texte d’origine.
BON : La plupart des mammifères marins polaires sont aujourd’hui menacés par la
fonte des glaces. De nombreuses enquêtes sur le sujet semblent montrer que l’activité
humaine est la cause principale de la fonte des glaces.

Conseil n°2 - Respecter les consignes de l'exercice


Vous devez rédiger un minimum de 80 mots. Si vous n'écrivez pas assez, le correcteur
n'aura pas assez de matière pour évaluer votre niveau d'expression écrite. Dans le
doute, il optera pour une note basse.

De plus, vous devez organiser votre rédaction en plusieurs paragraphes. Il ne suffit pas
de séparer votre texte en plusieurs blocs, il faut que chaque paragraphe corresponde à
une idée. Il est également recommandé d'utiliser des mots de liaison.
ENTRAÎNEMENT - SECTION A - TERMINER L'ARTICLE
Correction
Exemple de copie
Les fautes ainsi que les problèmes de cette copie sont indiqués en gras

Ce dernier, pas calme comme la dernière fois, réagissait avec surprise en refusant la
responsabilité. Le consommateur, âgé de 80 ans, qui attendait pour une réaction
différente s’est mis complètement fâché.
Il l’a insulté le jeune vendeur et a mis 3 heures pour persuader tous les clients de ne
pas acheter les mêmes saucissons. Au bout de 3 heures, le jeune a perdu
complètement sa patience et a donné un coup de pied à la jambe du client
mécontent. Le client a jeté au vendeur toutes les marchandises sur les rayons en
disant pour se protéger.
La dispute s’est arrêtée seulement quand les clients font appel à la police du quartier.

Réponse améliorée
L'homme a réitéré ses critiques envers la marchandise du vendeur de saucissons, qui
n'a pas réussi à garder son calme, comme il l'avait fait la première fois. En effet, il a
eu, cette fois-ci, une réaction surprenante en refusant toute responsabilité.
Ce consommateur, âgé de 80 ans, qui attendait une tout autre réaction, s’est mis en
colère. Il a insulté le jeune vendeur et a passé trois heures à persuader tous les clients
de ne pas acheter ses saucissons. Au bout de trois heures, le commerçant a perdu
patience, et donné un coup de pied dans la jambe du vieil homme mécontent, celui-ci
a alors jeté toutes les marchandises des rayons sur le vendeur en disant que
c'était pour se protéger.
La dispute s’est arrêtée seulement quand les clients ont fait appel à la police du
quartier.

Correction
Remarques générales Niveau de la copie (A2-C2) A2+

La longueur du texte est respectée, ainsi que la thématique et les temps verbaux. Le
candidat cherche à donner des détails sur les événements qui se sont produits et
structure son récit en prenant la peine de le conclure.

Il n'y a pas d'erreur d'orthographe et le candidat connaît l'accord du participe passé.


Cependant le vocabulaire reste assez simple et la structure des phrases n'est pas
toujours maîtrisée.

Enfin, pour éviter certaines répétions et pour avoir un texte plus fluide, il serait
intéressant d'utiliser davantage les pronoms relatifs, qui semblent être maîtrisés par le
candidat.
Qualité du texte
Nombre de mots >
80 105
Le thème du texte est bien respecté. Il n'y a
Respect du thème pas de décalage entre le titre et le contenu de
du texte l'article.

La forme de l'article est assez bien respectée


Respect de la Respect du style
avec une volonté de terminer l'histoire.
consigne du texte
Les idées sont bien structurées en trois
Idées structurées paragraphes : rappel des faits, déroulement
en paragraphes et dénouement.
Le candidat s'efforce de donner des
Informations précisions sur les événements, mais le
Argumentation précises et manque de détails sur l'altercation, freine la
bien développée détaillées compréhension.
Le texte est assez clair, mais il manque au début la raison pour
laquelle l'homme est revenu s'en prendre à nouveau au marchand,
Texte globalement ainsi que des connecteurs logiques qui permettraient au lecteur de
clair et cohérent mieux suivre les événements.

Maîtrise de la langue

Le vocabulaire est assez simple, mais varié. Il est standard et


adapté au contexte.

Cependant, la répétition du mot « client » pourrait être limitée.

Par ailleurs, il y a peut-être un doute sur l'utilisation du verbe «


mettre » dans la phrase : « et a mis 3 heures pour persuader
tous les clients de ne pas acheter les mêmes saucissons ». En
effet, cette phrase signifie qu'il a réussi à convaincre tous les
clients en trois heures. C'est peut-être le cas, mais cela ne
semble pas possible. On préférerait utiliser le verbe « passer
» : « et a passé trois heures à persuader / essayer de
persuader tous les clients de ne pas acheter les mêmes
saucissons ».

De plus, on regrettera l'utilisation du chiffre 3, qu'il vaudrait


Vocabulaire précis et
mieux écrire en toutes lettres.
adéquate
Les temps et les modes de l'article sont respectés. Dans
l'ensemble les temps du texte sont assez bien utilisés et la
concordance respectée, sauf pour le verbe « réagissait » qui
devrait être au passé composé puisqu'il s'agit d'un réaction qui
a une durée limitée dans le passé et pour le verbe « font » qui
ne devrait pas être présent, mais au passé composé comme le
Temps et modes bien
reste du texte.
utilisés

Il n'y a aucune erreur d'orthographe dans le texte.


Orthographe correcte
Complexité Les phrases sont assez simples dans l'ensemble. L'utilisation
du gérondif les complexifie et est bien adaptée au type de texte
demandé.
Néanmoins, la construction des phrases complexes reste
maladroite et certaines prépositions sont erronées.

Par ailleurs, on peut noter une utilisation erronée du pronom


personnel complément : « Il l'a insulté le jeune vendeur ». « l' »
et « le jeune vendeur » sont la même personne, il faut donc
choisir l'un ou l'autre.

Enfin, pour éviter certaines répétions et pour avoir un texte plus


fluide, il serait intéressant d'utiliser davantage les pronoms
relatifs, qui semblent être maîtrisés par le candidat.
 Attendre quelque chose et non attendre pour quelque
chose
 Se mettre en colère ou se fâcher
Phrases Correction  Il a insulté le jeune vendeur ou il l'a insulté.
SECTION B - ARGUMENTATION
TEF Officiel > Expression écrite > Section B - Argumentation

Présentation
Nombre de
Une seule question
questions
Vous avez lu dans un journal l'affirmation suivante : « »
Écrivez une lettre au journal pour dire ce que vous en pensez (200 mots
minimums).
Consignes
Développez au moins 3 arguments pour défendre votre point de vue.
officielles

La consigne vous est donnée en une phrase. L'épreuve est obligatoirement


rédigée sur papier.
Format

Stratégies

Conseil n°1 - L'argumentation


N'oubliez pas que le TEF évalue votre maîtrise du français et pas votre créativité. Ne
vous concentrez pas sur l'originalité et la force de vos arguments mais sur la manière
dont vous les présentez. Habituez-vous à structurer une argumentation.
Traditionnellement, un argument est structuré de la manière suivante :

 1) Présentation de l'argument
 2) Développement de l'argument
 3) Un exemple pour illustrer l'argument

En respectant une structure classique, vous évitez les risques et permettez au


correcteur de se concentrer sur l'évaluation de votre niveau de Français.

Pour la structure de votre texte, nous vous recommandons d’utiliser un paragraphe par
idée. Il est également recommandé d'utiliser des mots de liaison au début de vos
paragraphes pour montrer comment ceux-ci sont liés entre eux.

Voici quelques exemples de mots de liaison :

 Ajouter un élément à un argument déjà donné : de plus, par ailleurs, puis,


ensuite …
 Donner un exemple pour illustrer l’argument : par exemple, ainsi, c’est le cas
de…
 Marquer une opposition un nuancer ce qui a été dit précédemment : cependant,
en revanche, toutefois…
 Conclure votre texte : en somme, en conclusion, finalement…

Conseil n°2 - Évitez les "phrases apprises par coeur"


N'essayez pas de mémoriser des phrases ou expressions à insérer dans votre exercice.
Les correcteurs remarquent facilement les tournures de phrase qui ne correspondent
pas à votre vrai niveau de français.

Sur ce type d'épreuve, beaucoup de candidats essaient de remplir la page avec des
expressions apprises par cœur pour atteindre le quota de 200 mots. Ces phrases toutes
faites ne permettent pas aux correcteurs d'évaluer votre vrai niveau, ils vont donc les
ignorer. Cela peut représenter un sérieux problème pour vous, car si les correcteurs
n'ont pas assez de matière pour évaluer votre niveau d'expression écrite, dans le doute,
ils opteront pour une note basse.

Soyez donc naturels et utilisez des phrases simples. Plus votre vocabulaire sera large,
plus vos arguments seront en lien avec le sujet.

Le format de la lettre

Dans cet exercice, vous devez respecter le format de la lettre tel qu'il est présenté
ci-dessous. Nous vous conseillons de l'apprendre par coeur.

Votre Prénom Nom


Votre adresse (vous pouvez en inventer une)
Votre code postal
Prénom Nom du destinataire
Nom du journal
Adresse du journal
Code postal du journal
À lieu où vous vous trouvez, le jour mois année
Objet :
Madame /ou/ Monsieur + la fonction qu'occupe cette personne dans le journal,
Introduction en 1 paragraphe, sans retour à la ligne avec :
- phrase d'accroche
- rappel du sujet
- courte présentation du plan de la lettre
Argument n°1
Présentation.
Développement
Exemple
Argument n°2
Présentation
Développement
Exemple
Argument n°3
Présentation
Développement
Exemple
Conclusion en 1 paragraphe, sans retour à la ligne avec :
- Prise de position claire
- Appel à poursuivre le débat
Formule de politesse.
Votre Prénom Nom

Dans l'exemple suivant, les connecteurs logiques et le plan de la lettre ont été mis en
évidence pour vous aider. Dans votre copie d'examen, le plan de la lettre ne doit PAS
apparaître.
Sujet : L'accès à la culture doit être gratuit.

Gabrielle Levesque
11 rue Grenette
74000 Annecy
Madame Pollin
Journal Le Monde
80 boulevard Auguste Blanqui
75012 Paris
À Annecy, le 26 juin 2018
Objet : Réaction à l'article du 15 juin 2018
Madame la rédactrice en chef,
Introduction
Phrase d'accroche : Fidèle lectrice de votre rubrique « culture et société », je vous écris
aujourd’hui en réaction à votre article paru dans l’édition 15 juin 2018. Rappel du
sujet : En effet, je m’oppose totalement à votre argumentation en faveur d’un accès
gratuit à la culturePrésentation du plan : et ce, pour trois raisons principales.
Argument n°1
Présentation : Pour commencer, la gratuité d’accès aux organismes culturels signerait
la perte d’une source de financement.
Développement : Le prix des billets d’entrée constitue sans aucun doute une entrée
d’argent non négligeable. Celle-ci permet d’assurer la rémunération des salariés,
l’entretien des locaux ou encore le bon accueil des artistes.
Exemple : Sans l’apport financier des visiteurs, il est possible qu’un musée manque de
fonds pour accueillir une nouvelle exposition par exemple et, de fait, en prive ceux qui
le visitent.
Argument n°2
Présentation : Outre cela, imposer l’achat d’un billet pour accéder à certaines œuvres
culturelles participe grandement à la valeur ou au prestige de celles-ci.
Développement : Tout comme le Champagne est plus renommé qu’un Pol Carson de
Leclerc, un musée, un théâtre ou un cinéma payant aura une image de marque plus
forte que s’il est gratuit.
Exemple : C’est pourquoi les grands musées tels que le Louvre ne peuvent pas se
permettre d’être entièrement libres d’accès : le prix d’entrée renforce leur statut de haut
lieu de la culture.
Argument n°3
Présentation : Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la gratuité ne permet
pas une diffusion plus large de la culture.
Développement : Le problème de la non-fréquentation des organismes culturels par
certains types de population est effectivement loin de se limiter à la question du coût
de l’entrée.
Exemple : Cela est illustré par le fait que ce ne sont pas les ouvriers, les non-diplômés
et ceux ayant des bas revenus qui profitent le plus des journées portes ouvertes, mais
ceux ayant des hauts revenus et les personnes déjà adeptes de la culture.
Conclusion
Prise de position claire : Voilà pourquoi, madame, je pense que l’accès à la culture ne
doit pas être gratuit. Appel à poursuivre le débat : Je comprends néanmoins que
d’autres ne soient pas du même avis que moi. Je serai donc ravie de vous voir publier
un sondage à ce sujet.
Phrase de politesse
Veuillez croire, chère madame, à mes sentiments cordiaux et respectueux.

Gabrielle Levesque
ENTRAÎNEMENT - SECTION B - ARGUMENTATION
Exemple de copie
Les fautes ainsi que les problèmes de cette copie sont indiqués en gras

Ø
Ø
Suite à votre affirmation suivante dans votre journal "Avec l’ordinateur, les enfants
n’ont plus besoin d’apprendre à écrire à la main", nous aimerions donner notre point de
vue. En effet, la technologie moderne amène às’écarter de plus en plus des habitudes
de ces dix (10) dernières années. Jadis, pour toutes sorte d’activité
académique (maternelle, primaire, collégiale, ou lycéenne), nos enfants avaient
le devoir Ø recopier les leçons, de noter tout ce que le maître leur disait en classe dans
les cahiers, classeurs, et cahier de textes. L’apprentissage de l’écriture est une étape
incontournable pour tout enfant entrant à l’école. Et c’est ainsi que les spécialistes
ont réfléchis à une version améliorée de l’apprentissage à travers l’ordinateur avec des
programmes et logiciels installés pour les tous petits. Aujourd’hui, cette logique
permettrait à nos babins, non seulement d’aller plus vite, mais aussi de comprendre
plus facilement la logique de l’écriture et tout ce qui l’accompagne. Aujourd'hui grâce à
l’informatique, nos enfant peuvent apprendre dans une classe ce que l’on avait
l’habitude d’apprendre au bout de deux ou trois classes de validé. L'initiation à l'écriture
des tous petits à vraiment progressé grâce à l’informatique.
Ø

Réponse améliorée
Elliot Vernes
67 rue des fleurs
75000 Paris
Madame la rédactrice en chef,
Journal Le Monde,
80 bd Auguste Blanqui,
75012 Paris
À Paris, le 18 mai 2018
Objet : Réaction à l’article de Madame Nial datant du 13 mai 2018
Madame la rédactrice en chef,
Suite à l’affirmation suivante lue dans votre journal Le Monde du 13 mai dernier « Avec
l’ordinateur, les enfants n’ont plus besoin d’apprendre à écrire à la main », et en tant
que représentant de l’association XXX, j’aimerais vous expliciter en quoi je ne suis
que partiellement d’accord avec vous. Je vous le concède, l’ordinateur nous éloigne
de nos habitudes manuscrites, néanmoins, il nous permet d’être plus performant
qu’auparavant, et c’est cette dimension qu’il manquait à votre article selon moi.
Tout d’abord, il est vrai que la technologie moderne amène à s’écarter de plus en plus
des habitudes de ces dix dernières années. Jadis, pour toutes sortes d’activités
académiques (maternelle, primaire, collégienne, ou lycéenne), nos enfants avaient le
devoir de recopier les leçons, de noter tout ce que le maître leur disait en classe dans
des cahiers, classeurs, et cahiers de textes.
Cependant, parce que l’apprentissage de l’écriture est une étape incontournable pour
tout enfant entrant à l’école, les spécialistes ont réfléchi à une version améliorée de
l’apprentissage à travers des programmes et logiciels destinés aux tout-petits.
Aujourd'hui cette logique permettrait à nos bambins, non seulement d’aller plus vite,
mais aussi de comprendre plus facilement la logique de l’écriture et tout ce qui
l’accompagne.
C’est pourquoi, à l’heure actuelle, grâce à l’informatique, nos enfants peuvent
apprendre dans une classe ce qu’on apprenait habituellement après deux ou trois
années de scolarité.
Ainsi, il me semble, au contraire que l’ordinateur a permis d’améliorer
l’apprentissage de l’écriture : grâce à des logiciels innovants, les tout-petits ont accès
aux deux mondes, celui de demain, soit celui du numérique, de même que celui
d’hier, soit celui de l’écriture manuscrite.
Bien cordialement,
Elliot Vernes

Correction
Remarques générales Niveau de la copie (A2-C2) B2

Quelques erreurs linguistiques demeurent, mais ce qui fait perdre beaucoup de clarté à
cette copie sont les défaillances méthodologiques : il manque une introduction et une
conclusion. Les connecteurs logiques ne sont pas utilisés. Enfin, la mise en page de la
lettre n’est pas respectée.

Qualité du texte
Nombre de
mots > 200 Nombre de mots non respecté : 191

Le candidat n’exprime pas clairement de point


de vue. On comprend qu’il est d’accord avec
l’affirmation initiale mais il ne respecte pas
l’argumentation en 3 temps.
Par ailleurs, il manque des informations pour
donner corps au texte : quel journal? quelle
date ? De plus, la mise en page de la lettres est
Respect du
n’est pas respectée : objet, date…
thème du texte

Le style, assez soutenu et académique, est


Respect de la Respect du style acceptable pour un court essai comme celui-ci.
consigne du texte Néanmoins, le troisième argument n’est pas très
clair. De même, l'introduction est trop pauvre : où
est le plan ? Pourquoi écrit-il ?
Aucune conclusion ne vient reprendre l’origine
de l’argumentation. L’absence de connecteur fait
perdre le fil de l’argumentation.

Pas de structure ni de paragraphe, seulement


une courte phrase de conclusion.
Attention au connecteur : « en effet » placé en
début d’argumentation par exemple, or ce
connecteur reprend une idée précédente. Il faut
Idées
privilégier des connecteurs tels que « tout
structurées en
d’abord », « premièrement » etc.
paragraphes

Lors de son introduction, le candidat se


représente sous la forme du « nous », or il
n’explicite jamais ce « nous », est-il un
représentant des parents d’élèves, un
porte-parole, un simple lecteur… ? Nous ne le
savons pas.
De plus, le candidat n’explique pas de quelles
façons les logiciels ont participé à rendre
l’apprentissage plus facile, il n’entre pas dans les
détails.
Informations
Répétition du terme « aujourd’hui » = à l’heure
Argumentation précises et
actuelle
bien développée détaillées
Texte Le texte manque de précision et de rigueur (paragraphes,
globalement clair connecteurs) afin que nous comprenions mieux le point de vue
et cohérent exprimé.

Maîtrise de la langue

« Suite à votre affirmation suivante » = confusion entre


deux syntaxes : suite à l’affirmation suivante ou suite à
Vocabulaire précis et
votre affirmation.
adéquate

Bonne maîtrise des temps, conditionnel pour les


informations non validées, temps du passé et retour au
Temps et modes bien
présent.
utilisés

Orthographe correcte - bambin et non, « babins »


- accord des noms composés : les tout-petits
Complexité et Le style est un peu familier et peu adéquat en conclusion :
correction « au bout de deux ou trois classes de validées »
Phrases