Vous êtes sur la page 1sur 34

INITIATION A L’OUTIL

INFORMATIQUE

A l’attention des BTS1, LMD1 Amilcar DOE 90-02-26-26 / 99-54-08--22


SOMMAIRE

I-GENERALITES ET DEFINITIONS UTILES ___________________________ 1


1. DEFINITION____________________________________________________________ 1
L’INFORMATIQUE _________________________________________________________________ 1
UN SYSTEME INFORMATIQUE _____________________________________________________ 1
UN SYSTEME D’INFORMATION _____________________________________________________ 1
L’ORDINATEUR ____________________________________________________________________ 2
2. LE SCHEMA DE FONCTIONNEMENT DES ORDINATEURS _____________ 2
3. LES DIFFERENTES CATEGORIES D’ORDINATEURS ___________________ 3
Les gros systèmes ou gros ordinateurs ou super Ordinateur _______________________ 3
Les ordinateurs centraux ou Station de travail _____________________________________ 3
Les micro systèmes ou micro-ordinateurs __________________________________________ 3
4. LA DESCRIPTION D’UN ORDINATEUR ________________________________ 4
UNITE CENTRALE. _________________________________________________________________ 4
LES ORGANES PERIPHERIQUES ___________________________________________________ 6
5. LES LOGICIELS (SOFTWARE) _________________________________________ 7
1- Logiciels de base _____________________________________________________________ 7
2 - Les logiciels outils ou Progiciels ____________________________________________ 8
3 - Les logiciels d’application ___________________________________________________ 8

II-LE SYSTEME D’EXPLOITATION WINDOWS _______________________ 10


1. INTRODUCTION _______________________________________________________ 10
2. LA MESURE DE L’INFORMATION ET LE BINAIRE ____________________ 10
La codification : Résumé _________________________________________________________ 10
Le Code ASCII ___________________________________________________________________ 11
La Manipulation des nombres Binaires (confère le support de cours condense sur le
binaire) __________________________________________________________________________ 12
3. LE CLAVIER D’ORDINATEUR _________________________________________ 13
4. Quelques termes à comprendre absolument dans Windows XP ___ 16
5. MANIPULATIONS GENERALES SOUS WINDOWS ? __________________ 19
Comment ouvrir un programme ou exécuter un objet depuis le bureau ? __________ 19
Comment ouvrir un programme depuis le menu démarrer ? ______________________ 19
Comment déplacer un objet sur le bureau ? ______________________________________ 19
Comment déplacer la barre de tâche de Windows ? _______________________________ 19
Comment redimensionner la barre de tâche de Windows ? ________________________ 19
Comment masquer ou non la barre des tâches ? __________________________________ 19
Comment modifier la date et l’heure système ? ___________________________________ 20
Comment modifier le papier peint du bureau, activer, modifier ou désactiver l’écran
de veille ? _______________________________________________________________________ 20
Comment rechercher un objet ? (Pratique au cours) ______________________________ 20
Comment vérifier les paramètres de performance d’un ordinateur ? _______________ 20
6. MANIPULATION DES FENETRES. _____________________________________ 21
Comment agrandir une fenêtre qui n’occupe pas tout l’écran ? ____________________ 21
Comment restaurer une fenêtre qui occupe tout l’écran ? _________________________ 21
Comment réduire une fenêtre ? (La fenêtre devient un bouton dans la barre des
tâches) __________________________________________________________________________ 21

Page i Initiation à l’outil informatique


Comment agrandir une fenêtre réduite en bouton dans la barre des tâches ? _____ 21
Comment modifier les dimensions d’une fenêtre ? (La fenêtre à redimensionner ne
doit pas occuper tout l’écran)_____________________________________________________ 22
Comment déplacer une fenêtre à l’écran ? (La fenêtre à déplacer ne doit pas
occuper tout l’écran) _____________________________________________________________ 22
Comment fermer une fenêtre ? ___________________________________________________ 22
Comment masquer ou afficher les icônes du bureau ? ____________________________ 22
7. EXPLORATEUR DE FICHIERS :MANIPULATION DE DOSSIERS ET DE
FICHIERS. ) ___________________________________________________________ 23
Comment accéder aux unités de mémoire ? ______________________________________ 25
Comment accéder aux dossiers d’une unité de mémoire ? ________________________ 25
Comment accéder au dossier parent d’un dossier dans lequel on est ? ____________ 25
Comment créer un dossier ? ______________________________________________________ 25
Comment créer un fichier ? _______________________________________________________ 26
Comment modifier le nom d’un dossier ou fichier existant ? _______________________ 26
Comment supprimer un dossier ou un fichier existant ? ___________________________ 26
Comment déplacer un dossier ou fichier existant vers un autre dossier ? (Changer le
dossier parent d’un dossier) ______________________________________________________ 26
Comment dupliquer un dossier ou un fichier ? ____________________________________ 26

III – INTERNET _______________________________________________________ 27


1. AUX ORIGINES D'INTERNET _________________________________________ 27
2. STRUCTURE PHYSIQUE D'INTERNET ________________________________ 27
IV – CONCLUSION ____________________________________________________ 29
1. NOTION DE SECURITE INFORMATIQUE ET DE VIRUS
INFORMATIQUE ___________________________________________________________ 29
2. AFFICHER LES DOSSIERS ET FICHIERS DES CLES USB MASQUES
PAR L’EFFET DES VIRUS. _________________________________________________ 30

Page ii Initiation à l’outil informatique


I-GENERALITES ET DEFINITIONS UTILES
Les micro-ordinateurs sont aujourd’hui employés dans tous les domaines
comme élément important des systèmes de traitement de données. Nous
devons comprendre les notions et les principes de base inhérents au micro-
ordinateur et aux autres composants connexes.

1. DEFINITION
L’INFORMATIQUE
L’informatique est la science du traitement automatique des données. Avec
cette science l’on utilise des appareils de traitement électronique des données
pour produire des INFORmations de façon autoMATIQUE. D’où le mot INFOR-
MATIQUE.

Le mot informatique a été introduit dans la langue française par l’ingénieur


Philippe DREYFUS en 1962, dans un article où il aurait été le premier à
utiliser ce terme technique à partir d’une contraction des mots
"Information" et "Automatique". Il s'est imposé depuis dans la langue
courante et fut reconnu par l'Académie française en 1967 lorsque celle-ci
adopta le mot féminin "Informatique" désignant la "Science du traitement
rationnel, notamment par machines automatiques, de l'information
considérée comme le support des connaissances humaines et des
communications dans les domaines techniques, économique et social".

On peut donc définir l'informatique comme l'ensemble des disciplines et


techniques concourant au traitement automatique et rationnel de
l'information, support des connaissances de l'homme aux fins de leur
conservation dans le temps et de leur communication dans l'espace.

UN SYSTEME INFORMATIQUE
est l'ensemble des moyens logiciels (Software) et matériels (Hardware)
nécessaires pour satisfaire les besoins informatiques de l'utilisateur.

UN SYSTEME D’INFORMATION
est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel,
données, procédures..., permettant d’acquérir, de traiter, de stocker des
informations sous forme de données, textes, images, sons, etc) dans et entre
les organisations.

La machine automatique qui permet le traitement rationnel de l'information


est connue sous le nom d'« ORDINATEUR » (Computer en anglais).

Page 1 sur 31 Initiation à l’outil informatique


L’ORDINATEUR
L’ordinateur est une machine utilisée dans le traitement automatique et qui
peut :
- enregistrer des données dans son support interne appelé mémoire
(entrée des données),
- manipuler ces données,
- communiquer automatiquement ou sur demande les informations qui
résultent de la manipulation des données (sortie des informations).

2. LE SCHEMA DE FONCTIONNEMENT DES


ORDINATEURS
L’ordinateur est constitué de 3 parties indispensables
- les périphériques d’entrée : permettent de transmettre des
informations à l’ordinateur, de faire rentrer les instructions dans
l’ordinateur. (Ex le clavier, la souris, les unités de lecture externe
comme lecteur CD etc…).
- l’unité de traitement : qui reçoit les instructions transmises à
l’ordinateur, les traite pour obtenir des résultats (l’unité centrale).
- les périphériques de sortie : qui permettent à l’homme d’accéder
aux résultats du traitement sous forme visuelle, auditive, etc… (Ex
l’écran d’affichage, les haut-parleurs etc…).

Illustration : Lorsqu’on met un CD de musique dans le lecteur CD de


l’ordinateur, nous venons de donner des instructions à
l’ordinateur. (Périphérique d’entrée).
Ce dernier traite le CD et l’information qu’il contient en
reconnaissant que c’est de la musique. Avec son programme de
lecture de musique il joue la musique. (Unité de traitement)
Enfin la musique s’écoute à travers le haut parleur
(Périphérique de sortie).

Page 2 sur 31 Initiation à l’outil informatique


3. LES DIFFERENTES CATEGORIES
D’ORDINATEURS
On distingue trois groupes de système d'ordinateur :

Les gros systèmes ou gros ordinateurs ou super Ordinateur


Cette sorte d’ordinateur est plus grosse qu’un être
humain de taille adulte. Cette taille est due au nombre
impressionnant de processeurs qu’elle contient. À
leurs débuts, les superordinateurs contenaient de 4 à
16 processeurs. Un seul de ces processeurs peut
suffire à faire fonctionner un ordinateur central (qui
était utilisé pour les compagnies). Maintenant, les
superordinateurs utilisent des dizaines de milliers de
micro-processeurs afin de subvenir aux besoins des
meilleurs ordinateurs les plus utilisés.

Les superordinateurs sont souvent utilisés pour accomplir certaines tâches


telles que les calculs pour la prévision météorologique, pour les calculs
complexes (en partie pour les scientifiques), pour analyser le génome humain
ainsi que plusieurs autres fonctions.

Les ordinateurs centraux ou Station de travail


Ces engins électroniques ne sont pas aussi immenses
que les superordinateurs, mais si nous comparons les
deux sortes d’ordinateurs, de la même époque,
l’ordinateur central est moins puissant que le
superordinateur. Ces machines sont très fiables, car ils
peuvent continuer de fonctionner même s’il manque
d’électricité ou qu’il y a des mises à jour à faire ou s’il
y a des réparations à faire à l’intérieur et ils peuvent
fonctionner durant des années sans arrêt. Ils sont
aussi fiables, car ils peuvent partager des ressources au travers les réseaux.
C’est pourquoi ce sont les banques, les ministères, les chaînes de magasins,
etc. qui s’en servent.

Les micro systèmes ou micro-ordinateurs


Leur puissance ne cesse d'augmenter, au point où
c'est souvent la capacité des équipements qu'on peut
y ajouter qui les différencient des mini-ordinateurs.
Par ailleurs, ils sont rarement utilisés en tant que
système multiutilisateurs. On peut distinguer deux
catégories : les ordinateurs de table (desktop) et les
portables/blocs-notes (incluant les ordinateurs de
poche et les assistants personnels).

Page 3 sur 31 Initiation à l’outil informatique


En l’an 1977 le micro-ordinateur commence à s'intéresser à un public très
vaste et non expert : les particuliers (vous et moi) pour leur usage personnel.

4. LA DESCRIPTION D’UN ORDINATEUR


(LE PERSONAL COMPUTER PC) LES MATERIELS (HARDWARE) :
CONFIGURATION INFORMATIQUE.

Dans un ordinateur, l'information circule ou est stockée sous une forme


électrique, ce qui permet l'atteinte de vitesse de traitement considérable
(jusqu'à plusieurs milliards d'opérations par seconde). Un ordinateur (le
matériel) comprend une unité centrale et des organes périphériques.

UNITE CENTRALE.

L’unité centrale constitue le cerveau de l’ordinateur. Elle


comporte :

- La carte mère C'est elle qui accueille l'ensemble des


composants internes de votre ordinateur (processeur,
mémoire, …) et gère les différentes interfaces avec vos
périphériques : prise pour les éléments internes et
ports USB pour les périphériques externes.

- Le microprocesseur : (CPU= Central Processor


Unit,) C’est une puce de silicium de quelques mm² ;
Il exécute les instructions contenues dans un
programme et effectue les calculs. Sa performance
est déterminée par la fréquence d’une horloge
interne exprimée en Mégahertz (La fréquence des
processeurs équipant actuellement les PC varient de
plusieurs Mhz à plusieurs GHZ).

- La mémoire centrale ou
mémoire vive stockant les
données en cours de traitement :
(R.A.M. : Random Access Memory)
: c’est la mémoire vive de
l’ordinateur, elle est volatile son
contenu est perdu lorsqu’on éteint
l’ordinateur. C’est une mémoire qui
nécessite un approvisionnement
constant en électricité. La durée de
vie de la mémoire = durée d'allumage de l'appareil. Une configuration
micro actuelle doit disposer d’au moins 512 MO (minimum).

Page 4 sur 31 Initiation à l’outil informatique


- Le disque dur Contrairement à la mémoire
vive, les données stockées sur un disque
dur sont permanentes et ne sont pas
effacées à l'arrêt de votre ordinateur. C'est
donc sur un disque dur que votre système
d'exploitation (Linux, MacOs ou Windows),
vos logiciels et vos documents sont
conservés. C'est donc un espace de
stockage permanent, où vous pouvez copier
et supprimer des données à volonté.

- La mémoire morte : R.O.M. (Read Only


Memory) : Mémoire morte en principe ineffaçable elle comprend le
programme de démarrage du système (B.I.O.S.). Cette mémoire contient
des programmes fondamentaux pour le fonctionnement de l'ordinateur.
Cette mémoire existe depuis la fabrication de l'ordinateur.

- L'alimentation : a pour rôle d'assurer la


fourniture en électricité à tous les composants
de votre ordinateur.

- La carte graphique : permet de traiter et


d'afficher sur un écran les données provenant
de votre ordinateur. Les cartes graphiques
récentes disposent de processeurs spécialisés
dans la manipulation de données en 3D. (Jeux
vidéos)
- Le lecteur / graveur : Un lecteur de
DVD vous permet de lire les données qui
se trouvent sur les CD et DVD (jeux,
logiciels, photos). Dans sa fonction
graveur, en plus de lire les données, il
permet de stocker des fichiers sur des CD
et des DVD (musique, films, photos,
sauvegardes), afin de libérer de l'espace sur votre disque dur.

- La carte son permet de gérer les entrées


(microphone, ligne) et les sorties (vers les
hauts parleurs) de votre ordinateur. Elle
comporte un processeur chargé de tous les
traitements numériques du son.

Page 5 sur 31 Initiation à l’outil informatique


- Les interface d’entrée/sortie : elles permettent la connexion des
périphériques d’entrée/sortie

LES ORGANES PERIPHERIQUES


Un périphérique est un matériel électronique pouvant être raccordé à un
ordinateur par l'intermédiaire de l'une de ses interfaces d'entrée-sortie
(interface série, parallèle, USB, etc.), le plus souvent par l'intermédiaire
d'un connecteur. L’interface d’entrées-sorties est pilotée par un driver
(pilote d’entrées-sorties)

• Périphériques d'entrée permet à la machine de recevoir des signaux de


l’extérieur (clavier, le scanner, la souris, crayon optique...). Cela
correspond à tout organe qui fait entrer des données dans la machine.

• Périphériques de sortie permet à l’ordinateur de fournir des résultats sous


une forme accessible à l'homme. Exemple: Les imprimantes, écran
d'affichage, les haut-parleurs.

• Périphériques d’entrée / sortie ce sont des périphériques capables


d'envoyer des informations à l'ordinateur et permettant également à
l’ordinateur démettre des informations vers l’extérieur, par exemple le
modem, le disque dur.

• Périphériques de stockage il s'agit d'un périphérique capable de stocker les


informations de manière permanent (disque dur externe, clé USB, CD-
ROM, DVD).

Page 6 sur 31 Initiation à l’outil informatique


5. LES LOGICIELS (SOFTWARE)
On appelle programme :
- la suite logique des instructions (ou commandes)
- formulées dans un code reconnaissable par l’ordinateur
- et permettant à celui-ci d’effectuer les opérations relatives au
traitement de certaines données.

On appelle logiciel l’ensemble des programmes permettant l’utilisation du


matériel informatique. On distingue généralement :

• Les logiciels de base ou d’exploitation


• Les logiciels outils
• Les logiciels d’application

1- Logiciels de base

− Le système d’exploitation
− Les programmes utilitaires
− Les programmes de traduction

a) Système d’exploitation

Il a pour but de faciliter l’exploitation de la machine et gère toutes les


ressources de l’ordinateur. Il comprend :

− des chargeurs permettant d’entrée les programmes à exécuter,


− des moniteurs et des superviseurs assurant l’enchaînement des différents
travaux, contrôlant toutes les opérations d’entrée et sortie des
informations, signalant les incidents de fonctionnement. La machine utilise
ses possibilités pour se gérer elle-même,
− des programmes qui permettent de réaliser facilement des opérations
courantes (copie de disque, effacement de données etc. ). Un matériel très
performant avec un mauvais système d’exploitation aura un rendement
médiocre,

Quelques exemples :• MS-DOS pour PC ; • Windows 95-98 pour PC ; • OS/2


pour PC (IBM) ; • MAC-OS pour Macintosh ; • Windows NT, XP, 7, 8,.. pour
PC ; • UNIX, Linux (gratuit), Solaris sur SUN ; AIX sur IBM

b) Les programmes utilitaires

Ces programmes d’emploi facultatif correspondent à des fonctions bien


définies tel que, le tri, l’édition, la génération d’écran, les rapports sur l’état
et le fonctionnement de la machine. Ces programmes avaient leur importance
dans le système d’exploitation MSDOS.

Page 7 sur 31 Initiation à l’outil informatique


c) Les programmes de traduction.

L’ordinateur ne comprend qu’un langage très particulier, le langage binaire


basé sur 2 chiffres 0 et 1. Ce langage est très difficile à utiliser par l’homme.
Ainsi a-t-on développé des langages artificiels pour la programmation, plus
proche du langage naturel.

Les programmes écrits dans ces langages artificiels, doivent être traduits en
langage machine (binaire). Cette traduction est exécutée par la machine elle-
même grâce, à des programmes de traduction. Il existe des techniques de
traduction correspondant à des programmes de traduction.

− Les compilateurs assurant une traduction complète du programme

Programme source Compilateur Programme exécutable

− Les interprétateurs assurant une traduction au fur et à mesure des besoins


de l’exécution du programme. (ce type n’existe pratiquement plus)

2 - Les logiciels outils ou Progiciels

Ce sont des outils avec lesquels l’utilisateur peut travailler pour traiter ses
problèmes. Son utilisation est générique et sa portée est mondiale. Nous
avons :

− Logiciels de traitement de texte (Ex. Microsoft Word 2003).


− Logiciels tableurs : construction et utilisation des tableaux (Ex. Microsoft
Excel).
− Logiciel grapheurs : (Ex. Microsoft Excel).
− Logiciels de gestion des fichiers et de base de données (Ex. Microsoft
Access).
− Logiciels intégrés regroupant l’ensemble des fonctions précédentes (Ex.
WORKS).

3 - Les logiciels d’application

Ce sont des programmes conçus pour traiter un problème particulier de


gestion.

Dans le domaine de la gestion on peut avoir :

− Logiciels de comptabilité générale (SAARI, CIEL COMPTA...).


− Logiciel de paye (PAYE MAJOR...).
− Logiciel de gestion des ressources humaines (GRH...).
− Logiciel de facturation (FACTU...).
− Logiciel de gestion des stocks (GSTOCKS...).

Page 8 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Dans le domaine d’aide à la décision on a par exemple :

− Des logiciels d’aide au plan d’investissement.


− Des logiciels d’aide à l’élaboration du plan Marketing.

Dans le domaine de calculs techniques on peut avoir

− Des logiciels de traitements statistiques.


− Des logiciels de calcul de résistance de matériaux.

Un gratuiciel ou freeware est un logiciel libre ou propriétaire mis


gratuitement à disposition.

Un partagiciel ou shareware est un logiciel propriétaire qui peut être


utilisé gratuitement, en version complète ou partielle, pendant une durée
déterminée. Après cette période de gratuité, l'utilisateur doit payer une
contribution s'il veut continuer à utiliser le logiciel .

Logiciels

De base Outils D’application

Système Traitement de Progiciels


d’exploitation texte d’application
Tableurs
Utilitaire Sur mesure
Grapheurs
de traduction
Gestion de base
de données
intégrés

Page 9 sur 31 Initiation à l’outil informatique


II-LE SYSTEME D’EXPLOITATION WINDOWS
1. INTRODUCTION
WINDOWS est un système d'exploitation proposé par Microsoft. Un
système d'exploitation ou OS pour Operating System, est tout simplement
un logiciel, très compliqué à réaliser, qui vous permet d'exploiter les
ressources de votre ordinateur. Pour ce faire, Windows vous propose des
fenêtres qui constituent l'interface graphique entre vous et votre machine.

Parmi les différentes fonctionnalités offertes par Windows, on peut citer la


gestion du matériel informatique dont vous disposez sur votre ordinateur.
En effet Windows propose toute une gamme de pilotes dits standards qui
permettent la communication entre le matériel et le logiciel et donc vous.

Une autre fonctionnalité importante est la capacité qu'a Windows de


permettre le fonctionnement d'autres applications sur votre machines car
celles-ci on la possibilité d'exploiter les ressources qu'il met à leur
disposition.

Vous l'avez compris, sans un OS votre machine est inexploitable. Pour


permettre une telle exploitation continuellement améliorée est facilitée,
Microsoft ne cesse de développer son OS pour qu'il devienne plus qu'un
OS c.à.d presque une suite logicielle à lui tout seul et ce en prenant en
charge la gravure, la sauvegarde de données, la gestion des images et
photos, la lecture du son et de la vidéo, la capture et le montage, le
traitement de texte...

2. LA MESURE DE L’INFORMATION ET LE BINAIRE


La codification : Résumé
Un caractère est donc codifié sur 8 positions soit 8 BIT. Ainsi 8
successions de 2 états électriques à savoir 5V ou 0V soit 1 ou 0
permettent de désigner caractère.

Exemple : 0V-5V-0V-0V-0V-0V-0V-5V correspond à 01000001 en binaire


soit 65 en décimale ce qui est le code ASCII du caractère (A) majuscule.

Sur certaines unités de mémoire comme la disquette c’est l’orientation des


oxydes ferriques sur la surface du disque qui sert à conserver
l’information. L’oxyde de fer peut être orienté comme un slash / considéré
comme 1 ou un anti slash \ considéré comme 0 selon le champ
magnétique auquel il est soumis.

Exemple : une succession d’oxyde de fer orientée comme suit ( \ \ / / / \


\ / ) correspond à 00111001 en binaire soit 57 en décimale ce qui est le
code ASCII du caractère 9

Page 10 sur 31 Initiation à l’outil informatique


L’unité de mesure de l’information sur le disque est l’octet ou byte en
anglais. C’est donc une succession de 8 BIT qui correspond à 1 OCTET. Un
mot de 5 lettres aura nécessité l’utilisation de 8 x 5 = 40 BIT pour être
codifié.

L’octet représente une trop petite quantité d’information on utilise souvent


les multiples de l’Octet qui sont le Kilo-octet (Ko), le Mega-octet (Mo), le
Giga-octet (Go), le Tera-octet (To), le Peta-octet (Po), l’Exa-octet (Eo)

1 Ko = 210 octet (1024 octet)


1 Mo = 210 Ko = 210 x 210 octet soit 220 (1 048 576 octet)
1 Go = 210 Mo = 210 x 210 Ko = 210 x 210 x 210 Ko soit 230 (1 073 741 824
octet)
1 To = 240 soit (1 099 511 627 776 octet)
1 Po = 250
1 Eo = 260

NB : Tout caractère s’obtient à l’aide de son code. Même le caractère


ESPACE occupe 1 octet entier. Son code est le 32 en décimale et
00100000 en binaire.

Le Code ASCII

ASCII, en informatique, sigle de « American Standard Code for


Information Interchange » - mode américain standard pour l'échange
d'informations. Code qui attribue des valeurs numériques aux lettres, aux
chiffres et aux marques de ponctuation, ainsi qu'à certains autres
caractères. En normalisant le codage, c'est-à-dire les valeurs utilisées
pour ces caractères, ASCII permet aux ordinateurs et aux programmes
informatiques d'échanger des informations.

ASCII fournit 256 codes, divisés en 2 jeux (standard et étendu) de


128 caractères chacun. Ces jeux représentent toutes les combinaisons
possibles de 7 ou de 8 bits, ce dernier cas correspondant à 1 octet. Le jeu
ASCII standard utilise 7 bits pour chaque code, correspondant ainsi à
128 codes de caractère, de 0 à 127 (en hexadécimal : de 00H à 7FH). Le
jeu ASCII étendu utilise 8 bits pour chaque code, fournissant 128 codes
supplémentaires numérotés de 128 à 255 (en hexadécimal : de 80H à
FFH).

Dans le jeu de caractères ASCII standard, les 32 premiers caractères sont


attribués aux codes de contrôle de communication et d'imprimante — les
caractères non imprimables tels que l'espacement, le retour chariot et les
tabulations — utilisés pour contrôler le transfert d'informations d'un
ordinateur à un autre, ou d'un ordinateur à une imprimante. Les 96 codes

Page 11 sur 31 Initiation à l’outil informatique


restants sont attribués aux signes de ponctuation courants, aux chiffres de
0 à 9, et aux lettres majuscules et minuscules de l'alphabet latin.

Les codes du jeu ASCII étendu, qui vont de 128 à 255, sont attribués aux
différents jeux de caractères des constructeurs informatiques et des
développeurs de logiciels. Ces codes ne peuvent pas être inter changés
aussi facilement entre programmes et ordinateurs différents que le sont
les caractères du jeu standard. Par exemple, pour ses ordinateurs
personnels, IBM emploie un jeu ASCII étendu, appelé jeu IBM étendu ; la
société Apple utilise un jeu ASCII étendu différent mais analogue pour sa
gamme d'ordinateurs Macintosh.

Le jeu ASCII standard est universel dans le monde du matériel et du


logiciel. Cependant, le jeu ASCII étendu ne peut être interprété
correctement que si le programme, l'ordinateur ou l'imprimante sont
conçus pour le décoder.

Pour obtenir un caractère dont on connaît le numéro il faut maintenir ALT


et saisir le code décimal du caractère via le pavé numérique. Exemple :

Code Intervalle Intervalle Intervalle


Décimal 48 à 57 65 à 90 97 à 122
Binaire 00110000 à 01000001 à 01100001 à
00111001 01011010 01111010
Hexadécimal 30 à 39 41 à 5A 61 à 7A
Caractères Chiffres de (0 à 9) Alphabet de (A à Z) Alphabet de (a à z)

La Manipulation des nombres Binaires (confère le support de


cours condense sur le binaire)

Page 12 sur 31 Initiation à l’outil informatique


3. LE CLAVIER D’ORDINATEUR
Le périphérique d’entrée le plus utilisé sur un ordinateur personnel (PC) est le
clavier. Il est généralement divisé en 3 grandes parties : Le pavé
alphanumérique, Le pavé numérique, Les touches de fonction.

Le pavé Alphanumérique Le pavé Numérique

Le pavé alphanumérique

Il est composé de touche ayant une, deux ou trois fonctions (inscriptions).

Lorsque le clavier est en mode MINUSCULE c’est que le voyant CAPS LOCK
est éteint :

• Les caractères alphabétiques apparaissent en minuscule,


• Les touches à double fonctions donnent le caractère qui se trouve en bas,
• Les touches à trois fonctions affichent le caractère qui se trouve en bas et
à gauche.

Lorsque le clavier est en mode MAJUSCULE, c’est à dire que le voyant CAPS
LOCK est allumé :

• Les caractères alphabétiques sortent en majuscule,


• Les touches à double ou à triple fonctions donnent le caractère qui se
trouve en haut.

Pour obtenir le troisième caractère des touches à triple fonctions (inscription),


il faut maintenir appuyer la touche « Alt Gr » et appuyer une fois la touche
désirée. Signalons que l’état majuscule ou minuscule du clavier ne joue
aucun rôle ici.

Nous avons également les touches muettes ou touches de combinaison


(Shift, Ctrl, Alt, Alt gr) qui ne fonctionnent pas seul.

Page 13 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Enfin les autres touches :
• La barre d’espacement permet d’obtenir un espace qui est aussi un
caractère.
• La touche de tabulation permet d’obtenir plusieurs espaces en même
temps.
• La touche Back Space ou Retour ou d’Effacement permet d’effacer un
caractère qui se trouve à gauche du curseur.
• La touche « Suppr » permet de supprimer le caractère qui se trouve à
droite du curseur.
• La touche Entrée permet d’aller à la ligne ou de valider une instruction
donnée.

Verr
Le pavé numérique Num

Le pavé numérique est en mode numérique lorsque le voyant « VERR NUM »


est allumé. Dans le cas contraire ce sont les « flèches de direction », la
touche « Page down », la touche « Page up », la touche « Fin » et la
touche « Suppr » qui fonctionnent.

Les autres touches du pavé numérique fonctionnent indépendamment de


l’état du pavé numérique.

Les touches de fonction

Elles seront étudiées dans le prochain chapitre.

SAVOIR UTILISER LE CLAVIER


Comment obtenir une lettre majuscule au clavier ?
- Appuyer sur la touche CAPS LOCK et s’assurer que
le voyant lumineux à droite du clavier s’allume.
- ou bien maintenir la touche SHIFT ou MAJ enfoncée avec un doigt
et appuyer l’alphabet désiré. (Par exemple A H K etc…)

Comment obtenir une lettre minuscule au clavier ?


- S’assurer que le voyant CAPS LOCK est éteint et
appuyer sur la touche désirée (Par exemple a h k etc…).

Comment obtenir le caractère en haut à gauche des touches à 2 ou 3 ?


caractères ? ,
- Suivre la procédure pour obtenir les majuscules (exemple ? ou 5).

Comment obtenir le caractère en bas à gauche des touches à 2 ou 3


5
caractères ? ( [
- Suivre la procédure pour obtenir une lettre minuscule (exemple , ou
().

Page 14 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Comment obtenir les caractères en bas à droite des touches à 3
caractères ?
- Maintenir la touche Alt Gr appuyée avec un doigt avant
de taper sur la touche qui contient le caractère désiré. Alt Gr 0
à@
(exemple @ # \ )

Comment obtenir un caractère avec un accent circonflexe « ^ » ?


- Appuyer sur la touche à droite de la touche qui porte le caractère P
et ensuite appuyer sur le caractère alphabétique désiré. (exemple
fête). ¨
^
Comment obtenir un caractère avec un Tréma ?
- Répéter la procédure ci-dessus en prenant soin de mettre le clavier en
majuscule pour appuyer le Tréma et mettre le clavier en minuscule
si le caractère désiré est minuscule (exemple aïcha).

Comment obtenir un espace ?


- S’obtient en tapant sur la longue touche en bas du clavier. On l’appelle
Barre d’espacement).

Comment obtenir les signes > ou < ?


- Ne pas tenir compte de l’état majuscule et minuscule et appuyer >
simplement sur la touche ci-contre pour obtenir le signe < et <
maintenir « Shift » avant d’appuyer la touche ci-contre pour
obtenir le signe >.

Comment effacer un caractère écrit à l’écran ?


- En appuyant une fois sur la touche BACK SPACE le caractère
qui se trouve à gauche du curseur s’efface.
- En appuyant une fois sur la touche SUPPR le caractère Suppr
qui se trouve à droite du curseur s’efface.

Comment obtenir le symbole EURO « € » ?


- Il faut maintenir appuyée la touche Alt Gr avec un doigt
et appuyer une fois sur la touche qui contient le caractère E.

Comment obtenir les autres caractères du clavier ?


- Il faut regarder la position du caractère sur la touche (soit en bas à
gauche, soit en haut à gauche, soit en bas à droite) et appliquer les
règles précédentes. (exemple é è ç à % etc…).

Zone 1 : Les caractères de cette zone


s’obtiennent lorsque le clavier est majuscule
Zone
Zone 2 : Les caractères de cette zone 1
s’obtiennent lorsque le clavier est minuscule

Zone 3 : Les caractères de cette zone Zone Zone


s’obtiennent en maintenant ALTGR appuyé
2 3

Page 15 sur 31 Initiation à l’outil informatique


4. Quelques termes à comprendre absolument
dans Windows XP

Le Pointeur de la souris est la flèche oblique ou le trait vertical ou les


flèches suivantes ou autres qui se déplacent à l’écran
lorsque l’on bouge la souris sur la table.

Faire un clic consiste à presser une fois et légèrement sur le bouton gauche
de la souris.

Faire un double clic consiste à presser 2 fois très rapidement sur le bouton
gauche de la souris tout en s’assurant que le pointeur de la souris ne bouge
pas entre ces 2 clics.

Pointer un objet, consiste à amener le pointeur de la souris sur l’objet en


question.

Sélectionner un objet consiste à pointer l’objet et à cliquer sur l’objet.

Tenir un objet consiste à pointer l’objet, et à cliquer sur l’objet tout en


maintenant le bouton de la souris enfoncé.

Traîner un objet consiste à tenir cet objet en son centre et à le déplacer


jusqu’à un endroit donné de l’écran avant de relâcher la pression de la souris.

L’index de la main droite se pose sur le bouton gauche de la souris et le


majeur se pose sur le bouton droit. De ce fait il n’est point besoin de regarder
la souris avant d’appuyer les boutons. L’index sert également à manier la
roulette de la souris.

Une icône est le petit dessin qui symbolise un objet dans


windows. Selon le mode d’affichage adopté, il est à gauche ou Microsoft Office
en haut du nom de l’objet. Word

Un menu est une petite fenêtre rectangulaire qui s’ouvre lorsque l’on clique
sur le nom du menu. Les commandes ou éléments du menu sont les
inscriptions contenues dans la fenêtre du menu.

Les éléments du menu qui sont suivis à leur droite d’une pointe de flèchesont
des noms de sous-menu. Il suffit de les pointer pour que leur contenu
s’affiche.

Les autres éléments sont des commandes ou des éléments exécutables du


menu. Les éléments du menu qui sont grisés sont temporairement désactivés
et indisponibles à ce moment précis.

Page 16 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Un menu contextuel est un menu qui s’ouvre lorsqu’on clique sur le bouton
droit de la souris. Le menu contextuel est fonction de l’endroit où se trouve le
pointeur de la souris lorsque le clic droit a été effectué.

La barre des tâches est la barre horizontale bleu qui se trouve en bas de
l’écran. Il affiche sous forme de bouton toutes les tâches que Windows gère à
un moment donné. Il contient aussi le « menu démarrer » qui est le menu
principal de Windows.

Le bureau désigne la surface de l’écran dépourvue de toute fenêtre lorsque


Windows est en activité.

Une boîte de dialogue est une fenêtre (un formulaire) qui s’ouvre lorsqu’on
exécute certaines commandes des menus (exemple : commande propriété
du menu contextuel du bureau).

Dans une boîte de dialogue on peut trouver :

Des onglets (exemple : thèmes, bureau,


etc…)
Il faut cliquer sur l’entête de
l’onglet pour afficher ses options en avant plan.

Case à cocher Exemple :

Il faut cliquer dans la case carrée pour activer ou désactiver l’option.


Il y a en général plusieurs options qui peuvent être sélectionné
simultanément.

Zones de texte exemple :

Comme son nom l’indique c’est une zone où l’on peut écrire
un texte comme un votre nom par exemple.

Case d’option exemple :

Il faut cliquer sur la case pour sélectionner l’option. Il y a en général


plusieurs options et une seule peut-être sélectionné à la fois. Lorsqu’on
clique dans l’une elle s’active et celle qui était activée se désactive.

OK
Boutons de commande exemple :

Il suffit de cliquer sur le bouton pour exécuter la commande qu’il


représente.

Page 17 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Zone de liste déroulante exemple :

Il faut cliquer sur le bouton portant la pointe de flèche pour dérouler la


liste.
Ensuite il faut cliquer sur l’un des éléments de la liste pour le
sélectionner.

Zone de liste exemple : Jaune


Rouge
Il suffit de cliquer sur l’un des éléments de la zone Vert
pour le sélectionner. Il faut défiler la liste si besoin Rouge
à l’aide de la barre de défilement avant la sélection. Orange

Des toupies exemple : 0,5

Il faut cliquer sur les boutons fléchés pour varier les valeurs jusqu’à la
valeur désirée.

Page 18 sur 31 Initiation à l’outil informatique


5. MANIPULATIONS GENERALES SOUS
WINDOWS ?
Comment ouvrir un programme ou exécuter un objet depuis
le bureau ?
- Faire un double clic sur l’icône qui représente ce programme ou cet
objet.

Comment ouvrir un programme depuis le menu démarrer ?


- Ouvrir le menu démarrer en y faisant un clic gauche.
- Ensuite pointer l’élément programme ou bien tous les programmes du
menu pour ouvrir le sous-menu programme.
- Lorsque le programme est trouvé un simple clic permet de l’ouvrir ou
de l’exécuter.
- Ou bien commencer à écrire le nom du programme une fois le menu
démarrer ouvert.

Comment déplacer un objet sur le bureau ?


- Tenir cet objet et le traîner à l’endroit voulu. Cette opération n’est
possible qu’après avoir désactivé la réorganisation automatique du
bureau qui se trouve dans le sous-menu « Réorganiser les icônes
par » ou « Affichage » qu’on obtient en faisant un clic droit sur un
endroit vide du bureau.

Comment déplacer la barre de tâche de Windows ?


- S’assurer que l’option « déverrouiller la barre des tâches » du
menu contextuel de la barre des tâches est désactivée.
- Ensuite tenir la barre des tâches en son centre et la traîner soit en haut
à gauche ou à droite de l’écran.

Comment redimensionner la barre de tâche de Windows ?


- S’assurer que l’option « déverrouiller la barre des tâches » du
menu contextuel de la barre des tâches est désactivée.
- Ensuite tenir une bordure de la barre de tâche et la traîner pour
agrandir ou réduire la barre des tâches.

Comment masquer ou non la barre des tâches ?


- Ouvrir le menu contextuel de la barre des tâches et choisir l’option
Propriété
- dans la boîte de dialogue cocher la case « masquer
automatiquement la barre des tâches ».
- après il faut valider en cliquant sur ok.
- Pour ne pas masquer il faut décocher la case « masquer
automatiquement la barre des tâches ».

Page 19 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Comment modifier la date et l’heure système ?
- Faire un clic sur l’heure dans la barre des tâches ou choisir « ajuster
la date/l’heure » du menu contextuel de l’heure.
- Modifier alors la date et l’heure et cliquer sur le bouton OK.

Comment modifier le papier peint du bureau, activer,


modifier ou désactiver l’écran de veille ?
- Cliquer sur l’option « propriété » ou « personnaliser » du menu
contextuel du bureau.

Comment rechercher un objet ? (Pratique au cours)

Comment vérifier les paramètres de performance d’un


ordinateur ?
- Faire un clic droit sur l’icône de poste de travail ou ordinateur du
bureau ou du menu démarrer et cliquer sur l’option propriété du menu
contextuel.

Le nombre exprimé en Ghz est la vitesse ou la fréquence du processeur.


Le nombre exprimé en Mo ou Go est la capacité de la mémoire RAM.

- Ensuite ouvrir le poste du travail ou Ordinateur. Toutes les unités de


mémoire présentes sur l’ordinateur s’affichent et vous pouvez lire les
tailles des disques.

Page 20 sur 31 Initiation à l’outil informatique


6. MANIPULATION DES FENETRES.
Comme son nom l’indique, le système d’exploitation WINDOWS gère tout
sous forme de fenêtres. Tout programme lancé sous ce système
d’exploitation s’affiche dans une fenêtre. Ces fenêtres peuvent être
agrandies, réduites, fermées, redimensionnées, etc…

Comment agrandir une fenêtre qui n’occupe pas tout l’écran ?


- Avec la souris, cliquer sur le bouton « Agrandir » de la fenêtre ou
cliquer sur le bouton du menu système et cliquer sur l’option
« Agrandir ».
- On peut aussi faire un double clic dans la barre de titre.
- Au clavier, combiner les touches ALT et ESPACE pour ouvrir le menu
système, sélectionner l’option « Agrandir » avec la touche de
direction vers le bas et appuyer la touche Entrée.

Comment restaurer une fenêtre qui occupe tout l’écran ?


- Avec la souris, cliquer sur le bouton « Restaurer » de la fenêtre ou
cliquer sur le bouton du menu système et cliquer sur l’option
« Restaurer ».
- On peut aussi faire un double clic dans la barre de titre.
- Au clavier, combiner les touches ALT et ESPACE pour ouvrir le menu
système, sélectionner l’option « Restaurer » avec la touche de
direction vers le bas et appuyer la touche Entrée.

Comment réduire une fenêtre ?


(La fenêtre devient un bouton dans la barre des tâches)
- Avec la souris, cliquer sur le bouton « Réduire » de la fenêtre ou
cliquer sur le bouton du menu système et cliquer sur l’option
« Réduire ».
- On peut aussi faire un clic sur le bouton représentant la fenêtre dans la
barre des tâches.
- Au clavier combiner les touches ALT et ESPACE pour ouvrir le menu
système, sélectionner l’option « Réduire » avec la touche de direction
vers le bas ou vers le haut et appuyer la touche Entrée.

Comment agrandir une fenêtre réduite en bouton dans la


barre des tâches ?
- Avec la souris, cliquer sur le bouton de la fenêtre dans la barre des
tâches.
- Au clavier il faut combiner les touches ALT et TABULATION.

Page 21 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Comment modifier les dimensions d’une fenêtre ?
(La fenêtre à redimensionner ne doit pas occuper tout
l’écran)
- Avec la souris, tenir une des bordures de la fenêtre et tirer vers
l’extérieur pour l’agrandir et l’intérieur pour la réduire.
- Au clavier combiner les touches ALT et ESPACE pour ouvrir le menu
système, sélectionner l’option « Taille » avec la touche de direction
vers le bas ou vers le haut et appuyer la touche Entrée.
- Enfin redimensionner avec les touches de direction et utiliser entrer
pour valider.

Comment déplacer une fenêtre à l’écran ?


(La fenêtre à déplacer ne doit pas occuper tout l’écran)
- Avec la souris, tenir l’intérieur de la barre de titre et traîner la fenêtre
jusqu’à l’endroit désiré.
- Au clavier combiner les touches ALT et ESPACE pour ouvrir le menu
système, sélectionner l’option « Déplacer » avec la touche de
direction vers le bas ou vers le haut et appuyer la touche Entrée.
- Enfin déplacer à l’endroit désiré avec les touches de direction et
appuyer Entrer pour valider.

Comment fermer une fenêtre ?


- Avec la souris, cliquer sur le bouton « Fermer » de la fenêtre ou
cliquer sur le bouton du menu système et cliquer sur l’option
« Fermer ».
- Au clavier combiner les touches ALT et ESPACE pour ouvrir le menu
système, sélectionner l’option « Fermer » avec la touche de direction
vers le bas ou vers le haut et appuyer la touche Entrée.
- On peut aussi utiliser la combinaison de touches ALT et F4.

Comment masquer ou afficher les icônes du bureau ?


- Faire un clic droit sur le bureau, pointer sur le sous-menu
« Réorganiser les icônes par », ou « Affichage » et cliquer
sur l’option « Afficher les icônes du Bureau ».

Page 22 sur 31 Initiation à l’outil informatique


7. EXPLORATEUR DE FICHIERS :MANIPULATION
DE DOSSIERS ET DE FICHIERS. )

Barre de titre Bordure Bouton réduire


supérieure de
la fenêtre
Bouton du menu système Bouton agrandir

Barre de
Bouton
menu
fermer

Barre Barre
d’adresse d’outils
bouton
standard
Bordure
droite de la
fenêtre
Bordure
droite de la
fenêtre

Bordure
inférieure de
Barre d’état la fenêtre

L’icône d’une unité de


L’icône d’un dossier mémoire

Toute unité de mémoire est organisée sous forme d’arbre généalogique. On


parle d’arborescence. Il y a au sommet de l’arbre le dossier Racine. Ce
dernier contient à son tour des dossiers qui à leur tour contiennent d’autres
sous dossiers et ainsi de suite.

C:

Documents and Settings Programme files Windows


Windows Media Player

Internet Explorer
Microsoft Office

Resources

System32
All Users

Amilcar

System
Esgis

Page 23 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Un fichier peut être comparé à un sac qui contient des éléments. Un fichier en
informatique contient des informations (données) sous forme électronique.
Toutes les informations traitées par l’ordinateur sont conservées dans des
fichiers.

Un dossier permet de ranger et d’organiser les fichiers. Le dossier est


caractérisé par son nom, son chemin et son icône. Ex : dans le schéma
précédent, le dossier Esgis a pour nom ESGIS, pour chemin C:\DOCUMENT
AND SETTINGS\ESGIS et pour icône .

Si l’on se représente l’unité de mémoire comme une armoire avec des


compartiments remplis de sacs de divers éléments, nous dirons que :
- l’armoire est l’unité de mémoire,
- les différents compartiments sont les dossiers,
- les sacs sont les fichiers,
- ce que contiennent les sacs sont les données.

Le fichier est caractérisé par son nom, son extension et son icône.
L’extension est représentée en général par un point suivi de 3 caractères. Elle
permet au système d’exploitation de reconnaître le type de fichier et de
choisir le programme approprié qui permettra d’ouvrir et d’exploiter le fichier.
Exemple :

- COURRIER.DOC est un fichier qui s’ouvre et s’exploite avec le


programme
Microsoft Word 2003.
- TABLEAU.XLS est fichier qui s’ouvre et s’exploite avec le programme
Microsoft Excel 2003.
- WEDY.MP3 est un fichier de musique qui s’ouvre et s’exploite par un
programme de lecture de musique comme Windows Media Player, etc…

Ecrire le chemin d’un dossier, consiste à aligner sans omission aucune et


dans l’ordre, toutes les générations de dossier par lesquelles il faut passer
depuis le dossier racine pour accéder au dossier en question, en séparant
chaque génération de l’autre par le caractère \ (Antislash).

Page 24 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Comment accéder aux unités de mémoire ?
- Faire un double clic sur l’icône du poste de travail ou le bouton
« Explorateur de Fichiers » dans la barre des tâches. Toutes les unités
de mémoires présentes sur la machine apparaissent dans la fenêtre du
poste de travail ou explorateur de fichiers. Il suffit donc de faire un
double clic sur l’icône de l’unité de lecture et elle s’ouvre dans la
fenêtre du poste de travail si elle est présente sur la machine.

Comment accéder aux dossiers d’une unité de mémoire ?


- Ouvrir le poste du travail en faisant un double clic sur son icône.
- Ouvrir l’unité de lecture désirée toujours en faisant un double clic sur
son icône. Les dossiers directement liés à la racine de l’unité de
mémoire s’affichent dans la fenêtre.
- Si l’on connaît le chemin qui mène au dossier voulu, il suffit de faire un
double clic sur chaque dossier du chemin jusqu’au dossier désiré.
- Lorsque l’on a accédé au dossier désiré on constate que le chemin
inscrit dans la barre d’adresse se termine par le nom du dossier auquel
l’on a accédé.
- Les éléments qui s’affichent dans la fenêtre (dans la zone du contenu
du dossier) sont alors le contenu du dossier auquel on a accédé.

Comment accéder au dossier parent d’un dossier dans lequel


on est ?
- Il faut cliquer sur le bouton « dossier parent » de la barre d’outil
bouton standard
- Ou bien faire un clic sur le nom du dossier parent directement dans le
volet d’exploitation de gauche.
- Le contenu du dossier s’affiche alors dans la zone du contenu du
dossier et le chemin du dossier s’affiche dans la barre d’adresse.

Comment créer un dossier ?


- Mis à part le dossier racine, tout dossier d’une unité de mémoire est
toujours lié à un autre. En d’autres termes tout dossier est un sous
dossier du dossier courant lors de sa création.
- Pour créer un dossier il faut s’assurer en regardant le chemin de la
barre d’adresse que l’on est réellement dans le dossier supposé être le
dossier parent du dossier que l’on veut créer.
- Lorsque l’on est sur de soi, il faut faire un clic droit dans la partie vide
de la zone du contenu du dossier courant et pointer l’option
« Nouveau » dans le menu contextuel.
- Dans le sous-menu qui apparaît cliquer sur l’option « Dossier ».
- Un dossier se crée et prend le nom « nouveau dossier » en
surbrillance.
- Il suffit alors de taper au clavier le nom qu’on désire donné au dossier
à la place du nom « nouveau dossier » et ensuite taper la « touche
Entrée » ou cliquer à un autre endroit de la fenêtre.

Page 25 sur 31 Initiation à l’outil informatique


Comment créer un fichier ?
- Faire un clic droit dans l’espace réservé au contenu du dossier courant,
pointer « nouveau » dans le menu contextuel et cliquer sur le type de
fichier que l’on souhaite créer.
- Le fichier se crée avec un nom automatique qu’il suffit de le remplacer
par le nom souhaité.

NB. Le nom et l’extension du fichier ne peuvent contenir les caractères


suivants :
\ / : * ? " < > |

NB. La plupart du temps les programmes ou logiciels créent eux-mêmes


leurs propres fichiers. Il suffit d’exécuter l’option « enregistrer » du
programme pour créer le fichier qui va conserver le travail effectué.

Comment modifier le nom d’un dossier ou fichier existant ?


- Faire un clic droit sur l’icône du dossier ou fichier et cliquer sur l’option
« Renommer » du menu contextuel.
- Le nom du dossier ou fichier se sélectionne et il suffit alors taper au
clavier le nom désiré à la place de l’ancien nom et ensuite taper la
« touche Entrée » ou cliquer à un autre endroit de la fenêtre.

Comment supprimer un dossier ou un fichier existant ?


- Faire un clic droit sur l’icône du dossier ou du fichier et cliquer sur
l’option « Supprimer » du menu contextuel.
- Ensuite cliquer sur le bouton « Oui » de la boîte d’avertissement
« Confirmation de la suppression du dossier ».

Comment déplacer un dossier ou fichier existant vers un


autre dossier ?
(Changer le dossier parent d’un dossier)
- Tenir le dossier ou fichier à déplacer par son icône, le traîner dans
l’explorateur sous forme d’arborescence à gauche jusque sur le nom du
nouveau dossier parent.

Comment dupliquer un dossier ou un fichier ?


- Maintenir CTRL et déplacer le dossier ou le fichier à dupliquer.
- Ou bien déplacer en utilisant le bouton droit de la souris.

Page 26 sur 31 Initiation à l’outil informatique


III – INTERNET
1. AUX ORIGINES D'INTERNET
Internet est né en 1969, à l'initiative de l'armée américaine. L'état-major
souhaitait développer un réseau expérimental permettant l'échange
d'informations entre des sites éloignés pouvant fonctionner sans interruption,
même en cas de destruction partielle des infrastructures de communications.
Le réseau ARPANET était né.

Durant les années 1970, le nombre d'utilisateurs (issus du gouvernement et


du milieu universitaire) du réseau ARPANET et des autres expérimentations
civiles augmente régulièrement.

Au milieu des années 1980, les différents réseaux de recherche américains


sont reliés entre eux pour former le réseau NSFnet et remplacer le réseau
ARPANET. La partie militaire du réseau est mise à part et forme MILNET.

En 1989, un réseau canadien équivalent au réseau NSFnet voit le jour. Dans


les autres pays, des structures semblables se développent et le
regroupement de tous ces réseaux forme l'INTERNET dans les années 90.

En 1992, c'est l'apparition du WWW (World Wide Web), développé par le


CERN, qui donne à l'Internet sa convivialité grâce à la navigation par «
Hyperliens ». En déplaçant sa souris sur un groupe de mots, avec un simple
clic, l'utilisateur peut accéder à de nouvelles informations, sans se préoccuper
de la localisation physique du site hébergeant ce document. Tout le monde
peut «naviguer» ! Cela a largement contribué à l'augmentation soudaine du
nombre de personnes sur le réseau et en particulier des personnes non
informaticiennes.

2. STRUCTURE PHYSIQUE D'INTERNET


Pour faire simple on dira qu'Internet est le « réseau des réseaux ». Un réseau
informatique est un ensemble d'ordinateurs interconnectés entre eux. Si dans
un réseau l'élément de base est l'ordinateur, au niveau d'Internet le réseau
se compose d'un grand nombre d'autres réseaux.

Pour vous fournir des services comme le mail ou le surf sur Internet, un
ensemble d'ordinateurs (machines dédiées à cette tâche) appelés « serveur »
est mis en place et maintenu par des sociétés spécialisées. Par exemple, pour
être accessible pour vous (client), un site web doit être hébergé sur un
« serveur web » quelque part dans le monde.

Pour avoir de belles pages Web avec textes, images, etc..., il a fallu inventer
une façon de communiquer, un langage, qui allait être utilisé via Internet
(Web ou World Wide Web). On peut donc dire que Internet est la structure et

Page 27 sur 31 Initiation à l’outil informatique


le Web est ce qui y circule. Un site web est un ensemble de page qui
s’affichent. Les ordinateurs qui hébergent le sites Web sont de gros
ordinateurs très puissants (on les appelle des serveurs).

Composition de l’adresse d’un site web http://www.esgis.com


Détail:
• http:// : c’est un protocole de communication. Même si on ne le met pas,
il est ajouté automatiquement par le système.
• www : Ces trois www signifient... « World Wide Web ». Il n’est pas un
élément obligatoire.
• esgis : Le nom du site. C'est la partie centrale qui, en général, correspond
au nom de la société ou de l'organisme en question.
• com : appellé le domaine de premier niveau. Il donne une première
indication sur le contenu du site, son emplacement géographique ou son
activité.

• ".tg" pour la togo ;


• ".fr" pour la France;
• ".ca" pour le Canada;
• ".de" pour l'Allemagne ;
• ".es" pour l'Espagne ; etc...
• ".com" pour les sites commerciaux
• ".org" pour les associations/organisations à but non lucratif ;
• ".coop" pour les coopératives ;
• ".edu" pour l'éducation ; etc...

le navigateur est le logiciel qui vous permet de visiter les sites. Exemple:
• Mozilla Firefox
• Internet Explorer
• Opéra
• Safari
• Google Chrome
• Netscape

Savoir rechercher sur Internet


On atteint un site Web en l'ayant cherché depuis un moteur de recherche qui
est un site d'un genre particulier qui permet, comme son nom l'indique, de
chercher sur le Web. Il est site comme les autres.

Le moteur de recherche Google domine le marché. Il est suivi de Yahoo,


Bing...

Page 28 sur 31 Initiation à l’outil informatique


IV – CONCLUSION
1. NOTION DE SECURITE INFORMATIQUE ET DE
VIRUS INFORMATIQUE
La sécurité informatique, d'une manière générale, consiste à assurer que les
ressources matérielles ou logicielles d'une organisation sont uniquement
utilisées dans le cadre prévu. C’est l’ensemble des moyens techniques,
organisationnels, juridiques et humains nécessaire et mis en place pour
conserver, rétablir, et garantir la sécurité de l'information et du système
d'information.

La sécurité des Systèmes Informatiques consiste généralement en quatre


principaux objectifs :
• L'intégrité et l’authenticité, consiste à vérifier l’intégrité des
données et à déterminer si les données n’ont pas été altérées ;
• La confidentialité, consiste à assurer que seules les personnes
autorisées aient accès aux ressources ;
• La disponibilité, consiste à maintenir le bon fonctionnement du
système informatique par accès aux services ou aux ressources (éviter
les ruptures de services) ;
• La non répudiation, consiste à garantir qu'une transaction ne peut
être niée par aucun des correspondants (avec preuve d’émission et de
réception).
o Un virus est un petit programme informatique caché situé dans le corps
d'un autre, qui, lorsqu'on exécute le programme hôte, se charge en
mémoire et exécute les instructions que son auteur a programmées. La
définition d'un virus pourrait être la suivante : « Tout programme
d'ordinateur capable d'infecter un autre programme d'ordinateur en le
modifiant ».

Ils se manifestent de diverses manières. Ils peuvent bloquer le


fonctionnement du système d’exploitation, d’un programme, effacer des
fichiers, masquer des dossiers, rendre un disque inexploitable etc…

D’autres programmes sont créés par d’autres personnes pour les détecter
et les éliminer. On les appelle des anti-virus. (AVAST, AVG, KASPERSKY,
NORTON INTERNET SECURITY, MCAFEE etc…

o Logiciel malveillant (malware) : ils ont pour rôle de nuire à un


système informatique.
o cheval de Troie (trojan) : programme a apparence légitime (voulue) qui
exécute des routines nuisibles sans l'autorisation de l'utilisateur ;
o porte derobee (backdoor) : ouvreur d'un accès frauduleux sur un
système informatique a distance.

Page 29 sur 31 Initiation à l’outil informatique


o Logiciel espion (spyware) : collecteur d'informations personnelles sur
l'ordinateur d'un utilisateur sans son autorisation, et en envoyant celles-ci
a un organisme tiers ;
o Enregistreur de frappe (keylogger) : programme généralement
invisible installé sur le poste d'un utilisateur et chargé d'enregistrer a son
insu ses frappes clavier ;

2. AFFICHER LES DOSSIERS ET FICHIERS DES


CLES USB MASQUES PAR L’EFFET DES VIRUS.
1ère Méthode
• Accéder au contenu de vos clé USB dans l’explorateur
• Cliquer sur « Organiser » OU « Affichage » + « Option »
• Cliquer sur « Modifier les option de dossiers et de recherche »
• Cliquer sur l’ « Onglet Affichage »
• Activer l’option « Afficher les fichiers, dossiers ou lecteurs cachés »
• Désactiver la case « Masquer les fichiers protégés du système
d’exploitation (recommandé) »
• Ouvrir le dossier sans nom de la clé où sont cachés vos fichiers

Page 30 sur 31 Initiation à l’outil informatique


2ème Méthode
• Accéder au contenu de vos clé USB dans l’explorateur et Mémoriser la
lettre de l’alphabet attribuée à la clé par le système.
• Ouvrir le menu démarrer et Saisir « CMD » puis tapez « ENTREE »
• Dans la fenêtre de l’INVITE DE COMMANDE qui s’ouvre saisir la lettre de la
clé suivie de deux point puis ENTREE. Ex H:

• Ensuite saisir le code si dessus puis ENTREE


• Fermer l’INVITE DE COMMANDE
• Ouvrir le dossier sans nom de la clé où sont cachés vos fichiers

Page 31 sur 31 Initiation à l’outil informatique