Vous êtes sur la page 1sur 5

Le e-commerce et la e-logistique:

Sommaire :

1.Introduction.
2.Le e-commerce.
3.La e-logistique.
4.Les contraintes de la e-logistique.
1. Introduction :
Le commerce évolue et se développe en parallèle avec les innovations et les technologies créé
durant ces siècles. Maintenant que nous somme au 21 e siècle, l’ère des technologies avance
et du progrès numérique. Une nouvelle forme de commerce est née c’est le E-commerce.
Dans ce rapport nous allons définir ce qu’est le E-commerce et comment est sa logistique ? et
qu’elles sont les contraintes rencontrées ?
2. Le E-commerce :
a. Définition :
Le e-commerce ou commerce électronique correspond à la vente en ligne de biens ou de services au
travers de sites web marchands. Ces transactions commerciales électroniques se font
principalement grâce au réseau internet, même s’il existe d’autres types de réseaux dans le cadre du
commerce B to B (inter-entreprises) par exemple. Quelles sont donc les différentes facettes de cette
forme de vente à distance ?

Le commerce électronique ou e-commerce désigne l’échange de biens et services entre deux


entités sur le réseau informatique, notamment l’internet.
Grace à l’internet et sa diffusion les frontières du commerce ont changé : chaque
consommateur et chaque entreprise sont désormais libres d’acheter et de vendre partout dans
le monde.
La définition du commerce électronique ne se limite pas à l’acte de vente, mais couvre tous
les échanges qu’une entreprise peut avoir avec ses clients, de la demande de devis au service
après-vente. Cela veut dire que l’entreprise utilise et intègre dans ses systèmes un ensemble
d’outils bases sur les technologies de l’information et de la communication, afin d’améliorer
le fonctionnement et de créer de la valeur pour elle-même, pour ses collaborateurs et ses
clients.
b. Les formes du E-commerce :
Le commerce électronique consiste à crée, à contrôler et à développer des relations
commerciales en lignes. Les types de relations créées sont :
 Le B to B (Business to Business) : Commerce inter-enterprise :
La vente par une entreprise de produit ou de service a une autre entreprise et non au grand
public. Il est base sur l’utilisation d’un support numérique pour l’échange d’information.
 Le B to A (Business to Administration) : Les relations avec les administrations :
L’utilisation de support électroniques pour tout ou partie des échanges d’information entre des
entreprises et des administrations publiques en vue de l’établissement et de l’exécution de
marche publics.
 Le B to E (Business to Employe) : La relation avec les employés :
La relation entre l’entreprise et ses employés, cela à travers de formulaire mise à leur
disposition pour aider à la gestion de leur carrière, de leurs congés et leur relation avec le
comité de l’entreprise.
 Le B to C (Business to Consume) : Le commerce de consommation :
Le commerce électronique destine aux consommateurs. C’est tous les échanges qu’une
entreprise peut avoir avec ses clients. Le taux d’utilisation est très faible, même si le potentiel
de croissance est élevé. Cela est dut aux freins qui sont encore nombreux comme par exemple,
la sécurité de l’information personnel des consommateurs.

c. Les avantages du E-commerce :


 Accélération de la globalisation des marches : grâce à l’internet qui couvre le globe
terrestre, cela rassemble et permet à des entreprises d’accéder à des marches éloigné
géographiquement.
 Facilite le benchmarking : le flux d’information circulant dans la toile permet de
s’informer sur le produit, le marketing et l’innovation des concurrents.
 Détermination des prix de marche : la vague d’information du net permet de fixer
les prix du marché et de les comparer.
 Disposition d’une vaste clientèle illimitée géographiquement.
 Accès à des nouveaux circuits de commercialisation : c’est la transaction des points
de ventes et de distribution à des sites show-room e ligne.
 Cout de transaction moins élevés : l’entreprise partage ses bases de données avec
ses partenaires et ses fournisseurs. Ça permet de réduire les couts de coordinations et
l’organisation de la production.
3. L’E-logistique :
Une composante essentielle du commerce électronique visant a maitrisé l’ensemble de la
chaine.
Cela commence par la réception des matières premières, ensuite on a le stockage puis vient le
picking après, il y a la préparation de la commande et enfin, l’acheminer jusqu’à la zone
d’expédition.
Le circuit logistique est comme suit :
 Boutique en ligne : le client passe sa commande.
 L’e-commerçant : il valide la passation de la commande après avoir vérifié le
paiement de la commande. Ensuite il envoi par mail ou par intranet les fichiers de la
commande.
 Plateforme logistique : le logisticien traite la commande reçu.
 La préparation de la commande : préparation par la commande numérisée, les
prestations annexes et la personnalisation.
 Colis prêt à l’envoi : le début de la phase de l’expédition, le trekking disponible.
Les objectifs de l’E-logistique sont :
 optimiser le niveau de service offert au client
 le partage de l’information au sein de l’organisation
Les enjeux de l’E-logistique :
 La gestion de l’e-logistique : Au début d’une activité e-commerce l’autogestion est
possible, après un certain nombre de commande par jour il est nécessaire
d’externaliser son activité.
 Les spécificités : La démultiplication des points de vente.Les colis de petite taille.
Ajouter une logistique « aval » à la logistique « amont ».
 La livraison et la satisfaction client : Les caractéristiques les plus importantes pour les
clients sont:
 la possibilité de se faire livrer les colis à domicile.
 la possibilité de suivre le colis.
 l’information donnée par le site marchand concernant le délai de
livraison.
 Le positionnement : L’e-logistique est donc devenu un facteur de différenciation
concurrentiel pour les acteurs de commerce par la combinaison des moyens mis en
œuvre et leur niveau de satisfaction à plusieurs stades:

 Le site marchand
 Les entrepôts
 Le transport
 La gestion des anomalies / SAV
4. Les contraintes de l’E-logistique :
Les difficultés de la logistique dédiée à la vente par Internet sont liées à la fois à la
préparation de commande et à la distribution physique.
a. Les difficultés liées à la préparation de la commande :
 Les commandes sont composées de plusieurs articles différents.
 Délais de disponibilité très longs.
b. Les difficultés lies à la distribution finale :
 La livraison à domicile
 L’étendue géographique
c. Les solutions mise en place :
 L’optimisation des délais de préparation des colis :
Pour les e-commerçants, la concurrence est rude, et le prix n’est pas le seul critère de
choix des consommateurs. La rapidité et la qualité du couple préparation/livraison des
commandes constitue également un élément différenciant, à même de fidéliser les
clients.
Il s’agit notamment :

- Réduire la longueur des trajets


- Optimiser l’accessibilité des articles
- Limiter les ruptures de charge
- Limiter les risques d’avarie
 La multiplication des points de livraisons : Livraison à domicile ou le point relais.

d. Les Outils pour le traitement de volumes et de références importants :


 Pick to Belt : consiste à prélever les produits dans les allés de stockage puis les
déposer sur un convoyeur de drainage adapté avec les étiquettes d’expédition, et de
faire parvenir le tout sur la zone de tri.
 Pick to Light : Permet au préparateur de se diriger en suivant le signal de voyant
lumineux et de prélever une quantité indiquée sur l’afficheur.
 Pick to Voice : Assisté par le système de gestion de l’entrepôt ; le préparateur reçoit
des messages audio lors de son déplacement dans les allés de stockage à propos de
l’emplacement où doit être fait le prélèvement.