Vous êtes sur la page 1sur 3

ENTRAINEMENT A UN EXAMEN DE TROIS SUPPORTS-

kdsj

ENTRAINEMENT A UN EXAMEN DE TROIS SUPPORTS

TEXTE I

La fenêtre donnait sur une cour carrée assez vaste, et autour de laquelle s'élevait
des quatre côtés, comme une muraille, un grand bâtiment de pierre de taille à six
étages. Rien de plus dégradé, de plus nu, de plus misérable à l'oeil que cette
quadruple façade percée d'une multitude de fenêtres grillées auxquelles se
tenaient collés, du bas en haut, une foule de visages maigres et blêmes, pressés
les uns au-dessus des autres, comme les pierres d'un mur et tous pour ainsi dire
encadrés dans les entrecroisements des barreaux de fer. C'étaient les prisonniers,
spectateurs de la cérémonie en attendant leur jour d'être acteurs. On eût dit des
âmes en peine aux soupiraux du purgatoire qui donnent sur l'enfer

TEXTE II

Antigone est au fond de la tombe pendue aux fils de sa ceinture, des fils bleus,


des fils verts, des fils rouges qui lui font comme un collier d'enfant, et Hémon à
genoux qui la tient dans ses bras et gémit, le visage enfoui dans sa robe. On
bouge un bloc encore et Créon peut enfin descendre. On voit ses cheveux blancs
dans l'ombre, au fond du trou. Il essaie de relever Hémon, il le supplie. Hémon
ne l'entend pas. Puis soudain il se dresse, les yeux noirs, et il n'a jamais tant
ressemblé au petit garçon d'autrefois, il regarde son père sans rien dire, une
minute, et, tout à coup, il lui crache au visage, et tire son épée. Créon a bondi
hors de portée.

TEXTE III

En arrivant devant le catafalque, Lalla Aïcha et mère se mirent à appeler à


grands cris le saint à leur secours. L'une ignorant les paroles de l'autre, chacune
lui exposait ses petites misères, frappait du plat de la main le bois du catafalque,
gémissait, suppliait, vitupérait contre ses ennemis. Les voix montaient, les mains
frappaient le bois du catafalque avec plus d'énergie et de passion. Un délire
sacré, s'était emparé des deux femmes. Elles énuméraient leurs maux, exposaient
leurs faiblesses, demandaient protection, réclamaient vengeance, avouaient
impuretés, proclamaient la miséricorde de Dieu et la puissance de Sidi Ali
Boughaleb, en appelaient à sa pitié. Epuisées par leur ferveur, elles s'arrêtèrent
enfin. La gardienne du mausolée vint les complimenter sur leur piété et joindre
ses prières aux leurs.
QUESTIONS 10 PTS

1* Complétez le tableau suivant

Registre 1autre Genre de


Support I Parution………. Visée de l'auteur
littéraire oeuvre l'oeuvre
Support Sources Genre et sous Epoque des
rédaction Naissance
II d'inspiration genre évènements
Support Structure de Tonalité
Ses études Le décès contemporain
III l'oeuvre dominante

2* Situez le support II dans la progression thématique et par rapport aux


évènements

3*Chaque narrateur est en face d'un spectacle complétez le tableau suivant:

Support I Support II Support III


Le(s)spectateurs
La scène
Le(s) acteurs/actrice(s)
Le thème du spectacle

4* Quelle est le motif de la situation de chaque acteurs dans les trois supports?

5*Relevez de chaque support une figure de style (3 F.S différentes) et donnez


leur valeur

6* Transformez le passage souligné en nominalisant ce qui est écrit en gras 7*


Sur quelle tonalité est faite la description dans le support I? Illustrez du support
votre réponse

8* A qui renvoie le pronom «on» dans le support II?

9* Que pensez vous du comportement des Deux femmes dans le support III?

10*Citez de l'oeuvre du support I un autre spectacle en le résumant une phrase

PRODUCTION ECRITE 10 PTS

SUJET : Le conflit est présent dans les trois oeuvres .

Quelles sont ses causes? comment réagissent les antagonistes? quelles en sont
les impacts ou les conséquences?

Rédigez un écrit argumentatif en illustrant votre constat


EPREUVE PREPAREE PAR:

SAIDI Mohamed Lycée Scientifique Hassan RABAT