Vous êtes sur la page 1sur 78

Séance n° 6

Flexion-transversale
Des sections
Monocellulaires

T. DUCLOS – VINCI-Construction GP
Flexion transversale
1. 2 types de sections seront
analysées pour la partie
« étude locale »
2. l’étude globale du caisson
sera effectué sur une
structure régulière à 2 âmes
Type 2

Type 1

Flexion transversale - box girder 3


Etude locale des hourdis
pour les caissons classiques de
type 1

• I - Sections de calcul
• II - Charges permanentes
• III - Charges routières

Flexion transversale - box girder 4


Type 1
• I - Sections de calcul

1 2 3

• 1 encorbellement
• 2 dalle centrale - côté âme
• 3 dalle centrale - milieu

Flexion transversale - box girder 5


II - Charges permanentes = charges linéiques ou
surfaciques dans le sens longitudinal
– encorbellement 2
• console classique (h=cte)
l
−p
– dalle centrale 2
• ouvrage classique de largeur modérée telle que Longueur >>
largeur (a >> b)
 caisson en B.P. à deux âmes :
assimilé à une poutre encastrée sur appuis (âmes) et de largeur
unitaire
PM  pont mixte bipoutre : (à ne pas appliquer sur caisson en BP)
assimilé à une poutre appuyée sur 2 appuis et de largeur unitaire
d2
L2 d2 −p
p −p 2
8 2

L d
Flexion transversale - box girder 6
II - Charges permanentes
– Console (h=cte)

Flexion transversale - box girder 7


II - Charges permanentes
– Console (h=cte)

Flexion transversale - box girder 8


II - Charges permanentes
– Hourdis central (h=cte)

Flexion transversale - box girder 9


II - Charges permanentes
– Hourdis central (h=cte)

Flexion transversale - box girder 10


II - Charges permanentes
– Hourdis central (h=variable)
– Utiliser les formules de la méthode des 3 moments
en ne gardant que les termes de la travée
– Exemple de la charge linéique
W’

Ma Mb=Ma

l l
x dx x x dx
Ma × ∫ (1 − ) 2 + Mb × ∫ (1 − ) = w'
0
l EI ( x) 0
l l EI ( x)

Flexion transversale - box girder 11


III charges roulantes
• Sur la dalle centrale: Abaques de Pücher
• Rappel :

Flexion transversale - box girder 12


III charges roulantes sur dalle

• Abaques de Pücher

Flexion transversale - box girder 13


III charges roulantes sur dalle
Attention aux orientations des µ=1,5 ≈
axes , Mx est orthogonal à
l’axe des x

• Abaques de Pücher
Ligne
d’influence du
moment Ma au
centre
Axe du moment Mx
Largeur
du
hourdis
P

P
Mxt = µ ×
8π Largeur du
45°
Flexion transversale - box girder hourdis 14
III charges roulantes sur dalle
Le moment Myt s’obtient de la même façon

Le moment total Mx vaut: Mx= Mxt +ν Myt avec ν=0,2

Flexion transversale - box girder 15


III charges roulantes sur dalle
Le moment à l’encastrement s’obtient aussi de la même façon

Le moment transversal est nul

Flexion transversale - box girder 16


III charges roulantes sur la console
Méthode analytique fascicule 62 titre I section II règles BPEL,
indépendante du règlement, applicable aussi avec l’EC2

Flexion transversale - box girder 17


III charges roulantes sur la console

Méthode analytique

Flexion transversale - box girder 18


III charges roulantes sur la console

• Les charges peuvent aussi être analysées


par une méthode simplifiée
– Méthode simplifiée
 diffusion à 45 °
vue en plan

M =
∑Mi
d

L2
Lmoy

L1
avec
L1 + L2
Lmoy =
P 2

Flexion transversale - box girder 19


Etude locale des hourdis
pour les caissons classiques de
type 2

• I - Sections de calcul
• II - Charges permanentes
• III - Charges routières

Flexion transversale - box girder 20


Type 2

B
0,25 B ( maxi 5 m ) 0,5 B 0,25 B

Flexion transversale - box girder 21


Type 2
• Sections de calcul: typologie
Nervure Nervure
âme âme latérale
latérale Direction principale
des efforts
axb, axb, Nervure
nervures latérale
a>b a>>>b servant au
support de
la BN4 ou
du système
de sécurité,
cette
nervure est
aussi un
raidisseur

Flexion transversale - box girder 22


Type 2
• Méthode:
– Analyser les dalles – charges locales –
utilisation des abaques de Pücher
– Dalle entre âmes abaques

Flexion transversale - box girder 23


Type 2 (nota)
• Pour les dalles centrales la direction
principale de flexion est dans le sens de la
contrainte normale principale longitudinale
du tablier
• Intégrer l’état de contrainte global à cet
état local de flexion

Flexion transversale - box girder 24


Type 2
• Méthode:
– Dalle entre nervures et poutre latérale sur
l’encorbellement

Flexion transversale - box girder 25


Type 2
• Dalle sur encorbellement: exemple

Flexion transversale - box girder 26


Type 2
• Analyse des poutres latérales
– Les charges sont rapportées sur les poutres
– Principe d’analyse des dalles de bâtiments

Nervure Nervure
âme âme latérale
latérale

Nervure
latérale
servant au
support de
la BN4 ou
du système
de sécurité,
cette
nervure est
aussi un
Flexion transversale - box girder raidisseur 27
Type 2
• Les poutres latérales sont calculées
comme des poutres continues
• 2 méthodes: poutres sur appuis élastiques
ou poutres sur appui simples.
• Cette dernière méthode est suffisante, on
obtient ainsi les réaction Ri au droit des
nervures

Ri Ri+1 Ri+2 Etc….

Flexion transversale - box girder 28


Type 2
• Rapporter toutes les charges sur les
nervures
• Évaluer les sollicitations dans les poutres
• 2 méthodes:
– Méthode dalle isostatique d2
L2 d2 −p Rd i
Rg i p −p 2
8 2

L d
Flexion transversale - box girder 29
Type 2
Calculs au
– 2ème méthode niveau des
Milieu de
hourdis
Encastrements

Considérer l’encastrement
sur l’âme => calcul de la
console , puis du hourdis
encastrés sur les âmes

Flexion transversale - box girder 30


Type 2
• Conception de la nervure => poutre
précontrainte
• En général calcul en précontrainte partielle
• Limiter la fissuration, mais dimensionner
sous ELS fréquent en non décompression
dans la zone d’enrobage
• Attn: zone d’enrobage EC2 100mm

Flexion transversale - box girder 31


Type 2
• Positionner la précontrainte suivant le
fuseau de passage
• Intégrer les contraintes liées au câblage
longitudinal
• Intégrer les contraintes de ferraillage,
direction principale
• Conditions d’enrobage à définir (note
d’hypothèses)
Flexion transversale - box girder 32
Flexion transversale - box girder 33
Notes:

Flexion transversale - box girder 34


Condition de ferraillage
• Section d’armatures à vérifier:
– Retenir environ As = 0,01 x b en m² pour
s≤0,3mm (voir plus bas)
– En deçà modifier l’épaisseur
– En dessous la section de béton peut-être
réduite.
– Pour l’évaluation prendre pour s≤0,3mm
σs≤240 MPa, et pour s≤0,2mm σs≤190 MPa

Flexion transversale - box girder 35


Disposition des charges: EC1
• Voie principale
• Dispositif de sécurité
• Cohérence des dispositions de
chargement
• Calage des charges par rapport au limite
de largeur chargeable, par rapport à la
zone d’analyse

Flexion transversale - box girder 36


Methode de calcul de la flexion
transversale du caisson
• Les charges sur les hourdis sont donc
connus et on est capable de calculer la
réduction des efforts aux nœuds des
hourdis et encorbellements sur les âmes
RA RB

MAg
MAd MBg MBd

=>
Flexion transversale - box girder 37
Methode de calcul de la flexion
transversale du caisson
• Charge répartie permanente
• Charge répartie des charges d’exploitation
• Les charges locales

• Chercher les couples (R,Mt) de réduction


aux noeuds

Flexion transversale - box girder 38


Methode de calcul de la flexion
transversale du caisson
• Ces charges sont concomittantes aux charges
qui sollicitent la structure longitudinalement pour
obtenir le Tmax, Mmax ou autres
RA RB

MAg
MAd MBg MBd

=>
• On suppose dans la suite que le fonctionnement
de la structure transversale est rigide
Flexion transversale - box girder 39
Flexion transversale
• Pour mener le calcul
• On isole une longueur dx=1m et on écrit
l’équilibre de cette tranche de tablier
q(x)=P

T(x) T(x+dx) Sous les efforts


tranchants, l’élément
τ(x) τ(x+dx) est en équilibre sous
l’action des
cisaillements

dx

Flexion transversale - box girder 40


Rappel de RDM: équilibre sous tranchant

Flux en section
ouverte

Flexion transversale - box girder 41


Flexion transversale - box girder 42
Flux en section fermée:
ϕj: flux de cisaillement unité parcourant la cellule n°j (j=1 à n)
Xj: grandeur scalaire matérialisant l’intensité du flux de cisaillement inconnu
φj
φj=Xj .ϕj
Φiso est le flux de cisaillement dû à l’effort tranchant, calculé dans la section
rendue isostatique par les coupures
n
Φ = Φ iso + ∑ X jϕ j
1

Les inconnues Xj sont obtenues par l’équation


d’équilibre des actions du cisaillement par cellule i
n
∀ i = 1,2.....n
∑δi
ij X j + δ i ,iso = 0

Flexion transversale - box girder 43


ds ds
δ ii = ∫ ϕi Lδ ii = ∫
li
e i
e

ds ds
δ ij = ∫ ϕij Lδ ij = ∫
li ,lj
e ij
e

ds Vz * ds
Vy * ds
δ i ,iso = ∫ Φ iso = − ∫ Sy − ∫ Sz
i
e Iy i e Iz i e

Où ∮ est l’intégrale portant sur le contour complet de la cellule i


∫ij une intégrale ne portant que sur la partie commune aux cellules i et j
S*y ou z correspondent aux moments statiques et doivent être affectés des
signes en rapport avec l’orientation de circulation des flux

Flexion transversale - box girder 44


Qr/2 Qr/2
Tranchant Q/ml
Flux φ
Inconnue X1

1/2 1/2

φi

Symétrie => X1=0

Flexion transversale - box girder 45


Equilibre sous la torsion

• Sous l’ action d’un moment de torsion réparti, on peut équilibrer la


section
T=P Mt(x+dx)

Mt=Pδ

Mt(x)

Centre de
flexion dx

• Par des flux de torsion appliqué sur le pourtour

Flexion transversale - box girder 46


Equilibre sous la torsion
Mt
• Le flux est défini par l’équation ti × ei =
• où
• ti est le cisaillement dans la paroi i
2× Ω
• ei est l’épaisseur de la paroi i
• Ω est l’aire délimitée par le contour
moyen de la cellule ( pour une
caisson mono cellulaire)
• La torsion génée et ses effets
peuvent être négligés dans le cas
des caissons (voir « Torsion et
Profil fermé » in Stahlbetonbau
Hedt 9/1970 – 10/1970 und 5/1972
von A. STEINLE)

Flexion transversale - box girder 47


Méthode de calcul

• L’équilibre de la section peut donc s’écrire entre les 2


sections
• T(x)-qdx-T(x+dx)=0 => dT
= q (x)
dx
• Et de la même façon on peut écrire l’équilibre vis-à-vis
de la torsion:
dMt
• Mt(x)-Pδ-Mt(x+dx)=0 => = q(x) × δ
dx

• Conclusion: l’étude peut se réaliser en cherchant


l’équilibre des charges extérieures par des efforts
internes correspondant aux flux de cisaillement et de
torsion générés par les charges appliquées

Flexion transversale - box girder 48


On remarque que la méthode consiste
•À se rapporter à 1m de caisson, donc à évaluer
localement les charges en se ramenant à cette unité de
mesure
•Soit utiliser les abaques qui donnent des charges au
mètre linéaire
•Soit ramener les charges ponctuelles à des charges
linéiques (méthode de décomposition par séries de
Fourier des charges, ou évaluation de charges
équivalentes…)
•À évaluer des flux pour équilibrer ces charges

Flexion transversale - box girder 49


Méthode de calcul

• Nous avons indiqué que les charges quelconques


pouvaient se réduire au niveau des âmes
RA R
B
MAg MAd MBg MBd

Efforts aux noeuds

• Ce qui revient à ne retenir aux nœuds que les


efforts globaux MA=Mag-Mad MB=Mbd-Mbg
RA R RB
RA
B
MAg MAd MBg MBd

Flexion transversale - box girder 50


Méthode de calcul
• Ces sollicitations peuvent se décomposer en
sollicitations symétriques et antisymétriques

MA=Mag-Mad MB=Mbd-Mbg Mr/2 Mr/2


RA RB Qr/2 Qr/2

Où +
Mr’/2 Mr’/2
Qr=RA+RB Qr’/2 Qr’/2

Mr=MA+MB
Qr’=RA-RB
Mr’=MA-MB Flexion transversale - box girder 51
Méthode de calcul
• Analyse des sollicitations symétriques

Mr/2 Mr/2
Qr/2 Qr/2 Qr/2
Qr/2

Les charges verticales sont


équilibrées par des flux de
cisaillement, l’ensemble
+
Mr/2 Mr/2
engendrant des efforts
internes
Les moments symétriques
sont équilibrés par des efforts
internes Flexion transversale - box girder 52
Méthode de calcul
• Utilisation de la méthode des forces – analyse
de l’effet de la charge Qr
Qr/2 Qr/2 Qr/2 Qr/2

+
1 1
1 1 1 1
x x x

X1 X2 X3
Flexion transversale - box girder 53
Méthode de calcul

• On écrit l’équilibre aux


lèvres de la coupure
• Théorème de l’énergie de 1  li M i 2
W = × ∑ ∫
li

dx + ∫
Ni
2 li

dx + ∫
Ti
2

dx 
déformation 2 i  0 EI i 0
ES i 0
GS *i 
• On néglige l’effet local de
flexion des parois sous
l’effet de N (flambement)
et les déformations locales
d’effort tranchant
• Les déplacements sont  li M i × M i′ 
δ = ∑ ∫ dx  = 0
nuls aux lèvres de la i  
coupure  0 EI i
• On obtient alors en
posant:
Flexion transversale - box girder 54
Méthode de calcul
lk M i′,k × M ′j ,k  lk M iso ,k × M i′,k 
δ i, j = ∑ ∫ dx  et δ i ,iso = ∑ ∫ dx 
k 
0 EI k  k 
0 EI k 

• On obtient ainsi
autant d’équations pour K i = 1 → 3
qu’il y a d’inconnues 3

• Le diagramme des ∑δ
j =1
i, j × X j + δ i ,iso = 0
moments est alors
obtenu (ce que l’on M global = Miso + ∑ M i′,k × X i
cherche) par i ,k
(I)
l’équation (I) pour K i = 1 → 3, k barres sur le contour
Flexion transversale - box girder 55
Méthode de calcul
bs
• L’analyse particulière du
diagramme fera intervenir Qr/2 Qr/2
1’ 1 5
l’effet des flux de a
cisaillement. f
2
• Le but étant de trouver les 4
diagrammes isostatiques h α
b d
c
d’effort, on recourt à bi 3
l’évaluation des glissements , lk
on pose v la position du CDG g k = ∫ t k ( x) × ek dx
par rapport à la fibre sup et Iz 0
l’inertie de la section
• On oriente les moments en t1(0)=0
disant qu’ils sont positifs bs × e1 × (v - e1/2)
quand ils tendent la fibre t1(bs/2)xe1 =
Iz
× Qr
intérieure
g1=e1.bs/2.(t1(bs/2)+t1(0))/2
Flexion transversale - box girder 56
Méthode de calcul

• Ceci revient à écrire:


• X1 x NN + X2 x NT + X3 x NM+ NxMiso=0
• X1 x TN + X2 x TT + X3 x TM+ TxMiso=0
• X1 x MN + X2 x MT + X3 x MM+ MxMiso=0

Flexion transversale - box girder 57


Méthode de calcul
bs’ bs
• Le moment au nœud b est
Qr/2 Qr/2
alors égal à: 1 5
a
bs e f
µ1 = ⋅ e1 ⋅ (v − 1 ) 2
2 2 4
h b
bs′ e d
µ1′ = ⋅ e1 ⋅ (v − 1 ) c
bi 3
2 2

′ (µ1 − µ1 ) lk
ga = g1 − g1 = ⋅ Qr
Iz g k = ∫ t k ( x) × ek dx
Qr 0
Mb = ga ⋅ h − ⋅ h ⋅ cot(α )
2
Du fait de la symétrie des charges seule l’inconnue X1 est
à évaluer (à démontrer – application)

Flexion transversale - box girder 58


Méthode de calcul
• analyse de l’effet des moments symétriques
Mr/2
Mr/2 Mr/2 Mr/2 Mr/2

+
1 1
1 1 1 1
x x x

X1 X2 X3
Flexion transversale - box girder 59
Méthode de calcul
• Analyse des sollicitations dissymétriques

Mr’/2 Qr’/2 Qr’/2


Mr’/2 bs
Qr’/2 Qr’/2

Les charges verticales sont Mt=Qr’/2 x bs


équilibrées par des flux de lk
torsion, l’ensemble Mt
engendrant des efforts ft = Ft = ∫ f t (k ) ⋅ ds
internes 2× A 0

Comme les moments A est la section définie par le


dissymétriques contour du caisson (en bleu)
Flexion transversale - box girder
+ 60
Synthèse de la 1ere phase

• Combinaison des décompositions

• MtCas=Mt iso+Mn X1 + Mt X2 + Mm X3

• Où Mt iso = Mt(MQr + Mr)iso

Flexion transversale - box girder 61


Méthode de calcul
• Analyse des sollicitations dissymétriques

Les moments dissymétriques +


créent eux aussi un flux de Mr’/2 Mr’/2
torsion égal à

Mt=Mr’
lk
Mt Ft = ∫ f t (k ) ⋅ ds
ft =
2× A 0

Ces 2 diagrammes vont faire l’objet d’une analyse par la même


méthode que pour les sollicitations symétriques.

Flexion transversale - box girder 62


Méthode de calcul
• Résultat
– Pour chaque type de charges symétriques et
Impossible d’afficher l’image.

antisymétriques, les diagrammes des moments sont obtenus


– Les efforts globaux dans la section sont alors égaux à la
somme des distributions de moments des charges
symétriques et antisymétriques
– il est alors intéressant de généraliser la méthode en évaluant
les diagrammes de moments pour des charges unitaires:
Qr=1, Qr’=1, Mr=1, Mr’=1, et en établissant des
combinaisons linéaires des diagrammes de moments issus de
ces charges unitaires
M global = M Qr ⋅ (QA + QB ) + M Mr ⋅ ( M A + M B ) + M Q 'r ⋅ (Q A − QB ) + M Mr ' ⋅ ( M A − M B )

Flexion transversale - box girder 63


Utilisation de programme à barres: on isole un tronçon de 1m-
soumis à P ce tronçon est en équilibre sous l’action des flux de
cisaillement et de torsion
P δ
Les charges /ml
quelconques sont b
équilibrées par des
flux de +
cisaillement et de
torsion de façon
que les réactions
d’appui au nœud
gk(P)
d’encastrement +
soient nulles:
Rb=0 et Mb=0
Fk(Pδ)
Flexion transversale - box girder 64
Il est alors nécessaire de s’assurer que les charges appliquées
soient bien des charges par mètre linéaire
P δ
La charge de
convoi peut par b
exemple être
remplacée par la +
charge linéique
équivalente
donnant
localement les
gk(P)
mêmes moments +
obtenus sur les
abaques de Pücher
Fk(Pδ)
Flexion transversale - box girder 65
Rappel de cours

Flexion transversale - box girder 66


Flexion transversale - box girder 67
Flexion transversale - box girder 68
Flexion transversale - box girder 69
l
Intégrales de Mohr 1 Ω⋅ f (xG )
l0∫ M ′ ⋅ M ′′ds =
l

Triangle x triangle
M1 ⋅ l
Ω=
2
2 Ω⋅ f (xG ) M1 ⋅ M2
f (xG ) = M2 donc =
3 l 3

Flexion transversale - box girder 70


Intégrales de Mohr

Flexion transversale - box girder 71


Extraits du
document 1 de
l’IABSE
concernant le
calcul des
caissons
monocellulaires

À comparer ou à
compléter avec:

Flexion transversale - box girder 72


Flexion transversale - box girder 73
diagonale

Voir méthode
de calcul de
section
déformable

Flexion transversale - box girder 74


Symetrical loads

Nota: dans n0, il faut diviser par d et non


Flexion transversale - box girder 75
multiplier
• avec la valeur des paramètres suivants:

• On retrouvera ces valeurs avec une formulation


un oeu différente dans le livre ref II

Flexion transversale - box girder 76


Cas anti-symétrique

Flexion transversale - box girder 77


• Fluage: méthode forfaitaire

t<tc εi=n1/Ei
t>tc εf=εi+εd
f f’
εd=n2/Ed
w’
w Ef Ef
n f = E f ⋅ ε f = n1 ⋅ + n2 ⋅
1/Ef=1/Ed+1/Ei Ei Ed
Ef Ef
n f = n1 + (n2 − n1 )(1 − ) entre autre si = 0,5
Ei Ei
1
S f = S1 + ( S 2 − S1 ) ⋅
2
Flexion transversale - box girder 78