Vous êtes sur la page 1sur 6

Clé des mots | Université de Sherbrooke | Hiver 2010 1

L’emploi de la virgule
La virgule est-elle toujours subjective, c’est-à-dire employée à la guise du rédacteur?
La virgule peut-elle parfois être obligatoire? Y a-t-il certains moments où la virgule ne
doit pas être utilisée? La virgule peut-elle changer le sens de la phrase? Peut-elle
mettre en relief certaines informations du texte? Voici les réponses à ces questions.

Entre un sujet et son verbe

Il ne faut pas séparer d’une virgule le sujet et le verbe auquel il se rapporte, à moins
qu’il y ait un complément d’information qui sépare les deux (un complément
circonstanciel [CC] de temps, un CC de lieu, etc.).

Exemple correct : Ma sœur adore ses cours à l’université.

Exemples fautifs :

Ma sœur, adore ses cours à l’université.

L’université où ma sœur étudie, est située à Sherbrooke.

Exemples corrects avec un complément :

Ma sœur, cette session-ci, adore ses cours à l’université.


cette session-ci est un complément circonstanciel de temps encadré de virgules.

Ma sœur, qui demeure à Sherbrooke, adore ses cours à l’université.


qui demeure à Sherbrooke est un complément circonstanciel de lieu encadré de
virgules.

Ma sœur, Annie, adore ses cours à l’université.


Annie est le complément du nom sœur et est encadré de virgules.
Dans ce cas-ci, la présence ou non des virgules change le sens de la phrase :
- Sans les virgules, le locuteur sous-entend qu’il a plusieurs sœurs.
- Avec les virgules, le locuteur sous-entend qu’il n’a qu’une sœur.

Entre un verbe et un complément du verbe

Il ne faut pas séparer d’une virgule le verbe et son complément si ce dernier est
placé immédiatement après le verbe.

Exemples :

A-t-il vu Mélissa?
Il a vu « qui? » Mélissa; complément direct placé immédiatement après le verbe,
donc ne pas ajouter de virgule entre le verbe et le complément.

A-t-il vu, Mélissa?


L’ajout d’une virgule après le verbe est possible, dans ce cas, mais le sens de la
phrase est changé. Mélissa n’est donc plus un complément du verbe, mais une
apostrophe, c’est-à-dire une personne à qui l’on s’adresse.
Clé des mots | Université de Sherbrooke | Hiver 2010 2

Cette dame ira au paradis.


Cette dame ira « où? » au paradis; complément de lieu placé directement après le
verbe, donc ne pas ajouter de virgule entre le verbe et son complément.

Devant mais

Dans la très grande majorité du temps, une virgule doit précéder la conjonction de
coordination mais puisqu’elle oppose généralement deux propositions.

Exemple : J’aimerais aller à Montréal, mais je n’ai pas le temps.

La virgule est absente devant mais quand mais permet l’ellipse d’éléments
communs.

Exemples :

André, sympathique mais parfois hypocrite, sera présent ce soir.

André est sympathique mais parfois hypocrite.

On sous-entend ici « André, [qui est] sympathique mais [qui est] parfois hypocrite,
sera présent » et « André est sympathique mais [est] parfois hypocrite ». Le contenu
entre crochets présente les éléments communs.

Avec comme, ainsi que et autant que entre deux sujets

La présence ou non de virgules encadrant comme […], ainsi que […] et autant que
[…] a une influence sur le sens de la phrase.

La présence de virgules encadrant comme et autant que impose une valeur de


comparaison, alors que l’absence de virgule entre ces deux expressions impose
une valeur d’addition. Ainsi, la présence de virgules a un impact sur l’accord du
verbe… Prenez garde!

Exemples :

Ma bague en or, comme mes boucles d’oreilles, a été volée.


La présence de virgules impose une valeur de comparaison entre la bague et les
boucles d’oreilles, donc le verbe n’a que pour sujet la bague, et non la bague ET les
boucles d’oreilles. Donc, on ne doit pas écrire ont été volées.

Mon amie Mélanie ainsi que ma famille seront présentes lors de ma compétition.
L’absence de virgule impose une valeur d’addition. Le verbe doit s’accorder avec
amie et famille.
Clé des mots | Université de Sherbrooke | Hiver 2010 3

Devant car

On doit toujours mettre une virgule avant car.

Exemple : Alex ne s’est pas présenté à la réunion, car il était malade.

Avec etc.

Une virgule doit toujours être présente devant etc.

Exemple : J’ai apporté à la plage une serviette, mon costume de bain, un parasol, un
ballon de plage, etc.

Lorsqu’il ne termine pas la phrase, etc. doit conserver son point abréviatif et être suivi
d’une virgule ou d’un point-virgule.

Exemple : J’ai apporté à la plage une serviette, mon costume de bain, un parasol, un
ballon de plage, etc., sans compter que j’ai emmené ma sœur et mon frère!

Avec et ce

La locution et ce doit toujours être encadrée de virgules.

Exemple correct : J’ai acheté une voiture neuve, et ce, sans l’aide de mes parents.

Exemple fautif : J’ai acheté une voiture neuve et ce, sans l’aide de mes parents.

Devant voire

On doit toujours mettre une virgule devant voire.

Exemple : Je l’ai trouvé généreux, voire très généreux!

* Note : l’expression voire même est un pléonasme1, donc elle est à proscrire.

Avec c’est-à-dire, autrement dit et à savoir

On doit toujours mettre une virgule devant c’est-à-dire (que), autrement dit et à savoir
(que).

Exemples :

Il existe des pléonasmes, c’est-à-dire des répétitions de mots de même sens.

L’été dernier, je suis partie en Colombie-Britannique et en Alberta, autrement dit


dans l’Ouest canadien.

1
Un pléonasme est une répétition de mots de même sens. Voici d’autres exemples que voire même :
monter en haut, d’un poids de […], d’un montant de […], rédiger par écrit, réserver à l’avance,
marcher à pied, défrayer les frais, but final, descendre en bas, comme par exemple, etc.
Clé des mots | Université de Sherbrooke | Hiver 2010 4

Devant sauf, hormis et excepté

On met une virgule devant sauf, hormis et excepté quand ces prépositions sont
éloignées du groupe dont ils restreignent le sens. Quand les prépositions suivent
immédiatement le groupe, la virgule est de mise si l’auteur veut mettre l’accent sur un
aspect de la phrase.

Exemples :

Tous les festivals de Montréal ont eu un franc succès, sauf le dernier.

J’ai des cours tous les matins, hormis le vendredi.

Tout le monde excepté Pascale était heureux.


L’accent est mis sur le fait que tout le monde est heureux; l’accent n’est pas mis sur
l’exception qu’est Pascale.
Tout le monde était heureux, excepté Pascale.
L’accent est mis sur l’exception qu’est Pascale dans le bonheur de tout le monde.

Avec un marqueur de relation

Les marqueurs de relation se présentent comme les adverbes organisateurs (de


temps, de lieu, de comparaison, de liaison, etc.) et les adverbes modalisateurs
(assurément, certainement, évidemment, sans doute, bien sûr, précisément, etc.).

Les adverbes organisateurs ne jouent pas de rôle syntaxique; ils marquent les
étapes d’un texte (chronologie, argumentation, logique, etc.).

Les adverbes modalisateurs jouent un rôle syntaxique; ils doivent être analysés en
dehors des groupes syntaxiques de la phrase puisqu’ils sont en lien avec la pensée
de l’auteur, avec son point de vue.

Dans les deux cas, l’emploi de la virgule est fortement suggéré par souci de clarté,
que l’adverbe soit placé en début ou en milieu de phrase.

Exemples avec un adverbe organisateur :

Premièrement, vous devez me téléphoner.

Ma colocataire, en revanche, ne désire pas signer à nouveau le bail.

Exemples avec un adverbe modalisateur :

J’étais, heureusement, hors de danger.

Bien sûr, il voulait m’aider dans mes travaux.


Clé des mots | Université de Sherbrooke | Hiver 2010 5

Avec une incidente

Une incidente est une proposition insérée dans une autre dont elle fait partie2. Elle
permet à l’auteur une intervention personnelle.

Une incidente doit être suivie d’une virgule si elle est placée en début de phrase et
doit être encadrée de virgules si elle est à l’intérieur même de la phrase.

Exemples :

Je trouve que tu as raison, mais, si je puis dire, tu devrais avoir d’autres arguments.

Sa fille a trouvé, semble-t-il, un billet de 10 $.

Je l’admets, elle m’a dit ton secret.

Avec une incise

L’incise ressemble à l’incidente; elle est une proposition insérée dans une autre
dont elle fait partie, mais elle indique qu’on rapporte les paroles ou les pensées de
quelqu’un.

Comme avec l’incidente, l’incise doit être précédée d’une virgule.

Exemples :

« Il est maintenant parti », a-t-elle affirmé.

– Marie, a-t-il demandé, as-tu les clés de la voiture?

Avec une mise en relief

Une mise en relief est une marque d’insistance. Il faut isoler d’une virgule la mise
en relief du reste de la phrase.

Exemple : Toi, je t’aime!

Avec bien que, encore que, quoique

La subordonnée construite avec les expressions bien que, encore que, quoi que et
quoique doit être isolée du reste de la phrase, c’est-à-dire qu’elle doit être
précédée, suivie ou encadrée de virgules.

Exemples :

Mario préfère le théâtre, bien qu’il aime le cinéma.

Quoique ce soit dimanche, je fais des devoirs.

2
Source : Multidictionnaire de la langue française, de Marie-Éva de Villers, 2006.
Clé des mots | Université de Sherbrooke | Hiver 2010 6

Entre la mention du lieu et de la date

On doit mettre une virgule entre le lieu (la ville) et la date, dans le haut d’une lettre.

Exemple : Sherbrooke, le lundi 15 mars 2010

Dans une adresse postale

On doit utiliser la virgule, dans une adresse postale, dans quatre circonstances :

- Après le numéro d’immeuble


Exemple : 2500, boul. de l’Université

- Devant la mention de l’étage


Exemple : 2500, boul. de l’Université, 3e étage

- Devant la mention de l’appartement


Exemple : 123, rue ABC, app. 1

- Devant la mention de la succursale, après la case postale


Exemple : C. P. 123, succursale A

Avant les décimales

L’utilisation du point, pour donner des décimales, est un anglicisme typographique.


Dans la langue française, il faut utiliser la virgule.

Exemples :

Ce bijou coûte 122,95 $.

Ma fille mesure 1,42 m.

Exemple fautif :

J’ai eu ma note d’examen : 76.5 %

D’autres circonstances sont possibles pour l’utilisation de la virgule, il va de soi. Ce


document en fait un portrait très général et regroupe les situations les plus
fréquentes.

Pour plus de détails, consultez l’ouvrage de référence L’art de ponctuer de Bernard


Tanguay. Vous y trouverez, par exemple, l’utilisation de la virgule avec tantôt…
tantôt, avec ni, ou et et, dans une énumération verticale et avec par exemple et
entre autres.

Le site Internet de la Banque de dépannage linguistique3 de l’Office québécois de


la langue française est aussi très utile.

Source : TANGUAY, Bernard. L’art de ponctuer, Montréal, Québec Amérique, troisième édition, 2006, 246 pages.

3
Pour accéder à la Banque de dépannage linguistique, tapez « BDL » dans le moteur de recherche
de Google et choisissez le premier lien : Banque de dépannage linguistique.