Vous êtes sur la page 1sur 3

Ces années furent très fortement marquées par la Seconde Guerre mondiale avec le bilan le plus

lourd de l'histoire de l'humanité, estimé entre 50 et 80 millions de morts, dont près de 50 millions de
civils. L'ampleur des crimes suscita la définition des crimes contre l'humanité et crime de guerre,
ainsi que les premiers procès pour génocide. Pour la première fois, la bombe atomique fut utilisée
contre un pays (le Japon) en 1945. L'Europe fut divisée entre l'Ouest et l'Union des républiques
socialistes soviétiques (URSS).

Le processus de décolonisation s’accéléra après-guerre, et les Trente Glorieuses démarrèrent en


1945 dans les pays développés.
Le développement de nouvelles technologies débuta (dont l'ordinateur et l'énergie nucléaire),
souvent d'abord en lien avec l'effort de guerre.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il a commencé la phase d'industrialisation du Mexique


d'aujourd'hui. Il n’existe pas de produits traditionnellement importés disponibles sur le marché et ils
bénéficient d’un climat particulier qui leur permet de tirer parti des marchés nationaux qu’ils
utilisent pour fabriquer leurs produits. Il importait que les wagons soient de la même qualité que
ceux des années précédentes et que la possibilité d'importer n'existait pas pendant cette période.

Al iniciarse la segunda guerra mundial, dio principio la etapa de industrialización del México
actual. Al no encontrarse disponibles los productos que tradicionalmente se habían importado, hubo
un clima propicio para el desarrollo de los empresarios nacionales quienes empezaron entonces a
fabricar algunos productos· industriales. No importaba que éstos fueran caros o de menor calidad
que los que con anterioridad se había obtenido del exterior, puesto que la posibilidad de importar de
hecho no existía durante ese período

elle a provoqué le processus rapide de migration de la campagne vers la ville; la population, à la


recherche de meilleures opportunités économiques, a quitté la campagne et s'est rendue dans les
villes à la recherche d'un emploi. Ainsi, en 1940, la population totale était de 19,7 millions
d'habitants; l'urbain de 6,9 millions et le rural de 12,8 millions. Dix ans plus tard, la population
rurale atteignait 14,8 millions d’habitants, tandis que la population urbaine s’accroissait plus
rapidement, atteignant 1950 millions d’habitants en 1950.

En 1940, les objectifs les plus importants de la politique économique visaient la construction
d’infrastructures matérielles sur les routes, les voies ferrées, les télécommunications, etc., ainsi que
la production d’électricité, d’hydrocarbures et d’ouvrages hydrauliques afin d’assurer un
approvisionnement bon marché au secteur privé. La politique économique visait également à
stimuler les investissements privés dans le but de créer et de renforcer l'agriculture industrielle et
commerciale. La politique économique a donc été proposée pour assurer à l’industrie naissante de
gros bénéfices et pour créer un marché où les prix du travail et des facteurs de capital les
permettraient. Cette politique reposait sur la protection de l’industrie nationale contre la
concurrence étrangère; dans des politiques fiscales favorables; en n'autorisant que des
augmentations réduites des salaires réels; en maintenant les prix de l'énergie bas; dans la
construction de grands travaux d'infrastructure pour l'industrie et l'agriculture commerciale; dans les
politiques de crédit favorables au secteur manufacturier, ainsi que dans d’autres mesures destinées à
stimuler l’importation de machines et d’équipements. La période de 1940 à 1970 devrait être
subdivisée en deux: la première de 1940 à 1954 et la seconde de 1955 à 1970. Des formes
différentes ont été observées à chacune de ces périodes.
Au cours des premières années de l’année 40, près des deux tiers de la population travaillaient dans
l’agriculture et sa production équivalait à 18% du PIB, ce qui a entraîné une croissance annuelle
moyenne de 4,5%. En 1970, moins de la moitié de la population active travaillait dans le secteur
agricole et ce qu’elle produisait ne représentait que 11% du PIB, ce qui représentait une croissance
de 4,9%, comparable à celle de 1940. À son tour, le secteur manufacturier n'employait que 13% de
la population active en 1940, générait 19% du PIB et progressait à un taux annuel d'environ 6,3%.

dio lugar a que se iniciara el rápido proceso de migración del campo a la ciudad; el pueblo, en busca
de mejores oportunidades económicas, dejaba el campo y se dirigía a las ciudades en busca de
empleos. Así, en 1940 la población total era de 19.7 millones de habitantes; la urbana de 6.9
millones y la rural de 12.8 millones. Diez años más tarde la población rural había pasado a 14.8
millones, mientras que la urbana había crecido más rápidamente, alcanzando en 1950 la cifra de 11
millones.

Debut de la décennie

35%

65%

Population urbaine Population rurale


Fin de la décennie

43%

57%

Population urbaine Population rurale

En 1940 los objetivos más importantes de la política económica se dirigían a la construcción de


infraestructura física en carreteras, ferrocarriles, telecomunicaciones, etc., y a la producción de
electricidad, hidrocarburos y obras hidráulicas para asegurar al sector privado un suministro de
insumos baratos. La política económica se orientó también a estimular la inversión privada con el
propósito de crear y fortalecer la industria y la agricultura comercial. La política económica se
propuso así asegurar a la industria incipiente ganancias elevadas, y a crear un mercado en donde los
precios de los factores trabajo y capital las hicieran posibles. Esta política se sustentó en la
protección a la industria nacional de la competencia exterior; en políticas fiscales favorables; en
permitir sólo aumentos reducidos en los salarios reales; en mantener bajos los precios de los
energéticos; en la construcción de grandes obras de infraestructura para la industria y la agricultura
comercial; en políticas crediticias favorables al sector manufacturero, así como en otras medidas
que estimularan la importación de maquinaria y equipo. Conviene subdividir en dos el periodo de
1940 a 1970. El primero de 1940 a 1954 yel segundo de 1955 a 1970. En cada uno de estos periodos
se observaron formas distintas

Durante los primeros años de los 40 casi dos terceras partes de la población se dedicaba a la
agricultura, y lo que producía equivalía al 18 por ciento del PIB el que, a su vez, crecía a una tasa
anual de alrededor de 4.5 por ciento. Para 1970 ya menos de la mitad de la fuerza de trabajo se
dedicaba a la agricultura, y lo que producía equivalía apenas al 11 por ciento del PIB que crecía a
una tasa de 4.9 por ciento, muy parecida a la que se tuvo en 1940. Por su parte, el sector
manufacturero empleaba en 1940 a solamente el 13 por ciento de la fuerza de trabajo, generaba 19
por ciento del PIB, y crecía a una tasa anual aproximada de 6.3 por ciento.