Vous êtes sur la page 1sur 2

Lycée Technique J.B.

H – 2ème STE

Le transformateur monophasé
I. Fonction du transformateur :
Le transformateur est un convertisseur statique d’énergie électrique réversible. Il transfère, en alternatif, une
puissance électrique d’une source à une charge, en adaptant les valeurs efficaces de la tension (ou du courant) au
récepteur, sans changer la forme ni la fréquence du signal d’entrée.

𝑢1 𝑒𝑡 𝑢2 sont des tensions alternatives sinusoïdales de valeurs efficaces U1 et U2.

Si U1>U2 : Transformateur …………..………… si U1<U2 : Transformateur …………………….

II. Présentation du transformateur :

1. Description :

Un transformateur est constitué de deux bobines. Une bobine ……………….., et une bobine ………………….., constituées
respectivement de ……, et …… ………….. Ces bobines sont enroulées sur un matériau ferromagnétique appelé
…………………………………………., et qui sert à canaliser le …………………………………………..

2. Symbole :
On utilise deux symboles normalisés pour représenter un transformateur :

3. Principe de fonctionnement :
Le transformateur est constitué de 2 enroulements placés sur un circuit magnétique fermé :

• Le primaire est alimenté par le réseau et se comporte comme un récepteur. Il crée un champ et un flux
magnétique (B(t) et φ(t) alternatifs) dans le circuit magnétique.

• Le secondaire est soumis à la variation de ce flux, il est le siège d'une f.é.m. induite due à la loi de Lenz
(e = - N.dφ/dt) et alimente la charge.

Prof : Mustapha MESSAADIYENE 1


Lycée Technique J.B.H – 2ème STE

III. Transformateur parfait (idéal) :

1. Hypothèses de simplification :
Pas de pertes dans le circuit magnétique (Pertes dans le fer).

Pas de pertes dans les enroulements (Pertes par effet joules).

Donc le rendement est 100% (la puissance reçue au primaire est totalement transférée au secondaire).

2. Relation entre les tensions :


𝑑Φ
L’enroulement primaire de N1 spires crée un flux magnétique : 𝑢1 = −𝑒1 = 𝑁1 . 𝑑𝑡

L’enroulement secondaire de N2 spires, parcouru par le flux φ, crée une f.e.m induite :
𝑑Φ
𝑢2 = 𝑒2 = −𝑁2 . 𝑑𝑡
𝑢 𝑒 𝑁
Donc : 𝑢2 = − 𝑒2 = − 𝑁2 𝑢2 = −𝑚. 𝑢1 avec 𝑚 =
1 1 1

𝑢2 𝑒𝑡 𝑢1 sont les valeurs instantanée des tensions primaire et secondaire. Et m est ………………………………………………….
Le signe négatif montre l’opposition de phase des tensions primaire et secondaire.

En valeurs efficaces : U2 = m.U1

3. Relation entre les courants :


𝑖1 𝑁
De même, on peut démontrer que : 𝑖2
= − 𝑁2 = −𝑚 𝑖1 = −𝑚. 𝑖2
1

En valeurs efficaces : I1 = m.I2

4. Transfert d’impédance :
On démontre que pour transférer une impédance du primaire vers le secondaire, on multiplie alors par m². Alors la
relation qui lie l’impédance vue du primaire et celle vue du secondaire est :

Z2 = m².Z1

5. Formule de Boucherot :
𝑈1 = 𝐸1 = 4,44. 𝑓. 𝐵𝑚𝑎𝑥 . 𝑁1 . 𝑆 Or : Φ = B. S

Bmax :

S:

𝑓:

N1 :

Il en est de même pour le secondaire : 𝑈2 = 𝐸2 = 4,44. 𝑓. B𝑚𝑎𝑥 . 𝑁2 . 𝑆

Remarque : puisque le rendement du transformateur est 100% (pas de pertes), alors :

P1 = P2 S1 = S2 ϕ1 = ϕ2

Le courant au secondaire ….. ainsi que le déphasage ……. sont imposés par la charge. Ces deux paramètres
déterminent le courant …… et le déphasage ……. dans le …………………………

Prof : Mustapha MESSAADIYENE 2

Vous aimerez peut-être aussi