Vous êtes sur la page 1sur 58

LOI DE FINANCES

POUR L’ANNEE 2020

Adresse : résidence
Ulysse, Les berges du Lac
2-1053 Tunis 25 décembre 2019
Tél : 70 294 561
Fax : 71 268 608
Email : cabinet@caci.tn Mai 2018
1
Préambule

Ce document présente les principales dispositions de la LF pour l’année 2020.


A la date de diffusion du présent document, la version finale de la loi susvisée
n’a pas été encore publiée au JORT.
Liste des abréviations
BVMT Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis
Code de l’Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques et de
CIRPP&IS
l’Impôt sur les Sociétés
CTVA Code de la Taxe sur la Valeur Ajoutée
Fonds de Développement de la Compétitivité dans les secteur
FODEC
industriel, de services et de l’artisanat
IRPP Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques

IS Impôt sur les Sociétés

JORT Journal Officiel de la République Tunisienne

LF Loi de Finances

RS Retenue à la Source

TTC Toutes Taxes Comprises

TVA Taxe sur la Valeur Ajoutée

ZDR Zone de Développement Régional


Sommaire

I- Rappel des anciennes dispositions ayant impact


sur les années 2020 et ultérieures (Page n°5)
II- Nouvelles dispositions de la loi de finances pour
l’année 2020 (Page n°7)
I- Rappel des anciennes dispositions
ayant impact sur les années 2020 et
ultérieures

1 Entrée en vigueur des dispositions relatives à la nouvelle réglementation fiscale en matière des
prix de transfert (LF 2019)

2 Exonération des revenus et bénéfices des nouvelles créations d’entreprises (LF 2018&2019)

3 Suppression des avantages fiscaux liés à l’exportation (LF 2019)

4 Instauration d’un régime de réévaluation légale pour les sociétés industrielles (LF 2019)

5 Déduction de 50% de la plus-value de cession des actifs immobilisés (LF 2019)

Révision des taux d’impôt sur les sociétés et abattement des revenus des personnes physiques
6
(LF 2019)

Octroi de l’avantage du réinvestissement financier au titre des souscriptions dans les hôtels
7
touristiques (LF 2019)
Renforcement des obligations de communication spontanée à l’égard de certains établissements
8
financier (LF 2019)

Page 5 LF 2020 CACI


I- Rappel des anciennes dispositions
ayant impact sur les années 2020 et
ultérieures

9 Entrée en vigueur des dispositions relatives à la nouvelle réglementation fiscale en matière des
prix de transfert (LF 2019)

10 Prorogation de la date d’application du taux d’IS de 35% pour les grandes surfaces (LF 2019)

11 Fixation d’un délai limite pour l’établissement de l’arrêté de taxation d’office (LF 2019)

Page 6 LF 2020 CACI


Impôts directs

II- Nouvelles dispositions de la loi de


finances pour l’année 2020

I En matière d’impôt sur les sociétés

1 Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique

2 Clarification des services dans le secteur d’hydrocarbure soumis à l’IS au taux de 35%

3 Imposition du secteur de services à forte valeur ajoutée au taux d’IS de 13,5%

4 Poursuite de l’encouragement des sociétés à l’admission de leurs actions en BVMT

5 Traitement de l’endettement des huileries et des exportateurs de huile d’olive

Page 7 LF 2020 CACI


Impôts directs

II- Nouvelles dispositions de la loi de


finances pour l’année 2020

II En matière d’impôt sur le revenu des personnes physiques

1 Assouplissement des conditions pour bénéficier de la déduction des charges liées aux crédits
d’habitation

2 Augmentation de la déduction commune des parents à charge

3 Assouplissement des conditions pour bénéficier du régime forfaitaire dans les zones intérieures

4 Exonération des avantages en nature, liés aux frais de transport, accordés aux salariés dans les
ZDR de l’IRPP

Page 8 LF 2020 CACI


Impôts directs

I- En matière d’impôt sur les sociétés

Page 9 LF 2020 CACI


I-1- Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique (articles
LF 2020
11 et 12)

La loi de finances prévoit l’harmonisation du régime fiscal de l’assurance islamique avec le régime
fiscal de l’assurance classique notamment au moyen des dispositions suivantes :

Elargissement du champs d’application de l’IS au taux de 35% pour les assurances mutuelles,
les compagnies d’assurances et de réassurances Takaful ainsi que les fonds des adhérents.
Toutefois, l’IS n’est pas dû sur les cotisations.

Déduction en totalité des provisions techniques.

Déduction dans la limite de 50% du surplus d’assurance résultant du fonds des adhérents
après déduction des provisions techniques déductibles en totalité et avant déduction des
bénéfices réinvestis pour les provisions pour risques d’exigibilité des engagements
techniques.
Non réintégration des intérêts sur les prêts sans intérêts (‫)القرض الحسن‬, accordés par l'entreprise
d'assurance Takaful au fonds des adhérents et qui sera remboursé sans versement d'intérêts,
pour la détermination du bénéfice imposable.
Ne sont pas considérés comme des revenus distribués, le surplus d’assurance distribué aux
adhérents après déduction des provisions d'équilibrage des pourcentages d'indemnisation et
qui sert à combler le déficit éventuel du fonds des adhérents.

Page 10 LF 2020 CACI


I-1- Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique (articles
LF 2020
11 et 12)

Sont admises en déduction pour la détermination du bénéfice imposable, les cotisations de


l’adhérent payées dans le cadre des contrats collectifs d’assurance Takaful et les cotisations de
l’adhérent payées dans le cadre des contrats assurance Takaful vie et des contrats d’assurance
Takaful de capitalisation en exécution des obligations du souscripteur prévues par la
législation en vigueur.

Ne sont pas soumises à l’impôt, les cotisations de l’adhérent payées par les employeurs dans
le cadre des contrats collectifs d’assurance Takaful vie et des contrats d’assurance Takaful de
capitalisation.
Sont admises comme déduction commune de l’assiette soumise à l’IRPP, les cotisations
payées par l’adhérent dans le cadre des contrats collectifs d’assurance Takaful vie et des
contrats d’assurance Takaful de capitalisation dans la limite de 10.000 dinars par an, et ce,
lorsque ces contrats respectent les conditions prévues par la réglementation fiscale en vigueur.

Page 11 LF 2020 CACI


I-2-Clarification des services dans le secteur d’hydrocarbure soumis à l’IS au taux de
LF 2020
35% (article 25)

Suite à la modification apportée par la LF pour l’année 2019, l’objectif de cette clarification
est de cerner l’imposition des services dans le secteur d’hydrocarbure aux bénéfices réalisés et
ce au taux de 35% pour :
- La liste des services prévue par l’article 130.1 de la loi n°1999-93 du 17/08/1999 portant
promulgation du code des hydrocarbures et telle que modifiée par la loi n°2004-61 du
27/07/2004 modifiant et complétant la loi susvisée ; et
- Les services de transport au profit des sociétés exerçant dans le secteur d’hydrocarbure.

Il est à noter que la liste des services prévue par l’article 130.1 du code des hydrocarbure se
détaille comme suit :
- Les prestations de services géologiques et géophysiques, de forage, de maintenance des
puits, d'ingénierie, de construction et d'aménagement des installations d'exploitation;
- Les prestations de services associées aux opérations de forage qui consistent dans le
contrôle géologique du forage, les diagraphies électriques, la cimentation et les essais des
puits;
- L'approvisionnement des chantiers de prospection, de recherche et d'exploitation des
hydrocarbures en produits, équipements et matériaux liés directement aux services rendus
aux sociétés de prospection, de recherche et d'exploitation des hydrocarbures exerçant en
Tunisie.

Page 12 LF 2020 CACI


I-3-Imposition du secteur de services à forte valeur ajoutée au taux d’IS de 13,5%
LF 2020
(article 26)

Les bénéfices, provenant des prestations de services de conseils et d’études à forte valeur
ajoutée, sont soumis à l’IS au taux de 13,5%.

Les conditions d'application seront fixées par décret du ministre des Finances.

Page 13 LF 2020 CACI


I-4-Poursuite de l’encouragement des sociétés à l’admission de leurs actions en
LF 2020
BVMT (articles 37 et 38)

La LF pour l’année 2020 a prévu les dispositions suivantes :

- Pour le marché principal de la BVMT :


• Prolongation de délais d’introduction à la bourse jusqu’au le 31 décembre 2024 et ce pour
bénéficier de la réduction du taux d’IS de 35% et 25% à 20% pendant 5 années à partir de
l’année de l’admission ;
• Les sociétés soumises au taux d’IS de 20%, peuvent bénéficier de la réduction à 15%
lorsque l’introduction en bourse est effectuée à partir du 1er janvier 2017 au 31 décembre
2024.
- Pour le marché alternatif de la BVMT :
Les sociétés, dont le taux d’imposition ne dépasse pas 25%, qui procèdent à l’admission de
leurs actions au marché alternatif de la BVMT bénéficieront d’une déduction de l’assiette de
l’impôt des quatre premières années d’introduction comme suit :
• 100% pour la première année qui suit l’année de l’introduction ;
• 75% pour la deuxième année ;
• 50% pour la troisième année ; et
• 25% pour la quatrième année.
Cette disposition s’appliquera pour les introductions effectuées entre le 1er janvier 2020 et le
31 décembre 2024.

Page 14 LF 2020 CACI


I-5-Traitement de l’endettement des huileries et des exportateurs de huile d’olive
LF 2020
(articles 55 et 56)

La LF pour l’année 2020 a prévu des dispositions, pour le traitement de l’endettement des
huileries et des exportateurs de huile d’olive, et ce pour les banques et les établissements
financiers comme suit :
- Déduction de l’assiette imposable des intérêts de retard, enregistrés parmi les produits et
exigibles au titre des crédits accordés jusqu’au le 31 décembre 2019, et qui vont être
abandonnés au profit des huileries et des exportateurs de huile d’olive ayant subis des
difficultés conjoncturelles pour les campagnes 2017-2018 et 2018-2019. L’abandon doit
être fait dans les exercices 2019 et 2020. Toutefois, pour bénéficier de la déduction, la
société doit joindre à sa déclaration annuelle d’impôt sur les sociétés une liste des intérêts
de retard abandonnés ainsi que les bénéficiaires de cette opération.
- Radiation de leurs comptes des intérêts de retard, non enregistrés parmi les produits et
exigibles au titre des crédits accordés jusqu’au le 31 décembre 2019, et qui vont être
abandonnés au profit des huileries et des exportateurs de huile d’olive ayant subis des
difficultés conjoncturelles pour les campagnes 2017-2018 et 2018-2019. L’abandon doit
être fait dans les exercices 2019 et 2020. Toutefois, cette opération ne doit pas aboutir à
l'augmentation ou à la diminution du bénéfice soumis à l'impôt sur les sociétés de l'année
de la radiation. .

Page 15 LF 2020 CACI


Impôts directs

II- En matière d’impôt sur le revenu des


personnes physiques

Page 16 LF 2020 CACI


II-1-Assouplissement des conditions pour bénéficier de la déduction des charges liées
LF 2020
aux crédits d’habitation (article 40)

La LF pour l’année 2020 a révisé le montant plafonné pour admettre la déduction des charges
liées aux crédits d’habitation de l’assiette d’imposition des personnes physiques et ce comme
suit : Les intérêts et les commissions payés au titre des prêts relatifs à l’acquisition ou à la
construction d’une seule habitation dont le coût d'acquisition ou de construction ne dépasse
pas 200.000 dinars hors TVA (au lieu de TTC). Ces dispositions s'appliquent aux opérations
d'acquisition ou de construction dans le cadre des contrats de vente Murabaha.
Ces dispositions s'appliquent aux montants échus à partir du 1er janvier 2020.

Page 17 LF 2020 CACI


II-2-Augmentation de la déduction commune des parents à charge (article 41) LF 2020

La LF pour l’année 2020 a augmenté le plafond de la déduction commune, de l’assiette


d’imposition des personnes physiques, de 150 dinars à 450 dinars et ce comme suit : tout
contribuable a droit à une déduction au titre de chaque parent à charge dans la limite de 5% du
revenu net soumis à l'impôt avec un maximum de 450 dinars par parent à charge, à la double
condition que :
- le montant déductible figure sur la déclaration des revenus du bénéficiaire de la pension qui
doit être déposée concomitamment avec celle de l'intéressé ;
- le revenu du ou des parents à charge, augmenté du montant de la déduction, n'excède pas le
double du salaire minimum interprofessionnel garanti.
Lorsque la charge des parents est assurée par plus d'un enfant, le montant de la déduction est
réparti entre tous les enfants.

Page 18 LF 2020 CACI


II-3-Assouplissement des conditions pour bénéficier du régime forfaitaire dans les LF 2020
zones intérieures (article 42)

La LF pour l’année 2020 a exclu les personnes physiques, établies en dehors des zones
communales (conformément aux limites territoriales des communes en vigueur avant le 1er
janvier 2015) et exerçant sous le régime d’imposition forfaitaire, de l’obligation de contrôle
d’éligibilité à ce régime prévu par l’article 44 du CIRPP&IS chaque 4 années.

Page 19 LF 2020 CACI


II-4-Exonération des avantages en nature, liés aux frais de transport, accordés aux LF 2020
salariés dans les ZDR de l’IRPP (article 44)

La LF pour l’année 2020 prévoit l’exonération de l’IRPP, les avantages en nature liés aux
frais de transport accordés aux salariés dans les ZDR. Cette exonération concerne les sociétés
bénéficiant du régime du développement régional conformément à la réglementation fiscale
en vigueur.

Page 20 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes
II- Nouvelles dispositions de la loi de
finances pour l’année 2020

I En matière de la taxe sur la valeur ajoutée

1 Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique

2 Clarification des mesures applicables aux dons en matière de TVA et autres droits et son
harmonisation avec les conventions internationales
Fixation de la date d’entrée en vigueur pour l’imposition à la TVA des médicaments et des
3
produits pharmaceutiques
Report de la date d’entrée en vigueur pour l’imposition à la TVA au taux de 19% sur les ventes
4
des immeubles bâtis à usage d'habitation réalisées par les promoteurs immobiliers

5 Suspension de la TVA sur certains intrants agricoles et de pêches

Page 21 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes
II- Nouvelles dispositions de la loi de
finances pour l’année 2020

II En matière des droits d’enregistrement et de timbre

1 Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique

Reconnaître l’enregistrement par les moyens électronique des actes, des écrits et les mutations
2
ainsi que le paiement des droits de timbres exigibles
Soumission au droit fixe des acquisitions des immeubles et des terrains par les fonctionnaires
3
publics auprès des offices de logement
Instauration des procédures simplifiées pour l’enregistrement des marchés publics ayant un
4
caractère confidentiel

Page 22 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes
II- Nouvelles dispositions de la loi de
finances pour l’année 2020

III En matière de retenue à la source

Réduction de la RS de 15% à 5% applicable sur les rémunérations payées aux artistes


1 cinématographiques et aux détenteurs des droits d’auteurs et des droits voisins

IV En matière des contributions et des redevances

Instauration d’une redevance sur les ventes des applications informatiques et les services rendus
1
de l’étranger par internet

2 Modifications apportées à la contribution sociale de solidarité

Page 23 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes

I- En matière de la taxe sur la valeur


ajoutée

Page 24 LF 2020 CACI


1-Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique (article 13) LF 2020

La loi de finances prévoit l’harmonisation du régime fiscal de l’assurance islamique avec le régime
fiscal de l’assurance classique notamment au moyen des dispositions suivantes :

Sont exonérées de la TVA, les commissions payées par les entreprises d’assurance Takaful
aux intermédiaires en assurance et qui font partie des éléments de la cotisation de l’adhérent
soumise à la taxe unique sur les assurances.

Sont exonérées de la TVA, les commissions de mandat « Wakala » perçues par les entreprises
d’assurance Takaful et qui font partie des éléments de la cotisation de l’adhérent soumise à la
taxe unique sur les assurances.

Page 25 LF 2020 CACI


2-Clarification des mesures applicables aux dons en matière de TVA et autres droits LF 2020
et leurs harmonisation avec les conventions internationales (article 28)
Conformément aux dispositions de l’article 13 bis du CTVA « bénéficient de la suspension de
la taxe sur la valeur ajouté les biens, marchandises, travaux et prestations livrés à titre de don
dans le cadre de la coopération internationale, à l'Etat, aux collectivités publiques locales, aux
établissements publics et aux associations créées conformément à la législation en vigueur en
matière de coopération internationale.
La suspension de la TVA susvisée est accordée, pour les achats locaux financés par un don
dans le cadre de la coopération internationale, au vu d’une attestation délivrée à cet effet, par
le bureau de contrôle des impôts compétent ».
La LF pour l’année 2020 a apporté les clarifications suivantes:
- Exclusion des voitures de tourisme, financées ou livrées, de l’avantage fiscal en matière de
la suspension de la TVA ;
- Extension du champs des bénéficiaires de l’avantage fiscal en matière de la suspension de
la TVA aux instances constitutionnelles et aux organismes chargés de la gestion des dons ;
- L’obligation du mention, au niveau de la facture, du nom du bénéficiaire final lorsque la
gestion des dons est accordée à un organisme suivant une convention conclue ;
- Limitation de l’avantage fiscal en matière de la suspension de la TVA seulement au
montant effectif des dons accordés ;
- Extension du champs des bénéficiaires de l’avantage fiscal en matière de la suspension à la
contribution au FODEC aux instances constitutionnelles ;
- Extension du champs des bénéficiaires de l’avantage fiscal en matière de la suspension de
la taxe pour la protection de l’environnement aux instances constitutionnelles ;
- Extension du champs des bénéficiaires de l’avantage fiscal en matière de la suspension de
la taxe pour le système de maîtrise de l’énergie aux instances constitutionnelles.
Page 26 LF 2020 CACI
3-Fixation de la date d’entrée en vigueur pour l’imposition à la TVA des LF 2020
médicaments et des produits pharmaceutiques (article 30)
L’imposition à la TVA des médicaments et des produits pharmaceutiques a été prévue par la
LF pour l’année 2015 à partir du 1er janvier 2016. La LF complémentaire pour l’année 2016 a
reporté la date d’entrée en vigueur au 1er janvier 2017. La LF pour 2020 a fixé la date à partir
du 1er janvier 2020.

Page 27 LF 2020 CACI


4-Report de la date d’entrée en vigueur pour l’imposition à la TVA au taux de 19% sur les ventes
LF 2020
des immeubles bâtis à usage d'habitation réalisées par les promoteurs immobiliers (article 31)

La vente des immeubles bâtis à usage exclusif d’habitation, réalisés par les promoteurs
immobiliers tels que définis par la législation en vigueur, ainsi que leurs dépendances y
compris les parkings collectifs attenant à ces immeubles, au profit des personnes physiques ou
au profit des promoteurs immobiliers publics sont soumis à la TVA au taux de 19% à partir du
1er janvier 2024 (au lieu du 1er janvier 2021 tel que prévu par la LF pour l’année 2019).

Page 28 LF 2020 CACI


5-Suspension de la TVA sur certains intrants agricoles et de pêches (article 36) LF 2020

La LF pour l’année 2020 a prévu la suspension de la TVA sur des intrants agricoles et de
pêches et ce pour :
- les fils de polyamide, polyester et nylon utilisés dans la production et la réparation des filets
et des cordes de pêches ; et
- les fils d’aciers utilisés dans la fabrication et la réparation des câbles métalliques de pêches.

Page 29 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes

II- En matière des droits


d’enregistrement et de timbre

Page 30 LF 2020 CACI


1-Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique (articles 14,
LF 2020
15 et 16)

La loi de finances prévoit l’harmonisation du régime fiscal de l’assurance islamique avec le régime
fiscal de l’assurance classique notamment au moyen des dispositions suivantes :

Ne sont pas soumis obligatoirement à la formalité de l'enregistrement, les contrats


d’assurance conclus conformément à la réglementation relative aux assurances y compris les
d’assurance conclus dans le cadre d’un marché.
Le capital décès, les rentes et les sommes revenant aux ayants droit en vertu de la législation
en vigueur en matière de couverture sociale ou au titre des contrats d'assurance Takaful vie
sont exonérés du droit d'enregistrement sur les successions.
La taxe unique sur les assurances est déterminée sur la base du montant des cotisations émises
et de tous accessoires stipulés au profit du fonds des adhérents après déduction des montants
annulés ou restitués.

La taxe unique sur les assurances est payée par le fonds des adhérents ou par le représentant
du fonds des adhérents si le contrat est souscrit par plusieurs assureurs y compris les
entreprises d’assurance Takaful et ce au cours des vingt huit premiers jours de chaque mois au
titre des cotisations émises au cours du mois écoulé après déduction des montants annulés ou
restitués au cours de ce même mois, sur la base d’une déclaration selon un modèle établi par
l’administration et déposée à la recette des finances compétente.
Au cas où les montants annulés ou restitués dépassent le montant des cotisations émises le
reliquat peut être déduit des montants déclarés au cours des mois suivants.

Page 31 LF 2020 CACI


2-Reconnaître l’enregistrement par les moyens électronique des actes, les écrits et les
LF 2020
mutations ainsi que le paiement des droits de timbres exigibles (article 23)

Il est possible d’enregistrer, les actes, les écrits et les mutations soumis obligatoirement à
l’enregistrement ou déposés spontanément, par les moyens électroniques fiables.
Les modalités d'application seront fixées par décret du ministre des Finances.

Il est possible de payer les droits de timbres par les moyens électroniques fiables.
Les modalités d'application seront fixées par décret du ministre des Finances.

Page 32 LF 2020 CACI


3-Soumission au droit fixe des acquisitions des immeubles et des terrains par les
LF 2020
fonctionnaires publics auprès des offices de logement (article 45)

La LF pour l’année 2020 prévoit les avantages fiscaux suivants pour, les acquisitions des
immeubles et des terrains par les fonctionnaires publics auprès des offices de logement et ce
en vue de leurs revente ou location aux affiliés :
- l’enregistrement au droit fixe de 25 dinars par page. Toutefois, l’avantage en matière des
droits d’enregistrement est retiré avec le paiement des pénalités de retard par l’office en cas
du non respect des conditions susvisées ;
- l’exonération des droits de la conservation foncière soit 1%.

Page 33 LF 2020 CACI


4-Instauration des procédures simplifiées pour l’enregistrement des marchés publics
LF 2020
ayant un caractère confidentiel (article 48)

Il est possible d’enregistrer, les marchés publics ayant un caractère confidentiel, sur la base
d’une déclaration établie par l’administration fiscale sans la présentation des documents
relatifs au marché et selon un arrêté du ministre des Finances.

Page 34 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes

III- En matière de retenue


à la source

Page 35 LF 2020 CACI


1-Réduction de la RS de 15% à 5% applicable sur les rémunérations payées aux artistes
LF 2020
cinématographiques et aux détenteurs des droits d’auteurs et des droits voisins (article 46)

Afin d’harmoniser les rémunérations payées, aux personnes physiques soumises à l’impôt sur
le revenu selon le régime réel, aux artistes, aux créateurs et aux personnes morales soumises à
l’impôt sur les sociétés, et ce, au titre de la production, la diffusion et la présentation des
œuvres théâtrale, scénique, musicale, littéraire et plastique, avec les rémunérations payées aux
artistes cinématographiques et aux détenteurs des droits d’auteurs et des droits voisins, la LF
pour l’année 2020 a réduit le taux de RS de 15% à 5%.

Page 36 LF 2020 CACI


Autres impôts,
droits et taxes

IV- En matière des contributions et des


redevances

Page 37 LF 2020 CACI


1-Instauration d’une redevance sur les ventes des applications informatiques et les
LF 2020
services rendus de l’étranger par internet (article 27)

Les ventes d’application informatiques et de services rendus de l’étranger par internet, aux
profits des personnes morales et physiques résidentes en Tunisie par des entreprises non
résidentes en Tunisie, sont soumis à une redevance au taux de 3% du chiffre d’affaires
réalisé en Tunisie. En effet, les sociétés non résidentes en Tunisie doivent déclarer leurs
chiffres d’affaires en Tunisie trimestriellement.

Les modalités de déclaration et de paiement seront fixées par décret du ministre des
Finances.

Page 38 LF 2020 CACI


2-Modifications apportées à la contribution sociale de solidarité (article 39) LF 2020

La CSS n’est pas applicable pour les personnes physiques réalisant des revenus annuels nets,
liés aux traitements, salaires, émoluments, indemnités et autres avantages s’y rattachant ainsi
que les pensions et rentes viagères, inférieurs à 5 000 dinars.
Cette disposition est applicable à partir du 1er janvier 2020.

Pour les sociétés suivantes soumises à l’IS au taux de 35% :


- les banques et les établissements financiers prévus par la loi n°2016-48 du 11 juillet 2016
relative aux banques et aux établissements financiers,
- les banques et les établissements financiers non-résidents exerçant dans le cadre du code de
prestation des services financiers aux non-résidents,
- les compagnies d’assurance et de réassurance, y compris les assurances mutuelles, exerçant
conformément aux dispositions du code des assurances,
la contribution sociale de solidarité est égale à la différence entre l'IS dû selon le taux de
35% majoré de 3 point (au lieu de 1) et l'impôt dû selon ledit taux sans majoration. La
contribution sociale de solidarité ne peut pas être inférieure à un minimum égal à 300 dinars.

Pour les autres sociétés soumises à l’IS au taux de 35%, la contribution sociale de solidarité
est égale à la différence entre l'IS dû selon le taux de 35% majoré de 2 point (au lieu de 1)
et l'impôt dû selon ledit taux sans majoration. La contribution sociale de solidarité ne peut
pas être inférieure à un minimum égal à 300 dinars.
Cette disposition est applicable pour les exercices 2019, 2020 et 2021.

Page 39 LF 2020 CACI


2-Modifications apportées à la contribution sociale de solidarité (article 39) LF 2020

Pour les sociétés soumises à l’IS au taux de 13,5%, la contribution sociale de solidarité est
égale à la différence entre l'IS dû selon le taux de 13,5% majoré de 1 point et l'impôt dû
selon ledit taux sans majoration. La contribution sociale de solidarité ne peut pas être
inférieure à un minimum égal à 100 dinars.

Suppression de la contribution exceptionnelle de 1% des transactions déclarées, des banques,


des compagnies d’assurances, des sociétés exerçant dans le secteur de télécommunication et
des sociétés exerçant dans le secteur du pétrole et des hydrocarbures, au profit des caisses
sociales telle que prévue par les articles 87 et 88 de la LF pour l’année 2019.

Page 40 LF 2020 CACI


Autres
dispositions
II- Nouvelles dispositions de la loi de
finances pour l’année 2020

1 Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique

Instauration d’un cadre légal pour l’échange de notifications et écrits entre l’administration
2 fiscale et le contribuable par voie électronique fiable
Clarification du champs d’application de l’article 15 de la loi relative à l’amélioration du climat
3 de l’investissement
Révision du taux du montant à payer pour la suspension de l’exécution de la taxation d’office en
4 cas de défaut de dépôt de déclarations d’impôts et taxes
Possibilité de l’utilisation des résultats des visites, des perquisitions et des constatations
5 matérielles lors d’une vérification fiscale préliminaire

6 Prorogation des délais de prescription pour les déclarations fiscales néant

Liaison de l’octroi des avantages fiscaux et des régimes suspensifs par le paiement des créances
7
constatées ou l’établissement d’un échéancier de recouvrement en matière douanière

8 Dispositions pour les associations s’occupant des handicapés et dépourvus du soutien familial

Page 41 LF 2020 CACI


Autres
dispositions
II- Nouvelles dispositions de la loi de
finances pour l’année 2020

9 Régularisation de la situation des radios vis-à-vis l’office national de la télédiffusion

Poursuite de l’insertion des ouvrages en métaux précieux non poinçonnés dans le circuit
10 économique
Exonération de la société Tunisienne de Sidérurgie ELFOULADH de la taxe à l’exportation due
11 sur les débris ferreux
Adéquation du taux des intérêts de retard prévu par le code des douanes avec le taux des
12 pénalités de retard prévu par le code de la comptabilité publique
Prorogation du délai d’application exceptionnelle des droits de douane sur une liste de produits
13 importés d'origine Turque

14 Mesures visant l’exonération et l’échelonnement des dettes des locataires de domaines agricole

15 Diversification des sources de financements de l’Etat

Exonération des droits dus sur les opérations de transfert effectuées par les Tunisiens résidents à
16
l’étranger

Page 42 LF 2020 CACI


1-Instauration d’un régime fiscal spécifique pour l’assurance islamique (articles 17,
LF 2020
18, 19, 20, 21 et 22)

La loi de finances prévoit l’harmonisation du régime fiscal de l’assurance islamique avec le régime
fiscal de l’assurance classique notamment au moyen des dispositions suivantes :
Le fonds de la protection civile et de la sécurité routière est alimenté par une taxe de 300
millimes dite « contribution des adhérents » perçue sur chaque attestation d’assurance
automobile. Cette taxe est recouvrée par les fonds des adhérents et reversée dans les mêmes
conditions et modalités que la taxe unique sur les assurances revenant au budget de l’Etat.
Une contribution au profit de la régie administrative de la protection civile est due, au taux de
0,3% du montant annuel des cotisations des adhérents pour l’assurance automobile et 1% du
montant annuel des cotisations des adhérents pour les autres catégories d’assurances à
l’exception des cotisations vie et de capitalisation, sur les fonds des adhérents.
Le fonds de garantie des assurés est alimenté par une contribution au taux de 1% de la
cotisation des adhérents y compris la taxe unique des assurances.
Le fonds de garantie des accidents de la circulation est alimenté par des contributions au taux
de 10% des frais effectifs du Fonds de garantie des victimes des accidents de la circulation
répartis au prorata de la part de chaque entreprise des cotisations des adhérents au titre de la
branche de la responsabilité civile résultant de l’usage des véhicules terrestres à moteur et
leurs remorques au cours de l’année écoulée et de 2% des cotisations des adhérents émises au
titre de la responsabilité civile, nettes d’annulations et de taxes.

Page 43 LF 2020 CACI


2-Instauration d’un cadre légal pour l’échange de notifications et écrits entre
LF 2020
l’administration fiscale et le contribuable par voie électronique fiable (article 24)

Il est possible d’utiliser l’échange, de notifications et écrits entre l’administration fiscale et le


contribuable, par les moyens électroniques fiables qui acquièrent la force de preuve en cas
d’opposition.
Les modalités d'application seront fixées par décret du ministre des Finances.

Page 44 LF 2020 CACI


3-Clarification du champs d’application de l’article 15 de la loi relative à
LF 2020
l’amélioration du climat de l’investissement (article 29)

Conformément aux dispositions de l’article 15 de la loi n°2019-47 du 29 mai 2019 relative à


l’amélioration du climat d’investissement, les sociétés d’investissement à capital risque
prévues par la loi n° 88-92 du 2 août 1988 sur les sociétés d’investissement et les sociétés de
gestion des fonds communs de placement à risque prévus par le code des organismes du
placement collectif promulgué par la loi n°2001-83 du 24 juillet 2001, peuvent employer le
capital libéré et les montants mis à leur disposition sous forme de fonds à capital risque et des
parts de fonds communs de placement à risque libérés pour l’acquisition ou la souscription
des actions ou parts dans le capital d’une entreprise transmise d’une manière volontaire
suite au décès ou à l’incapacité de gestion ou de retraite ou de sa restructuration. Sont
exceptées les entreprises exerçant dans le secteur bancaire et financier et le secteur des
hydrocarbures et des mines.

La LF pour l’année 2020 a apporté une clarification et ce par l’extension du champs


d’application de l’avantage fiscal de réinvestissement des bénéfices et des revenus prévus par
l’article 77 du CIRPP&IS, en dehors des entreprises ouvrant le droit à des avantages fiscaux
soit les sociétés implantées dans les zones de développement régional et le développement
agricole, pour les entreprises visées par l’article 15 de la loi relative à l’amélioration du
climat de l’investissement.

Page 45 LF 2020 CACI


4-Révision du taux du montant à payer pour la suspension de l’exécution de la taxation
LF 2020
d’office en cas de défaut de dépôt de déclarations d’impôts et taxes (article 32)

En cas de défaut de dépôt de déclarations fiscales, l'exécution de l'arrêté est suspendue par
le paiement de 20% du montant de l'impôt en principal exigible et ce, dans un délai de
soixante jours à compter de la date de la notification.

Page 46 LF 2020 CACI


5-Possibilité de l’utilisation des résultats des visites, des perquisitions et des
LF 2020
constatations matérielles lors d’une vérification fiscale préliminaire (article 33)

La LF pour l’année 2020 a admis la possibilité, aux agents de l’administration fiscale dans le
cadre d’une vérification fiscale préliminaire, de l’utilisation des résultats des visites, des
perquisitions et des constatations matérielles et ce lors :
- de la révision des avantages et déductions fiscaux ;
- de la vérification de la situation fiscale pour les personnes physiques soumises à l’impôt
sur le revenu selon le régime forfaitaire;
- de la vérification des régimes fiscaux préférentiels ;
- d’obtenir des copies des documents jugés pertinents dans le cadre du contrôle fiscal.

Page 47 LF 2020 CACI


6-Prorogation des délais de prescription pour les déclarations fiscales néant (article 34)
LF 2020

La LF pour l’année 2020 a prorogé les délais de prescription de la vérification fiscale de 4


années à 6 années et ce pour les déclarations fiscales qui sont sous le minimum d’impôt
prévu par l’article 48 du CDPF soit :
- 200 dinars pour les personnes morales ;
- 100 dinars pour les personnes physiques soumises à l’impôt sur le revenu selon le régime
réel ou soumises à l’impôt sur le revenu selon le régime forfaitaire au titre des bénéfices des
professions non commerciales ;
- 50 dinars pour les personnes physiques soumises à l’impôt sur le revenu au titre des
bénéfices industriels et commerciaux selon le régime forfaitaire ;
- 25 dinars dans les autres cas.

Page 48 LF 2020 CACI


7-Liaison de l’octroi des avantages fiscaux et des régimes suspensifs par le paiement des créances
LF 2020
constatées ou l’établissement d’un échéancier de recouvrement en matière douanière (article 35)

La LF pour l’année 2020 prévoit la condition du paiement des créances constatées chez le
receveur douanier ou l’établissement d’un échéancier de recouvrement et ce lors de l’octroi
des avantages fiscaux ou régimes suspensifs au contribuable.

Page 49 LF 2020 CACI


8-Dispositions pour les associations s’occupant des handicapés et dépourvus du soutien
LF 2020
familial (article 43)

La LF pour l’année 2020 prévoit des avantages fiscaux afin d’améliorer la situation des
associations s’occupant des handicapés et des personnes sans soutien familial :
- Sont déductibles en totalité du résultat fiscal imposable, les dons et les subventions
accordés aux associations opérant dans l’encadrement et la protection des dépourvus du
soutien familial ;
- La déduction de la TVA pour les opérateurs des réseaux de télécommunication au titre des
messages courts destinés à la collecte de dons au profit des associations opérant dans
l’encadrement et la protection des dépourvus du soutien familial et des handicapés ;
- Exonération de la redevance au profit du fonds de développement des communications sur
le chiffre d’affaires lié aux opérateurs des réseaux de télécommunication au titre des
messages courts destinés à la collecte de dons au profit des associations opérant dans
l’encadrement et la protection des dépourvus du soutien familial et des handicapés.

Page 50 LF 2020 CACI


9-Régularisation de la situation des radios vis-à-vis l’office national de la
LF 2020
télédiffusion (article 47)

La LF pour l’année 2020 prévoit l’abandon de 75% des créances constatées au 31 décembre
2018 dans les comptes de l’office national de la télédiffusion vis les radios régionales, les
radios privées et les radios associatives. Toutefois, aucun impact en matière d’impôt sur les
sociétés ne peut être engendré suite à cette opération d’abandon.
La liste des sociétés objet de cette disposition sera fixée par décision commune entre le
ministre des Finances et le président de la haute autorité indépendante de la communication
audiovisuelle.

Page 51 LF 2020 CACI


10-Poursuite de l’insertion des ouvrages en métaux précieux non poinçonnés dans
LF 2020
le circuit économique (article 49)

La LF pour l’année 2019 a prévu que les personnes habilitées à collecter les ouvrages en
métaux précieux destinés à la casse peuvent procéder à la collecte des ouvrages en or et en
platine ne portant pas l’empreinte du poinçon légal pour les présenter à la casse, et ce, jusqu’
au 31 décembre 2019.
Dans ce cas, le droit de garantie sur les ouvrages en métaux précieux est fixé à un dinar par
gramme d’or fin ou de platine restitué par le laboratoire central d’analyses et d’essais ou par
l’organisme habilité à effectuer la fonte et l’affinage des ouvrages en métaux précieux.
La LF pour l’année 2020 a prorogé le délais jusqu’au le 31 décembre 2020.

Page 52 LF 2020 CACI


11-Exonération de la société Tunisienne de Sidérurgie ELFOULADH de la taxe à
LF 2020
l’exportation due sur les débris ferreux (article 50)

La LF pour l’année 2020 a prévu l’exonération de la société Tunisienne de Sidérurgie


ELFOULADH de la taxe à l’exportation due sur les débris ferreux, pour les exercices 2020 et
2021, et ce pour les produits relevant du numéro 72.04 du tarif des droits de douane à
l’exception des numéros 72042110008 et 72042190000.

Page 53 LF 2020 CACI


12-Adéquation du taux des intérêts de retard prévu par le code des douanes avec le
LF 2020
taux des pénalités de retard prévu par le code de la comptabilité publique (article 51)

Les redevables peuvent être admis à présenter des obligations dûment cautionnées à quatre-
vingt-dix jours d’échéance, pour le paiement des droits et taxes à recouvrer par
l’administration des douanes. Elles donnent lieu à un intérêt de retard égal à 6% et à une
remise spéciale égale à 0,3%.
La LF pour l’année 2020, vient d’aligner le taux des intérêts de retard de 6% prévu par le code
des douanes avec le taux des pénalités de retard prévu par le code de la comptabilité publique
soit 0,75% par mois ou fraction du mois de retard.

Page 54 LF 2020 CACI


13-Prorogation du délai d’application exceptionnelle des droits de douane sur une liste
LF 2020
de produits importés d'origine Turque (article 52)

La LF pour l’année 2018 a prévu que, les produits d'origine turque prévus par les chapitres
tarifaires 33, 34, 40, 48, 61, 62, 63, 64, 72, 76, 84 et 85 figurant à la deuxième liste annexée à
l'accord de partenariat pour l'établissement d'une zone de libre-échange entre la République
Tunisienne et la République Turque signé à Tunis le 25 novembre 2004 et approuvé par la loi
n° 2005-36 du 11 mai 2005, sont soumis aux droits de douane dans la limite de 90% des droits
appliqués selon le droit commun sous réserve des taux des droits de douane consolidés. Sont
appliqués les droits de douane exigibles exceptionnellement sur les produits d'origine turque
pour une période de deux ans à partir du 1er janvier 2018. Ces droits de douane seront
supprimés progressivement à l'expiration du délai de deux ans susvisé et ce sur trois ans selon
des taux annuels égaux.
La LF pour l’année 2020 a prorogé le délai d’application de cette disposition pour deux
années supplémentaires soit jusqu’à la fin de l’année 2021.

Page 55 LF 2020 CACI


14-Mesures visant l’exonération et l’échelonnement des dettes des locataires de
LF 2020
domaines agricole (article 53)

La LF pour l’année 2019 a prévu que, formation agricole, les jeunes agriculteurs, les ex-
coopérateurs des coopératives agricoles dissoutes et ses ouvriers permanents ou ceux des
fermes domaniales restructurées, locataires de domaines agricoles bénéficient de :
1- l’exonération des loyers dus au titre des années sinistrées qui précèdent la promulgation de
la présente loi, et ce sous réserve de présentation d’un certificat de sinistre octroyé par les
commissariats au développement agricole.
2- l’exonération des loyers exigibles au titre des saisons agricoles 2010-2011, 2011-2012 et
2012-2013.
3- l’abandon des pénalités de retard exigibles sur les loyers restants dus à condition de
souscrire un calendrier de paiement avec le receveur des finances avant le 31 décembre 2019
sur une période qui n’excède pas 5 ans sans dépasser la date d’expiration du contrat, et ce sur
présentation d’une demande écrite et le paiement de 10% de la dette restante due avant cette
date. L’application des dispositions du présent article ne peut entrainer la restitution de
montants au profit du débiteur ou la révision de l’inscription comptable des montants payés.
La LF pour l’année 2020 a apporté les nouvelles dispositions suivantes :
- prorogation du délai de souscription d’un calendrier de paiement jusqu’à 31 décembre
2020.
- l’exonération des loyers dus au titre qui précèdent la promulgation de la présente loi pour
ceux qui n’ont pas bénéficiés d’eaux d’irrigation dans les périmètres publics irrigués, et ce
sous réserve de présentation d’un certificat de sinistre octroyé par les commissariats au
développement agricole territorialement compétents.
- L’application des dispositions du présent article ne peut entrainer la restitution de montants
au profit du débiteur, la révision de l’inscription comptable des montants payés ou la
révision des calendriers conclus avant le 1er janvier 2020.
Page 56 LF 2020 CACI
15-Diversification des sources de financement de l’Etat (article 54) LF 2020

La LF pour l’année 2020 a prévu la possibilité pour l’Etat d’émettre de titres obligataires en
devises dans la limite de 1 000 000 de dinars destinés aux Tunisiens résidents à l’étranger.

Les modalités d'application, d’émission et de paiement seront fixées par décret ministériel.

Page 57 LF 2020 CACI


16-Exonération des droits dus sur les opérations de transfert effectuées par les
LF 2020
Tunisiens résidents à l’étranger (article 57)

La LF pour l’année 2020 a prévu l’exonération des droits dus sur les opérations de transfert
effectuées par les Tunisiens résidents à l’étranger. Toutefois, les transferts doivent être
effectués par l’intermédiaire de la poste Tunisienne ou bien à travers les banques publiques.
Les droits dus vont être supportés par le ministère de finances.
Les modalités d'application seront fixées par décret ministériel et circulaire de la BCT dans
un délai ne dépassant pas 90 jours à partir de la publication au JORT de la LF pour l’année
2020.

Page 58 LF 2020 CACI