Vous êtes sur la page 1sur 8

Bulletin d’information de

La société d’astronomie de Septembre 2009


Montréal et du vol. 23, no 3
Centre francophone de la SRAC Équinoxe d’automne

Sommaire Calendrier automne 2009


15 septembre David Trudelle; Différence entre mythe et théorie : la
Mot du président ......................... p. 2 Théorie du Big-Bang
Le CAFTA 2009.............................p. 2 22 septembre Hugues Lacombe; Galilée
Soirée observation St-Valérien .....p. 3 26 septembre Soirée publique au Parc nature de l'Ile-de-la-Visitation 19h
Perséides 2009..............................p. 3 29 septembre Hugues Lacombe; Ciel du mois d'octobre
Le Soleil en 2009...........................p. 4 6 octobre Conférencier de l'Université de Montréal
Imagerie en astronomie.................p. 5 13 octobre Maurice Provencher; L'univers a-t-il besoin de Dieu
Visite pour Mercure..................pp. 6, 8 20 octobre Claude Duplessis; Grandeur et splendeurs de l'Univers
Ciel d’automne.........................pp. 6-8 24 octobre Soirée publique au Parc nature de l'Ile-de-la-Visitation 19h
27 octobre David Levy; Sujet à venir
3 novembre Conférencier de l'Université de Montréal
10 novembre Yvon Massicotte; La profondeur du ciel, 1ère partie:
Mesurer un ciel clos
Le CAFTA de cette année fut hanté par la 17 novembre Yvon Massicotte; La profondeur du ciel, 2ième partie:
présence d’un illustre astronome dont on fête Arpenter l'infini
24 novembre Hugues Lacombe; Ciel du mois de décembre
les 400 années de service. Son spectre a été
27-28 novembre Soirées publiques au Parc-nature de l'Ile-de-la-Visitation
capté sur plusieurs photos de l’événement. On en association avec le Planétarium de Montréal dans le cadre de l'AMA
peut le remarque sur la photo des gagnants du 2009
concours de cette année. 1 décembre Conférencier de l'Université de Montréal
Il semble bien s’amuser !!! 8 décembre Hugues Lacombe; Ciel du mois de janvier
15 décembre Souper de Noël

Les gagnants du CAFTA 2009 : de gauche à droite (en arrière de Galileo Galilei)
Raymond Lalonde, Pierre Tournay (Galilée), Robert Meunier, Claude Duplessis, Julien Desjardins
Le mot du président Phému de deux des lunes de Jupiter.
Il y a également eu le CAFTA qui
Maison de l'astronomie toujours très
populaire.
Par Michel Boucher quoiqu'un peu tranquille s'est très bien
déroulé. On a même eu droit à une Le CAFTA offre l'avantage de la plage
Deux membres honorés belle visite surprise de Galilée qui a où on peut relaxer en famille.
remis les prix aux gagnants du con-
C'est avec grande fierté que la Société cours. Mais le CAFTA, c'est d'abord un con-
d'astronomie de Montréal compte dans cours de fabrication de télescopes. Les
ses rangs deux membres qui ont reçu C'est très agréable de voir les mem- gagnants de cette année sont :
cet été les honneurs qu'ils méritent. bres s'impliquer et participer aux acti- Photographie : Julien Desjardins
Patrice Scattolin s'est vu remettre le " vités de la Société. N'hésitez pas et Débutant : Julien Desjardins
Service Award " de la Société Royale continuez de contribuer et de par- Recherche : Claude Duplessis
d'Astronomie du Canada pour souli- ticiper. Plus on aura de participants, Logiciel : Pas de participant
gner sa contribution et l'impact positif plus on aura d'activités. Plus on aura Finesse du travail : Raymond Lalonde
de son implication pour la Société d'activités, plus on aura de partici- Originalité : Galileo Galilei
depuis de nombreuses années. pants. C'est un peu comme l'histoire Mécanique : Robert Meunier
Hugues Lacombe a, quant à lui, reçu le des fameuses saucisses à hot-dogs ! Optique : Robert Meunier
Prix Observateur 2008, oui oui, je dis Prix Fred-Clarke : Claude Duplessis
bien 2008 qu'il aurait dû recevoir au
ROC l'an dernier mais qu'il n'a pu aller Le tirage des prix de présence et le
réclamer. L'organisation du ROC a Le CAFTA 2009 tirage spécial ont suivi la conférence. Il
donc décidé de le lui remettre cette y en avait beaucoup grâce aux com-
Par Lorraine Morin
année. Mieux vaut tard que jamais. manditaires toujours généreux. La
Félicitations à Hugues et Patrice, vous Maison de l'astronomie a donné deux
Le Concours annuel des fabricants de
méritez pleinement ces honneurs. télescopes pour souligner l'année de
télescopes d'amateurs (CAFTA) en
était à sa 29e édition cette année et il Galilée et son télescope. Le laminé de
Malgré encore une fois un été bien Rémi Lacasse est toujours un plus et
s'est tenu du 24 au 26 juillet dernier au
arrosé, la SAM a quand même réussi à le kit miroir de 10" venait de la SAM
Parc des Iles de St-Timothée.
tenir des activités qui se sont sommes cette année.
toutes bien déroulées. Par exemple,
Vendredi soir le ciel n'était pas dégagé
les 29 et 30 mai au Parc Nature de la Après le souper peu de gens sont
et les astronomes amateurs présents
Pointe-aux-Prairies, avec le restés car le ciel était encore bouché
ont placoté jusque tard dans la nuit. Le
Planétarium de Montréal nous avons mais il y a eu des éclaircies vers minu-
samedi n'a pas été tellement différent.
eu droit à un samedi soir bien dégagé it. La plupart des télescopes étaient
Ciel couvert. Le concours s'est déroulé
et plus de 12 instruments apportés par déjà au repos.
sous le chapiteau. Ça fait déjà
nos membres ont fait le bonheur du
quelques années que les participants
public qui a pu observer toute la Merci à tous et à l'an prochain ! Le
au concours sont regroupés sous le
soirée. Je tiens à remercier les mem- CAFTA 2010 aura lieu les 6-7 août.
chapiteau. Nous avons eu une partici-
bres qui se sont présentés en grand
pation moindre que celle de l'an
nombre avec leurs instruments. Le Le site du CAFTA :
dernier. Il y a beaucoup d'activités
message a bien passé et cette soirée http://astrosurf.com/cdadfs/cafta.html
organisées à différents endroits… Il n'y
fut un véritable succès.
a pas eu de participant dans la caté-
gorie logiciel.
Le 18 juillet, à St-Valérien, ce sont 7 Bienvenue à nos
personnes qui sont venues observer le
Le conférencier de cette année était nouveaux membres
ciel avec leurs instruments. On a eu
David Trudelle, professeur de
droit a une belle histoire de la mytholo- Louis Salvail
physique au Cégep régional de
gie sur la constellation de Céphée,
Lanaudière à l'Assomption
présentée par Hugues Lacombe qui a
Titre de sa conférence : "Un grand
été suivie d'une présentation de Rémi Merci de vos dons
mystère de l'Univers : la matière som-
Leduc sur les objets du ciel profond de Les membres suivants ont fait de généreux dons à
bre" Un bon conférencier qui est très
cette même constellation. On doit ici la SAM. Merci au nom de la Société et de tous ses
en demande. membres.
donner crédit à Claude Duplessis qui a
été l'instigateur de cette sortie. Claude
Il y avait de l'animation samedi sur le 99026 Robert Petel
et quelques autres personnes ont
site : Simon Lavoie pour les jeunes (et 04003 Serge-Antoine Melanson
récidivé le 11 août pour une soirée
les plus vieux), en après-midi, et la
d'observation des Perséides et d'un

Septembre 2009 p. 2 Astro-Notes


Soirées d'observation leur bord ! Le ciel était encore
très clair lors de son passage et
à St-Valérien elle fut facilement observable.
18 juillet 2009 Par la suite, Hugues Lacombe
Par Claude Duplessis de la SAM, nous a entretenu
sur la mythologie de Céphée,
Comme vous le savez probablement son approche était originale et
déjà, à la SAM nous avons décidé intéressante :) Suivi du
d'essayer de tenir une soirée d'obser- chroniqueur du Ciel profond au
vation par mois au terrain de St- télescope dans la revue
Valérien. l'Observateur, Rémi Leduc de
la SAPM et
des Mordus Photo : le rapprochement a été pris
du Ciel, nous a pro- rendu en ville alors que le ciel était
posé à l'aide d'un clair.
PowerPoint, des
objets du ciel pro-
fond et étoiles
Perséides 2009
intéressantes à 11 août 2009
découvrir au sein de Nous avons profité d'un ciel assez bien
C é p h é e . dégagé en début de soirée, pour
Lorsque les présen- finalement avoir droit a un ciel totale-
tations ont pris fin, ment dégagé.
les étoiles brillaient
au ciel pour que La première cible était d'observer le
nous puissions Phému (Phénomène mutuel) entre
débuter la recherche Ganymède et Europe, deux lunes de
de ces objets. Jupiter. Comme il y avait une lune de
chaque côté de Jupiter, nous devions
L'objectif est de faire connaître le site Globalement, nous avons tous réussir à distinguer la lune qui était
aux astronomes amateurs membres observé une multitude d'objets, soit double !
de la SAM, mais également aux non- des nébuleuses, des amas d'étoiles, Quand le seeing est devenu très bon,
membres pour que le terrain soit d'a- des étoiles doubles, au carbone, l'observation de Jupiter a repris la
vantage utilisé tout en permettant de galaxies… Puis le duo Jupiter- place alors que la grande tache rouge
faire des rencontres intéressantes Neptune situé une de l'autre à moins (GTR) se levait. On a suivi le déplace-
pour partager les connaissances et de 50', donc visible dans le même ment de l'ombre d'Io et avons réussi à
expériences. champ d'oculaire ! Plus tard en soirée percevoir la lune devant le globe. Les
la planète Uranus dans le Verseau et détails dans les bandes étaient simple-
Chacune des soirées est axée sur un aussi la grande tache rouge de ment stupéfiants ;)
thème particulier de l'observation et Jupiter… qui ressortait plutôt blanche La sortie d'Io devant le disque nous a
débute par une petite présentation sur dans la bande équatoriale sud ! également offert un beau spectacle.
le thème. Nous avons remarqué deux festons
Au moment de quitter, pour ceux qui gris bleu et une bande gris- bleu le
Dans le cadre de cette première ren- ont veillé tard, à l'est un merveilleux long de la bande équatoriale nord d'où
contre à St-Valérien le samedi 18 juil- rapprochement Lune-Vénus et les partent les festons.
let, le thème choisi était la constellation Pléiades nous souhaitaient bon retour. Un peu de Lune avant le départ
vedette de la saison dans la revue puisqu'elle était assez haute. Le see-
l'Observateur, soit Céphée. ing permettait des grossissements
N’oubliez pas de consulter le site intéressants.
À leur arrivée, les astronomes ama- web de la SAM
teurs installèrent leurs équipements, Il est là pour vous Pour moi ce fut un 3h l'œil pratique-
puis quelques instants avant le début Page Web : ment collé sur Jupiter… nous sommes
des présentations, Claude Marcotte du http://www.lasam.ca tous très heureux de notre sortie ! Je
club de Dorval nous invitait à observer Courriel : n’ai vu que 2 Perséides dont une très
le passage de l'ISS et de la navette info@lasam.ca belle.
avec Julie Payette et Robert Thirsk à
Septembre 2009 p. 3 Astro-Notes
Soleil 2009
Par Stefan Lemon
L' année 2009 nous offre encore un Soleil bien propre, c'est-à-dire sans tache.
(Fig.1) Un cycle solaire a une durée de 11 ans et depuis que des astronomes
ont commencé à observer le Soleil nous en sommes au cycle 23 qui, d'après les
experts, aurait dû se terminer quelque part en 2007 pour faire place au cycle 24.
Le minimum du cycle 23, qui persiste depuis deux bonnes années, est le plus
bas connu depuis près de 100 ans. Cependant, selon un groupe d'experts inter-
nationaux, le Soleil entre dans un nouveau cycle d'activité magnétique dont l'in-
tensité estimée sera en-dessous de la moyenne. Et toujours selon les estima-
tions au moment où le cycle 24 atteindra son maximum, soit en mai 2013, on
pense compter près de 100 taches visibles à la surface du Soleil. Il s'agira de
la plus petite quantité depuis 1928. Les mêmes experts du Soleil pensent qu'il
devrait rester assez propre pour encore une autre année.

Depuis le début mai 2009, le Soleil semble vouloir donner des signes de vie. En
effet, des petites taches solaires apparaissent de temps à autre à sa surface.
(fig.2) Les courants de plasma prennent de l'ampleur et commencent à dériver
vers l'équateur; certains radioastronomes affirment avoir détecté une augmenta-
tion de l'émission d'ondes radio solaires. Les taches solaires sont les témoins de
l'activité magnétique de notre Étoile. S'agirait - il des signes attendus pour le
début du nouveau cycle Solaire?

Le Soleil en lumière hydrogène alpha (Fig. 3) nous montre la tache Soho 1024,
lorsque le champ magnétique devient instable sous un filament. Le champ de
force perce la surface solaire provoquant l'effondrement explosif du filament.
Ici il n'y a plus de trace du filament puisqu'il s'est propagé dans l'espace.

Les maximums d'un cycle produisent entre autres des éruptions


appelées protubérances qui libèrent des particules dans l'es-
pace. Mais, il ne faut pas croire que les minimums d'un cycle
solaire signifient qu'il n'y a aucune protubérance. (Fig. 4 / 5)

Remerciement à Marie-Ève Carrière

Septembre 2009 p. 4 Astro-Notes


L'imagerie en astronomie seule image, ceci améliore le rap-
port signal / bruit et sur l'image Date de tombée
Par Gilbert St-Onge résultante on peut alors contempler Astro-Notes de décembre
Cette fois nous ajustons nos images une belle galaxie M51. 15 novembre
astronomiques par des compilations de
base. Image 1 Pour ce faire il faut en
Les images utilisées pour cette démon- premier lieu effectuer
stration n'ont pas subi d'ajustement de un recalage en série
Flat ni de Offset, seuls les noirs sont des images, c'est-à-
enlevés. dire qu'il faut aligner et
effectuer des rotations
Donc un peu après la pleine Lune du d'images si nécessaire
mois de août 2009, soit la nuit du 7 au 8 pour obtenir une
août, alors que la Lune éclairait un ciel image résultante
de ville (Dorval) très brumeux même acceptable.
nuageux par moments, on a pris des (Voir l’ Image 3)
images CCD à l'aide d'une lunette de
102 mm F6.5 Vixen. La galaxie M51 est
un bon défi dans ces mauvaises condi-
tions! Image 2
Images
Alors voici les résultats sur Messier 51. Des compilations en
Nous avons 9 images de bonne qualité, piles des images :
alors ce sont ces images qui sont uti-
lisées pour cet exemple. Au départ Il est généralement
notre équipement nous permettait des possible d'effectuer
poses maximum de 25 secondes sans des piles moyennes,
qu'il y est de bougé sur les images. des piles médianes,
Donc les meilleures images sont des piles écart type et
retenues, soit 9 images. des additions de ces
images...
Plusieurs raisons peuvent affecter la
qualité des images, bien sûr la qualité
de la monture et de l'alignement polaire
sont les premiers responsables. Mais Nous choisissons la pile médiane, parce que celle-ci permet d'amoindrir les
on peut ajouter le vent, la turbulence artefacts particuliers à chacune des images et ainsi obtenir une image
atmosphérique, un bougé au niveau de résultante presque parfaite.
l'optique (miroir), les chocs à la monture L'image résultante : Image 2
causés par des déplacements à proxi-
mité, par des fils qui s'accrochent, la
caméra qui tourne sur le porte-oculaire
etc.
Image 3
Donc voici nos résultats :
La galaxie migre
Image 1 lentement sur le
M51 une seule image dans le ciel de CCD quand on n'ef-
mauvaises conditions de la ville éclairé fectue pas de
par la ~ pleine Lune. On peut voir toute guidage sur les
la difficulté à détecter la galaxie même étoiles!
en 25 secondes d'intégration.
On voit ici 3 images
Image 2 superposées et non
Pour améliorer le signal on effectue un recalées.
grand nombre d'images puis on compile
les meilleures de ces images en une

Septembre 2009 p. 5 Astro-Notes


De la visite pour Mercure Messenger, nous dévoile à peu près
tout le reste.
Le ciel de l'automne
par Hugues Lacombe Par Hugues Lacombe
C'est une petite planète étrange de
La planète Mercure n'est pas facile à bien des façons. Au premier coup L'automne est ma saison favorite pour
voir parce qu'elle est toujours près du d'œil on voit que la planète Mercure faire de l'observation. Les nuits allon-
Soleil dans le ciel. Cette situation s'ex- est criblée de cratères, comme la gent, il ne fait pas encore froid et les
plique par le fait que c'est la planète Lune. Son diamètre de 4878 km moustiques ont trouvé mieux à faire
dont l'orbite est la plus rapprochée de équivaut à 38% de celui de la Terre. que de nous ennuyer.
notre astre dont elle fait le tour en 88 Sa masse et son volume équivalent à
jours. environ 5% ceux de la Terre. La tem- L'équinoxe d'automne surviendra le 22
pérature grimpe à 430°C le jour et septembre à 17h19 HAE. Le Soleil
Il faut donc chercher Mercure bas sur tombe à -100°C la nuit. Elle possède traversera alors l'équateur céleste du
l'horizon ouest, après le coucher, du un champ magnétique et une atmo- nord au sud. À partir de ce moment,
Soleil ou bas sur l'horizon est, peu sphère ténue. les nuits deviendront de plus en plus
avant le lever du Soleil. Évidement la longues pour notre plus grand bon-
planète n'est pas aux deux endroits en Mercure tourne sur elle-même en 57 heur.
même temps. Mercure fait un va-et- jours, soit les 2/3 de son année
vient constant entre le ciel du soir et le sidérale qui est de 88 jours. Sa prox- Les phases de la Lune
ciel du matin. Cet automne, Mercure imité du Soleil fait que l'effet de marée Nouvelle Lune, 18 septembre
sera surtout visible dans la première y est 7 fois plus important que sur la Premier Quartier 26 septembre
Pleine Lune 4 octobre
moitié d'octobre, dans le ciel du matin. Terre. Dernier Quartier 11 octobre
Nouvelle Lune 18 octobre
Mais la planète Mercure est cachot- Comme l'orbite de Mercure est excen-
Premier Quartier 25-26 octobre
Pleine Lune 2 novembre
tière d'une autre façon. La sonde trique, ce sont toujours les deux Dernier Quartier 9 novembre
Mariner 10 lui avait bien rendu visite mêmes points de la planète, diamé- Nouvelle Lune 16 novembre
Premier Quartier 24 novembre
trois fois en 1974 et 1975 mais à tralement opposés l'un à l'autre, qui Pleine Lune 2 décembre
l'époque, Mariner n'avait photographié subissent le plus l'effet de ces marées. Dernier Quartier 8-9 décembre
que 50% de sa surface. Le reste nous Nouvelle Lune 16 décembre
On trouve à ces deux points des pôles
était inconnu. Il a fallu attendre à l'an- de chaleur. Le plus grand bassin d'im-
née dernière, 33 ans plus tard, pour Occultations
pact sur Mercure est situé sur l'un de
qu'une nouvelle sonde appelée Quelques belles occultations sont à
ces pôles de chaleur. On
surveiller cet automne, et notamment
l'a nommé le bassin
celle des Pléiades (M 45) le soir du 3-
Caloris.
4 novembre.
En 2008, grâce à la sonde
Messenger, Mercure nous
est devenue un peu plus
familière. Cette sonde a
effectué un 1er passage
près de la planète le 14
janvier 2008 puis un deux-
ième le 6 octobre 2008.
Elle effectuera un Planètes
troisième passage le 29
septembre 2009, à peu Mercure
près au moment où vous Mercure débute l'automne dans le ciel
lirez ces lignes. La récolte du matin. Elle sera en élongation
de nouvelles informations ouest, à 17,9° du Soleil le 4 octobre.
sur la planète s'annonce Ce sera la meilleure période de l'au-
prometteuse, à en juger tomne pour l'observer.
par les découvertes effec-
tuées lors de deux pre- Par la suite Mercure plongera vers le
miers passages. Soleil et sera en conjonction
supérieure le 5 novembre. Elle se
Suite P.8 retrouvera par la suite dans le ciel du
soir. L'élongation est, à 20,3° du
Septembre 2009 p. 6 Astro-Notes
Soleil, aura lieu le 18 décembre mais croisera cette étoile de nouveau le 2 Poissons, du Verseau et de la
la planète sera basse sur l'horizon et novembre, à une distance de 21'. Baleine.
mal placée pour l'observation.
Le 20 décembre Jupiter croisera À la fin de septembre Junon sera de
Vénus Neptune pour la troisième fois cette magnitude 6,4. Puis il pâlira progres-
Vénus continue d'habiter le ciel du année, passant à quelque 32' au sud. sivement pour atteindre la magnitude
matin. En début d'automne on la 9,1 à la fin de décembre.
retrouve dans la constellation du Lion, Saturne
à 1° à l'est de Régulus. Le matin du 2 Saturne est en conjonction avec le Étoiles variables
octobre elle ne sera qu'à 5' de Chi Leo Soleil le 17 septembre. De façon Plusieurs étoiles variables de type
(mag. 4,6) avant de croiser Saturne le générale, la proximité du Soleil fera en Mira seront bien placées pour l'obser-
matin du 13 octobre. La séparation sorte que Saturne sera carrément invi- vation dans le ciel du soir cet
entre les deux planètes sera de 31' ce sible ou mal placée pour l'observation automne. Afin de bien évaluer leur
qui permettra de les voir toutes les en début d'automne. Vers la fin, elle éclat, il est utile de consulter des
deux dans le même champ oculaire. sera visible dans le ciel du matin. cartes qui identifient des étoiles-
repères dont l'éclat est bien connu.
Vénus entre dans la Vierge le 9 octo- Le matin du 8 octobre, Saturne se De telles cartes se trouvent notam-
bre. Le matin du 29 octobre, Vénus se retrouvera à seulement 20' au nord de ment sur le site de l'American
retrouve à 25' de Thêta Vir (mag. 4,4). Mercure, dans le ciel du matin. Les 10 Association of Variable Star
Le 20 novembre on la retrouve à 52' et 11 octobre on retrouve Saturne à mi- Observers (AAVSO) au
au nord-est de Zubenelgenubi (Alpha chemin à peu près entre Mercure et http://www.aavso.org/.
2 Lib, mag. 2,7) dans la Balance. Vénus. Puis le 13 octobre la planète
sera à 31' au nord de Vénus.
Le 4 décembre Vénus entre dans le
Scorpion. La planète n'est plus qu'à Étoiles filantes
9° du Soleil. Le 4 décembre elle Trois importantes pluies d'étoiles
passe à 22' au sud de Graffias (Bêta 1 filantes viendront illuminer le ciel cet
Sco, mag. 2,6). automne.

Mars Le matin du 21 octobre, les Orionides


seront bien situées dans le ciel. Le Dates à retenir
Cet automne la planète Mars est bien En plus des occultations d'étoiles par
placée dans le ciel du soir. Elle s'ap- maximum est prévu pour 04h25 alors
que le radiant sera au méridien à la Lune (voir le tableau plus haut),
proche rapidement de la Terre, en voici quelques dates à retenir :
route pour la prochaine opposition qui 05h14. La Lune sera absente du ciel.
aura lieu en février 2010. Ce sera une
opposition de type aphélique et j'aurai Pour ce qui est des Léonides, le maxi-
l'occasion de vous en reparler dans le mum surviendra à 08h49 le 17 novem-
prochain numéro. bre alors que le radiant sera au méridi-
en à 06h15. La Lune sera absente du
En septembre le diamètre de Mars ciel ce qui favorisera l'observation.
atteindra 6,0?. La planète sera alors
dans les Gémeaux. Le 26 octobre ce Enfin, les Géminides seront visibles
sera l'équinoxe vernal sur Mars et son toute la nuit du 13 au 14 décembre. Le
pôle nord va commencer à se pencher maximum est prévu à 23h02 alors que
vers la Terre. Le 31 octobre Mars se le radiant traversera le méridien à
retrouvera en plein centre de la 01h50. N'oubliez pas vos tuques!
Ruche, le très bel amas ouvert M 44
dans le Cancer. Son diamètre sera
alors de 8,0?. Souhaitons-nous tous
du temps clair pour cette occasion.

Jupiter Astéroïde
Au début de l'automne on retrouve Cet automne, l'astéroïde 3 Junon est Carte de la trajectoire de l’astéroïde
Jupiter à seulement 17' au nord d'Iota bien placé dans le ciel pour l'observa- Junon en page 8
(mag. 4,3) dans le Capricorne. Après tion. Il fait une grande boucle là où se
s'être éloigné un peu d'Iota, Jupiter rencontrent les constellations des
Septembre 2009 p. 7 Astro-Notes
Suite “Visite pour Mercure”
Et ce n'est que le début. En mars 2011, Messenger s'installera
en orbite autour de Mercure et y restera pour un an. Ce n'est
qu'à ce moment que la sonde commencera sa véritable explo-
ration de Mercure. Elle devrait nous en apprendre beaucoup sur
sa composition, son atmosphère ténue, son champ magnétique
et sa composition
interne.

De la planète Mercure
En haut : bassin Caloris
En bas : bassin Rembrandt
Trajectoire de Junon

Bulletin d'information de
La société d'astronomie de Montréal et du
Centre francophone de Montréal de la
Société royale d'astronomie du Canada

Volume 23, numéro 3, septembre 2009 (Équinoxe d’automne) ISSN-0843-8978


La société d'astronomie de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif la promotion de l'astronomie. La société distribue à ses
membres ce bulletin trimestriel, L'Astro-Notes. Elle possède un terrain pour l'observation astronomique situé à St-Valérien de Milton, où des soirées d'ob-
servation sont organisées régulièrement. Un comptoir de vente de matériel astronomique permet aux membres et au public intéressé de se procurer,
lors des réunions, divers articles (livres, miroirs, oculaires, posters, cherche-étoiles,...). Les membres de la SAM peuvent également emprunter des livres
et consulter des périodiques astronomiques à la bibliothèque de la société, qui renferme plus de trois cents volumes. Les membres de la SAM ont égale-
ment l'option de devenir membres de la SRAC qui offre des avantages supplémentaires : un annuaire astronomique, l’"Observer's Handbook"; une revue
trimestrielle, "The Journal"; et un abonnement à la revue "SkyNews".

La société d'astronomie de Montréal : Conseil d'administration


Adhésion: 40$/année (22$ étudiant moins de 18 Président : Michel Boucher
Les réunions ont lieu les mardis à 20h00 Vice-président : Patrice Scattolin
ans; 50$ famille)
au Centre de loisirs St-Michel : Secrétaire :Serge-Antoine Melanson
Privilèges:
7110, 8e avenue, Montréal Trésorier : Patrice Scattolin
- Assister aux conférences, causeries et par-
(près du Métro St-Michel) Conseiller : Rachid El-Ayoubi, Steve
ticiper aux activités organisées;
- Astro-Notes (4 numéros/an); Prud'homme
Téléphone (répondeur) :
- 10% de réduction au comptoir de vente;
(514) 201-3982 Autres responsables
- Emprunts à la bibliothèque;
- Accès au terrain de St-Valérien. Conférences : Hugues Lacombe
Correspondance : Site Web : David Boucher
Centre francophone de la SRAC :
C.P. 206, Station St-Michel Astro-Notes : Gilbert St-Onge & L. Morin
Adhésion: 52$/année (doit être membre de la
Montréal, QC H2A 3L9 CAFTA : Comité du CAFTA
SAM) (26.75$ étudiant moins de 21 ans)
Page Web : St-Valérien : Patrice Scattolin
Privilèges:
http://www.lasam.ca Représentant à la SRAC : Patrice Scattolin
- Annuaire "Observer's Handbook";
Courriel : FAAQ : Hugues Lacombe
- Revues "The Journal" et "Sky News"(6 nos/an);
info@lasam.ca Liste de membres : René St-Germain
- Forum de discussion Internet "RASC List"

Le bulletin de la SAM, l'Astro-Notes est publié quatre fois par année, aux équinoxes et aux solstices.
La SAM invite tous les astronomes amateurs à contribuer à l'Astro-Notes.
La SAM n'est cependant pas responsable des erreurs qui pourraient se glisser dans l'Astro-Notes. De même, les informations et les opinions émises
dans les articles publiés dans l'Astro-Notes sont celles des auteurs individuels et n'engagent en rien la société d'astronomie de Montréal. Le respon-
sable de l'Astro-Notes se réserve le droit de refuser, de corriger ou de modifier légèrement les textes soumis.