Vous êtes sur la page 1sur 2

UNIVERSITÉ CADI AYYAD Année 2005/2006

Ecole Nationale Des Sciences Appliquées Module : Prob-Stat


Marrakech Prof. I. OUASSOU

Contrôle N 0 1 du 7/11/2005
Durée : 3 h

La quatité de rédation (clarté, précision, rigueur des expressions mathématiques) sera


prise en compte dans l’évaluation de la copie. L’usage d’une calculatrice set autorisé (bien
qu’inutile). L’usage de documents autres que le sujet de ce contrôle est interdit.

Exercice 1 La couleur des yeux d’une personne est déterminée par une unique paire de
gènes. Si les deux sont des gènes yeux bleus, la personne aura les yeux bleus ; si les deux
sont des gènes yeux marrons, la personne aura les yeux marrons ; si l’un est un gène
oeil bleu et l’autre un gène oeil marron, la personne aura les yeux marrons (on dit que
le gène oeil marron est dominant par rapport au gène oeil bleu). Un nouveau-né reçoit
indépendamment un gène oeil de chacun de ses parents et le gène qu’il reçoit d’un de ses
parents a autant de chances d’être l’un des deux gènes oeil de ce parent. Supposons que
M r. X et ses deux parents ont les yeux marrons, mais que la soeur de M r. X a les yeux
bleus.

1. Quelle est la probabilité que M r. X ait un gène oeil bleu ?

2. Si la femme de M r. X a les yeux bleus, quelle la probabilité pour que leur premier
enfant ait les yeux belus ?

3. Si la femme de M r. X a les yeux bleus et si leur premier enfant a les yeux marrons,
quelle est la probabilité pour que leur prochain enfant ait aussi les yeux marrons ?

Exercice 2 Soient X et Y deux variables aléatoires de Bernoulli indépendantes et de


même paramètre p (p ∈]0, 1[). On pose U = X + Y et V = X − Y .

1. Déterminer la loi du couple (U, V ).

2. Calculer le coefficient de corrélation linéaire entre U et V .

3. Déterminer la fonction génératrice de U et de V .

4. U et V sont-elles indépendantes ?

5. Conclure ?

Exercice 3 Soient X et Y deux variables aléatoires indépendantes suivant toutes les deux
la loi géométrique G(p) de paramètre p (0 < p < 1).

1
1. Quelle est la fonction de répartition de X et la valeur, pour tout réel t, de P [X > t]
?
2. Noton U (resp. V ) la v.a.r. égale au minimum (resp. maximum) des deux v.a.r. X
et Y .
(a) Quelle est la fonction de répartition de V ; en déduire la probabilité que [V = k]
pour k ∈ N∗ .
(b) De façon semblable, quelle est la loi de probabilité de U ?
3. Plus généralement, si X1 , X2 ,. . .,Xn sont n v.a.r. indépenndantes, toutes de loi
géométrique G(p), quelle est la loi de probabilité des variables aléatoires :
Un = min(X1 , X2 , . . . , Xn ) et Vn = max(X1 , X2 , . . . , Xn ).

4. Application à un jeu de dés.


On jette 5 dés ordinaires, ce qui constitue un premier tour, s’il y’a des as, on les
met de coté. Les autres dés, s’il en reste, sont alors jetés une seconde fois, ce qui
constitue un second tour. S’il y’a ces as, on les met de coté et s’il reste des dés, on
passe au troisième tour et poursuit le jeu jusqu’à ce qu’il n’y a plus de dé. La partie
est donc terminée lorsque tous les as sont sortis.
On note N la variable aléatoire égale au nombre de tours nécessaires pour terminer
la partie.
Quelle est la loi de probabilité de N ? Calculer la moyenne de N .
Exercice 4 Une urne contient 10 boules blanches, 5 boules rouges. Une boule étant tirée,
on la remet dans l’urne avec 5 autres boules de même couleur qu’elle. On effectue les tirages
succesifs en suivant cette régle. On appelle Xn la variable aléatoire égale à 0 (resp. 1) si la
boule obtenue au n-ième tirage est blanche (resp. rouge). On pose S n = X1 +X2 +. . .+Xn .
1. Que représente Sn ?
2. Donner la loi de probabilité de X1 .
3. Calculer l’espérence et la variance de X1 .
4. Calculer la loi du couple (X1 , X2 ).
5. X1 et X2 sont-elles indépendantes ?
6. Donner la loi de probabilité de X2 .
7. Calculer P(X1 = 0/X2 = 0).
8. Quelle est la composition de l’urne aprés n tirage dans le cas où S n = k.
9. Calculer alors P(Xn+1 = 1/Sn = k).

Vous aimerez peut-être aussi