Vous êtes sur la page 1sur 61

03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

SOMMAIRE

LA MINERALOGIE INTRODUCTION A LA MINERALOGIE

A - LES ÉLÉMENTS DE LA CROÛTE TERRESTRE

Mme DARRAGI F. B - LES MINÉRAUX ESSENTIELS DE LA CROÛTE TERRESTRE

CLASSIFICATION DES MINERAUX

Premier semestre A – LES MINÉRAUX NON SILICATÉS

B – LES MINÉRAUX SILICATÉS

1 2
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

a - Polyèdre de coordination

INTRODUCTION A LA MINERALOGIE b - Règle d’association

c - Règle de parcimonie
A - LES ÉLÉMENTS DE LA CROÛTE TERRESTRE
d - Règles de substitution
I - L'ABONDANCE
3) - Polymorphes et isomorphes
II - LA DISTRIBUTION DES ÉLÉMENTS
a - Les polymorphes
B - LES MINÉRAUX ESSENTIELS DE LA CROÛTE TERRESTRE
b - Les isomorphes
I - L'ORGANISATION DE LA MATIÈRE.
II - IDENTIFICATION DES MINÉRAUX
1) - Rappel sur les liaisons entre les atomes 1) - Couleur
2) - Stabilité des assemblages ioniques 2) - Éclat

3) - Trait
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III - LA MORPHOLOGIE DES MINÉRAUX A - LES ÉLÉMENTS DE LA CROÛTE TERRESTRE

1) - Symétrie des cristaux I - L'ABONDANCE


Elle a été mise en évidence par Goldschmidt en 1952.
2) - Notion de maille
On distingue 8 éléments majeurs qui atteignent 98%
3) - Eléments de symétrie en masse et 100% en volume de l’écorce terrestre.
4) - Systèmes cristallins A côté, il y a des éléments mineurs (oligo-éléments), ils
sont 84.
5) - Indices de Miller (hkl) d’un plan
Les assemblages d’éléments amènent à des minéraux dont un
IV - LA DURETÉ DES MINÉRAUX est dominant : SiO2 (oxyde de silicium).
V - LES PROPRIÉTÉS OPTIQUES DES MINÉRAUX TRANSPARENTS Les minéraux sont presque toujours des oxydes de quelque
chose car l’oxygène est abondant.
6
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

1
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Periodic Table of the Elements


Group**

Period
1 18
IA VIIIA
1A 8A
1 2 13 14 15 16 17 2
1 H IIA IIIA IVA VA VIA VIIA He
1.008 2A 3A 4A 5A 6A 7A 4.003
3 4 5 6 7 8 9 10
2 Li Be B C N O F Ne
6.941 9.012 10.81 12.01 14.01 16.00 19.00 20.18
11 12 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
3 Na Mg IIIB IVB VB VIB VIIB ------- VIII ------- IB IIB Al Si P S Cl Ar
22.99 24.31 3B 4B 5B 6B 7B ------- 8 ------- 1B 2B 26.98 28.09 30.97 32.07 35.45 39.95
19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
39.10 40.08 44.96 47.88 50.94 52.00 54.94 55.85 58.47 58.69 63.55 65.39 69.72 72.59 74.92 78.96 79.90 83.80
37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
85.47 87.62 88.91 91.22 92.91 95.94 (98) 101.1 102.9 106.4 107.9 112.4 114.8 118.7 121.8 127.6 126.9 131.3
55 56 57 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86
6 Cs Ba La* Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
132.9 137.3 138.9 178.5 180.9 183.9 186.2 190.2 190.2 195.1 197.0 200.5 204.4 207.2 209.0 (210) (210) (222)
87 88 89 104 105 106 107 108 109 110 111 112 114 116 118
7 Fr Ra Ac~ Rf Db Sg Bh Hs Mt --- --- --- --- --- ---
(223) (226) (227) (257) (260) (263) (262) (265) (266) () () () () () ()

58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71
Lanthanide Series* Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu
140.1 140.9 144.2 (147) 150.4 152.0 157.3 158.9 162.5 164.9 167.3 168.9 173.0 175.0
90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103
Actinide Series~ Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr
7 232.0 (231) (238) (237) (242) (243) (247) (247) (249) (254) (253) (256) (254) (257) 8
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Masse en % Volume en %

O Oxygène 46 92
Si Silicium 27 0,8
Al Aluminium 8 0,8
Fe Fer 5 0,7
Ca Calcium 3,6 1,4
Na Sodium 2,8 1,6
K Potassium 2,6 2,1
Mg Magnésium 2,1 0,6

9 10
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Elément Symb % en nb. Caractères géochimiques


ole D’atomes
Elément Sy % en nb. Ca r a c t è r e s g é o c h imi q u e s Hydrogène H 2.9 C'est le plus léger de tous les atomes. On
mb d'atomes le trouve lié à l'oxygène sous la forme de
groupes hydroxyles [OH] ou
Oxygène O 60.2 Elément le plus abondant de la croûte terrestre. sous forme d'eau H2O.
C'est un atome volumineux, porteur de deux
charges négatives. Associé à de petits atomes Sodium Na 2.5 Abondant dans les feldspaths, il occupe
chargés positivement, il constitue les "groupes une place importante dans les océans
anioniques" qui caractérisent la plupart auxquels il confère leur salinité
des classes chimiques (NaCl).
Silicium Si 20.3 Deuxième en abondance, le silicium apparaît Calcium Ca 1.9 Présent dans presque toutes les classes
toujours associé à l'oxygène avec lequel il minérales : fluorures, carbonates,
constitue le quartz ainsi sulfates, phosphates, silicates.
que le groupe très important des silicates. Fer Fe 1.9 Omniprésent dans presque toutes les
Aluminium Al 6.2 L'aluminium est un composant important qui classes de minéraux.
joue un rôle double : il apparaît dans les Magnésium Mg 1.8 Sous forme de carbonate et associé au
minéraux comme cation calcium, il forme les roches
indépendant d'une part et peut aussi, d'autre dolomitiques. Mais c'est dans les
part, remplacer partiellement le silicium dans silicates qu'il
certaines familles de est abondant, comme son jumeau le fer,
silicates. avec lequel il forme les silicates "ferro-
11 12
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila magnésiens".

2
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

II - LA DISTRIBUTION DES ÉLÉMENTS

Elément Symbole % en nb. Caractères géochimiques


d'atomes Les éléments, de manière rare, vont pouvoir s’assembler
Potassium K 1.3 Atome volumineux qu'on trouve surtout dans entre eux : ce sont des assemblages mono élément
les feldspaths et les micas.
Titane Ti 0.2 N'existe pratiquement que sous forme d'oxyde.
Autres 0.7 Ne jouent aucun rôle majeur dans la croûte
terrestre.
qui donnent des minerais.

Mais en général, ils sont multi-éléments :

ce sont des minéraux.

13 14
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Ces assemblages seront anarchiques (non périodiques) et ils L’association peut être
se présenteront à l’état amorphe comme l’association périodique donc à l’état
pluriéléments SiO2 n H2O (opale). cristallin, comme la
forme cristallisée non
hydratée de SiO2 (silice
ou quartz).

15 16
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

B - LES MINÉRAUX ESSENTIELS DE LA CROÛTE TERRESTRE

I- L'ORGANISATION DE LA MATIÈRE. Cette définition est importante à comprendre.

- Minéral : Un minéral est un solide homogène existant


dans la nature qui possède On dit existant dans la nature pour distinguer les
substances formées par des processus naturels de celles
créées dans le laboratoire.
une composition chimique définie (mais pas fixée)

et un arrangement ordonné de ses atomes.


Les laboratoires de recherche et de l'industrie produisent
en routine des équivalents synthétiques de plusieurs
En général, un minéral se forme par un processus inorganique.
substances existant dans la nature que l'on nomme
minéraux synthétiques;

17 18
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

3
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

- Cristal : Les minéraux possèdent un arrangement interne


ordonné qui est caractéristique de tous les solides On appelle cristallographie, l'étude des solides cristallins
cristallins. et des principes qui déterminent leur croissance, forme
externe et structure interne.

Lorsque les conditions sont favorables, ils peuvent être


limités par des surfaces planes et lisses et se présentent sous La cristallographie s'est développée comme un sous-
des formes géométriques et régulières que l'on appelle groupe de la minéralogie, mais elle est aujourd'hui une
cristaux. science séparée qui étudie les minéraux et toute matière
cristalline.
Un cristal est un solide homogène qui possède une
structure interne ordonnée à trois dimensions.

19 20
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1) - Rappel sur les liaisons entre les atomes

* La liaison ionique est la plus souvent réalisée dans la


matière terrestre.

Elle correspond à la force d'attraction électrostatique


qu'exercent les uns sur les autres :

c'est le cas des cations chargés positivement et les anions ex


: Na+ et Cl-  NaCl;

21 22
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

* La liaison covalente réunit des atomes qui complètent


leur couche externe par la mise en commun d'électrons
ex: C diamant Z = 6;

23 24
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

4
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Un autre exemple de liaison covalente : les gaz. * La liaison de Van Der Waals intervient entre les atomes
neutres ou des ensembles neutres d'atomes, situés à des
distances plus importantes que dans les types précédents.
Les édifices réalisés par ces liaisons faibles sont peu
cohérents. Ex = C graphite (structure en feuillet);

25 26
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

* La liaison métallique est réalisée dans les métaux, c'est 2) - Stabilité des assemblages ioniques
la mise en commun d'électrons libres. La mobilité de ces
électrons rend compte de la forte conductibilité
thermique et électrique ainsi que de la malléabilité de a - Polyèdre de coordination
beaucoup de métaux. Ex: Na métal
un ion est représenté par une sphère

- les anions ⇒ polyèdre de coordination


- le cation ⇒ le centre du polyèdre

« Autour de chaque cation sont disposés des


anions qui occupent les sommets d'un
polyèdre. La distance cation-anion dépend de
la somme des rayons ioniques et le nombre de
coordination dépend de leur rapport. »
27 28
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les règles de Pauling sont :


Il existe plusieurs formes selon les anions et les
cations. Cet assemblage n’est pas le fait du hasard, il
Le nombre de coordination = nombre d'anions dépend du rapport des rayons ioniques entre cation et
autour d'un cation anion : C / A.

La nature du polyèdre dépendra directement


du rapport
Rcation / Ranion

Principe d'électro - neutralité d'un polyèdre

29 30
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

5
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Type Indice de Rapport A


d’assemblage coordination minimal des
rayons C / A

Cubo-octaèdre XII RC = RA
B
Cube VIII 1 à 0,732
Octaèdre VI 0,732 à 0,414
Tétraèdre IV 0,414 à 0,225
Triangle
III 0,225 à 0,155
équilatéral
Linéaire II < 0,155 31 32
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

CUBE

33 34
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

OCTAEDRE

2 (R + r) = a = 2R√2 d’où il
découle

r/R = 2 −1≅ 0,414

35 36
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

6
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

TETRAEDRE
TRIANGLE ET LINEAIRE
37 38
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

b - Règle d’association

L’essentiel des assemblages sera des tétraèdres.

Il faudra donc assembler les polyèdres entre eux pour


avoir des minéraux. Dans un minéral, les polyèdres
mettent souvent leur sommet en commun, peu
d’arêtes et jamais leurs faces.

R + r = 1/4 de la grande diagonale c - Règle de parcimonie


= 1/4(a √ 3) = 1/2(R√2√3) d’où il vient :

√3
Dans un assemblage ionique, le nombre d’éléments
r/R = ----- −1≅ 0,225 différents est le plus réduit possible.
√2
39 40
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

d - Règles de substitution

Ce sont les règles de la diadochie. Pour que deux ions


puissent se substituer dans un assemblage, il ne faut
pas que la différence des rayons ioniques dépasse
15%.

Pour qu’un minéral se fasse, il faut neutraliser son


électronégativité avec le plus souvent Mg2+ ou Fe2+
car les silicates ont une affinité avec ces ions : ils
peuvent être ferromagnésiens.

Les substitutions d'ions dans les minéraux sont en


grande partie contrôlées par la taille et la charge des
ions, ce qu'illustre le schéma qui suit.
41 42
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

7
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Il existe une substitution par l’aluminium, pourtant sa Lorsque deux ions ont le même rayon mais des charges
charge n’est pas la même que Si mais c’est parce différentes, c’est celui qui a la plus grande charge qui est
que le rayon ionique est inférieur à 15%. La incorporé de préférence.
substitution se fait à l’intérieur du tétraèdre.
Ex : Ca (0,99) mais sa charge est 2+ ; Na (0,98) avec
Lorsque deux ions ont la même charge, celui qui a le une charge de 1+
plus petit rayon ionique est d’abord incorporé.
Exemple : 0,66 pour Mg ; 0,74 pour Fe.
Prenons l’exemple des feldspaths plagioclases :
(SiO4)Mg2 : forstérite Ils forment la famille des l’albite Na(Si3AlO8)
péridots l’anorthite Ca(Si2Al2O8)
(SiO4)MgFe : olivine d’où les roches qui en sont
(SiO4)Fe2 : fayalite constituées s’appellent les l’édifice est donc équilibré par la présence de Na et
péridotites. Ca.

43 44
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

On constate donc qu’il y a eu substitution de Si par Al à


l’intérieur du polyèdre et de Na par Ca à l’extérieur. Dans le diamant par
exemple, les atomes de
Dans la nature, la forme la plus courante sera le C sont associés, par
tétraèdre SiO44- puisque Si et O sont les deux liaisons covalentes, en
éléments les plus abondants dans la croûte terrestre. charpente de tétraèdres
3) - Polymorphes et isomorphes

a - Les polymorphes

Une même composition chimique globale peut donner


lieu à la formation d'édifices cristallins différents. Ce
sont alors essentiellement les conditions de pression et
de température qui entraînent la cristallisation de l'un ou
du l'autre de ces polymorphes.

45 46
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

alors que dans le graphite, ils sont disposés aux


sommets d'hexagones jointifs formant des feuillets. Dans chaque feuillet, les liaisons entre C sont
covalentes, d'un feuillet à un autre, les liaisons sont
de type Van Der Waals, avec une faible densité
d'électrons.

Chaque feuillet est très cohérent, et les feuillets


peuvent très facilement glisser les uns sur les
autres.

Cette différence d'agencement des atomes de C se


matérialise par la grande dureté (10) du diamant et la
faible dureté du graphite (1-2).

47 48
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

8
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

On parle de minéraux isomorphes pour des minéraux


b - Les isomorphes qui ont la même structure cristalline, mais qui ont des
compostions chimiques différentes (voisines
Dans un même édifice cristallin, il y a remplacement cependant).
progressif d'un ion par un autre. Ce sont par exemple les minéraux qui appartiennent à
la famille des olivines, ou ceux appartenant à la famille
Ex. : les péridots : Forsterite Mg2SiO4  Fayalite des plagioclases...
Fe2SiO4, l'olivine est le terme intermédiaire Olivine et plagioclase étant des minéraux importants
(FeMg)2SiO4 dans la composition des roches magmatiques, on
traitera principalement ces 2 exemples. Beaucoup
; les plagioclases : Albite NaAlSi3O8  Anorthite d'autres minéraux se comporteront de la même façon.
CaAlSi2O8. L'olivine ou péridot, est un minéral dont la structure
cristalline est orthorhombique mais qui possède une
formule chimique dite de variabilité : (Mg,Fe)2SiO4.
49 50
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

En effet, on va retrouver soit 100% de Mg pour une


formule chimique Mg2SiO4 correspondant à un minéral
appelé Forstérite,

soit 100% de Fe pour une formule chimique Fe2SiO4


correspondant à un minéral appelé Fayalite.

Entre ces 2 pôles de 100% on aura une multitude de


minéraux de composition chimique différente.

Ainsi si un minéral possède 20% de Fe, il possèdera


80% de Mg.

Il y aura autant de compositions chimiques différentes


qu'il y a de variabilités dans les pourcentage, c'est à dire
une infinité.
51 52
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le terme de plagioclases est une appellation


commune pour les feldspaths à sodium et à calcium.

Ce sont des silicates dont la structure cristalline est


An 0-10 : Albite An 50-70 : Labrador
triclinique mais qui possèdent une formule chimique An 10-30 : Oligoclase An 70-90 : bytownite
de type (Na,Ca)AlSi3O8. An 30-50 : Andésine An 90-100 : anorthite

Le pole sodique correspond à un minéral nommé Les variations continues de certaines caractères
Albite, le pole calcique correspond à un minéral optiques permettent, si la section s'y prète, de
nommé anorthite. déterminer au microscope le plagioclase observé, et
de le nommer soit par l'un des termes ci-dessus, soit
par sa composition (ex : An45, ce qui désigne
Entre ces 2 pôles on a une multitude de formules
l'andésine).
chimiques possibles. Toutefois, on va distinguer 6
Dans cette série, la proportion se SiO2 varie et l'on
grandes zones:
distingue les plagioclases acides avec An<30, et
basiques avec An>30.
53 54
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

9
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La formation de tels minéraux s'explique grâce à La température de cristallisation de l'albite est de


un diagramme nommé diagramme de phases: 1120°C, celle de l'anorthite est de 1553°C.
Soit un mélange liquide (magma en cristallisation) de
composition A qui se refroidit, les premiers minéraux
apparaissent quand la température atteint T1 (on coupe
la courbe dite liquidus).
Les minéraux qui se forment ont la composition B
donnée par la projection du point B1, où la température
coupe le solidus, sur l'axe des compositions.
Ils sont donc enrichis en anorthite par rapport au liquide
initial.
Ces minéraux s'isolent d'un liquide qui contient donc
moins de Ca donc enrichi de plus en plus en albite.

55 56
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

USING THE GRAPH


Ce liquide se refroidit en suivant la courbe de liquidus (numbers on phase diagram 1
(trajet A1-A3). correspond with numbers below)
1. As an example, take a hot melt
Les derniers cristaux formés ont exactement la (over 1500 degrees) of 30%
anorthite (70% Albite).
composition du mélange initial, c'est à dire à T3,
2. Cool melt to liquidus line. First 2 3
lorsque A3-T3 coupent le solidus au même endroit crystal begins to form at about
que A1-A. 1380o.
3. To determine the composition of
Les 2 flèches rouges indiquent l'évolution de la the first crystal move horizontally
across to the solidus line. The solidus
composition du liquide résiduel au cours des always indicates crystal composition.
différentes cristallisations dans la chambre 4. Then drop from the solidus
magmatique et l'évolution chimique des plagioclases straight down to the bottom scale.
The first crystal is 72% anorthite
cristallisés (28% Albite). The diagram is always 4
read in this manner, ‘down-across-
Ainsi les plagioclases formés auront une composition down’ regardless of starting
composition.
chimique comprise entre A et B.
57

As the temperature drops and 5. Thus as the temperature lowers


1 the composition of the melt 1
crystallization continues, Ca is
removed from the melt faster than migrates down the liquidus line.
But at the same time the
Na. (a 30% anorthite melt yields a composition of the crystals
first crystal with a composition ratio forming are moving down the
of 72% Ca:28% Na) solidus line (that is, decreasing in
2 3 Ca.) 2 3
Thus as crystallization proceeds the
Na concentration of the melt This is because the system cools
increases and Ca gets lower. slowly enough to stay in
equilibrium at all times.
5 5
The earlier formed crystals react
with the melt, exchanging Ca for
Na, to come to a composition in
equilibrium with the temperature
at the moment.
4 4
The composition of the melt and
crystals move down in tandem,
exactly opposite each other along
a horizontal line.

10
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

II - IDENTIFICATION DES MINÉRAUX

Les minéraux possèdent des propriétés physiques


qui permettent de les distinguer entre eux et qui
deviennent des critères d'identification. Ces
critères sont précieux, tant pour le spécialiste, que
pour le collectionneur amateur.

Ce qui attire d'abord l'oeil, c'est bien sûr la couleur


et la forme cristalline des minéraux, mais il y a
bien d'autres propriétés.

Plusieurs de ces propriétés peuvent être


observées sans l'aide d'instruments et sont d'une
grande utilité pratique.

61 62
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1) - Couleur alors que des spécimens qui ont tous la même couleur
peuvent représenter des minéraux tout à fait
Il y a une grande variété de couleurs chez les minéraux, différents, comme ces minéraux à l'éclat métallique
mais c'est là un critère qui est loin d'être absolu. Des qui ont tous la couleur de l'or: la pyrite qu'on appelle
spécimens de couleurs différentes peuvent représenter l'or des fous, la chalcopyrite qui est un minerais
le même minéral, duquel on extrait le cuivre, ... et l'or.
comme le quartz qui présente plusieurs variétés selon
la couleur qui va de l'incolore limpide (cristal de roche),
au blanc laiteux, au violet (améthyste), au rouge
(jaspe), au noir enfumé, au bleu, etc.,

Il faut noter que la couleur doit être observée sur une


cassure fraîche, car l'altération superficielle peut
modifier la couleur, particulièrement chez les minéraux
à éclat métallique
63 64
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) - Éclat 3) - Trait

L'éclat des minéraux, c'est l'aspect qu'offre leur surface


lorsqu'elle réfléchit la lumière. On distingue deux grandes
Une propriété qui a trait à la couleur, mais qui est un peu
catégories: plus fiable et dont le test est facile à réaliser, c'est le
trait.
l'éclat métallique, brillant comme celui des métaux,
Il s'agit en fait de la couleur de la poudre des minéraux.
et l'éclat non métallique que l'on décrit par des termes comme

vitreux (comme le verre) Cette propriété se détermine sur la trace laissée par le
gras (comme si la surface était enduite d'huile ou de graisse),
minéral lorsqu'on frotte ce dernier sur une plaque de
porcelaine non émaillée.
adamantin (qui réfléchit la lumière comme le diamant),

résineux (comme la résine),

soyeux (comme la soie), etc.

65 66
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

11
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Par exemple, l'hématite, un minéral dont on extrait le


fer, possède une couleur noire en cassure fraîche
mais un trait brun rougeâtre sur la plaque de
porcelaine. La pyrite, de couleur jaune or, laisse un
trait noir.

Couleurs de traits.
en haut : cinabre, pyrite, orpiment
en bas : malachite, azurite, hématite

67 68
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) - Clivage
Les minéraux peuvent se cliver, propriété due à la
disposition des atomes et à la nature des liaisons qui
les unissent.
Le clivage est la zone de rupture préférentielle du
minéral, selon des plans cristallographiques plus
faibles.
Les minéraux tels que :
le mica se débitent alors en fines lamelles,
par contre la calcite va se décaper en rhomboèdres.
Les amphiboles et les pyroxènes ont plusieurs
directions de clivage, qui se rencontrent suivant des
angles caractéristiques: 120º pour l'amphibole, 90º
pour le pyroxène.
69 70
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5) - Macle
pyroxène Occasionnellement, des cristaux de même espèce et de même
forme peuvent croître groupés selon des lois de symétrie
définies, formant alors des macles, constituées de 2, 3, ou de
multiples individus.

amphibole

71 72
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

12
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III - LA MORPHOLOGIE DES MINÉRAUX

1) - Symétrie des cristaux

Les cristaux se forment par la répétition en trois


dimensions d'une unité de structure.
Gypse, macle“en fer de lance” Staurotide, macle “en croix”
Les surfaces qui limitent les cristaux, les faces des
cristaux, dépendent de la forme de cette unité et des
conditions de croissance.

Ces conditions incluent toutes les variables externes


comme
Fluorine
Orthose, macle de Carlsbad

73 74
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les faces des cristaux, la forme externe, présentent une


la température, relation directe avec la structure interne.
la pression Les faces sont donc liées les unes aux autres par une
relation définie.
la composition de la solution, En 1669, Nicolaus Steno a noté que les angles entre
des faces correspondantes sur des cristaux de quartz
la direction d'écoulement de la solution sont constants.
et la disponibilité en espaces vides pour une Cette observation est aujourd'hui généralisée sous
croissance libre. forme de la loi de Steno ou loi de la constance des
angles dièdres:
Les relations angulaires, la taille et les formes des les angles entre des faces équivalentes pour des cristaux de la
faces sur un cristal sont des aspects de la même substance, mesurés à la même température, sont
morphologie des cristaux. constants.

75 76
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

L'étude de la morphologie des cristaux est donc


souvent un outil valable pour l'identification des
minéraux.

Un minéral peut être trouvé en cristaux de tailles et de


formes différentes, mais les angles entre paires de
faces correspondantes sont toujours les mêmes.
Du point de vue géométrique, il existe un certain
nombre de volumes de base qui permettent de remplir
2) - Notion de maille
un espace tridimensionnel sans laisser de vides.

Un minéral fragmenté génère des morceaux qui ont la La maille élémentaire est l'enveloppe du plus petit
même forme que le cristal initial, le plus petit cristal parallélépipède de matière cristallisée conservant
possible dont la taille est de l'ordre 1 Å ( 10-10m) est toutes les propriétés géométriques, physiques et
appelé maille élémentaire. chimiques du cristal et contenant suffisamment
d'atomes pour respecter sa composition chimique.
77 78
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

13
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Donc, le cristal est constitué par un empilement de


ces mailles.

Une maille élémentaire est définie par :

- la longueur des arêtes (a, b et c);

- les angles qui font les côtes les unes par rapport
aux autres (,  et ).

79 80
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) - Eléments de symétrie

Deux figures sont dites mutuellement symétriques si * Un centre de symétrie (c) : Par un centre de
on peut les faire coïncider par une opération symétrie, un point P, situé à une distance d du centre,
géométrique (transformation géométrique). est répété sur la droite joignant P au centre, et à la
même distance. Dans un polyèdre possédant un centre
Cet opérateur géométrique est appelé "élément de
symétrie". de symétrie (c), à chaque face correspond une face
parallèle. De tous les volumes simples considérés
Les éléments de symétrie sont jusqu’à présent seul le tétraèdre, dont les faces ne sont
pas parallèles deux à deux, est privé de ce centre.
le centre de symétrie,

le miroir

et les axes de symétrie.


81 82
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

*Un plan de symétrie que l’on appelle aussi


miroir répète un point P situé à une distance d du
plan, sur une perpendiculaire de P au plan, et à
une distance d égale.

Faces, sommets, arêtes sont répétés comme un


miroir.

Le tétraèdre en possède 6, passant par chacune de


ses arêtes et par un milieu de l’arête opposée.

83 84
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

14
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

*Les axes de symétrie sont des droites qui permettent


d’obtenir une même image d’un objet après une rotation,
fraction de 2, qui définit leur ordre….. et un cercle un
axe d’ordre infini ou de révolution
Un rectangle ou un triangle un carré: un un hexagone:
une ellipse équilatéral: un axe d’ordre 4 un axe d’ordre
possèdent, axe ternaire ou 6
perpendiculairement d’ordre 3
à leur plan, un axe
binaire ou d’ordre 2

85 86
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) - Systèmes cristallins
Les éléments de symétrie définissent uniquement 7
systèmes cristallins .
Donc les cristaux se ramènent à 7 systèmes ou
formes primitives déterminées par les faces du cristal
se coupant suivant des angles fixes.
Ces systèmes présentent des plans et des axes de
symétrie également bien définis et ayant entre eux
des relations précises. Ils sont caractérisés par des
paramètres a, b et c.
L’angle entre ces paramètres sont par convention:  entre
b et c,  entre c et a et enfin  entre a et b.

87 88
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1- Le système cubique

4A3

3A4
6A2

Pr F. DARRAGI 89 Pr F. DARRAGI 90

15
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemples du système cubique


1- Le système cubique
Fluorite
La famille des
grenats

abc    2
Symétrie du réseau :
3A4/4M 4A’3 6A″2/6M″ C

Diamant
Pyrite

91

Pr F. DARRAGI 91 Pr F. DARRAGI 92

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1- Le système cubique 2 - Le système quadratique


A4

2A2

2A2

Pr F. DARRAGI 93 Pr F. DARRAGI 94

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2 - Le système quadratique

abc    2

Symétrie du réseau:
A4/M 2A’2/2M’ 2A’’2/2M’’ C

Pr F. DARRAGI 95 Pr F. DARRAGI 96

16
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemples du système quadratique


3 - Le système orthorhombique
A2
Zircon

Anatase

Vésuvianite A’2
A’’2

Apophyllite

Pr F. DARRAGI 97 Pr F. DARRAGI 98

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3 - Le système orthorhombique 3 - Le système orthorhombique

abc    2

Symétrie du réseau:
A2/M A’2/M’ A’’2/M’’ C

Pr F. DARRAGI 99 Pr F. DARRAGI 100

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemples du système orthorhombique


Chrysobéryl 4 - Le système hexagonal
Tanzanite A6

3A’’2

3A’2

Alexandrite
Pr F. DARRAGI 101 Pr F. DARRAGI 102

17
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4 - Le système hexagonal

abc   2   2
3

Symétrie du réseau:
A6/M 3A’2/3M’ 3A’’2 /3M’’ C

Pr F. DARRAGI 103 Pr F. DARRAGI 104

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5 - Le système rhomboédrique
Exemples du système hexagonal
A3 = hémiédrie du système hexagonal

La famille des Béryls A3

Morganite
Héliodore
A2

A2

Émeraude
A2
Aigue-
marine
Pas de plan de symétrie associé à l’axe 3
Pr F. DARRAGI 105 Pr F. DARRAGI 106

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5 - Le système rhomboédrique

abc    2

Symétrie du réseau:
A3 3A2/3M C

Pr F. DARRAGI 107 Pr F. DARRAGI 108

18
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemples du système rhomboédrique


Le quartz
6 - Le système monoclinique
Améthyste Citrine

Prasiolite

Amétrine

Quartz « cristal
Pr F.de roche »
DARRAGI 109 Pr F. DARRAGI 110

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

6 - Le système monoclinique

abc   2 

Symétrie du réseau:
A2/M C

Pr F. DARRAGI 111 Pr F. DARRAGI 112

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemples du système monoclinique


Orthose… Les orthoclases
Azurite 7 - Le système triclinique
… à
albite

abc    2

Symétrie du réseau: C
Amazonite Pierre de lune

Diopside
(Cpx)

Malachite Pr F. DARRAGI 113 Pr F. DARRAGI 114

19
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemples du système triclinique


Plagioclases

Labradorite
Pierre de soleil

Pr F. DARRAGI 115 Pr F. DARRAGI 116

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5) - Indices de Miller (hkl) d’un plan

Il est peu commode de représenter les formes des cristaux en trois


dimensions. On va alors utiliser une notation qui va décrire chacune
de ces faces. Soit une maille représentée dans un repère orthonormé
Ox,Oy,Oz. Soit a, b et c les longueurs respectives de la maille le long
de chacun des axes. Soit un plan oblique coupant la maille
respectivement aux points A, B et C tels que OA = a/2, OB = b et OC
= c.

On va appeler indices de Miller les indices h, k et l définis


respectivement par h = a/OA, k = b/OB et l = c/OC, soit dans notre
cas (211). Si les valeurs sont négatives, on représente le signe au-
dessus du chiffre. Les indices de Miller sont toujours des entiers;
lorsque ce n'est pas le cas, on multiplie chacune des valeurs jusqu'à
ce que les trois soient entières.

117 118
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

119 120
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

20
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

IV - LA DURETÉ DES MINÉRAUX

Mohs a proposé une échelle qui est toujours en usage:

dureté 10 - Diamant C
9 - Corindon Al2O3
8 - Topaze Al2F2SiO4
7 - Quartz SiO2
acier 
6 - Orthose KAlSi3O8
5 - Apatite Ca5(OH,F)(PO4)3
4 - Fluorine CaF2
3 - Calcite CaCO3
ongle 
2 - Gypse CaSO42H2O
1 - Talc Mg3Si4O10(OH)2
L’acier raye l’orthose et est rayé par le quartz; l’ongle raye le
gypse et est rayé par la calcite.
121 122
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

V - LES PROPRIÉTÉS OPTIQUES DES MINÉRAUX TRANSPARENTS

En raison de leur structure cristalline, la plupart des


minéraux sont anisotropes : la vitesse de propagation
de la lumière n'y est pas la même dans toutes les
directions de l’espace

à l'opposé des minéraux cubiques, des gaz et des


corps amorphes qui sont isotropes.

Cette anisotropie est à la base de l'étude des roches


au microscope polarisant à travers des sections
suffisamment minces (lames minces) pour que les
minéraux soient transparents:

123 124
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

125 126
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

21
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

- Le microscope polarisant.

Le microscope polarisant a toutes les caractéristiques


d'un microscope optique ordinaire mais il possède en
plus un certain nombre de particularités:

une platine tournante parfaitement


centrée sur l'axe optique

un polariseur

et un analyseur.

127 128
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

a. Le polariseur et l'analyseur sont constitués l'un et Si on place l'analyseur et le polariseur dans le


l'autre d'une feuille de Polaroïd qui ne laisse passer la même sens, la lumière n'est pas éteinte.
lumière que dans un seul plan. Ainsi la lumière issue du
système d'éclairage qui vibre dans toutes les directions
sort du polariseur en vibrant dans un plan donné ;

b. Lorsque le polariseur et l'analyseur sont parallèles, la Si on place maintenant l'analyseur et le polariseur


lumière traverse l'analyseur sans aucune modification en position croisée, la lumière est éteinte.

c. Lorsque le polariseur est perpendiculaire a


l'analyseur (croisés) il y a extinction
Si on place une lame mince entre
* Lorsqu'un cristal anisotrope est placé entre polariseur et l'analyseur et le polariseur, on observe des
analyseur, il y a rétablissement de la lumière taches de couleurs (teintes de polarisation)
différentes correspondant aux différents
minéraux traversés par la lumière après
être passé au travers du polariseur.
129 130
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La platine tournante permet de faire des observations


qualitatives ainsi que des mesures minéralogiques
aboutissant à l'identification des cristaux et par suite à
celle des roches étudiées;
* En lumière polarisée non analysée appelée aussi
« lumière naturelle » les caractères optiques déterminés
sont : le relief, la forme, la couleur, le pléochroisme (la
couleur passe du clair au foncé au cours de la rotation de
la platine ), les clivages (1 seul plan pour les micas, 2
plans à 87° pour les pyroxènes et à 56° pour les
amphiboles);
* En lumière polarisée et analysée ou « lumière
polarisée » les caractères optiques déterminés sont :
teinte de polarisation caractéristique de chaque minéral,
la valeur de la biréfringence (différence des indices),
extinction, macle, etc....
131 132
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

22
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

le relief
* En lumière polarisée non analysée appelée aussi
« lumière naturelle » les caractères optiques déterminés Muscovite (relief moyen).
sont :

le relief,
la forme
la couleur
le pléochroisme (la couleur passe du clair
au foncé au cours de la rotation de la
platine ),
les clivages (1 seul plan pour les micas, 2 Grenat (très fort relief)
Epidote (fort relief)
plans à 87° pour les pyroxènes et à 56° pour
Quartz (faible relief).
les amphiboles);
133 134
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

la forme la couleur

Cristaux automorphes :Premiers minéraux à


cristalliser. Contours nets et rectilignes. ex: Pyroxène Incolore : ex la muscovite

Cristaux subautomorphes :
Quelques contours rectilignes. ex:
Muscovite Couleur verte : ex l’hornblende

Cristaux xénomorphes Derniers minéraux à


cristalliser (bouchent les interstices). Contours non Couleur brune : ex la biotite
rectilignes. ex: Quartz

135 136
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le pléochroïsme les clivages


BIOTITES (micas noirs, phyllosilicates)
Biotite (mica noir), Muscovite (mica blanc)
clivage parallèle à l'allongement

Maximum d'intensité orientation N-S Minimum d'intensité orientation E-W


Amphibole deux clivages à 120°
section basale.

Pyroxène deux clivages


Hornblende verte Polariseur tourné de 90° entre le cliché de gauche et celui à 84° section basale.
de droite
137 138
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

23
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

* En lumière polarisée et analysée ou « lumière teinte de polarisation


polarisée » les caractères optiques déterminés sont :

teinte de polarisation caractéristique de


chaque minéral,

la valeur de la biréfringence (différence des


indices) à partir du tableau de Newton,

extinction,

macle, etc.... Muscovite teintes vives Olivine teintes très vives

139 140
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

141 142
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

extinction macle

Minéral maclé vu en L.P. Le même minéral vu en L.N.

Macles multiples vues en L P. Orientation optique des deux parties d’une macle

Extinction droite : le minéral Extinction oblique : le


est éteint lorsque la trace du minéral est éteint lorsque la
clivage (qui est aussi la trace du clivage est oblique
direction d'allongement) est par rapport aux directions de
parallèle à une des directions la croix de l'oculaire) (a est
de la croix de l'oculaire) l'angle d'extinction) Macles invisibles en L.N. Même section vue en L.P.
143 144
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

24
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

VI – CALCUL DE FORMULE STRUCTURALE DES MINÉRAUX

une formule structurale comprend des informations sur

la structure (notation entre crochets)

et la composition,

c'est-à-dire la fraction molaire de chaque élément dans le


minéral.

La formule structurale d'un minéral dépend de beaucoup de


facteurs, notamment de la disponibilité des éléments et de
la compétition entre les différentes phases minérales en
train de cristalliser.

145 146
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

L'analyse de minéraux se fait par microsonde éléctronique Les résultats obtenus après analyse sont
généralement sous forme de pourcentage en poids
d'oxydes

Il est donc nécessaires de transformer ces % en


poids d'oxydes en nombre de mole d'atomes tout en
respectant l'architecture du minéral analysé (i.e.
électroneutralité)

L'objectif du calcul des formules structurales est de


passer de la composition en % poids d'oxyde
donnée par la microsonde en fraction molaire, en
respectant la formule de l'architecture du minéral.

147 148
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

olivine

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exemple de l'olivine = Nésosilicate [SiO4]4-

Par exemple, on va calculer la formule d'une olivine. Les


olivines forment une solution solide entre

la fayalite (pôle ferrifère) Fe2(SiO4)

et la forstérite (pôle magnésien) Mg2(SiO4)

Soit une olivine dans la composition est donnée par la


colonne [1] :

149 150
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

25
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

OLIVINE Masse Mol. Prop. mol. Cations/mol Nb cations Ox/mol Nb oxy Nb/cations Periodic Table of the Elements
[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] Group**

Period
1 18
IA VIIIA
SiO2 34,96 60,09
60,09 0,58
0,58 11 0,58
0,58 22 1,16
1,164 0,99
0,99 1A 8A

FeO 36,77 71,85 0,51 1 0,51 1 0,51


0,512 0,87
0,87 1 H
1 2
IIA
13
IIIA
14
IVA
15
VA
16
VIA
17
VIIA He
2

1.008 2A 3A 4A 5A 6A 7A 4.003

MgO 27,04 40,3 0,67 1 0,67 1 0,67


0,671 1,14
1,14 3 4 5 6 7 8 9 10
2 Li Be B C N O F Ne
6.941 9.012 10.81 12.01 14.01 16.00 19.00 20.18

MnO 0,52 70,94 0,01 1 0,01 1 0,01


0,007 0,01
0,01
11 12 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
------- VIII -------
3 Na Mg IIIB IVB VB VIB VIIB IB IIB Al Si P S Cl Ar
Total 99,29 2,354 2,354
2,35 22.99 24.31 3B 4B 5B 6B 7B ------- 8 -------
1B 2B 26.98 28.09 30.97 32.07 35.45 39.95

19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36

Colonne [2] : masse molaire moléculaire 4 K


39.10
Ca
40.08
Sc
44.96
Ti
47.88
V
50.94
Cr
52.00
Mn
54.94
Fe
55.85
Co
58.47
Ni
58.69
Cu
63.55
Zn
65.39
Ga
69.72
Ge
72.59
As
74.92
Se
78.96
Br
79.90
Kr
83.80
Colonne [3] : proportions moléculaires. Résultat de la division de la composition par la masse molaire de l'oxyde
Colonne [4] : nombre de cations dans une mole d'oxyde 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
Colonne [5] : nombre de cations à partir de la composition. Multiplier [3] par [4] 85.47 87.62 88.91 91.22 92.91 95.94 (98) 101.1 102.9 106.4 107.9 112.4 114.8 118.7 121.8 127.6 126.9 131.3

Colonne [6] : nombre d'oxygène dans chaque oxyde. Comptabiliser le nombre d'oxygènes dans chaque oxyde
55 56 57 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86
Colonne [7] : multiplier la proportion moléculaire par [3] le nombre d'oxygène [6]. Faire le total 6 Cs Ba La* Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
Colonne [8] : diviser le résultat de l'étape [5] par le total de l'étape [7] et multiplier par le nombre d'oxygène du 132.9 137.3 138.9 178.5 180.9 183.9 186.2 190.2 190.2 195.1 197.0 200.5 204.4 207.2 209.0 (210) (210) (222)

modèle d'architecture (attention : les oxygènes liés à l'eau ne sont pas comptabilisés). Dans le cas de l'olivine,
87 88 89 104 105 106 107 108 109 110 111 112 114 116 118
c'est 4. La formule structurale est : 7 Fr Ra Ac~ Rf Db Sg Bh Hs Mt --- --- --- --- --- ---
(223) (226) (227) (257) (260) (263) (262) (265) (266) () () () () () ()
[Si0,99O4](Fe0,87Mg1,14Mn0,01)

Le rapport Fe/(Fe+Mg) est de 0,43, soit 43% de fayalite dans cette 152
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila olivine. Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Exercice: calculer la formule structurale du grenat dont % masse nb mol nb mol nb O / nb mol O pption O nb
la composition est donnée ci-dessous en % en poids poids mol oxyde cations cation ds grt cation ds
oxyde (12O) grt
d'oxyde
SiO2 40,43 60,09 0,67 0,67 2 1,35 5,95 2,97
Le grenat est un nésosilicate de type [SiO4]3
Al2O3 22,65 101,96 0,22 0,44 1,5 0,67 2,95 1,96
% poids oxyde Masse molaire
FeO 20,53 71,85 0,29 0,29 1 0,29 1,26 1,26
SiO2 40,43 60,09
MnO 0,44 70,94 0,01 0,01 1 0,01 0,03 0,03
Al2O3 22,65 101,96
FeO 20,53 71,85 MgO 16,33 40,30 0,41 0,41 1 0,41 1,79 1,79

MnO 0,44 70,94 CaO 0,27 56,08 0,005 0,005 1 0,005 0,02 0,02

MgO 16,33 40,30 100,65 2,71 12 8,04

CaO 0,27 56,08


100,65 (Fe1,26Mg1,79Mn0,03Ca0,02)Al1,96[Si2,97O12]

153 154
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - CLASSIFICATION DES MINÉRAUX PRINCIPAUX


CLASSIFICATION DES MINERAUX Classe Anion, Exemple de Formule
complexe minéral chimique
anionique ou
élément
Silicates (SiOn)4-2n Quartz SiO2
LES MINERAUX NON SILICATES
Carbonates (CO3)2- Calcite CaCO3

Oxydes O2- Corindon Al2O3

Hydroxydes (OH)- Gibbsite Al(OH)3


LES MINERAUX SILICATES
Sulfures S Pyrite FeS2

Phosphates (PO4)3- Apatite Ca(PO4)3(OH)

Eléments Élément Cuivre Cu


natifs atomique
Sulfates (SO4 )2- Gypse CaSO4.H2O

Halides Cl-, F-, Br-, I- Halite NaCl


155 156
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

26
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

II - CLASSIFICATION DES MINÉRAUX SECONDAIRES III - ABONDANCE DES MINÉRAUX DANS LA CROÛTE TERRESTRE
Classe Anion, Exemple de Formule chimique Il y a environ entre 3500 à 4000 espèces minérales
complexe minéral
anionique ou reconnues. Sur ce nombre, on peut estimer que
élément 200 espèces sont relativement fréquentes, 500
Nitrates (NO3)2- Nitratite NaNO3 espèces occasionnelles et que toutes les autres
Borates (BO3)3- ou Sinhalite MgAlBO4
sont rares ou très rares.
((BO4)5- Nombre d'espèces minérales par classes chimiques
Chromates (CrO4)2- Crocoite PbCrO4
Classes chimiques % d’espèces Classes chimiques % d’espèces
Tungstates (WO4)2- Scheelite CaWO4 minérales minérales
Molybdates (MoO4)2- Wulfénite PbMoO4 Silicates 25.8 Halogénures 5.8
Phosphates 18.0 Carbonates 4.5
Arsenates (As4)3- Scorodite FeAsO4.4H2O
Sulfures 13.3 Eléments natifs 4.3
Vanadates (VO4)3- Vanadinite Pb5Cl(VO4)3Cu Oxydes et 12.7 Borates 2.9
hydroxydes
Sulfosels S, As, Sb Niccolite NiAsS
Sulfates 9.4 Divers 3.3
157 158
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Considérée du point de vue de l'abondance des


IV - ABONDANCE DES MINÉRAUX DANS LA NATURE (PAR CLASSES) diverses classes dans la nature, la répartition se
présente sous un aspect très différent.
Silicates 79% dont 55% pour les feldspaths
Oxydes 17 dont 12.6% pour le quartz On remarque que les silicates et le quartz entrent
Carbonates 1.7 déjà pour plus de 90 % dans la composition de la
Phosphates 0.7 croûte terrestre et constituent l'essentiel des roches,
Chlorures et fluorures 0.5
Sulfures et sulfates 0.4 alors que les composés chimiques tels que les
Eléments natifs 1 phosphates, les sulfures, les sulfates ou les
oxydes n'en constituent qu'une faible fraction.
*si on classe le quartz parmi les silicates (au lieu des
oxydes), ces derniers représentent alors plus de 90% de Il faut néanmoins souligner que ce sont précisément
la croûte terrestre. ces derniers composés chimiques qui recèlent les
richesses minérales dont l'homme a besoin pour faire
fonctionner ses industries.
159 160
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

A – LES MINÉRAUX NON SILICATÉS Calcite


[CO3]2- + Ca
I - LES CARBONATES (1.7% DE LA CROÛTE TERRESTRE) Aragonite

Cette classe comporte les combinaisons d'un petit


[CO3]2- + Mg Magnésite
nombre d'éléments métalliques avec le groupe
anionique [CO3]2-.
[CO3]2- + Mg + Ca Dolomite
Ce sont des cations bivalents de moyens et grands
rayons ioniques : Ca, Mg, Fe, Zn, Mn, Sr et Na. Le
[CO3]2- + Mg + Ca + Fe Ankérite
cuivre participe également à cette classe, mais
toujours accompagné de l'anion [OH]1-. Le zinc
apparaît dans les mêmes conditions. [CO3]2- + Fe Sidérite

161 162
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

27
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

On trouve les carbonates


[CO3]2- + Mn Rhodocrosite
dans les roches sédimentaires,

[CO3]2- + Zn Smithsonite dans les roches métamorphiques qui en dérivent


et dans les filons hydrothermaux où ils constituent
Strontianite souvent la gangue des minerais métalliques.
[CO3 ]2- + Sr
Ces minéraux sont caractérisés par

[CO3 ]2- + Cu + OH Malachite et azurite une dureté assez faible,


et une très forte biréfringence.
[CO3]2- + Na + OH Natron
Ils sont assez facilement solubles dans les acides avec
un dégagement gazeux effervescent de CO2.

163 164
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Ce sont des minéraux essentiels des roches


sédimentaires. Formes cristallines très variées, clivage rhomboédrique.

Ils se retrouvent en abondance dans certaines roches Effervescence à froid avec HCl.
métamorphiques. Cristallisant dans le système rhomboédrique.
Ils sont extrêmement rares, accidentels dans les
Les beaux cristaux transparents sont appelés "spath
roches magmatiques .
d'Islande".
1) Calcite CaCO3 : rhomboédrique
La calcite possède des macles polysynthétiques et 3
La calcite est un minéral très répandu composé de plans de clivage.
carbonate de calcium (CaCO3).
C'est le constituant principal des roches calcaires
Elle est incolore, jaune ou brune et présente une grande (craie, calcaires, marnes, marbres). Elle est le
variété de formes cristallographiques dont les plus
composant parfois unique de certaines roches
fréquentes sont le rhomboèdre et le scalénoèdre. calcaires. Elle constitue aussi une part importante du
squelette des organismes vivants: Mollusques,
165 Foraminifères...
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 166

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La calcite est utilisé


dans l'industrie du bâtiment (matière première par
excellence pour la chaux, CaO),
comme matière première dans l'industrie chimique, du
verre et de la cellulose,
pour le traitement du minerais de fer
et comme pierre de taille dans la sculpture.
Le Spath d'Islande ou 'Doppelspath', une variété
présentant une double réfraction (biréfringence) très
marquée, est utilisé pour la fabrication d'instruments
Différentes macles de calcite
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 167
optiques.
Cours de Minéralogie – M DARRAGI Fadila
me 168

28
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Calcite couleurs

Dimensions: 3x2x2 cm
Poids: 18 g
Provenance: Islande
Cristal de calcite rose
169 170
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

9x8x6 cm
Calcite, rhomboèdres interpénétrés
englobant des grains de sable

Calcite jaune, scalénoèdres de 10 cm


biterminés avec chrysocolle et malachite

9x7x5 cm

171 172
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Aragonite CaCO3 : orthorhombique


Calcite, fleur de cristaux
Dimensions: 13x11x10 cm
Souvent en prismes rhombiques mâclés en pseudo-
prisme hexagonal.
Blanc à brunâtre.
Cristallisant dans le système orthorhombique.
C'est la forme instable de la calcite.
On la trouve dans les roches actuelles mais jamais
dans les roches anciennes.
CALCITE
Elles constituent les perles et la nacre, ainsi que les
Brésil
tests de Gastéropodes.

173 174
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

29
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La nacre
Les huîtres et d'autres mollusques fabriquent de la nacre
et/ou des perles, le processus est plus ou moins le même,
la nacre se déposant directement sur la coquille et la perle
étant une protection contre un élément étranger à l'animal
introduit dans sa coquille.
L'animal sécrète de la conchioline et ensuite sur ce
Aragonite blanche en amas support organique se dépose l'aragonite, le tout formant
la nacre.

Aragonite Formation de la nacre

176
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 175 Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Trochus niloticus

le Troca, Trochus niloticus est devenu un coquillage très Nacre dans un coquillage Incrusteur de nacre
commun sur les récifs polynésiens

l'épaisseur et la qualité de sa nacre dense font du Troca La nacre est aussi utilisée dans la marqueterie et les
un matériau d'excellente qualité pour la bijouterie, incrustations. Ces métiers deviennent rares et
l'artisanat et les fabriques de boutons. concernent des produits très haut de gamme
177 178
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La perle est le résultat d'une réaction de l'organisme


d'un coquillage ou d’une huître, à l’introduction
accidentelle d’un corps étranger dans sa chair. La perle
fine est le fruit du hasard qui trouve pour origine un
grain de sable, une larve de ver, une poussière de
corail
•La plus grande perle du monde, la perle de Allah a
été trouvée en 1934. Elle pesait 7 kilos et mesurait
22,5cm sur 12,5 cm.

Une perle moyenne peut


prendre entre 2 à 3 ans pour se
développer
Un véritable trésor en perles naturelles
des huîtres perlières du Golfe
persique. Collection particulière, Qatar.
180
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
179

30
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) Dolomite (Mg, Ca)(CO3)2 : rhomboédrique

Rhomboèdres fréquents. Incolore à gris.


Effervescence à chaud avec HCl.

Appartenant au système rhomboédrique, se


distingue de la calcite par l'absence de macles
polysynthétiques. Dolomite

La couleur est souvent brunâtre due à la présence de


la matière organique.

On peut la trouver en beaux cristaux dans le Trias du


Centre et du Nord de la Tunisie.
181 182
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) Magnésite ou giobertite MgCO3 : rhomboédrique


5) Ankérite Ca(Fe,Mg)(CO3)2 : rhomboédrique
Masse compacte blanche.
Ressemble à la dolomite.
Effervescence à chaud avec HCl.
Conditions de gisement identiques, dans les
Caractérise aussi le Trias tunisien.
zones riches en fer.
La couleur est gris sombre.

Magnésite
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
183
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
Ankérite 184

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

6) Sidérite FeCO3 : rhomboédrique 7) Rhodochrosite MnCO3 : rhomboédrique

Rhomboèdres gris à brun foncé. Cristaux rares, encroûtements. Rose à violet.

Dans les filons hydrothermaux. Filons hydrothermaux et zone d’altération superficielle.

Sidérite 185 Rhodochrosite 186


Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

31
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

8) Smithsonite ZnCO3 : rhomboédrique 9) Strontianite SrCO3 : orthorhombique


Rarement cristallisée, en croûtes jaune-brunâtre. Cristaux aciculaires rares, teinte variable. En
concrétions dans des géodes et dans des roches
Zone d'altération des gîtes de zinc.
sédimentaires.

187 188
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

10) Withérite BaCO3 : orthorhombique 11) Malachite Cu2(CO3 )(OH)2 et azurite Cu3 (CO3 )2 (OH)2
Rare minéral de baryum, elle n'est connue que dans
très peu de localités au monde, où elle a pu parfois Malachite : Cristaux rares. Encroûtements
constituer un minerai. mamelonnés verts. Zone d’oxydation des gîtes de
cuivre.
Elle forme, soit des encroûtements blancs à éclat
vitreux souvent associés à la barytine en laquelle elle
peut se transformer, Azurite : Cristaux prismatiques aplatis, bleu foncé
brillant. Zone d’altération des gîtes de cuivre.

sont des minéraux monocliniques. Ils sont fréquents


dans les zones d'oxydation des minerais de cuivre.

On les trouve imprégnant les calcaires en vert (la


malachite) et en bleu (l'azurite).

189 190
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Azurite 12) Natron Na2CO3.10H2O : monoclinique


Le natron est un minéral composé de carbonate de
sodium hydraté,
Il se présente sous la forme d'une substance blanche
que l'on trouve au bord de certains lacs.
Gisements: Le natron est d'origine évaporitique et se
forme surtout lors de l'évaporation de lacs riches en
élément sodium.

Malachite Natron

191 192
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

32
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Utilisation: Le natron était déjà connu des Égyptiens


II – LES OXYDES ET LES HYDROXYDES
de l'Antiquité qui l'utilisaient comme produit de
(≈ 17 % DE LA CROÛTE TERRESTRE, DONT 12.5 % POUR LE QUARTZ)
nettoyage du corps ainsi que pour la momification.
Il servait également au blanchiment du linge, à la
préparation du cuir et à la conservation des viandes. Cette classe comprend les composés des métaux - et
de quelques métalloïdes - avec l'oxygène ou avec le
Les Égyptiens ont découvert qu'en ajoutant certains groupe hydroxyle [OH].
ingrédients au mélange natron et sable (par exemple de
la chaux), on obtenait des verres diversement colorés.
Une quarantaine d'éléments peuvent former avec
De même, pour produire un verre incolore et l'oxygène des composés simples.
transparent, il faut employer un sable particulièrement
blanc, du natron pur et une chaux bien blanche.
Les principaux composés naturels concernent les
Le natron est un minerai de sodium et permet d'obtenir éléments H, Be, Mg, Al Si, Ti, Cr, Mn, Fe, Cu, Zn, Sn,
le carbonate de soude et le bicarbonate de soude ou Nb, Ta, Th et U.
hydrogénocarbonate de sodium.
193 194
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La majeure partie des oxydes et hydroxydes se forme


dans la partie superficielle de l'écorce terrestre, dans la
zone d'influence de l'atmosphère et des eaux de
circulation.
Oxydes de fer
Certains trouvent leur origine dans les processus
endogènes (magmatiques, pegmatitiques et
hydrothermaux)
comme le quartz, la cassitérite, le rutile et
oxydes de fer.
Dans quelques cas ils sont liés aux phénomènes de Limonite Hématite
métamorphisme :
corindon, spinelle.
195 196
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Cassitérite
Quartz

Corindon Spinelle rouge

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila


Rutile 197 Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
198

33
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les propriétés physiques des oxydes sont caractérisées Ces minéraux sont souvent lamellaires.
par une grande rigidité, une dureté élevée, une grande Leur résistance mécanique est un peu plus faible que
stabilité chimique et un point de fusion élevé. celle des oxydes.
les plus communs sont les oxydes de fer [hématite
Ces qualités font qu'on les retrouve facilement dans les Fe2O3, goethite FeO(OH), limonite FeO.OH.nH2O].
produits d'altération des roches, en particulier comme 1) Hématite Fe2O3
minéraux lourds dans les alluvions.
Cristaux tabulaires (roses de fer), rognons, masse. Gris
Les hydroxydes sont souvent le produit du à brun. Eclat métallique. Trait rouge-brun.
remplacement de l’oxygène par le groupe [OH]. Ainsi

MgO ⇒ Mg(OH)2

et Al2O3 ⇒ 2Al (OH)3. Hématite

199 200
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Goethite FeO(OH) 3) Limonite FeO.OH.nH2O


Prismes striés, masse fibroradiée, concrétions. Brun-
noir, éclat adamantin à terreux. Zone d’altération Mélange de divers hydroxydes de fer. Brun jaune,
pulvérulent. Produit d’altération.
superficielle.

201 202
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) Corindon Al2O3

Le corindon (ou corundum) est composé d'alumine


Al2O3.

Prismes à faces rugueuses.

Les cristaux sont des prismes à base hexagonale.

De couleur variable, il a un éclat vitreux et parfois


transparent.

Dureté très élevée.

Dans les roches métamorphiques.


Corindon

204
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 203Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

34
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

le rubis, corindon rouge, dont la couleur est


Il existe deux variétés gemme de corindon : donnée par la présence de traces de chrome

le saphir, corindon bleu, dont la couleur provient


d'inclusions de cobalt

205 206
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5) Magnétite Fe304
La magnétite est un très important minerai de fer
Octaèdres, dodécaèdres, masse compacte. Attirable
à l'aimant. Noir à éclat métallique. Roches éruptives. Magnétique, opaque et d’éclat submétallique, sa
couleur est brun noir à noire.

La magnétite peut être massive mais se présente


le plus souvent en cristaux octaèdriques plus
rarement rhombododécaèdriques ou cubiques.

D’énormes cristaux ,(jusqu’à 250kg) ont été


découverts à Ontario, Canada

207 208
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

6) Quartz SiO2
Le quartz est un oxyde de silicium généralement
transparent ou translucide dont l'éclat peut être vitreux
ou gras.
Il est omniprésent à la surface de notre planète.
Il est souvent grisâtre ou blanchâtre mais parfois noir,
mauve bleu ou jaune.
On le distingue des autres minéraux semblables par
son absence de plan de cassure (clivage).
En fait, lorsque l'on frappe sur le quartz, celui-ci se
brise de la même façon que le verre, créant une
cassure arrondie (cassure conchoïdale) évoquant
l'intérieur d'une coquille.
210
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 209 Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

35
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

(Madagascar), - 10 cm -

Cristal de roche Cristaux sur sidérite


(Allevard, Isère, France), -
2,6 cm -
211

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 212

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Quartz cathédral, 2
cristaux géants avec
épidote
Poids: 9999 g
Quartz morion sur
gangue (cristaux de
1 cm)

213 214
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Quartz rose, ensemble


de cristaux Dimensions: Quartz améthyste
9x8x5 cm
Poids: 296 g

Quartz, géode de
stalactites Dimensions:
11x9x6 cm Quartz vert (rare)
Poids: 173 g

215 216
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

36
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Quartz enfumé

Quartz rose

217 218
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le quartz possède une dureté suffisante pour rayer le


Sphère d’améthyste verre, on lui connaît donc plusieurs utilités.
Il est souvent employé comme abrasif sur les papiers
sablés,
il sert également pour fabriquer la céramique, la
porcelaine, la vitre et les contenants de verre.
Les cristaux purs et limpides ainsi que les variétés
colorées servent en joaillerie.
À cause de leur propriété piézo-électrique (de produire de
l'électricité sous l'effet d'une pression), les cristaux de
Pyramide de cristal de quartz sont employés dans les transmetteurs
roche radiophoniques et les appareils électroniques de
précision.
Les cristaux limpides et purs sont employés en optique.
219 220
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

La piézoélectricité: Quand on exerce une pression sur


un cristal de quartz, celui-ci prend une charge électrique
Le quartz est exploité à l‘échelle industrielle. Citons à positive sur un bout et une charge négative sur l‘autre.
titre d‘exemple deux applications importantes: Mais, si on applique un champ électrique à un
monocristal de quartz, il se met à vibrer à une certaine
fréquence.
L‘industrie extrait le silicium du quartz pour Dans les montres à quartz, la batterie crée un courant
fabriquer des microprocesseurs et des cellules continu qui devient courant alternatif par l‘intermédiaire
photovoltaïques. de l‘oscillateur.
Le courant alternatif fait vibrer la plaquette de quartz
L‘industrie des montres de précision utilise la environ 100.000 fois par seconde.
piézoélectricité du quartz. Les vibrations servent à subdiviser le temps de façon
précise.
La marge d‘erreur est de l‘ordre d'une seconde par
décennie.
221 222
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

37
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les agates sont surtout utilisés pour la fabrication de bijoux


(cabochon, figures, intaille et camée) et d‘objets de
décoration.
Citrine

Améthyste
Pendule en agate polyédrique

223 224
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III - LES SULFURES (0.15% DE LA CROÛTE TERRESTRE)


Ces minéraux sont généralement opaques, leur
On groupe dans cette classe les combinaisons éclat est métallique et ils possèdent un poids
d'éléments métalliques avec le soufre, l'arsenic, spécifique élevé.
l'antimoine, plus rarement avec le sélénium ou le
tellure Ils sont souvent conducteurs de l'électricité.
Les principaux métaux associés à ces anions sont
Fe, Zn, Cu, Pb, Ag, Sb, Bi, Co, Ni, Mo et Hg. Ces composés se concentrent dans les roches
éruptives, plus particulièrement dans les gisements
hydrothermaux.
Bien que ne représentant que 0.15 % de l'écorce
terrestre (dont 0.14 % pour la seule pyrite), ce On les trouve parfois dans les roches sédimentaires
groupe a une très grande importance économique, où ils se forment en milieu réducteur, en présence
car c'est à partir des sulfures qu'on extrait la plupart d'hydrogène sulfuré issu de la décomposition de
des métaux non ferreux dont nous avons besoin déchets organiques.
pour nos industries.
225 226
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1) Sphalérite ou blende ZnS : Cubique

Masse ou cristaux tétraédriques jaune-miel à noir ±


transparents. Eclat adamantin, trait brun.
Sphalérite ( blende )
Ce sulfure de zinc, anciennement appelé blende, est
un des quatre sulfures les plus abondants de
l'écorce terrestre

C'est le principal minerai de zinc, connu dans la


plupart des environnements.

Il forme des cristaux de formes variées, toutes


dérivées du cube.
227 228
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

38
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Galène PbS : Cubique

C'est le minerai de plomb le plus répandu dans la


nature et un des quatre sulfures les plus abondants
dans la nature, après la pyrite et avec la sphalérite et
la chalcopyrite.

Généralement en cubes ou en cubo-octaèdres

Souvent massive avec des clivages triangulaires


GALENE Galene
caractéristiques,
Picher - Oklaoma - USA China Enders Mine, Picher,
Couleur gris de plomb. Poussière gris de plomb. oklahoma - USA
Cristal : 5 x 6 cm
7,5 x 4,3 cm
229 230
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) Pyrite FeS2 (cubique)

La pyrite est le plus fréquent de tous les sulfures.


C’est un minéral ubiquiste. Il se présente
fréquemment en cristaux cubiques à faces striées
ou aux formes dérivant du cube

Son éclat est métallique et sa couleur jaune pâle,


irisée à rougeâtre par oxydation.

La pyrite est très commune et les gisements ayant


livré de bons spécimens cristallisés sont très
nombreux, nous mentionnerons principalement: Rio
Marina, Ile d’Elbe, Italie, pour ses superbes
dodécaèdres pentagonaux (jusqu’à 150mm)
231 232
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) Marcassite FeS 2 Orthorhombique


(Logrono, Espagne), - La marcassite est un minéral métallique fréquent. Elle
8 cm - constitue le dimorphe orthorhombique de la pyrite.
Ce minéral se forme à faible température dans des
conditions très acides et se rencontre principalement
dans les contextes sédimentaires (calcaires,
marnes,craie...) et les filons hydrothermaux.
D’éclat métallique, sa couleur sur cassure fraîche est
blanc d’étain virant rapidement au jaune bronze pâle
par exposition à l’air.
Cristal maclé (Ile d'Elbe,
Italie), - 5 cm - La marcassite se rencontre en nodules sphériques
fibro-radiés

234
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 233Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

39
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5) Chalcopyrite CuFeS2

On rencontre ce minéral dans tous les types de


gisements de cuivre

Très souvent en masses très finement grenues,


plus rarement mamelonnées ou compactes.
(Tennessee, Etats-Unis), - 5 cm -
Opaque. Eclat métallique. Couleur jaune bronze,
souvent ternie ou irisée par oxydation
Nodule de marcassite oxydée superficielle. Poussière noir verdâtre.

235
236
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Cristaux sur quartz


(Mont-Roc, Tarn,
France), - Cristaux
de 7 mm

(Afrique du Sud),
- 7 cm -

Aspect grenu de la chalcopyrite

237 238
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

IV – LES PHOSPHATES (0.7% DE LA CROÛTE TERRESTRE)


soit en fonction de la substitution partielle du
Apatite Ca10(PO4)6F2 : héxagonal groupe PO4 par:

On rassemble sous ce nom une série de phosphates


CO3F  carbonatofluorapatite
hexagonaux que l’on distingue

soit en fonction de l’anion qui prédomine dans la


CO3OH  carbonatohydroxylapatite
formule :

OH  hydroxylapatite
Les cristaux ont des faciès variés, prismes courts ou
F  fluorapatite allongés, cristaux tabulaires parfois aplatis, voire
aciculaires. En masses granulaires à compactes.
Cl  chlorapatite Concrétionnée, oolithique, nodulaire, écailleuse, en
croûtes fibreuses, terreuse.
239 240
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

40
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Apatite rose, cristaux de 1,5 cm


avec quartz et pyrite

Apatite mauve, cristaux


(Templeton, Canada), - 10 cm - tabulaires sur gangue de quartz
242

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 241 Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

L'apatite est un minéral contenant du phosphore. Il est V - LES ÉLÉMENTS NATIFS (1% DE LA CROÛTE TERRESTRE)
de couleur blanche, verte, bleue ou incolore. Les
cristaux sont généralement allongés en forme de Une trentaine d'éléments ont été trouvés à l'état natif
prismes hexagonaux. dans la croûte terrestre. En plus des gaz de
l'atmosphère, on trouve le groupe des

L'apatite est le principal minerai de phosphore. Elle est métaux nobles : Au, Ag, Pt, Ru, Rh, Pd, Os, Ir,
à la base de l'industrie des engrais. Elle est quelques métaux communs : Hg, Cu, Fe, Pb,
accessoirement utilisée pour l'alimentation du bétail,
comme source d'acide phosphorique et pour la les semi-métaux As, Sb et Bi
fabrication du phosphore pur.
Ainsi que certains non-métaux ou
métalloïdes, le carbone et le soufre occupent
Elle constitue le minéral essentiel des phosphates une place importante.
sédimentaires. Dans les gisements de phosphate de
Tunisie, l’apatite est carbonatée et sulfatée.
243 244
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les métaux nobles ne sont presque jamais purs, mais


constituent le plus souvent des cristaux mixtes (Pt-Ir) ou 1) Métaux nobles (Or, argent et platine)
(Au-Ag). a) Or Au (cubique)
Les métaux sont caractérisés par des liaisons Métal et minéral mythique qui se présente très
métalliques, responsables de leur conductibilité rarement en cristaux nets (octaèdres, parfois
électrique et thermique. dodécaèdres, cubes ou trapézoèdres), souvent
Ils sont opaques et présentent un pouvoir réflecteur allongés ou aplatis en groupements parallèles,
élevé qui leur confère un éclat métallique. dendrites, pépites pouvant peser jusqu'à plusieurs
Leur poids spécifique est élevé, leur dureté plutôt dizaines de kilogrammes, en paillettes dans les
faible. rivières du monde entier..

On réunit sous le nom de semi-métaux, As, Sb et Bi. Ils Opaque. Eclat métallique. Couleur et poussière
sont plutôt rares à l'état natif et ne donnent jamais lieu à jaune d’or. Fond facilement. Inaltérable au feu.
des concentrations importantes. Soluble dans l’eau régale.

245 246
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

41
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Filons hydrothermaux ou gîtes secondaires dans les


alluvions. On le trouve associé à du quartz formant
des filons aurifères. On l’exploite aussi à partir des
alluvions (placers)

Principal minerai d'or. Plus de 2000 tonnes d'or sont


produites annuellement.

Il est utilisé dans les fonds de réserves des banques


centrales des pays, en bijouterie, en médecine, dans
l’industrie électronique etc...

247 248
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Or sur Quartz (Placer County, Californie, Etats-Unis), - 6 cm -

Eagle's nest - Californie - USA

(Par ordre de taille décroissante : Madagascar, Californie et


Australie), - 10 cm, 10 cm, 5 cm -
249 250
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

b) Argent natif (cubique) Opaque. Eclat métallique. Couleur blanc argent


souvent masquée par une ternissure grise ou
Il se rencontre comme minéral primaire dans les noire de sulfure en surface.
filons hydrothermaux et comme minéral
secondaire dans les zones d’oxydation des
gisements d'argent.

Rarement en cristaux cubiques ou octaédriques,


parfois dodécaédriques mal formés. Souvent en
groupements parallèles, en arborescences
contournées et enchevêtrées, en lamelles, en
grains informes anguleux, poreux, généralement
en agrégats ramifiés et dendritiques ou en
masses spongieuses.
argent natif
251 252
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

42
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

c) Platine Pt : Cubique Les plus grosses pépites de platine pesant jusqu’à


10 kilos ont été découvertes en Oural dans la
Le platine natif est un minéral primaire de ségrégation
région de Nijni Tagil, Russie; des pépites de 500g
que l’on rencontre dans certaines roches basiques et
ont aussi été signalées en Colombie, dans le district
ultrabasiques et surtout dans les alluvions résultant
platinifère d’El Choco.
de leur destruction

D’éclat métallique, sa couleur est gris d’acier. Rappelons que c’est de la rivière Pinto de ce
Malléable et ductile, sa densité est très élevé (21,5). district que provenait le premier platine décrit en
1735.
Connu essentiellement dans les alluvions où il se
rencontre à l’état de paillettes ou de pépites, il a été
découvert également en petits cristaux cubiques
parfois maclés dépassant exceptionnellement 10mm
d’arête.
253 254
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Métaux communs (Hg, Cu)

a) Mercure Hg : Rhomboédrique

Le mercure natif est un minéral liquide jusqu’à -39°C


et se vaporisant à 350°C ( vapeur très toxique).

Présentant un fort éclat métallique, il est très brillant


et possède une couleur blanc d’étain.

Le mercure natif est un minéral présent dans de


nombreux gisements de mercure, mais rarement en
Cristaux automorphes (Russie), - 8 mm - platine quantités significatives. Il s’y présente en
gouttelettes associées le plus souvent au cinabre et
à divers minéraux secondaires de mercure.
255 256
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

b) Cuivre natif : Cubique

Minéral typique de la zone d'oxydation des


gisements de sulfures de cuivre. En cristaux
cubiques, dodécaédriques, hexatétraédriques
souvent déformés.

Très ductile et malléable. Opaque. Eclat


métallique. Couleur rouge à rose lumineux.
Ternissure noirâtre. Rayure métallique brillante.
Poussière rouge métallique, rose clair sur la
cassure fraîche, devenant rapidement rouge de
cuivre, puis brun.
Gouttelettes sur cinabre (Almaden, Espagne)
257 258
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

43
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) les semi-métaux As, Sb et Bi

a) Arsenic : Rhomboédrique
As : Presque jamais en cristaux isolés. Souvent en
nodules ou en masses granulaires réniformes,
mamelonnées ou concrétionnées à grain très fin.

cuivre natif
(Houghton, Michigan, Etats-Unis), - 13 cm -

259 260
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

b) Antimoine Sb : Rhomboédrique c) Bismuth Bi : Rhomboédrique


C’est un minéral rare des gisements
hydrothermaux qui se rencontre à l’état natif, en Cristaux isolés rares. Généralement en masses
masses granuleuses ou lamellaires; rarement en arborescentes, réticulées ou informes
cristaux isolés, d’habitus pseudo-cubique ou
tabulaire. Opaque. Eclat métallique. Blanc argent avec
Eclat métallique. Blanc étain prenant par reflets rosés, s’irisant par oxydation (terni
altération un reflet jaunâtre. jaunâtre). Poussière blanc rosé.

261 262
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) non-métaux (C et S)
Le diamant et le graphite constituent un bon
a) Carbone C exemple de polymorphisme.
Lorsque le carbone cristallise dans le système
hexagonal, il forme le graphite.
Suivant les conditions régnant au moment de la
lorsqu’il se cristallise dans le système cubique, il formation du minéral on aura :
forme le diamant

- le diamant dont la formation requiert


une pression énorme,

- le graphite, lorsque la pression est


moindre.
structure du diamant structure du graphite

263 264
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

44
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le graphite
habituellement présent dans les roches
Du grec graphein qui veut dire écrire. Il est
métamorphiques provenant de sédiments riches en
essentiellement constitué de carbone (C).
matière organique.
D'apparence graisseuse à luisante, le graphite
possède une vaste gamme de propriétés physiques
et chimiques le rendant très convoité lubrifiant, peintures, industrie électrique et
nucléaire, réfractaire important
Ce minéral gris métallique est tellement tendre qu'il
tache les doigts et il constitue la mine à l'intérieur de
nos crayons On l'utilise en métallurgie, dans la fabrication des
Il est également souple, bon conducteur électrique, piles, batteries, céramiques, peintures
pratiquement inerte chimiquement en plus d'être anticorrosives et antistatiques, le caoutchouc,
difficilement fusible. panneaux solaires, des garnitures de freins et les
écrans cathodiques.
Opaque. Eclat métallique ou submétallique, parfois
terreux. Couleur gris de fer à noir. Poussière noire.
265 266
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le diamant

Le nom 'diamant' vient du grec Adamas, qui veut dire


indomptable. Composé de carbone pur (C), c’est le plus
Le plus souvent en dur des minéraux connus avec une dureté de 10 sur
empilements de lamelles l’échelle logarithmique de Mohs (10 fois supérieure à
micacées informes, en celle du corindon ).
masses foliées informes,
ou en masses d’apparence Il se présente généralement sous la forme d'octaèdres.
amorphe La forme cubique est rare

Souvent incolore et transparent, il présente néanmoins


une grande variété de couleurs: jaune, rouge, bleu,
vert et même noir.

267 268
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les variétés mal colorées ou présentant des défauts, Les spécimens les plus beaux sont taillés en pierres
sont utilisées dans l'industrie. précieuses.
Les gisements sont situés dans des vieux boucliers : Malgré sa dureté, et en raison de son clivage parfait, le
Afrique de Sud, Sibérie, Inde. diamant est très sensible aux chocs qui occasionnent
des fêlures ou des éclats.
Minéral primaire remonté du manteau profond par les
kimberlites (roches effusives ultrabasiques) ,

le diamant est exploité en alluvions lorsque la roche a


été altérée puis érodée, ex: l'embouchure du fleuve
Orange en Afrique de Sud, sur 50 Km de long.

Le diamant sert en priorité dans des applications


industrielles, pour la fabrication d'instruments de coupe,
de forage ou d'abrasifs.
269 (Afrique du Sud), - Cristaux de 1 cm - 270
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

45
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

http://www.pierreprecieuse.fr/histoire-du-
diamant.php

Photo de l'Eurêka le
premier diamant de
10,73 carat au monde a
avoir été découvert.

L’unité de référence pour le diamant est le carat (ct),


lequel équivaut à 0,2 gramme. Généralement, les
gisements de diamant présentent des concentrations de
plus de 30 carats par 100 tonnes.

271 272
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le diamant synthétique est fabriqué à partir de


Les diamants industriels sont ceux qui, en raison graphite naturel, lequel est soumis à de haute
de leur teinte, de leur impureté, de leur dimension
température et de haute pression en présence d’un
(poids) ou de leur forme, ne satisfont pas aux catalyseur.
exigences des normes relatives aux diamants de
qualité gemme. Il est destiné au marché industriel en raison de sa
petite taille.
Plus de 70 % en poids de la production mondiale de
diamants est utilisée à des fins industrielles. Les diamants industriels servent principalement
comme abrasifs dans les matériaux de forage, de
Photo de l'étoile d'Afrique du Sud
aussi appelée Star of Africa en forme coupe (sciage), de meulage et de polissage de
de poire. L'Etoile d'Afrique du Sud fait nombreux matériaux : roches (granite, marbre),
partie de ces diamants célèbres qui acier, métaux non ferreux, fibres de carbone,
auront traversés les siècles en gardant matériaux composites, verre, matériaux
leur prestige intact en portant en eux
réfractaires, céramiques, béton, plastiques, briques
les histoires légendes que des pierres
précieuses. de maçonnerie…
273 274
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

b) Soufre S (orthorhombique),

Cristaux tabulaires épais. Masse ou enduit. Jaune, éclat


résineux à adamantin. Dépôts sédimentaires.

De couleur jaune peut se présenter sous 3 formes:

le soufre volcanique

par oxydation de H2S, le soufre à sa sortie


des sources hydrothermales
Monocristal (Perticara, Italie), - 6 cm -
ou le soufre biologique par réduction du
gypse sous l'action de bactéries.

275 276
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

46
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

VI - LES SULFATES (0,2% DE LA CROÛTE TERRESTRE)

Le soufre a un éclat vitreux à résineux, transparent à Ici le soufre ne se trouve plus comme anion, mais il
translucide, sa couleur est jaune soufre à jaune miel, constitue, en qualité de cation S6+, un groupe anionique
brunâtre à verdâtre avec 4 atomes d'oxygène : [SO4]2-

Fragile aux chocs et à la chaleur (thermosensible), il Cette combinaison n'existe qu'en milieu oxydant et c'est
brûle à 270°C avec émission de fumée âcres donc près de la surface de la croûte terrestre qu'on
d’anhydride sulfureux. trouve les sulfates, dans la zone oxydée des gisements
métalliques ou dans les filons hydrothermaux.

Il est utilisé dans l'industrie chimique pour l’acide Ce groupe anionique est de grande taille et ne peut
sulfurique, dans la fabrication d'allumettes etc... former de composés stables qu'avec des cations eux
aussi de grande taille : Ba, Sr, Pb, par exemple.
277 278
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les propriétés physiques des minéraux sont marquées


par une dureté faible, une biréfringence beaucoup
moins élevée que celle des carbonates. Certains sont
facilement solubles dans l'eau.
A l'exception de la barytine et de la célestine qui
forment souvent la gangue de certains filons
hydrothermaux, on rencontre les sulfates dans les
roches sédimentaires d'origine lagunaire et dans la
zone d'oxydation des gisements métallifères.
1) Gypse CaSO4.2H2O, monoclinique
Cristaux tabulaires incolores, transparents. Macle en
"fer de lance". Aussi en masse blanche, parfois habitus Les grands cristaux présentent fréquemment la macle
fibreux à éclat nacré. En feuillets jaune-brun dits "rose en "fer de lance".
des sables"., se présente en lamelles contenant des
inclusions d'argile, de quartz, de fluide etc...
279 280
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Le gypse est un minéral tendre qui casse facilement. On


dit qu'il est clivable. Il se présente en cristaux tabulaires,
Les grandes masses sédimentaires du gypse sont parfois maclés. Lorsqu'il incorpore du sable dans sa
constituées par du gypse saccharoïde, un faciès à structure, on parle de roses de sable.
grains fins. La densité étant de 2,3 g/cm3. Par
chauffage, il donne de plâtre CaSO4.0,5 H2O.

La formation du gypse est aussi actuellement


observable dans tous les bassins des régions arides
(Sebkhas et Chotts).

Dans de tels bassins, l'ascension par capillarité


d'eau sulfatée (contenant du gypse dissous) dans
les sables sus-jacents provoque la formation de
"roses de sables".

281 282
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

47
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

En chauffant le gypse, l'eau contenue dans sa formule,


s'évapore et le gypse se transforme en plâtre. Si on ajoute
de l'eau au plâtre, le gypse reprend sa formule chimique
d'origine et durcit, d'où son utilisation dans la construction
pour le revêtement des murs.

Gypse 'étoile'

Gypse (fibreux)
283 284
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Anhydrite CaSO4, orthorhombique

Généralement massive. Cristaux tabulaires rares. Anhydrite


Incolore, blanc, rose, mauve et de densité 3.

Le minéral se présente toujours en masses


compactes, rarement en cristaux.

Elle est très rare dans les séries anciennes à


l'affleurement où elle se transforme en gypse.

Dans cette transformation, il y a un gonflement


important, ce qui peut causer à la longue la ruine des Anhydrite bleue et quartz
édifices, des voies de communications etc...

Elle est présente dans les dépôts sédimentaires de


type évaporitique,
285 286
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) Barytine BaSO4, orthorhombique

Prismes aplatis, souvent associés en feuillets épais.


Incolore, blanc ou brunâtre. Eclat vitreux.

Elle se présente soit sous forme de cristaux


tabulaires, soit sous forme de cristaux aplatis et
groupés en "livres ouverts".
Barytine
Elles constituent la gangue des gîtes métallifères en
Pb-Zn de la région de Zaghouan.

287 288
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

48
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

4) Celestine SrSO4 : orthorhombique


Cristaux prismatiques ou tabulaires. Incolore à blanc. Eclat
vitreux. Parfois en veines fibreuses. La structure est identique à
celle de la barytine avec laquelle elle forme une solution solide.
Les cristaux sont assez proches comme faciès que ceux de la
barytine
La couleur bleu pâle à bleu ciel à laquelle le minéral doit son
nom permet de distinguer la celestine de la barytine.
Elle colore vivement la flamme en rouge dû à la présence de
Sr. Célestine
La celestine est localisée dans certains gisements
métallifères qui sont en ralation avec le Trias : Touila,
Kebbouch…D'autre part, la celestine est commune dans les
formations maestrichtiennes du Sud tunisien : Thalja, Oasis de
Tamerza ….

289 290
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

5) Anglésite PbSO4 : orthorhombique

Prismes tabulaires. Incolore à blanc ou jaunâtre, parfois


teintée de jaune, de vert, de bleu. Eclat résineux à
adamantin. Zone d’oxydation des. gîtes de Pb.

Anglésite

291 292
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

VII - LES HALOGÉNURES OU HALIDES (0.5% DE LA CROÛTE TERRESTRE) 1) Fluorite CaF2

Cette classe comprend les combinaisons de divers Cubes fréquents, octaèdres et dodécaèdres plus
métaux avec le chlore ou le fluor, plus rarement avec rares, remplissage massif de fissures. Dans les filons
l'iode ou le brome. hydrothermaux et fissures des roches sédimentaires.

A part la fluorine qu'on trouve dans les filons


hydrothermaux , ce sont des évaporites.
On les trouve donc dans les roches sédimentaires
formées en milieu lagunaire sub-désertique.

Ces minéraux sont caractérisés par un poids


spécifique faible, une dureté peu élevée, un indice de
réfraction très bas et présentent un solubilité souvent Diverses formes de fluorine
notable dans l'eau.
293 294
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

49
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

De forme cubique, est transparente avec des teintes


mauves et grises, parfois verdâtres. La fluorine est par ailleurs un agent d'opacification
utilisé par les industries du verre et de la céramique.
Elle est utilisée comme fondant dans la métallurgie
d'acier, dans la fabrication de HF, dans les produits Les cristaux les plus durs sont utilisés en optique
pharmaceutiques, dans la fabrication de matériel pour la production de lentilles laissant passer les
d'optique etc... rayons ultraviolets
Le mot 'fluorine' (du latin fluere = couler) et sa traduction La fluorite est parfois travaillée comme pierre
allemande Fluss-Spath sont liés à son utilisation: décorative.
ajoutée au minerai de fer dans les hauts-fourneaux, la
fluorine en abaisse la température de fusion, c.à-d. elle La fluorine a donné son nom à un phénomène
accélère la fonte des métaux. physique très intéressant: la fluorescence.

Elle est abondamment exploitée pour la production de C'est la propriété de certains corps à émettre de la
Fluor, élément qui sert surtout de matière première pour lumière, lorsqu'ils reçoivent un rayonnement. Sous
la fabrication de matières plastiques une lampe ultraviolette, la fluorine émet une lumière
bleu-violet.
295 296
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

A cause des impuretés qu'elle contient, la fluorine


soumise aux ultraviolets émet des couleurs
différentes, ce qui permet de distinguer plusieurs
variétés:

Sous une lampe ultraviolette,

l'europium Eu donne une fluorescence violette,

l'ytterbium Yb une fluorescence jaune-vert


Fluorine
et l'yttrium Y une fluorescence jaune.

297
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 298

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

FLUORITE

Le Bex - France
Fluorite verte sur gangue d'altérite

Fluorite, monocristal mauve avec baryte


blanche

FLUORITE

Mont Roc - Tarn - France


300
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 299 Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

50
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Halite NaCl
Cubes transparents ou masse à éclat terne. Gris,
bleuâtre. Saveur salée. Dans les évaporites. De forme
cubique est reconnaissable au goût salé. On la trouve
dans les marais salants.
L’halite forme des masses plastiques très mobiles sous
l’action des contraintes et qui tendent à remonter dans
les couches sus-jacentes du fait de leur faible densité.
Ses principales utilisations sont :
en tant que condiment, sous la forme
de sel de table raffiné ; Halite (sel gemme)

comme adoucisseur d'eau ;


la halite est le principal constituant du (Wieliczka, Pologne), - 8 cm -
sel employé pour le salage des routes.
302
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 301 Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

B – LES MINÉRAUX SILICATÉS

La classe des silicates est la plus importante par le


nombre de ses représentants (près du tiers de Les silicates sont les principaux constituants des
l'ensemble des minéraux). Les diverses espèces sont roches éruptives et métamorphiques. A eux seuls ils
caractérisées par la présence de groupements constituent le 80% de la croûte terrestre. Si on ajoute
tétraédriques [SiO4]4+ constitués d'un atome de silicium encore le quartz, il faut porter ce chiffre à 92%.
au centre et de quatre atomes d'oxygène aux sommets Le groupe anionique [SiO4]2- est constitué d'un petit
du tétraèdre. Ces groupements s'associent entre eux atome de silicium entouré de quatre gros atomes
par un ou plusieurs de leurs sommets, ou par d'oxygène qui occupent les sommets d'un tétraèdre
l'intermédiaire des cations Mg++, Fe++, Fe+++, Ca++, Na+, imaginaire. On l'appelle habituellement le tétraèdre
K+, etc.; la trame silicatée forme la structure de base de SiO4. Ce groupe est très difficile à dissocier.
tous les silicates.

304
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

305 306
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

51
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Polymérisation des tétraèdres SiO4


1. nésosilicates : tétraèdres isolés les uns des autres.
2. sorosilicates : groupes de 2 tétraèdres.
3. cyclosilicates : anneaux de 3, 4 ou 6 tétraèdres.
4. inosilicates : polymérisation en chaînes.
5. phyllosilicates : polymérisation en couches.
6. tectosilicates : charpente à 3 dimensions.

Dans les silicates fortement polymérisés (chaînes,


couches, charpentes), les atomes de silicium sont
souvent partiellement remplacés par l'aluminium. On
rencontre alors une certaine proportion de tétraèdres
[AlO4] parmi les tétraèdres [SiO4]. On parle alors
d'alumino-silicates.

307
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - NÉSOSILICATES
La famille des péridots
I - NÉSOSILICATES OU SILICATES EN ÎLOTS (ENVIRON 2 % DE LA
CROÛTE TERRESTRE)

La structure des minéraux de cette classe est


caractérisée par des tétraèdres [SiO4]4- toujours isolés
les uns des autres. Les minéraux sont généralement
compacts, durs et transparents comme la plupart des
silicates. Les représentant les plus abondants, sont
l'olivine, un des constituants des basaltes, les silicates
d'alumine et les grenats qu'on trouve dans les roches
métamorphiques riches en alumine et en calcium. (Fe, Mg) SiO4

Dureté 6.5 à 7
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
309
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila 1 cm

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - NÉSOSILICATES I - NÉSOSILICATES
La famille des péridots La famille des grenats

On distingue ainsi deux groupes de grenats (X3 Y2) [SiO4]3:

les grenats alumineux, ou pyralspites (PYRope Almandin SPessartite).

312
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

52
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - NÉSOSILICATES I - NÉSOSILICATES
La famille des grenats Les silicates d’alumine

(X3 Y2) [SiO4]3


X2+ et Y3+ Ce sont des silicates associés généralement aux roches
métamorphiques; on distingue:

les silicates d'alumine anhydres (andalousite, sillimanite,


disthène)

des silicates alumineux et ferromagnésiens (cordiérite,


staurotide).

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - NÉSOSILICATES I - NÉSOSILICATES
Les silicates d’alumine anhydres Les silicates d’alumine anhydres

Le groupe des silicates d’alumine anhydres est constitué des


silicates d'aluminium qui répondent à la formule générale Al2SiO5. Il
comprend trois polymorphes :
- la sillimanite, de densité d=3,25, orthorhombique ;
- l'andalousite, d=3,15, orthorhombique ;
- le disthène ou cyanite, d=3,60, plus compact et triclinique.

Sillimanite
Disthène

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - NÉSOSILICATES I - NÉSOSILICATES
Les silicates d’alumine anhydres

Les silicates d’alumine alumineux et ferromagnésiens

Andalousite Cordiérite
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

53
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

I - NÉSOSILICATES
II - SOROSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)

Les silicates d’alumine alumineux et ferromagnésiens


Les sorosilicates sont caractérisés par la présence,
dans leur structure, de l'association de deux
tétraèdres SiO4, formant le groupe anioniques
[Si2O7]6-.
Il n'y a que peu d'espèces minérales qui présentent
ce type de structure. Mentionnons l'importante
famille des épidotes qu'on rencontre dans les
roches métamorphiques.

Si2O7
Deux tétraèdres
Staurotide
320
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)


L’épidote
Les cyclosilicates sont caractérisés par des anneaux de
3, 4 ou 6 tétraèdres SiO4 composant les groupes
anioniques [Si3O9]6-, [Si4O12]8- ou [Si6O18]12-.
Les minéraux sont généralement prismatiques avec une
symétrie rhomboédrique ou hexagonale. Les exemples
les plus représentatifs sont la tourmaline et le béryl. Ce
sont des minéraux occasionnels des roches éruptives et
métamorphiques.

[Si3O9]6- [Si4O12]8- [Si6O18]12-


322
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE) III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)

Bénitoïte, BaTi(Si3O9)
[Si3O9]6- 323 324
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

54
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE) III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)

[Si4O12]8- Joaquinite-(Ce), Ba2NaCe2Fe2+(Ti,Nb)2(Si4O12)2O2(OH,F)·H2O


325 326
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE) III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)

Béryl/émeraude, Be3Al2(Si6O18)

[Si6O18]12- [Si6O18]12-

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE) III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)

Tourmaline, (Na,Ca)(Al,Li,Mg)3(Al,Fe,Mn)6(Si6O18)(BO3)3(OH)4 Tourmaline, (Na,Ca)(Al,Li,Mg)3(Al,Fe,Mn)6(Si6O18)(BO3)3(OH)4

[Si6O18]12- [Si6O18]12-

Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

55
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

III – CYCLOSILICATES (ENVIRON 1 % DE LA CROÛTE TERRESTRE) IV - INOSILICATES OU SILICATES EN CHAÎNES (≈ 12 % DE LA CROÛTE


TERRESTRE)
Dioptase, [Cu6Si6O18]
Les tétraèdres SiO4 se lient entre eux pour former des
chaînes simples ou doubles. Les proportions d'atomes
d'oxygène et de silicium deviennent [SiO3]2- pour les
premières, [Si4O11]6- pour les secondes. Ces deux types
de chaîne correspondent à deux grandes familles : les
pyroxènes et les amphiboles.

[Si6O18]12-
Chaîne simple [SiO3]2- Chaîne double [Si4O11]6- 332
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les minéraux sont caractérisés par un poids spécifique 1) – Chaînes simples


plutôt faible, une dureté moyenne, une tendance aux
formes prismatiques avec deux directions de clivages
parallèles à l'axe du prisme {110}. L'angle entre ces deux
directions de clivage est d’environ 90° pour les
pyroxènes, 120° pour les amphiboles.

Les pyroxènes sont communs dans les roches éruptives


basiques et diverses roches métamorphiques. On les
trouve aussi dans les météorites pierreuses. Un peu plus
riches en silice que les pyroxènes, les amphiboles
apparaissent dans les roches moyennement basiques,
dans les syénites et parfois même dans les granites. 333 334
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Pyroxènes Inosilicates

Elles peuvent être de plusieurs types avec une période


dépendant de la disposition successive des tétraèdres le
long de la chaîne
* chaîne (SiO3)2- de période 2,7A° n'est pas connu chez
les silicates; les atomes de Si fortement chargés se
trouvent en effet trop près les uns des autres;
* chaîne (Si2O6)4- est la plus courante. C'est celle des 1 mm
pyroxènes ;
* chaîne (Si3O9)6- a une période de 7,2A°;
* chaîne (Si5O15)10- a une période de 12,2A°;
1 cm
* chaîne (Si7O21 )14- a une période de 17,4A°.
Dureté 6 (SiO6)4-

335
Clivages à 90°« marches escalier »
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

56
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) – Chaînes doubles

Ils sont obtenus par la juxtaposition de deux des


chaînes précédentes

* le ruban (Si4O11)6- dont tous les tétraèdres pointent


dans la même direction, a une période de 5,2A°. C'est
le ruban des amphiboles

337 338
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

V - PHYLLOSILICATES OU SILICATES EN COUCHES (≈ 5 % DE LA CROÛTE


Amphiboles Inosilicates TERRESTRE)

(Si4O11)6-

Plans de clivage à 120°


Dureté 6

AlSi3O10 ou Al2Si2O10
Tétraèdres polymérisés en couche

340
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les tétraèdres SiO4 sont polymérisés dans deux Les phyllosilicates sont des minéraux du groupe des
directions d'extension, formant des couches chargées silicates construits par empilement de couches
négativement. La proportion d'atomes d'oxygène et de tétraédriques (« T ») où les tétraèdres partagent trois
silicium est [Si2O5]2-; sommets sur quatre (les oxygènes « basaux »), le
quatrième sommet (l’oxygène « apical ») étant reliée
toutefois la substitution d'une partie des atomes de
à une couche octaédrique (« O ») occupée par des
silicium par de l'aluminium au sein du tétraèdre SiO4,
cations différents (Al, Mg, Fe, Ti, Li, etc.).
détermine, pour certains, un groupe anionique
[AlSi3O10]5-.

La disposition structurale en couches se répercute sur


les propriétés physiques des minéraux : habitus en
feuillets, clivage basal parfait, cohésion et dureté faibles,
poids spécifique peu élevé.

Presque tous sont monocliniques (pseudo-hexagonaux).


341 342
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

57
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1) Assemblage TO
Le cas le plus simple est réalisé par la kaolinite
minéral argileux et qui est utilisée dans l'industrie
céramique pour la porcelaine, la papeterie, la
peinture etc.

T (hauteur 3 A°) + O
(hauteur 4 A°), c’est la
structure TO = 7 A°

343 344
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

2) Assemblage TOT Les phyllosilicates sont


caractérisés par une faible
cohésion des couches
entre elles, favorisant la
présence d’un clivage très
facile.

T+ O + T (3 A° + 4 A°
+ 3 A°), c’est la
structure TOT
comme la muscovite qui est un mica blanc (c’est un
silicate alumineux) (le mica noir est la biotite qui est clivage de la muscovite
un silicate ferromagnésien). structure de la muscovite
345 346
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Muscovite Phyllosilicates Biotite Phyllosilicates –

Muscovite
mica « blanc »
Dureté 2,5 à 3
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
3 cm
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila
Dureté 2,5 à 3 1 mm

58
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) Assemblage TOTO

Les smectites auxquelles se rattache la ghassoulite


qui est une argile magnésienne. Ce sont des argiles
gonflantes, et a une grande capacité d'échange.
Les vermiculites ont des feuillets de mica qui sont
séparés par H2O et des cations variés. La périodicité
est donc de 14 A°.
Lorsqu'elles sont chauffées, elles gonflent
considérablement, près de 20 fois, en s'exfoliant.
Elles deviennent un matériau léger utilisé en grande
T + O + T + O (3 A° + 4 quantité dans l'industrie de l'emballage ainsi que pour
A° + 3 A° + 4 A°), c’est la ses propriétés d'isolant thermique et acoustique.
structure TOTO de
périodicité 14 A°

349 350
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

VI - TECTOSILICATES OU SILICATES EN CHARPENTE


(PLUS DE 60 % DE LA CROÛTE TERRESTRE)

Les tétraèdres SiO4 se lient entre eux dans toutes les


directions constituant une charpente tridimentionnelle.
On observe toujours une substitution partielle du silicium
par l'aluminium pouvant atteindre 50%.
Dans le cas des feldspaths, les groupes anioniques
deviennent alors [AlSi3O8]1- ou [Al2Si2O8]2-.
Les charges négatives sont compensées par le
potassium K1+ , le sodium Na1+ ou le calcium Ca2+ qui
prennent place à l'intérieur de la charpente, constituant
ainsi les importantes familles des feldspaths, des
feldspathoïdes et des zéolites.
351 352
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Ces minéraux présentent des caractères communs :


couleur blanc à gris, parfois rose à brun clair, un poids
spécifique faible, compris entre 2.2 et 2.7, une dureté
constante de 6 pour les feldspaths et les
feldspathoïdes, un peu plus faible pour les zéolites (4
à 5.5).

Les tectosilicates constituent des familles bien


individualisées, en particulier les feldspaths qui sont
les principaux constituants des roches éruptives. Les
feldspathoïdes sont beaucoup plus rares et
n'apparaissent que dans les roches alcalines à déficit
de silice. Les zéolites sont formées par circulation de
solutions hydrothermales de basse température dans
les anfractuosités des roches.
353 354
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

59
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

1) Les feldspaths
On peut faire la distinction entre ces minéraux par
Cette famille regroupe les feldspaths potassiques observation optique au microscope des macles
(orthose et microcline) et les feldspaths calco-
sodiques (plagioclases).

Nom du Composition Système


minéral chimique cristallin
Feldspaths Orthose KAlSi3O8 Monoclinique
potassiques
Microcline KAlSi3O8 Triclinique
Feldspaths Albite NaAlSi3O8 Triclinique
calcosodiques ou orthose microcline plagioclases
plagioclases Anorthite CaAl2Si2O8 Triclinique

355 356
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

b) Les feldspaths potassiques: L’orthose et microcline


b) Les feldspaths calcosodiques: Les plagioclases

Les plagioclases est une solution solide continue : Albite


NaAlSi3O8  Anorthite CaAl2Si2O8. Selon le
orthose pourcentage de CaO on donne un nom différent du
plagioclase:
% de CaO ou anorthite
Minéral
Albite 0-10 %
Oligoclase 10-30 %
Andésine 30-50 %
Labrador 50-70 %
Bytownite 70-90 %
Anorthite 90-100 %

microcline 358
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

Les feldspaths sont répandus dans toutes les roches


cristallines (magmatiques ou métamorphiques). Ils
sont utilisés dans la classification des roches
magmatiques.
Les feldspaths sont assez rapidement altérés aux
affleurements, notamment par l'hydrolyse qui entraîne
les ions les plus facilement mis en solution et une part
de la silice.
Ils donnent alors naissance à des minéraux argileux
différents suivant les conditions qui règnent dans le
milieu où se produit l'altération (lessivage lent ou
Plagioclases rapide, en climat chaud ou froid, présence ou absence
de couverture végétale etc...).
359 360
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

60
03/11/2014

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

3) La famille de la silice (voir les oxydes)


2) Les feldspathoïdes
Quartz SiO2 Tectosilicates

Ce sont des aluminosilicates alcalins plus pauvres en


silice que les feldspaths. Ils prennent naissance dans les
roches magmatiques déficitaires en silice d'où leur
importance dans la classification des roches éruptives.
• leucite [Si2AlO6]K
• néphéline [SiAlO4]4Na3Al

361
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie Faculté des Sciences de Tunis – Département de Géologie

N°1: H: 34 cm - Diam: 25 cm - Poids: env: 3,5 kg


N°2: H: 29 cm - Diam: 30 cm - Poids: env: 4 kg
N°3: H: 20 cm - Diam: 15 cm - Poids: env: 1 kg
N°4: - H: 16 cm - Diam: 16 cm - Poids: env: 1 kg
Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila Cours de Minéralogie – M me DARRAGI Fadila

61