Vous êtes sur la page 1sur 26

Détection et mesure des rayonnements

Abdeslem Rrhioua1
1 Département de physique, faculté des sciences

SMP S6, année 2015-2016

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 1 / 23
Plan du cours

1 Interaction rayonnement matière


Classification des rayonnements
Interaction des particules chargées et neutres

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 2 / 23
Plan

1 Interaction rayonnement matière


Classification des rayonnements
Interaction des particules chargées et neutres

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 3 / 23
Deux catégories

Particules chargées
 Légères
 Lourdes

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 4 / 23
Deux catégories

Particules chargées
 Légères
 Lourdes

Particules Neutres
 Photons
 Neutrons
 Neutrinos

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 4 / 23
Particules chargées

Particules chargées légères


 Électrons : me− = 0.511M eV ; qe− = −1.6 × 10−19 C
 Positons : me+ = 0.511M eV ; qe+ = +1.6 × 10−19 C

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 5 / 23
Particules chargées

Particules chargées légères


 Électrons : me− = 0.511M eV ; qe− = −1.6 × 10−19 C
 Positons : me+ = 0.511M eV ; qe+ = +1.6 × 10−19 C

Particules Chargées lourdes


 Proton : mp = 1836 × me− ; qp = +1.6 × 10−19 C
 Deuton (noyau du deutérium 21 H) : md = 3672 × me−
 Particule α : mα = 7342 × me−

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 5 / 23
Particules chargées

Particules chargées légères


 Électrons : me− = 0.511M eV ; qe− = −1.6 × 10−19 C
 Positons : me+ = 0.511M eV ; qe+ = +1.6 × 10−19 C

Particules Chargées lourdes


 Proton : mp = 1836 × me− ; qp = +1.6 × 10−19 C
 Deuton (noyau du deutérium 21 H) : md = 3672 × me−
 Particule α : mα = 7342 × me−

Interaction coulombiènne

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 5 / 23
Particules neutres

Les photons, mphoton = 0, qphoton = 0


 Rayons X.
1 Produits lors des réarrangements du cortège électronique,
provoqués en général par la collision d’électrons sur des atomes,
[10 keV ; 100 keV].
2 Produits par des accélérateurs linéaires utilisés en radiothérapie
externe, [6 MeV ; 25 MeV].
 Rayon γ.
Les rayonnements gamma accompagnent généralement les
désintégrations α et β. Le noyau radioactif libère sous forme de
rayonnement γ l’excès de son énergie. Leur énergie va de 60 keV
à 3 MeV.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 6 / 23
Particules neutres

Les neutrons,
mneutron = 939.57 MeV ≃ mproton = 938.27MeV, qneutron = 0
 Fission : 235 1 236 92 141
92 U + 0 n −→ 92 U −→ 36 Kr + 56 Ba + 3 0 n
1

Les fissions les plus utilisées sont celles de 92 U, de 238


235
92 U et du
239
94 U.
 Fusion : 21 H + 31 H −→ 42 He + 10 n
 Photoneutron : Produit lors de la réaction (endothermiques)
suivante γ + 94 Be → 10 n + 42 α −2.0 MeV.

Les neutrinos, mν ≃ 0; qν = 0
 Fusion (soleil) : 11 H + 11 H −→ 21 H + e+ + νe
 Désintegration (atmosphérique) : π + −→ µ+ + νµ

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 7 / 23
Classification des rayonnements

Rayonnements

Directement Ionisant Indirectement Ionisant

Chargés Neutres

Neutrons Photons Neutrinos

Légères Lourdes E ≥ 13, 6 eV E ≤ 13, 6 eV

e− ; e+ Proton ; deuton ; α X; γ IR ; OR ; MO

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 8 / 23
Plan

1 Interaction rayonnement matière


Classification des rayonnements
Interaction des particules chargées et neutres

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 9 / 23
Particules chargées légères (Ex. électrons)

Ionisation et excitation d’atome Rayonnement de freinage

A +
0
−1 e +A
Z X −→ ZX + −10 e + −10 e 0
−1 e +A 0 A 0
Z X −→ −1 e + Z X + 0 γ

A ∗
0
−1 e +A 0
Z X −→ Z X + −1 e

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 10 / 23
Interaction des particules chargées lourdes

Elles interagissent principalement


avec les électrons des atomes
cibles, engendrant une ionisation
ou une excitation. Les interactions
avec les noyaux sont secondaires.

Proton mp = 1836 × me−


Deuton md = 3672 × me−
α mα = 7342 × me−

Ces particules ne sont pas concer-


nées par le rayonnement de frei-
F IGURE – Comparaison de la
nage. perte d’énergie

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 11 / 23
F IGURE – Perte d’énergie de différentes particules

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 12 / 23
Processus d’interaction des particules neutres

Processus d’interaction des photons


1 Effet photoélectrique
2 Diffusion Compton
3 Création de paire
4 Diffusion Thomson/Rayleigh : Le photon incident est absorbé par
l’atome et ré-émis avec une direction différente mais avec la
même énergie (pas de modification de la longueur d’onde).
Phénomène important pour les photons peu énergétiques (IR,
visibles, UV) mais négligeable avec les rayons X et γ.

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 13 / 23
L’effet photoélectrique

Le photon cède la totalité de photoélectron


son énergie à un électron hν
qui sera éjecté.
vide
Le processus photoélec-
trique est le moyen pré- bande de conduction
dominant d’interaction du
rayonnement γ (ou X) avec Fermi
des énergies relativement bande de valence
basses.
Le processus est plus im- 2p L2 , L3
portant pour des matériaux 2s L1
avec un nombre atomique Z
grand. 1s K

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 14 / 23
Effet Compton

Le photon diffuse (diffusion


élastique) sur un électron
supposé libre en cédant une
partie de son énergie.
Ce processus domine pour
les moyennes énergies.

F IGURE – diffusion compton

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 15 / 23
Création de paire

• Le photon se matérialise
en une paire électron
positron.
• L’énergie du photon est
répartie sous forme
d’énergie de masse et
cinétique.
• Ce processus se produit
au voisinage d’un noyau et
si l’énergie du photon >
1, 022 MeV. F IGURE – Création de paire

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 16 / 23
Création de paire

Ce processus domine pour les hautes énergies.


Le positron s’annihile avec un électron en produisant 2 photons

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 17 / 23
Les neutrons

Les neutrons sont des particules neutres ⇒ pas d’interactions


coulombiennes comme les particules chargées
 Les neutrons ne vont interagir qu’avec les noyaux via les forces
nucléaires
◮ les sections efficaces sont faibles (comparées à celles d’un proton
de même masse par exemple)
◮ les neutrons sont des particules très pénétrantes
 Les neutrons ne sont pas des particules directement ionisantes
◮ ils peuvent produire des particules secondaires chargées qui sont
directement ionisantes
◮ les neutrons sont des particules indirectement ionisantes comme
les photons

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 18 / 23
Classification des neutrons par vitesse

Énergie description
Relativistes > 50 MeV Accélérateurs
Rapides > 500 keV Sources de neutrons
Intermédiaires ≃ 1 à 500 keV dosimétrie
Epithermiques ≃ 0.5 à 1000 eV Réacteurs (graphite)
Thermiques ≃ 0.025 eV en équilibre thermique

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 19 / 23
Processus d’interaction des neutrons

Les interactions des neutrons sont de deux types :


1 réactions de diffusion (élastique ou inélastique)
2 réactions d’absorption (capture neutronique)
Deux processus ont toujours lieu, quelque soit l’énergie des neutrons :
 Diffusion par un noyau A (n, n)/(n, n′ )

n + X −→ X + n
 Capture radiative (n, γ)

n + X −→ Y + γ

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 20 / 23
Réactions neutroniques avec seuil

Réactions (n, p) et (n, α)


n + X −→ Y + α n + X −→ Y + p
Parmi ces réactions, seules les réactions exo-énergétiques sont
d’intérêt pour détecter les neutrons. Ces réactions sont possibles sur
des noyaux cible légers, pour lesquels la barrière coulombienne est
suffisamment basse pour permettre l’échappement de la particule
chargée.

Réactions de fission
Pour des neutrons rapides au dessus de quelques MeV on peut avoir
de réactions à seuil (n, 2 n) et ( n,xn ). Ces réactions sont induites
avec des neutrons produits par des accélérateurs de particules
chargées. n + X −→ Y1 + Y2 + N × n

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 21 / 23
Les neutrinos

Propriétés
 Trois types de neutrinos (νe , νµ , ντ )
 Ce sont les particules les plus abondantes dans l’univers
 Masse trop faible et charge nulle
 Interagissent trop faiblement avec la matière ce qui rend leur
détection difficile

Origine
 Soleil : neutrinos solaire (νe )
 Atmosphère : neutrinos atmosphériques (νe , νµ )
 Univers : neutrinos cosmiques (νe , νµ , ντ )
 Réacteurs et accélérateurs : produit par l’homme

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 22 / 23
Interaction des neutrinos avec la matière

Absorption
 νe + X −→ e− + Y
 νe + 37 − 37
17 Cl −→ e + 18 Ar
 νe + 71 − 71
31 Ga −→ e + 32 Ge
 νe + 98 − 98
42 Mo −→ e + 43 Tc

Diffusion
 ν + e− −→ e− + ν
 ν + d −→ p + n

Abdeslem Rrhioua (Université Mohamed 1er ) Détection et mesure des rayonnements 8 mai 2016 23 / 23