Vous êtes sur la page 1sur 58

Le compte financier

et l’analyse financière de l’EPLE


dans le cadre budgétaire et comptable rénové

• La règlementation :
principes et esprit

• Le compte financier 2013 :


constantes et évolutions

• L’analyse financière :
principes, intérêt, rôle de l’agent comptable

DAF-A3 - ESENESR février 2014 2


La réglementation :
textes et principes fondamentaux
• la Constitution du 4 octobre 1958
et notamment son article 47-2

• la loi organique 2001-692 du 1er août 2001


loi organique relative aux lois de finances (LOLF)

• décret n°2012-1246 du 7 novembre 2012


relatif à la gestion budgétaire et comptable publique (not. articles 1 à 62)

• Code de l’éducation (CED)


notamment articles L.421-1 à L.421-19 et R.421-1 à R421-78

• Code général des collectivités territoriales (CGCT)

• Instruction codificatrice M9.6 : notamment le tome 3

DAF-A3 - ESENESR février 2014


3
une information exhaustive et fiable,
objectif central de la comptabilité publique
• Article 47-2 de la Constitution
Les comptes des administrations publiques sont réguliers et
sincères. Ils donnent une image fidèle du résultat de leur
gestion, de leur patrimoine et de leur situation financière.

• Décret n°2012-1246 du 7 novembre 2012


– Article 53 : un système d’organisation de l’information
financière
– Article 55 : des comptabilités interdépendantes
• la comptabilité budgétaire
• la comptabilité générale

DAF-A3 - ESENESR février 2014


4
La situation à la fin de l’exercice :
le compte financier
• Loi organique du 1er août 2001
article 37 notion de « loi de règlement »

• décret n°2012-1246 du 7 novembre 2012


article 53 2° présenter des états financiers (…) à la date de clôture de
l’exercice

• En EPLE, une production conjointe


– article R.421-77 du code de l’éducation :
le compte financier est préparé par l’agent comptable
et visé par l’ordonnateur
– § 4.3.3 de l’instruction codificatrice M9.6 :
un rapport en deux parties présenté conjointement
DAF-A3 - ESENESR février 2014
5
Le compte financier
et l’analyse financière de l’EPLE
dans le cadre budgétaire et comptable rénové

• La règlementation :
principes et esprit

• Le compte financier 2013 :


constantes et évolutions

• L’analyse financière :
principes, intérêt, rôle de l’agent comptable

DAF-A3 - ESENESR février 2014


6
Le compte financier 2013 :
ce qui ne change pas

• Les délais de production, de présentation et de reddition


fin avril, fin juin (n+1)
art. R.421-77 du code de l’éducation

• L’explicitation des informations comptables par un rapport


conjoint ordonnateur – agent comptable
pièce 9
annexe 10 de l’instruction codificatrice, Cf. annexe technique de 1991

• Les modalités de reddition


plus de « mise en état d’examen », apurement pour la plupart des EPLE
art. R.421-77 du code de l’éducation et L.211-2 du code des juridictions
financières

DAF-A3 - ESENESR février 2014


7
Le compte financier 2013 :
ce qui change

• La possibilité pour l’agent comptable de se faire représenter


pour la présentation du compte financier en conseil
d’administration
précision par rapport à la notion de mandataire
art. 16 du décret GBCP et V. de l’instruction générale du 16 août 1966
Décret n°2012-1193 du 26 octobre 2012 – Organisation administrative et financière
EPLE => R421-63 et R421-77
Point 1.1.2.5.3 de la M9.6 – Les mandataires de l’agent comptable

• L’apposition d’une signature unique


sur la pièce 24, page de signature (à l’exception de la pièce 16, état de
développement et d’accord du solde du compte DFT)

• L’obligation de procéder à une remontée dématérialisée


COFI Pilotages, base de report d’information
paragraphes 34 et 36 de l’instruction codificatrice

DAF-A3 - ESENESR février 2014


8
Le report d’informations

• Dans un premier temps annuel avec COFI pilotages.

• Dans un second temps pluri annuel en 4 étapes à préciser (fin


mars, mi juillet, fin décembre, compte financier)

• A partir des bases académiques (base accessible sur


demande aux CT)

• Les données accessibles seront budgétaires et comptables


(situation des dépenses, des recettes et balance)

• Obligation de remontée informatique §4.4 M9.6 : 100% avant


fin avril (circulaire DAF A3 14 octobre 2013 )

DAF-A3 - ESENESR février 2014


9
Le compte financier 2013 :
ce qui change dans l’outil GFC
• de nouveaux contrôles préalables
Les contrôles signalés bloquants en vérification périodique empêchent le
lancement du compte financier.

• de nouvelles modalités de saisie


En particulier en ce qui concerne le tableau des immobilisations et des
dépréciations

• des pièces revues


Et notamment, une nouvelle pièce 14, présentant des éléments d’analyse
financière historisés

• de nouvelles fonctionnalités
reprise automatique des bilans de sortie (n-1) en bilans d’entrée (n)

DAF-A3 - ESENESR février 2014


10
Le compte financier 2013 :
introduction à l’analyse financière

• Le compte rendu de gestion de l’ordonnateur


rendu obligatoire, précisé dans son contenu et ses objectifs
paragraphe 4.3.3 de l’instruction codificatrice M9.6

• Les indicateurs financiers


volonté de mise en perspective des données, pour une analyse régulière,
objective et partagée
paragraphes 4.3.2 et 4.3.3.2 de l’instruction codificatrice M9.6

DAF-A3 - ESENESR février 2014


11
Le rapport du compte financier

Il comprend deux parties distinctes M9.6 version CNoCP


paragraphe distinct :
- un compte rendu de gestion [exécution budgétaire] (Ordonnateur),
- un compte financier et l’analyse financière (Agent comptable),

Rapport IGAENR n°2012-005 de février 2012 – La qualité de la


fonction comptable en EPLE à la croisée des chemins
Proposition n°26 => Encourager la présentation des comptes
annuels en deux parties, le compte rendu de gestion de
l’ordonnateur et l’analyse des données par l’agent comptable

Proposition n°27 => Familiariser les comptables d’EPLE à


l’analyse financière

DAF-A3 - ESENESR février 2014


12
Le rapport de l’ordonnateur

Le compte rendu de gestion est rédigé et présenté par l’ordonnateur


(§4.3.3.1 M9.6).
il explique les différences entre le budget initial, les modifications
budgétaires intervenues et le niveau réel des opérations de recettes et de
dépenses significatives pour chaque service et éventuellement par
domaines et activités en fonction des indicateurs définis dans la
convention.
il rend compte de l’utilisation des subventions spécifiques accordées par
l’Etat et la collectivité sous condition d’emploi, des dépenses
pédagogiques, des aides à caractère social, des dépenses de
viabilisation sur l’évolution des financements en les croisant avec
l’évolution de la structure et des effectifs.

•Il rapproche éventuellement les données financières des


informations de gestion (le nombre d’élèves, le nombre de boursiers,
demi-pensionnaires, internes, la superficie de l’établissement etc.)

•L’information relative au montant de la masse salariale permet la


détermination des coûts globaux
DAF-A3 - ESENESR février 2014
13
Le rapport de l’agent comptable

Il présente notamment: (§4.3.3.2 M9.6).


il informe sur l’état du patrimoine, des stocks des créances et le montant
des reliquats de créances et de subventions.
Il analyse les données financières notamment au regard du type
d’établissement, des filières concernés et de la situation géographique.
Il s’intéresse aux indicateurs financiers par rapport aux années
antérieures.
Cette analyse s’effectue à partir de l’évolution de la situation comptable de
l’établissement au travers des données relatives à l’exercice (résultat, CAF et
variation du FdR) ainsi que celles relatives à l’évolution du bilan (FdR, BFdR,
trésorerie, provisions, dettes et créances…) et des indicateurs financiers explique
la marge dont dispose l’EPLE pour financer des actions sur fonds propres.

Article 53 du décret GBCP : la comptabilité publique est un système


d’organisation de l’information financière permettant de présenter des états
financiers reflétant une image fidèle du patrimoine, de la situation financière
et du résultat à la date de clôture de l’exercice.

DAF-A3 - ESENESR février 2014


14
Le compte financier
et l’analyse financière de l’EPLE
dans le cadre budgétaire et comptable rénové

• La règlementation :
principes et esprit

• Le compte financier 2013 :


constantes et évolutions

• L’analyse financière :
principes, intérêt, rôle de l’agent comptable

DAF-A3 - ESENESR février 2014


15
L’analyse financière

• Elle est prévue et outillée par des dispositions


réglementaires
les instructions codificatrices M9 lui consacrent un titre et / ou une annexe

• Elle doit permettre de répondre aux enjeux


spécifiques de la sphère publique
– permanence et soutenabilité de l’action publique ;
– efficience de l’action publique ;
– compte rendu objectif de l’utilisation des moyens alloués au
regard des objectifs atteints

DAF-A3 - ESENESR février 2014


L’analyse financière
• Sa finalité est d’établir un diagnostic financier qui
consiste à recenser les forces et les faiblesses de la
structure (EPLE) afin de porter un jugement sur sa
performance et sa situation financière, en se plaçant
dans la perspective d’une continuité de l’exploitation.

• Elle s’inscrit dans deux approches complémentaires


– Analyse statique : basée sur l’analyse des comptes financiers
(bilan comptable et bilan fonctionnel);
– Analyse dynamique : basée sur l’étude des flux financiers
pour une période donnée (tableau de financement et tableau
de flux de trésorerie)

DAF-A3 - ESENESR février 2014


L’analyse financière

• C’est un enjeu de gouvernance qui intéresse toute l’équipe


de direction :
Et notamment le conseil d’administration et le chef d’établissement, en tant
que chef d’établissement comme en tant qu’ordonnateur

• Ce n’est pas une question technique réservée à l’agent


comptable

• Ce n’est pas une question technique réservée aux « gros »


établissements

• L’analyse financière complète ou s’intègre à la démarche


globale de maîtrise des risques comptables et financiers

DAF-A3 - ESENESR février 2014


L’analyse financière

• Comme pour la maîtrise des risques comptables et


financier, l’agent comptable intervient à plusieurs titres
dans l’analyse financière de l’EPLE
– en tant que technicien : il produit les données ;
– en tant que manager : il organise la collecte et l’exploitation des
informations ;
– en tant qu’expert : il les met en perspective ;
– en tant que facilitateur : il explicite les concepts aux différents
publics et notamment aux membres du conseil d’administration ;
– en tant que conseiller de l’ordonnateur (de tous les
ordonnateurs) : il veille, alerte, souligne les enjeux.

DAF-A3 - ESENESR février 2014


L’analyse financière

• Pour exercer sa mission d’analyse financière, l’agent


comptable pourra notamment s’appuyer sur les
indicateurs figurant au compte financier

DAF-A3 - ESENESR février 2014


Les indicateurs du compte financier
• Le résultat
• c’est la différence entre toutes les recettes nettes et
toutes les dépenses nettes
• il est calculé en section de fonctionnement
• il est unique pour un budget

• La capacité ou l’insuffisance autofinancement


• elle corrige le résultat des variations induites par
certaines opérations d’ordre (amortissements,
provisions, cession d’actifs)
• elle illustre l’apport ou la ponction dans la trésorerie
• elle met en évidence l’excédent (ou l’insuffisance) des
ressources internes dégagées par l’activité de l’EPLE
DAF-A3 - ESENESR février 2014
21
Le résultat

Le mode de calcul du résultat est inchangé :


R = total des recettes de fonctionnement nettes – total
des dépenses de fonctionnement nettes
Le résultat des services spéciaux est inclus dans le
résultat unique de l’établissement .

En revanche, s’il y a un budget annexe, son résultat


est indépendant du résultat du budget principal de
l’établissement.

Le CA se prononce sur l’affectation du résultat. Il peut


répartir le résultat sur des comptes de réserves
distincts.

DAF-A3 - ESENESR février 2014


22
Calcul de la CAF

Résultat net de l’exercice

+ Dotation aux amortissements et provisions (cptes 68)


- Neutralisation des amortissements (cpte 776)
- reprises s/ provisions et amortissements (cptes 78)
+ valeur nette comptable des éléments d’actifs cédés (cpte 675)

- produit des cessions d’éléments d’actifs (cpte 775)


- quote-part des subventions d’investissement virée au résultat de l’ex.
(cpte 777)

DAF-A3 - ESENESR février 2014


23
Pièce 5 : l’exécution du budget

DAF-A3 - ESENESR février 2014


24
Pièce 5 : l’exécution du budget

DAF-A3 - ESENESR février 2014


25
Pièce 6 : le compte de résultat

DAF-A3 - ESENESR février 2014


26
Pièce 6 : le compte de résultat

DAF-A3 - ESENESR février 2014


27
Pièce 6 : le compte de résultat

Une analyse du résultat sur les trois derniers exercices


permet de dégager des tendances:
Toute analyse financière se fonde au moins sur
les trois derniers exercices écoulés.
N-2 N-1 N
Résultat
d’exploitation

Résultat financier
Résultat
exceptionnel

CAF(IAF)

DAF-A3 - ESENESR février 2014 28


Pièce 7 : Le bilan

DAF-A3 - ESENESR février 2014


29
Pièce 7 : Le bilan

DAF-A3 - ESENESR février 2014


30
Les indicateurs du compte financier
• Le fonds de roulement
– Il traduit la marge de manœuvre dont dispose l’EPLE,
à partir de la différence entre ses ressources stables
et ses emplois stables

• Le besoin en fonds de roulement


– c’est la différence entre les créances et les dettes. Il
représente les moyens nécessaires au financement
de l’activité quotidienne

• La trésorerie
– c’est la différence entre le fonds de roulement et le
besoin en fonds de roulement
DAF-A3 - ESENESR février 2014
31
Le fonds de roulement (FdR)

• Le FdR est unique par budget (un pour le budget principal


et un autre pour le budget annexe)
• Le FdR traduit la marge de manœuvre dont dispose
l’établissement à partir de la différence entre ses
ressources et ses emplois stables
• Le FdR se substitue à la notion de « réserves ». Le CA
prélève sur le fonds de roulement et non plus sur les
réserves. (pièce B1.3 au budget, pièce B8.3 ou B6.3 pour
le DBM)
• Le CA ne se prononcera sur l’affectation du résultat sur les
comptes de réserves (1068) qu’au moment du compte
financier.
DAF-A3 - ESENESR février 2014
32
Le calcul du fonds de roulement (FdR)
§4.3.2.3.1 de l’instruction M9.6

FdR =
Soldes créditeurs des comptes 10, 110, 120 et 13
+ Soldes créditeurs des comptes 14,15 (provisions), 16 sauf
1688 et 17 (dettes financières)
+ Soldes créditeurs des comptes 28, 29
+ Soldes créditeurs des comptes 39, 49 et 59 (provisions)

- Soldes débiteurs des comptes 119, 129 et 139


- Soldes débiteurs des comptes 20 à 27 sauf 2768
- Soldes débiteurs des comptes 481 (charges à répartir)

DAF-A3 - ESENESR février 2014


33
Les provisions (pièce 13)

DAF-A3 - ESENESR février 2014


34
Les provisions (pièce 13)
Tableau annexe

DAF-A3 - ESENESR février 2014


35
Du bilan comptable au bilan fonctionnel

DAF-A3 - ESENESR février 2014


36
Du bilan comptable au bilan fonctionnel
BILAN FONCTIONNEL
BILAN COMPTABLE
COMPTES COMPTES
ACTIF-DEBIT PASSIF-CREDIT

Classe 1 Classe 1
Compte 129
Emplois stables
(résultat déficitaire) Compte 1068 – Réserves
Ressources
-
stables
Actifs immobilisés
Compte 120 (résultat
Classe 2 excédentaire)

Classe 2

Compte 39 – Provisions
Classe 3 - Stocks
stocks
Emplois d'exploitation
Ressources
- Classe 4 - (créances) Classe 4 - (dettes)
d'exploitation
Actif circulant
Compte 49 – Provisions
Compte 50 – VMP
comptes tiers

Compte 5159 – Règlements


Compte 5151 – Trésor
en cours
Concours
Liquidités
bancaires
Compte 59 – Provisions
Compte 531 - Caisse
comptes fin-

DAF-A3 - ESENESR février 2014 37


FR – BFR = T

DAF-A3 - ESENESR février 2014 38


le financement de l’activité quotidienne : le
besoin en fonds de roulement

DAF-A3 - ESENESR février 2014 39


Le fonds de roulement (FdR)

• §2.2.1.5.2 M9.6 : L'analyse du fonds de roulement qui en


découle est un élément important d'appréciation de la gestion
financière de l’établissement public local d'enseignement et de
sa capacité à assurer ses propres risques (provisions) et
d’éventuels besoins de financement sur fonds propres.
• §2.1.1.5 M9.6 : La couverture du besoin d’autofinancement par
le fonds de roulement s’appréciera au regard du fonds de
roulement calculé après le dernier arrêt des comptes diminué
des autorisations de prélèvements votées.
• §4.3.3.2 M9.6 : Cette analyse [L’analyse des données
financières effectuée par l’agent comptable ] est actualisée en
cours d’année afin notamment de donner au conseil
d’administration et aux autorités de contrôles une
information précise sur la capacité de l’établissement à
prélever le fonds de roulement sans compromettre sa santé
financière.

DAF-A3 - ESENESR février 2014


40
Le calcul de la variation fonds de
roulement (FdR)
Variation du FdR (en + ou en -)
=
CAF

+ Recettes d’investissement

- Dépenses d’investissement

Attention les opérations relatives aux mouvements des comptes 275 et 165
n’interviennent pas dans le calcul de la variation du FdR par la méthode
budgétaire. Il convient d’intégrer les opérations relatives à ces comptes afin de
comparer la variation budgétaire et la variation comptable

DAF-A3 - ESENESR février 2014


41
LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT
(BFDR)
§paragraphe 4.3.2.3.2 de l’instruction M9.6

BFdR =
Soldes débiteurs des comptes 31 à 38
+ Soldes débiteurs des comptes 409 et 41 à 47
+ Soldes débiteurs des comptes 2768 et 18 sauf 185
+ Solde débiteur des comptes 50 (valeurs mobilières de placement)
+ Solde débiteur du compte 486 (charges constatées d’avance)
- Soldes créditeurs des comptes 419, 40, 42 à 47
- Soldes créditeurs des comptes 1688 et 18 sauf 185
- Solde créditeur du compte 487 (produits constatés d’avance)
Le BFdR est la différence d’une part entre les stocks, les créances et
d’autre part les dettes de l’établissement (reliquats de subventions).
DAF-A3 - ESENESR février 2014
42
LA TRÉSORERIE

La trésorerie est calculée par la formule :

Trésorerie = FdR – BFdR


La formule est au paragraphe 4.3.2.3.3 de l’instruction M9.6
Pour un budget annexe : Trésorerie = compte 185

Il est donc important de ne pas trop prélever sur le fonds de


roulement (FdR) pour garder suffisamment de trésorerie et
couvrir le besoin en fonds de roulement (BFdR).
Point de vigilance du comptable : sans trésorerie suffisante pas
de paiement possible

DAF-A3 - ESENESR février 2014


43
L’EPLE peut-il prélever sur les réserves
« disponibles »?

Réserves disponibles
160 000,00

135 093,98
140 000,00
126 832,50

120 000,00

104 033,86 104 800,95


100 000,00

80 000,00

60 000,00

40 000,00

20 000,00

-
2009 2010 2011 2012

DAF-A3 - ESENESR février 2014


Le même EPLE a-t-il l’autonomie financière suffisante
pour faire un prélèvement?
350 000,00

299 223,46
300 000,00

250 000,00 240 324,06 232 726,57

207 060,53 203 799,54 FdR


200 000,00

141 491,14
150 000,00
110 946,22 BFdR
98 832,92
100 000,00
57 843,61
53 102,61
50 000,00

Trésorerie
0,00
2009 2010 2011 2012

-28 927,03
-50 000,00

-100 000,00 -92 162,93

-150 000,00

DAF-A3 - ESENESR février 2014


Les indicateurs du compte financier

• Le taux moyen de non recouvrement


– permet de comparer d’une année sur l’autre les
créances à recouvrer en fonction de l’évolution des
recettes

• Le taux moyen de charges à payer


– un indicateur de qualité comptable
(respect de l’annualité budgétaire)

DAF-A3 - ESENESR février 2014 46


L’analyse financière

• Les valeurs calculées de ces indicateurs ne présentent en


elles-mêmes que peu d’intérêt

• L’analyse de l’agent comptable sera enrichie par


– la comparaison d’un exercice sur l’autre ;
– la comparaison d’une période à l’autre ;
– la mise en évidence d’une tendance observée ;
– l’aide à la définition d’une tendance souhaitable.

DAF-A3 - ESENESR février 2014 47


Pièce 14 : Tableau d’analyse financière (M9.6)

2 axes de lecture

DAF-A3 - ESENESR février 2014 48


Les éléments de l’analyse financière

Les indicateurs suivants sont repris sur les 5 dernières années :

 le montant du fonds de roulement (tous services confondus), Il représente la différence


entre les ressources et les emplois stables et traduit la marge de manœuvre dont dispose
l’établissement. Il est complété par le nombre de jours dont dispose l’établissement sans
apport de trésorerie.

 le nombre de jours de fonds de roulement (FdR) : (FdR / cptes 60 à 65 * 360) permet de


connaître le nombre de jours dont dispose l’établissement pour fonctionner sans apport de
trésorerie,.

 le besoin en FdR (BFdR), souvent négatif, car les reliquats de subventions sont
généralement supérieurs aux créances et à la valeur des stocks. Il représente
majoritairement la différence entre les créances et les dettes à laquelle sont ajoutés les
stocks.

 la trésorerie nette : Trésorerie nette = FdR – BFdR Trésorerie nette = total des SD classe 5
(sauf compte 500) – total des SC classe 5 (sauf compte 59). Trésorerie nette pour BA =
compte 185. C’est la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de
roulement. Elle est calculée à partir des comptes des différents budgets.

DAF-A3 - ESENESR février 2014


49
Les éléments de l’analyse financière

Les indicateurs suivants sont repris sur les 5 dernières années :

 le nombre de jours de trésorerie nette : (FdR - BFdR / cptes 60 à


65)*360 Ce montant est souvent supérieur au nombre de jours de fonds
de roulement, car la trésorerie est généralement supérieure au fonds de
roulement, du fait des reliquats de subventions,

 le taux moyen de charges à payer: (solde créditeur cptes 4081, 4282, 4286,
4382, 4386, 4686 / cptes 60 à 65) * 100 ou total des factures payées en période
d’inventaire rapporté au total des factures payées sur l’année. Il est pour
l’essentiel un indicateur de qualité comptable qui renseigne sur l’annualité
budgétaire

 le taux moyen de non recouvrement: (solde débiteur cptes 41 / cpte 70) * 100
ou taux de créances au 31/12 rapporté au total des créances sur l’année. Il
permet de comparer d’une année sur l’autre les créances à recouvrer en fonction
de l’évolution des recettes.

DAF-A3 - ESENESR février 2014


50
Autonomie des établissements
d’une académique

Jours sur fonds de


roulement
2011 2012
(Fdr / charges
d’exploitation) * 360

Inférieur à 30 jours
41 EPLE 53 EPLE
Situation préoccupante !

Entre 30 et 60 jours
70 EPLE 81 EPLE
Situation délicate !

DAF-A3 - ESENESR février 2014


Calcul de l’autonomie financière ou la capacité
à prélever sur le FdR

Avant d’envisager un prélèvement sur le fonds de roulement,


il faut déterminer l’autonomie financière (capacité à prélever)
dont dispose réellement l’établissement.
Il faut prend en compte les éléments suivants :
 FdR – prélèvements FdR – provisions
 BFdR corrigé : que les stocks et créances
 Charges d’exploitation hors ressources spécifiques de la
structure
 La projection de l’autonomie financière : Nbre jours de FdR
/ charges d’exploitation hors ressources spécifiques (ratio
M9.6) et nbre jours d’autonomie / charges d’exploitation
hors ressources spécifiques

DAF-A3 - ESENESR février 2014 52


Calcul de l’autonomie financière ou la capacité
à prélever sur le FdR

DAF-A3 - ESENESR février 2014 53


Du diagnostic à l’analyse financière

• L’outil précédent ne sert qu’à poser le


diagnostic de la situation financière.
• Comme la pièce 14 du compte financier,
une fois rempli, il est le point de départ de
l’analyse financière de l’agent comptable.
• Cette analyse se fonde sur les éléments
déjà énoncés, mais aussi de sa
connaissance de l’EPLE en question mais
aussi avec d’autres éléments (ratios)
DAF-A3 - ESENESR février 2014 54
Les ratios
• Ratios de structure
– Autonomie financière
– Couverture de l’actif circulant par le FRNG
• Ratios d’activité
– Paiement des fournisseurs
– Rotation des stocks
• Ratios de rentabilité
– Marge d’autofinancement courant
• Ratios de liquidité et de solvabilité
– Solvabilité générale
– Trésorerie
– Liquidité générale
– Liquidité immédiate
DAF-A3 - ESENESR février 2014 55
Merci de votre attention

DAF-A3 - ESENESR février 2014 56


Les ressources qui vous sont mises à disposition sont protégées
par une licence Creative Commons (détail de la licence en cliquant sur le logo).

conditions d'utilisation

- Vous pourrez les partager, les copier, les distribuer par tous moyens et sous tous formats.
- Vous devrez en indiquer la provenance et indiquer si des modifications de forme y ont été
effectuées. En aucun cas vous ne pourrez apporter des modifications de fond susceptibles de
les dénaturer.
- Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial, en tout ou en partie, du matériel
composant ces ressources.

Dans le cadre de vos missions de formateur CBCE, il vous est possible de vous en inspirer afin
d’élaborer des supports adaptés aux besoins de votre académie.

Merci de votre collaboration

57
DAF-A3 - ESENESR février 2014

Vous aimerez peut-être aussi