Vous êtes sur la page 1sur 8

Activités de recherche sur la

gouvernance foncière

Cas de l’équipe de recherche d’agroéconomistes de


l’ENSA d’Alger

1er Atelier REGFA, Rabat, le 29 et 30 janvier 2018


Sami ASSASSI
Post-doc, ENSA d’Alger
La question foncière en agroéconomie, quel angle d’attaque ?

 Équipe de recherche :
– Ali DAOUDI (ENSA), Jean-Philippe COLIN (IRD)
– Sami ASSASSI (ENSA), Alaeddine DERDERI (ENSA), Mohamed Lamine
OUENDENO (ENSA), Khadidja BAROUD (ENSA)
 Centres d’intérêt de l’équipe de recherche :
– Coordination, agriculteurs itinérants, financement agricole, ressources
naturelles (eau, parcours et foncier)
 Le foncier, un facteurs de production de base et une composante
essentielle de toutes les thématiques
 Le foncier en économie agricole, trois questions fondamentales :
– Productivité, équité, durabilité
 Variation des niveaux d’équité, de durabilité et de productivité en
fonction des types d’acteurs qui accèdent à la ressource
(entrepreneurs, agriculteurs extensifs, etc.)
1
La question foncière en agroéconomie, quel angle d’attaque ?

 Types d’acteurs, résultat des règles de jeu effectives concernant


l’accès au foncier, comment ?

Possibilité, ou pas, de
construction, modification et Existence, ou pas, du marché Verrouillage de l’accès à
transfert de l’une ou plusieurs achat/vente, du marché certains types d’agent et/ou le
des composantes du faisceau locatif, etc. déverrouillage à d’autres
de droits sur les terres

 Types d’usage, résultat des modes de propriété et d’accès à la terre

Mode de propriété Faisceau de Marché Types


Types d’usage
et d’accès à la terre droits foncier d’acteurs

 Objectifs de recherche : décrypter les relations entre les modes de


propriété et d’accès au foncier et les types d’usage de la terre
 Question au cœur de nos recherches, mais aussi de nos formations 2
1er volet : Recherche

Guelma
 Recherches basées sur des Biskra Nord
enquêtes par questionnaires
 Questions de recherches Laghouat
Steppe
adossées à une littérature
d’économie et de sciences
sociales
 Données traitées avec des
outils et tests statistiques
 Enquêtes menées dans
plusieurs régions
– Région choisies sur la base de
l’importance de la dynamique
agricole et de la marchandisation
de l’accès à la terre ; achat/vente
et pratiques de faire-valoir Sahara
indirect (FVI)
3
Question de recherche dans la région de Guelma (Nord)

Guelma
 Évaluation des effets du
développement des cultures
intensives sur la configuration
foncière, via l’étude de :
– Types d’acteurs inclus et/ou exclus
– Évolution du marché d’achat/vente
– Évolution des pratiques du FVI
– Évolution de la taille des
exploitations : concentration
foncière, décollectivisassions des
exploitations agricoles collectives
(EAC) et indivision

4
Question de recherche dans la région de Laghouat (Steppe)

Laghouat
 Évaluation des résultats, en
termes de développement
économique, de la politique de
mise en valeur, de la loi 83/18
portant l’accession à la
propriété foncière agricole
(APFA), via l’étude de :
– L’investissement en agriculture
– La constitution du patrimoine
foncier et la préservation du
patrimoine foncier familial
– Le taux de régularisation
– Les objectifs des acteurs d’accéder
à l’APFA
– La différenciation des parcours
socioprofessionnels

5
Question de recherche dans la région de Biskra (Sahara)

Biskra
 Discuter le fonctionnement des
marchés fonciers dans les zones de
mises en valeur en évaluant le rôle
joué par :
– L’État dans l’émergence du marché à
travers la loi de l’APFA
– La demande de producteurs venant
d’autres régions dans la dynamisation
du marché foncier et dans le
changement des systèmes de
production
– Les dispositifs institutionnels informels
(système de crédits fournisseurs, etc.)
– L’adaptation des agriculteurs à
l’imperfection des marchés des facteurs
de production (terre, travail, capital) par
le recours aux arrangements
contractuels « informels »

6
2éme Volet : Formation

 Cours foncier
– Durée : une semaine (30 heures)
– Public concerné : doctorants, étudiants de magistère et de master d’économie
rurale de l’ENSA et cadres des institutions algériennes
– Organisation : collaboration entre l’ENSA et le pôle foncier de Montpellier
– Objectif : enseigner les cadres d’analyse et de réflexion que l’on peut
mobiliser pour traiter les questions foncières dans une perspective de sciences
sociales, notamment celle de l’accès à la terre rurale, agricole et pastorale
– Structure : (i) exposés concernant l’état de l’art actuel de la question foncière
et (ii) des exposés d’illustrations (Algérie et autres contextes)
– Intervenants : enseignants de l’ENSA et des autres universités algériennes,
chercheurs de des centres de recherche algérien (CREAD, INRA, CRSTRA) et
étrangers (IRD), cadres des institutions étatiques (ministères et autres),
doctorants de l’ENSA