Vous êtes sur la page 1sur 2

La Gestion du risque de crédit : cas d’AL BARID

BANK

Première partie : Examen de la gestion du risque de crédit

Chapitre I : le risque de crédit vu d’ensemble


Section 1 : Généralités sur le risque de crédit
Section 2 : Le risque de crédit et la notion de défaut
Section 3 : La notation
Section 4 : l’analyse financière

Chapitre II : Crédits et dérivés de crédit


Section 1 : Crédits et obligations
Section 2 : Le marché du risque de crédit et son évolution
Section 3 : Instruments en nom unique
Section 4 : Produits structurés

Chapitre 3 : Le cadre réglementaire du risque de crédit


Section 1 : la réforme bâloise : le cadre réglementaire international
Section 2 : Le cadre réglementaire national

Deuxième partie : Analyse de la gestion du risque de crédit au


sein d’AL BARID BA NK

Chapitre I : la capacité de gestion des risques au sein d’AL BARID BANK dans un
environnement en mutation
Section 1 : La gouvernance et la gestion du risque
Section 2 : Les principales réalisations liées aux risques
Section 3 : Les risques de crédit au sein d’ABB
Section 4 : Le ratio de solvabilité et l’adéquation des fonds propres

Chapitre II : Approche critique de la gestion du risque de crédit au sein d’AL barid


bank
Section1 : Critique des approches de gestion de risques proposées
Section 2 : Propositions d’amélioration
L’intérêt du sujet :
Plus pratiquement, l’intérêt du sujet découle des considérations suivantes :

 Le contexte international :
Le contexte international est en forte évolution :
 Plusieurs mutations économiques et réglementaires essentielles expliquent l’importance de l’analyse
du risque pour la stabilité financière et soulignent le rôle primordial du top management dans le
processus de contrôle et de pilotage.
 Le bouleversement de l’économie causé par la crise de la dette explique la nécessité d’instaurer une
politique prudentielle soucieuse d’adapter le besoin en fonds propres réglementaires en fonction des
risques encourus.

 Le contexte marocain :
 Le contexte marocain connaît plusieurs mutations au niveau du système financier à savoir les
mouvements de fusion-absorption, la course concurrentielle acharnée, la recrudescence des
fraudes.. Ces changements ont des conséquences montrant la fragilité du système financier
marocain.
 L’adoption des directives bâloises constitue un enjeu majeur pour les établissements de crédit
marocains dans la mesure où l’application des méthodes proposées par le comité de Bâle exige un
certain nombre d’outils nécessaires à l’élaboration des modèles statistiques pour la mesure du
risque de crédit d’une manière fiable.

La problématique :
La gestion des risques est au cœur des préoccupations des établissements de crédit. De ce fait, la
problématique à traiter est la suivante :

 Est-ce que AL BARID BANK gère correctement et efficacement son risque crédit ? quelles en sont les
limites et quelles peuvent être les perspectives d’amélioration de cette gestion ?

La démarche :
Pour répondre à cette problématique, ce mémoire se propose :

 De situer, dans une première partie, le risque de crédit dans son environnement réglementaire et
prudentiel actuel, aussi bien national qu’international.
 De présenter, dans une deuxième partie, une analyse critique du système d’étude, d’analyse, de suivi
et de contrôle du risque au sein d’AL BARID BANK afin de ressortir les performances de cette gestion et
détecter les défaillances auxquelles il est nécessaire de remédier 

Vous aimerez peut-être aussi