Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 5 – Services de télétravail 1/7

Le télétravail est un terme au sens large qui fait référence à une activité professionnelle menée à distance en se
connectant au lieu de travail au moyen des télécommunications. Le télétravail est performant grâce aux connexions
Internet à haut débit et à large bande, aux réseaux privés virtuels et aux technologies plus avancées, telles que la voix
sur IP (VoIP) et la vidéoconférence

Avantages pour les télétravailleurs :

Avantages organisationnels :
• Continuité opérationnelle
• Temps de réponse accéléré
• Accès sécurisé, fiable et gérable aux informations
• Intégration rentable des données, des communications vidéo et vocales et des applications
• Productivité, satisfaction et fidélisation accrues des télétravailleurs

Avantages sociaux :
• Meilleures opportunités d’emploi pour les groupes marginalisés
• Déplacements réduits et limitation du stress lié aux déplacements professionnels

Avantages écologiques :
• Réduction des émissions de dioxyde de carbone pour les travailleurs et les entreprises

• Le terme « large bande » concerne des systèmes de communication avancés capables de fournir une
transmission à haut débit de services, tels que des données, des communications vocales et des vidéos, sur
Internet et d’autres réseaux.
• Un réseau privé virtuel représente un réseau de données privé sollicitant l’infrastructure publique de
télécommunication. La sécurité d’un réseau privé virtuel permet de protéger la confidentialité des données à
l’aide d’une transmission tunnel et de procédures de sécurité.

Quatre principales méthodes de connexion:


• Accès par ligne téléphonique :
Option peu onéreuse nécessitant une ligne de téléphone et un modem.
Cette connexion est la plus lente. Elle est généralement utilisée dans des zones géographiques où la connexion à plus
grande vitesse n’existe pas.
56 Kbits/sec
• DSL :
Option plus chère que la connexion commutée mais plus rapide.
La ligne DSL utilise également le téléphone. Néanmoins, contrairement à l’accès commuté, elle garantit une connexion
continue sur Internet.
Chapitre 5 – Services de télétravail 2/7

La ligne DSL utilise un modem spécial à haut débit, qui distingue le signal DSL du signal téléphonique et fournit une
connexion Ethernet à un ordinateur hôte ou à un réseau local.
Min 200 Kbits/sec / plusieurs types : ADSL , SDSL
• Modem câble :
Un modem câble est une option de connexion offerte par les fournisseurs de services de télévision câblée (coaxial); sans
conséquence sur la vitesse en fonction de la longueur de la connexion
Le signal Internet se situe sur le même câble coaxial qui prend en charge la télévision câblée des particuliers et petits
bureaux; service partagé : la vitesse dépend donc du nombre d'utilisateurs
Un modem câble spécial distingue le signal Internet des autres signaux se situant sur le câble et fournit une connexion
Ethernet à un ordinateur hôte ou à un réseau local.
• Satellite :
option offerte par les fournisseurs de services par satellite; entre 128 et 512 Kbits/sec.
L’ordinateur de l’utilisateur est connecté par Ethernet à un modem satellite, qui transmet des signaux radio au point de
présence le plus proche (POP) sur le réseau satellite.

• Système CNTS: composant « tête de réseau » qui échange des signaux numériques avec les modems câbles
(domicile des abonnés) via un réseau câblé.
• Nœuds: conversion des signaux optiques (fibre) en signaux RF
Chapitre 5 – Services de télétravail 3/7

RTPC = PSTN
Chapitre 5 – Services de télétravail 4/7

Caractéristiques des réseaux privés virtuels sécurisés

• Confidentialité des données : Permet de protéger les données contre l’écoute électronique (usurpation).
• Intégrité des données : Permet de garantir qu’aucune altération ou modification n’a été apportée aux données.
• Authentification : Permet de garantir que seuls les expéditeurs et périphériques autorisés accèdent au réseau.
(cfr encapsulation et chiffrement)
Chapitre 5 – Services de télétravail 5/7
Chapitre 5 – Services de télétravail 6/7
Chapitre 5 – Services de télétravail 7/7

Types de réseaux virtuels

• Réseaux privés virtuels de site à site :

Il s’agit en fait d’une extension du réseau étendu classique qui peut connecter le réseau d’une agence au réseau d’un
siège.
Les hôtes envoient et reçoivent le trafic TCP/IP via une passerelle de réseau privé virtuel, à savoir un routeur, un
dispositif de pare-feu PIX ou un appareil de sécurité adaptatif (ASA).
La passerelle du réseau privé virtuel est chargée d’encapsuler et de chiffrer le trafic sortant pour tout trafic provenant
d’un site donné. Elle est également chargée de l’envoyer via un tunnel du réseau privé virtuel sur Internet à une
passerelle homologue sur le site cible.
À réception, la passerelle du réseau privé virtuel supprime les en-têtes, déchiffre le contenu et transfère le paquet vers
l’hôte cible sur son réseau privé.

• Réseaux privés virtuels d’accès distant :

Les utilisateurs mobiles et les télétravailleurs utilisent largement les réseaux privés virtuels d’accès distant.
En règle générale, les connexions des réseaux privés virtuels d’accès distant sont sur large bande passante.
Chaque hôte dispose du logiciel client du réseau privé virtuel pour encapsuler et chiffrer le trafic avant de l’envoyer sur
Internet à la passerelle du réseau privé virtuel à la périphérie du réseau cible.
À réception, la passerelle du réseau privé virtuel gère les données comme elle le ferait depuis un réseau privé virtuel de
site à site.