Vous êtes sur la page 1sur 14

Bulletin d’information de

La société d’astronomie de Juin 2003


Montréal et du vol. 17, no 2
Centre francophone de la SRAC Solstice d’été

Attention
Sommaire Nouveau numéro de téléphone pour la SAM
(514) 201-3982
Mot du président ........................p. 2 En vigueur depuis le début avril
Nouveaux membres à la SAM... p. 2 Nouvelle adresse site Internet depuis avril
Dorval cet été ............................ p. 2 www.lasam.ca
La constellation...........................p. 3
Ateliers .......................................p. 4
Groupes d’observateurs SAM.....p. 4 La fin de semaine astronomique de l’été
Jeunes Astronomes ...................p. 5
Congrès FAAQ ..........................p. 5 Le CAFTA 2003
La SRAC.....................................p. 6 Les 25, 26 et 27 juillet 2003
Photos Éclipse de Lune .............p. 7 Au Parc des Îles de St-Timothée
Sorties St Valérien .....................p. 7 Apportez vos télescopes et venez au concours CAFTA .
L' année des Phémus ................p. 8 De l’observation le vendredi et samedi soir.
Ciel de saison............................ p. 9 Le concours CAFTA samedi après -midi, suivi d’une conférence.
Les images du mois ................. p. 9 Des prix de présence.
Le système solaire......................p.10 NOUVEAU : Prix, 5$ par véhicule avec télescope.
La FAAQ.....................................p.11 Et 5$ par nuit pour camper sur place et observer.
Photos Éclipse de Lune..............p.12 Seuls les véhicules avec télescope sont autorisés sur le terrain, les
autres véhicules se stationnent en bas au stationnement public.

Une photo du site où a lieu le CAFTA. Voir à www.rocler.qc.ca/caori


Le mot du président Fédération des astronomes amateurs FAAQ dont l'hôte cette année sera le
du Québec (FAAQ). Nous avons réduit Club de Dorval. Nous comptons aussi
Bruno Beaupré
considérablement l'inventaire du ma- tenir nos soirées d'observation au ter-
gasin. Notre site Web a pris beaucoup rain de la SAM et organiser d'autres
Bonjour à tous, d'ampleur. À cet égard nous avons activités tels Bar BBQ, épluchette de
maintenant notre propre nom de blé d'inde, journée Hot Dog, Camping
Je remercie les membres de l'ancien domaine sur le Web : www.lasam.ca. sous les étoiles etc. Fréquentez sou-
conseil d'administration qui ont mis Nous avons choisi un autre four- vent notre site Web pour obtenir tous
beaucoup de cœur et d'effort pour nisseur pour notre site Internet, qui les détails.
servir les membres de la SAM et le nous offre beaucoup plus d'espace
public en général. Il faut avoir été du pour nos pages Web. Nous avons J'invite les membres à participer au
nombre pour apprécier le nombre aussi un nouveau numéro de télé- plus grand nombre d'activités possible.
d'heures que l'on doit consacrer pour phone, le 514-201-3982. On organise ces événements pour
que la SAM fonctionne rondement. Je vous (pas pour les martiens !) et il n'en
remercie aussi tous ceux et celles qui Sur le plan administratif, nous avons tient qu'à vous d'en profiter.
ont aidé et qui aident toujours le CA à pris diverses mesures pour épargner
servir les membres et le public. Grâce des coûts et nous donner une plus Je souhaite à tous un superbe été rem-
à leur aide, ceux qui ont en eux l'étoile grande marge de manœuvre, tout cela pli de nouvelles découvertes lors de
de l'astronome peuvent plus aisément dans le but de mieux servir nos mem- vos soirées d'observation. N'oubliez
la découvrir. bres. surtout pas de rédiger vos rapports
d'observation. Nous aurons tous
Depuis février, beaucoup de choses L'été s'annonce aussi fort occupé. Nos beaucoup de choses à partager et à
ont déjà changé à la SAM. Des ate- soirées publiques sont déjà en cours raconter.
liers ont été mis sur pied. La présen- au Parc Nature de l'Île-de-la-Visitation.
tation du Ciel du mois a été améliorée. La SAM participera au festival d'as- Bienvenue à Dorval
La Sam s'est procuré une nouvelle tronomie du Mont-Mégantic, au CAFTA Horaire été 2003
lunette. Nous nous sommes joints à la 2003 ainsi qu'au congrès annuel de la À partir du 2 juin, les réunions auront lieu
aux deux semaines.
Bienvenue aux nouveaux membres de la SAM Dates des ciels du mois :
2 juin : ciel du juin
30 juin : ciel de juillet
Depuis le début de 2003, les personnes suivantes se sont jointes à la 28 juillet : ciel d’août
SAM : 25 août : ciel de septembre

Pour vous rendre à Dorval, vous trouverez


. Serge Martel le trajet sur notre site web: http://mem-
. Stéphane Nadeau bres.lycos.fr/cdadfs
. Sébastien Brosseau
Pour ceux qui n’ont pas accès au Net,
. Hélène Gravel vous avez ce trajet dans l’Astro-Notes de
. Rudy Declercq juin 2000.
. Gilles Mailhot
. Luc Béland Collaborez à
. Donald et Marc-Alexandre Beauchamp l’Astro-Notes
. Malik Mechouek Faites-nous parvenir vos
. Louis Chartier photos, textes, dessins,
. Pierre-Louis Robichaud ou croquis...
. Mathieu Bouchard Par la poste à l’adresse ;
C.P. 206, Station St-Michel
. Louis-Raphaël Pelletier
Montréal, QC H2A 3L9
Ou par courriel
Bienvenue dans la grande famille de la SAM. Nous parta- “ gilberts@ca.inter.net “
geons tous une même passion pour l'astronomie et il nous fera plaisir Date de tombée
de vous aider à progresser dans votre connaissance et votre apprécia- (Septembre 2003)
tion du ciel étoilé. Le 5 août 2003

Juin 2003 p. 2 Astro-N


Notes
La constellation Delta Sct
Scutum AD : 18h 42.3 Déc : -09°03
Mmin : 4.60 Mmax : 4.79
L’Écu de Sobieski Pér (jours) 0.194
par G. St-OOnge et L. Morin (Prototype (delta Sct) d'une
classe de variables pul-
santes à courte période
Petite constellation située entre l'Aigle
et le Sagittaire, elle fut créée par l'as- Références :
tronome allemand Johan Hevelius, à
la fin du XVIIe siècle, qui la nomma * Le logiciel Megastar
ainsi en l'honneur du roi de Pologne, * Le logiciel Redshift
Jean Sobieski. Très bien placée dans * Dibon-Smith, R. Starlist
la Voie lactée. Possibilité d’y trouver 2000, John Wiley & Sons inc,
des novae. New-York, 1992
Peut-être ce qui la distingue le plus * Mallas, J & Kreimer, E.,
c’est qu’elle contient le remarquable The Messier Album, Sky
amas d'étoiles M11, surnommé Le vol Publishing Corporation,
de canards sauvages. Cambridge, Mass, 1980
Son aire est de 109° carrés et elle
vient au 84e rang (sur 88).

Quelques objets du Scutum


Tous ces objets sont concentrés dans
le moitié nord de la constellation.

Le principal objet de cette constellation


est M11, un magnifique amas ouvert.
AD : 18h 51.2 Déc : -06°16
Diam : 13.0’ Mag : 5.8

M26 amas ouvert


AD : 18h 45.3 Déc : -09°23
Diam : 14.0’ Mag : 8.0

NGC 6664 amas ouvert à 0.5° ouest


de l’étoile alpha Sct.
AD : 18h 36.7 Déc : -08°13
Diam : 16.0’ Mag : 7.8

NGC 6712 amas globulaire (à l’ouest


de M26)
AD : 18h 53.2 Déc : -08°42 Dans Le
Diam : 7.0’ Mag : 8.1 Serpent, il y a
M16, un amas
Quelques étoiles ouvert dans
On n’y trouve pas beaucoup d’étoiles une très belle
doubles intéressantes. Quant aux nébuleuse, la
étoiles variables, deux retiennent l’at- nébuleuse de
tention. l’Aigle.
AD 18h 18.8
R Sct (tout près de M11) Déc : -13°48
AD :18h 47.5 Déc : -05°42 Diam :
Mmin : 4.2 Mmax : 8.6 6.0’ amas, 25’
Pér (jours) 144 nébuleuse
(Type RVa Tauri pulsante, semi- Mag : 6
régulière)
Juin 2003 p. 3 Astro-N
Notes
LES ATELIERS ulaires. Et que dire du plaisir de savoir (des anciens à Hubble) (du Big Bang à
manipuler les instruments de l'as- l'accélération de l'expansion de l'u-
tronome? nivers), de la vie des étoiles, et du sys-
par Hugues Lacombe
Cet atelier est divisé en plusieurs tème solaire. D'autres sujets pourront
volets et couvre des sujets tels les ou- également être abordés. Cet atelier
Plus tôt cette année la SAM a com- tils de l'astronome amateur, les instru- intéressera tant ceux et celles qui con-
mencé à offrir des ateliers de forma- ments, les accessoires et l'astronomie naissent peu ces sujets que les per-
tion pour aider ses membres à perfec- par la pratique. Il sera de nouveau sonnes qui désirent rafraîchir leurs
tionner leurs connaissances de l'as- offert cet automne. connaissances.
tronomie et l'usage des instruments Un atelier de niveau intermédiaire Les deux ateliers seront offerts les
utilisés pour effectuer leurs observa- sera également offert cet automne et jeudis soirs pour ne pas nuire à la
tions. j'aurai le plaisir de le donner. Des tenue des conférences du mardi soir.
Un premier atelier de niveau débutant notions de physique et de mathéma- On espère mettre sur pied pour le
a été offert par Bruno Beaupré. Il est tique y seront esquissées mais non de début de 2004 un atelier de niveau
conçu pour les personnes qui débu- façon détaillée. Cet atelier se veut supérieur. Avant de se lancer dans
tent en astronomie Il constitue une accessible à tous les membres. Ceux cette aventure, il serait utile de savoir
introduction complète à l'astronomie qui ont assisté aux deux conférences ce que les membres aimeraient voir
sur une période de trois mois. À la fin que j'ai données sur l'histoire de l'as- discuter dans un tel atelier. Faites par-
de l'atelier, le nouvel astronome ama- tronomie ont déjà une idée du genre venir vos commentaires à Bruno
teur peut, en principe, identifier les de présentations qui y seront faites. Beaupré. S'il y a de l'intérêt, on y don-
constellations et les principales L'atelier intermédiaire traitera de l'his- nera suite.
étoiles, et comprendre ce que sont les toire de l'astronomie, de cosmologie
nébuleuses, les amas ouverts et glob-

LES GROUPES Niveau II (animateur : Hugues Il est prévu que les animateurs orga-
D'OBSERVATEURS Lacombe) : Ce groupe vise les mem- niseront des sorties au terrain de la
bres qui savent déjà s'orienter dans SAM.
DE LA SAM le ciel et qui connaissent les princi-
pales étoiles et constellations. Les Les membres ont été invités à se join-
par Hugues Lacombe participant(e)s sont appelé(e)s à dre à un ou plusieurs de ces groupes,
observer une série de phénomènes selon leur intérêt et leur niveau d'a-
En mai 1961 le Centre français de la et d'objets célestes à l'œil nu, à l'aide vancement. La réponse : un gros zéro,
SRAC organisait son premier groupe de jumelles ou d'un petit télescope. mis à part les activités d'observation
d'observateurs. Ces groupes se sont On leur demande de compléter le prévues dans le cadre de l'atelier pour
succédé au fil des années sous programme " Observer l'univers ". débutant offert par Bruno Beaupré.
diverses formes. Par exemple, en
1980 on a vu naître la brigade " J " des Niveau III : Ce groupe rassemble les On peut penser que le problème se
observateurs du ciel aux jumelles. En amateurs qui possèdent et utilisent situe en partie au niveau du marketing.
1991, on constituait le Comité des déjà un télescope. À ce niveau, les Les membres n'étaient peut-être pas
observateurs de la SAM (COSAM). participant(e)s sont appelé(e)s à suffisamment informés pour mani-
Plus tôt cette année, le COSAM est observer tous les cratères de la fester leur intérêt. Autre possibilité :
devenu le GOSAM (Groupes d'obser- Lune, les phénomènes solaires, tous les membres ne sont pas intéressés à
vateurs de la SAM) et quatre groupes les objets du catalogue Messier et ce genre d'activité, ce qui serait quand
d'observateurs ont été mis sur pied. les principaux objets NGC. même un peu surprenant pour une
société d'astronomie!
Niveau I (animateur : Bruno Beaupré) Niveau IV : Ce groupe intéressera
: Ce groupe vient en aide aux mem- les astronomes amateurs qui se pas- Il n'est jamais trop tard pour se mettre
bres qui débutent en astronomie et qui sionnent pour l'astrophotographie. à observer le ciel. Si vous avez besoin
veulent apprendre à reconnaître les L'animateur guidera les d'un peu de motivation, joignez-vous à
étoiles les plus brillantes et les con- participant(e)s dans l'usage un des groupes mentionnés en visitant
stellations. Les participant(e)s d'équipements divers et de dif- la rubrique GOSAM sur le site Web ou
apprennent à se servir d'un cherche- férentes techniques d'observation et en communiquant avec Bruno
étoiles. de photographie. Beaupré ou Hugues Lacombe.

Juin 2003 p. 4 Astro-N


Notes
Jeunes astronomes s'avanceraient même à dire qu'il a été
un des plus visités de toute la journée!
général… Bruno a même été surpris
de constater que c'était les filles qui
par Brigitte Dufresne Même si les étudiants qui venaient vi- semblaient les plus intéressées par
siter le kiosque de la SAM ne savaient l'astronomie, un domaine pourtant à
Récemment invités dans une école de la plupart du temps pas vraiment ce forte majorité masculine…
Granby, Hugues Lacombe et Bruno qu'était l'astronomie, Hugues et Bruno
Beaupré ont profité de l'occasion pour ont réussi à les intéresser en leur par- Si Hugues et Bruno ont bien aimé leur
présenter divers aspects de l'as- lant notamment de l'équipement journée, ils auront trouvé motivant et
tronomie aux jeunes qui s'y trouvaient. astronomique, comme les jumelles, enrichissant de transmettre leurs con-
Cette activité avait pour but de sensi- les lunettes et les télescopes. Certains naissances et leur enthousiasme aux
biliser les étudiants à divers loisirs qui étudiants ont même affirmé posséder jeunes élèves. D'ailleurs, ils ne croient
pourraient éventuellement les un de ces instruments, tandis que pas que leurs efforts étaient vains,
intéresser. d'autres disaient simplement avoir en puisque sensibiliser les jeunes équi-
leurs mains un cherche-étoiles. vaut en quelque sorte à former l'avenir
Contactés après qu'une organisatrice Cependant, peu savaient comment de la SAM. La sensibilisation par les
ait jugé, grâce au site Internet de la s'en servir, mais pas pour longtemps visites d'écoles reste donc un secteur
SAM, que l'astronomie pouvait puisque Hugues et Bruno ont tôt fait à développer, selon eux.
intéresser les jeunes, Hugues et de leur appren-
Bruno ont tout de go accepté l'invita- dre à le mani-
tion qui leur avait été présentée. Après puler. Certains
tout, pourquoi ne pas essayer de faire jeunes très
découvrir aux jeunes un sujet qui leur intéressés ont
est souvent inconnu ? également
demandé où
Donc, nos deux présentateurs d'un l'on pouvait se
jour, entourés de kiosques portant sur procurer un tel
l'ornithologie, l'escalade, la photogra- équipement !
phie, le dessin, le flamenco, les collec-
tions de cartes de joueurs de hockey, Pour la plupart,
et bien d'autres, ont vu, toute la la visite du
journée durant, défiler des groupes kiosque de la
d'environ 60 jeunes devant leur SAM s'arrêtait
kiosque et ceux des autres. Avec tout là, mais
le matériel qui s'y trouvait, soit deux quelques-uns
télescopes, une paire de jumelles sont restés
géantes, un cherche-étoiles, des atlas pour parler
et plusieurs livres, le kiosque de la astronomie ou
SAM a attiré bien des jeunes. Certains sciences en
Le congrès de la FAAQ a lieu à Dorval cette année, organisé par le club d’as-
tronomie de Dorval.
La SAM est maintenant membre de la FAAQ : La Fédération des Astronomes
Amateurs du Québec. Tous les membres de la SAM sont donc invités par la FAAQ
à participer à son congrès annuel.

On peut y faire la connaissance d’autres astronomes amateurs et professionels,


en échangeant nos projets et connaissances avec eux. Cela en assistant aux con-
férences du congrès et en y visitant la salle de kiosques. La SAM y monte un
kiosque cette année.

Les membres de la SAM qui veulent présenter une causerie ou un exibit doivent
présenter leurs demandes aux responsables du congrès, à l’adresse suivante sur
le net: http://www2.globetrotter.net/faaq/congres/congresfr.html
Ou par écrit à Club d’astronomie de Dorval, au 70 la Présentation Dorval, Québec.
H9S 3L3.
Pour plus de renseignement allez sur le net à :
http://www2.globetrotter.net/faaq/congres/congresfr.html

Juin 2003 p. 5 Astro-N


Notes
vent être soustraites du spectre Le DDO est plus qu'un bâtiment con-
Société royale mesuré. tenant le télescope. L'observatoire
d’astronomie du Canada L'observatoire a un taux d'efficacité qui possède aussi trois autres petits
joue dans les 60% en incluant les nuits dômes sur le toit du bâtiment principal.
centre francophone partielles. Ils observent donc trois jours Deux des dômes contiennent des téle-
sur cinq et ce toute l'année. Ça sem- scopes plus petits. Il y en a un de 24
ble vraiment trop? C'est le choix des pouces et un autre de 19 pouces.
programmes d'observation qui rend L'optique est en bonne condition dans
possible des taux d'utilisation si élevés les deux cas mais ils sont inutilisés à
en Ontario. En gros, l'observation des cause du besoin d'entretiens aux
Patrice Scattolin spectres stellaires est réalisable même dômes.
à la pleine Lune. Ce type d'observation
peut aussi être réalisé au travers de Ce que je retiens le plus de cet obser-
J'ai récemment eu la chance de visiter minces couches de nuages qui rui- vatoire de 1935 est la richesse des
l'observatoire David Dunlap de l'uni- neraient d'autres types d'observation. matériaux utilisés dans la construction.
versité de Toronto. Un des trois obser- C'est donc la tolérance aux mauvaises L'architecture formelle et la biblio-
vatoires professionnels, il demeure le conditions d'observation qu'il fait qui thèque grandiose semblent sortir
plus gros télescope optique au Canada rend ce télescope utile. directement d'un film. Avec les plan-
avec un miroir de 1.88m puisque Mont- chers en marbre l'observatoire reflète
Mégantic est de 1.6m et le DAO de L'aluminure du miroir prend 4 jours à une autre époque. Une ère ou l'as-
1.8m. C'est relativement petit aujour- refaire. Le gros du travail étant d'en- tronomie et la science étaient la chas-
d'hui mais lors de son inauguration c'é- lever tout le filage qui relie les instru- se gardée d'un petit groupe privilégié
tait le deuxième plus gros télescope au ments. Le vide prend 3 heures environ où la poursuite de la connaissance
monde. Il existait quatre exemplaires à se faire et un autre 3 heures est était un but en soi et le titre de
de ce télescope au monde. Il en reste nécessaire pour vaporiser l'aluminium. chercheur commandait le respect de
maintenant seulement trois puisque Pour enlever le miroir, le télescope est tous. Certainement que nous bénéfi-
celui du Mont Stomlo en Australie a été mis en station verticale, un ascenseur cions tous de la démocratisation de
récemment détruit par le feu. Il se dis- sort du plancher et vient directement ces tours d'ivoire mais nous avons
tingue aussi par le fait qu'il est situé en dessous du miroir. Le miroir est peut-être perdu quelque chose de trop
dans une zone urbaine que l'on peut descendu au travers une trappe dans au change. En observant de façon
comparer à Laval. Cet emplacement le plancher et est transporté par une concrète le sous-financement
donne à l'observatoire des problèmes grue dans la chambre à vide. chronique du DDO, et de l'astronomie
de sécurité qui lui sont uniques comme professionnelle en général, il me sem-
les célébrations païennes aux chan- Ce télescope a d'autres limitations. En ble observer un lent changement de
delles aux équinoxes, le chasseur de été le télescope ne peut être opéré si valeur de notre société. Un change-
chevreuils sur la pelouse à la porte de le taux d'humidité relative grimpe plus ment qui n'est peut-être pas pour le
l'observatoire ou le groupe d'amis avec haut que 85%. En haut de cette limite mieux, où la poursuite du profit passe
leurs caisses de bière. Ce télescope il se forme de la condensation à l'in- avant la quête de la vérité et où le
Richmond Hill est entouré du térieur du dôme qui peut ruisseler sur savoir n'est valorisé que s’il conduit
développement résidentiel typique de le miroir et endommager l'aluminure. directement au profit.
toute bonne banlieue. La pollution Ce télescope possède des encodeurs
lumineuse y est donc un sérieux pro- pour connaître la position mais il est Patrice s’inspirant des lieux d’époque.
blème. C'est le choix de programmes o p é r é
d'observation qui lui permet de jouer manuelle-
encore un rôle utile. Les principaux ment, il n'y a
programmes d'observations sont : pas de
Goto.
· binaires à courtes périodes
· recherche de planètes extra solaires
· spectrographie stellaire, incluant la
classification des étoiles
· recherche de trous noirs.

Ce type de recherche se concentre sur


des études spectrales. Il est donc pos-
sible de mitiger les effets de la pollution
lumineuse puisque les raies des lam-
pes au sodium à haute pression peu-
Juin 2003 p. 6 Astro-N
Notes
À 22:28:20 une pose de 1/32Sec À 22:37:39 une pose de 1/64Sec À 23:01:38 une pose de 2.83Sec

Trois belles images de Patrice Scattolin. L’éclipse de Lune du 15 mai 2003... Au télescope : Maksutov-Cassegrain
Orion 150mm diamètre 1800mm longueur focale (f12), oculaire superplossl meade 32mm non motorisé.

Voici les dates d'observation au terrain Prenez note que la sortie a habituellement
de St-Valérien lieu la première journée de beau temps.

Vendredi le 6 ou samedi le 7 juin Vous devez donc consulter le site Internet


Vendredi le 27 ou samedi le 28 juin ou le répondeur de la SAM pour connaître
quelle journée sera choisie pour la sortie
Vendredi le 4 ou samedi le 5 juillet au terrain d'observation.
CAFTA : 25 et 26 juillet
Bruno Beaupré
Vendredi le 01 ou samedi le 02 août
Vendredi le 29 ou samedi le 30 août

Juin 2003 p. 7 Astro-N


Notes
L' année des Phémus
Par Stéphane Lemon

Comme beaucoup le savent déjà l'année 2003 est l'année des Phémus, c'est à dire que tous les six ans, les satellites
galiléens de Jupiter offrent un spectacle accessible à tous les amateurs même modestement équipés. Ces phénomènes
mutuels des satellites galiléens sont de deux natures différentes. Lorsque deux satellites sont alignés avec le Soleil, nous
observons une éclipse et quand ils sont parfaitement alignés avec la Terre, nous assistons à une occultation.

Voici donc une des mes observations de ce phénomène avec mon Celestron 80 mm /f5 à Montréal dans ma cour.
L'observation a été faite le 4 mai 2003 à 22 heures 51 (heure avancée de l'est ). Visuellement avec un oculaire de 4.7 mm
avec 84 degrés de champ apparent, ce qui donne un grossissement de 85 fois. Avec ce résultat d'amplification, le
phénomène était très facile à voir puisque en plus pour aider, la turbulence était plutôt faible et l'équilibre thermique de
mon instrument était bien au delà de faire l'affaire parce que je m'étais installé une demi-heure avant. Donc pour pousui-
vre, je me suis permis de faire des mesures entre le satellite Io et le bord du disque de Jupiter pour savoir en seconde
d'arc la distance entre les deux. J'ai obtenu comme résultat 19 ou 20 secondes d'arc autant la précision de mon instru-
ment et le ciel pouvait me donner. Pour faire cette mesure j'ai utilisé un oculaire réticulé de Celestron .

Oculaire réticulé de Célestron

Pour bien vous montrer, voici deux clichés de Jupiter que


j'ai pris avec le même instrument ultérieurement, avec une
Quick Cam et un tripleur ( Barlow 3 x ) auxquels j'ai ajouté
les satellites que j'avais pris en surexposant le globe de
Jupiter et que j'ai repositionnés comme ils apparaissaient
le soir du 4 mai 2003.

Ce qui a été le plus intéressant du phénomène c'est que l'apparition de Io (satellite 1 de Jupiter) fut graduelle.
C'est-à-dire que l'illumination de Io s'est faite en environ 20 ou 25 secondes et ce très progressivement.

Juin 2003 p. 8 Astro-N


Notes
Ciel de saison heures à la fin. Elle se rapproche de la à 99.7%
Terre, son diamètre grossit et même
Été 2003 les petits télescopes devraient voir Solstice d'été le 21 juin à 14:10 (HNE)
par Lorraine Morin quelques détails à sa surface quand
elle est haute dans le ciel. Le 17 juillet Références :
Phases de la Lune (HNE) elle sera très proche du croissant de Le logiciel Coelix de Jean Vallières
Mois de juin Lune. La revue Skywatch ‘03 par les éditeurs de
NL : 29 juin 13:38 Août est vraiment le mois pour obser- Sky & Telescope
PQ : 7 juin 15:28 ver Mars. Elle a son opposition à la fin
PL : 14 juin 06:16 du mois, elle sera brillante ~ -3,
DQ : 21 juin 09:45 observable toute la nuit, accessible
Périgée : 12 juin Dist 360423 km dans tous les télescopes. Une très Mars est
Apogée : 24 juin Dist 405231 km belle opposition. Espérons qu'il n'y favorable
à
aura pas de tempête de sable pour
l’observation
Mois de juillet gâcher le spectacle. cet été
NL : 29 juillet 01:53 En septembre, elle perd un peu d'é- 2003
PQ : 6 juillet 21:32 clat et de diamètre mais reste tout de
PL : 13 juillet 14:21 même un très bel objet à observer tout
DQ : 21 juillet 02:01 le mois.
Périgée : 10 juillet Dist 365143 km
Apogée : 22 juillet Dist 404331 km Pluies d'étoiles filantes :

Mois d'août 28 juillet 2003 : Delta Aquarides S. Ne la


NL : 27 août 12:26 Nombre : 20 à l'heure. Vitesse : ~41 manquez
PQ : 5 août 02:28 km/s. Lune à 1.3% pas !!!
PL : 11 août 23:48
DQ : 19 août 19:48 12 août 2003 : Perséides. Nombre :
Périgée : 6 août Dist 369437 km 50 à l'heure. Vitesse : ~60 km/s. Lune
Apogée : 19 août Dist 404103 km
Périgée : 31 août Dist 367927 km

Mois de septembre
PQ : 3 septembre 07:34 Un satellite artificiel passe
PL : 10 septembre 11:36 dans l’image CCD de M94
DQ : 18 septembre 14:03
Apogée : 16 sept. Dist 404713 km

Les planètes
La planète de l'été sera Mars. Quant
aux autres planètes : Jupiter et
Saturne passeront dans le ciel du
matin et Vénus dans le ciel du soir.
Elles seront basses à l'horizon à dif-
férents degrés tout l'été et plus ou
moins intéressantes à regarder.
Mercure également sera difficile à
observer.
Les images du mois

Mars M65, M66 et M94 dont


En juin, la planète passe de 12 à 16 un satellite artificiel tra-
secondes d'arc (diamètre apparent) et verse le champ. Ces
son diamètre atteindra 25 secondes images CCD sont de
d'arc à la fin août. En juin, le meilleur André Gendron au C11
temps pour observer est juste avant le
lever du Soleil.
En juillet, Mars se lève de plus en plus
tôt : vers minuit au début du mois et 22
Juin 2003 p. 9 Astro-N
Notes
oppositions, le diamètre apparent de de 0,3613 u.a., donnant un diamètre
Carte du Mars est plus faible : de 14 à 21 se-
condes d'arc. Les meilleures dates
apparent de 25,9 secondes d'arc.

système solaire d'observation seront du 19 juillet au 4 Par ailleurs, la planète Jupiter conti-
octobre. À cause de la forme en nue à nous surprendre. De nouvelles
par François Chevrefils ellipse des orbites de la Terre et de lunes ont été découvertes. Depuis que
Mars, la distance minimale entre les je vous en ai parlé dans notre revue en
Position héliocentrique des planètes, planètes aura lieu le 27 août (0,372 septembre 2002, le nombre de lunes a
au 15 juin 2003. unité astronomique). Lors du CAFTA augmenté de 39 à 58. Il s'agit
(26 juillet), le disque de Mars aura 21,2 d'astéroïdes tournant autour de Jupiter
Sur cette carte du système solaire, les secondes d'arc. Il sera intéressant de et que l'on nomme " lunes " pour cette
orbites des planètes sont dessinées voir les détails de la planète dans les raison. Le nombre de lunes dans le
dans leur forme réelle (ellipse). Les nombreux télescopes. système solaire a donc grimpé à 125,
planète se déplacent dans le sens anti- au cumulatif.
horaire. Le nom des trois premières La prochaine opposition périhélique
planètes a été omis pour raison de exceptionnelle aura lieu en 2050, puis -----
clarté. Nous avons ajouté les nœuds les suivantes en 2082 et 2129. Dans
ascendant et descendant (tiret à 180° l'évolution des éléments orbitaux de Réf :
sur les orbites) pour Mars, Jupiter et Mars et de la Terre, on assistera, au " Les Éphémérides astronomiques
Saturne. cours des siècles, à un rapprochement 2003 " de la Société astronomique de
de la planète Mars lors des opposi- France (oppositions de Mars, p. 124)
----- tions. L'opposition périhélique attein-
dra son point limite en l'an 25000. La " Martian Motion I - Zoom In" dans The
Remarques sur le mouvement des distance minimale de Mars sera alors Journal, SRAC, avril 2003, p.98
planètes :

Les mois d'été seront marqués par des


rendez-vous entre les planètes.
Mercure va rejoindre Vénus le 21 juin.
Sur la carte, nous voyons Mercure une
semaine avant cette rencontre avec
Vénus.

L'événement majeur pour la saison est


l'opposition de Mars, le 28 août
prochain. Nous voyons sur la carte la
Terre qui précède Mars. Les deux
planètes vont se rejoindre près du "
périhélie " de l'orbite de Mars (il y a un
symbole au point du périhélie, plus en
avant de Mars, sur la carte).
L'opposition de Mars a lieu environ
tous les deux ans mais les oppositions
près du périhélie n'arrivent que tous
les 15 à 17 ans. Les dernières ont eu
lieu en 1956, 1971 et 1988. On voit
plus de détails à la surface de la
planète lors de ces oppositions péri-
héliques. La découverte des deux
satellites de Mars par Asaph Hall, en
août 1877, a été faite lors d'une telle
opposition.

La présente opposition est exception-


nelle car elle a lieu à peine trois jours
avant que Mars arrive à son périhélie.
Le disque de la planète aura 25,1 sec-
ondes d'arc à l'oculaire. À d'autres
Ne manquez pas l’opposition de la planète Mars
Juin 2003 p. 10 Astro-N
Notes
incluant les activités reliées au partage Matériel de soutien
et à la vulgarisation de leurs connais- Bibliothèque en ligne
FÉDÉRATION DES sances avec le public à la grandeur de
ASTRONOMES la province, tout en respectant la POLLUTION\GRANDS PROJETS
AMATEURS DU rigueur scientifique. Formation d'une section de IDA
QUÉBEC Visibilité auprès des municipalités
L'organisme sert également de lien Représentations gouvernementales
La SAM se joint à la FAAQ avec différents groupes, amateurs ou Sites recommandés pour observer.
professionnels, de disciplines connex-
Je profite de ces quelques lignes pour es tant au niveau national qu'interna- CONGRÈS
vous souhaiter une chaleureuse bien- tional. Organisation
venue au sein de la grande famille de Cette mission est soutenue par un cer- Soutien aux clubs
la Fédération des Astronomes tain nombre d'actions regroupées sous Visibilité
Amateurs du Québec (La FAAQ). La quatre grandes priorités qui seront
Fédération compte maintenant plus de enclenchées au cours des trois Ces quelques lignes vous donnent un
700 membres répartis dans presque prochaines années. En voici les bref aperçu de l'orientation de la FAAQ
toutes les régions du Québec et c'est grandes lignes : et je vous invite à nous faire part de
avec fierté que nous vous accueillons vos recommandations, commentaires
parmi nous. COMMUNICATION : ou suggestions. Vous pouvez nous
Nous avons fait beaucoup de travail en joindre au 514-252-3038 ou visiter
2002 pour connaître les attentes et pri- Site Web et listes de diffusion/discus- notre site :
orités des astronomes amateurs du sion http://www2.globetrotter.net/faaq/
Québec. Sur la base de ces informa- Conférenciers Une invitation vous est également
tions, un plan d'orientation stratégique Publication feuillet ou revue lancée de participer au 28 ième con-
a été élaboré pour les trois prochaines Visibilité aux événements grès annuel qui se tiendra les 5, 6, 7
années. Ce plan basé sur les deman- Matériel septembre, organisé par le club de
des et attentes des membres contient Kiosques Dorval cette année. Détails disponibles
des actions et une orientation visant à à :
mieux les servir. Permettez-moi d'en SERVICES et SOUTIEN aux clubs http://www2.globetrotter.net/faaq/con-
partager quelques éléments avec Assurance responsabilité gres/.
vous. Banque de conférenciers et soutien Encore une fois, bienvenue, en mon
financier afférent pour déplacements nom personnel et au nom de tous les
Notre mission : La Fédération des Banque de ressources disponibles autres membres
Astronomes Amateurs du Québec (Expertise etc.)
(FAAQ) est un organisme à but non Rémi Lacasse, Président de la FAAQ.
lucratif ayant pour mission le soutien
de ses membres dans la pratique et la
Une des activités de la FAAQ
En 1999 le congrès a eu lieu à l’édifice de Cette image montre une vue d’ensemble de la salle des
L’Agence Spatiale Canadienne de St-Hubert. kiosques au congrès...

L’image ci-dessous montre les congressistes assistant


à une conférence...

Juin 2003 p. 11 Astro-N


Notes
Une image par caméra numérique
de l’éclipse de Lune
du 15 mai.
De Stéphane Lemon.
L’éclipse de Lune du 15 mai à 23h45m49s
par Denis Goyette de l’observatoire Polaris.

Bulletin d'information de
La société d'astronomie de Montréal et du
Centre francophone de Montréal de la
Société royale d'astronomie du Canada
Volume 17, numéro 2, juin 2003 (Solstice d’été) ISSN-0843-8978
La société d'astronomie de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif la promotion de l'astronomie. La société distribue à
ses membres ce bulletin trimestriel, L'Astro-Notes. Elle possède un terrain pour l'observation astronomique situé à St-Valérien de Milton, où des soirées
d'observation sont organisées régulièrement. Un comptoir de vente de matériel astronomique permet aux membres et au public intéressé de se pro-
curer, lors des réunions, divers articles (livres, miroirs, oculaires, posters, cherche-étoiles,...). Les membres de la SAM peuvent également emprunter
des livres et consulter des périodiques astronomiques à la bibliothèque de la société, qui renferme plus de trois cents volumes. Les membres de la
SAM ont également l'option de devenir membres de la SRAC qui offre des avantages supplémentaires : un annuaire astronomique, l’"Observer's
Handbook"; une revue trimestrielle, "The Journal"; et un abonnement à la revue "SkyNews".

La société d'astronomie de Montréal : Conseil d'administration


Adhésion: 30$/année (20$ étudiant; 40$ famille) Président : Bruno Beaupré
Les réunions ont lieu les mardis à 20h00 Vice-président : Hugues Lacombe
Privilèges:
au Centre de loisirs St-Mathieu : Secrétaire : François Chevrefils
- Assister aux conférences, causeries et participer aux
7110, 8e avenue, Montréal Trésorier : Hugues Lacombe
activités organisées;
(près du Métro St-Michel) Conseillers : Frédéric Camilleri, Brigitte
- Astro-Notes (4 numéros/an);
- 10% de réduction au comptoir de vente; Dufresne
Téléphone (répondeur) : Autres responsables
- Emprunts à la bibliothèque;
(514) 201-3982 Conférences : Bruno Beaupré
- Accès au terrain de St-Valérien.
G.O.S.A.M . : Bruno Beaupré, Jean Cayer,
Correspondance : Hugues Lacombe, Patrice Scattolin
Centre francophone de la SRAC :
C.P. 206, Station St-Michel Comptoir : Brigitte Dufresne
Adhésion: 33$/année (doit être membre de la SAM).
Montréal, QC H2A 3L9 Bibliothèque : François Chevrefils
Privilèges:
Page Web : Site Web : Bruno Beaupré, Frédéric Camilleri
- Annuaire "Observer's Handbook";
http://www.lasam.ca Astro-Notes : Gilbert St-Onge & L. Morin
- Revues "The Journal" et "Sky News"(6 nos/an);
Courriel : CAFTA : Yvan Prégent
- Forum de discussion Internet "RASC List"
info@lasam.ca St-Valérien : Bruno Beaupré
Représentant à la SRAC : Patrice Scattolin

Le bulletin de la SAM, l'Astro-Notes est publié quatre fois par année, aux équinoxes et aux solstices.
La SAM invite tous les astronomes amateurs à contribuer à l'Astro-Notes.
La SAM n'est cependant pas responsable des erreurs qui pourraient se glisser dans l'Astro-Notes. De même, les informations et les opinions émises
dans les articles publiés dans l'Astro-Notes sont celles des auteurs individuels et n'engagent en rien la société d'astronomie de Montréal. Le respon-
sable de l'Astro-Notes se réserve le droit de refuser, de corriger ou de modifier légèrement les textes soumis.