Vous êtes sur la page 1sur 5

La factorisation de polynômes.

Les polynômes de degré un sont tous de la forme a1 x + a0 . On les appelle des fonctions
linéaires. Les fonctions 3x+2, x−1 et −3x+4 sont toutes des exemples de fonctions linéaires.

Les polynômes de degré deux, a2 x2 + a1 x + a0 , sont appelées des fonctions quadratiques.


Les fonctions 3x2 + 2x + 1, x2 − 1 et −x2 + 4x − 1 sont quelques exemples de ces polynômes.

• Au deuxième exemple le polynôme x2 −1 est vu comme une abbréviation de x2 +0x−1.

Pour ce qui suit on considère les deux polynômes 3x + 2 et x − 1:

3x + 2
× [ x + −1 ]

−3x + −2
2
3x + 2x

3x2 + −x + −2

Donc
(3x + 2)(x − 1) = 3x2 − x − 2
Ou encore
3x2 − x − 2 = (3x + 2)(x − 1)

Ainsi nous avons exprimé un polynôme de degré 2 comme un produit de deux polynômes
de degré 1.

• Exprimer un polynôme de degré n comme un produit de deux polynômes de degré


inférieur à n est un processus qui s’appelle la factorisation de ce polynôme.

Dans l’exemple ci-dessus 3x2 − x − 2 = (3x + 2)(x − 1) est une factorisation de 3x2 − x − 2
en un produit des facteurs 3x + 2 et x − 1.

Il n’est pas toujours facile de factoriser un polynôme. Surtout si le polynôme en question


est de degré supérieur à deux.

• Mais il existe quelques techniques qu’on peut utiliser pour factoriser certaines fonctions
quadratiques de forme x2 + bx + c

1
– Supposons que nous ayons le polynôme x2 + (a + b)x + ab.
– On peut donc écrire:

x2 + (a + b)x + ab = x2 + ax + bx + ab
= x(x + a) + b(x + a)
= (x + a)(x + b)

– En en déduit que x2 + (a + b)x + ab = (x + a)(x + b).


– On voit donc la factorisation du polynôme x2 + (a + b)x + ab en deux facteurs
x + a et x + b .

• À l’aide de l’équation x2 + (a + b)x + ab = (x + a)(x + b) on peut facilement factoriser


un grand nombre de fonctions quadratiques x2 + bx + c. (La facilité vient avec un peu
de pratique...)

– La technique se résume comme suit: étant donné le polynôme x2 + bx + c il faut


trouver des facteurs entiers u et v de c (c’est-à dire, c = uv) tels que u + v = b.

• Voyez si vous pouvez suivre les quelques exemples de factorisation suivants.

– Factoriser x2 + 9x + 14.

x2 + 9x + 14 = x2 + (2 + 7)x + 2 · 7
= (x + 2)(x + 7)

– Dans l’exemple suivant vous verrez que la technique se généralise de façon à ce


qu’on puisse considérer des facteurs négatifs. Factoriser x2 − 5x + 4.

x2 − 5x + 4 = x2 + −5x + 4
= x2 + (−1 + −4)x + (−1) · (−4)
= (x + −1)(x + −4)
= (x − 1)(x − 4)

– Factoriser x2 + 2x − 15.

x2 + 2x − 15 = x2 + (−3 + 5)x + (−3) · (5)


= (x + −3)(x + 5)
= (x − 3)(x + 5)

2
– Factoriser x2 − 4.

x2 − 4 = x2 + 0x + −4
= x2 + (−2 + 2)x + (−2) · (2)
= (x + −2)(x + 2)
= (x − 2)(x + 2)

– Dans l’exemple suivant on démontre d’une façon générale que

x2 − a2 = (x − a)(x + a)

Nous appelons l’expression x2 − a2 une différence de carrés. Factoriser x2 − a2 .

x2 − a2 = x2 + 0x + −a2
= x2 + (−a + a)x + (−a) · (a)
= (x + −a)(x + a)
= (x − a)(x + a)

– Dans l’exemple suivant on démontre d’une façon générale que

x2 + 2ax + a2 = (x + a)2

Nous appelons l’expression x2 +2ax+a2 un carré parfait. Factoriser x2 +2ax+a2 .

x2 + 2ax + a2 = x2 + (a + a)x + a · a
= (x + a)(x + a)
= (x + a)2

– Nous démontrons d’une façon générale que

x2 − 2ax + a2 = (x − a)2

Cette expression est également appelé un carré parfait. Factoriser x2 − 2ax + a2 .

x2 − 2ax + a2 = x2 + (−a + −a)x + −a · −a


= (x + −a)(x + −a)
= (x + −a)2
= (x − a)2

3
Les trois égalités suivantes sont fondamentales en mathématiques. Il est donc fort utile de
les mémoriser.

x2 + 2ax + a2 = (x + a)2
x2 − 2ax + a2 = (x − a)2
x2 − a2 = (x − a)(x + a)

Technique : Compléter le carré

Il arrive parfois d’obtenir une fonction quadratique ayant des coéfficients qui la rendent
difficile à factoriser. Il existe une technique très importante en algébre nous permettant
malgré tout de simplifier ce genre d’expression. Cette technique s’appelle la complétion du
carré. Nous illustrons cette technique à l’aide de l’exemple suivant.

• Factoriser x2 + 7x + 12 .
 
2 1 2 7 1
x + 7x + = x +2 x+
2 2 2
   2  2
7 7 7 1
= x2 + 2 x+ − +
2 2 2 2
"    2 #
7 7 49 2
= x2 + 2 x+ − +
2 2 4 4
"    2 #
7 7 47
= x2 + 2 x+ −
2 2 4
 2
7 47
= x+ − (Formule x2 + 2ax + a2 = (x + a)2 .)
2 4
√ !2
7 2
 
47
= x+ −
2 2
" √ #" √ #
7 47 7 47
= x+ − x+ + (Formule x2 − a2 = (x − a)(x − a).)
2 2 2 2
" √ #" √ #
7 − 47 7 + 47
= x+ x+
2 2

4
• Donc " √ #" √ #
2 1 7 − 47 7 + 47
x + 7x + = x + x+
2 2 2

est une factorisation de x2 + 7x + 21 .

• La technique de complétion du carré exige initialement un peu de pratique; mais après


l’avoir appliquée correctement cinq ou six fois elle devient naturelle pour tout étudiant
muni d’un peu de détermination. Le truc, c’est de ne pas avoir peur et, face à un
échec, tenter de l’appliquer encore une fois.

Certains polynomes ne peuvent pas être factorisés en facteurs contenant que des variables
et des nombre réels.

• Par exemple en tentant de factoriser la fonction quadratique x2 + 4 on s’aperçoit


rapidement qu’il n’existe pas deux nombres réels a et b tel que ab = 4 et a + b = 0.

– Donc il n’est pas possible de factoriser x2 + 4.


∗ Par contre, ceux qui connaissent les nombres complexes savent trouver deux
nombres complexes u et v tel que uv = 4 et u + v = 0; mais, comme on dit,
ça c’est une autre histoire.

c Club Pythagore, 2007