Vous êtes sur la page 1sur 5

Centre Universitaire Nour Bachir d’El Bayadh 2èmme Année Master Machines Electriques

Institut de Sciences Matière : Commande des Machines


Département de Technologie Année Universitaire : 2017/2018

TP 01 : Commande Vectorielle de la MAS


Partie 02 : Modélisation et Simulation de l’association onduleur à deux niveaux -Machine
Asynchrone

I. Modélisation et simulation de l’onduleur de tension à deux niveaux


I.1. Onduleur de tension à deux niveaux
L'onduleur de tension triphasé à deux niveaux est composé de trois bras. Chaque bras a deux
interrupteurs bidirectionnels, qui fonctionnent de manière complémentaire pour éviter le court-circuit
de la source de tension continue à l'entrée de l'onduleur, ou l'ouverture de la charge de l'onduleur
considérée comme une source de courant (Fig.1). L'interrupteur bidirectionnel peut être réalisé par un
transistor de puissance en antiparallèle avec une diode de puissance. La source de tension continue à
l'entrée de l'onduleur peut être obtenue à la sortie d'un redresseur lié à un réseau alternatif, en passant
par un filtre capacitif.

T11 T12 T13

Vdc Charge
V
T22
T21 T23

Fig.1: Structure de l’onduleur à deux niveaux.

I.1.1. Fonctions de commutation

Pour chaque interrupteur Sij (i=1,2 et j=1, 2,3), on définit une fonction de commutation Fij :

1 si Sij est fermé


F ij=
{
0 si Sij est ouvert
(I.1)

La complémentarité entre les deux interrupteurs de chaque bras impose l'équation suivante:

F 2 j=1−F 1 j , j=1−3 (I.2)

I.1.2. Etats d’un bras de l’onduleur à deux niveaux

Chaque bras de l’onduleur a deux états possibles :


 Etat P : l’interrupteur de haut est fermé et l’interrupteur du bas est ouvert. La tension de sortie
par rapport au neutre (0) de la source est Vdc.

 Etat N: l’interrupteur de haut est ouvert et l’interrupteur du bas est fermé. La tension de sortie
par rapport au neutre (0) de la source est 0V.

Le tableau I.1 donne la correspondance entre les états des bras, les états des interrupteurs et la tension
de sortie.

I.1.3. Etats de l’onduleur

Etat Bras 1 Bras 2 Bras 3 Tensions de sortie


F 11 F 21 F 12 F 22 F 13 F 23 V 10 V 20 V 30
P 1 0 1 0 1 0 V dc V dc V dc
N 0 1 1 0 1 0 0 0 0

Etant donné que chaque bras peut avoir deux états, l'onduleur entier possède 23=28 états PPP,
PPN, PNN, PNP, NNN, NNP, NPP et NPN. Ils sont identifiés en indiquant les états des trois bras de
l'onduleur (état P ou état N). Par exemple, l'état PNN indique que le premier bras est à l'état P (v10
=E), le deuxième est à l'état N (v 20 = 0) et le troisième est à l'état N (v 30 =0). La configuration de
l'onduleur pour chacune de ces états est représentée à la Fig. 3.

I.1.4. Tensions de sortie de l’onduleur

 Les tensions triphasées de sortie par rapport à la référence de la source continue (O) peuvent
être exprimées par :

v 10 F11

[ ][ ]
v 20
v 30
= F12 .V dc
F13
(I.3)

Vdc étant la tension continue d'alimentation de l'onduleur.

 Les tensions composées entre les phases sont données par:


v 12 v 10−v 20 F11 −F12

[ ] [ ][ ]
v 23
v 31
= v 20−v 30 F 12 −F 13 . V dc
v 30−v 10 F13 −F 11
(I.4)

En supposant que la charge triphasée est équilibrée, on déduit :

 les tensions triphasées de sortie par rapport au point neutre de la charge triphasée:
v1 v −v 2 F 11−F 12−F 13

[] [ ] [
v3
1 12 31 1
v 2 = 3 v 23−v 12 = 3 F 11 +2 F12−F 13 .V dc
v 31−v 23 F 11 −F12 +2 F 13 ] (I.5)

A partir des équations précédentes, on peut déduire :

 les tensions triphasées par rapport au neutre de la source peuvent prendre deux valeurs V dc ou
0. Ce qui est à l’origine de l’appellation deux niveaux.
 Les tensions composées peuvent prendre trois valeurs : -Vdc,Vdc et 0.
 Les tensions triphasées par rapport au neutre de la charge peuvent prendre cinq valeurs.

I.2..Commande par MLI triongulo-sinusoidale

Pour déterminer en temps réel les instants de fermeture et d’ouverture des interrupteurs, on fait
appel à l’électronique de commande analogique ou numérique ou les deux simultanément. La
Modulation de Largeur d’Impulsion (Pulse Width Modulation) permet d’atteindre ce but.

Son principe est la comparaison entre une tension de référence sinusoïdale à faible fréquence et une
porteuse triangulaire à fréquence plus élevée. Les instants de la commutation sont déterminés par les
points d’intersection entre la porteuse et la tension de référence. Cette stratégie est caractérise par
deux paramètres :

 L’indice de modulation m : qui est le rapport de la fréquence


fp de porteuse à la
fp
m=
fréquence f de la tension de référence. f
 Le taux de modulation r : qui est le rapport de l’amplitude
Vm de la tension de

référence à l’amplitude
U pm de la porteuse.
Vm
r= (I.6)
U pm

La modulation est synchrone quand m est entier, et asynchrone dans le cas contraire.

Les tensions de sorties de l’onduleur


V an , V bn , V cn étant identique à un tiers de période de
leur fondamentale près , il faut commander chaque demi-pont avec un retard de (T/3) sur le
Précédent.
Les différents signaux utilisés pour la commande triangulo-sinusoidale sont donnés par la
figure suivante :
Figure I.2 : Tensions de références et porteuse pour m=6 et m=15.

I.2.1. Algorithme de la commande :

Pour cet algorithme, on utilise une porteuse triangulaire. Cet algorithme peut être résumé aux deux
étapes suivantes :

1ère étape : détermination des tensions intermédiaires V k 1

V refk ≥ U p →V k 1=U c
{¿ V refk <U p →V k1=−U c
(I.7)

2ème étape : détermination du signal V KM et des ordres de commande β ks des interrupteurs :

V refk ≥U p → β k1=1(Niveau 1)
{¿ V refk <U p → β k 1=0 (Niveau−1)
(I.8)

I.2.2. Organigramme de la commande

L’organigramme de la commande d’un bras k d’un onduleur triphasé à deux niveaux est donné
par la figure suivante :

Non Oui

Niveau (-1) Niveau (1)

Figure I.3: Organigramme de la commande par la stratégie triangulo-sinusoidale d’un


onduleur à deux niveaux.
I.3. Simulation de l’onduleur à deux niveaux

-A l’aide de l’outil Simulink/Matlab simuler l’onduleur de tension triphasé à deux niveaux avec les
paramètres suivants :

1. m=6, r=0.9, Vdc= 300 V

Visualiser la référence et la porteuse


Visualiser les fonctions de connexion pour chaque bras
Visualiser les tensions de sortie par rapport au point neutre de la charge
2. m=15, r=0.9, Vdc= 300 V

Visualiser la référence et la porteuse


Visualiser les fonctions de connexion pour chaque bras
Visualiser les tensions de sortie par rapport au point neutre de la charge

1. m=15, r=0.6, Vdc= 300 V

Visualiser la référence et la porteuse


Visualiser les fonctions de connexion pour chaque bras
Visualiser les tensions de sortie par rapport au point neutre de la charge

-qu’est-ce que vous pouvez déduire d’après ces résultats

II. Simulation de l’association onduleur de tension à deux niveaux-Machine asynchrone


triphasée

A l’aide de l’outil Simulink/Matlab simuler l’association onduleur de tension triphasé à deux niveaux
–Machine asynchrone triphasée avec les paramètres suivants :

m=6, r=0.9, Vdc= 300 V (commande de l’onduleur) et les paramètres de la machine présentée dans la
prtie 1

1. Visualiser les tensions de sortie de l’onduleur


2. Pour un démarrage a Vide (Cr=0 N.m)
Visualiser les grandeurs suivantes : Les courants Statoriques de la machine, les courants
rotoriques de la machine
La vitesse de la machine et le couple de la machine.
3. Pour un démarrage en charge (Cr= 10 N.m)
Visualiser les grandeurs suivantes : Les courants Statoriques de la machine, les courants
rotoriques de la machine
La vitesse de la machine et le couple de la machine
4. Interpréter ces résultats