Vous êtes sur la page 1sur 32

PLAN D’AFFAIRES

pour la production de tomates dans la Ville


pP de Porto-Novo (Bénin)

2009 - 2010
Sommaire

RESUME .................................................................................................................................... 5
1. L’IDEE D’AFFAIRES ....................................................................................................... 5
2. LA STRATEGIE COMMERCIALE ................................................................................. 6
2.1 Présentation du produit................................................................................................. 6
2.2 Demande/client............................................................................................................. 7
2.3 Prévision de vente ........................................................................................................ 7
2.4 Les concurrents .......................................................................................................... 10
2.5 Plan marketing............................................................................................................ 10

3. PLAN OPERATIONNEL DES ACTIVITES .................................................................. 12


3.1 Variété ........................................................................................................................ 12
3.2 Itinéraires techniques.................................................................................................. 12
3.3 Stratégie de production............................................................................................... 15
3.4 Productions attendues ................................................................................................. 15

4. PLAN FINANCIER ........................................................................................................ 18

5. PLAN REGLEMENTAIRE, ORGANISATION INTERNE ET LA STRATEGIE DU


PARTENAIRE D’AFFAIRE ........................................................................................ 24
5.1 – Organigramme ......................................................................................................... 26
5.2 – La stratégie de partenariat ....................................................................................... 27

2
LISTE DES TABLEAUX

Tableau 01 : Potentiels clients / Exigences du marché

Tableau 02 : Plan de marketing

Tableau 03 : Calendrier cultural

Tableau 04 : Prix de kilogramme de tomate en cours d’année

Tableau05 : Plan opérationnel 2009 - 2010

Tableu06 : Charges Opérationnelles

Tableau 07 : Calcul des amortissements

Tableau 08 : Calculs des Produits financiers

Tableau 09 : Flux de trésorerie

3
LISTE DES SIGLES ET ABREVIATION

CeCPA Centre Communal de Promotion Agricole

FPGL Fondation Paul Gérin Lajoie

IAGU Institut Agricole de Gestion Urbaine

PROFAUP Promotion des Filières Agricoles Urbaines Porteuses

SDI Société de Distribution des Intrants

4
RESUME

L’idée d’affaire retenue est la production de tomates fruits en saison pluvieuse (entre
avril et septembre) et en saison sèche (entre octobre et avril). La variété de tomate est la
variété « Mongal ». Elle donne une production moyenne de 20 tonnes à l’hectare en
saison de pluies et de 15 tonnes en saison sèche (hypothèses basses).

Les superficies à emblaver sont respectivement de un hectare en 1ère année ; 1,5


hectare en 2ème année et 2 hectares en 3ème ; 4ème et 5ème année. Les productions
attendues sont respectivement de 35 tonnes en 1ère année, 52,5 en 2ème année ; 70
tonnes en 3ème, 4ème et 5ème année.

Le capital de démarrage nécessaire est de 10 245 900 francs CFA dont 6 275 000
francs CFA d’équipements ; 3 120 900 francs CFA de fonds de roulement et 850 000
francs CFA de frais fixe d’exploitation en 1ère année.
Une ligne de crédit de 2 500 000F CFA est nécessaire pour renforcer le fonds rotatif
constitué des épargnes et des remboursements des crédits intrants.

1. L’IDEE D’AFFAIRES

La ville de Porto-Novo participe depuis peu à l’initiative PROFAUP orchestrée par la


fondation RUAF et mise en œuvre conjointement par IAGU, FPGL et la participation de
quelques producteurs urbains de la ville. Les producteurs urbains, bénéficières de cette
initiative sont localisés dans le deuxième arrondissement de la ville de Porto-Novo
précisément dans les quartiers de Zounkpa, Donoukin et de Kandévié. Ils sont 102
ménages répartis en cinq différents groupements autonomes. Ils sont des maraîchers
ayant un même système de production avec une variété de cultures telles que les
légumes feuilles, la laitue, la carotte, le concombre, le piment etc.…
Lors de la phase du diagnostic de l’initiative PROFAUP, il a été donc constaté que les
producteurs urbains sont quotidiennement confrontés à des difficultés liées à la
question foncière, l’insuffisance d’appui technique et financier, l’absence de ligne de
crédit appropriée à leur activité de maraîchage, l’approvisionnement en intrants, et
autres.

Ainsi, dans la perspective de résolution de ces difficultés à court, moyen et long terme;
l’option porteuse choisie par les producteurs urbains à l’issu du diagnostic est : la
production de tomate ‘Mongal’ pour vendre aux Hôtels, maquis, restaurants et autres
acheteurs potentiels. La tomate se produisait par les ménages bénéficières mais
destinée aux consommations domestiques. La plupart des variétés produites sont
locales. Pendant la saison sèche (octobre Ŕ avril) la tomate devient rare et le prix galope.
Les acheteurs potentiels achètent la tomate d’ailleurs (Ghana, Nigeria et la ville de
Malanville du Bénin).

Les producteurs urbains de Porto-Novo entendent profiter de cette situation pour


augmenter leurs revenus en produisant cette variété de tomate sur place et en vendant

5
une partie de la production directement aux hôtels, maquis restaurants et acheteurs
potentiels. Cette option implique donc une série d’innovations qui sont :
- Production d’une nouvelle variété de tomate ;
- Production en saison sèche.

Un itinéraire technique de production nouveau avec des méthodes de production


améliorées et plus écologiques : les producteurs auront à s’adapter aux techniques ou
méthodes de production liées à cette variété de tomate afin de maximiser sa rentabilité à
travers les champs écoles; (ils pourront également produire de la tomate à contre
saison.)

Un mécanisme organisationnel et de planifications nouvelles : les producteurs urbains


auront à mettre en place cinq comités de gestion pour mieux conduire l’affaire. Un tri
sera fait à la récolte et des tomates fermes bien mûres de même calibre (couleur rouge)
seront retenues pour la vente en Kilogramme.

Nom de l’entreprise : La première proposition du nom de l’entreprise se reformule sur le


nom Tomate Bio Porto Ŕ Novo (TOBIPO).

2. LA STRATEGIE COMMERCIALE
2.1 Présentation du produit

Les producteurs urbains de Porto-Novo planifient de produire et de vendre la tomate fruit,


variété Mongal. Cette variété Mongal donne des fruits ronds à peau épaisse, dur et se
conserve pendant une dizaine de jours. En ce qui concerne la tomate fruit au Sud Ŕ
Bénin, on a deux grandes périodes :

La période où le fruit tomate (toute variété confondue) inonde les marchés. En ce


moment la tomate est moins chère (100FCFA le kg). Cette période se situe entre juin et
novembre. En cette période, toutes variétés se confondent aussi bien les variétés locales
que celles améliorées. On dit que « tomate est tomate ». Les acheteurs ne font pas de
différence de qualité en tant que tel. On retrouve sur le marché en cette période surtout
les variétés locales.

La seconde période est dite ‘’ période de manque ‘’où la tomate commence par devenir
rare sur les marchés. Les prix grimpent et atteignent 300F/kg entre janvier et février et
500F/ kg de mars à avril voir mai. En cette période les tomates arrivent de Kano au
Nigéria, du Ghana et de Malanville, donc des lieux assez reculés et distants de Porto Ŕ
Novo. Les variétés les plus rencontrées en cette période sont des variétés améliorées.

Traditionnellement à Porto Ŕ Novo et au Sud Ŕ Bénin en général, les tomates sont


emballées dans des paniers de 20 kg, 40 kg, 10kg, 5kg voir 1 kg.
Notre tomate sera emballée dans des paniers de 10kg avec précision sur une étiquette
tomate produite avec une forte utilisation de terreau, produit sain et frais.

6
2.2 Demande/client

Nos clients sont les hôtels, restaurants et maquis ; ces derniers ont l’habitude dans la
période où le produit inonde le marché de faire très peu de différence et achètent la
tomate sans trop d’exigence particulière. Cependant, les acheteurs potentiels ont
reconnu que les variétés que nous voulons promouvoir ont une peau assez épaisse et se
conservent mieux ; mais ils sont conscients et affirment ne pas payer plus cher notre
variété améliorée en cette période. En s’alignant sur le prix du marché (100 francs CFA
le KG au minimum et 500 francs le KG au maximum) notre tomate sera achetée par les
hôtels, restaurants et maquis.

Dans la période de manque où le produit est rare les acheteurs potentiels sont prêts à
acheter par semaine 3 tonnes chacun même bord champ dans des paniers de 30 à 40
kg; les hôtels, les restaurants et maquis sont fortement intéressés et peuvent acheter 10
à 20 kg par semaine.

Les 03 hôtels, 2 restaurants et 2 maquis approchés sont prêts à acheter par semaine en
moyenne 100 kg de tomate par semaine après le lancement de notre produit. Ce qui fait
400 kg de tomate fraîche par mois soit une vente annuelle de 5200kg de tomate fraîche
par an. Dix (10) restaurants, 10 hôtels et 40 maquis existe à Porto Novo et constitue un
potentiel de clients qui sont à notre portée.

Les tomates qui viennent du Ghana sont emballées dans des caisses à perforations
permettant de faire circuler l’air pour éviter des avaries précoces.

Actuellement, les clients que nous avons approché et qui sont prêts à acheter notre
tomate fraîche achètent la tomate dans les marchés locaux de Porto Ŕ Novo aux prix du
marché variable suivant les saisons. Ils sont prêts à acheter nos produits aux dits prix du
marché 150F en moyenne le Kg en période d’abondance et 400F en moyenne en
période de manque.

2.3 Prévision de vente

La tomate fraîche sera livrée dans les hôtels, restaurants et maquis par les producteurs
urbains de Porto Ŕ Novo avec les actions de fidélisation de la clientèle surtout dans la
période d’abondance. Le tableau ci Ŕ dessous nous renseigne sur les prévisions des
ventes pour les 2 campagnes de l’année.

7
Tableau 01 : Potentiels clients / Exigences du marché

Période Acheteurs à la portée des producteurs Acheteurs prêts à acheter les produits
Types Eff Demandes Exigences/condition Types Eff Demandes Exigences/co
s nditions
Hôtels 10 4800 Kg hôtels 03 1440 kg
Restaurants 10 4800 kg restaurants 02 960 kg
Saison sèche Maquis 40 19200 kg maquis 02 960 kg
acheteurs 40 3000 kg / mois Les acheteurs sont acheteurs 03 11640 kg
potentiels * 40* 6mois= des revendeuses et potentiels
960 000 kg estiment
consommer au
minimum 200 kg
par semaine surtout
en période de rareté
Total 988 800 kg 15 000 kg
Acheteurs à la portée des producteurs Acheteurs prêts à acheter les produits
Types Eff Demande Exigence Types Eff Demande Exigence
Hôtels 10 4800 Kg hôtels 03 1440 kg
Restaurants 10 4800 kg restaurants 02 960 kg
Saison des pluies Maquis 40 19200 kg maquis 02 960 kg
acheteurs 20 acheteurs 03 16 640 kg
potentiels 500kg/mois*20 potentiels ici sont
*6 prêts à prendre les
mois=60 000kg produits au prix du
marché…
Total 88 800 kg 20 000 kg
Total des 2 1 077 600 kg 35 000 kg
campagnes

Ces chiffres ne sont que des intentions d’achats ; rien n’est formalisé avec les clients.
NB : Nous devons beaucoup mettre l’accent sur le segment des marchés constitués des maquis ; restaurants et hôtels pour leur fidéliser
afin d’éviter les intermédiaires pour une augmentation de la valeur ajoutée.

9
2. 4 Les concurrents

Nos principaux concurrents sont : les producteurs de tomate des villages environnants
autour de la vallée de l’Ouémé, les producteurs des zones ou régions côtières du Bénin,
ces derniers sont beaucoup plus présents au moment où la tomate inonde le marché ;
les grossistes et importateurs de tomates variétés améliorées de Kano au Nigéria, du
Ghana et de Malanville etc.…On retrouvent ces concurrents au moment où le produit est
rare sur le marché, Ces concurrents livrent sur le marché des variétés pareilles que les
nôtres mais le long transport subit par leurs produits rend en partie ces produits flasques
qui se vendent un peu moins chers que les tomates encore dures et également le coût
de transport affecte les charges de revient..

2.5 Plan marketing

La tomate produite par les producteurs urbains de Porto Ŕ Novo est d’une variété
améliorée qui se conserve beaucoup plus que les variétés locales.

Nos points forts sont les suivants : nous sommes capables de livrer de la tomate bien
fraîche et dure aux hôtels, restaurants et maquis de façon régulière en planifiant nos
semis puisque nos concurrents vont très loin pour s’approvisionner.

Au total, il s’agit pour les agriculteurs urbains de constituer une clientèle fidèle en offrant
une tomate de qualité et ceci toute l’année et également de fixer des prix selon les
niveaux de marché en offrant si possible de petites remises suivant les quantités
achetées.
Les prospections de marché seront organisées pour le positionnement du produit sur
d’autres segments de marché en vue de la fidélisation des clients surtout dans la période
d’abondance.
Tableau 02 : Plan de marketing

Variables Objectifs Stratégie Actions Résultats Indicateurs


attendus
Produit Produire et Différenciation par Fidéliser ces Etre une - Produit
vendre une variété acheteurs grande
connu par
35 000 kg de améliorée Mongal potentiels par entreprise de
tomates sur 2 à vendre aux des contrats de production et les 70%
campagnes restaurants, livraison de vente des
des clients
15 000 kg maquis et hôtels… périodique produits
pour la maraîchers potentiels
campagne 01
et 20 000kg
campagne 02
Prix Conquérir des Prix d’alignement -Mettre en Avoir des Taux de
parts de au marché, Prix place un clients ou des pénétration
marché tout promotionnel système de consommateur du marché
en faisant (périodique) livraison à s directs et avantage
rapidement Nous sommes domicile à fidèles obtenu
des bénéfices conscients que le moindre coût
prix aux - offrir des
producteurs ne facilités
sera pas le prix du d’approvisionne
marché, le comité ment Offrant
de des
commercialisation commissions
devra s’entendre aux clients
avec les surtout dans
producteurs à ce des périodes où
sujet le produit est
rare sur le
marché.
Distribution Disposer de - Développer une - Signer des Pénétration Nombre
plusieurs stratégie de contrats rapide du d’accords
clients : distribution qui périodiques marché surtout signés
maquis, consiste à livrer avec les clients dans la et/ou
restaurants directement des - Développer période où le nombre de
et hôtels produits sans d’autres produit est contacts
dans la ville passer par les prospections de abondant sur pris
de Porto intermédiaires marché pour le marché
Novo - Respecter les identifier
délais fixés par les d’autres clients
clients afin de
consommer
toute nos
prévisions
surtout dans la
période où le
produit inonde
le marché par

11
des campagnes
de
sensibilisation.
Publicité/ Faire Communication -Développer Développer la Avis des
communication connaître de masse et de une bonne notoriété de clients et
l’entreprise et bouche à oreille relation avec la l’entreprise partenaires
faire agir les presse (publi- tout en le sur les
partenaires et reportage) dotant d’une prestations
les clients image de de
-mettre en marque l’entreprise
place un réseau .
de publicité de
bouche à oreille
-
Communication
par les affiches
et radio de
proximité.

3. PLAN OPERATIONNEL DES ACTIVITES


3.1 Variété
La variété améliorée de tomate qui sera produite est la variété ‘Mongal’ résiste mieux aux
nématodes qui se développent beaucoup en saison sèche. C’est une variété à hauts
rendements qui en conditions paysannes du Sud Bénin donnent 20 à 30 tonnes en
saison pluvieuse et 10 à 20 tonnes en saison sèche. Cette hypothèse de rendement se
rapproche beaucoup plus à la réalité et sera prise pour base de calcul.

La variété ‘Mongal’ donne donc en moyenne 15 tonnes de tomate à l’hectare en saison


sèche et 20 tonnes de tomate à l’hectare en saison pluvieuse. Sur une superficie de 100
m2, les rendements attendus sont de 800 Kg de tomate en saison pluvieuse et 600 Kg
de tomate en saison sèche. Les semences de la variété ‘Mongal’ sont vendues par la
société TROPICASEM à Cotonou et sont de variétés importées certifiées par des
institutions européennes. L’approvisionnement peut se faire également dans des
magasins à Lomé à 180 km de Porto-Novo.

3.2 Itinéraires techniques

Les variétés améliorées sont exigeantes en ce qui concerne les itinéraires techniques. La
préparation du sol et le traitement phytosanitaire du sol contre les champignons et les
nématodes sont capitaux L’entretien de la pépinière aussi que de la plantation à travers
des arrosages réguliers, le paillage permanent du sol afin d’éviter le dessèchement
rapide du sol et le binage sont des entretiens courants à réaliser.

Les fumures de fond grâce aux engrais chimiques et organiques permettent une bonne
levée et un bon développement des plants.
Les fumures d’entretien à la floraison et à la fructification assurent aux fruits de tomate
les qualités requises et recherchées.

12
Les traitements phytosanitaires en cours de plantation garantissent l’élimination des
attaques des nuisibles de tomates et sécurisent la production.

Ce sont là autant de techniques à appliquer suivant le respect de fiches conçues à cet


effet afin d’avoir une bonne production de bonne qualité que le marché recherche.

13
Tableau 03 : Calendrier cultural

Années 2009 2010

Mois Sep Oct Nov Dec Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Aou Sep Oct Nov Déc

Semis en
pépinière S1 S2 S3 S4 S5 S1 S2 S3 S4 S5

Récolte R1 R2 R3 R4 R5 R1 R2 R3 R4 R5

Les deux cycles de production (2 campagnes) seront utilisés pour produire de la tomate :
- 1 ère campagne 2009 (de Septembre à Mars 2010) ;
- 2ème campagne en 2010 (de Avril 2010 à Août 2010) ;
- Un cycle dure 5 mois (1 mois en pépinière, 3 mois de plantation et 1 à 2 mois de récolte).

14
3.3 Stratégie de production

En considérant que 100 producteurs urbains s’engagent dans la production de tomate


améliorée et en estimant à 100 m2 la superficie par campagne par individu, la superficie
totale emblavée par campagne sera de 100 * 100 m2 = 1 ha.

La 1ère campagne commencera en septembre 2009 et la récolte tombe en pleine saison


sèche où la tomate est rare. Pour bénéficier des prix intéressants d’une part, il va falloir
planifier les semis en pépinière. Pour ce faire, 5 groupements de 20 adhérents environs
constituent les ménages PROFAUP engagés dans le processus. Au lieu que les 5 groupes
de 20 personnes sème en pépinière au même moment. Les semis seront décalés de 15
jours. Ainsi, le 1er groupement A sèmera en début septembre 2009 et le 2ème
groupement B sèmera en début d’octobre, le 3ème groupement C sèmera en mi Octobre
2009 et le 4ème groupement D sèmera en mi octobre et en fin 5è groupement E sèmera
en début novembre 2009. Les producteurs auront la chance de voir les récoltes s’étaler
de janvier à avril voire mai afin de couvrir les demandes déjà exprimées dans l’étude de
marché mais également de faire la promotion du produit dans d’autres hôtels, maquis
puisque le potentiels de client à notre portée est énorme.

3.4 Productions attendues

Pour les récoltes de janvier 2010 à Avril, la variété Mongal donne 150 kg de tomate sur
100 m2 en saison sèche.

Pour les 100 ménages, on a une production de 150 kg* 100 = 15 000 kg = 15 tonnes

Pour les récoltes d’août 2010 à novembre 2010, la même variété Mongal donne 200 kg
de tomate sur 100 m2 en saison pluvieuse.

Pour les 100 ménages, on a une production de 200 kg * 100 = 20 000 kg = 20 tonnes

Au total, pour une année à 2 cycles de production, les 100 producteurs peuvent
s’attendre à une production de 35 tonnes.

Les hypothèses de rendement de 150kg de tomate pour 100m2 ; la production attendue


par 100m2 peut atteindre même 200kg en saison sèche et 250kg en saison des pluies ;
les excédents (50kg) sont destinées à l’autoconsommation et aux diverses pertes post
récoltes. C’est dans cet esprit que le raisonnement a été mené.

15
Tableau 04 : Prix de kilogramme de tomate en cours d’année

Mois Jan, Mars, Juin, Septembre,


Février Avril, Juillet, octobre,
Mai Août Novembre,
Décembre
Prix 300 F 500 F 100 F 200 F

3.5 Moyens et Facteurs de Production

3.5.1 Les moyens humains

Les moyens humains sont constitués de 100 producteurs et productrices urbains. Les
moyens humains sont également les comités à mettre en place à savoir :

- le comité d’achats d’intrants et d’équipements,


- le comité de commercialisation de promotion et de gestion des revenus,
- le comité d’épargne et de crédit,
- le conseil des présidents,
- le comité de contrôle.

3.5.2 Les facteurs de production

- la terre : chaque ménage affecte 100 m2 de terre pour la production de la


première campagne ;
- les équipements individuels nécessaires pour la production sont : houe, arrosoir,
râteaux, bottes, coupe-coupe, barque à eau ;
- les équipements communs à chaque groupement et qui sont nécessaire pour la
production : moto pompe, appareils de pulvérisation, puits, brouette, moto
charrettes et magasins de stockage ;
- Une pèse mobile.

16
Tableau 05 : Plan opérationnel 2009 - 2010

Année 2009 2010


Mois
Sep Oct Nov Dec Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Aou Sep Oct Nov Déc

2009 2009 2009 2009 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010 2010
Activités
Achat de X
semences
Achat X
d’équipements
Construction de X
puits
Pépinière (3
semences par S1 S2 S3 S4 S5 S1 S2 S3 S4 S5
mois

Plantation (3
mois)

Récolte (1 à 2 R1 R2 R3 R4 R5 R1 R2 R3 R4 R5
mois)

Commercialisation

Promotion

17
4. PLAN FINANCIER

Tableau 06 : Charges Opérationnelles

SS SP Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5


1 100 100 100 100
Facteurs ménage ménages 1 ménage ménages 1 ménage ménages ménages 100 ménages 100 ménages 100 ménages
variable Qt Quan Quan Quan Quan Coû Quan Quan Quan Quan Quan
s é Coût tité Coût tité Coût tité Coût tité t tité Coût tité Coût tité Coût tité Coût tité Coût
Semenc 1280 1920
es (g) 16 64 1600 6400 16 64 1600 6400 32 128 3200 0 4800 0 6400 25600 6400 25600 6400 25600
Fientes( 20 404 2020 4040 404 2020 4040 808 4040 8080 6060 1212 8080 16160 8080 16160 8080 16160
kg) 2 0 0 00 202 0 0 00 404 0 0 00 0 000 0 00 0 00 0 00
1, 1350 1350 2700 4050
Urée(kg) 35 135 135 0 1,35 135 135 0 2,7 270 270 0 405 0 540 54000 540 54000 540 54000
Furadan 25 2500 7500 2500 7500 150 5000 1500 7500 2250 1000 30000 1000 30000 1000 30000
(k 0 750 0 0 250 750 0 0 500 0 0 00 0 00 00 0 00 0 00 0
5000 5000 100 1000 1500 20000 20000 20000
NPK 1 500 100 0 1 500 100 0 2 0 200 00 300 00 400 0 400 0 400 0
5000 5000 100 1000 1500 20000 20000 20000
K2SO4 1 500 100 0 1 500 100 0 2 0 200 00 300 00 400 0 400 0 400 0
1800 1800 3600 5400
Décis 15 180 1500 0 15 180 1500 0 30 360 3000 0 4500 0 6000 72000 6000 72000 6000 72000
TOPSIN - 3000 3000 6000 9000 12000 12000 12000
M 5 300 500 0 5 300 500 0 10 600 1000 0 1500 0 2000 0 2000 0 2000 0
Location 5000 5000 100 1000 1500 20000 20000 20000
parcelle 1 500 100 0 1 500 100 0 2 0 200 00 300 00 400 0 400 0 400 0
Carbura
nt 500 5000 500 5000 100 1000 1500 20000 20000 20000
motopo 10 0 1000 00 10 0 1000 00 20 00 2000 000 3000 000 4000 00 4000 00 4000 00

18
mpe

Carbura
nt moto
charrett 600 6000 600 6000 120 1200 1800 24000 24000 24000
e 12 0 1200 00 12 0 1200 00 24 00 2400 000 3600 000 4800 00 4800 00 4800 00
Transpor
t
acquisiti
on 1000 1500
intrant 1 50 100 5000 1 50 100 5000 2 100 200 0 300 0 400 20000 400 20000 400 20000
Main
d'œuvre
manœuv 10 1000 10 1000 200 2000 3000 40000 40000 40000
re 1 000 100 000 1 000 100 000 2 00 200 000 300 000 400 00 400 00 400 00

280 2801 280 2801 560 5603 1549 8405 2065 11207 2065 11207 2065 11207
Total 19 900 19 900 38 800 05 700 40 600 40 600 40 600

19
Tableau 07 : Calcul des amortissements

Qté Coût Coût annuel Coût annuel Coût mensuel Coût mensuel
Désignation Coût Unitaire total Durée de vie (an) 100 ménages 1ménage 100 ménages 1 ménage
Bac à eau 100 8000 800000 5 160000 1600 13333,333 133,3333333
Puits maraîchers 5 100000 500000 5 100000 1000 8333,3333 83,33333333
Pulvérisateurs 5 30000 150000 5 30000 300 2500 25
Arrosoirs 200 2000 400000 5 80000 800 6666,6667 66,66666667
Moto pompe 5 200000 1000000 5 200000 2000 16666,667 166,6666667
Brouettes 5 20000 100000 5 20000 200 1666,6667 16,66666667
Bottes 100 10000 1000000 5 200000 2000 16666,667 166,6666667
Râteaux 100 2000 200000 5 40000 400 3333,3333 33,33333333
Houes 100 1000 100000 5 20000 200 1666,6667 16,66666667
Pèles 100 3000 300000 5 60000 600 5000 50
Moto à charrettes pour livraison 5 600000 3000000 5 600000 6000 50000 500
Magasin de stockage 5 500000 2500000 5 500000 5000 41666,667 416,6666667
Chaises 25 5000 125000 5 25000 250 2083,3333 20,83333333
Tables 5 20000 100000 5 20000 200 1666,6667 16,66666667
Paniers de livraison 50 1000 50000 5 10000 100 833,33333 8,333333333

Total charges fixes 10325000 2065000 20650 172083,33 1720,833333

20
Tableau 08 : Calculs des Produits financiers

SS SP Année 1
Facteurs 1 ménage 100 ménages 1 ménage 100 ménages 1 ménage 100 ménages
variables Quantité Coût Quantité Coût Quantité Coût Quantité Coût Quantité Coût Quantité Coût
Semences (g) 16 64 1600 6400 16 64 1600 6400 32 128 3200 12800
Fientes (kg) 202 4040 20200 404000 202 4040 20200 404000 404 8080 40400 808000
Urée (kg) 1,35 135 135 13500 1,35 135 135 13500 2,7 270 270 27000
Furadan (kg) 250 750 25000 75000 250 750 25000 75000 500 1500 50000 150000
NPK 1 500 100 50000 1 500 100 50000 2 1000 200 100000
K2SO4 1 500 100 50000 1 500 100 50000 2 1000 200 100000
Décis 15 180 1500 18000 15 180 1500 18000 30 360 3000 36000
TOPSIN - M 5 300 500 30000 5 300 500 30000 10 600 1000 60000
Location parcelle 1 500 100 50000 1 500 100 50000 2 1000 200 100000
Carburant
motopompe 10 5000 1000 500000 10 5000 1000 500000 20 10000 2000 1000000
Carburant moto
charrette 12 6000 1200 600000 12 6000 1200 600000 24 12000 2400 1200000
Transport
acquisition
intrant 1 50 100 5000 1 50 100 5000 2 100 200 10000
Main d'oeuvre 10
manoeuvre 1 000 100 1000000 1 10 000 100 1000000 2 20000 200 2000000

Total 28019 2801900 28019 2801900 56038 5603800

21
Tableau 09 : Flux de trésorerie

Phase d'exploitation de l'affaire Cumul


Mise en 1,5ha x
Production de tomate place 1 ha x2 2 2 ha x 2 2ha x 2 2ha x 2 8,5 ha x 2
'mongal' An 0 An 1 An 2 An 3 An 4 An 5
Investissement/renouve
llement
Bac à eau 800000
Puits maraîchers 500000
Pulvérisateurs 150000
Arrosoirs 400000
100000
Moto pompe 0
Brouettes 100000
100000
Bottes 0
Râteaux 200000
Houes 100000
Pèles 300000
Moto à charrettes pour 300000
livraison 0
250000
Magasin de stockage 0
Chaises 125000
Tables 100000
Paniers de livraison 50000
Total
I:investissement/renouv 103250
ellement 00 0 0 0 0 0 10325000
Dépenses d'exploitation
Provision pour diverse
maintenance 200000 200000 200000 200000 200000
Frais de communication 50000 50000 50000 50000 50000
Frais de fonctionnement
des comités 600000 600000 600000 600000 600000
Total charge fixe
d'exploitation 850000 850000 850000 850000 850000
Total charge variable 560380 840570 1120760
d'exploitation 0 0 0 11207600 11207600
Total II: Dépenses 645380 925570 1205760
d'exploitation 0 0 0 12057600 12057600 51882300
Recette d'exploitation
Quantité de tomate (Kg) 35000 52500 70000 70000 70000
Prix de vente unitaire 275 275 275 275 275
962500 144375 1925000
Vente de tomate (francs) 0 00 0 19250000 19250000
Total III : recette 962500 144375 1925000
d'exploitation 0 00 0 19250000 19250000 81812500

22
-
Cash flow à actualiser = 103250 317120 518180
Total III - (I+II) 00 0 0 7192400 7192400 7192400
- - -
103250 715380 197200
Cash flow cumulé 00 0 0 5220400 12412800 19605200
Taux de placement du
capital investi 3,5% 3,5% 3,5% 3,5% 3,5%
167788 201679 2308847 23190696 23194274 intérêt
Capital annuel 00 58 8,53 ,75 ,39 cumulé
705878 808096, 811674,3 811799,6 3724707,2
Intérêts annuels 587258 ,53 7486 862 035 68

23
5. PLAN REGLEMENTAIRE, ORGANISATION INTERNE ET LA
STRATEGIE DU PARTENAIRE D’AFFAIRE

Organisation interne
Pour une gestion efficace et réussite de l’idée d’affaire, il faut une mise en place de 3
comités ou 3 commissions pour des fonctions bien distinctes.

 Le conseil des Présidents : dans le contexte de la ville de Porto-Novo, il sera


constitué d’office des cinq Présidents des cinq groupements de producteurs urbains
PROFAUP pour une bonne mesure de représentativité et de partage d’informations. Il
est l’organe qui assure la coordination des activités et valide les décisions des
comités. Les décisions sont constatées par des procès-verbaux inscrits sur un
registre spécial et signés du Président et du secrétaire. Il s’occupe aussi du suivi et
du contrôle. (la gestion des fonds alloué au projet se fera par ce conseil avec l’œil de
l’ONG PROFAUP,).
Il se réunit au moins une fois le mois. Il se sera composé de :
- Un président / une présidente; il / elle va assurer l’exécution des décisions du
comité et le fonctionnement correcte du comité qu’il ou elle représente. Il peut se
faire suppléer par un mandataire pour un ou plusieurs objets déterminés ;
- Un vice président / une vice-présidente; il / elle seconde le ou la président dans
l’exercice de ses fonction et le ou la remplace en cas d’empêchement ;
- Un secrétaire / une secrétaire; est chargé des convocations, de la rédaction des
procès-verbaux, de la correspondance et de la tenue des registres prévue ;
- Un trésorier / une trésorière; tient les comptes du comité, procède après
l’autorisation du comité pour toute opération financière et donne quittance de
toute somme reçue ;
- Un organisateur / une organisatrice assure l’ordre et la discipline.

NB : la fonction de membre de bureau n’est pas rémunérée pour tous les comités.
Cependant, les comités disposent des frais de fonctionnement pour ce qui concerne
essentiellement leur transport et le matériel bureautique.

 Le comité d’approvisionnement d’intrants, d’équipements et d’épargne - crédit :


Chaque groupement PROFAUP sur la base d’un certain nombre de critères envoie
un membre pour siéger à ce comité. Les critères de base essentiellement sont :
- Etre disponible,
- Comprendre ou savoir lire et écrire français,
- Avoir une expérience ou des aptitudes en la matière.

NB : Ces critères de base sont valables pour tous les comités. Ils ne sont pas exhaustifs ;
ils peuvent être complétés selon le cas.

Le comité d’achat d’intrant, d’équipement est l’organe qui va effectuer comme l’indique
son nom les achats d’intrants et d’équipements. Il recense les besoins en intrants et en
équipements tout en référent au plan d’affaire ; s’occupe de la recherche et du choix

24
des fournisseurs crédibles d’intrants et d’équipement, négocie les prix et soumet ses
propositions au conseil des présidents pour validation. Il s’occupe également du
stockage au besoin des intrants et les met à la disponibilité des producteurs au moment
venu.
NB : ce comité va bénéficier de l’orientation de l’équipe locale vers les fournisseurs
potentiels mais le choix des fournisseurs ne revient pas à l’équipe locale. Puisque le
projet envisage donner les intrants sous forme de crédit et dans la mesure du possible
mettre en place un système d’épargne pour renouveler les fonds investir, ce comité aura
à ce titre pour second rôle le recouvrement des crédits en intrant. Pour ce qui concerne le
renouvellement des équipements, chaque groupement PROFAUP sera responsabilisé à
l’interne sur la base d’un consensus pour des cotisations périodiques.

 Le comité de vente, de promotion et de distribution des revenus : il sera constitué


également de cinq (05) membres de chaque représentant des cinq groupements
PROFAUP. Il aura pour rôle la commercialisation des tomates, la promotion du
produit et le partage des revenus des producteurs. Il va travailler en synergie avec
le comité d’achat d’intrant, d’équipement et d’épargne crédit.

25
5.1 – Organigramme

Conseil des présidents des


groupements

Le comité d’approvisionnement d’intrants, Le comité de vente, de promotion et de


d’équipements et d’épargne crédit distribution des revenus

Producteurs porteurs du plan d’affaire

Producteurs urbains des groupements, Allogo, Mignomidé,


Gbénompko, Ayidoté et Mahudjro du 2è arrondissement de Porto -
Novo

26
Chaque comité serait composé de 5 membres issus de chacun des 5 groupements de
l’initiative PROFAUP. C’est chaque groupement qui désigne ses membres qui siègeront
au niveau de chaque comité.

Le fonds rotatif

Ce fonds rotatif sera constitué :

- de l’épargne des producteurs urbains : 1000F CFA par mois et par personne, soit
un montant de 600 000F CFA à la fin de la première campagne ;
- de remboursement des crédits intrants avec un intérêt de 5% ;
- d’une ligne de crédit de 2 500 000 F CFA (financement PROFAUP).

5.2 – La stratégie de partenariat

Pour la formation des producteurs sur l’itinéraire technique, des centralisations seront
faites avec des professionnels de la culture (producteurs expérimentés et installés ayant
de bonnes expériences dans la production de tomate améliorée.

Pour le suivi des producteurs, les structures telles que le CeCPA et d’autres personnes
ressources humaines seront sollicitées.

L’équipe locale coordonnera tous ces appuis conseils en direction des producteurs.

Les différents comités crées dans le cadre la mise en œuvre de l’affaire bénéficieront
d’un appui conseil régulier de l’équipe locale du projet et des spécialisés en organisation
paysanne du CeCPA.

Matériaux Partenaires
Semence TROPICASEM
Intrants SDI
Equipements Marchés locaux
Ventes de récolte Hôtels, Restaurants, Maquis et Acheteurs
potentiels des marchés locaux.

Le service de contrôle de qualité du CeCPA sera sollicité pour le contrôle de qualité.

27
REAJUSTEMENT DU PLAN D’AFFAIRE APRES LA MISE
EN ŒUVRE DE LA PREMIERE CAMPAGNE

Contexte
A l’issue de la campagne 1 de production et de vente de tomate Mongal F1 dans le
cadre de l’initiative profaup dans la ville de Porto-Novo, un bilan a été réalisé et des
enseignements tirés. Cette évaluation a révélée que les résultats attendus n’ont pas
été obtenus dans sa totalité. Un réajustement du plan d’affaire prenant en compte
les recommandations de la campagne 1 et les vœux des producteurs urbains
engagés dans l’initiative, s’impose. Le réajustement en question prendra en compte :

- Le choix de la variété.
- Le calendrier cultural.
- Les opérations culturales.
- Le fonctionnement des comités.
- L’Animation des champs écoles.
- Et, le calcul de la rentabilité.

1- Le choix de la variété

En plus de la variété Mongal F1, 02 nouvelles variétés sont retenues pour la


campagne 2. Il s’agit de :
 Tropimech
- Précoce : 65/70j
- Forme : carré longue
- Fermeté : bonne.
- Poids moyen : 90 -100g
- Collet : léger collet
- Prix : 6500f la boite de 100gramme de semence
- Quantité de semences /ha : 2,5 Ŕ 03 boites
 Pétomech
C’est une variété qui a pratiquement la même forme Tropimech, mais de
poids moyen plus petit.

NB : ces deux variétés améliorées ressemblent beaucoup à la variété locale « akinkon »


qui se vend très bien et beaucoup appréciée par les producteurs et consommateurs à
cause de sa fermeté et sa couleur rouge vive.
(Source d’information : tropicasem-Benin Semences ŔCotonou).

2- Le calendrier cultural

- Pépinière : entre 25 et 31 juillet (fin des pluies diluviennes).


- Repiquage : entre le 15 aout et le 21 aout.

28
- Récolte et commercialisation : à partir de la dernière semaine d’octobre et
courant novembre.

3- Les opérations culturales

 La fertilisation
- La fertilisation minérale : le sulfate de potassium (K2SO4) ne sera pas utilisé
cette fois ci.
- La fertilisation organique : chaque producteur va opérer un choix libre entre la
fiente de volaille et celle de lapin.
 Le traitement phytosanitaire
- Nous allons utiliser cette fois ci des produits chimiques appropriés
(insecticides fongicides.), en remplacement d’extrait aqueux de feuille de
neem.
 Tuteurage
- Libre choix est donné aux producteurs à cause de sa pénibilité ; le plus
important est que les fruits ne soient pas en contact avec le sol.

4- Le fonctionnement des comités

 Le comité de commercialisation :
Sa tache/attribution va connaitre une modification cette fois ci.
Ce comité va se charger, de la collecte/recherche des informations sur les
prix/couts de la tomate ; cela permettra aux producteurs de ne pas brader
leur production.
Cette fois chaque producteur va se débrouiller pour vendre sa production ;
vente bord champ ci possible.

 Le conseil des présidents :


Ce comité, composé des 5 présidents va se réunir une fois par mois à la
fondation (FPGL) sous la supervision de l’équipe locale pour faire le point
de la situation au sein de leur groupement respectif et, échanger les points
de vue.

5- L’Animation des champs écoles

Elle se fera cette fois ci par un animateur endogène choisi par groupement parmi
les producteurs urbains PROFAUP. En ce qui concerne les nouveaux thèmes
d’apprentissage /champ école, le « compostage » par exemple il sera animé par
l’équipe locale.

29
6- Le calcul de la rentabilité

Il s’agira ici de présenter dans des tableaux le calcul de rentabilité des 02


nouvelles variétés introduites (tropimech et petomech), par producteur pour une
superficie de 100m².

TABLEAU 1 : Le coût de production pour 100m² de superficie emblavée par un


producteur en saison des pluies.
OPERATIONS COUT (CFA)
Pépinière (1m²) 650
Travail du sol (100m²) 1450
Repiquage 200
Arrosage 1800
Fertilisation 6205
Sarclo-buttage 900
Traitement phytosanitaire 1400
Tuteurage 2250
Récolte 1350
Cout de production 16 250

TABLEAU 2 : Prix de vente de tomate fraiche (saison des pluies)

Période (mois) Prix de vente (CFA/kg)


Juillet-aout 100
Septembre - décembre 150

TABLEAU 3 : Recette de 100m² de tomate (saison des pluies)

Période (mois) Production (kg) Prix de vente Recette


Juillet-Aout 200 100 20 000
Septembre- 200 150 30 000
décembre

TABLEAU 4 : Bénéfice sur 100m² de tomate.

Période (mois) Recette (Cfa) Cout de production bénéfice


Juillet- aout 20 000 16 250 3 750
Septembre- 30 000 16 250 13 750
décembre

(NB : Source d’information des tableaux 1-2-3-4 : Référentiel technico-


économique de la production agricole. Comment réussir la culture de la tomate
améliorée en toute saison : cas des régions urbaines et périurbaines du sud-
Bénin.)

30
RECAPITULATIF : Notre production arrivera sur le marché dans la période fin
octobre-courant novembre. Donc un producteur qui a emblavé une superficie de
100m² gagnera un bénéfice net de 13.750 FCFA (200 kg de tomate vendus à
150f le kg).Par ailleurs il est intéressant pour le producteur de produire la tomate
en période pluvieuse entre les mois de septembre et décembre.

SEANCE D’INFORMATION D’ECHANGE ET DE PARTAGE DU PLAN D’AFFAIRE REAJUSTE


AVEC LES PRODUCTEURS PROFAUP.

PROCES VERBAL DE LA SEANCE :

L’an deux mille dix et le lundi 12 juillet s’est tenue à la Fondation (FPGL), une séance
d’information, d’échange et de partage du plan d’affaire réajusté avec les producteurs
PROFAUP .Etaient convié à cette séance 20 participants (soit 04 par groupement.).(Voir
en annexe la liste des participants.).Les discussions ont portées sur les points suivants :

- Les nouvelles modifications apportées à l’ancien plan d’affaire.


- Amendements et adoption de ce plan d’affaire par les participants.
La séance qui a démarrée à 09h30mn a pris fin à 14h avec une pause de
30mn. Les participants étaient satisfaits d’avoir contribué à la réalisation de
leur plan d’affaire d’une part et d’autre part au fait que leurs différentes
préoccupations ont été prises en compte dans le réajustement du plan
d’affaire. Ils ont aussi promis une fois de retour dans leur groupement
respectif, faire la restitution et, se préparer pour sa mise en œuvre.

31
ANNEXE : Liste des participants présents à la séance d’information d’échange et de
partage du plan d’affaire réajusté avec les producteurs PROFAUP.

N°d’ordre Nom et prénom(s) Groupement Observation(s)


d’appartenance
1 HOUNKPEVI Léa Mignonmidé présidente
2 TONOUEWA Philomène Mignonmidé
3 Dodjinou Léontine Mignonmidé
4 KIKI Alice Mignonmidé
5 VODOUNOU Agate Mignonmidé
6 YEKPON Claudine AYIDOTE
7 YAHOUEMEDE MESSODJI AYIDOTE
8 OKE Houevoh AYIDOTE
9 AKODJENOU ANAGO AYIDOTE
10 HOUNWI Marie AYIDOTE
11 DJOSSOU Delphine MAHOUDJRO
12 AKADJA Albertine MAHOUDJRO
13 DJOSSOU Agnès GBENONKPO
14 ZANOU Gisèle GBENONKPO
15 HOUNHANOU Eliane ALLOGO
16 DANSOU Séraphine ALLOGO
17 HOUNGBEDJI E LIANE ALLOGO PRESIDENTE
18 ABOUBAKARY Soumaila GBENONKPO PRESIDENT
19 SOHE Gbenou GBENONKPO
20 BOKO Cyriaque ALLOGO

32