Vous êtes sur la page 1sur 2

CHRONOLOGIE

LES TROIS MANDATS À LA LOUPE

Le bilan des
années Collomb
1er mandat 2e mandat
➔ Vélo’v
LES RÉUSSITES

En 2005, Lyon innove avec un


service de vélos en libre-service,
fourni par JCDecaux en échange
d’espaces publicitaires. Les vélos
rouges vont booster la pratique de la
bicyclette comme moyen de
transport à Lyon. Quinze ans plus
tard, les Vélo’v sont électriques et la
cité compte près de 1 000 kilomètres
de pistes cyclables.

➔ La Confluence
C’est avec ce quartier que Gérard
Collomb gagne ses galons de maire-
bâtisseur et laisse sa trace dans
l’histoire de Lyon. Il aménage d’abord
les docks avec un immeuble signature,
le cube orange. Vient ensuite le centre
commercial et, de l’autre côté de la
darse, des habitations. En faisant
travailler des architectes de renom,
➔ Les berges du Rhône Gérard Collomb change l’image de
À quelques mois des municipales Lyon. Le quartier sera finalisé lors du
➔ Carré de Soie mandat suivant avec une densification
Sur d’anciennes friches industrielles, de 2008, Gérard Collomb abat son
joker : les berges du Rhône. Le des constructions, mais aussi plus de
Gérard Collomb lance le Carré de végétation.
Soie. Autour de l’hippodrome, il crée succès populaire est immédiat. Les
un centre commercial et prolonge la Lyonnais redécouvrent leur fleuve.
ligne A du métro pour en faire un Lors des mandats suivants, il décline
nouveau hub. C’est de ce nouveau l’idée sur la Saône avec des
quartier que part le développement aménagements plus intimistes et un
de la métropole vers l’est. Et les projet retardé : l’esplanade Saint-
aménagements se poursuivent Antoine.
encore avec des immeubles de
bureaux et de logements.
➔ La vidéosurveillance
Comme il l’avait fait à son arrivée
➔ Les Nuits sonores dans le 9e arrondissement en 1995, ➔ Le coût de L’OL Land
Ce festival de musique électro va Gérard Collomb cible la sécurité
C’est la grande bataille du deuxième
tordre le cou à l’image de ville comme une priorité. Une manière de
mandat. Elle est politique, juridique et
bourgeoise de Lyon. L’événement casser l’image angéliste accolée au
populaire, tant l’OL Land cristallise les
symbolise la dynamique nouvelle PS à l’époque. Il multiplie par trois le
critiques. Mais Gérard Collomb apporte
impulsée par la majorité de gauche nombre de caméras de
un soutien sans faille à Jean-Michel
plurielle qui met en avant une vidéosurveillance au cours de son
Aulas, le président de l’OL. Et aussi un
nouvelle génération. Elle est ici premier mandat. Les statistiques de
concours financier à un projet réputé
incarnée par Vincent Carry. la délinquance chutent.
100 % privé. Les différentes
collectivités présidées par Gérard
Collomb financent les aménagements
à hauteur de 200 millions d’euros.

➔ La braderie des bijoux de famille ➔ Un pouvoir contesté


Dès son premier mandat, Gérard Collomb vend à Sa réélection dès le premier tour
la découpe le patrimoine municipal pour financer en 2008 marque pour de nombreux
ses nouveaux projets. En décembre 2004, la ville anciens compagnons de route de
cède la rue Grôlée à un fonds de pension Gérard Collomb un avant et un après.
américain pour 87 millions d’euros. Trois reventes Nathalie Perrin-Gilbert dénonce la
plus tard, les anciens biens municipaux viennent première un virage autocratique, un
d’être cédés dans une opération chiffrée à exercice solitaire du pouvoir. Six ans
700 millions d’euros. À chaque mandat, des plus tard, David Kimelfeld et Georges
bijoux de famille seront cédés : l’Hôtel-Dieu ou la Képénékian forgent le même constat
salle Rameau. et en tirent les mêmes conclusions

22 • Lyon Capitale • Numéro spécial élections - Mars 2020


De la Confluence à Gerland en passant par le Carré de Soie ou la Part-Dieu,
Gérard Collomb s’est révélé en maire bâtisseur. Depuis 2001, il a façonné
une nouvelle image de Lyon et de la métropole. Avec une méthode qui ne
passe pas toujours pour ses opposants.

3e mandat
➔ La Duchère
En parallèle des logements à
10 000 euros de la Confluence, Gérard
Collomb n’oublie pas son
9e arrondissement. À la Duchère, il
prône la mixité sociale. Des barres HLM
sont rasées et remplacées par des
immeubles d’une taille plus humaine à
destination des classes moyennes. Le ➔ Le développement
taux de logements sociaux diminue à économique
mesure qu’il augmente dans le reste de En 2019, plus de 16 000 emplois ont
la ville. Même dans les quartiers les été créés dans la métropole de Lyon.
plus chics, des appartements HLM sont Timide au cours des premiers
intégrés aux programmes immobiliers. mandats, l’implantation de grandes
➔ L’Hôtel-Dieu entreprises a pris une plus grande
C’est le grand projet lyonnais du ampleur. À ses opposants qui
troisième mandat, avec la rénovation l’accusent de siphonner les territoires
➔ Festival Lumière de la place des Terreaux. Porté par le voisins, Gérard Collomb assure que la
Pour mettre en valeur une invention privé, il symbolise un partenariat théorie du ruissellement fonctionne.
lyonnaise, Gérard Collomb lance le public-privé devenu de plus en plus
festival Lumière. Il le confie à Thierry présent au fil des ans.
Frémaux, directeur de l’Institut
Lumière. En dix ans, la manifestation
est devenue d’envergure nationale. Elle ➔ Gerland
devrait trouver son prolongement lors Le quartier est celui qui a le plus
du mandat à venir avec la réalisation
➔ La Part-Dieu changé au cours des deux derniers
Dans le quartier d’affaires, Gérard mandats avec les ZAC du Bon Lait,
de la cité du Cinéma, un prolongement
Collomb redessine la skyline en Nexans et des Girondins. Au sud, le
de l’Institut Lumière.
soutenant des projets de tours : Biodistrict s’étend progressivement. La
Oxygène puis Incity et bientôt Silex et première pierre du Circ a été posée il y
To-Lyon. Il en fait le deuxième quartier a quelques semaines. Gerland est
d’affaires de France derrière La devenu un quartier d’affaires. Le
Défense. Le plan Part-Dieu se déménagement de l’OL a été bien
poursuivra durant le prochain mandat amorti par l’arrivée, réussie, du Lou
avec le réaménagement de la gare et rugby.
du centre commercial.

➔ Les prix vertigineux


de l’immobilier
L’attractivité de la métropole attire de
nouveaux habitants, 60 000 par an,
avec un effet indésirable sur le prix de ➔ Les hausses d’impôt LES ÉCHECS
l’immobilier : +203 % sur les vingt À chaque début de mandat, Gérard Collomb a relevé les taux d’imposition, comme il
dernières années. Après une pause, au s’y était engagé lors de ses campagnes électorales. Le tour de vis de 2014 est rendu
moment de la crise financière de 2008, plus indigeste par le taux d’exécution du plan de mandat : 75 %. Il a donc surtout
la courbe s’emballe. Sans que Gérard permis à la collectivité de faire des provisions.
Collomb tente d’enrayer le
phénomène.

➔ Le plan piscine fantôme ➔ Le statu quo des grandes


➔ Une proximité gênante avec À chaque campagne, Gérard Collomb infrastructures
le milieu des affaires a présenté un plan piscine qu’il n’a Durant les années Collomb, les grands
jamais honoré. Aucune n’a été projets d’infrastructures n’ont pas
Toutes les grandes opérations urbaines
construite alors que la demande vraiment avancé. Il a techniquement
ont permis à une poignée de chefs
augmente, surtout lors des pics de obtenu le déclassement de l’A6-A7,
d’entreprises de réaliser de juteuses
canicule. Seule grande mesure : le mais sans les aménagements
affaires : Jean-Christophe Larose à la
lifting de la piscine du Rhône, nécessaires, l’Anneau des Sciences ou
Confluence, Jean-Michel Aulas à
accompagné d’une révision à la hausse un contournement à l’est, il ne va
Décines-Charpieu et Olivier Ginon à
des tarifs. D’une manière générale, la résoudre aucun problème de mobilité.
Gerland. Le dossier Rhônexpress, dans
construction d’équipements publics Alors que ceux-ci sont plus que jamais
lequel Gérard Collomb a demandé à ce
(écoles, crèches, gymnases) n’a pas su prégnants. En un mandat, le temps
que Vinci soit ménagé, a aussi mis en
accompagner celle de logements. perdu dans les bouchons par les
lumière sa proximité avec les milieux
économiques. Mais à qui profite-t-elle automobilistes est passé de 43 à
le plus ? 141 heures.

Lyon Capitale • Numéro spécial élections - Mars 2020 • 23