Vous êtes sur la page 1sur 5

EXERCICE N°4:

I - Dans le graphique (figure 1 ) ci dessous C 1 et C 2 sont les courbes représentatives , dans un repère
orthonormé (O ; ⃗i ; ⃗j) , d'une fonction g deux fois dérivable sur ]0 ; +∞[ et de sa fonction dérivée g' .
3
D est le point de coordonnées (0 ; ) l'axe des abscisses est une asymptote à C1 .
2(e−1)

1) Montrer que C 1 représente la fonction g'.

2) Déterminer g(1); g ′ (1)et g"(1)

3) Déterminer le signe de g ′ (x) − 1 sur ]0 ; +∞[

4) Soit S l'aire (en u.a) de la partie E du plan limitée par C 1 ; l'axe des abscisses et les droites d'équations
x = 1 et x = e

a) Hachurer E et calculer S
3
b) Vérifier que la valeur moyenne de g ′ (x) sur l'intervalle [1 ; e ] est 2(e−1) .

c) Tracer un rectangle d'aire égale à S.


𝟏+𝐥𝐧𝐱
Dans la suite de l'exercice on admet que la fonction g' est définie sur ]𝟎 ; +∞[ par 𝐠 ′ (𝐱) = 𝐱

𝐈𝐈 − on considère la fonction f définie sur ]0 ; +∞[ par f(x) = −2x + (1 + lnx)² et on désigne par C f

sa courbe représentative , dans un repère orthonormé (O ; ⃗i ; ⃗j) et ∆ la droite d'équation y = −2x

1) a) Calculer lim+ f(x) et interpréter graphiquement le résultat .


x→0

b) Montrer que C f admet une direction asymptotique qui est celle de ∆

2) a) Montrer que pour tout x ∈ ]0 ; +∞[ : f ′ (x) = 2(g ′ (x) − 1)

b) En utilisant I-3) Dresser le tableau de variations de f.

3) a) Montrer que le point I(1; −1) est un point d'inflexion de la courbe C f


1
b) Montrer que ∆ est tangente à C f au point d'abscisse e .

c) Montrer que l'équation f(x) = 0 admet dans ]0 ; +∞[ une unique solution α et que 0.19 < 𝛼 < 0.2

4) a) Montrer que f admet une fonction réciproque h définie sur IR.

b) Dans la figure 2 ; on a représenté dans un repère orthonormé (O ; ⃗i ; ⃗j) la courbe C h de la fonction


2
h ainsi que sa tangente ∆′ au point E d'abscisse − e . Tracer C f et ∆ dans le même repère.

5) Soit F la fonction définie sur ]0 ; +∞[ par F(x) = xln²x + x


a) Montrer que F est une primitive de x ↦ (1 + lnx)² sur ]0 ; +∞[

b) calculer l'aire de la partie du plan limitée par la courbe C f ; la droite ∆ et les droites d'équations
1
x = e et x = 1
2

c) Calculer alors ∫−1e h(x)dx
figure 1

figure 2
EXERCICE N°4: ( 7.5 points)

Dans le graphique (figure 1 ) ci dessous C 1 et C 2 sont les courbes représentatives , dans un repère
orthonormé (O ; ⃗i ; ⃗j) , d'une fonction g deux fois dérivable sur ]0 ; +∞[ et de sa fonction dérivée g' .
3
D est le point de coordonnées (0 ; ) l'axe des abscisses est une asymptote à C1 .
2(e−1)

I - 1) ✜ Montrer que C 1 représente la fonction g'.

Supposons que C 2 représente la fonction g' :

✜ C 2 coupe l'axe des abscisses en deux points donc g' s'annule en deux réels et par conséquent

la courbe C 1 ( supposée de g ) doit avoir deux tangentes horizontales , ce qui n'est pas vrai.

✜ autrement : par lecture de la position de C 2 par rapport à l'axe des abscisses ; on remarque que g'

est positive sur [1 ; +∞[ dont g doit être croissante sur [1 ; +∞[ ce qui est faux.

Conclusion : C 1 représente la fonction g' et C 2 représente la fonction g .

2) ✜ Déterminer 𝐠(𝟏); 𝐠 ′ (𝟏)𝐞𝐭 𝐠"(𝟏)

✜ g(1) = 0 le point de coordonnées (1 ; 0 ) appartient à C 2 =C g

✜ g′(1) = 1 le point de coordonnées (1 ; 1 ) appartient à C 1 =C g'

✜ g"(1) = 0 C 1 =C g' admet au point de coordonnées (1 ; 1 ) une tangente horizontale

3) ✜ Déterminer le signe de 𝐠 ′ (𝐱) − 𝟏

g' admet un maximum en 1 qui vaut 1 donc pour tout 𝑥 ∈ ]0 ; +∞[ on a ∶ g ′ (x) − 1 ≤ 0

4) a) ✜Hachurer E et calculer S
𝑒 3 3
𝑆 = ∫1 𝑔′ (𝑥 )𝑑𝑥 = [𝑔(𝑥)]1𝑒 = 𝑔 (𝑒) − 𝑔(1) = 2 − 0 = 2 𝑢. 𝑎

𝟑
b) ✜ Vérifier que la valeur moyenne de 𝐠 ′ (𝐱) sur l'intervalle [𝟏 ; 𝐞 ] est 𝟐(𝐞−𝟏) .

1 𝑒 1 1 3 3
𝑔′ = 𝑒−1 ∫1 𝑔′ (𝑥 )𝑑𝑥 = 𝑒−1 [𝑔(𝑥)]1𝑒 = 𝑒−1 × 2 = 2(e−1)

c) ✜ Tracer un rectangle d'aire égale à S.


3
il suffit de tracer un rectangle dont un coté mesure 2(e−1) ( [OD] par exemple ) et l'autre mesure 1 .

𝟏+𝐥𝐧𝐱
Dans la suite de l'exercice on admet que la fonction g' est définie sur ]𝟎 ; +∞[ par 𝐠 ′ (𝐱) = 𝐱

𝐈𝐈 − on considère la fonction f définie sur ]0 ; +∞[ par f(x) = −2x + (1 + lnx)² et on désigne par C f

sa courbe représentative , dans un repère orthonormé (O ; ⃗i ; ⃗j) et ∆ la droite d'équation y = −2x

1) a) ✜ Calculer 𝐥𝐢𝐦+ 𝐟(𝐱) et interpréter graphiquement le résultat .


𝐱→𝟎

lim f(x) = lim+ −2x + (1 + lnx)2 = +∞


x→0+ x→0

en effet : lim 𝟏 + 𝐥𝐧𝐱 = −∞ donc lim+(1 + lnx)2 = +∞ ; lim − 2x = 0 .


x→0+ x→0 x→0+
l'axe des ordonnées est une asymptote verticale à C f .

b) ✜ Montrer que C f admet une direction asymptotique qui est celle de ∆

1 2lnx ln²x
lim f(x) = lim − 2x + (1 + lnx)2 = lim x (−2 + x + + ) = −∞
x→+∞ x→+∞ x→+∞ x x

f(x) −2𝑥+1+2𝑙𝑛𝑥+𝑙𝑛²𝑥 1 2lnx ln²x


lim = lim = lim − 2 + + + = −2
x→+∞ x x→+∞ 𝑥 x→+∞ x x x

lim f(x) − (−2x) = lim (1 + lnx)2 = +∞


x→+∞ x→+∞

on conclut que ∆ : y = −2x est une direction asymptotique de C f .

2) a) ✜ Montrer que pour tout 𝐱 ∈ ]𝟎 ; +∞[ : 𝐟 ′ (𝐱) = 𝟐(𝐠 ′ (𝐱) − 𝟏)


𝟏+𝐥𝐧𝐱
f(x) = −2x + (1 + lnx)² 𝐠 ′ (𝐱) = 𝐱

1 −2x+2+2lnx −x+1+lnx 1+lnx


f ′ (x) = −2 + 2 × x × (1 + lnx) = = −2 × [ ] = −2 × [−1 + ] = 2(g ′ (x) − 1)
x x x

b) ✜ En utilisant I-3) Dresser le tableau de variations de f.

pour tout 𝑥 ∈ ]0 ; +∞[ on a ∶ g ′ (x) − 1 ≤ 0 donc pour tout 𝑥 ∈ ]0 ; +∞[ on a : 𝑓 ′ (𝑥) ≤ 0

❖ f est décroissante sur ]0 ; +∞[ ❖ lim+ f(x) = +∞ ❖ lim f(x) = +∞


x→0 x→+∞

3) a) ✜ Montrer que le point 𝐈(𝟏; −𝟏) est un point d'inflexion de la courbe C f

pour tout 𝑥 ∈ ]0 ; +∞[ on a : f''(x)=2g''(x)

g' admet un maximum en 1 qui vaut 1 donc g'' s'annule en 1 en changeant de signe

on en déduit que f'' s'annule en 1 en changeant de signe et par suite le point I(1; −1) est un point

d'inflexion de la courbe C f
𝟏
b) ✜ Montrer que ∆ est tangente à C f au point d'abscisse 𝐞 .

2
1 1 1 1 1 1 2
f ′ (e) = 2 [g ′ (e) − 1] = −2 car g ′ (e) = g ′ (e−1 ) = 0 ; f (e) = −2 (e) + (1 + ln (e)) = − e

1 1 2
La tangente à C f au point d'abscisse a pour équation : 𝑦 = −2 (𝑥 − ) − = −2𝑥
e 𝑒 𝑒

1
Conclusion : ∆ est tangente à C f au point d'abscisse e

c) ✜Montrer que l'équation 𝐟(𝐱) = 𝟎 admet dans ]𝟎 ; +∞[ une unique solution 𝛂 : 𝟎. 𝟏𝟗 < 𝛼 < 0.2

f est décroissante sur ]0 ; +∞[ et f(]0 ; +∞[) = ]−∞ ; +∞[

0 ∈ ]−∞ ; +∞[ donc 0 admet au moins un antécédent par f dans ]0 ; +∞[

pour tout x ∈ ]0 ; +∞[ : 𝑓 ′ (𝑥 ) = 0 ⟺ 𝑔′ (𝑥 ) = 0 ⟺ 𝑥 = 1

f' ne s'annule pas sur un sous intervalle de ]0 ; +∞[ donc f est strictement décroissante sur ]0 ; +∞[
l'antécédent de 0 par f dans ]0 ; +∞[ est unique. on le note 𝛼
𝑓(0.19) × 𝑓(0.2) < 0 donc 0.19 < 𝛼 < 0.2

4) a) ✜ Montrer que f admet une fonction réciproque h définie sur IR.

f est continue et strictement décroissante sur ]0 ; +∞[ donc f réalise une bijection de ]0 ; +∞[ sur

f(]0 ; +∞[) = ]−∞ ; +∞[ = IR d'où f admet une fonction réciproque h définie sur IR

b) Dans la figure 2 ; on a représenté dans un repère orthonormé (O ; ⃗i ; ⃗j) la courbe C h de la fonction


2
h ainsi que sa tangente ∆′ au point E d'abscisse − e .

✜ Tracer C f et ∆ dans le même repère.

5) Soit F la fonction définie sur ]0 ; +∞[ par F(x) = xln²x + x

a) ✜ Montrer que F est une primitive de 𝐱 ↦ (𝟏 + 𝐥𝐧𝐱)² 𝐬𝐮𝐫 ]𝟎 ; +∞[

b) ✜ calculer l'aire de 𝓐 la partie du plan limitée par la courbe C f ; la droite ∆ et les droites
𝟏
d'équations 𝐱 = 𝐞 𝐞𝐭 𝐱 = 𝟏
1 1 1 1 1 1 e−2
𝒜 = ∫1 f(x) − (−2x)dx = ∫1 (1 + lnx)2 dx = [F(x)]11 = F(1) − F (e) = 1 − e ln2 (e) − e = u. a
e e e
2

𝟐

c) ✜ Calculer alors ∫−𝟏𝐞 𝐡(𝐱)𝐝𝐱

par raison de symétrie de C f et C h par rapport à la première bissectrice on déduit que :


2 2 2 2
− 1 − − 1 1 − 1 4
∫−1e h(x) − (− 2 x) dx = 𝒜 donc ∫−1e h(x) = 𝒜 − ∫−1e 2 x dx = 𝒜 − 4 [x²]−1e = 𝒜 − 4 [e² − 1]
2
− e−2 4−e² e 1 1 e 3 1
on a alors : ∫−1e h(x) = 2
− 4e²
= 2 − 1 − e² + 4 = 2 − 4 − e²