Vous êtes sur la page 1sur 14

Mécanismes innovants de financement de projets

d’énergie renouvelable en Afrique du Nord


Contribution du secteur bancaire marocain

Tunis, 3-5 octobre 2012


1
MAROC, UNE FORTE DYNAMIQUE D’INVESTISSEMENT SOUS
L’IMPULSION DE VISIONS SECTORIELLES

Tourism: Plan Azur Energy: Plan solaire Logements sociaux Tanger Med
2020 marocain 200 000 logements / an Capacité actuelle de 3
5 nouvelles stations 2000 MW – 6 €Bn millions containers, 8 en
2017

Industrie Autoroutes Trains Tramways


Emergence – 1.1 €Bn – 22 1 500 km actuellement, 1 800 TGV Tanger Casablanca en Rabat et Casablanca – 1
plateformes industrielles km en 2015 2015 – 1.8 €Bn €Bn

2
UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE
CADRE DE LA NOUVELLE VISION ENERGETIQUE NATIONALE AU MAROC

1. Objectifs stratégiques
Diversification énergétique, réduction de la dépendance Part des énergies renouvelables (% capacité)
énergétique, renforcement des interconnexions et de
l’intégration régionale 5292 MW 14580 MW
100%
7% Nucléaire
90%
2. Objectifs sociaux
80% 26% Charbon
Poursuite des efforts en matière d’électrification rurale 34%
70%
60% 11% Gaz naturel
3. Objectifs en terme de développement durable et de 7%
50% 14% Fuel
promotion des énergies renouvelables
40% 24% Hydro
Développement des énergies renouvelables et de 14%
30%
l’efficacité énergétique
14% 42% Éolien
- Lancement du plan de développement national des 20%
24%
énergies renouvelables visant à augmenter à l’horizon 10% Solaire
14%
2012 leur part à 10% dans le bouquet énergétique 0% 2%
- Initiatives visant à rehausser la part des énergies
2008 2020
renouvelables à 42% à l’horizon 2020 (Hydro, éolien et
solaire)

3
… SE TRADUISANT PAR UN PLAN SOUTENU D’INVESTISSEMENTS AU
COURS DE LA PERIODE 2010/20
Programme d’investissement de ONE 2008-15, MW

660 10858
1520

610 • Un programme national d’investissement


1000 dans le secteur énergétique d’environ 140
640
232
MAD Bn) au cours de la période 2010/20
896
5300 • Investissements réalisés par ONE et les
opérateurs privés dans le cadre de contrats
IPP
• Le plan solaire marocain devrait représenter
une part significative de cet effort
d’investissement
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Source: ONE
• «Initiative 1 000 MW»
Plan d’investissement de ONE 2008-15, 000 MAD - 14 emplacements pour implanter les fermes
éoliennes avec une capacité de 300 MW
80 000

70 000
• Programme Energieol
- Atteindre une capacité de 1000 Mw assurée
60 000 Fonds propres
par des producteurs privés; accords directs
Endettement
50 000 des producteurs avec cliens privés; fourniture
40 000 de l’accès au réseau par ONE
30 000
• Plan Solaire marocain
20 000 - Développer une capacité de 2000 MW à
10 000 l’horizon 2020.
- Investissements: 9 USD Bn (70 MAD Bn)
2009 2010 2011 2012 2013 2014 - 10.000 ha dédiés au Plan solaire marocain
Source: ONE

4
PLUSIEURS ACTEURS ONT PRIS PART AU FINANCEMENT DES PROJETS
ENERGETIQUES NATIONAUX AU MAROC

Principaux acteurs

• ONE

• Banques commerciales locales


- ONE
- Tahaddart
- Jorf Lasfar Energy Company (IPP) • 2 approches de financement
… - Financements directs ONE
• Institutions multilatérales - Secteur privé dans une approche IPP
- BEI (Koudia El Beida, parc éolien de Tanger…)
- PROPARCO (Koudia El Beida…) • Part croissante de l’approche IPP au vu de
l’ampleur des investissements projetés
- KFW (Amougdoul Essaouira, parc éolien de Tanger)
- Banque Mondiale …

• Assurances crédit export

• Banques commerciales internationales

• Fonds de développement énergétique

5
RETOUR D’EXPERIENCE DU SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN DANS LE
FINANCEMENT DU SECTEUR ENERGETIQUE (1/3)

 Accompagnement effectif de toutes les filières du secteur


- ONE
- Industries du raffinage, de l’emplissage du gaz, du blending des lubrifiants
- Réseaux de distribution des hydrocarbures et services annexes
- Installations portuaires de déchargement des combustibles (hydrocarbures, charbon, gaz naturel)
- Capacités de transport (réseau électrique, pipelines, réseau ferroviaire, …)
- Capacités de stockage (bacs à hydrocarbures, régionalisation des sites…)
-…

 Le développement des énergies renouvelables ainsi que les mesures d’efficacité énergétique induisent des
investissements dans de nouveaux équipements et infrastructures
- Industries de fabrication d’équipements spécialisés (panneaux solaires, matériaux isolants,…)
- Cogénération industrielle…

6
RETOUR D’EXPERIENCE DU SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN DANS LE
FINANCEMENT DE CENTRALES ELECTRIQUES (2/3)

Aperçu de quelques projets financés

Jorf Lasfar • Centrale à charbon d’une capacité de 1356


Energy Company MW
(JLEC) • Coût du projet : MAD 12 milliards

Société Énergie • Centrale à gaz à cycle combiné d’une


Électrique de capacité de 384 MW
Tahaddart • Coût du projet : MAD 4,6 milliards
• Accompagnement effectif de
projets d’envergure
Projets en cours
• Positionnement de Attijariwafa
bank sur les principaux projets en
Centrale à
• Projet : construction de la centrale à charbon cours visant le développement de
de SAFI d’une capacité de 1 360 MW
charbon de centrales thermiques de nouvelle
• Modèle d’exploitation : concession ONE, avec génération
Safi PPA sur 30 ans
• Coût indicatif du projet : USD 3 milliards

• Projet : extension de la capacité existante de la


JLEC 5 et 6 centrale de Jorf Lasfar de 700 MW
supplémentaire par la construction des unités 5
et 6
• Modèle d’exploitation : concession ONE
• Coût estimatif du projet : USD 1,6 milliards

7
LE SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN, ACTEUR DE REFERENCE DANS LE
FINANCEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES (3/3)

Projets en cours

Projet
• Développement d’un parc éolien à Tarfaya
d’une capacité de 300 MW.
• Modèle d’exploitation : concession ONE / PPA
Parc éolien de • Coût estimatif du projet : EUR 600 millions
Tarfaya
Rôle du secteur bancaire local
• Arrangement et prise ferme de tranches
locales en MAD • Accompagnement effectif de
• Accompagnement en phase de soumission projets d’envergure
• Positionnement sur les
principaux projets en cours
visant le développement de
Projet projets éoliens, et de l’efficacité
• Développement de parcs éoliens par un énergétique
exploitant privé destinés à alimenter un
groupement de clients industriels.
• Modèle d’exploitation : concession avec ONE,
Energieol contrats de prestations exploitant/ industriels.
• Coût estimé du projet : MAD 3,2 milliards

Rôle du secteur bancaire local


• Arrangement et syndication du financement
local

8
APERCU DES CHALLENGES LIES AU FINANCEMENT DES ENERGIES
RENOUVELABLES

• Coût d’investissement plus élevé que dans le cas de


centrales thermiques
• Construire un business model attractif
• Compétitivité du prix de vente / Kwh par rapport aux - TRI investisseurs
autres énergies disponibles sur le marché - Satisfaire les objectifs stratégiques nationaux: (i)
sécurisation et diversification des
approvisionnements en énergie, (ii) partage de
• Maîtrise des technologies l’effort d’investissement avec le secteur privé
 incitations tarifaires et à l’investissement
 Approche IPP incluant des dispositions
• Financement « Take or Pay », BOT, BTO…
- Des montants élevés, nécessitant des syndications élargies voire
internationales, et associant différents types d’institutions • Atteindre une combinaison optimale entre les
financières différentes sources de financement
- Des maturités longues, généralement adossées aux durées des - Fonds privés / publics
concessions - Banques locales locales / internationales
- Une ingénierie financière et juridique adaptée à la complexité des - Institutions multilatérales
projets (contrat de concession BOT/BTO, contrat de fourniture - Agences de crédit Export
d’électricité, contrat EPC,…) - Fonds spécialisés (FDE, crédit carbone,
- Un besoin de couverture des risques de change et de taux Moroccan Infrastructure Fund)
inhérents aux phases de construction et/ou d’exploitation

9
COMMENT ADRESSER LES PRINCIPAUX RISQUES LIES AU FINANCEMENT
DE PROJETS ENERGETIQUES DANS UNE APPROCHE ‘PROJECT FINANCE’
Aperçu des principaux risques Réponses usuelles

1 • Risques de performance: atteindre • Contrats « clés en main »


Période de les performances requises dans le • Assurances
construction
Période de

construction contrat de concession • Lettres de crédit Stand by


• Respect des délais de construction couvrant les risques de
• Risques de dépassement des dépassements de coûts et
coûts d’investissement les apports de fonds propres
• Sécurisation des apports en fonds • Délégation d’indemnités de Approche ‘Project
propres résiliation aux prêteurs Finance’
• Force majeure • Financement sans recours
• Risque de résiliation sur les actionnaires
2
• Atteindre une disponibilité • O&M contracts (contrats de • Basée exclusivement sur
Risques de d’énergie maximale gestion et de maintenance les revenus du projet et
performance
• Force majeure’ avec des opérateurs de bordée par un package de
référence) sûretés liées au projet
• Package de sûretés (comptes bancaires …)
• Délégation d’indemnités de • Pilotage du risque de
Période d’exploitation

résiliation aux prêteurs crédit par des tests


périodiques d’un ensemble
3
• Risques tarifaires et de • Contrat d’achat et de ratios financiers
Risques commercialisation fourniture d’électricité
commerciaux
(DSCR, LLCR, Debt
incluant des termes “Take Equity ratios…)
or Pay”
• Délégation d’indemnités de
résiliation aux prêteurs
4
Risques de • Prémunir la rentabilité et la • Programmes de
change et de solvabilité contre les fluctuations hedging
taux défavorables de change et de taux, • IRS
dans un contexte de financement
multidevises
10
LE MARCHÉ BANCAIRE MAROCAIN, LEVIER D’OPTIMISATION DU
FINANCEMENT DES PROJETS ÉNERGÉTIQUES

1. Capacité d’intervention nominale globale de près de EUR 1 milliard (MAD 11 milliards)

2. Capacité d’octroi de maturités longues pouvant atteindre 20 ans

3. Capacité de syndication tant auprès de bailleurs de fonds locaux qu’étrangers

4. Capacité de proposition de formules de taux d’intérêt fixes, variables, ou hybrides, malgré l’absence d’un marché
structuré de dérivés de taux

5. Capacité d’offre complète incluant des prestations de conseil financier (Attijari Finances Corp), levée de financements en
Private Equity (Morocco Infrastructure Fund) et auprès des investisseurs institutionnels

6. Un savoir-faire développé par des équipes aux standards internationaux grâce à l’expérience acquise sur les financements
structurés réalisés dans divers types de projets: portuaires, aéroportuaires, telecom, transport, raffinage pétrolier …

11
UNE PRÉSENCE AFRICAINE AVEC DES POSITIONS DANS LE TOP 5 DES PRINCIPAUX MARCHÉS DE PRÉSENCE
VERS UN FINANCEMENT REGIONAL DES PROJETS D’ENERGIE
CAS DE ATTIJARIWAFA BANK : UN DISPOSITIF BANCAIRE REGIONAL
Un acteur africain de référence en terme de Total Bilan… …avec une position de leader en Afrique du Nord, en
Afrique de l’Ouest, et Afrique Centrale…

Standard Bank Group 135,2 Présence


africaine 11 16 32 12 8
ABSA Group 72,4
Nedbank Group 57,6 Total bilan 27,3 Hors marché
Total Bilan 2010

(EUR mds) domestique


56,9
(EUR Mds)

Firstrand Banking Group


4,9
National Bank of Egypt 35,1
7,9 7,9
Attijariwafa bank 27,3 6ème
2,9 2,1
0,9
Banque Extérieure d’Algérie 22,4

Gumhouria bank 19,5


Crédit Populaire du Maroc 19,5
Banque Nationale d’Algérie 12,6

Source: Données 2010 à l’exception de BoA (2009) – Rapports annuels, Presse


Source: Jeune Afrique HS n°25

…et leadership sur les marchés clés

Rang 1ère 7ème 1ère 4ème 3ème 3ème 3ème 3ème


d’AWB
Part de marché

l’éconimie)
(crédits à

26% 22%
8% 10% 16% 13% 11% 11%
Maroc Tunisie Sénégal Côte d’Ivoire Gabon Congo Mali Cameroun
Note : Données au 30 septembre 2011 AWB Autres banques

12
ILLUSTRATION : TUNISIE

• Financement de l’Entreprise Tunisienne d’Activité


Pétrolière ETAP, entreprise publique à caractère non
administratif ayant pour objet l’exploitation et le
commerce d’hydrocarbures, dans le cadre de
l’exploitation d’un gisement pétrolier et gazier Hasdrubal. Financement
-Approche Project Finance
-Des montants élevés, nécessitant des syndications
• Coût du Projet : 673 MUSD élargies voire internationales, et associant différents
types d’institutions financières
- Des maturités longues, généralement adossées aux
durées des concessions
• Répartition de l’Endettement - Une ingénierie financière et juridique adaptée à la
- Banques étrangères : 340 MUSD complexité des projets (contrat de concession
- Banques locales : 60 MUSD (dont 30 MUSD octroyé par Attijari BOT/BTO, contrat Take or pay, contrat EPC,…)
bank) - Financement en Devises USD

• Financement du cycle d’exploitation d’ETAP

13
ILLUSTRATION : CÔTE D’IVOIRE

SAEPP
Financement du Projet SAEPP :
Financement du Projet CIPREL :
Construction d'une sphère de
Construction de la 4ième turbine
stockage de gaz d'une capacité de
à GAZ montant global 50 GXOF
1500 T pour un coût global du projet
(soit la contre valeur de 841
de 5,2 GXOF (soit la contre valeur de
MDH), la part de la Société
84 MDH), dont la part de la Société Ivoirienne de Banques (filiale
Ivoirienne de Banques (filiale d’Attijariwafa bank) s’élève à 10
d’Attijariwafa bank) s’élève à 10 GXOF GXOF (soit la contre valeur de
2,3 GXOF (soit la contre valeur de 37 168 MDH).
MDH).

14