Vous êtes sur la page 1sur 56

MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Université Libre de Tunis

Projet de Fin d’Année


Elaboré par :

Helmi laabidi

Salem Chtioui Marouen

laabidi Asma

Chtioui mohamed

ETUDE STRUCTUREL D’UN BATIMENT EN BETON ARME

Réalisé au sein de :

L’université libre de Tunis

Encadré par :

Encadreur universitaire

Mr FRADI Khalil

Année universitaire

2017 – 2018
Sommaire
Introduction ...................................................................................................................................................................... 4
Chapitre I : Architecture de bâtiment ........................................................................................................................... 5
1.1 Présentation de l’Architecture du Bâtiment .................................................................................................... 5
1.1.1 Introduction : ............................................................................................................................................ 5
1.1.2 Étude Architecturale et Composition de la Construction : ....................................................................... 5
1.1.3 Joints des Bâtiments ................................................................................................................................. 6
2 Chapitre II : Etude de la structure ............................................................................................................................. 7
2.1 Conception du S.SOL + 3 Etages : ...................................................................................................................... 7
2.2 Les données de base et les hypothèses de calcul : ........................................................................................... 7
2.2.1 Caractéristiques du béton : ....................................................................................................................... 7
2.2.2 Caractéristiques de l’acier : ....................................................................................................................... 8
2.2.3 Type du Plancher....................................................................................................................................... 9
2.3 Evaluation des charges et des surcharges : ...................................................................................................... 9
2.3.1 Introduction .............................................................................................................................................. 9
2.4 Pré-dimensionnement des éléments porteurs de la structure : .................................................................... 12
2.4.1 Introduction : .......................................................................................................................................... 12
2.4.2 Les poutres .............................................................................................................................................. 12
2.4.3 Les poteaux : ........................................................................................................................................... 12
2.5 Exemple d’étude d’une poutre : ..................................................................................................................... 12
2.5.1 Introduction : .......................................................................................................................................... 12
2.5.2 Evaluation des charges appliquées sur la poutre :.................................................................................. 13
2.5.3 Calcul des sollicitations : ......................................................................................................................... 14
2.5.4 Efforts tranchants :.................................................................................................................................. 20
2.5.5 Calcul de ferraillage de la poutre ............................................................................................................ 22
2.6 Exemple d’étude d’un poteau :....................................................................................................................... 27
2.6.1 Introduction : .......................................................................................................................................... 27
2.6.2 Pré-dimensionnement d’un poteau : ...................................................................................................... 27
2.6.3 Evaluation des charges............................................................................................................................ 28
2.6.4 Descente des charges.............................................................................................................................. 28
2.6.5 Calcul des armatures du poteau : ........................................................................................................... 29
2.7 Etude d’une semelle :...................................................................................................................................... 31
2.7.1 Introduction ............................................................................................................................................ 31
2.7.2 Dimensionnement de la semelle ............................................................................................................ 32
2.7.3 Redimensionnement de la semelle : ....................................................................................................... 33
2.7.4 Ferraillage de la semelle : ....................................................................................................................... 33

Projet Fin D’année Page 2


2.7.5 Dimensionnement du gros béton : ......................................................................................................... 34
2.7.6 Redimensionnement du gros béton : ..................................................................................................... 35
2.8 Etude d’une dalle pleine ................................................................................................................................. 36
2.8.1 Introduction : .......................................................................................................................................... 36
2.8.2 Pré-dimensionnement de la dalle : ......................................................................................................... 36
2.8.3 Evaluation des charges :.......................................................................................................................... 36
2.8.4 Calcul des sollicitations : ......................................................................................................................... 36
2.8.5 Ferraillage de la dalle pleine ................................................................................................................... 37
3 Chapitre III : Modélisation De L’Ossature .............................................................................................................. 39
3.1 Introduction .................................................................................................................................................... 39
3.2 Comparaison des plans de ferraillage entre les résultats manuels et les résultats donné par le logiciel ...... 40
4 Conclusion ............................................................................................................................................................... 42
5 BIBLIOGRAPHIE ....................................................................................................................................................... 43
Règles BAEL 91 révisées 99 ......................................................................................................................................... 43
6 ANNEXES ................................................................................................................................................................. 44

Projet Fin D’année Page 3


Introduction

Le travail demandé consiste à dimensionner la structure et les fondations en béton armé


manuellement on se basant sur les données et les hypothèses de calcul, ainsi de modéliser la structure par
ordinateur à l’aide du logiciel Arche ossature et à la fin on va comparer les résultats de calculs

Les documents et les données nécessaires pour la réalisation du projet sont :

- Les plans d’architecture


- Résistance à la compression du béton à l’âge de 28 jours
- Contrainte admissible du sol
- Contrainte admissible du gros béton
- Enrobage (c)

Le présent rapport comporte trois chapitres, le premier chapitre sera consacré à la présentation du projet
y compris une étude architecturale sur l’ossature .Dans le deuxième chapitre nous allons dimensionner la
structure et les fondations en béton armé manuellement tel que l'étude d’une poutre, étude d’un poteau,
étude d’une semelle. Le troisième chapitre consiste à modéliser la structure à l’aide du logiciel ARCHE
OSSATURE et commenter les plans de ferraillages obtenus (de la poutre, du poteau …) et les comparées
avec les résultats manuels

Projet Fin D’année Page 4


Chapitre I : Architecture de bâtiment

1.1 Présentation de l’Architecture du Bâtiment


1.1.1 Introduction :
Le bâtiment est de quatre niveaux tels qu’un sous sol pour parking et RDC, premièr étage, deuxième étage a
usage d’habitation le bâtiment est de surface totale couverte de ….. m²

On réalité le bâtiment est divisé sur deux blocs similaire séparées entre eux, vue à la grande dimension de
l’ouvrage, donc l’étude architecturale et la conception sera faite sur un seul bloc.

Le RDC, le premier étage, le 2ème étage ne sont pas identiques, ils sont totalement différents en effet les
cloisons, les portes, les fenêtres sont décalés d’un étage à un autre, des rétrécissements latéraux a partir du
premier étage par rapport au RDC, cela provoque des difficultés au niveau de la conception

1.1.2 Étude Architecturale et Composition de la Construction :


Le RDC comporte 4 appartement identique tels que

- L’appartement S+4 est constituer par : Salon + 4 chambres + cuisine + W.C. + SBD + 3 terrasses
HPS = 3.3 m
2 ascenseurs
Deux escalier
Réservations au service public ( steg ; sonede ; PTT )

La surface couverte de l’appartement est de 294.71

Figure 1 - Bloc en 3D

Projet Fin D’année Page 5


1.1.3 Joints des Bâtiments
Les blocs sont séparés entre eux par des joints de rupture.

Les joints de rupture est le vide créé entre deux blocs, ce vide est rempli complètement par des panneaux de
polystyrène d’épaisseur 2 cm sur toute la hauteur et la largeur du bâtiment, ce sont utilisés en cas de
différence de surcharge ou des hauteurs, on cas de mouvement de chacune des deux blocs (tassement du sol,
séisme) les joints permettent d’éviter la transmission des charges à l’autre.

Projet Fin D’année Page 6


2 Chapitre II : Etude de la structure

2.1 Conception du S.SOL + 3 Etages :

En se basant sur le plan d’architecture, la conception est l’emplacement des éléments porteurs de la
structure tels que les poteaux, les poutres, les nervures et leurs sens, le choix de ces éléments selon des
règles à respecter ,de préférence :
- Eviter les retombés des poutres dans les salons, hall, chambres.
- Ne pas mettre les poteaux en dehors des murs et des cloisons.
- Si des poteaux d’un étage ne coïncident pas avec des autres poteaux d’un autre étage (problème de
transfert des charges, axes des poteaux discontinus) on est obligé d’implanter des poteaux naissants
qui se reposent sur des poutres ou voiles.

Par contre le concepteur peut avoir des contraintes architecturales exemple :

- Nécessité de faire un poteau de 22x22 dans une cloison de 15 cm poteau débordé


- Projection d’un poteau de 2ème étage sur le premier étage et on le trouve en plein salon
Pose d’un raidisseur épais qui supporte le poteau et qui est repose sur deux poutres
- Des cloisons lourdes ( 40 cm , 35 cm ) sur la dalle nécessité de leurs mettre des raidisseurs
porteurs

L’objectif de la conception :

- Fixer l’emplacement des éléments porteurs de la structure et les pré-dimensionner


- Fixer les portées des nervures et leur sens
- Choisir l’emplacement des dalles pleines

Avoir un plan de coffrage proprement dit

2.2 Les données de base et les hypothèses de calcul :


2.2.1 Caractéristiques du béton :
- La résistance du béton à la compression à l’âge de 28 jours : fc28 = 25 MPA
- La résistance de béton à la traction à l’âge de 28 jours : ft28 = 0.6 + 0.06 fc28 = 2.1 MPA
- Poids volumique de béton : ρ béton = 25

- Le coefficient de sécurité de béton : b = 1.5


- La contrainte limite de béton à la compression à ELU :

Projet Fin D’année Page 7


Fbu = 0.85  = 14.16 MPA.

Avec : coefficient prenant compte la durée t d’application des charges.


= 1 t si t > 24 heures
si 1 heure < t < 24 heures
= 0.85 si t < 1 heure
- La contrainte admissible à la compression de béton à ELS :
bc = 0.6 fc28 = 15 MPA
- La contrainte limite de cisaillement :
u = min (0.13 fc28 ; 5MPA) pour la fissuration peu préjudiciable
u = min (0.10 fc28 ; 4MPA) pour la fissuration préjudiciable
- La module de déformation longitudinales instantanée du béton à l’âge de 28 jours dont la durée
d’application est inférieur à 24 heures : Ei 28 = 11000 = 32164.19 MPA
- Le module de déformation longitudinales différé du béton à l’âge de 28 jours dont la durée
d’application est supérieur à 24 heures : Ev 28 = 3700 = 10818.86 MPA

- Le coefficient d’équivalence acier béton : n =

2.2.2 Caractéristiques de l’acier :


Aciers destinés aux armatures longitudinales :

Les aciers à utiliser sont des aciers hautes adhérences à nuance Fe E400

- Limite d’élasticité : Fel = 400 MPA


- Le module d’élasticité = Es = 2. MPA
- Le coefficient partiel de sécurité des aciers : s = 1.15
- Le coefficient de scellement : s = 1.5
- Le coefficient de fissuration :  = 1.6

Aciers destinés aux armatures transversales :

On prévoit des ronds lisse à nuance Fe E 235 :

- Limite d’élasticité : Fet = 235 MPA


- Le coefficient partiel de sécurité des aciers : s = 1.15
- Le coefficient de scellement : s = 1
- Le coefficient de fissuration :  = 1

La résistance de calcul à l’ELU :

- Fsu =  = 347.82 MPA

La résistance de calcul à l’ELS : dépend de type de fissuration :

- Dans le cas de fissuration peu préjudiciable : s = fe


- Si on a des fissurations préjudiciables :  = inf fe ; max (0.5 fe ; 110  )

Projet Fin D’année Page 8


- Si on a des fissurations très préjudiciable :  = 0.8 inf fe ; max (0.5 fe ; 110  )

Protection des armatures : enrobage (c) :

- Au niveau de fondation : c = 5 cm
- Béton en élévation : c = 2.5 cm

2.2.3 Type du Plancher


Pour le choix du plancher, nous avons optés plusieurs types de dalle selon l’exigence des plans et
disposition des poutres et des poteaux, donc on a choisi 2 types du plancher :

Plancher en corps creux tel que :

- Plancher nervurée 16+5 : 16 cm hourdis en terre cuite + 5 cm dalle de compression en béton armée
- Plancher nervurée 19+6 : 19 cm hourdis en terre cuite + 6 cm dalle de compression en béton armée

Plancher en dalle pleine qui peut atteindre les portés assez importantes selon son épaisseur

Les longueurs maximales des nervures en béton armée :

Tableau 1- Epaisseur du Plancher en Fonction des Portées des Poutrelles

Epaisseur du plancher (cm) 16+5 19+6 25+5

Portées maxi des nervures (m) 4.70 5.80 6.50

2.3 Evaluation des charges et des surcharges :


2.3.1 Introduction
Les charges permanentes noté G sont des charges fixes non variables au cours du temps, elles sont
déterminées à partir de la composition de la structure telle que les poids propre des éléments constitutifs
porteurs et non porteurs de la structure citons par exemple :

- Poids du plancher, cloison, mur, carrelage, derbigum, mortier sous plafond, acrotères …

Les charges d’exploitation noté Q sont des charges variables qui dépendent de l’usage de construction et
qui peuvent être industriels, commerciales ou habitation …

Les charges Q et G doivent être bien étudiées afin que les éléments porteurs de la structures seront
capables de supporter l’ossature, autrement dit les dimensions des poteaux, poutres, poutrelles, voile,
semelles dépendent des charges Q et G appliquées sur eux

Les semelles sont dimensionnées a partir des charges Q et G mais aussi selon la résistance du sol.

Les charges d'exploitation :

Les charges d’exploitation sont rémunérées dans le tableau suivant :

Tableau 2 - Charges d’exploitation

Projet Fin D’année Page 9


Type de plancher Charges ( )

Plancher terrasse inaccessible 1.00

Plancher intermédiaire 1.50

Escalier 2.50

Balcons 3.50

Les charges permanentes :

Les charges permanentes sont rémunérées dans les tableaux suivants :

Tableau 3 - Constituants et charges totales d’Un plancher intermédiaire

Constituants Charges

Enduit sous plafond 1.5 cm 0.33

Poutrelles entrevous chape en béton (16+5) 2.75

Cloisons 1.00

Sable 2 cm 0.32

Revêtements Mortier pour carrelage 2cm 0.44

Carrelage 0.45

Totale 5.45

Tableau 4 - Constituants et charges totales d’un plancher terrasse

Constituants Charges

Enduit sous plafond 1.5 cm 0.33

Dalle nervurée (16+5) 2.75

Forme de pente (concassage + ciment + sable + eau) 2.00

Flentcote 0.02

Derbigum 0.08

Revêtements Enduit de planéité 0.5 cm 0.15

Sable 2cm 0.32

Mortier pour carrelage 2cm 0.44

Projet Fin D’année Page 10


Carrelage 0.45

Totale 6.54

Tableau 5 – Constituants et charges totales d une dalle pleine

Constituants Charges

Enduit sous plafond 1.5cm 0.33

Dalle pleine (21cm) 5.25

Cloisons 1.00

Sable 2cm 0.32

Revêtements Mortier pour carrelage 2cm 0.44

Carrelage 0.45

Totale 7.79

Tableau 6 – Charge des murs

Type des murs H (m) Poids (KN /ml)

Ep= 10 cm : 165 3.30 5.44

Ep= 15 cm : 185 3.30 6.1

Ep= 20 cm : 230 3.30 7.59

Ep= 25 cm : 270 3.30 8.91

Ep= 30 cm : 280 3.30 9.24

Ep= 35 cm : 330 3.30 10.89

Ep= 40 cm : 350 3.30 11.55

Projet Fin D’année Page 11


Acrotère Ep = 20 cm 1m 5.00

2.4 Pré-dimensionnement des éléments porteurs de la structure :


2.4.1 Introduction :
Une fois l’emplacement des éléments porteurs de la structures est choisi, on doit les pré-
dimensionner suivant la géométrie de ses éléments (hauteur et largeur)

L’objectif du pré-dimensionnement c’est d’avoir des sections à travers des formules qu’on doit respecter.

2.4.2 Les poutres


Le tableau ci-dessous résume les rapports de pré-dimensionnement des poutres

Tableau 7 - Pré-dimensionnement des poutres

Type de travée Dimension de la poutre

Poutre sur deux appuis (travée


isostatique)

Poutre intermédiaire (travée


hyperstatique)

Largeur de poutre = 0.4 h à 0.6 h

Avec :

: Longueur entre les appuis (m)

: Hauteur de poutre (m)

: Largeur de poutre (m)

2.4.3 Les poteaux :


Le poteau est un élément porteur de la structure, le pré-dimensionnement se base sur la limitation de
l’élancement mécanique  , en effet pour limiter le risque du flambement, doit être inférieur à 70.

2.5 Exemple d’étude d’une poutre :


2.5.1 Introduction :
Les poutres sont des éléments porteurs horizontaux en béton armé, elles supportent les charges du
plancher venant des poutrelles et les transmettent vers les poteaux, elles sont sollicitées à la flexion simple.
Dans ce cas d’étude on va traiter la poutre T31 du 2éme étage indiqué dans la figure ci-dessous, cette poutre
se repose sur trois poteaux de section (30x30), donc elle est continue sur deux travées soumise à des efforts
uniformément repartis.

Projet Fin D’année Page 12


Données de calcul de la poutre :

L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m

A B C

Pré dimensionnement de la poutre

Poutre hyperstatique : <h< avec :

L (m) : longueur maximale entre appuis

h (m) : l' hauteur de la poutre.

<h < 0.24 m < h 0.32 m. Soit h = 0.3 m

b = 0.6 h = 0.6  0.3 = 0.18 m. Soit b = 0.22 m

Dans notre cas, pour faire la comparaison de point de vue quantité d’armatures entre les résultats de logiciel
et les résultats manuelles On doit fixer la dimension la poutre comme indiquer sur arche ossature tel que :

A.2 (30 35)

2.5.2 Evaluation des charges appliquées sur la poutre :


Charges permanentes :

Travée 1 :

g1 = G  = 5.45  = 22.40

Travée 2 :

g2 = g1 = 22.40

Poids propre de la poutre :

g pp = ρbéton armé

d’où g1 = g2 = 22.40 + 2.62 = 25.02

Charges d’exploitation :

Travée 1 :

= 1.5 = 6.17

Travée 2 :

Projet Fin D’année Page 13


L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m
A B C

Figure 2 – Schéma Mécanique de la poutre A.2

Les combinaisons d’actions :

A L’E.L.U :

Travée 1 :

u1 =

Travée 2 :

u2 =

A L’E.L.S:

Travée 1 :

ser1 =

Travée 2 :

ser2 =

2.5.3 Calcul des sollicitations :


Appliquant la méthode forfaitaire (voir annexe 2) :

Calcul des moments

Combinaison n°01 :

A B C A C
B
L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m

E.L.U E.L.S
Figure 3 – Combinaison n°01

Projet Fin D’année Page 14


Cette combinaison nous donne des moments sur appuis maximal, en effet :

A l’état limite ultime (E.L.U) :

Moment isostatique dans la travée AB :

Moment hyperstatique dans la travée AB :

Moment isostatique dans la travée BC :

Moment hyperstatique dans la travée BC :

Moment sur Appui B :

Au niveau des appuis de rive les valeurs des moments seront égales :

A l’état limite de service (E.L.S) :

Moment isostatique dans la travée AB :

Moment hyperstatique dans la travée AB :

Moment isostatique dans la travée BC :

Moment hyperstatique dans la travée BC :

Projet Fin D’année Page 15


Moment sur Appui B :

Au niveau des appuis de rive les valeurs des moments seront égales :

Tableau 7 - Tableau récapitulatif des valeurs des moments à partir de la combinaison n°01

Les travées A B C

E.L.U Sur appui -8.99 KN.m -56.94 KN.m -7.71 KN.m

En travée 59.93 KN.m 51.41 KN.m

E.L.S Sur appui -6.51 KN.m -41.26 KN.m - 5.59 KN.m

En travée 43.43 KN.m 37.26 KN.m

Combinaison n°02 :

A B C A B C
L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m

E.L.U E.L.S
E.L.U
Figure 4 – Combinaison n°02

Cette combinaison nous donne le moment maximal en travée, en effet :

À l’état limite ultime (E.L.U):

Moment isostatique dans la travée AB :

Projet Fin D’année Page 16


Moment hyperstatique dans la travée AB :

Moment isostatique dans la travée BC :

Moment hyperstatique dans la travée BC :

Moment sur Appui B :

Au niveau des appuis de rive les valeurs des moments seront égales :

A l’état limite de service (E.L.S) :

Moment isostatique dans la travée AB :

Moment hyperstatique dans la travée AB :

Moment isostatique dans la travée BC :

Moment hyperstatique dans la travée BC :

Moment sur Appui B :

Au niveau des appuis de rive les valeurs des moments seront égales :

Projet Fin D’année Page 17


Tableau 8 - Tableau récapitulatif des valeurs des moments à partir de la combinaison n°02

Les travées A B C

E.L.U Sur appui -8.99 KN.m -56.94 KN.m -6.05 KN.m

En travée 59.93 KN.m 40.35 KN.m

E.L.S Sur appui -6.51 KN.m -41.26 KN.m - 4.69 KN.m

En travée 43.43 KN.m 31.28 KN.m

Combinaison n°03 :

A B C A B C
L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m L (1) : 4.20 m L (2) : 3.89 m

E.L.U E.L.S
Figure 5 – Combinaison n°03

Cette combinaison nous donne le moment maximal en travée 2 .

A l’état limite ultime ( E.L.U):

Moment isostatique dans la travée AB :

Moment hyperstatique dans la travée AB :

Moment isostatique dans la travée BC :

Moment hyperstatique dans la travée BC :

Projet Fin D’année Page 18


Moment sur Appui B :

Au niveau des appuis de rive les valeurs des moments seront égales :

A l’état limite de service (E.L.S) :

Moment isostatique dans la travée AB :

Moment hyperstatique dans la travée AB :

Moment isostatique dans la travée BC :

Moment hyperstatique dans la travée BC :

Moment sur Appui B :

Au niveau des appuis de rive les valeurs des moments seront égales :

Tableau 9 - Tableau récapitulatif des valeurs des moments à partir de la combinaison n°03

Les travées A B C

E.L.U Sur appui -7.05 KN.m -48.85 KN.m -7.71 KN.m

En travée 47.03 KN.m 51.41 KN.m

Projet Fin D’année Page 19


E.L.S Sur appui -5.49 KN.m -35.40 KN.m - 5.59 KN.m

En travée 36.58 KN.m 37.26 KN.m

Tableau de récapitulatif :

À partir des tableaux précédents, on va tirer les valeurs maximales des moments sur appuis et en travée.

Tableau 10 - Tableau récapitulatif des valeurs maximales des moments

Les travées A B C

E.L.U Sur appui -8.99 KN.m - 56.94 KN.m -7.71 KN.m

En travée 59.93 KN.m 51.41 KN.m

E.L.S Sur appui -6.51 KN.m - 41.26 KN.m -5.59 KN.m

En travée 43.43 KN.m 37.26 KN.m

2.5.4 Efforts tranchants :

À l’E.L.U

Les calculs des efforts tranchants se font avec abstraction de la continuité, sauf sur les appuis de rive , donc
on majore forfaitairement les efforts tranchants de la poutre de référence par 15 % en travée :

Travée 1 :

Appui A :

Appui B (

1.15 = 1.15

Projet Fin D’année Page 20


Travée 2 :

Appui B ( :

1.15 = 1.15 = 96.27 KN

Appui C :

Tableau 11 - Valeurs des efforts tranchants à l’E.L.U

A l’E.L.U Efforts tranchants (KN)

Appui A

Appui B

Appui c

2.5.4.1 Les réactions sur appuis

A B C

Figure 6 – Réactions sur appuis

Projet Fin D’année Page 21


2.5.4.2 Diagramme
A l’E.L.U

-56.74

-08.99 -07.71

51.41
59.93

Figure 7 – Diagramme enveloppe des moments fléchissant

2.5.5 Calcul de ferraillage de la poutre


Ferraillage longitudinale de la poutre

A l’E.L.U :

La distance utile doit être inférieur à 0.9 h d’où : D = 0.9 x 35 = 31.5 cm

Projet Fin D’année Page 22


é é

Vérification à L’E.L.S :

Position de l’axe neutre :

Avec :

Coefficient d’équivalence acier béton

Moment quadratique :

Vérification des contraintes :

Béton :

  é

Acier tendu :

Fissuration peu préjudiciable  

  Vérifié.

Tableau 12 - Tableau récapitulatif des armatures en travée

Projet Fin D’année Page 23


Etat limite Travée 1 2

59.93 51.41

0.142 0.12

limite 0.39 0.39

0 0

0.192 0.163

29.07 29.44

) 5.83 5.02

) 6.156 6.156

N° des barres 4 HA 14 4 HA 14
E.L.U

(cm) 11.18 11.18

( 52064.4 52064.4

43.43 37.26

 (MPA) 9.33 8.00

 (MPA) 13.8 13.8

 MPA) 254.51 218.13


E.L.S
 (MPA) 347.82 347.82

Projet Fin D’année Page 24


Tableau 13 - Tableau récapitulatif des armatures sur appuis

État limite Appuis A B C

8.99 56.94 7.71

0.021 0.173 0.018

limite 0.39 0.39 0.39

0 0 0

0.027 0.24 0.023

31.49 28.48 31.20


E.L.U
) 0.082 5.74 0.710

) 6.156

N° des barres 4 HA 10 4 HA 14 4 HA 10

(cm) 5.84 11.18 5.84

( 15127.55 52064.4 15127.55

6.51 41.26 5.59

 (MPA) 2.53 8.59 2.15

 (MPA) 13.80 13.80 13.80

 MPA) 165.63 241.54 142.23


E.L.S
 (MPA) 347.82 347.82 347.82

Ferraillage transversale de la poutre

Réellement la réaction au niveau de l’appui A prend aussi l’effort venant des deux raidisseurs qui est égale
à:

D’où :

La contrainte tangente :
Projet Fin D’année Page 25
Contrainte limite tangente :

(0.13 ; 5 MPA) pour une fissuration peu préjudiciable (F.P.P)

(0.1 ; 4 MPA) pour une fissuration préjudiciable ou très préjudiciable (F.P ou F.T.P)

Choix du diamètre des armatures transversales :

Quantité des armatures transversales :

Dans ce cas on va utiliser un cadre plus une étrillée

Condition de résistance


; Avec K : 1 et

Autre vérification

; Donc

Soit
Espacement maximal

Pour l’espacement transversal des cadres on suit la méthode de Caquot


Suite de Caquot : 7 , 8 , 9 , 10 , 11 , 13 , 16 , 20 , 25 , 35 , 40 cm

Projet Fin D’année Page 26


é é

Série de Caquot :

Schéma de ferraillage de la poutre : voir annexes

2.6 Exemple d’étude d’un poteau :


2.6.1 Introduction :
Un poteau est un élément porteur vertical en béton armé, soumis uniquement à un effort de
compression simple ( ,on sait que le béton résiste bien à la compression ; il est
théoriquement inutile de placer des armatures mais les charges transmises au poteau ne sont jamais
parfaitement centrées ( imperfection d’exécution ; dissymétrie du chargement ) , pour cela on introduit des
armatures longitudinales . le risque de flambement des armatures longitudinales conduit à placer des
armatures transversales

Le phénomène du flambement est le déplacement d’une partie du poteau dans une direction
perpendiculaire à son axe, il est lié à la longueur du flambement ; section du poteau ; l’effort .

Dans ce cas d’étude, on va faire la descente des charges sur un poteau du dernier étage jusqu'àu sous sol.

2.6.2 Pré-dimensionnement d’un poteau :


Le pré-dimensionnement d’un poteau est lié directement à l’élancement mécanique  qui doit être
inférieur à 70 sinon on redimensionne la section du poteau.

L’élancement mécanique est définit comme suit : 

Rayon de giration de la section droite de béton seul (B)

B : section du poteau (m2)

Imin : moment quadratique (m4)

lf : Longueur du flambement

Figure 8 – Longueurs du Flambement

Projet Fin D’année Page 27


2.6.3 Evaluation des charges
Vue de la difficulté de l’évaluation des charges sur les tètes des poteaux (imprécision de la détermination
du zone d’influence sur chaque poteau), donc on a évalué les charges sur les poteaux a partir des résultats
du décente de charges de la logiciels arche ossature.

2.6.4 Descente des charges

Figure 9 – Représentation des efforts en tête des poteaux

Pour déterminer les valeurs de charges appliquées en tète des poteaux, on fait les combinaison d’actions
suivantes :

Projet Fin D’année Page 28


Al’E.L.U

Al’E.L.S

L’évaluation et la décente de charges sont récapitulés dans le tableau suivant :

Tableau 14 - Tableau de descente de charge

E.L.U (KN) E.L.S(KN) Hauteur(m) : l Liaison :

245.10 3.60 Articulé-Articulé


2éme étage

490.35 3.75 Articulé-Articulé


1 iére étage

762.75 3.75 Articulé-Articulé


R.D.C

1034.55 2.85 Encastré-Articulé


Sous-Sol

En tète de la
semelle 1176.75 858

2.6.5 Calcul des armatures du poteau :


Dans cet exemple ci-joint on va traiter le poteau du sous sol qui supporte une charge

Soit :
Section de béton :

Section réduite

Périmètre
U = 4 x 0.35 = 1.4 m
Coefficient de flambement :

 
   19.74

= 1.184 ; à était multiplié par un coefficient K =1.1 car plus de la moitié
des charges est appliqué avant 90 jours.

Projet Fin D’année Page 29


Section d’armatures minimales :

Soit

Section maximales d’armatures :

Section d’armatures choisie :

Donc on prend

Soit 4 HA 14.

Armatures transversales :

Soit

Recouvrement des armatures comprimées :

Longueur de recouvrement :

Soit

La zone de recouvrement des armatures en attente doit comporter au moins trois armatures transversales

Soit St en zone de recouvrement égale à :

Tableau récapitulatif

Tableau 15 - Tableau récapitulatif des armatures du poteau

Poteau 2éme étage 1émeétage R.D.C Sous Sol

NU
(KN) 245.10 490.35 762.75 1034.55

Br (m2) 0.0529 0.0784 0.0784 0.1089

Projet Fin D’année Page 30


Lf (m) 3.60 3.75 3.75 1.99

U (m) 1.00 1.2 1.2 1.40

B (m) 0.0625 0.09 0.09 0.1225

Imin (m4)

 49.88 43.30 43.30 13.78

1.546 1.436 1.436 1.134

(cm2) 4.00 4.80 4.80 5.60

max (cm2) 31.25 45 45 61.25

(cm2) -16.29 -4.67 -4.67 -18.27

4.00 4.80 4.80 5.60

Ferraillage 4HA12 4HA14 4HA14 4HA14

longitudinal

Ferraillage t 8 t 8 t 8 t 8

transversal Esp= 18 cm Esp= 21 cm Esp= 21 cm Esp= 21 cm

Schéma de ferraillage d’un poteau : voir annexes

2.7 Etude d’une semelle :

2.7.1 Introduction
Une semelle est un élément porteur de la fondation qui supporte une partie des charges de la
superstructure (charge d’exploitation, poids propre …) ; à partir de la descente de charges on remarque bien
que la semelle reçoit les efforts venant du poteau et les transmette vers le sol, donc elle sera dimensionnée
suivant deux paramètres importants : la contrainte admissible du sol et les charges appliquées sur elle .

Puisque la contrainte admissible du sol n’est pas capable de supporter le bâtiment sol = 2.5 MPA
(c’est une valeur fournie par le bureau d’étude) donc on a utilisé des semelles non armées en gros béton
Projet Fin D’année Page 31
situées en dessous des semelles isolées afin d’améliorer la contrainte existante ainsi qu’atteindre un niveau
suffisant pour minimiser les travaux de terrassement.

Données de calcul et hypothèses :

- Enrobage (C) =5cm


- La fissuration est préjudiciable
- La contrainte admissible du gros béton 
- La contrainte admissible du sol 

Figure 10 – Données de calcul pour la semelle

2.7.2 Dimensionnement de la semelle


Effort en tête de la semelle :

On a:

Soit b’= 120 cm


 

Projet Fin D’année Page 32


= 120 cm ;

Donc la semelle est de section (120X120)

Hauteur de la semelle :

Soit d = 25 cm

Poids propre de la semelle :

2.7.3 Redimensionnement de la semelle :


.

Soit d = 25cm

Alors les dimensions de la semelle sont

2.7.4 Ferraillage de la semelle :


Le ferraillage de la semelle comporte deux aciers principaux qui sont égaux tel que l’une de sens b’ et
l’autre dans le sens de a’.

Avec d0b’=

, 266.67 MPA (fissuration préjudiciable)


Vérification a l’E.L.S :

As si la fissuration est peu préjudiciable (F .P.P)

As = 1.1As si la fissuration est préjudiciable (F.P)

1.2 As si la fissuration est très préjudiciable (F.T.P)

Projet Fin D’année Page 33


Donc on aura :

Longueur des barres :

Longueur de scellement :

Pour les barres HA16

Soit un ancrage courbé de = 135 ° on a alors :

Avec

Pour les barres HA16 :

Dans ce cas on va fixer l2 et déterminer l1

Donc l1= 13 cm et l2= 20 cm

2.7.5 Dimensionnement du gros béton :

Efforts appliqués sur le gros béton noté E :

Soit B =175 cm
 

Soit B =A =175 cm

Poids propre du gros béton :

Projet Fin D’année Page 34


2.7.6 Redimensionnement du gros béton :

A=B =175 cm

Alors les dimensions de la semelle en gros béton sont (1.75 m  1.75 m 0.5 m)

Schéma de ferraillage de la semelle : voir annexes

Projet Fin D’année Page 35


2.8 Etude d’une dalle pleine
2.8.1 Introduction :
Une dalle pleine (ou généralement appelé panneau de dalle) est une plaque porteuse en béton armé
coulée sur place d’épaisseur de 10 à 25 cm qui repose sur des appuis ou des murs porteurs (voiles) , dans
notre conception , on a opté un panneau de dalle continue d’une surface 8.093.80 m2

2.8.2 Pré-dimensionnement de la dalle :

Epaisseur de la dalle :

2.8.3 Evaluation des charges :


Charge permanente : G = 7.79

Charge d’exploitation : Q = 1.5

A l’E.L.U :

Al’ E.L.S

2.8.4 Calcul des sollicitations :


Moment dans le sens de lx (E.L.U)

Moment dans le sens de ly (E.L.U)

Projet Fin D’année Page 36


2.8.5 Ferraillage de la dalle pleine
A l’E.L.U

Soit donc 3 HA 12 /ml

Tableau 16 - Tableau récapitulatif des armatures de la dalle pleine

Lx Ly

Mu ( )

bu 0.041 0.0063

0.052 0.0079

zb (cm) 17.42 17.74

Au 3.04 0.48

Nombre des barres /ml 4 HA 10

Quantité d’acier minimale :

Sens de Ly

En expriment h0 en mètre :

Projet Fin D’année Page 37


Soit

On choisit

Diamètre des armatures

Soit des barres HA10

Espacements maximaux :

On est dans le cas où les charges sont réparties et la fissuration est peu préjudiciable :

3. h0 = 63 cm

Soit : armatures dans le sens lx

33 cm

On choisit donc comme nombre des barres par mètre linéaire :

4. h0 = 84 cm

Soit : armatures dans le sens ly

45 cm

Soit N le nombre des barres suivant le sens ly

Schéma de ferraillage de la dalle pleine voir annexes

Projet Fin D’année Page 38


3 Chapitre III : Modélisation De L’Ossature

3.1 Introduction

La modélisation d’une ossature en béton armé consiste à dimensionner les éléments porteurs de
bâtiment tels que (poutres, poteaux, voiles, fondation) c’est à dire connaitre leurs dimensions géométriques
ainsi leurs plans de ferraillage c’est a dire connaitre les quantités nécessaires d’acier dans les éléments
porteurs. Le choix de la modélisation à l’aide d’un logiciel ARCHE ossature est fait vue qu’il ya des
nombreux éléments porteurs, alors il devient difficile et très long de calculer la descente de charge
manuellement.

Donc notre objectif sur ARCHE ossature c’est de :

- Saisir les hypothèses de calcul (le plan de coffrage, données de calcul : enrobage, résistance à la
compression …)
- Appuyer sur modéliser (vérifier s’il ya des erreurs)
- Sinon lancer le calcul de descente de charge

Figure 11 – Structure en 3D

Projet Fin D’année Page 39


3.2 Comparaison des plans de ferraillage entre les résultats manuels et les résultats
donné par le logiciel

La logiciel arche ossature fait les calculs on se basons sur les règlements de BAEL (Béton Armée Aux Etats
Limite), mais nous aussi ;notre procédures de calcul manuel ; est basée ainsi sur les règlements de BAEL ,
donc normalement les résultats trouvés que ce soit manuellement ou par le logiciel sont très proches pour
cela se tableau ce dessous résume les valeurs trouvées :

Tableau 17- Ferraillage de la poutre : Résultats manuelle

Travée 1 Travée 2 Appui intermédiaire

Dimension (m) 30 x 35 30 x 35

Quantité d’armature 6.15 6.15 6.15

Ferraillage 4HA14 4HA14 4HA14

Tableau 18- Ferraillage de la poutre : Résultats du logiciel

Travée 1 Travée 2 Appui intermédiaire

Dimension (m) 30 x 35 30 x 35

Quantité d’armature 9.04 7.666 8.022

Ferraillage 8HA12 4HA12 + 4HA10 4HA16

Tableau 19- Ferraillage des autres éléments:

Dimension (cm) Quantité d’armatures ferraillage


(
poteau 35 x 35 6.15 4HA14

semelle 125 x 125 20.10 10HA16


H = 30 20.10 10HA16

Dalle pleine 23HA10 esp 33 cm


12HA10 esp 33 cm

Résultats de calcul manuel

Projet Fin D’année Page 40


Tableau 20 - Résultats de calcul par logiciel

Dimension (cm) Quantité d’armatures ferraillage

poteau 35 x 35 6.15 4HA14

semelle 145 x 145 15.83 10HA12


H = 35 15.83 10HA12

Dalle pleine 17HA12 esp 44 cm


11HA12 esp 32 cm

Projet Fin D’année Page 41


Conclusion

Après comparaison entre les résultats obtenues par le calcul manuels et ceux obtenues après modélisation
avec arche ossature, on a trouvez que les valeurs sont très proche pour des éléments et les mêmes pour
d’autre élément de structure.

Les documents et les fiches de calcul a prendre en compte sont ceux obtenus avec le logiciel arche, car ce
dernier utilise des coefficient de sécurité et des valeurs plus précis, donc les résultats sont avec une fiabilité
évidente

Projet Fin D’année Page 42


4 BIBLIOGRAPHIE

Règles BAEL 91 révisées 99


Deuxième Partie : REGLES APPLICABLES AUX OSSATURES ET ELEMENTS COURANTS DES
STRUCTURES EN BETON ARME

- CHAPITRE B6 : PLANCHER ET POUTRES


- CHAPITRE B7 : DALLES SUR APPUIS CONTINUS
- CHAPITRE B8 : POTEAUX
CHAPITRE B9 : FONDATION

Annexe E.1 Méthode de Calcul Applicable aux Planchers à Charge d’exploitation Modéré dite
« Méthode Forfaitaire »

Projet Fin D’année Page 43


5 ANNEXES

Choix de la méthode de calcul des sollicitations au niveau de la poutre :

Les conditions :

a/ Les charges d’exploitation Q doivent être tel que :

b/ Les moments d’inertie des sections transversales sont identiques le long de la poutre

c/ Les portées successives sont dans un rapport compris entre 0.8 et 1.25

d/ La fissuration est peu préjudiciable

Choix de la méthode de calcul :

- Si les quatre conditions sont vérifiées ; on appliquera la méthode forfaitaire


- La méthode de Caquot s’applique essentiellement pour les planchers à charge d’exploitation
relativement élevée c’est à dire :
- La méthode de Caquot minorée est appliquée aussi lorsque l’une des trois dernières conditions n’est
pas vérifiée
Les quatre conditions sont vérifiés car ; donc en appliquant la
méthode forfaitaire

Projet Fin D’année Page 44


Etat limite ultime (E.L.U) :

Lorsqu’on dépasse cet état, on aura un risque d’effondrement de la structure, donc il suffit de vérifier
la résistance des matériaux (acier - béton) ainsi l’équilibre statique de la structure

Projet Fin D’année Page 45


Etat limite de service (E.L.S) :

Dans cet état on devra s’assurer que la contrainte de compression du béton ne dépasse pas la
contrainte limite afin d’éviter l’écrasement du béton ; de plus on doit vérifier aussi la contrainte dans l’acier
qui doit être inférieur à la contrainte admissible dans l’acier (selon le type de fissuration) ; ainsi on vérifie la
déformation de la structure (flèche maximale)

Toutes ces vérifications ont pour objectif d’éviter les fissurations au niveau de la structure.

Les Combinaisons d’action :

Chaque action est affectée par un coefficient de sécurité partiel qui dépend de la nature d’action
(permanentes ; exploitation ; accidentelles) et de l’état limite considérée :

A l’E.L.U :

G coefficient de majoration des actions permanentes : 1.35

Q coefficient de majoration des actions variables : 1.50

A l’E.L.S :

G coefficient de majoration des actions permanentes : 1.00

Projet Fin D’année Page 46


Q coefficient de majoration des actions variables : 1.00

Les plans de ferraillage :

Ferraillage de la poutre :

Résultats du logiciel :

Travée 1 :

Projet Fin D’année Page 47


Travée 2 :

Figure 12 – Ferraillage de la poutre

Projet Fin D’année Page 48


Ferraillage du poteau

Résultats manuelle :

Coupe Longitudinale

Projet Fin D’année Page 49


Résultats du logiciel :

Figure 13 – Ferraillage du poteau

Projet Fin D’année Page 50


Ferraillage de la semelle :

Résultats manuelle :

Projet Fin D’année Page 51


Résultats du logiciel :

Figure 14 – Ferraillage de la semelle

Projet Fin D’année Page 52


Ferraillage de la dalle pleine :

Résultats manuelle :

Vue de dessus

Projet Fin D’année Page 53


Résultats du logiciel :

Figure 15 – Ferraillage de la dalle pleine

Projet Fin D’année Page 54


Descente des charges :

La descente des charges a pour objectif d’étudier le transfert des charges dans la structure, c’est à
dire connaître la répartition et les cheminements des charges sur l’ensemble des éléments porteurs de la
structure depuis haut jusqu’aux fondations.

Les valeurs obtenues permettant de dimensionner les éléments porteurs de l’ouvrage.

Figure 16 – Transmission des efforts dans une structure en béton armé

Projet Fin D’année Page 55


MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Université Libre de Tunis

Année universitaire

2017 – 2018