Vous êtes sur la page 1sur 2

QCM GL 2008

Nom :

24 janvier 2008

1. Que décrit un cas d’utilisation ?


Un besoin fonctionnel bien identifié.
2. Quelles sont les relations possible entre les cas d’utilisation ?
Spécialisation (généralisation ou héritage), inclusion, extension.
3. Que représente la cardinalité d’une association ?
Le nombre d’objet pouvant être associés à un autre par un lien, une explication avec un dessin était
bien sûr nécessaire.
4. Donner un exemple possible d’incohérence dans un diagramme de classe ?
Exemple avec les cardinalités entre deux classes, avec un héritage cyclique ou une composition (en
effet ordre partiel implique pas de cycle), disjoint en héritage et sous-classe commune, composition et
cardinalité sur le diamant ...
5. Quelle est la différence fondamentale entre agrégation et composition ?
Le mot essentiel est partage.
6. Soit le diagramme suivant donner une modélisation alternative équivalente et utilisant l’héritage et la com-
position

Facile il suffit de garder un lien de composition et de remplacer l’autre par un héritage dans le sens
quaternion vers complexe.
7. Le diagramme ci-dessous est-il équivalent au précédent en termes de représentation des données, justifier
votre réponse.
Oui car complexe est dans les deux cas sont les mêmes car un attribut est équivalent à une composition.
Par ailleurs le quaternion hérite de complexe et est aussi composé d’un complexe donc il possède en fait
les attributs de complexes en deux exemplaire. Une par héritage et l’autre en suivant le lien machin.
8. Même question avec celui-ci

Dans ce cas nous avons deux héritage ce qui devrait revenir à un, donc accès à un seul concept de
complexe et donc conceptuellement il n’y a pas équivalence. Toutefois la situation est plus subtile au
niveau langage, évidemment Java ne permet pas cela, C++ si. Dans le cas de C++ il peut arriver (si on
n’utilise pas virtual) que l’héritage ne fusionne pas les concepts de mêmes noms et ainsi avoir accès à
deux copies de la même classe.
9. Quand utilise-t-on la contrainte disjoint ?
Quand on a deux ou plus de sous-classes qui représentent des ensembles disjoints.
10. Que décrit un diagramme de séquence
Il décrit l’ordre chronologique des actions entre plusieurs objets et sert à illustrer un cas ou un
scénario.
11. Par quelle activité commence-t’on une modélisation UML ?
Par l’étude des cas d’utilisation.

Vous aimerez peut-être aussi