Vous êtes sur la page 1sur 31

SYSTÈME DE SANTE DU BURKINA FASO

TAPSOBA B. Emma
PLAN DE PRESENTATION
CONTEXTE DU PAYS
ORGANISATION DU SYSTÈME DE SANTE
FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE SANTE
INDICATEURS DU SECTEUR DE LA SANTÉ
RESSOURCES HUMAINES
FINANCEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE
PROBLÉMATIQUE ACTUELLE DU SYSTÈME DE SANTÉ
REFORMES EN COURS

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


CONTEXTE DU PAYS

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


1. Géographie

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


2. Démographie

17 322 796 habitants (2013)


Densité 63 hab. /km2
Taux d'accroissement annuel moyen: 3,1%
51,7% Femmes
< 20 ans = 59,1% de la population
75% de la population vit en milieu rural
Indice synthétique de fécondité : 6 enfants
Espérance de vie: 56,7 ans

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


3. Economie

Le Burkina Faso est un pays à faible revenu dont


l’économie est basée essentiellement sur l’agriculture;
Le PIB par habitant s’élevait en 2012 à 310 817 F CFA
soit environ 600 dollars US ;
43,9 % de la population vivent en dessous du seuil
national de pauvreté estimé à 108 374 FCFA par an soit
environ 200 dollars US ;
IDH : 0,343 (2012) ;
Cette situation de pauvreté rend difficile l’accès aux
services sociaux de base, et entraîne un niveau élevé
de morbidité et de mortalité.
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Organisation DU SYSTÈME DE
SANTÉ

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Organisation administrative
et opérationnelle(1/3)
1- Organisation administrative ( 3 niveaux)
- Niveau central:
Cabinet, SG, Directions centrales
- Niveau intermédiaire:
13 Directions Régionales de Santé (DRS)
- Niveau périphérique :
63 districts sanitaires

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Organisation administrative et
opérationnelle (2/3)
2- Organisation des structures de soins publics (3 niveaux)
- 1er niveau :
1er échelon: Centre de Santé et de Promotion
Sociale (CSPS) 1606
Centre Médical (CM) 32
2ème échelon: Centre Médical avec Antenne
chirurgicale (CMA) 45
- 2ème niveau :
Centre Hospitalier Régional (CHR) 9
- 3ème niveau :
Centre Hospitalier Universitaire (CHU) 4
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Organisation administrative et
opérationnelle (3/3)
3 – Organisation des structures privées de santé
- Structures sanitaires privées de soins:
Les établissements sanitaires privés de soins hospitaliers et non
hospitaliers sont de 384 en 2013
- Structures pharmaceutiques privées:
Les officines= 174 en 2013
Les dépôts pharmaceutiques = 519 en 2013
En 2013 le RMAT= 7 km (pub) et = 6.5 km (pub+priv)

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME
DE SANTÉ

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Fonctionnement du système
de santé (1/6)
1- Offre de soins
-les soins de base;
-les soins de référence;
-les soins d'urgence.
L'offre de soins de base est assurée par le CSPS et le
CMA.

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Fonctionnement du système de
santé (2/6)
1- Offre de soins (suite)
En général, chaque CSPS, CM offre le paquet minimum
d’activités (PMA).
PMA= activités promotionnelles, préventives
Curatives et réadaptatives
Au niveau CMA, le paquet d’activités réalisées est
complémentaire à celui du CSPS permettant d'offrir
des soins de référence et d’urgence
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Fonctionnement du système de
santé (3/6)
1- Offre de soins (fin)

Les soins de référence sont organisés au niveau des CMA,


des CHR et des CHU.

Le circuit de référence du malade dans le système est de


type pyramidal, allant de la base vers le sommet.

Au bout de la chaîne, certains malades peuvent être référés à


l'extérieur du Burkina Faso (évacuation sanitaire)

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Fonctionnement du système de
santé (4/6)
1- Offre de soins (suite)

Le sous-secteur sanitaire privé contribue à accroître


l'offre de soins.

*Le sous-secteur privé à but non lucratif développe


des soins préventifs à coté des soins curatifs.

*Le sous-secteur privé à but lucratif, la préférence est


donnée aux soins curatifs
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Fonctionnement du système
de santé (5/6)
Le sous-secteur de la médecine et la pharmacopée
traditionnelles est organisé autour des associations
des tradipraticiens de santé.
Il collabore avec le secteur public dans la prise en charge
de certaines pathologies.
La médecine traditionnelle est reconnue par la loi
n°23/94/ADP du 19/05/94 portant code de la santé
publique.
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Fonctionnement du système de
santé (6/6)
2-Demande de soins

Elle est influencée par un certain nombre de facteurs tels


que:

la pauvreté des populations;

la faible utilisation des services de santé au profit de la


médecine traditionnelle notamment pour les soins curatifs.

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


INDICATEURS

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Indicateurs du secteur de la santé (1/3)
Indicateurs Niveau 2013
Nombre de contact/habitant et par an 0,78
Taux d’accouchements assistés par du 80,5
personnel qualifié
Proportion des césariennes réalisées 2,1%
Taux de couverture en CPN4 des femmes
enceintes 28,5%
Taux d’utilisation des méthodes
contraceptives 32,4%

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Indicateurs du secteur de la santé (2/3)
Indicateurs Niveau 2013
Pourcentage des Formations sanitaires
(CSPS) remplissant les normes en 86,1%
personnel
Taux de mortalité intra-
hospitalière(CHU/CHR,HD) en pour 1000 68,4

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Indicateurs du secteur de la santé (3/3)

Indicateurs Niveau 2010


Taux de mortalité des moins 65‰
de 5 ans

Ratio de mortalité 341


maternelle(pour 100 000 N)

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


RESSOURCES HUMAINES
indicateurs 2009 2010 2011 2012 2013

Effectif de
Médecins 483 518 738 787 803

Effectif de 31 32 36 38 33
Chirurgiens
dentistes
Effectif de 88 184 223 203 207
Pharmaciens

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


FINANCEMENT DU SECTEUR DE
LA SANTÉ

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Financement du secteur de la
santé(1/2)
La Dépense en santé est passée de 282,54 milliards de
FCFA soit environ 58 millions de dollars US en 2011 à 303,72
milliards de FCFA soit environ 62 millions de dollars US en
2012, soit un accroissement de 7,5% qui pourrait être
attribué à l’augmentation des fonds du reste du monde dans
le financement de la santé.
En dépit des efforts consentis par l’Etat et ses partenaires
pour améliorer l’accessibilité financière des populations aux
services de santé, les ménages restent la première source
de financement des dépenses de santé en 2011 comme en
2012.
Les détails de la structure de la dépense en santé sont
consignés dans le graphique n°1.
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Financement du secteur de la
santé(2/2)
100%
90%
29,3
80% 35,2

70%
60% Fonds du reste du monde
50% 39,9 Fonds des Ménages
38,0
40% Fonds des employeurs privés
Fonds publics
30% 3,8
4,1
20%
27,0 22,7
10%
0%
2011 2012

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


PROBLEMES PRIORITAIRES

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Problèmes prioritaires (1/2)

Faible performance du système de santé en termes de


gouvernance et de prestations de services ;
Etat de santé de la population caractérisé par une forte
charge de morbidité et de mortalité chez la mère et
l’enfant
Insuffisance dans la gestion des ressources
humaines (répartition milieu rural/urbain etc.);

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


Problèmes prioritaires (2/2)
Insuffisance en qualité et en couverture des besoins
des produits de santé (médicaments, consommables,
vaccins, produits sanguins) ;
Infrastructures, équipements, et logistique
insuffisantes ;
Gestion peu performante du système d’information
sanitaire ;
Financement insuffisant de la santé et gestion peu
rationnelle des ressources allouées.
16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014
Réformes en cours
La contractualisation des activités de santé avec les
ONG/Associations

Le financement basé sur les résultats

L’étude prospective sectorielle de la santé à l’horizon


2030

Assurance maladie universelle

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


DOCUMENT DE REFERENCE
PNS=politique nationale de santé élaborée en 2010
PNDS 2O11-2020= le plan national de développement
sanitaire
EDS 2010
RGPH 2006
ANNUAIRE STATISTIQUE 2013
COMPTES NATIONAUX 2011-2012

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014


MERCI POUR VOTRE
ATTENTION

16 ème cours RESSMA-Marrakech-juin 2014