Vous êtes sur la page 1sur 8

Bulletin d’information de

La société d’astronomie de Décembre 2007


Montréal et du vol. 21, no 4
Centre francophone de la SRAC Solstice d’hiver

Calendrier hiver 2008


Sommaire
15 janvier : Patrice Scattolin : Astronomie urbaine pour débutants.
Mot du président .........................p. 2
Nouveaux membres ....................p. 2 22 janvier : Soirée célébration du 40ième anniversaire de la SAM.
Donateurs ....................................p. 2
Les éclipses de 2008 ..................p. 3 29 janvier : Hugues Lacombe : Ciel du mois de février
Une suite de belles comètes .......p. 4
Éclipse du 20 février (Carte) .......p. 5 5 février : Conférencier de l'Université de Montréal
Comète 17P/Holmes ................p. 5-6
Dessins de cratères lunaires ......p. 6 12 février : Assemblée générale annuelle
Page SRAC ................................p. 7
Dessins de cratères lunaires ......p. 8 19 février : Denis Bergeron : Ce que l'astronomie a apporté dans ma vie.

20 février : Observation au parc nature de l’Île-de-la-Visitation

Meilleur s voeux 26 février : Hugues Lacombe : Ciel du mois de mars

à l’occasion des Fêtes ! 4 mars : Conférencier de l'Université de Montréal

Que l’année 2007 11 mars : Raymond Auclair : L'observation des satellites de Jupiter
vous a ppor te 18 mars : Yvon Massicotte (à confirmer)
paix et réconf or t
25 mars : Hugues Lacombe : Ciel du mois d'avril
et de nombr euses
n uits c lair es ! 12 avril : Observation au parc nature de l’Île-de-la-Visitation

À droite :

Comète 17P/Holmes
du 3 novembre 2007
Par Luc Bellavance

Comète Holmes, composition de


plus de 70 images de 30 secondes
et 120 secondes. Celestron14 à f/11,
avec caméra SBIG STL-11000.

Filtre :
Gradient rotationnel pour faire
ressortir quelques détails sur tout le
champ.
Le mot du président vez soit m'écrire un message à
l'adresse courriel suivante :
Bienvenue à nos
Par Michel Boucher michelmmm@hotmail.com ou bien nouveaux membres
encore vous pouvez nous laisser un Patrice Beaulieu
message sur la boite vocale de la SAM Dhyani Heath
On y est presque, une autre année qui
au : 514-201-3982. Riana Heath
s'achève. Cette année qui s'achève
Susila Heath
aura été pour la SAM fertile en con-
Un peu plus tard au printemps, nous Yanti Heath
férences avec pas moins de 30 con-
férences, présentées par quinze con- prévoyons faire un B.B.Q au terrain de
férenciers différents. Je m'y suis moi- St-Valérien, suivi d'une soirée d'obser- Merci de vos dons
même risqué et j'ai trouvé l'expérience vation. Nous vous informerons des
très enrichissante et intéressante. Pas détails dans le prochain numéro de
64101 Huberte Palardy
besoin d'être un expert mais seule- l'Astro-Notes.
76087 René St-Germain
ment de choisir un sujet qui nous pas- 99026 Robert Petel
sionne. Je compte moins de deux ans La prochaine assemblée générale de
99036 Hervé Jolicoeur
d'expérience en astronomie amateur, la SAM aura lieu le 12 février prochain.
02015 Hugues Lacombe
c'est tout dire. J'encourage tous les Deux postes à l'exécutif seront alors à
06013 Yves Guay
membres à venir partager leur passion combler. Avis aux intéressé(e)s; je
avec d'autres personnes toutes aussi vous invite à me contacter si ça vous
Collaborez à
passionnées qu'eux. Notre calendrier intéresse.
l’Astro-Notes
de conférences pour l'hiver/printemps
2008 est déjà complet mais il faut déjà *** Finalement, je souhaite à tous Faites-nous parvenir vos
penser à la saison d'automne qui sui- un joyeux temps des Fêtes et une photos, textes, dessins,
ou croquis...
vra. nouvelle année remplie de bonheur
Par la poste à l’adresse ;
et de bonnes observations. *** C.P. 206, Station St-Michel
Ceux d'entre vous qui lisent l'Astro- Montréal, QC H2A 3L9
Notes à chaque parution auront sans Ou par courriel
“ gilberts@ca.inter.net “
doute remarqué depuis les trois Date de tombée
derniers numéros, que j'encourage la Printemps 2008 le février
participation. À mon avis, un club d'as-
tronomie, ou de toute autre activité, a
tout intérêt à voir ses membres s'impli-
quer et à participer activement aux
activités de son club afin d'en assurer
la bonne santé et d'y maintenir l'intérêt.
La SAM est à vous, pour vous.

Une année qui s'achève implique


nécessairement une nouvelle année
qui se pointe. L'année 2008 sera spé-
ciale pour la SAM puisque nous
célébrerons son 40ième anniversaire.
Nous en profiterons donc pour souli-
gner cet anniversaire à quelques
reprises durant l'année. Tout d'abord,
le 22 janvier 2008, nous aurons une
soirée spéciale anniversaire où nous
pourrons entendre quelques membres
parmi les plus anciens venir nous par-
ler des faits marquants de l'histoire de
la SAM. Un vin d'honneur ainsi qu'un
gâteau seront servis pour marquer
l'évènement. Un petit message de
votre part serait le bienvenu afin de
savoir combien d'entre vous seraient
intéressé(e)s d'y participer. Vous pou-

Décembre 2007 p. 2 Astro-Notes


tance de 18° de part et d'autre de ces - jusqu'à sept éclipses totales ou par-
Les éclipses de 2008 nœuds, il entre dans la zone où une
éclipse peut survenir. Comme le Soleil
tielles (Soleil et Lune) comme en 1982.

par Hugues Lacombe se déplace d'environ 1° par jour dans - cinq éclipses totales ou partielles du
le ciel, il va passer 36 jours chaque fois Soleil ou de la Lune
En 2008 les saisons des éclipses de la dans la zone critique. Chaque "sai-
Lune et du Soleil auront lieu en février son" des éclipses dure donc 36 jours. - de zéro à trois éclipses totales ou
et août. On peut se demander Comme la période synodique de la annulaires du Soleil
pourquoi il y a "deux" saisons et Lune est de 29,5 jours, on peut avoir
pourquoi elles surviennent à six mois une ou deux éclipses du Soleil durant - de zéro à trois éclipses totales de la
d'intervalle. une saison des éclipses. Et chaque Lune
fois qu'on a une éclipse du Soleil, on a
Pour qu'il y ait éclipse, il faut que la souvent une éclipse de la Lune deux En 2008, il y aura deux éclipses de la
Lune et le Soleil se retrouvent à peu semaines plus tard quand la Lune se Lune, une totale et une partielle, et
près dans le même plan dans le ciel. retrouve de l'autre côté de la Terre. deux éclipses du Soleil, une éclipse
Or, l'orbite de la Lune est inclinée d'en- annulaire et une totale :
viron 5° par rapport à l'écliptique, le tra- D'une année à l'autre les saisons des - 7 février : éclipse annulaire du Soleil,
jet apparent du Soleil dans le ciel. éclipses ont lieu presque aux mêmes visible de l'Antarctique
D'autre part le diamètre apparent de la dates. Pour être plus précis, elles ont
Lune et du Soleil sont tous les deux lieu 19 jours plus tôt d'une année à - 20-21 février : éclipse totale de la
d'environ ½°. Il en résulte que presque l'autre, à cause de la précession de Lune, visible de Montréal
tout le temps la Lune et le Soleil se l'orbite de la Lune qui fait reculer la
retrouvent à des latitudes différentes position des nœuds un tour complet en - 1er août : éclipse totale du Soleil, vi-
dans le ciel. 18,61 années. sible des régions arctiques

Pour qu'il y ait une éclipse, il faut que Les éclipses du Soleil peuvent être - 28 août : éclipse partielle de la Lune,
les deux astres soient au moins à ½° totales, partielles ou annulaires. Les visible de l'Afrique et l'Europe
de latitude près, soit l'équivalent de éclipses de la Lune, elles, peuvent être
leur diamètre apparent. On retrouve totales ou partielles. Dans une même Souhaitons-nous donc un beau ciel
ces conditions près des nœuds ascen- année on a toujours au moins quatre dégagé la nuit du 20-21 février pour l'é-
dant et descendant de l'orbite de la éclipses, deux du Soleil et deux de la clipse totale de la Lune. Pour
Lune. Ces nœuds sont les deux points Lune, Chaque "saison" des éclipses Montréal, voici les temps des diverses
où se croisent les orbites de la Lune et nous donnent toujours au moins une phases de l'éclipse :
l'écliptique. Le Soleil croise ces deux éclipse de chaque astre.
nœuds à six mois d'intervalle environ. “ Voir la carte de l’éclipse P. 5 “
C'est pourquoi on a "deux" saisons des Mais comme l'orbite de la Lune est
éclipses chaque année et qu'elles excentrique, on a droit à toutes sortes
de scénarios. Ainsi dans une même 19h35 la Lune entre dans la zone de
surviennent à six mois d'intervalle. pénombre
Quand le Soleil se trouve à une dis- année on peut avoir :
20h43 début de la phase partielle
22h00 début de l'éclipse totale
22h51 fin de l'éclipse totale
00h09 fin de la phase partielle
01h17 fin de l'éclipse

La SAM organisera une soirée


publique d'observation le 20 février, au
parc-nature de l'Île-de-la-Visitation,
pour donner aux gens l'occasion d'ob-
server ce beau phénomène céleste.
Venez faire un tour et apportez vos
jumelles, lunettes astronomiques et
télescopes. Le chalet sera ouvert et
vous pourrez vous y réchauffer au
besoin.

Bonne observation

Décembre 2007 p. 3 Astro-Notes


Une suite de belles comètes sible à l'œil dans un ciel bien noir. Ça
nous fournira une excuse pour aller
L'orbite de 8P/Tuttle est très excen-
trique et la comète la parcourt en 13,6
faire un tour au terrain à St-Valérien! années. Elle sera au périhélie, le point
par Hugues Lacombe La comète Tuttle offrira un beau spec- de son orbite le plus rapproché du
Soleil, le 27 janvier. Cette
En janvier 2007 une belle surprise comète est responsable des
attendait les astronomes amateurs. Ursides, un essaim d'étoiles
La comète McNaught est apparue filantes qui atteint son maxi-
soudainement dans le ciel du soir et mum le 22 décembre mais qui,
nous a donné tout un spectacle. Elle cette année, sera difficile à
était visible à l'œil nu, même dans un observer parce que son maxi-
ciel crépusculaire. mum coïncide avec la Pleine
Lune.
Puis cet automne, ce fut au tour de la
comète P17/Holmes de nous éblouir. Au début de décembre la
Elle aussi nous est apparue soudaine- comète Tuttle sera située près
ment à l'œil nu le 24 octobre. Puis elle de Polaris, l'étoile polaire, et
s'est mise à grossir et à grossir. De elle sera de magnitude 9. Elle
mémoire d'astronome amateur, c'était gagnera une magnitude d'éclat
du jamais vu. tous les 10 jours environ. Elle
devrait atteindre la magnitude
La comète P17/Holmes 5 ou 6 vers le 10 janvier. La
Photo par Marjolaine Savoie prise le comète se déplacera rapide-
ment dans le ciel. Parce que
son orbite est inclinée à 55° par
rapport à l'écliptique, la trajec-
toire de la comète l'amènera
rapidement du nord au sud. Il
faudra faire vite pour l'observer
parce qu'elle quittera le ciel de
Montréal à la fin de janvier.

Bonne observation.

25 octobre après 23h.

C'est la deuxième fois que la comète


Holmes connaît un sursaut majeur d'é-
clat. C'est d'ailleurs lors du premier
sursaut qu'elle fut découverte en 1892. tacle aux jumelles, surtout à la fin de
Les astronomes ne comprennent pas décembre lorsqu'elle passera devant
encore le mécanisme qui déclenche M 33, la Galaxie du Triangle.
ce phénomène. Cette comète était
encore très facile à voir en novembre, Cette comète a d'abord été découverte
tout près de Mirfak (Alpha de Persée), par Pierre Méchain, à Paris en 1790.
et peut-être l'est-elle encore au Après qu'on l'ait perdue de vue, elle fut
moment où vous lisez ces lignes. redécouverte par Horace Parnell Tuttle
en 1858. Cette année, les conditions
Quoiqu'il en soit, une autre comète est pour observer cette comète sont parti-
déjà là qui vous attend. Il s'agit de la culièrement favorables. Depuis sa
comète périodique 8P/Tuttle qui s'ap- découverte en 1790, c'est le 2 janvier
proche rapidement de la Terre. Elle ne 2008 qu'elle sera à son point le plus
sera pas aussi brillante que les deux proche de la Terre, à 0,25 U.A.(37,8
précédentes mais elle devrait être vi- millions de km).

Décembre 2007 p. 4 Astro-Notes


Comète 17/P Holmes

Comète 17P/Holmes. Le 28 octobre 2007 Comète 17P/Holmes. Le 30 octobre 2007


Dessin de G. St-Onge au 90 mm F12, oculaire 25mm Dessin de G. St-Onge au 90 mm F12, oculaire 25mm
vers 20h 40m vers 20h 40m
Décembre 2007 p. 5 Astro-Notes
Comète 17P/Holmes

Comète 17P/Holmes du 12 novembre Comète 17P/Holmes du 22 novembre


2007, par G. St-Onge au C8 À F/10. 2007, par G. St-Onge au C8 À F/10.

On ne voit que la région centrale de la On ne voit que la région centrale de la


comète. comète.

Dessins de cratères lunaires


par
Lucien Coallier et Nolita St-Cyr

Aristarque et Hérodote par L. Coallier et N. St-Cyr. Le cratère Théophile par L. Coallier et N. St-Cyr.
en mars 1970 au réfracteur 6 pouces F/15 Le 12 mars 1970 au réfracteur 6 pouces F/15
un grossissement de 180 X est utilisé. un grossissement de 180 X est utilisé.

Décembre 2007 p. 6 Astro-Notes


avec une lentille attachée à l'ap- chromatique sont des plus évidentes
Société royale
pareil. C'est idéal pour les panora- dans un champ étoilé. Pour minimiser
d’astronomie du Canada
mas ou des images de constella- l'apparition de ces défauts il est recom-
Centre francophone
tions. Deuxièmement, la projection mandé de fermer l'ouverture d'un ou
de Montréal
par l'oculaire où l'image produite deux stops.
par l'oculaire est projetée directe-
par Patrice Scatollin
ment dans l'objectif de l'appareil pho- Truc 4: Utilisez un télescope GOTO si
tographique. C'est une méthode qui ça vous chante. Plusieurs observa-
L'astrophotographie est un objectif que s'applique surtout aux images plané- teurs puristes ne veulent rien savoir du
le débutant vise souvent. À l'achat du taires. Troisièmement on peut attacher GOTO qui enlève le défi de trouver et
premier télescope plusieurs cherchent l'appareil, sans lentille, au foyer pri- d'identifier l'objet que l'on observe.
un instrument qui peut faire de la maire du télescope. Alan nous donne C'est une raison bien valable mais si
photo. Il n'est donc pas surprenant que une série de trucs qui s'appliquent votre objectif est de photographier l'ob-
l'astrophotographie soit un sujet de surtout à la première et troisième jet en question, vous passerez beau-
conférence et l'assemblée générale méthode. Je vous les énumère ici. coup plus de temps à fignoler tous les
2007 contenait une session sur le ajustements pour obtenir une image
sujet. Alan Dyer est un écrivain vulga- Truc 1: Achetez Canon. Les appareils parfaite. Donc si vous pouvez sauver
risateur astronomique très connu qui Canon ont moins de bruit de fond, de du temps avec un GOTO, vous aurez
écrit dans SkyNews. Il est aussi un bruit d'amplificateur et la balance des plus de temps pour faire de la photo. Il
astrophotographe accompli. Voici couleurs reste uniforme. Est-ce que ne faut pas en conclure que le GOTO
donc un compte-rendu de la con- l'on a besoin d'un format APS ou pleine est une nécessité pour faire de la
férence qu'il a donnée à l'assemblée grandeur? Le format APS est ample- photo, au contraire. Mais si vous en
générale 2007 ment suffisant. La distorsion des avez un, vous serez certainement plus
lentilles pour appareil réflexe se mani- productif.
Alan a longtemps été un adepte du film feste surtout au bord de l'image et en
et il utilisait le gros format, entre utilisant le format APS vous les évitez. Nouvelles SRAC: Dans un autre ordre
autres, le 6x7. Il a récemment délais- Si on peut se permettre un appareil d'idée, le budget était le sujet principal
sé le film et s'est converti à l'astropho- pleine grandeur, c'est tant mieux mais de la dernière réunion du conseil
tographie numérique avec un appareil c'est loin d'être nécessaire. national et il contenait un déficit de
réflexe numérique, souvent appelé $20000. La première nouvelle est que
DSLR. La principale raison d'utiliser le Truc 2: Ne négligez pas les techniques le trésorier a donné sa démission
numérique est l'absence totale de l'ef- les plus simples telles que les quelque jours avant de livrer le budget.
fet de réciprocité du film. En effet dou- paysages éclairés par la lune ou les Le trésorier sortant n'a pas fait de com-
bler le temps d'exposition de 1 minute séquence d'images. Un des exemples mentaire public au sujet de sa démis-
à 2 minutes avec un film ne double pas les plus frappants qu’Alan nous a mon- sion.
l'intensité de l'image. C'est un défaut trés fut de petits vidéos montrant le
intrinsèque du film. Comme cet effet mouvement du ciel nocturne. La tech- Ce n'est pas particulièrement sur-
n'existe pas avec le numérique, ce nique est simple. Prenez une prenant étant donné que les publica-
média permet des photos bien séquence d'images toute la nuit avec tions sont une des principales sources
exposées d'objets du ciel profond avec une minuterie, disons une image au dix de revenus et que la montée du dollar
des temps aussi courts que 5 minutes. minutes. Par la suite assemblez la canadien réduit les profits. Je ne vous
séquence d'images pour en faire un surprendrai pas en vous annonçant
Les réflexes numériques sont mieux vidéo. Le résultat est simple. Vous qu'une augmentation de $4 a été aussi
adaptés au ciel profond qu'à l'as- voyez le ciel tourner sur un fond de été adoptée. Cette augmentation pren-
trophotographie lunaire ou planétaire. paysage. Croyez-moi, le résultat en est dra effet en janvier. De plus cette aug-
Pour le système solaire, les webcams renversant. Il faut se rappeler d'utiliser mentation ne sera pas suffisante pour
sont mieux adaptées. La raison vient une monture ou un trépied rigide car combler le manque à gagner que
du fait que les objets du système même un mouvement minime s'accu- représente le déficit anticipé pour
solaire ont des temps de pose courts et mule tout au long de la nuit. 2008. Toutes les indications sont donc
la qualité de l'image est dominée par le qu'il y aura aussi une autre augmenta-
seeing. Donc une webcam, qui prend Truc 3: Utiliser de bonnes lentilles. Ça tion pour combler le déficit restant. Si
plusieurs images à la minute, donne de semble l'évidence même mais il faut se la tradition se maintient, cette augmen-
meilleurs résultats. rappeler que les lentilles à longueur tation devrait être adoptée au conseil
focale fixe haut de gamme sont national du mois de mars pour être
L'appareil réflexe numérique peut être chères. Les lentilles nous montrent ensuite adoptée à l'assemblée
utilisé de trois façons. Premièrement leurs défauts dans un champ étoilé. La générale de juillet 2008. Je vous tiens
on peut photographier directement distorsion, le vignettage et l'aberration au courant.
Décembre 2007 p. 7 Astro-Notes
Région de Alphonse par Eric Fortin Le cratère Copernic
le 10 septembre 1978. Au 60 mm, par Richard Ménard,
à un grossissement de 117 X le 13 mars 1970

Bulletin d'information de
La société d'astronomie de Montréal et du
Centre francophone de Montréal de la
Société royale d'astronomie du Canada

Volume 21, numéro 4, décembre 2007 (Solstice d’hiver) ISSN-0843-8978


La société d'astronomie de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif la promotion de l'astronomie. La société distribue à ses
membres ce bulletin trimestriel, L'Astro-Notes. Elle possède un terrain pour l'observation astronomique situé à St-Valérien de Milton, où des soirées d'ob-
servation sont organisées régulièrement. Un comptoir de vente de matériel astronomique permet aux membres et au public intéressé de se procurer,
lors des réunions, divers articles (livres, miroirs, oculaires, posters, cherche-étoiles,...). Les membres de la SAM peuvent également emprunter des livres
et consulter des périodiques astronomiques à la bibliothèque de la société, qui renferme plus de trois cents volumes. Les membres de la SAM ont égale-
ment l'option de devenir membres de la SRAC qui offre des avantages supplémentaires : un annuaire astronomique, l’"Observer's Handbook"; une revue
trimestrielle, "The Journal"; et un abonnement à la revue "SkyNews".

La société d'astronomie de Montréal : Conseil d'administration


Adhésion: 37$/année (20$ étudiant; 47$ famille) Président : Michel Boucher
Les réunions ont lieu les mardis à 20h00 Vice-président : Patrice Scattolin
Privilèges:
au Centre de loisirs St-Michel : Secrétaire : Serge-Antoine Melanson
- Assister aux conférences, causeries et par-
7110, 8e avenue, Montréal Trésorier : Patrice Scattolin
ticiper aux activités organisées;
(près du Métro St-Michel) Conseillers : Hernan Rivera, Françcois
- Astro-Notes (4 numéros/an);
- 10% de réduction au comptoir de vente; Chevrefils
Téléphone (répondeur) :
- Emprunts à la bibliothèque;
(514) 201-3982 Autres responsables
- Accès au terrain de St-Valérien.
Conférences : Hugues Lacombe
Correspondance : Bibliothèque : François Chevrefils
Centre francophone de la SRAC :
C.P. 206, Station St-Michel Site Web : David Boucher
Adhésion: 40$/année (doit être membre de la
Montréal, QC H2A 3L9 Astro-Notes : Gilbert St-Onge & L. Morin
SAM).
Page Web : CAFTA : Comité du CAFTA
Privilèges:
http://www.lasam.ca St-Valérien : Patrice Scattolin
- Annuaire "Observer's Handbook";
Courriel : Représentant à la SRAC : Patrice Scattolin
- Revues "The Journal" et "Sky News"(6 nos/an);
info@lasam.ca FAAQ : Hugues Lacombe
- Forum de discussion Internet "RASC List"
Liste de membres : René St-Germain

Le bulletin de la SAM, l'Astro-Notes est publié quatre fois par année, aux équinoxes et aux solstices.
La SAM invite tous les astronomes amateurs à contribuer à l'Astro-Notes.
La SAM n'est cependant pas responsable des erreurs qui pourraient se glisser dans l'Astro-Notes. De même, les informations et les opinions émises
dans les articles publiés dans l'Astro-Notes sont celles des auteurs individuels et n'engagent en rien la société d'astronomie de Montréal. Le respon-
sable de l'Astro-Notes se réserve le droit de refuser, de corriger ou de modifier légèrement les textes soumis.