Vous êtes sur la page 1sur 7

Sous classe 10.

39B
Transformation et conservation de fruits

 Chiffres clés 2012..........................................................................................................................1


 Faits marquants.............................................................................................................................3
 Présentation générale du secteur..................................................................................................3
 Tendances du marché en Europe et dans les autres pays............................................................5
 Qualité, innovation, normalisation..................................................................................................5
 Organismes et entreprises du secteur...........................................................................................5

Cette sous-classe comprend :


✗ la conservation des fruits (y compris à coque) : congélation, surgélation, séchage, déshydratation,
appertisation, lyophilisation, immersion dans l'huile ou le vinaigre, la saumure, mise en conserve, etc.
✗ la fabrication de confitures, de marmelades, de compotes et de gelées
✗ la préparation de produits à base de fruits

 CHIFFRES CLÉS 2012


Champ : entreprises de 20 salariés et plus des divisions 10 et 11 (hors artisanat commercial 1013B, 1071B,C,D) de la
NAF rev2, DOM inclus
Sources : Insee – ESANE, LIFI, SSP - Enquête annuelle sur les consommations d'énergie dans l'industrie - Enquête sur
les dépenses de protection de l'environnement, traitements SSP

Part du secteur
Valeur pour le secteur d'activité dans
Principaux agrégats
d'activité l'ensemble des
IAA
Million d'euros %
Chiffre d'affaires (CA) net 2 323,7 1,5%
Valeur ajoutée y compris autres produits et autres charges 468,0 1,6%
Valeur ajoutée au coût des facteurs 440,9 1,7%
Résultat net comptable 106,9 1,7%
Effectif salarié au 31 décembre 6 088,7 1,7%
Effectif salarié en équivalent temps plein (ETP) 5 858,5 1,7%
Nombre d'unités légales 55,0 2,0%

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 1


Valeur pour le secteur Ensemble des
Indicateurs de concentration et du poids des groupes
d'activité IAA
% des 10% les plus contributrices au chiffre d'affaires du
60,8% 66,3%
secteur
CA des 10 plus contributrices au chiffre d'affaires du
72,1% 13,8%
secteur
Nombre d'entreprises permettant de réaliser au moins
12 429
75 % du chiffre d'affaires du secteur
% d'entreprises permettant de réaliser au moins 75 % du
21,8% 15,7%
chiffre d'affaires du secteur

Valeur pour le secteur Ensemble des


Part du périmètre coopératif
d'activité IAA
En nombre d'unités 9,1% 15,7%
En effectifs salariés au 31 décembre 1,3% 18,8%
En valeur ajoutée y compris autres produits et autres
7,1% 18,4%
charges

Valeur pour le secteur Ensemble des


Ratios d'analyse économique et financière
d'activité IAA
Effectif ETP / unité légale 106,5 124,9
Taux de valeur ajoutée (Valeur ajoutée y compris autres
20,1% 18,9%
produits et autres charges / chiffre d’affaires)
Poids des matières premières (MP) dans les charges
45,9% 50,9%
totales
Taux de marge (Excédent brut d’exploitation / valeur
36,6% 34,9%
ajoutée au coût des facteurs)
Part des frais de personnel (FP / Valeur ajoutée y compris
59,7% 59,2%
autres produits et autres charges)
Taux d’investissement (Investissement / Valeur ajoutée y
26,5% 41,9%
compris autres produits et autres charges)
Intensité capitalistique (Immobilisations / effectif salarié en
189 608 242 747
ETP) - en € par salarié ETP
Productivité apparente du travail (valeur ajoutée y compris
autres produits et autres charges / effectif salarié en ETP) - 79 879 83 322
en € par salarié ETP
Taux de rentabilité économique (Excédent Brut
d'Exploitation / (Immobilisations + Besoin en Fond de 10,8% 8,8%
Roulement)
Taux d'autofinancement (Capacité d'autofinancement/
144,2% 169,3%
Investissements corporels hors apport)
Taux d'export (chiffre d'affaires à l'export / chiffre d'affaires
21,7% 21,9%
total)
Délais de rotation des stocks (stocks totaux / CA x 365) 70,2 jours 50,7 jours
Délais de règlement des clients (créances clients + autres
59,8 jours 70,1 jours
créances) / CA x 365
Délais de paiement des fournisseurs (dettes fournisseurs /
87,3 jours 86,4 jours
(achats et charges externes) x 365)

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 2


Valeur pour le secteur Ensemble des
Ratios d'analyse économique et financière
d'activité IAA
Efficience des choix d'investissements (chiffre d'affaires net
209% 180%
/ immobilisations brutes)
Cycle d'exploitation de l'entreprise (BFR / chiffre d'affaires
59,3 jours 47,2 jours
net x 365)
Capacité de remboursement des dettes (dettes financières
252,4% 280,2%
nettes / CAF)

Valeur pour le secteur Ensemble des


Energie / Environnement
d'activité IAA
Consommation énergétique (en milliers de tep) 41,3 4 929,6
Intensité énergétique (consommation énergétique / Valeur
8,8 17,3
ajoutée y compris autres produits et autres charges)

 FAITS MARQUANTS
Fruits transformés
Les marchés des produits transformés à base de fruits sont à la hausse globale ces dernières années,
légère en ce qui concerne les confitures et les fruits au sirop, soutenue en ce qui concerne les compotes et
purées.
La croissance du secteur est liée à la disponibilité des matières premières. Dans ce contexte, le déficit
exceptionnel en pomme lors de la campagne 2012-2013 (-30 % sur la production nationale) s'est traduit par
de très fortes tensions sur les approvisionnements.
Pruneau
La campagne 2012/2013 a été marquée par une reprise des exportations françaises vers l’Union
européenne et vers l’Algérie.
La campagne 2013/2014 a été marquée, quant à elle, par une faible production française : la prévision de
récolte est de seulement 32 000 tonnes, soit un volume nettement inférieur au potentiel de production
(42 000 tonnes). Ceci s'explique par de mauvaises conditions climatiques de la floraison jusqu'à fin juin :
l’hiver a été tardif et froid puis le printemps froid et pluvieux.

 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU SECTEUR

TENDANCES DU MARCHÉ FRANÇAIS


Transformation de fruits
La fabrication des confitures (130 kilotonnes (Kt) en 2013) enregistre une légère hausse : les produits
premium sont les premiers à en profiter contrairement aux confitures allégées dont l'évolution des
fabrications est négative.
Le marché des compotes et purées est très dynamique (390 Kt fabriquées en 2013), que ce soit en gamme
sucrée, allégée ou sans sucres ajoutés. Les parfums se diversifient tout comme les formats (ouverture du
format de la gourde au public adulte par exemple). La vente en rayon frais profite largement de cette
tendance.
Représentant de plus faibles volumes (51 Kt fabriquées en 2013), les fruits au sirop enregistrent une légère
croissance en 2013.

Fabrication de pruneaux
La France est le troisième producteur de pruneau au niveau mondial derrière les États-Unis et le Chili et le
premier producteur européen avec 96 % de la production de l'Union européenne (UE). Elle se caractérise
par un bassin de production prédominant : le Sud-Ouest, avec notamment le département du Lot-et-Garonne
(72 % des surfaces nationales). La France est le seul pays membre de l’UE à pouvoir couvrir ses besoins de
pruneaux par sa production.

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 3


La France commercialise des pruneaux à 23 % d'humidité (condition naturelle), des pruneaux réhydratés
avec ou sans noyau (30 à 35 % d'humidité) et des spécialités (crème de pruneaux, pruneaux au sirop,
confiserie à base de pruneaux, pruneaux fourrés, concentré et jus de pruneau, pruneaux à l'alcool...).
L'existence de l'Indication géographique protégée (IGP) « pruneau d'Agen » conforte le pruneau français
dans une image haut de gamme.
En 2012/2013, 41 060 tonnes de pruneaux français équivalentes « converties à 23 % d'humidité » ont été
commercialisées. Ce volume est en progression par rapport à la précédente campagne (+ 5,4 %), ce qui a
permis à la filière de saisir des opportunités à l'exportation .
L’activité commerciale 2013/2014 devrait être affectée par la mauvaise récolte (environ 32 000 tonnes
contre 42 000 tonnes de potentiel). La consommation française devrait être orientée légèrement à la baisse.
Les exportations pourraient résister grâce à un possible déstockage.
LES ÉCHANGES COMMERCIAUX AVEC LE RESTE DU MONDE
Fruits transformés
La balance commerciale du secteur est négative à 422 Kt (405 milliers d’euros). Cependant, il est important
de noter que les exportations croissent davantage (+12 %) que les importations (+5 %).
Par ailleurs, le solde global masque des disparités importantes entre les produits. Ainsi, les soldes de la
confiture et des compotes et purées sont positifs à 80 et 17 milliers d’euros respectivement. Le déficit global
est en grande partie dû aux importations de fruits congelés et de fruits en conserve, qui représentent de forts
tonnages. La France n'est pas autosuffisante en fruits destinés à la transformation, en particulier en fruits
rouges, agrumes et fruits exotiques.
Pruneau
En 2012/2013, les exportations françaises de pruneaux ont progressé de manière marquée par rapport à la
campagne précédente. Elles ont atteint plus de 17 000 tonnes de produits finis contre 14 200 tonnes en
2011/2012, soit une progression de + 2 900 tonnes (+ 20 %). Toutes les catégories de produits ont contribué
à cette hausse.
L’Union européenne représente 53 % des exportations 2012/2013 de la filière. Ce marché enregistre une
importante reprise (+20 %) en une campagne : 9 100 tonnes de produits finis exportées vers l’UE. contre
7 500 tonnes l’année précédente. L’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni contribuent à cette
progression. Le marché de l’UE, dont la consommation annuelle s’élève à 90 000 tonnes en moyenne, est la
cible des trois autres gros pays producteurs mondiaux en-dehors de la France (États-Unis, Chili et
Argentine).
On note également une nette augmentation des exportations vers les pays tiers : 8 000 tonnes de produits
finis exportées en 2012/2013 contre 6 700 tonnes en 2011/2012. L’Algérie reste leader des pays tiers
importateurs de pruneaux français. Le marché algérien continue à se développer et, avec 5 600 tonnes de
pruneaux expédiées en 2012/2013, il redevient un client important de la France. Par ailleurs, la filière
française développe également ses ventes vers la Chine.
STRUCTURE DU SECTEUR EN FRANCE
Fruits transformés
39 entreprises déclarent fabriquer des produits transformés à base de fruits dans l'enquête nationale en
2013. Parmi elles, 23 fabriquent de la confiture, 26 des compotes et purées et 19 des fruits au sirop.
Globalement, elles mettent en marché 545 Kt (+3,8 % en 2013) de produits pour une valeur totale de
1,295 millions d’euros (+6,5 % en 2013). La valorisation au kilo est en croissance au global mais surtout
visible dans la compote du fait de la flambée de la matière première pomme en 2013. La confiture reste le
produit qui se valorise le mieux, le fruit au sirop le moins bien. Si toutes les entreprises profitent de cette
tendance, les plus grandes sociétés se renforcent en premier lieu. À noter que les trois plus grandes
entreprises couvrent à elles seules la très grande majorité du marché. Ces dernières commencent une
phase de développement à l'international.
Pruneaux
La filière compte 30 transformateurs en 2013 dont 15 exportateurs de pruneaux. 68 % de la récolte est
traitée par des transformateurs coopératifs ou transformateurs gérés par une coopérative et 31 % de la
récolte par des transformateurs privés. Certaines des structures privées sont de petites unités de
transformation, positionnées dans des niches de marché très différenciées avec une capacité d'adaptation

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 4


de leurs produits à la demande. Malgré un nombre important de transformateurs, ce secteur est très
concentré, les sept transformateurs les plus importants représentant près de 93 % de la commercialisation.

 TENDANCES DU MARCHÉ EN EUROPE ET DANS LES AUTRES PAYS


Pruneau
Au niveau européen, la France est un acteur incontournable puisqu’il représente 96 % de la production
communautaire de pruneaux. L’Italie a un potentiel de production d’environ 1 500 tonnes et l’Espagne de
300 tonnes. Hormis la France, tous les pays membres de l’UE s’approvisionnent en pruneaux par le biais
des importations. Ils se fournissent essentiellement auprès des quatre principaux pays producteurs
mondiaux, qui sont en ordre décroissant : les États-Unis (Californie), le Chili, la France et l'Argentine. Ils
fournissent près de 98 % de la production mondiale qui s‘élève à 250 000 tonnes en moyenne.

 QUALITÉ, INNOVATION, NORMALISATION

LES SIQO
Depuis 2012, il n’y a pas eu de nouveau signe officiel de qualité reconnu dans cette sous-lasse.

LES INNOVATIONS RÉCENTES DU SECTEUR


Les bénéfices liés à une alimentation riche en fruits et légumes sont largement reconnus. Cependant les
procédés de stockage et de transformation peuvent impacter sur leurs qualités nutritionnelles. À ce titre, le
CTCPA a mis au point une méthodologie pour permettre aux fabricants de végétaux en conserve de
caractériser la qualité nutritionnelle globale des produits finis et d’évaluer l’impact des procédés de
transformation. Le centre technique a adapté aux fruits et légumes le système de profilage nutritionnel Sain,
Lim développé par l’Anses. Ce profilage a été établi sur l’idée que chaque aliment peut apporter des
nutriments positifs et négatifs.
C’est pourquoi ce profilage est basé sur deux scores indépendants : d’une part le SAIN qui représente les
nutriments « positif » du produit et d’autre part le LIM qui représente les nutriments « négatifs » du produit,
pour une expression globale de la qualité des produits. Il a pour objectif de déterminer un score global de la
qualité nutritionnelle d’un aliment.

CHARTES D'ENGAGEMENT DE PROGRÈS NUTRITIONNEL PNNS OU ACCORD


COLLECTIF PNA
L’ADEPALE, au travers de la section Fruits de la Fédération des industries d'aliments conservés (FIAC), a
signé en juillet 2008 une charte collective d’engagements volontaires de progrès nutritionnels 1.

LA NORMALISATION
Il n’existe pas de commission normalisation pour les produits de cette sous-classe à l’AFNOR 2.

 ORGANISMES ET ENTREPRISES DU SECTEUR

PRINCIPAUX ORGANISMES
 Association Nationale Interprofessionnelle des Fruits et Légumes Transformés (ANIFELT) : 44, rue
d’Alésia ; 75682 Paris Cedex 14 ; Tél. : 01 53 91 44 44 ; Fax : 01 43 20 94 87 ; www.anifelt.com
L’ANIFELT est l’interprofession reconnue pour les fruits et légumes transformés. Elle regroupe les différentes
interprofessions produits (en fruits : Bureau national interprofessionnel du pruneau -BIP- ; Association
Nationale Interprofessionnelle du bigarreau d'industriel -ANIBI-) et assure la représentation générale de la
filière fruits et légumes transformés. L’Association des fruits et légumes transformés (AFIDEM), créée en
1985 et membre d’INTERFEL, regroupe les producteurs et les transformateurs de fruits. Elle intervient pour
établir des relations contractuelles entre les Organisations de Producteurs (OP) (sur cassis, pomme, poire,
pêche, abricot, cerise, etc.) et les transformateurs de fruits français et étrangers (confiture, compote, fruits au
sirop, conserve, surgelé, eau de vie, etc.), et réalise des actions complémentaires telles que des études
techniques et de marché, des campagnes de promotion.

1 http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/adepale.pdf
2 Agence Française de NORmalisation

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 5


 Bureau national Interprofessionnel du Pruneau (BIP) ; 2, rue des Magnolias - BP 130 ;
47303 VILLENEUVE CEDEX ; Tél. : 05 53 41 55 55 ; Fax : 05 53 40 29 36 ; www.pruneau.fr
 Fédération française de la coopération fruitière légumière et horticole (FELCOOP) ; 129, Boulevard
Saint-Germain ; 75279 PARIS Cedex 06 ; Tél : 01 43 26 09 89 ; Fax : 01 43 26 35 20 ;
www.felcoop.org
 A.O.P nationale Comité économique ; Domaine de Lalande ; BP 75 ; 47 110 SAINTE LIVRADE
SUR LOT ; Tél : 05 53 49 50 70 ; Fax : 05 53 49 50 71
 Chambre sy,ndicale nationale de la prune d’Ente ; 2 Rue Albert Camus ; 47300 VILLENEUVE SUR
LOT ; Tél : 05 53 70 31 47 ; Fax : 05 53 70 88 75
 Fédération française des Industries d'Aliments Conservés (FIAC) ; 44, rue d’Alésia ; 75682 PARIS
CEDEX 14 ; Tél : 01 53 91 44 53 ; Fax : 01 53 91 44 70 ; http://www.adepale.org/1-adepale-produits-
alimentaires-elabores/121-nos-produits/122-aliments-conserves.aspx
 Association Nationale Interprofessionnelle du bigarreau d'industriel (ANIBI) ; BP 163 - 84008
AVIGNON CEDEX 1 ; Tél. : 04 90 85 18 01 ; Fax : 04 90 27 06 58 ; www.anibi.com
 Association Des Entreprises de Produits ALimentaires Elaborés (ADEPALE) ; 44, rue d’Alésia ;
75682 PARIS CEDEX 14 ; Tél. : 01 53 91 44 44 - Fax : 01 53 91 44 70 ; www.adepale.org
 Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles (CTCPA) ; 44, rue d’Alésia ; 75682
PARIS CEDEX 14 ; Tél. : 01 53 91 44 44 ; Fax : 01 53 91 44 00 ; www.ctcpa.org
 Association Française Interprofessionnelle des Fruits et Légumes à Destinations Multiples
(AFIDEM) ; 60, rue du Faubourg Poissonnière, 75010 PARIS ; Tél : 01 49 49 15 45 ;
Fax : 01 49 49 15 48
 Association Nationale Expéditeurs Exportateurs Fruits et Légumes (ANEEFEL) ; 60, rue du
Faubourg Poissonnière ; 75010 PARIS ; Tél : 01 45 23 91 90 ; Fax : 01 45 23 91 91 ;
www.aneefel.com
 Fédération Nationale des Producteurs de Fruits (FNPF) ; 60, rue du Faubourg Poissonnière ; 75010
PARIS ; Tél : 01 49 49 15 40 ; Fax : 01 49 49 15 41 ; www.fnpfruits.com

PRINCIPALES ENTREPRISES
 ANDROS ; Marques : Andros, Bonne Maman
 MATERNE (Groupe Hillsdown) ; Marques : Materne, Confipote ; www.materne.fr/
 CLÉMENT FAUGIER : Marque : Clément Faugier ; Le Logis du Roy ; BP 125 ; 07001 PrivasCedex ;
www.clementfaugier.fr/
 FRANCE PRUNE ; Marque : Maître Prunille
 LAPARRE ; Marque : Laparre
 CONSERVES France ; Marques : Saint Mamet
 Société Charles et Alice (anciennement HERO France, activité desserts de fruits en France, reprise
en 2010 par le CIC Banque et Thierry Goubault de la société Charles Faraud) ; Marques : Hero,
Daufruit
Préparations à base de fruits :
 AGRANA FRUIT FRANCE
 GAGET
 FRULACT/GRANGER BOUGUET PAU
 KERRY
 WILD FRANCE
 ZUEGG FRANC

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 6


Transformateurs de pruneaux :
 EURL LA PRUNERAIE  SARL LONGUESSERRE
 EURL SAPHY François  SARL LOU PRUNEL
 FRUIT GOURMET  SARL PUNEAUX DE MENET
 PRUN'O ORGANIC  SARL ROUCADIL
 SANDRE Alain  SARL VALBUZZI ET FILS
 S.A AGRO-ALIMENTAIRE SERVICE  SARL VERGERS DE CADEILHAN
 S.N.C BERINO-MARTINET  SARL VERGERS DE COUSTEL
 SARL BARBES  SARL VERGNES (Vergers d'Escoute)
 SARL BIOLOKLOCK  BRISSON SCEA
 SARL BOISSON  PRUNIDOR S.A.S
 SARL COTOLOT  SICA SEDARC
 SARL DANTOU  U.C FRANCE-PRUNE ET MAITRE PRUNILLE
 SARL GUINGUET  U.C.U.P.F
 SARL LES FLEURONS  BUTTI

Sources :
• ADEPALE
• BIP

Panorama des IAA 2014 – Sous classe 10.39B – page 7